Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Agriculture et pêche du 07 au 11 Janvier 2019

Veille Maraacid


La reproduction clonale par graines désormais possible chez les plantes cultivées

Cultivées dans le monde entier, les variétés hybrides F1, malgré leurs atouts indéniables, demeurent coûteuses à produire. Mais plus pour longtemps. En modifiant l'expression de certains gènes, des chercheurs de l'Inra, en collaboration avec l'Université de Californie Davis et le China National Rice Research Institute, sont parvenus à créer des plantes de riz hybrides dont les graines produisent des plantes strictement identiques à leur plante mère. Leurs travaux, qui viennent d’être publiés dans les revues Nature et Nature Biotechnology, constituent une avancée majeure.

Filière rizicole : la région du Gharb assure 75% de la production nationale

La superficie totale aménagée pour cette culture tourne autour de 12.000 ha dans le périmètre du Gharb en grande hydraulique. Elle est constituée de sols hydromorphes d’anciennes merjas où le drainage est difficile à cause de son coût très élevé. La culture rizicole constitue en effet la seule activité permettant de valoriser au mieux ce type de sols, considérés comme des terres marginales avant leur aménagement.

Recherche et innovation en agriculture Le Cese veut rendre la recherche plus efficace et l’innovation plus acceptée

Le Conseil économique, social et environnemental a rendu un avis, mardi 8 janvier 2019, en matière d’innovation en agriculture. L’institution préconise d’ouvrir davantage la recherche en agriculture aux attentes des citoyens et des professionnels, pour à la fois accroître son efficacité et favoriser l’adhésion de la société.

Conduite technique du piment rouge

L’apport en fumier est de 20 à 40 tonnes. Pour le travail du sol un épandage de type 14.28.14 est apporté comme engrais de fond à hauteur de 200 à 500 kg/ha soit 28 à 70 unités d’azote (N), 56 à 140 unités de phosphore (P2O5) et 28 à 70 unités de potassium (K2O). Pour l’engrais de couverture, il faut compter 1 à 6 qx/ha d’urée à 46% N ou 1 à 5 qx/ha d’ammonitrate 33% N en 2 à 4 applications.

3 à 10 kg de protéines végétales pour 1 kg de viande : vraiment ?

La prise en compte des aliments non consommables par l’homme, comme l’herbe, mais aussi les coproduits agroalimentaires, comme les issues de meuneries, les tourteaux et les pulpes, confère à de nombreux élevages une contribution positive à la production de protéines de qualité́ pour l’alimentation humaine, selon le GIS « Élevages Demain ».De nombreux élevages peuvent avoir une contribution positive à la production de protéines de qualité́ pour l’alimentation humaine. Selon le GIS « Élevages Demain », qui travaille sur les systèmes de production animale à hautes performances économiques, environnementales et sociétales, les monogastriques (porcs conventionnels, poulets de chair standard, poules pondeuses) produisent entre 0,7 et 1,6 kg de protéines animales par kg de protéines végétales consommables par l’homme selon les modes d’alimentation.

A global community seedbank platform

Community seedbanks have been around for about 30 years. They have been designed and implemented to conserve, restore, revitalize, strengthen and improve local seed systems, and have been especially, but not solely, focused on local varieties. In many countries around the world, notably the global south, they have been instrumental in regaining, maintaining and increasing the control of farmers and local communities over seeds. They have also been strengthening or establishing dynamic forms of cooperation among farmers and between farmers and others involved in the conservation and sustainable use of agricultural biodiversity.

Pas d'agriculture dans un accord commercial USA-UE

Mme Malström a souligné que les importations de soja américain dans l'UE avaient plus que doublé, après que les agriculteurs américains ont été frappés de plein fouet par les tarifs douaniers imposés par la Chine en guise de réponse à la guerre commerciale déclenchée par Donald Trump. Entre juillet et décembre 2018, les importations de soja ont bondi de 112% par rapport à la même période en 2017 et Bruxelles a lancé en décembre la procédure visant à autoriser l'utilisation de soja américain dans les biocarburants, ce qui pourrait contribuer dans les prochains mois à une nouvelle hausse des importations.

COP24 : de faibles engagements mais un intérêt croissant pour l’agriculture

Cependant le manque de connaissances et de références sur les impacts du secteur agricole en termes d’émission et de stockage des GES limitent l’ambition des engagements. Des pays avancent tout de même sur ce sujet en expérimentant le paiement pour services écosystémiques envers les agriculteurs ayant des pratiques favorisant la séquestration du carbone dans les sols.

