Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Agriculture et pêche du 18 au 22 Novembre 2019



Veille Maraacid


Réchauffement climatique, péril imminent sur les forêts françaises

Le réchauffement s’accélère, et avec lui les dommages causés à la biodiversité. Pour les forêts françaises, « cela fait 30 ans que les premières alertes ont été lancées, et 20 ans que le travail a commencé sur le sujet, lorsque la communauté s’est rendue compte que les dépérissements observés n’étaient pas liés à la variabilité ordinaire du climat », constate l’expert indépendant, anciennement à l’ONF et actuel responsable des questions forestières à France nature environnement, contacté jeudi 21 novembre par le JDLE.

Agriculture Maroc : Lancement Al Moutmir Itinérant de l’OCP à Lamjaara

Le Groupe OCP poursuit son engagement auprès des agriculteurs marocains et lance une nouvelle étape de son dispositif dédié aux agriculteurs « Al Moutmir itinérant » à Lamjaara dans la province de Ouezzane. Une étape qui s’inscrit dans le cadre de la nouvelle tournée lancée le 10 septembre dernier et qui, en plus de l’initiative Al Moutmir permanent, accompagne la campagne agricole 2019-2020 à travers des actions ciblées dans près de 28 provinces permettant de proposer un accompagnement diversifié aux agriculteurs tout au long de l’itinéraire technique.

Reportage à l’Oasis Ksar Blaghma : Grande catastrophe et frustrations des habitants

C’est que, soutient Said Badou, un agriculteur de 59 ans à Ksar Blaghma, «les conséquences du drame s’observent déjà chez les agriculteurs». Ces derniers sont inquiets pour leurs récoltes endommagées. Mais pas seulement. Selon cet agriculteur, les palmiers brûlés nécessiteront plusieurs années pour se reconstituer. Pour notre interlocuteur, la situation sera donc très difficile.

Pêche maritime : Les gens de mer de 27 pays réunis à Dakhla

Organisée par l’Observatoire national des gens de mer en partenariat avec le Conseil de la région de Dakhla-Oued Eddahab, l’Agence de communication et de coopération internationale et l’Association de protection des ressources halieutiques, cette rencontre se tient sous le thème «Les perspectives de l’économie bleue en Afrique».

La difficile sortie du glyphosate, l'arbre qui cache la forêt de pesticides

L'agriculture française pourra-t-elle, un jour, se passer du glyphosate ? Un rapport parlementaire a alerté sur les coûts liés à cette suppression laissant supposer qu'une sortie était impossible en l'état. Une "instrumentalisation" pour certains qui dénoncent la lenteur du gouvernement pour engager cette dynamique. Cette difficile sortie du glyphosate reflète celle, plus globale, de l'échec d'une baisse d'utilisations des pesticides, malgré plus d'une décennie d'actions en ce sens et des millions mis sur la table.

Can we ignore risk when we study the effects of climate change on agriculture? Research in Zambia tells us that we should not

Climate change is already affecting vulnerable populations in many developing countries and those impacts are projected to progressively expand. In this changing, uncertain environment of rising temperatures, extreme weather, droughts, and other problems, smallholder farmers react by adjusting their production and farm management decisions in ways that attempt to preserve their livelihoods.

Le Maroc et la Tunisie, en partenariat avec l’Union européenne dynamisent leurs filières agricoles

Partout dans le monde une hausse continue de la demande en huiles et protéines végétales (contenus entre autres dans les tourteaux utilisés en alimentation animale) est observée. Au Maroc, cette demande est particulièrement importante puisqu’elle s’établit à 697.000 tonnes en huile alimentaire et 1.090.000 tonnes (USDA 2018/2019) en protéines végétales et à 313.000 tonnes et 510.000 tonnes (USDA, 2018/2019) en Tunisie.

Garantir à la fois la sécurité des pêcheurs et la gestion durable des ressources aquatiques mondiales

Mme Semedo a prononcé une allocution à l’occasion d’un événement spécial marquant la Journée mondiale de la pêche 2019 organisé conjointement par la FAO, le Vatican et l’Organisation internationale du travail (OIT) à Rome. L’événement s’est déroulé lors de la journée de clôture du Colloque international sur la durabilité des pêches organisé par la FAO cette semaine.

Reconsidérer les forêts au cœur des politiques de développement

La majorité de la déforestation dans le monde est engendrée par des pays par-delà leurs frontières. Ces pays soutiennent en général des projets miniers ou agricoles motivés par des objectifs de rentabilité économique sans considération environnementale. La déforestation entraîne une réduction des capacités globales de captation du carbone, une modification profonde du climat local (notamment une grande divergence de l’hygrométrie pouvant entraîner sécheresses ou inondations) et un effondrement de la biodiversité.

Agriculture urbaine : le dispositif est lancé à Tiznit

C’est ainsi que le Maroc toujours dans le but de promouvoir et de développer son agriculture a lancé le dispositif dans la ville de Tiznit qui a à l’heure actuelle une palmeraie appelée “targa“, pleinement intégrée depuis 2009 dans le périmètre urbain de la commune. Il faut savoir que la palmeraie avec sa superficie totale de 70 ha, présente un patrimoine écologique et agricole historiquement reconnu pour ses nombreux potentiels économiques.

