Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Agriculture et pêche du 03 au 07 Décembre 2018

Veille Maraacid


Alger. Pêche: Akhannouch appelle à une gouvernance appropriée du patrimoine halieutique

Pour Aziz Akhannouch, l'heure est au renforcement de la coopération dans le bassin méditerranéen. Le ministre marocain de la Pêche qui intervenait lors de la conférence WestMed qui regroupe les pays de la Méditerranée occidentale, a affirmé que la Conférence d’Alger est une occasion privilégiée pour poursuivre les efforts orientés vers l’amélioration du devenir du bassin méditerranéen et d’assoir une gouvernance appropriée de son patrimoine maritime à même de répondre à la fragilisation de ses écosystèmes.

Développement d'une économie maritime durable : La déclaration d'Alger adoptée

Lors de la réunion ministérielle des pays participants à l'initiative pour le développement durable de l'économie bleue en méditerranée occidentale adoptée en novembre 2017 à Naples (Italie) et baptisée "Ouestmed", le directeur général de la pêche et de l'aquaculture, Taha Hammouche, a indiqué que 31 projets ont été formulés dans ce cadre. Il a également précisé que l'Algérie est concernée par l'ensemble de ces projets qui concernent six axes prioritaires: la réalisation de pôles d'activité maritimes, la conservation de la biodiversité et la restauration de l'habitat marin, la consommation et la production durables,

New research questions fish stocking obligations

After the World Wars, the vast majority of Finnish rivers were harnessed for hydropower operations. Initially, the Finnish legislation included an obligation to build fishways as a method to compensate for hydropower harm to fisheries. However, fish farming rapidly replaced fishways as the primary compensatory action. Initially, fish stockings were ahead of their time and among the first examples of ecological compensation measures set for the industries. In the early days of their use, they also produced good catches in both commercial and recreational fisheries.

New approach to assess sustainability of reef fish

A team of researchers at the University of Miami (UM) Rosenstiel School of Marine and Atmospheric Science and NOAA Fisheries tested their newly developed fishery risk assessment method on groupers and snappers in the Florida Keys to determine if these tropical reef fish are being managed sustainability.

L'implication agricole du "Mieux nourrir les enfants pour mieux performer économiquement"

Le constat est froid mais relativement simple : les enfants bien nourris réussissent mieux à l’école, gagnent 20 % de plus sur le marché du travail, sont 10 % plus susceptibles de posséder une entreprise durable et 33 % moins susceptibles de vivre dans des ménages pauvres à l’âge adulte, soulignent les auteurs du Plan. Or, en 2017, plus d’un tiers des enfants de moins de cinq ans souffrant d’un retard de croissance dans le monde vivaient en Afrique, avec des taux de retard de croissance allant

Pour une politique agricole et alimentaire commune juste, saine et durable - Libération

La conscience et la préoccupation du grand public sur les enjeux de protection de l’environnement, de la biodiversité, du climat et du bien-être animal vont grandissantes. Sur l’ensemble de ces sujets, les pratiques agricoles ont des conséquences majeures. Par exemple pour l’atténuation du changement climatique, l’agroécologie présente des atouts conséquents et les pratiques positives doivent être encouragées. Pour valoriser et encourager les pratiques de production favorables à la préservation de l’environnement et de la biodiversité, l’ensemble des services rendus par les paysan·ne·s doit être rémunéré : leurs productions de denrées et de biens,

Blé tendre : Lutter contre les maladies par la résistance variétale

En juillet dernier, les professionnels du monde agricole ont présenté leur « contrat de solutions » pour diminuer l’usage des produits phytosanitaires, bâti autour de 36 fiches. Nous vous proposons de revenir sur celles qui concernent les grandes cultures. L’une d’entre elles porte sur le développement des variétés résistantes aux maladies pour réduire l’usage de fongicides sur blé tendre.

Intégrer la biodynamie dans la conduite des cultures et des prairies

Dominique Massenot le dit d’emblée : la biodynamie ne remet pas en cause les règles de base de l’agronomie. Il ne s’agit pas non plus de croire, sans confronter les pratiques biodynamiques à l’examen attentif des résultats obtenus. Néanmoins, la biodynamie requiert d’élargir son cadre de référence. Rudolf Steiner, fondateur de la biodynamie, évoque dans ses préceptes des liens particuliers ente les organismes vivants et leur écosystème qui ne se limite pas "à notre vieille planète".

