Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Agriculture et pêche du 26 au 30 Novembre 2018

Veille Maraacid


Veolia, l’Inra et Irstea poursuivent leur collaboration

C’est dans le cadre des conclusions du colloque célébrant les 20 ans du programme de recherche QualiAgro, à l’INRA de Versailles, qu’Antoine Frérot, Président-directeur général de Veolia, Philippe Mauguin, Président-directeur général de l’Institut national de la recherche agronomique et Marc Michel Président-directeur général de l’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture ont choisi de signer une convention de cinq ans pour poursuivre et développer leur collaboration.

Inactiver un gène pour augmenter la diversité génétique des plantes cultivées

Des chercheurs du Cirad et de l'Inra viennent de démontrer que désactiver le gène, nommé RECQ4, entraîne la multiplication par trois du nombre de recombinaisons chez des plantes cultivées telles que le riz, le pois et la tomate. Ce gène inhibe l'échange de matériel génétique par recombinaison (crossing-over) au cours du processus de reproduction sexuée chez les plantes cultivées. Cette découverte, qui a fait l'objet d'une publication dans la revue Nature Plants , le 26 novembre 2018, pourrait permettre d'accélérer le processus de sélection génétique des plantes, et ainsi développer plus rapidement des variétés mieux adaptées aux conditions environnementales (résistance aux maladies, adaptation au changement climatique).

Un vaccin unique pour prévenir cinq maladies animales en Afrique

Selon les explications de ce chercheur, cela est possible car les vaccins utilisent le virus de la dermatose nodulaire contagieuse comme vecteur. Un virus conçu, à l’en croire, par manipulation génétique pour ne pas provoquer de maladie chez les animaux vaccinés, et pour produire des parties des virus responsables de la fièvre de la vallée du Rift et de la peste des petits ruminants.

Viande bovine : le bœuf comme monnaie d’échange?

L’ambition du plan filière en bovin viande est claire: doubler la production de viande bio en 5 ans! Plébiscitée par les consommateurs, la demande en viande bovine ne cesse de croître et les opérateurs filières souhaitent capter ses parts de marchés. Si la croissance annuelle de certains segments est remarquable, +19 % des volumes de veau bio abattus, + 17 % de vente de haché bio, l’offre globale reste mesurée avec seulement 1,5 % des volumes de viande vendue.

Groupe OCP : Une rentabilité en hausse

Les prix des engrais phosphatés ont continué de s’apprécier entre juin et septembre 2018 soutenus par une forte demande ainsi que par l’effet de la hausse des prix des intrants. Dans ce contexte économique plus favorable, OCP a enregistré une croissance à deux chiffres de ses résultats et a réalisé une performance opérationnelle remarquable, du fait des avantages concurrentiels du Groupe. La part du chiffre d’affaires des ventes liées aux engrais a continué de croître d’une année à l’autre, atteignant 56% sur les neufs premiers mois de l’année, contre 53% pour la même période en 2017.

Guide pratique: la Culture de l'Arganier

Ce guide présente ainsi les acquis de recherche et de recherche - développement d’une manière très simple selon des messages techniques pratiques et facilement assimilables destinés aux conseillers agricoles et aux agents de développement travaillant sur la filière de l’arganier. Ces messages concernent essentiellement : le choix du matériel végétal, les techniques de greffage, la multiplication in vitro, les itinéraires techniques appropriés pour une mise à fruit rapide et une exploitation fruitière optimale.

Fertilisation starter Terrial lance Dynamix, gamme de fertilisants hybrides par les micro-organismes

Spécialiste de la fertilité des sols et de la nutrition du végétal, Terrial lance Dynamix : sa nouvelle gamme de solutions innovantes destinée à la fertilisation starter des cultures de printemps, mais aussi d'automne. Son objectif : « augmenter la valorisation des engrais et améliorer le rendement et la qualité des récoltes, le tout en un seul apport », présente Terrial dans son communiqué.

La sortie du glyphosate représentera un surcoût pour les agriculteurs, selon l'Inra

Dans 85% à 90% des cas il y a des alternatives techniques qui existent" à l'utilisation du glyphosate, mais ces options entraînent des "surcoûts" pour les agriculteurs "qui peuvent passer par des investissements ou des surcoûts en temps de travail", a indiqué M. Mauguin devant la mission d'information commune sur le suivi de la stratégie de sortie du glyphosate, présidée par le député LR Julien Dive. Dans le cas de la viticulture en terrasse, qui fait aujourd'hui partie des secteurs où on cherche encore des alternatives, les solutions pourraient venir du machinisme agricole et de la robotique, ou bien de l'enherbement des vignes.

