Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Agriculture et pêche du 05 au 09 Mars 2018

Veille Maraacid


Investissement en aquaculture L’accompagnement des jeunes entrepreneurs s’accélère

Cap sur les jeunes entrepreneurs pour le développement de l’aquaculture au Maroc. Ces projets portent sur l’exploitation de 2.330 hectares pour une production estimée à 78.000 tonnes de produits aquacoles spécialisés essentiellement dans la culture de coquillages et d’algues marines. En effet, cette opération permettra aux jeunes entrepreneurs de développer le savoir-faire lié à toutes les opérations entreprises dans l’exercice de l’activité dont l’installation d’une ferme aquacole, la conduite d’élevage de production des coquillages et algues ainsi que la récolte, le conditionnement et la commercialisation des produits.

Politique agricole commune : certaines aides en péril ?

La chambre régionale d'agriculture de Corse s'alarme d'un changement de cap dans l'attribution des aides de la politique agricole commune. Les surfaces "peu productives", autrement dit pas exclusivement recouvertes d'herbe, n'auront plus droit aux aides européennes de la PAC. Selon la chambre régionale d'agriculture, elles pourraient être réduites d'un tiers en Corse, notamment dans les exploitations de l'intérieur. Si l'information donnée par la direction régionale de l'agriculture à la chambre régionale est vérifiée, 50 000 hectares sur les 200 000 déclarés en Corse ne seraient plus aidés financièrement via la PAC. Cela concernerait huit-cents agriculteurs dans l'île.

Des vaches bien préparées au vêlage

La bonne santé du veau se joue déjà dans les deux mois précédant sa naissance. Les aliments distribués aux vaches en fin de gestation ont un effet déterminant sur le déroulement du vêlage, la qualité du colostrum, puis le démarrage de la lactation.

Plantes cultivées : vers des résistances durables aux virus sans perte de rendement

Afin de répondre au défi de nourrir une population mondiale croissante et de manière saine et durable, l’un des leviers est de renforcer les défenses naturelles des plantes vis-à-vis des pathogènes, notamment des virus. Chez les variétés végétales résistantes, des mutations naturelles ont été sélectionnées en transformant certains gènes en « neutralisateurs » de virus. Ces mutations génétiques sont largement utilisées pour sélectionner des variétés résistantes par croisement. Cependant, certaines plantes cultivées sont dépourvues de telles résistances.

Les marocains consomment 15,9 kg de volaille par an

Rappelons que la filière avicole au Maroc est auto-suffisante avec une production annuelle de 490 000 T de viandes blanches et 3,9 milliards d’œuf. Le secteur d’activité génère un chiffre d’affaires de 21 milliards de Dh. Quelques 320 millions de poussins et 7,8 millions de dindonneaux sont élevés chaque année.

Informations, connaissances, innovations : l’autre mondialisation des systèmes alimentaires - Analyse n° 113

L’exercice MOND’Alim 2030, piloté par le Centre d’études et de prospective, étudie la phase actuelle de mondialisation des systèmes alimentaires et documente les principales dynamiques à l’œuvre. Cette note en dégage les grands enjeux structurants et formule des hypothèses pour l'avenir : intégration internationale croissante des systèmes d’information, prépondérance des firmes globales dans la R&D, mondialisation des idées et renouvellement des paradigmes agricoles.

Travaux agricoles, forestiers et ruraux La FNEDT veut favoriser le recrutement des femmes

Entre 2010 et 2016, le nombre de salariés féminins a augmenté de 45 %, représentant désormais 20 % des actifs dans les entreprises de travaux agricoles, forestiers et ruraux. Gérard Napias, président de la FNEDT, déclare : « Initialement conjointes ou collaboratrices, elles sont depuis quelques années devenues gérantes, assistantes de direction, conductrices de chantier, d’engins de travaux, gestionnaires forestières ».

Semences de betteraves : L’AIBS espère une dérogation pour l’utilisation des néonicotinoïdes

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) publiait le 28 février dernier deux rapports sur les matières actives de la famille des néonicotinoïdes utilisés pour l’enrobage des semences de betteraves (l'imidaclopride et le thiamethoxam). » Pour sa part, l’Efsa « confirme que l’usage des néonicotinoïdes sur la betterave sucrière, plante récoltée avant floraison et non attractive pour l'ensemble des insectes pollinisateurs, ne présente pas de risques avérés pour ceux-ci. Les acteurs de la filière prennent acte de ce risque potentiel identifié par l'Efsa pour les pollinisateurs visitant une culture succédant à une betterave ayant bénéficié d'un traitement néonicotinoïdes en enrobage de semences.

