Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Agriculture du 13 au 17 Novembre 2017

Veille Maraacid


L’huile vierge Inca Inchi obtient l’alimentarité en Europe

la société Perles de Gascogne, vient d’obtenir le Novel Food pour l’huile vierge première pression à froid Inca Inchi.La société Perles de Gascogne, entreprise spécialisée dans la production et la distribution d’huiles vierges première pression à froid haut de gamme, vient d’obtenir, après sept années d’analyses et d’études complémentaires, le certificat d’alimentarité en Europe pour l’huile vierge Inca Inchi.Partenaire européen du principal producteur péruvien, la société Perles de Gascogne, vient d’obtenir le Novel Food pour l’huile vierge première pression à froid Inca Inchi, soit la certification européenne d’autorisation de mise sur le marché alimentaire,.

Forum «Le cercle» : L'agroalimentaire marocain étudié par CaixaBank

Agadir abritera le 22 novembre une conférence-débat hispano-marocaine sur les perspectives des secteurs de l'agroalimentaire et de la pêche au Maroc et en Espagne. Cet événement organisé par CaixaBank sera dédié à l'étude de la situation actuelle de l'agriculture et de la pêche, ainsi qu'aux perspectives auxquelles seront confrontés ces deux secteurs stratégiques pour l'économie des deux pays. Ce premier évènement de CaixaBank dans la capitale du Souss s'inscrit dans la vocation de la plate-forme «Le cercle» d'imprimer une dynamique de débats et d'échanges pour aborder des thèmes d'intérêt commun entre l'Espagne et le Maroc, favorisant ainsi les interrelations entre les mondes entrepreneuriaux des deux pays.

Pour la Nouvelle agriculture, des agriculteurs et leurs enfants tournent un clip

Pour promouvoir la "Nouvelle agriculture", des agriculteurs et leurs enfants se sont mis en scène dans un clip sur une musique d'Aldebert. Cette nouvelle marque de la coopérative Terrena a été créée pour valoriser des produits issus d'un modèle de production agricole garantissant la qualité, la traçabilité et le bien-être animal.Lancée en avril 2017, la "Nouvelle agriculture" est une marque à destination du grand public, créée par les agriculteurs adhérents de la coopérative Terrena.

Accord UE-Mercosur : L’UE souhaite « accroître son offre » pour l’agriculture, le Copa-Cogeca dénonce

Selon le Copa-Cogeca, syndicat des producteurs et coopératives européens, l’UE envisage de faire une nouvelle offre pour l’agriculture dans le cadre des négociations commerciales avec le Mercosur « en échange de concessions pour d’autres secteurs européens ».« Le Copa et la Cogeca déplorent fortement la volonté de l’UE d’améliorer son offre portant sur la viande bovine en pointant du doigt les conséquences négatives pour la santé publique et les objectifs climatiques », expliquent les deux syndicats dans un communiqué.

Abeilles : L'Anses renvoie au gouvernement la responsabilité d'interdire les pesticides

Le directeur général de l'Agence de sécurité sanitaire (Anses) a justifié jeudi l'autorisation donnée par son agence au sulfoxaflor, pesticide accusé d'être néfaste aux abeilles, renvoyant la responsabilité de son interdiction éventuelle sur le gouvernement.Si l'Anses a autorisé le sulfoxaflor en France, « c'est parce que l'évaluation tant pour la santé humaine que dans les conditions d'emploi pour la santé des abeilles permettait d'utiliser ce produit

Innovation africaine : des solutions locales pour un objectif global

Pour le fondateur de l'African Innovation Foundation, les innovateurs africains qui s'emploient déjà à répondre aux défis du continent ne doivent pas hésiter à se tourner vers l'international pour exporter leurs solutions.Aujourd’hui, alors que l’agriculture est le principal employeur du continent et l’une de ses industries à la croissance la plus rapide, seulement 5 % des céréales importées en Afrique proviennent des pays africains voisins.Nombre d’entreprises africaines innovantes ont réussi à développer des solutions africaines aux défis africains.