Production d’olives record dans la région Marrakech-Safi

La région Marrakech-Safi enregistre durant la campagne actuelle une production record d’olives estimée à 487.000 tonnes, soit environ 24 % de la production nationale, selon un rapport de la Direction régionale d’agriculture (DRA) au niveau de Marrakech-Safi. Comparée à la production de 2008 (182.000 tonnes), l’augmentation réalisée s’élève à 167 %, indique le même rapport, précisant que cette performance est le couronnement du programme de développement de cette filière mis en place au niveau de la région depuis 2009 dans le cadre du Plan Marc Vert (PMV).

Extension des zones forestières en Méditerranée

Les zones forestières ont connu une extension en Méditerranée, mais sont de plus en plus menacées. C’est ce qu’indique un nouveau rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et du Centre d'activités régionales du Plan d'action pour la Méditerranée (Plan Bleu). « Entre 2010 et 2015, les zones forestières ont évolué de 2% en Méditerranée, soit 1,8 million d'hectares supplémentaires, ce qui représente à peu près la superficie de la Slovénie », souligne le document rendu public récemment.

Hausse de 38% de la consommation d'engrais en Afrique de l'Ouest en 2017

En Côte d'Ivoire, la demande d’engrais est fortement liée aux cultures d’exportation, notamment le cacao et le coton, souligne le site expert qui note, cependant, que cette demande a baissé ces deux dernières années alors que les prix sont restés globalement stables. Mais, actuellement, "les prix des engrais sur le marché mondial sont à la hausse, ce qui devrait avoir des répercussions sur les prix payés par les paysans en 2019. Compte tenu des conditions du marché mondial et local (prix bas des produits de base,

Victoire des lobbies ? La loi visant à établir une agriculture plus bio a été largement censurée… - Daily Geek Show

La Loi Egalim était initialement conçue pour venir au secours d’agriculteurs de plus en plus en souffrance, tout en construisant une agriculture française innovante et diversifiée. Pour la structurer, ONG, représentants des producteurs, consommateurs et élus ont travaillé main dans la main afin de fournir un projet de loi abouti et équilibré. Amélioration de l’équilibre des relations commerciales dans les secteurs agricole et alimentaire, et développement d’une agriculture saine et durable, voici ce qui constitue l’essence de cette loi. Le Daily Geek Show avait d’ailleurs rédigé un article à l’annonce de l’adoption de cette loi.

Conservation agriculture pays in the end

Rural-urban migration in sub-Saharan African countries is creating a paradox. As young people leave their homes to work in cities, rural and increasingly aged farming communities are left without sufficient labor to produce food. At the same time, feeding an ever-growing urban population means increasing the production potential of farms, something that is impossible given the current source of farm labor.

Inactiver un gène pour augmenter la diversité génétique des plantes cultivées

Des chercheurs du Cirad et de l'Inra viennent de démontrer que désactiver un gène, nommé RECQ4, entraîne la multiplication par trois du nombre de recombinaisons chez des plantes cultivées telles que le riz, le pois et la tomate. Ce gène inhibe l'échange de matériel génétique par recombinaison (crossing-over) au cours du processus de reproduction sexuée chez les plantes cultivées. Cette découverte, qui a fait l'objet d'une publication dans la revue Nature Plants

Veolia, l’Inra et Irstea poursuivent leur collaboration dans le domaine de la gestion de l’eau et des déchets au service d’une agriculture durable

En signant le 28 novembre 2018 une convention cadre d’une durée de cinq ans, les présidents Antoine Frérot, Philippe Mauguin et Marc Michel s’engagent à ce que Veolia, l’Inra et Irstea poursuivent leur collaboration au service d’une agriculture durable, avec notamment un objectif de reconquête du potentiel agronomique des sols grâce aux composts issus de l’économie circulaire.

Brasseurs d'air en élevage laitier : un nouvel outil à maîtriser

Depuis quelques années, les jours de fortes chaleurs se font plus nombreux et leurs effets néfastes sur la production laitière sont mesurables. Pour y faire face, de plus en plus d’éleveurs laitiers souhaitent s’équiper de systèmes de ventilation. En Loire-Atlantique, quelques éleveurs déjà équipés ont ouvert les portes de leurs bâtiments laitiers, à l'initiative de Seenovia, l'occasion de faire un point sur ces équipements et plus largement sur le comportement des vaches par temps chaud et l'incidence sur la production de lait. !

