Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Agriculture et pêche du 12 au 16 Novembre 2018

Veille Maraacid


La FAO participe à la Conférence arabe pour l'investissement dans la sécurité alimentaire

Cette année le thème de la Conférence arabe pour l'investissement dans la sécurité alimentaire revêt une importance capitale, car la région arabe doit produire suffisamment de nourriture tout en utilisant le moins de terres possible et le minimum d'eau, et c'est ce que l'agriculture intelligente fournira », a déclaré Abdessalam Ould Ahmed, Sous-Directeur général de la FAO et Représentant régional pour le Proche-Orient et l'Afrique du Nord (NENA).

Vers une ratification certaine de l'accord de pêche Maroc-UE

Le ministre espagnol de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation, Luis Planas, a rencontré mardi à Strasbourg les eurodéputés espagnols de tous les groupes politiques et leur a réitéré l'intérêt du gouvernement espagnol pour la « ratification rapide » de l'accord de pêche avec le Maroc par le Parlement européen. Selon l’agence espagnole Europa Press, il a espéré que la ratification de l’accord sera approuvée au cours du premier trimestre de l’année prochaine pour que la flotte espagnole puisse retourner dans les zones de pêche marocaines.

Plan Maroc Vert : M. Akhannouch en visite de terrain dans la province de Berkane

M. Akhannouch était accompagné lors de cette visite, qui a pour objectifs également de consolider les résultats obtenus et d’accélérer la mise en œuvre des projets en cours, du gouverneur de la province de Berkane, Mohamed Ali Habouha, du président de la Chambre régionale d'agriculture de l’Oriental, Mimoun Aoussar, et d’une importante délégation de responsables du ministère.

«La saison agricole a démarré dans des conditions plus favorables que la précédente»

La campagne agricole s’annonce prometteuse. En effet, le ministre de l’agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, a affirmé que la saison agricole 2018-2019 a démarré dans des conditions plus favorables que la précédente. Le ministre qui s’exprimait devant les parlementaires de la deuxième Chambre mardi dernier a expliqué que la moyenne des précipitations a atteint jusqu’au 9 novembre 131,4 mm, soit une progression de 137% par rapport à la normale (55 mm),

Escape responses of coral reef fish obey simple behavioral rules

A new study led by researchers at UC Santa Cruz and NOAA Fisheries overcame this challenge using a clever experimental design to record and analyze escape responses in coral reef fish. The results, published November 12 in Proceedings of the National Academy of Sciences, reveal how a sequence of well-defined decision rules generates evasion behavior in a wide range of coral reef fish species.

New guidance for fishermen ahead of full discard ban

The Marine Management Organisation has provided guidance for the fishing industry to help them comply and to manage challenges with quota. Under the full discard ban, fishermen must retain and land all quota species; non-quota species can continue to be discarded as can any fish that may represent a health hazard.

3rd World Small-Scale Fisheries Congress – the future of small-scale fisheries is now

Over 350 researchers, practitioners, small-scale fishers, civil society organizations, environmental organizations, and government representatives gathered on 22–26 October 2018 in Chiang Mai, Thailand, to discuss transdisciplinary strategies to sustain small-scale fisheries as a global food production system, as part of the 3rd World Small-Scale Fisheries Congress.

Trois propositions pour réformer la gouvernance des coopératives ...

Alors que le gouvernement envisage le recours aux ordonnances, voici quelques pistes pour que les coopératives continuent de jouer un rôle central dans l’agriculture et l’alimentation durable. Dans le prolongement de la loi EGA, le gouvernement souhaite réformer les pratiques de gouvernance des coopératives agricoles en ayant recours à des ordonnances. Cette réforme est essentielle pour que les coopératives continuent de jouer un rôle central dans l’agriculture et l’alimentation durable.

Avec Évolution, s'adapter en élevage laitier

Selon une étude menée par Évolution, 11 % des éleveurs remettent en question leur choix génétique dans leur troupeau ou le feront dans les cinq ans à venir. En partenariat avec l'Inra et l'ESA d'Angers, Évolution a lancé une étude scientifique pour prendre la bonne décision entre différentes stratégies raciales et génétiques, en race pure et en croisement.