La filière volailles : à l'assaut du marché national

Le déficit commercial français en produits de volailles continue de se creuser. Le grand export se tarit alors que les volailles européennes s’engouffrent. La filière avicole française est à la croisée des chemins. Elle part à la reconquête de son marché intérieur en intégrant la demande de montée en gamme et de produits plus découpés et élaborés. L’épreuve de réalité pour une région comme la Bretagne se joue en 2019.

Céréales : la fin d’un cycle ?

La production européenne s’affiche à 137 Mt en baisse de 15 Mt. Les pays scandinaves connaissent une chute de 50 % de leur production alors que l’Allemagne, les pays baltes et la Pologne perdent 25 %. Concernant nos voisins de l’est concurrents sur les marchés du sud: la Russie produirait 71 Mt contre 85 Mt en 2017 renouant ainsi avec le niveau de 2016; quant à l’Ukraine sa production avoisinerait les 25,5 Mt, en étant légèrement inférieure à celle des deux années précédentes. (sources USDA sept 2018)• Non, si on considère que la croissance de la production de la Russie, devenue le premier pays exportateur mondial, est structurelle et que la position de la Chine sur la gestion de ses stocks demeure une inconnue.

UE agricole en 2030 : plus de céréales, moins de viande

En matière de grandes cultures, la production européenne de céréales devrait continuer de croître, à 325 millions de tonnes d'ici 2030, essentiellement en raison de la hausse de la demande industrielle et d’aliment, notamment en maïs. La production européenne de viande de bœuf, estimée à 8,2 millions de tonnes en 2018, devrait décliner en raison de la chute de la consommation, et de la réduction des troupeaux. Les exportations seraient tirées par les vins pétillants et les AOP. Dans le secteur des fruits et légumes, la production totale de pommes devrait se stabiliser à 12,4 millions de tonnes (12,7 millions de tonnes en 2018-19) ainsi que la production de tomates à 6,8 millions de tonnes en 2030 (7 millions de tonnes en 2018).

Production végétale Comparateuragricole.com élargit son offre pour couvrir l’ensemble de la filière

Le site répond ainsi à une demande en constante augmentation. Large choix de produits, absence de déplacement, facilité et rapidité d’exécution. Plus de 40 % des agriculteurs privilégient aujourd’hui les achats en ligne et la tendance est à la hausse. D’après une étude publiée par Terre-net Média, 9,7 % des agriculteurs ont utilisé internet pour l’achat des semences en 2017, et plus de 17,3 % sont à prévoir en 2018.

Fès-Meknès : l’année s’annonce prometteuse pour la production oléicole

La région de Fès-Meknès compte 345 unités de trituration d’huile d’olive d’une capacité de 16.000 tonnes/jour. Toutefois, les unités de trituration d’olives de la région ne chôment pas cette année, et les professionnels de la filière oléicole sont optimistes et estiment une hausse de production oléicole d’environ 40% par rapport à l’année dernière.

28 groupes environnementaux et entreprises s'inquiètent de la production du saumon OGM au Canada

Plus de 20 organismes, associations et entreprises de produits de la mer s’associent aujourd’hui pour demander à Catherine McKenna(1), Ministre de l’Environnement et du Changement climatique, de mettre en place un processus d’évaluation environnementale exemplaire et transparent en ce qui concerne la production du saumon génétiquement modifié (GM) au Canada. En effet, le gouvernement canadien serait proche d’accepter la production du saumon GM, ouvrant la porte à la construction des premières usines de production d’un poisson GM du monde.

Communication positive sur l'agriculture et l'élevage pour répondre à L214 - Web-agri

Comment répondre à L214, qui milite pour l'abolition de l'élevage ? Depuis deux ans, avec des actions coup de poing, des vidéos chocs et un discours accessible à tous, cette association est devenue le « chouchou » des médias grands publics. Deux experts de la communication se sont penchés sur le sujet et ont décrypté ses méthodes. Ils conseillent à la filière élevage de reconnaître et de réparer ses erreurs et aux éleveurs d'expliquer leur métier directement au grand public, par exemple sur les réseaux sociaux.

96% des captures débarquées à fin 2017 sont couvertes par des mesures de gestion durable des pêcheries

L'engagement du Maroc en faveur du développement durable se manifeste également à travers l'adoption de la loi du littoral en juin 2015 et la Stratégie nationale de développement durable (SNDD 2015-2020) qui affirme l'engagement national en faveur de la préservation des ressources environnementales, a-t-il fait savoir lors de la conférence ministérielle sur «L'initiative pour le développement durable de l'économie bleue en Méditerranée occidentale WestMed».