Intercultures : le coup de gueule de cinq organisations agricoles

Cette décision intervient dans le cadre de la simplification européenne de la PAC, qui vise à instaurer une période de présence obligatoire d’au moins 8 semaines des intercultures. Les syndicats agricoles estiment que le gouvernement français a pris une décision « incohérente » en instaurant une « période unique par département » pour 2018. En effet, le choix de cette période a été confié aux CDOA (comité départemental d’orientation agricole).

Solvinova de Syngenta pour lutter contre les nématodes à galles

Les nématodes à galles sont des phytoparasites qui ravagent les cultures des producteurs du Souss-Massa, provoquant de lourdes pertes. Pour sensibiliser les maraîchers de la région à la gestion de ce parasite, Syngenta Maroc a organisé une journée d’information durant laquelle le géant suisse a aussi présenté sa solution dernière génération: le nématicide Solvinova.

Le vent de la thermaculture souffle

La thermaculture, ou « culture thermique », nous vient des États-Unis, où elle a vu le jour il y a une dizaine d'années, sous l'impulsion de la société californienne Agrothermal Systems. La technique consiste à provoquer un choc thermique sur la vigne, à différents stades clés (à partir de la floraison), par le biais d'une machine tractée, expulsant de l'air chaud. De son côté, Agrothermal Systems communique sur une hausse de rendement moyenne de 20 %.

Après la taille rase de la vigne, penser efficacité et adaptation

De 10 à 20 heures pour la reprise de tailleOublier les réflexes de tailleLa taille rase de précision

L’agriculture au féminin : ces jeunes agricultrices qui dépoussièrent le métier

Produit du lait et des pommes, avec ses parents, sur 125 hectares de prairies naturelles, dont 30 de prés-vergers.Des petits fruits pour se diversifier : « un choix stratégique » selon Laure Figeureu-Bidaud« Si je reviens, il faut que je puisse développer quelque chose d’autre, quelque chose de nouveau », s’est toujours dit Laure Figeureu-Bidaud.

Retraites agricoles : Stéphane Le Foll appelle le gouvernement à financer ce qui a été voté

Son adoption définitive au Sénat est aujourd'hui menacée par un amendement gouvernemental. « Je demande au gouvernement de revenir sur cette décision et de financer ce qui a été prévu pour les retraites agricoles », a réagi Stéphane Le Foll sur Public Sénat. Cet « engagement a été voté, y compris par Christophe Castaner », désormais secrétaire d'État aux relations avec le Parlement, a-t-il insisté. Le député de la Sarthe a estimé qu'il y avait « un vrai souci en termes de communication,

Aides PAC : l’État tient ses engagements pour le versement des aides directes 2017

Conformément au calendrier de paiements annoncé par le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation le 21 juin 2017, le versement du solde des aides directes (aides découplées et aides couplées végétales) de la campagne PAC 2017 a été engagé, avec une arrivée sur les comptes des agriculteurs les 21, 22 et 23 février. Ce solde représente un montant de 5,3 milliards d'euros au titre des aides découplées, et de 140 millions d'euros au titre des aides couplées végétales. À ce titre, ce paiement concerne environ 300 000 exploitations, soit un peu plus de 95% des bénéficiaires attendus pour ces aides.

Fermes expérimentales : Huit « digifermes » pour tester les outils connectés en conditions réelles

Arvalis-Institut du végétal a profité du Salon de l’agriculture pour remettre cinq nouveaux labels « Digifermes » le 1er mars 2018 portant ainsi le nombre total de fermes expérimentales labellisées à huit. Suite à un appel à candidatures de fin 2017, cinq nouvelles fermes expérimentales ont été labellisées « digifermes » par Arvalis, en partenariat avec l'Idele, l'ITB, Terres Inovia et l'Acta : Ces nouvelles fermes expérimentales viennent rejoindre les stations de Boigneville (grandes cultures - 91) et de Saint-Hilaire-en-Woëvre (polyculture-élevage - 55), gérées par Arvalis et le site expérimental du Mourier (production ovine) de l’Institut de l'élevage, siège du Ciirpo (87).

Western Mediterranean: a management plan to fortify the fishing sector of the region

Today the European Commission has proposed a multi-annual plan for fish stocks in the western Mediterranean Sea. The proposal covers demersal fish stocks, i.e. fish that live and feed at the bottom of the seabed, and bring a significant income to the fisheries sector in the region. According to the latest data, it is estimated that in 2015, French, Italian and Spanish vessels landed around 100 000 tonnes of demersal fish, valued at €675 million. Catches for these stocks have significantly decreased by around 23 % since the early 2000s.