A quoi pourrait ressembler la filière viande bovine à l'horizon 2040 ?

Il ne s’agit pas de prédire l’avenir, mais « d’élaborer des scénarios pour l’avenir de la filière viande bovine qui puissent servir aux décideurs de la filière, en vue de l’élaboration de stratégies gagnantes » explique FranceAgriMer. Inquiétudes liées au changement climatique, politique et orientations de la distribution, évolution des systèmes de production, impacts des accords commerciaux, pression sociétale sur le bien-être animal, modification des comportements alimentaires… quelle combinaison de ces facteurs sera déterminante sur la demande adressée à la filière viande bovine ?

IPBM : Alerte contre le recrutement massif des saisonnières marocaines

La Fédération interprofessionnelle marocaine des fruits rouges (IPBM) craint une éventuelle pénurie de main-d’oeuvre, de ce fait elle lance une alerte contre le recrutement massif de saisonnières marocaines dans les principaux bassins de production. Nous le rappelons, le gouvernement marocain envisage d’envoyer, en 2019, près de 20 000 ouvrières agricoles en Espagne pour récolter des fraises et autres fruits rouges, comme l’avait annoncé le ministre de l’Emploi, Mohamed Yatim, à l’issue d’une réunion avec l’Agence nationale pour l’emploi (ANAPEC).

Fès-Meknès : 43.500 tonnes d’engrais utilisées en 2018 pour les céréales

Quelque 43.500 tonnes d’engrais ont été utilisées en 2018 dans la culture des céréales au niveau de la région Fès-Meknès, dont la superficie agricole utile est estimée à plus de 1,3 million d’hectares. Ce chiffre représente une hausse de 266pc par rapport à l’année 2008, au cours de laquelle la quantité d’engrais utilisée était seulement de l’ordre de 11.900 tonnes, selon un rapport de la direction régionale de l’agriculture.

Un classement économique des vaches du troupeau avec Ecow

Le classement obtenu permet de visualiser, rapidement et facilement, la synthèse de beaucoup d’informations. C’est le moyen de regarder ses vaches d’un autre œil. En général, on sait facilement identifier quelles vaches sont les mieux indexées et quelles vaches enchaînent les problèmes. Par contre, il est moins facile d’identifier les vaches qui ne font jamais parler d’elles car elles vêlent à l’heure et élèvent bien leur veau. Ecow peut permettre de repérer ces vaches rentables, dont l’indexation est parfois moyenne par rapport à leurs congénères, mais qui méritent de faire souche. Le classement permet de s’affranchir un peu du poids de l’ascendance dans l’indexation. Le gain de temps offert par cette vue d’ensemble de la production des animaux est particulièrement utile dans les grands troupeaux.

ANOP : « L’importance de l’œuf dans l’alimentation et pour la santé »

L’Association Nationale des Producteurs d’œufs de Consommation (ANPO), organise sous l’égide de la Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole au Maroc (FISA), à l’occasion de la 11 ème édition de la Journée Nationale de l’œuf, une conférence de presse, le mardi 15 janvier 2019 à 10h00, au Centre Technique Interprofessionnel pour le développement des filières animales d’Aïn Jemâa, dit Zoopole, sis à l’adresse suivante: Km.16, Route Nationale d’El Jadida, Aïn Jemâa, Province de Nouaceur Casablanca.

Guide : les dispositifs de soutien à l'innovation dans la filière pêche

L’intégration de l’innovation est une des clés de l’avenir de la filière des produits aquatiques. Elle favorise la compétitivité, l’adaptation et la résilience des entreprises, leur permet de s'adapter aux changements et aux nombreux défis auxquels elles doivent faire face (gestion de la ressource, transition énergétique, cycle de vie des produits, nouvelles attentes du consommateur, attractivité des métiers…).

La France, 1er exportateur mondial de semences

Le Groupement national interprofessionnel des semences et plants (Gnis) mène des actions nombreuses à l’étranger. Son service des Relations internationales a pour objectif de représenter et de promouvoir l’expertise française, de servir le développement de la filière semencière française à l’international en créant un contexte favorable à nos exportations, et enfin de coopérer à partir de notre modèle d’organisation.