Fruits et légumes: Le marché africain ciblé

Opacité, désorganisation, infrastructures vétustes et vente à la caisse au lieu du kilo. Aux yeux des professionnels de la filière des fruits et légumes du Souss, les marchés de gros de leur région sont en dessous des normes les plus élémentaires. Une situation si inquiétante, que certains parmi eux envisagent de se reconvertir dans d’autres secteurs qui présentent plus de visibilité et surtout de volonté politique de réformer.

Fruits et légumes: La production en hausse, l’export décroche

Et pour cause! La production s’inscrit en hausse soutenue alors que la valorisation et la distribution ne suivent pas. Un marché local désorganisé et des limites avérées au niveau de la diversification des débouchés extérieurs. (Voir infographie ci-contre). Le diagnostic établi par des cabinets d’experts est sans appel: la solution réside dans la réforme des marchés de gros, longtemps différée, et la pénétration de manière formelle du débouché africain. (Voir aussi article page suivante).

Transformer notre système alimentaire pour un avenir durable

D'ici 2050, la planète comptera près de 10 milliards d'habitants. Nourrir tout le monde, sans aggraver la pauvreté, accélérer la déforestation et augmenter nos émissions sera impossible sans amorcer dès maintenant des changements majeurs de notre système alimentaire. Cet enjeu est l’objet du nouveau rapport Créer un avenir alimentaire durable publié le 5 décembre, dans la série des World Resources Reports. Ce rapport a été réalisé par le WRI, en partenariat avec la Banque mondiale, l'ONU Environnement, l’ONU Développement, le Cirad et l'Inra.

Vincent Blanfort : «L’agriculture a enfin sa place dans les négociations de la COP 24 sur le climat»

La COP 24 qui démarre à Katowice, en Pologne, va marquer un tournant pour la prise en compte des questions agricoles et d’alimentation dans les négociations climatiques. Cette avancée découle de l’action commune de Koronivia pour l’agriculture, adoptée à Bonn lors du précédent sommet de l’ONU sur le climat. À l’heure où nos choix de développement n’ont jamais été aussi décisifs pour affronter le défi climatique, elle ouvre la porte à des initiatives pour améliorer la résilience des agriculteurs tout en atténuant les effets du réchauffement. Le point sur les contributions du Cirad au processus de Koronivia avec Vincent Blanfort, chargé de mission changement climatique au Cirad, qui est présent à Katowice.

Histoire de la génétique et de l'amélioration des plantes

Les découvertes de la sexualité chez les plantes, des lois de Mendel, des modalités de la fécondation et de la formation des gamètes, les notions de gène, de génotype et de phénotype sont aussi importantes pour la génétique que pour l’amélioration des plantes. Les méthodes et les outils de l’amélioration des plantes ont évolué au fur et à mesure de l’avancée des connaissances en génétique et de la compréhension du passage des gènes aux caractères. Quels ont été leurs impacts sur les caractères agronomiques des variétés des plantes cultivées ? Comment s’est organisée toute la chaîne de la production de semences améliorées pour l’agriculteur ? Quels en ont été les acteurs au cours du temps au niveau national et international ?

Trump : Ses promesses accueillies avec circonspection par les fermiers américains

L e locataire de la Maison Blanche a dans un tweet affirmé que les fermiers américains bénéficieraient « très MASSIVEMENT et RAPIDEMENT » de l'accord conclu samedi avec le président chinois Xi Jiping en marge du G20 . Pékin s'est en effet engagé, selon les États-Unis, à acheter un montant très substantiel de produits américains, notamment agricoles. Un conseiller économique du président Trump, Larry Kudlow, a aussi affirmé lundi s'attendre à ce que la Chine lève « rapidement » ses tarifs douaniers sur les produits agricoles, sans toutefois donner plus de détails.

Biocontrôle Objectif : 15 % en France d'ici à 2025, selon les producteurs de phytos

À l'heure actuelle, sur le marché français de la protection des plantes, ultra-dominé par les insecticides, herbicides et fongicides chimiques, le biocontrôle qui recourt à des organismes vivants pour lutter contre d'autres organismes vivants, ne pèse que 5 %. « Nous avons besoin d'un cadre stabilisé avec des règles du jeu et un certain nombre d'indications qui nous permettent de dire ce qu'on peut développer sur les 15 ans à venir. Sinon aucune entreprise ne pourra ou ne voudra investir sur ces domaines-là », a averti Nicolas Kerfant. « Il va falloir investir pour arriver à ces 15 %. Et malgré ça, il va rester 85 % du marché qu'on ne peut pas passer à la trappe. Le pas de temps politique et le pas de temps de la recherche sont complètement différents », a-t-il ajouté.