Le Maroc dans le top 30 des plus grands producteurs de pastèques

En 2016, la production mondiale de pastèques s’est établie à 117 022 560 T, selon les données de FaoStat, l’agence de statistiques de l’Organisation des Nations Unies pour le Alimentation et Agriculture (FAO). La superficie mondiale consacrée à la production de pastèques était de 3 507 243 hectares en 2016, avec un rendement moyen par m² de 3,34 kilos.

Filière des petits fruits rouges au Nord du Maroc

La filière des petits fruits rouges comprend les cultures de la Fraise, de la Framboise et la Myrtille. Ces cultures ont connu une croissance considérable depuis leur introduction dans le périmètre du Loukkos. En effet, le Loukkos détient actuellement près de 80% de la production nationale. Cette croissance a été favorisée par la proximité géographique avec l’Europe, les conditions pédoclimatiques propices, la disponibilité des ressources hydriques,

“Perspectives économiques en Afrique” 2018 : zoom sur l'Afrique du Nord

Lors du lancement de l’édition 2018 de Perspectives économiques en Afrique, le rapport phare que produit chaque année la Banque africaine de développement, il avait été annoncé que la publication serait étoffée, dès cette année et pour la première fois depuis 15 ans qu’elle existe, de focus régionaux – un pour chacune des cinq grandes régions d’Afrique. Le rapport Perspectives économiques en Afrique 2018 dédié à l’Afrique du Nord sera dévoilé le lundi 12 mars 2018 à 14 h à Tunis, en Tunisie, dans les locaux du Bureau régional de la Banque africaine de développement pour l’Afrique du Nord.

Mali : la Banque mondiale débloque 60 millions de dollars pour accroître la production animale et la diversité des filières

La Banque mondiale a approuvé un crédit de 30 millions de dollars et un don d’un montant équivalent de l’Association internationale de développement (IDA)* en faveur du Projet de soutien au développement du secteur de l’élevage au Mali (PADEL-Mali). Il vient compléter un projet régional déjà en cours au Sahel et axé sur le pastoralisme, ce qui témoigne de la volonté du Groupe de la Banque mondiale d’appuyer l’ensemble du secteur de l’élevage au Mali », souligne Soukeyna Kane, directeur des opérations de la Banque mondiale pour le Mali.

Les technologies de l'information sont essentielles pour l'autonomisation des femmes pauvres en milieu rural (FAO)

Beaucoup de femmes, notamment les jeunes femmes résidant en milieu rural, n'ont pas accès aux ressources productives telles que la terre, le crédit et les technologies. Les femmes sont à la traîne du point de vue de l'accès aux TIC avec, dans les pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire, seulement 41% de femmes possédant un téléphone portable contre 46% des hommes. Les femmes se retrouvent souvent du mauvais côté de la fracture numérique

En France, le modèle de l'agriculture à visage humain n'a plus d'avenir

On est resté, très longtemps, sur l'idée que la France est un grand pays agricole, sans avoir conscience que l'abaissement des coûts de transports et la mondialisation allaient tout changer. Dans le domaine, tout d'abord, des productions extensives, tant agricoles qu'animales, il faut de très grandes surfaces. Les Français restent très attachés à leur modèle, celui d'une « agriculture à visage humain ».

Du saumon élevé sur la terre ferme

D'ici 2020, il espère lancer une ferme de taille commerciale d'une capacité de 1.500 tonnes de saumon annuelles. Le groupe spécialiste des produits de la mer Maruha Nichiro a également construit une ferme aquacole l'an dernier pour élever la même variété de saumon. Au Japon, toutes variétés de poissons confondues, l'aquaculture représentait en 2015 près d'un quart de la production nationale de poissons, et la quasi-totalité des fermes se trouvent en milieu marin.

Des ONG dénoncent le "massacre" des dauphins par les chalutiers français

La fédération d'associations écologistes France Nature Environnement (FNE) dénonce le "massacre de dauphins" pris dans des filets de pêche le long des côtes du Golfe de Gascogne, accusant l'Etat de rester un "spectateur passif", dans un communiqué publié le 6 février 2018."Le dauphin commun est une espèce protégée présente sur nos côtes, aujourd'hui gravement menacée", rappelle la FNE, selon laquelle "en ce début d'année, on compte déjà 300 échouages de petits cétacés morts sur la façade Atlantique, dont 80% de dauphins communs". L'ONG écologiste Sea Shepherd a de son côté lancé sa première campagne au large des côtes françaises pour attirer l'attention sur le sort des dauphins tués par des chalutiers.