Agriculture : Le Maroc mise sur les technologies aériennes

Une équipe scientifique composée de quatre jeunes ingénieurs (Sahib El Alami, Oumaima Labou, Mouad Omarir et Mohamed Machatati), encadrée par Dr. Abbas Kailil, est parvenue récemment à mettre au point une nouvelle technique innovante pour le traitement des cultures par voie aérienne, permettant notamment de prendre des photos aériennes précises des zones emblavées et de détecter de manière précoce des maladies susceptibles d’affecter les cultures.

La peste des petits ruminants se propage en Algérie : les conseils d’un vétérinaire aux éleveurs

La peste des petits ruminants, qui touche principalement les ovins et les caprins, continue de se propager dans plusieurs wilayas du pays. Deux premiers foyers ont été confirmés ce samedi 5 janvier par les services vétérinaires à Oran. Une dizaine d’agneaux ont été décimés dans deux élevages situés à Sid Chahmi et au Douar Boudjemaa. Six autres cas de cette épidémie ont été confirmés, vendredi, sur des ovins dans la localité de Ain Kheyar (wilaya d’El Tarf), selon le directeur des services agricoles (DSA).

Recherche : tendreté et goût sont des priorités

Quel est l'avis des professionnels de la viande et de l'élevage sur les projets de recherche et quelles sont leurs préoccupations ? Pour débattre de ces sujets, les principaux acteurs de l'aval se sont réunis mi-décembre autour d'une table à l'initiative du CReA Viande (Consortium de recherche Auvergne-Rhône-Alpes pour la viande de ruminants). Améliorer la tendreté doit plus que jamais faire partie des priorités. Sur les muscles vendus tranchés, c'est le premier critère mis en avant par le consommateur. Un client déçu n'est heureusement pas forcément perdu mais il rechigne à réitérer son acte d'achat et se laisse plus facilement séduire par les produits hachés qui eux sont forcément toujours tendres.

Sous les tropiques, la lutte biologique peut limiter la déforestation et l’érosion de la biodiversité

Arrivée en 2009 en Thaïlande, cette cochenille a provoqué une baisse de près de 20 % des rendements de manioc, plante cultivée sur près de 4 millions d'hectares en Asie du Sud-Est. Une flambée des prix du manioc s’en est suivie, ainsi qu’une extension des surfaces cultivées, au détriment de la forêt. Les taux de déforestation sont alors multipliés par 2 voire 6, dans les pays voisins. En 2010, la micro-guêpe parasitoïde de cette cochenille, Anagyrus lopezi (Hymenoptera), est introduite par les autorités : les dégâts de la cochenille se réduisent ainsi que la superficie nécessaire à la culture du manioc et le rythme de déforestation.

Agriculture : Insertion des technologies aériennes pour le développement du secteur

Le secteur agricole marocain a réalisé un saut qualitatif au cours de la dernière décennie à la faveur du Plan Maroc vert (PMV), qui a inscrit parmi ses objectifs la réalisation d'un changement dans les modes de production, qu'il s'agisse d'une agriculture vivrière qui utilisait des décennies durant des techniques traditionnelles ou encore de l'agriculture moderne qui requiert d'importants investissements financiers et l’usage de techniques et de moyens développés.

PMV : Bilan de l’agrégation

L’agrégation agricole est un modèle novateur de partenariat gagnant-gagnant dans le cadre du Plan Maroc Vert, entre l’amont productif et l’aval commercial et industriel. Au total, 60 projets d’agrégation ont été réalisés dans le cadre du Plan Maroc Vert pour un investissement global prévisionnel (public+privé) de 13,6 MMDH. Les projets d’agrégation ont permis d’agréger 52.000 petits agriculteurs sur une superficie de 155.000 ha. L’objectif ultime est d’atteindre un total de 200.000 petits agriculteurs agrégés à l’horizon de 2020.

L’or rouge : une excellente alternative à l’agriculture traditionnelle

La culture du safran, l’or rouge pour de nombreuses populations dans la province d’Azilal, s’adjuge aujourd’hui une grande part au niveau de l’activité agricole dans la région, et ce, grâce au programme de développement rural dans les régions montagneuses qui vise à s’attaquer à la précarité et offrir aux populations locales de bien meilleures alternatives à l’agriculture traditionnelle et un revenu décent.