L'Assemblée prolonge le crédit d'impôt pour l'agriculture bio jusqu'en 2020

Trois ans de plus : l'Assemblée nationale a prolongé le crédit d'impôt pour l'agriculture biologique, jusqu'en 2020, par un amendement du rapporteur général du budget, Joël Giraud, voté dans la nuit de jeudi à vendredi dans le projet de loi de finances 2018.Les entreprises bénéficiant d'une aide à la conversion ou au maintien de l'agriculture biologique conserveront la possibilité de la cumuler avec le crédit d'impôt, sous réserve que le cumul n'excède pas 4.000 euros.Christine Pirès Beaune (PS) et Eric Alauzet (LREM, issu des rangs écologistes) ont défendu des amendements pour prolonger le crédit d'impôt de trois ans et le revaloriser à 4.000 euros, jugeant qu'il serait contradictoire de l'arrêter alors que la France veut encourager le développement de l'agriculture bio.

Grandes cultures : Rendement en hausse pour la betterave, la pomme de terre et le maïs

La hausse des surfaces atteint 8 % sur un an. Le ministère estime la production de maïs grain (y compris semence) à 13,3 Mt. Il revoit à la hausse le rendement à 95,6 q/ha. En maïs fourrage, la production est elle aussi revue à la hausse à 17,8 Mt. Elle progresserait de 12 % sur un an grâce à un rendement approchant les 125 q/ha, à surface presque inchangée

Développement rural : Des programmes « trop longs et trop complexes »

Selon la Cour des comptes européenne, qui vient de remettre un rapport, la mise en œuvre de la politique européenne de développement rural suit un processus trop long, trop complexe, et pas assez axé sur les résultats.Les auditeurs de la Cour des comptes européenne se sont penchés sur la politique de développement rural de l’Union européenne. Les auditeurs ont cherché à évaluer « si le nouveau cadre stratégique de l’UE pour la période de 2014 à 2020 mettait davantage l’accent sur la performance et si le nouveau processus permettait d’élaborer des programmes de développement rural de qualité, susceptibles de contribuer à l’obtention de meilleurs résultats ».

Une nouvelle application pour diagnostiquer les maladies des cultures

Il est réaliste d'anticiper que [la plupart] des agriculteurs en Afrique subsaharienne auront des smartphones capables de faire fonctionner l'application d'ici cinq à dix ans."Il est réaliste d'anticiper que [la plupart] des agriculteurs en Afrique subsaharienne auront des smartphones capables de faire fonctionner l'application d'ici cinq à dix ans."Il est réaliste d'anticiper que [la plupart] des agriculteurs en Afrique subsaharienne auront des smartphones capables de faire fonctionner l'application d'ici cinq à dix ans."

425 MDh pour l’irrigation dans le Souss

Le Fonds Vert pour le Climat investit 425 millions de dirhams pour moderniser les systèmes d’irrigation dans la région du Souss.Le Fonds Vert pour le Climat (GFC), mécanisme financier de l’Organisation des Nations Unies (ONU), financera le projet de modernisation des systèmes d’irrigation traditionnels dans les périmètres du Souss.Le Fonds Vert pour le Climat apporte déjà son soutien au projet de l’Arganiculture en environnement dégradé (DARED), à celui de la conservation de l’eau dans le Saïss (avec la BERD) et celui de l’aménagement hydro-agricole du périmètre Boudnib et du Barrage Kaddoussa (avec l’AFD), rappelle LesEcos

Afilal: Ce que prévoit le Plan National de l’Eau

Le Plan National de l’Eau, établi à l’horizon 2030, a pour but d’éviter un déséquilibre entre la demande et l’offre de cette matière vitale. Le Plan national de l’eau élaboré par le secrétariat d’Etat chargé de l’eau, en concertation avec l’ensemble des acteurs dans ce secteur, a pour but de répondre aux besoins de la population en matière de l’eau et d’accompagner les grands chantiers lancés par le Maroc en vue d’éviter un déséquilibre entre la demande et l’offre de cette matière vitale d’ici 2030,

Foire régionale des produits du terroir de Rabat: Une belle réussite

La 2e Foire régionale des produits du terroir de Rabat est une belle réussite.La 2e Foire régionale des produits du terroir de Rabat a rencontré un franc succès. C’est dans ce cadre que la Direction Régionale de l’Agriculture (DRA) et la Chambre Régionale de l’Agriculture de Rabat Salé Kénitra ont organisé la 2e édition de la Foire régionale des produits du terroir.