How two agricultural development projects boosted women’s empowerment

When we talk about women’s empowerment, it is difficult to grasp what we actually mean. Does it refer to women’s attitudes towards gender violence? Or does it mean women’s economic independence and decision-making power? Does it perhaps imply access to productive resources, education, and other opportunities? Or might it mean control over time? Or does it concern all these aspects? Fortunately, in recent years, IFPRI, the U.S. Agency for International Development (USAID) and the Human Development Initiative (OPHI) have collaborated to develop a concrete means to measure these factors,

Overcoming the “paradox” of irrigation efficiency November 8, 2018 by Marcia MacNeil

For this reason, technologies to maximize irrigation efficiency—increasing the “crop per drop” of irrigated water—are among the top tools promoted to improve food and nutrition security while protecting vulnerable natural resources. The idea is that more efficient irrigation will save water and make it available for other users, such as industries, cities or the environment.

How agricultural research can navigate the perfect storm

Too often, meeting one need harms our ability to meet others. To date, agricultural research has delivered field level innovations: we develop new seeds or new irrigation or soil management techniques. But typically these include only partial assessments of systems or landscape level impacts. We see similar toxic errors in energy, water and other development projects where agriculture is deprioritized – and ultimately degraded.

Néonicotinoïdes, comment faire sans

C’est la grosse actualité du moment", ne cache pas Élodie Quemener, ingénieure régionale de l’institut de recherche et de développement du végétal, Arvalis. "Le Sonido ne sera plus disponible pour les semis de 2019 en maïs", rappelle la jeune femme quant à l’arrêt du traitement des semences par des néonicotinoïdes. Et 2019, c’est demain. Alors, au programme des deux premières journées techniques annuelles de présentation des résultats obtenus, notamment à la station expérimentale de Bignan (56),

Enseignement agricole: "plus de jeunes" pour faciliter la transition agricole (Guillaume)

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a exprimé mardi sa volonté d'enrayer la baisse de fréquentation des établissements d'enseignement agricole et de "former plus de jeunes", afin de favoriser la transition vers l'agroécologie.L'enseignement agricole scolarise 160.000 jeunes, de la quatrième au BTS, a rappelé le ministre, dans des établissements majoritairement privés (40% d'établissements publics). "Aujourd'hui, l'enseignement agricole ne compte plus que 10% d'enfants issus du monde agricole, fils d'agriculteurs, ce qui montre bien la mutation totale de l'enseignement agricole au fil des années", a affirmé le ministre, évoquant beaucoup de jeunes modestes provenant de zones rurales ou de zones périurbaines.

Contre la « déforestation importée » : Une stratégie française, avant tout incitative

La France, avec ses importations de soja, cuir ou huile de palme, participe à la déforestation dans le monde. Selon un récent rapport du WWF, ces 5 dernières années, le pays a contribué à déboiser potentiellement 5,1 millions d'hectares, à travers les seules importations de 7 matières premières. Mercredi le gouvernement publie sur internet son plan interministériel promis par l'ex-ministre Nicolas Hulot et attendu depuis le printemps. Objectif : mettre fin d'ici à 2030 à la déforestation liée à l'importation de produits agricoles ou forestiers non durables. Au programme, « faire évoluer les pratiques » de tous les acteurs.

Le Sénat maintient les exonérations pour l'emploi des saisonniers agricoles

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a opposé un avis défavorable aux amendements adoptés par les sénateurs par 321 voix contre 19 (LREM), tout en reconnaissant avoir lui-même défendu, lorsqu'il était sénateur, ce dispositif d'exonération. La suppression de ce dispositif spécifique d'exonérations "condamnerait les exploitations", ont clamé les sénateurs sur tous les bancs, reprochant au nouveau ministre son "franchissement du Rubicon". "La France rurale grogne. Faites qu'elle ne gronde pas!", avait exhorté mardi Nathalie Delattre (RDSE, à majorité radicale) à l'adresse du gouvernement.