Le Sénégal augmente le budget 2019 réservé à l’agriculture

Les députés ont adopté le budget réservé à l’agriculture pour l’année prochaine. Il connaîtra une augmentation de 3,93% par rapport à l’année en cours. Le budget sera donc de FCFA 203,184 milliards (3,35 milliards de dirhams) contre FCFA 195, 508 milliards (3,22 milliards de dirhams) en 2018. A titre d’information, le budget total de la loi de Finance 2019 est fixé à FCFA 4 071,8 milliards (67,13 milliards de dirhams). Il connaîtra également une hausse de 7,9%.

Loi alimentation : Les ordonnances « reportées » à cause des « gilets jaunes »

Elles devaient être présentées ce mercredi en conseil des ministres, notamment celle sur le relèvement du seuil de revente à perte et la limitation des promotions. Elles sont censées améliorer la rémunération des agriculteurs. « Les conclusions des États généraux (de l'alimentation) seront mises en œuvre par le gouvernement et les ordonnances seront prises pendant les négociations commerciales qui ont démarré », a tenté de rassurer Didier Guillaume, deux jours après l'annonce par la FNSEA d'une manifestation nationale des agriculteurs . « Les ordonnances seront appliquées en janvier ou en février », soit avant la fin des négociations annuelles avec la grande distribution , a-t-il insisté.

Le dispositif « Al Moutmir » de l’OCP se rend à El Hajeb

Le dispositif de proximité ‘’Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb’’ de l’OCP fait escale du 3 au 6 décembre dans la province d’El Hajeb. Plus de 400 agriculteurs de la province sont accompagnés dans le cadre de cette 9-ème étape de ce dispositif, lancé en septembre dernier et qui a sillonné plusieurs régions du Maroc (Safi, Essaouira, Khouribga, Beni Mellal, Sidi Bennour, Settat, Khemisset, Sidi Kacem).

PAC : faire de la simplification une réalité !

À l’avenir, la PAC devra viser des objectifs plus ambitieux en matière d’environnement et de climat. Pour ce faire, deux ensembles de règles et systèmes de contrôle (conditionnalité + verdissement) seront remplacés par un seul (nouvelle conditionnalité). Les autorités françaises détermineront les modalités de ces règles (soumises à l’approbation de la Commission) et disposeront de la souplesse nécessaire pour les adapter au mieux aux réalités locales.

Producteurs de lait : un malaise profond mais encore l’envie d’y croire

En huit ans, le Cantal a perdu un quart de ses producteurs laitiers et en 2018, on en dénombre plus que 1 294 détenant plus de 20 vaches laitières. Or, même si cette érosion s’est accompagnée d’une meilleure productivité (6 600 l/vache/an et 60 000 l par UMO(1)) et d’un accroissement des livraisons par exploitation (34 000 l), depuis 2015, la collecte départementale s’est repliée de 10 % pour tomber à 335 millions de litres. Sans un électrochoc salutaire pour le moral et l’assise financière des producteurs de lait,

Tanger : Des éleveurs formés aux nouvelles techniques d’élevage caprin

L’Institut national de la recherche agronomique (Inra) poursuit son engagement dans le développement de la filière de l’élevage caprin dans la région du Nord. A cet effet, l’Inra vient d’organiser, à travers son centre de Tanger, une série d’ateliers de formation à cet élevage, dont la clôture des travaux s’est déroulée, jeudi 29 novembre, dans la ville du détroit. Lancée, le 27 novembre à Chefchaouen, cette initiative a profité aux éleveurs, associations professionnelles, Chambres d’agriculture et services relevant du ministère de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts.

Cop24 Réduire le gaspillage et consommer moins de viande pour nourrir la terre en 2050

Selon WRI, la demande alimentaire devrait augmenter de plus de 50 % en 2050 tandis que la demande d'aliments d'origine animale (viande, produits laitiers et œufs) devrait augmenter de près de 70 %. Or aujourd'hui des centaines de millions de personnes souffrent déjà de la faim, l'agriculture exploite environ la moitié des terres végétalisées du monde et génère un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES).

Bonnes performances de la filière sucrière nationale

La filière sucrière marocaine revêt un rôle important dans l'économie nationale et la production couvre, depuis quelques années, 50% des besoins en sucre du marché national. La filière compte aujourd'hui plus de 80.000 producteurs et crée plus de 5.4 millions de journées de travail. En terme de transformation, la capacité industrielle globale est de 1,65 million de tonnes de sucre blanc par an, ce qui dépasse les besoins du marché local estimé à 1,2 million de tonnes.