Le Plan Maroc Vert mis en lumière par la FAO

Le bureau de la FAO en Afrique du Nord met en lumière l’expérience du Maroc en termes de développement agricole au travers du Plan Maroc Vert.L’expérience pionnière du Maroc en matière de développement de son secteur agricole dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV), a été mise en lumière lundi à Tunis lors de la réunion de l’équipe multidisciplinaire du Bureau de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) pour l’Afrique du Nord.

Les phytosanitaires causent 2% des maladies professionnelles des agriculteurs (MSA)

Les représentants de la MSA ont reconnu mercredi, lors d'une audition à l'Assemblée nationale, que l'usage de produits phytosanitaires était responsable de " 2% "des maladies professionnelles des agriculteurs."Deux pour cent des maladies professionnelles déclarées au titre du régime agricole sont liées aux produits phytosanitaires", a fini par déclarer Patrice Heurtaut, directeur de la santé-sécurité au travail de l'organisme de sécurité sociale agricole, sans donner d'année de référence, poussé dans ses retranchements par les députés.

Fièvre catarrhale. Un 1er cas de sérotype 4 détecté en France continentale

Des restrictions de mouvements : interdiction de mouvements hors de la zone, vers la zone, au sein de la zone sauf les mouvements de mise en pâture des animaux et les mouvements à destination directe de l'abattoir.Des restrictions de mouvements : interdiction de mouvements hors de la zone, vers la zone, au sein de la zone sauf les mouvements de mise en pâture des animaux et les mouvements à destination directe de l'abattoir.Les mouvements de transit au travers des zones réglementées, sans arrêt, sont autorisés.

Mobilisation pour la révision de la fiscalité agricole

La Fédération des Chambres d’Agriculture appelle à une révision de la fiscalité agricole.A l’occasion du nouveau Projet de Loi Finance, la Fédération des Chambres d’Agriculture appelle à une révision de la fiscalité agricole pour dynamiser le secteur.C’est en tout cas l’occasion qu’ont saisi les membres de la Fédération des Chambres d’Agriculture pour réclamer des incitations financières.

Etude Impossible de passer à une agriculture 100 % bio sans changements majeurs

Nourrir la planète en 2050 grâce à une production agricole 100 % biologique ne pourrait se faire sans une augmentation importante de la surface cultivée ou un changement du régime alimentaire des êtres humains, selon une étude publiée dans Nature Communications.Nourrir la planète en 2050 grâce à une production agricole 100 % biologique nécessiterait selon les chercheurs une augmentation de 16 à 33 % des surfaces cultivées. Les chercheurs se basent pour leurs modèles sur une population de plus de 9 milliards d'êtres humains en 2050 et sur une augmentation nécessaire de 50 % de la production agricole pour nourrir la planète à cette date.

CdP23, nouvelles initiatives annoncées dans les secteurs de l'énergie, de l'eau et de l'agriculture à la Conférence de l'ONU sur le climat

Le Partenariat de Marrakech vise à renforcer l'action climatique des acteurs publics et privés, alors que l'Accord de Paris, adopté en 2015, appelle les pays à lutter contre le changement climatique en limitant la hausse de la température mondiale en-deçà de 2 degrés Celsius et à s'efforcer de ne pas dépasser 1,5 degré Celsius.Investir plus vite et davantage dans l'action climatique agricoleEn ce qui concerne l'agriculture, dirigeants et experts ont déclaré qu'investir plus rapidement et davantage dans l'action climatique agricole et soutenir les moyens de subsistance durables des petits agriculteurs permettraient de davantage réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Elevage: des chaînes d’approvisionnement plus écologiques permettraient de faire progresser la lutte contre le changement climatique

Améliorer les chaînes d'approvisionnement de l'élevage est un moyen rapide de commencer, a déclaré aujourd'hui M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO. Les polluants à courte durée de vie sont plus nocifs pour le réchauffement de la planète et les réduire aura donc davantage d'impact en comparaison avec le dioxyde de carbone. Rendre écologique le secteur de l'élevage peut entraîner des "progrès rapides tout en contribuant au développement durable, à la sécurité alimentaire et aux efforts visant à s'adapter au changement climatique," a ajouté M. Graziano da Silva, soulignant que la FAO et ses partenaires se tenaient prêts à aider les pays du monde entier à réaliser de tels progrès.