Chicago : Le blé recule avec l'amélioration de la qualité des semis

Les semis de blé d'hiver ont été jugés à 54 % de qualité bonne à excellente, soit un niveau équivalent à l'an dernier à la même époque, mais trois points supérieurs aux chiffres de la semaine précédente, a indiqué le Département américain de l'agriculture (USDA) dans un rapport mardi. Ce chiffre est surtout supérieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 51 %.

Pac post 2020 L’agriculture de groupe au cœur de la stratégie pour les territoires ruraux

La nouvelle Pac devra prendre en compte « la nécessité d’une transition vers des modèles agricoles et alimentaires pouvant mieux répondre aux attentes sociales en matière de qualité des produits, de santé, d’emploi et de relocalisation de l’alimentation et aux défis du dérèglement climatique et de la protection de l’environnement ».

La planète se réchauffe : il est grand temps de repenser le soutien à l'agriculture

Que ce soit avec les anciens almanachs ou grâce à des systèmes satellitaires de pointe, les agriculteurs ont toujours cherché à obtenir des prévisions météorologiques pour atténuer les risques climatiques et les aider à décider quand planter et récolter. Début octobre, lors de sa 48e session, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) a dévoilé des informations qui donnent à réfléchir : le Rapport spécial sur les conséquences d’un réchauffement planétaire de 1,5 °C (SR1.5) (a) conclut en effet que les conséquences du changement climatique sont déjà bien réelles et qu’elles seront encore plus graves qu’initialement prévu avec un réchauffement de 2 °C.

Il est urgent d'agir pour nourrir la planète de façon durable

Pour s’orienter vers un scénario « sain » d’usage des terres mondiales, Philippe Mauguin, PDG de l’Inra, et Michel Eddi, PDG du Cirad, indiquent que des actions concertées entre de nombreux acteurs, en particulier « une coopération entre producteurs et entreprises agroalimentaires, société civile et gouvernements » , et « des politiques publiques fortes » sont nécessaires.

Réduire l'usage des antibiotiques en élevage : le point sur les recherches menées à l'Inra

Réduire l'usage des antibiotiques en agriculture est une nécessité, pour limiter l'apparition et les risques de propagation de bactéries multi-résistantes. Pour cela, une prise de conscience et une évolution des pratiques dans une approche "One Health", sont nécessaires. Pour accompagner cette démarche, l'Inra multiplie les initiatives visant à fédérer toutes les disciplines scientifiques autour de projets de recherches commun, tout en impliquant l'ensemble des acteurs du monde agricole.

Les ravageurs des cultures se gèrent aussi à l’échelle du paysage

En étudiant l’incidence d’un insecte ravageur sur un réseau de parcelles paysannes de mil au Sénégal, des chercheurs du Cirad et leurs partenaires ont mis en évidence les services de régulation naturelle rendus par la biodiversité. Pour eux, ces services de régulation sont régis par des processus écologiques dont l’échelle spatiale d’organisation dépasse largement celle de la parcelle cultivée. Ainsi, la gestion agroécologique des ravageurs nécessite une approche collective et territorialisée de l’action, dont le fondement scientifique requiert des ponts entre l’agronomie, l’écologie et les sciences sociales. Les résultats de ces travaux publiés dans les revues Biological Control

Opinion: Big data shows big promise for feeding the world

These innovations, however, are reliant on large sets of data to help farmers make informed decisions and predict crop outcomes. From soil moisture to weather patterns and historical yield, countries like the United States and the United Kingdom have a lot of “big data” to put to work. The United States Department of Agriculture for example has over a century of farm and public data to draw from.

La filière oeuf face à un double défi

L'oeuf en code 2 (sol) va-t-il remplacer le code 3 (cage) ? Cette question fondamentale, à laquelle personne ne peut répondre précisément pour l'instant, va pourtant orienter les choix d'investissement des producteurs équipés de cages aménagées. La grande distribution s'est engagée à ne plus commercialiser de code 3 d'ici 2025, y compris, pour la plupart des enseignes, les oeufs sous marque nationale et les premiers prix. Certaines ont déjà arrêté ou le font progressivement (marques distributeurs) et à plus courte échéance (2020-2022).