« La transition énergétique, une chance pour l'agriculture »

« La transition énergétique, des projets de territoires sur tout le territoire »La transition énergétique, cela va être des projets de territoires, dans tout le territoire. Cette transition sera une manière de leur redonner une dynamique en en faisant, pourquoi pas, des territoires autonomes énergétiquement grâce, pour partie, à l'agriculture.

Impact des sols de circulation sur la santé des pieds de vaches

Le guide proposé en pièce jointe a été élaboré afin de proposer une méthode de diagnostic des sols de circulation dans les stabulations pour vaches laitières. L’objectif de ce document est de présenter les critères importants à prendre en compte pour mesurer l’impact des sols sur la santé des pieds des vaches. La première partie concerne l’évaluation du troupeau, à travers une sélection de critères choisis pour leur lien direct avec la qualité du sol sur lequel les vaches se déplacent : la propreté des pieds en lien avec la nature du sol et son entretien, la pousse des onglons, le recensement des lésions des onglons et des conseils pour repérer les vaches boiteuses.

L’Institut de l’Elevage et ARVALIS – Institut du végétal renforcent leur partenariat

Les deux instituts développeront en particulier des collaborations dans le cadre du programme Digiferme®, et dans la modélisation des références techniques et économiques. Pour les filières végétales, l’enjeu est d’identifier les pratiques et systèmes de culture, avec ou sans élevage, qui contribuent au stockage de carbone dans les sols (stratégie 4 pour 1000).ARVALIS - Institut du végétal est un organisme de recherche appliquée agricole dédié aux grandes cultures : céréales à paille, maïs, sorgho, pommes de terre, fourrages, lin fibre et tabac.

New Publications: The best path to food security

The first praises the idea of high-technology, market-oriented approaches as offering enhanced productivity to improve food security by increasing farmers’ profits. The study showed that high-producing, high-technology crops do not always help improve food security and reduce poverty due to the increased production costs a farmer incurs by planting improved varieties, this is especially true when farmers have limited access to markets, or markets are far away. Low-technology crops have a strong, positive relationship to food security – regardless of market access.

Séquençage ADN haut débit des bois anciens : une nouvelle méthode pour explorer l’évolution des forêts

Ouvrant de nouvelles perspectives pour comprendre l’évolution des peuplements forestiers et prédire leur devenir dans le cadre du changement climatique, une équipe scientifique internationale, impliquant des chercheurs de l’Inra et du CNRS, a isolé et séquencé avec succès de l’ADN de chêne dans des restes de bois anciens - certains datant de près de 10 000 ans. Dans le cadre d’un vaste projet international, des scientifiques de l’Inra et du CNRS ont choisi de relever le challenge, isolant et caractérisant avec succès l’ADN de bois de chêne anciens en s’appuyant sur les techniques de pointe de la génomique moléculaire.

Fiabilité de l’identification des bovins en France : la plus-value d’un dispositif collectif et professionnel

D’un point de vue génétique, pour enregistrer un poids de lait produit, l’agent de pesée vérifie si la vache a déjà eu un veau. Toutes ces règles sont formalisées et améliorées régulièrement par l’interprofession France Génétique Elevage (FGE) dans le référentiel métier de son Système de Management de la Qualité (SMQ). Il reconnaît la contribution du SMQ de FGE à l’amélioration continue de l’identification et de la traçabilité des animaux en France.

Les conflits et les phénomènes climatiques pèsent sur la sécurité alimentaire

Selon un rapport de la FAO, des niveaux élevés d'insécurité alimentaire persistent à travers le monde, et ce, en grande partie en raison des conflits et des conditions climatiques défavorables qui ont des conséquences néfastes sur certains pays, notamment en Afrique de l'Est et au Proche-Orient où de nombreuses personnes ont encore un besoin incessant d'aide humanitaire. La production céréalière en Afrique de l'Est a pourtant chuté de 7,2 pour cent, provoquant ainsi un stress supplémentaire pour plusieurs pays. A cela s'ajoute des prix du riz historiquement élevés qui devraient eux aussi peser sur la sécurité alimentaire, en particulier dans les régions au Sud du pays.

No fish story! Research finds marine reserves sustain broader fishing efforts

In their examination of marine reserves, also known as marine protected areas or MPAs, around coral reefs in the Philippines, Robert Fidler and Ralph Turingan found evidence that MPAs helped to produce and maintain the more desirable, large-bodied and older fish within populations that have been fished by local fishermen for centuries.

Getting Open Data out of the cloud and back on the ground to create real impact

However, we are now starting to realize that, in order for data to be accessed and used by the right people, more needs to be done than just unlocking it. There is a lot of good intent and enough financial resources to enable the much-needed food systems transformation, but progress has been slow going.