COP 23 : une leader évalue l'apport des jeunes dans la protection des forêts

Leader de l'Association Jeunesse verte du Cameroun (AJVC), Marie Tamoifo qui participe à la COP23 à Bonn, en Allemagne vient de procéder à l’évaluation de la contribution de la jeunesse d’Afrique centrale au développement des forêts au service de la maîtrise des changements climatiques. La leader indique également que l'objectif de la campagne à Bonn, est de promouvoir la participation effective des jeunes acteurs environnementaux aux prises de décisions dans la sous-région et « de contribuer à faire émerger dans la région un leadership de type nouveau,

Les investissements dans l'action climatique doivent se diriger promptement vers l'agriculture

Investir davantage et plus vite en faveur de l’action climatique dans le secteur agricole et préserver les moyens de subsistances pastoraux durables des petits agriculteurs va de fait déverrouiller des ressources importantes pour limiter les émissions et protéger les populations contre les effets du dérèglement climatique, ont affirmé des responsables du secteur et des experts vendredi lors de la conférence de l’ONU sur le changement climatique à Bonn.L’appel pour que des ressources supplémentaires soient consacrées au secteur agricole, cruciales pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris,

Voyage d'étude d'une délégation nord-africaine sur les coopératives agricoles françaises

Le groupe a visité Cerafel, un regroupement d’organisations de producteurs de légumes, de fruits et de produits horticoles qui compte environ 2.600 membres.Une visite au marché aux enchères local, géré par les producteurs, a permis de constater que la force réside dans les chiffres : la délégation a vu comment les coopératives peuvent influencer les prix du marché pour leurs produits – ce que les agriculteurs indépendants auraient du mal à faire.Le changement a été provoqué par les agriculteurs eux-mêmes», a déclaré Denis Herbel, Conseiller principal de la FAO pour les organisations et coopératives de producteurs.

La forêt : un atout essentiel de la lutte contre le changement climatique

Les forêts couvrent près d’un tiers de la surface de la planète (31 %)[1]. Mais le rôle joué par les forêts dans le renforcement de la résistance au changement climatique, s’il est moins évident, est tout aussi capital. C’est pourquoi il est si important de gérer correctement la forêt, pour qu’elle soit toujours à nos côtés et que nous ne manquions de rien ».

Face aux risques de transmission à l’homme, le Cirad renforce la surveillance des maladies animales

En 2003 une épidémie de grippe aviaire hautement pathogène de type H5N1 touche l’Asie du Sud-est. L’Organisation mondiale de la santé animale et l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture mandatent alors le Cirad pour former les services vétérinaires en Asie du Sud-Est en épidémio-surveillance. Trois ans plus tard, la grippe H5N1 touche l’Europe et certains pays d’Afrique, mobilisant la communauté internationale pour prévenir l’extension de cette maladie à tous les pays africains

Accord UE-Mercosur La Coordination rurale dénonce les concessions de la Commission européenne

Avec ses concessions sur les possibilités d’importation de viande bovine et d’éthanol, la Commission européenne se réjouit d’être en passe de conclure un accord commercial avec les pays du Mercosur. Bruxelles signe le déclin de la production de viande européenne ! « Un rapport du Joint Research Center de la Commission européenne, sur les impacts cumulés des accords de libre-échange, a prévu que le secteur ayant le plus à souffrir sera celui de la viande bovine : importations massives, forte baisse des prix, recul de la production… »

Une production d’olives record à Tanger-Tetouan-Al Hoceïma ?

Une production d’olives record attendue cette année à Tanger-Tétouan-Al Hoceima.La DRA de Tanger-Tétouan-Al Hoceima a affirmé que tous les indicateurs augurent une production record d’olives au niveau de la région au titre de l’actuelle saison agricole.Selon un communiqué de Direction Régionale l’Agriculture (DRA) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima, la production d’olives devrait progresser d’environ 110% par rapport à l’année précédente pour atteindre 250 000 tonnes, soit près de 18% de la production nationale. 60% de cette production d’olives sera destinée aux différentes unités de trituration de la région, notant que la production d’huile d’olive devrait atteindre environ 30 000 tonnes cette année.