Démarrage du projet sur le déblocage du potentiel des eaux usées traitées et des eaux de drainage pour le développement agricole en Algérie

Cet atelier est le dernier du cycle des ateliers nationaux lancés dans les pays de l’Afrique du Nord dans le cadre du projet visant à produire un diagnostic sur la production, le stockage et l’usage de ces eaux non-conventionnelles dans l’agriculture. Cette activité marquera le début de l’élaboration des rapports d’évaluation nationaux des pays du Maghreb, qui seront suivis par un plan d’action sous-régional mettant en évidence le potentiel de collaboration et favoriser les investissements.

Un nouvel atlas mondial sur l'utilisation de technologies de pointe pour surveiller les activités de pêche

Dans le discours de présentation de l'Atlas, prononcé en marge du Colloque international de la FAO sur la durabilité des pêches, la FAO, l'Organisation Global Fishing Watch (GFW), l'AZTI et l'Autorité de la pêche des Seychelles ont affirmé que « Le SIA permettait le traçage de dizaine de milliers de bateaux de pêche industrielle et ces données détaillées de traçage permettent à leur tour de fournir des estimations sur les activités et les efforts de pêche en temps quasi réel.

Le renouvellement des générations dans l'agriculture

Plus de 31 % de l’ensemble des exploitations agricoles de l’UE sont gérées par des agriculteurs de plus de 65 ans, tandis que les jeunes agriculteurs ne représentent que 6 % de la communauté agricole européenne. Inverser cette tendance est l’un des défis les plus difficiles à relever pour la politique agricole européenne.

Lancement en Tunisie d'un projet d'intensification de l'agriculture irriguée d'une valeur de 140 millions de dollars

D'après lui, "la superficie irriguée est passée de 50 mille hectares dans les années soixante à 435 mille hectares actuellement comprenant d’importantes infrastructures et équipements réalisées avec des investissements de l’ordre de 3.500 millions de dinars" (1 euro = 3,14 dinars).

Perte d’environ 200.000 emplois en milieu rural

Le Plan Maroc Vert (PMV) avait insicrit dans son programme, la création d’1,5 million d’emplois d’ici 2020. En conséquence, avec un taux de chômage d’environ 10% au Maroc, on a toujours misé sur l’agriculture comme une bouée de secours afin de lutter contre le chômage des jeunes, surtout en milieu rural. 10 ans après la mise en oeuvre du PMV (2008-2019), d’après les chiffres officiels du ministère de l’Agriculture,

Réforme de la Pac : Les ministres de l’agriculture européens souhaitent une transition plus longue

Les ministres de l’agriculture européens ont évoqué le 18 novembre, lors de leur réunion mensuelle, les aspects relatifs au climat dans la future Pac, ainsi que les propositions pour la période de transition, propositions globalement bien accueillies même si une majorité de ministres souhaiterait que la période de transition soit plus longue.

La pêche est mise à l’honneur à Dakhla

Ce dernier ayant une capacité de 6000 tonnes de poissons et dérivés a mobilisé un investissement global d’une valeur de 100 millions de dirhams. Bâti sur une superficie d’environ 5500 m2 dans la zone industrielle de Dakhla, cet entrepôt marocain dispose d’un capital humain de 200 employés. Il ne faut pas perdre de vue que dernièrement l’aquaculture est un secteur en voie de développement dans cette zone géographique.

OCP : Projets de production d’ammoniac et d’engrais au Nigéria

Cette usine dispose d’une capacité de production annuelle de 750000 tonnes d’ammoniac et d’un million de tonnes d’engrais. Ainsi, pour renforcer les liens qui unissent déjà les deux pays, l’usine du Nigéria exportera de l’ammoniac vers une usine marocaine à Jorf Lasfar et en contrepartie, le Maroc enverra de l’acide phosphorique pour fabriquer des engrais.

L’agrégation, un modèle organisationnel novateur

En outre, l’agrégation constitue une solution idoine pour contourner la problématique de l’exiguïté des exploitations agricoles et pour faire face au manque d’organisation dans le secteur agricole. En effet, les petits agriculteurs qui constituent la majorité des exploitations agricoles au Maroc (70% ont moins de 5 ha) ont des faibles capacités techniques et managériales et ne possèdent pas les moyens financiers pour moderniser leur système de production.

Accès à la terre et rentabilité compliquent l’accès des jeunes Espagnols à l’agriculture

Pour que l’agriculture redevienne attrayante aux yeux des jeunes, des facteurs tels que l’héritage de l’exploitation familiale, la création facilitée d’agro-entreprises, la garantie de prix équitables, l’aide publique (dont les subventions de la PAC) s’avèrent cruciaux, selon les organisations sectorielles et les jeunes agriculteurs interrogés par EFE Agro. La passion pour la nature est une autre condition sine qua non.

Est-ce que l'agriculture bio peut sauver les abeilles ?