Autonomie alimentaire : Quelles espèces pour des prairies productives, durables et équilibrées ?

Trois années de tests ont mis en évidence les associations avec le trèfle blanc. Les techniciens restent néanmoins prudents : « La parcelle d'essais était proche du bâtiment d'élevage et recevait donc beaucoup de déjections. Dans ce contexte, seul le trèfle blanc a sorti son épingle du jeu dans les différents mélanges expérimentés :

Stopping soil pollution is key for food security and safety

ESSS, which works to promote efficient application of water, soil and environmental management practices, holds its annual conference to focus on the management of water and soil resources within the context of global climate changes. Gadain stressed that the treatment of soils is no longer optional but has become a necessity of life on this planet.

Le Maroc au 4ème rang de la production oléicole dans le monde

Cette manifestation vise aussi à présenter les potentialités oléicoles régionales et nationales, développer des relations partenariales entre les différents opérateurs, promouvoir les échanges commerciaux et assurer le transfert des technologies de la production et de la transformation oléicole.

La sécurité alimentaire en Afrique au menu de Dawajine 2018

L’édition 2018 du Salon Dawajine se tiendra du 4 au 6 décembre sous le thème : «L’aviculture, levier de la sécurité alimentaire en Afrique». Le choix de cette thématique s’explique, d’une part, par l’ambition de la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole (FISA) d’ériger ce salon en rendez-vous professionnel incontournable au niveau régional et international, et, d’autre part, pour souligner le développement de la consommation des produits avicoles au Maroc et sur le continent africain.

Olives : une production nationale estimée à près de 2 millions de tonnes

L’oléiculture qui occupe une superficie de plus de 1,07 million d’hectares, a connu une augmentation de la production au titre de la campagne agricole 2018-2019, estimée à près de 2 millions de tonnes, soit une hausse de 28 % par rapport à la campagne précédente, a souligné samedi, à El Attaouia (province de Kelaa des Sraghna), le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts, M. Aziz Akhannouch.

Loi Alimentation: les agriculteurs vont-ils enfiler des «gilets verts»? - L'Opinion

Les ordonnances issus de la loi Egalim (agriculture et alimentation) ne sont toujours pas signées, bien que la loi ait été définitivement adoptée le 30 octobre dernier. C’est un problème, car les négociations commerciales annuelles entre la grande distribution et ses fournisseurs ont commencé. Les acteurs du monde agroalimentaire et agricole constatent que les premières réunions avec leurs clients se déroulent comme si la loi, supposée permettre une meilleure remontée de la valeur dans la chaîne de production, n’avait jamais existé. En traînant à promulguer les ordonnances, le gouvernement prend un gros risque : celui de mettre les agriculteurs dans la rue en plein chaos des Gilets Jaunes.

L’agro-écologie : une solution d’adaptation des agricultures du Sud aux changements climatiques et globaux

Ils sont 130 scientifiques du Cirad, de l’AFD et de leurs partenaires à publier le 3 janvier aux Editions Quae un ouvrage sur la transition agro-écologique des agricultures du Sud. Présentées en avant-première à la presse cette semaine, les conclusions de cet ouvrage sont sans ambiguïté : l’adaptation des agricultures du Sud aux défis climatiques, démographiques, sociaux, environnementaux est une nécessité et l’agro-écologie peut constituer, pour toutes les types d’agriculture, une partie de la solution.

Écosystèmes forestiers Au Maroc, 15% de la faune et de la flore menacés d'extinction

Les forêts en Espagne, en Italie, en Grèce, en Turquie et au Maroc détiennent le record méditerranéen du nombre d'espèces animales et végétales menacées d’extinction. Le nouveau rapport, sur la période 2010-2015, de la FAO et du Centre d'activités régionales du Plan d'action pour la Méditerranée, impute cette situation au changement climatique, à la croissance démographique, aux feux de forêts et aux pénuries d'eau. Au Maroc, la forêt ne produit qu'environ 3,25 millions de tonnes de bois par an alors que les besoins du monde rural se chiffrent à près de 6 millions.
Agriculture et pêche du 03 au 07 Décembre 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Juin 2019 - 09:29 Agriculture et pêche du 10 au 14 Juin 2019

Lundi 10 Juin 2019 - 10:00 Agriculture et pêche du 03 au 07 Juin 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100728
maraacid
cnd
20150226_095904
rofoof
abh