Le décret néonicotinoïdes attaqué en justice, le gouvernement déterminé à le défendre (Rugy)

L'association des producteurs et vendeurs de produits phytosanitaires (UIPP) a déposé un recours devant le Conseil d'Etat contre le décret du 30 juillet, qui interdit cinq substances. "La position du gouvernement est claire : l'interdiction des néonicotinoïdes est et sera une réalité", a dit François de Rugy, lors de la séance de questions au Sénat. Selon lui, le référé-suspension de l'UIPP a été rejeté sur la forme, en attendant un jugement sur le fond.

Résidus de phytos dans les cheveux « L'agriculture n'est pas responsable de tous les maux »

Les agriculteurs sont une nouvelle fois incriminés par les médias, suite à une étude indiquant la présence de traces de produits phytosanitaires dans les cheveux de 148 citoyens européens. Face aux quelques conclusions quelque peu hâtives des médias, Agritof80, agriculteur dans la Somme, réagit sur le réseau social Twitter et décrypte l'étude point par point : « Oui, l'agriculture a une part de responsabilités. Mais, non, elle n'est la seule responsable de tous les maux... », précise-t-il.

Perturbateurs endocriniens : la France demande de renforcer la stratégie européenne

Le ministre François de Rugy et la secrétaire d'Etat Brune Poirson appellent la Commission à "s'assurer d'une prise en compte homogène de ces substances dans l'ensemble des législations européennes pertinentes et (à) couvrir tous les modes et voies d'exposition via les emballages, les jouets et les cosmétiques". La France souligne en particulier le cas de la réglementation relative aux cosmétiques, dont la révision devait intervenir avant le 11 janvier 2015, pour prendre en compte les perturbateurs endocriniens.

L'agriculture dans 10 ans Mathieu Archambault : « Plus d'autonomie pour les agriculteurs »

Thierry Baillet alias Thierry agriculteur d'aujourd'hui publie une série d'interviews vidéos concernant l'avenir de l'agriculture. À ce sujet, il a interviewé plusieurs acteurs du monde agricole dont Mathieu Archambault, agronome et formateur en agro-écologie. D'ici 10 ans, il espère plus d'autonomie pour les agriculteurs au niveau économique mais aussi agronomique.

Forum sur la paix: investir dans l'agriculture pour éviter des guerres (Fida)

De dimanche à mardi à Paris, ce Forum, où sont attendus plus de 60 chefs d'Etat et de gouvernement, réunit dirigeants, décideurs et activistes pour débattre de la coopération internationale et de la gouvernance mondiale. M. Houngbo, Premier ministre du Togo de 2008 à 2012, compte utiliser cette réunion pour présenter un "plaidoyer en faveur d'une transformation rurale", notamment en Afrique, a-t-il déclaré à l'AFP avant le Forum. "L'agriculture est un moyen de mettre fin à l'insécurité alimentaire et la malnutrition qui repartent à la hausse dans le monde,

Initiative "4 pour 1.000" : Une cinquantaine de chercheurs réclament un programme de recherche ambitieux

Vendredi 8 novembre, une cinquantaine de chercheurs ont lancé un appel pour "un programme scientifique ambitieux" en faveur de l'initiative "4 pour 1.000" en faveur de la séquestration du carbone dans les sols. "Nous, chercheurs et acteurs de terrain (…), affirmons que la préservation et l'augmentation durable du stock du carbone dans les sols est un objectif scientifiquement fondé et techniquement faisable", interpelle le document. Les signataires réclament "un effort de recherche théorique, expérimentale et participative" pour "éclairer et accompagner l'action".