La pêche, une sur-exploitation vers une gestion durable

Mais près de 90% des stocks de poissons dans le monde sont pêchés à pleine capacité ou surexploités, malgré tous les appels et engagements pour une pêche plus responsable et soutenable. Paradoxalement, les activités de pêche sont géographiquement mal connues ou suivies et la connaissance de l’impact environnementale, la biodiversité marine et les ressources halieutiques restent très approximatives.

EFICAS | l’agro-écologie de la parcelle au paysage

Comment engager l’ensemble d’une communauté agricole dans la transition agroécologique ? C’est à cette question que tente de répondre le projet EFICAS (Eco-Friendly Intensification and Climate-resilient Agricultural Systems), mis en œuvre par le Cirad et ses partenaires au Laos. Après 4 ans d’activité et des premiers résultats très encourageants, il vient d’être prolongé de 18 mois.

Maladies émergentes | le MERS-CoV menace-t-il le continent africain ?

Des virus isolés sur la péninsule Arabique, seule région du monde où des cas autochtones de la maladie MERS ont été déclarés (hormis les cas déclarés après voyages et les transmissions nosocomiales). Ces légères différences génétiques entre les virus isolés dans la péninsule Arabique et ceux présents chez le dromadaire en Afrique de l’Ouest et du Nord pourraient expliquer l’absence de transmission à l’Homme dans ces régions. » Ainsi, en Éthiopie, dans le cadre du programme mené par l’Université de Hong-Kong et le Cirad, deux doctorants sont co-encadrés par des chercheurs du Cirad et de l’IRD en partenariat avec les Universités d’Haramaya pour la santé animale et d’Addis-Abeba pour la santé publique vétérinaire et les risques de transmission à l’Homme.

Investissements maritimes : Plus de 10 milliards de dirhams injectés à Dakhla

Une enveloppe de 6 milliards de dirhams a été injectée dans ce sens, insufflant ainsi une nouvelle dynamique au secteur de la pêche dans la région. Une enveloppe de 6 milliards de dirhams a été injectée dans ce sens, insufflant ainsi une nouvelle dynamique au secteur de la pêche dans la région. Le secteur de la pêche est l’ossature de l’économie de la région qui assure 65% de la production nationale», souligne le délégué de la pêche de Dakhla.

Prévention des risques sanitaires : l'épidémiosurveillance est renforcée

Cet accord vise à renforcer la surveillance sanitaire dans les domaines de la santé des végétaux, des animaux et de la sécurité sanitaire des aliments. La santé humaine et la santé animale sont interdépendantes et liées à la santé des écosystèmes dans lesquels elles coexistent. Humains, animaux, écosystèmes sont donc liés ; santé publique, santé animale, santé végétale et santé environnementale le sont également.

Néonicotinoïdes : L'Anses recommande de réduire « au maximum » l'usage du thiaclopride

L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a recommandé lundi dans un rapport d'étape de réduire « au maximum les usages » du thiaclopride dès 2018, un néonicotinoïde dont l'usage est en augmentation. Dans ce rapport d'étape, publié avant le rapport final attendu au second trimestre 2018, l'Anses indique que « concernant l'impact des néonicotinoïdes sur la santé humaine, l'expertise réalisée (.) ne met pas en évidence d'effet nocif, pour des usages respectant les conditions d'emploi fixées par les autorisations de mise sur le marché ». L'Anses présentera dans son rapport final des alternatives à l'utilisation de néonicotinoïdes dès 2018.

Aziz Akhannouch: une campagne exceptionnelle pour l’arboriculture et l’élevage

Aziz Akhannouch a eu l’occasion de se prononcer sur plusieurs sujets d’actualité sur la chaîne 2M. Ainsi, le ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime a été invité à s’exprimer entre autres sur l’arrêt de la Cour de Justice de l’UE, la saison agricole actuelle ou encore le Plan Maroc Vert. Pour le ministre de l’Agriculture et de la Pêche Maritime Aziz Akhannouch, le Maroc reste un pays souverain, et il n’admet pas sur l’arrêt de la Cour de Justice de l’UE que l’on empiète sur cette souveraineté : « Le Maroc n’admettra jamais que la ligne rouge de la souveraineté soit dépassée, quel que soit le prix.
Agriculture et pêche du 05 au 09 Mars 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Décembre 2018 - 09:00 Agriculture et pêche du 03 au 07 Décembre 2018

Lundi 3 Décembre 2018 - 16:03 Agriculture et pêche du 26 au 30 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100556
20150226_100529
20150226_095904
maraacid
rofoof
cnd