Produire de la viande. Pourquoi ? Pour qui ?

L’évolution démographique de ces cent dernières années s’est accompagnée d’une urbanisation accélérée, renforcée par la politique de métropolisation récente. Le rapport à l’animal de compagnie modifie le prisme de vision des consommateurs urbains. L’homme s’est éloigné progressivement de son contact quotidien avec les animaux d’élevage et a une perception déformée, voire idéalisée, des rapports humain-animal. C’est oublier d’où nous venons et l’importance historique des interactions avec le monde animal.

Désherbage : Des leviers pour limiter le développement d'adventices résistantes

De plus en plus d'agriculteurs font face aujourd'hui à des phénomènes de résistances des adventices dans leurs parcelles. Afin de contrer ces impasses techniques, Arvalis-Institut du végétal rappelle plusieurs leviers d'actions comme augmenter la diversité de cultures dans la rotation, avoir recours aux faux-semis ou au désherbage mécanique, etc.

Calamités agricoles : les premiers départements indemnisés

Le comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) s’est réuni mercredi 12 décembre 2018 afin notamment d’examiner les premières demandes de reconnaissance du caractère de calamité agricole des départements touchés par la sécheresse 2018. Lors de ce CNGRA, 39 demandes, dont 12 relatives à la sécheresse sur prairies ont été reconnues, pour un montant total d'indemnisation de plus de 124,9 M€.

OCP : une filiale à Singapour et une nouvelle usine d’engrais

La première filiale : OCP Fertinagro Advanced Solutions, en partenariat avec Fertinagro Biotech, est dotée d’un capital de 275 millions de dirhams. Elle sera spécialisée dans la fabrication et la commercialisation d’engrais à forte valeur ajoutée ainsi que la fourniture de services, conformément au modèle de distribution «Agro Vip» développé par Fertinagro.

Plantation de près de 3000 arbres dans la région d’Agoudal

Ce projet, mis en œuvre avec le soutien du Secrétariat d’Etat chargé du développement durable, vise à lutter contre l’érosion du sol et la réduction de l’impact des crues sur l’agriculture de cette région. Dans une déclaration à la MAP, le président de l’association Akhiam, Hssain Ouzanni, a indiqué que ce projet à caractère environnemental lancé en décembre dernier, se veut une contribution de l’association dans les efforts visant l’adaptation aux changements climatiques, dont la région subit de plein fouet les impacts.

Un drone marocain pour le traitement des arbres fruitiers

Une nouvelle technique innovante pour le traitement des cultures par voie aérienne voit le jour. La Moroccan Industry Services & Engineering a développé ce modèle de drone permettant notamment de prendre des photos aériennes précises des zones emblavées et de détecter de manière précoce des maladies susceptibles d’affecter les cultures.

Agir vite pour circonscrire la maladie due aux salmonelles

Quand survient un épisode de salmonellose, il n'y a pas de temps à perdre pour prendre les mesures adéquates. Pour prévenir la contamination des autres bovins, il est primordial d'isoler l'animal malade, d'éliminer les matières infectieuses issues d'un éventuel avortement et de désinfecter la zone contaminée et le matériel qui a pu être en contact avec la bactérie. Séparer également le lait des vaches malades et surveiller les signes annonciateurs de la maladie sur d'autres animaux. Redoubler de précautions quant à l'hygiène de traite et aux règles de biosécurité vis-à-vis des personnes extérieures. Appeler enfin son vétérinaire qui effectuera un prélèvement de bouse ou, en cas d'avortement,

Triage des graines Cleaner Tribio, une station mobile pour les cultures associées

La pratique des cultures associées a pris son essor pour les agriculteurs, en conventionnel comme en bio. La station rotative de triage des graines Cleaner Tribio de l’entreprise Dorez, installée à Dampierre dans l’Aube, offre la possibilité de diviser efficacement une récolte jusqu’en cinq fractions. Le but peut être multiple : isoler des semences, commercialiser du grain, équilibrer des rations pour une activité d’élevage en autoconsommation...
Agriculture et pêche du 07 au 11 Janvier 2019


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 25 Mars 2019 - 08:51 Agriculture et pêche du 18 au 22 Mars 2019

Lundi 18 Mars 2019 - 11:22 Agriculture et pêche du 11 au 15 Mars 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_101251
abh
rofoof
20150226_100728
cnd
20150422_121229