Les apiculteurs ont remarqué une baisse de production de miel à la fin du printemps mais aussi une diminution des colonies d'abeilles dans la même période Les abeilles se nourrissent exclusivement de nectar et de pollen et elle sont en manque entre la période de floraison du colza (avril-mai) et celle du tournesol (juin). Pas assez de fleurs, moins de collecte de pollen.

Engrais : l'OCP prévoit la mise en service d'une usine nigériane d'ammoniac avant la fin de 2023

L’Office chérifien du phosphate envisage l’entrée en production de sa future usine d’ammoniac au Nigeria, avant la fin 2023. Ce projet, évalué à 1,3 milliard de dollars, s’inscrit dans l’ambition de l’Office de renforcer ses investissements sur l’ensemble du continent africain, pour lequel l’OCP a spécialement créé une filiale. D’autre projets d’usines sont ainsi en préparation en Éthiopie et au Ghana.

Q&R: La diversité des cultures, clé de l'essor des zones marginales

Selon le Centre international pour l'agriculture biosaline (ICBA), environ 1,7 milliard de personnes vivent dans des environnements marginaux - des zones où le sol est pauvre et où la terre n'a que peu ou pas de valeur agricole. Ces régions du monde sont extrêmement vulnérables au changement climatique, à la rareté de l'eau et à la salinité.

attenuer les pertes de rendements par le maintien d’une diversite d’adventices

Des chercheurs de l’Inra et de la Scuola Superiore Sant’Anna à Pise (Italie) ont démontré que toutes les communautés adventices - la flore spontanée des champs cultivés - ne génèrent pas de perte de rendement, même en situation d’absence de désherbage, et qu’une forte diversité d’adventices est associée à un risque plus faible de perte de rendement. Publiés dans la revue Nature Sustainability, ces résultats ouvrent des perspectives pour une gestion durable des adventices.

Quand l’intelligence artificielle optimise la lutte biologique contre les ravageurs

Réguler les ennemis des cultures par leurs prédateurs naturels nécessite d’identifier précisément leurs interactions. Tel est l’objectif du dispositif de reconnaissance Corigan développé par des chercheurs du Cirad, une approche inédite d’intelligence artificielle pour étudier les communautés d’insectes. La méthode, testée avec succès au Costa-Rica, associe un système de détection visuelle issu de l’apprentissage profond (Deep learning).

Alternative aux antibiotiques : se protéger des bactéries sans les attaquer de front

L’antibiorésistance tue 700 000 personnes par an à travers le monde. En 2050, elle pourrait en tuer 10 millions par an. Pour éviter ce scénario catastrophe, des chercheurs du Cirad de Guadeloupe et leurs partenaires* étudient comment les bactéries attaquent les cellules. L’objectif : trouver des moyens de rendre ces bactéries pathogènes inefficaces sans utiliser d’antibiotiques.

Santé animale L'utilisation d'antibiotiques sur les animaux d'élevage ne baisse plus

Depuis 2011, la tendance était à une nette baisse. Mais selon les derniers chiffres, entre 2017 et 2018 l'exposition globale des animaux aux antibiotiques a augmenté de 0,7 %, avec des différences selon les espèces, a averti l'Agence française de sécurité alimentaire et sanitaire (Anses) lundi, premier jour de la semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques de l'Organisation mondiale pour la santé animale (OIE).

6 milliards de dirhams pour développer des secteurs à forte valeur ajoutée dont l’agriculture

Dans le but de développer l’économie marocaine, à travers l’établissement de partenariats avec des acteurs économiques internationaux, notamment à travers la promotion du potentiel du royaume dans différents secteurs d’activités à forte valeur ajoutée, et donc de l’agriculture, Ithmar Capital vise à attirer de nouveaux investisseurs de la région du Moyen-Orient pour développer leurs activités au Maroc.

Loi EGalim : « pour être vertueux, il faut associer bio et local »

Un an après la promulgation de la loi EGalim, seulement 4,5% des approvisionnements de la restauration collective sont issus de l’agriculture biologique ; loin encore de l’objectif de 20% fixé pour 2022. L’Agence bio souhaite sensibiliser la restauration collective à l’importance de l'approvisionnement localement.

Analyse : Pour une agriculture responsable

L’agriculture industrielle a des impacts nuisibles sur l’environnement, la biodiversité et la santé humaine qui mettent en péril la survie même de cette industrie. La recherche de rendement pousse les producteurs à empiéter sur les bandes riveraines, à utiliser des doses massives d’engrais, de pesticides et d’herbicides et à labourer les sols à outrance.

Face aux inquiétudes soulevées par l’état des océans, il est nécessaire d’adopter une nouvelle stratégie dans le secteur de la pêche

Le secteur de la pêche se trouve actuellement à un moment charnière et le monde a besoin d'adopter une nouvelle stratégie en ce qui concerne le secteur de la pêche au 21ème siècle. Tel a été le principal message de l'intervention du Directeur général de la FAO, M. Qu Dongyu, lors de l'ouverture du Colloque international sur la durabilité des pêches de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (18-21 novembre).
Agriculture et pêche du 18 au 22 Novembre 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_101251
20150226_100556
20150226_100529
20150226_100815
20150226_100728
abh