Pac 2018 Contrôles renforcés des Gaec

Excepté les Gaec créés depuis moins d’un an qui n’ont pas à être contrôlés, sauf s’il existe « un risque de non-conformité », tous les Gaec ont reçu cette année un questionnaire « suivi de conformité ». Dernier avis d’imposition et statuts à jour ou contrat de travail font partie des pièces justificatives demandées. Les résultats permettront aux DDT(M) de cibler les groupements susceptibles de subir un contrôle plus approfondi. « Au moins 25 % des Gaec chaque année » pourront être concernés. En cas de manquement grave ou ne pouvant être régularisé, la perte de la transparence Pac au regard des aides Pac pourra être prononcée.

Sécheresse De nombreux départements agricoles pourraient ne pas être reconnus

On est aujourd'hui à près de 75 départements qui ont été très impactés par la sécheresse », a déclaré lundi à l'AFP Joël Limouzin, vice-président de la FNSEA en charge du dossier gestion des risques. Selon lui, une cinquantaine de ces territoires ont d'ores et déjà déposé un dossier ou sont en passe de le faire d'ici lundi soir, les autres étant encore « en cours d'expertise ». « Des départements ont déjà demandé, après des expertises, la reconnaissance en calamité agricole, mais d'autres départements sont encore au travail là-dessus pour la bonne et simple raison que la sécheresse s'est étendue quasiment jusqu'au 1er novembre », a-t-il expliqué. « Certains attendaient jusqu'à la fin octobre pour pouvoir faire ce travail d'expertise terrain », a ajouté Joël Limouzin, éleveur en Vendée.

Sécheresse: 2018, un millésime difficile et atypique

Après un excès d'eau au printemps, la pluviométrie a été insuffisante durant tout l'été et une grande partie de l'automne. Ce déficit hydrique joint aux températures hors normes a accentué la sécheresse des sols en surface, et a empêché les nappes souterraines de se remplir normalement. Durant l'automne, plus de 60 départements français ont été touchés par des restrictions d'eau, selon le site internet ministériel Propluvia. Au 12 novembre, 31 départements étaient encore concernés par des arrêtés préfectoraux de restriction d'eau, en particulier dans les régions Grand-Est, Bourgogne-Franche-Comté, Auvergne-Rhône-Alpes et Hauts de France.

Le niébé, une légumineuse contre la malnutrition... développée par l'IRAD au Cameroun

Dans le site de Soukoundou (sur la route de Guider, région du Nord), par exemple, il est expérimenté le Lori, le Feekem et le BR1. À l’Antenne de Béré (dans le Mayo-Rey), le BR1et le B121 sont en cours de maturation. La ferme de Guiring (dans la région de l’Extrême-Nord) développe des hectares du dolique à l’œil noir. Le site d’expérimentation des semences pré-base de la localité de Djalingo (Garoua, nord-Cameroun) constitue aussi un grand centre de production du niébé. Et la liste des champs semenciers de l’IRAD développant le cornille est loin d’être exhaustive.

Sols, sécurité alimentaire et climat ; la communauté scientifique lance l'Appel de Sète

A la veille de la COP24 qui se déroulera en Pologne du 3 au 14 décembre, un atelier a mobilisé le 7 et 8 novembre à Sète la communauté scientifique française pour répondre aux enjeux de l’initiative "4 pour 1000". Depuis la COP21, la communauté scientifique française est fortement mobilisée autour de cette initiative sur les sols pour la sécurité alimentaire et le climat.

Permettre aux agro-entrepreneurs de s'adapter au changement climatique

Les acteurs de la filière agroalimentaire tout au long de la chaîne d'approvisionnement doivent de toute urgence mettre en place des mesures de sauvegarde tout en mettant à profit les débouchés commerciaux et les technologies d'adaptation innovantes. Telle était la principale conclusion d'un récent atelier du Comité de l'adaptation à Genève, organisé conjointement par l'ONU Changements climatiques et le Centre du commerce international (CCI).
Agriculture et pêche du 12 au 16 Novembre 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Avril 2019 - 10:07 Agriculture et pêche du 08 au 12 Avril 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100556
cnd
maraacid
abh
20150422_121229
20150226_100815