« Les salmonelles, l’autre cible de la biosécurité »

A Momas (Pyrénées-Atlantiques), Jean-Louis Campagne bloquait sur certains points de biosécurité, peu applicables à son élevage de volailles en circuits courts. Le sas ou plus exactement les sas : c’est ce sur quoi bloquait Jean-Louis Campagne, éleveur de poulets de chair et de pintades à Momas, à quelques encablures de Pau (64). En l’espace de deux ans, les Delicies de Momas, l’exploitation de Jean-Louis Campagne, ont renoncé aux canards et aux oies à rôtir pour minimiser les risques de grippe aviaire, qui peut « dormir » à bas bruit sur les palmipèdes.

Insolite: Un agriculteur soigne ses courgettes grâce à la musique

La génodique, mélange entre la musique et la biologie, permet de repousser les virus en diffusant de la musqiue aux fruits et légume. Ils ont ensuite cherché à isoler chaque note produite lors du développement de différents virus et champignons puis ils les ont reproduites. Aujourd’hui, plus de 130 agriculteurs utilisent la génodique, mélange entre musique et biologie, pour repousser les maladies.

Un contrat de solutions pour la protection des plantes

La FNSEA et une trentaine de partenaires lancent un contrat de solutions concernant la protection des plantes. Ce mardi, la FNSEA et une trentaine de partenaires ont présenté leur contrat de solutions, engagement vis-à-vis de la société concernant la protection des plantes et la réduction des produits phytosanitaires. » Preuve en est, la présentation ce mardi du contrat de solutions initié par la FNSEA avec la contribution d’une trentaine de partenaires1, « visant une trajectoire de progrès pour la protection des plantes afin de réduire l’utilisation, les risques et les impacts des produits phytosanitaires en France.

La FAO Afrique du Nord fixe ses nouveaux objectifs 2018-2019

Le bureau de la FAO pour l’Afrique du Nord fixe ses objectifs pour 2018-2019Lors de sa réunion annuelle qui a commencé hier, le bureau de la FAO pour l’Afrique du Nord va déterminer son programme 2018-2019 et les objectifs.A cet effet, le lancement des travaux de cette réunion fera l’objet d’une cérémonie inaugurale avec la participation du Ministère tunisien de l’Agriculture, des Ressources Hydrauliques et de la Pêche, l’Union du Maghreb Arabe (UMA), compte tenu de l’Accord de coopération signé avec la FAO, les Ambassadeurs des pays du Maghreb en Tunisie, les représentants de la FAO en Algérie, au Maroc,

Pleins feux sur Water for Africa, la nouvelle initiative pour l'eau en Afrique, lancée avec le soutien de la BAD

Water for Africa a vu le jour sous les auspices d’une COP africaine, lors de la COP22 à Marrakech, à l’initiative du Maroc et avec la bénédiction de la Banque africaine de développement, qui a d’emblée offert son soutien.La secrétaire d’État chargée de l’Eau au Maroc, Charafat Afilal, la directrice de la division des Sciences de l’eau et secrétaire du Programme hydrologique international à l'UNESCO, Blanca Jiménez-Cisneros, par ailleurs membre du Conseil mondial de l'eau, ainsi que Jean-Michel Ossete, coordinateur de la Facilité africaine de l’eau de la Banque africaine de développement (BAD), présidaient à cette présentation de l’initiative qui fêtait là son premier anniversaire.C’est d’ailleurs le premier Conseil africain des ministres de l’eau auquel le Maroc va assister, en sa qualité de fer de lance de l’initiative Water for Africa.
Agriculture du 13 au 17 Novembre 2017


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 09:05 Agriculture et pêche du 17 au 21 Septembre 2018

Vendredi 14 Septembre 2018 - 15:01 Agriculture et pêche du 10 au 14 Septembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_101251
abh
cnd
20150422_121229
20150226_095904
20150226_100529