Agriculture bio : L'UE prolonge l'autorisation du cuivre malgré les risques

Lors d'un vote mardi à Bruxelles, les experts des États membres se sont prononcés en faveur de cette prolongation à partir du 31 janvier 2019 à la date d'expiration, a annoncé la Commission européenne. L'Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa) a récemment souligné les risques présentés par l'utilisation dans l'agriculture des composés issus de cuivre en particulier en matière de pollution des sols.

Saisonniers agricoles: l'Assemblée revoit encore le dispositif d'exonérations

Les députés ont adopté un amendement du rapporteur Olivier Véran (LREM), revenant à la version qu'ils avaient approuvée en première lecture du projet de budget de la sécurité sociale pour 2019, prévoyant une "sortie progressive" du dispositif TO/DE (travailleurs occasionnels, demandeurs d'emplois). Mais d'extrême justesse, par 61 voix contre 60, ils y ont ajouté lors de cet examen en nouvelle lecture des sous-amendements portés par des députés de divers bords. Adoptés contre l'avis du gouvernement, ils prévoient le maintien d'une exonération totale jusqu'à 1,20 Smic à compter de 2019, là où l'Assemblée avait prévu en première lecture 1,15 Smic pour 2019 et 1,10 Smic en 2020.

l’UE : vote pour l’utilisation du cuivre en agriculture biologique

Après un vote effectué Mardi dernier à Bruxelles, l’Union européenne prolonge de 7 ans l’autorisation du cuivre en agriculture biologique, l’un des rares bactéricides et fongicides autorisés dans les exploitations agricoles biologiques certifiées. L’usage de composés issus de cuivre en agriculture présente de multiples dangers, selon l’Agence européenne pour la sécurité des aliments. Néanmoins, les Etats membres de l’UE ont voté en faveur de la prolongation de cet usage à partir du 31 janvier 2019 à la date d’expiration, a annoncé la Commission européenne.

L’OCP se mobilise pour les agriculteurs locaux

Le dispositif de proximité «Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb», lancé par le Groupe OCP en septembre dernier pour l’accompagnement des agriculteurs, se poursuit à Sidi Kacem. Plusieurs régions (Safi, Essaouira, Khouribga, Beni-Mellal, Sidi Bennour, Settat, Khemisset) ont déjà bénéficié du dispositif «Al Moutmir Li Khadamat Al Qorb». Cette fois-ci, c’est le tour de la province de Sidi Kacem, plus précisément la localité de Zaggota.

Le cuivre pourra encore être utilisé, mais avec des doses réduites

La Commission européenne a voté, le 27 novembre, en faveur de la réautorisation, pour sept ans, des composés issus du cuivre en agriculture. Cependant, elle a décidé de plafonner cet usage, à compter du 1er février 2019, à 28 kg/ha sur sept ans, soit en moyenne 4 kg/ha/an, contre une moyenne de 6 kg/ha/an aujourd'hui. L'exécutif européen suit ainsi les recommandations de l'agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), qui conseillait une diminution des doses de cuivre utilisables à 4 kg/ha/an.

Lait bio : l'engouement pour le bio ne se dément pas

Les consommateurs européens le plébiscitent. Une progression 2017-2016 de 18 % en Allemagne, 12 % en Autriche, 15 % en France. Cet engouement s’étend à l’ensemble de l’Europe mais aussi en Chine. Le bio à destination de la Chine a progressé de 80 % du fait de la poudre bio consommée par les enfants. Les entreprises accompagnent le mouvement et poursuivent les conversions. Arla Foods en tête, avec une croissance de 7 % sur 2018, est le plus gros opérateur mondial.

Pomme de terre : fiche des maladies les plus redoutables

La maladie du mildiou est considéré comme la plus redoutable …Le champignon phytophtora infestans s’attaque aux pommes de terre et peut détruire jusqu’à 50 % d’une récolte mais il peut également altérer sérieusement la qualité des tubercules, et réduire considérablement leur taille. Le mildiou peut affecter les tubercules, les feuilles et les tiges. Les conditions favorables au développement de Phytophtora infestans sont : des températures varient entre 17 et 20° couplées à une forte humidité et la présence d’un environnement végétal assez dense.

Réserve de crise non utilisée : L’Europe va rembourser 90 M€ d'aides Pac aux agriculteurs français

La Commission européenne annonce mercredi 28 novembre 2018 qu’elle va rembourser aux agriculteurs les 444 M€ qui avaient été prélevés sur les paiements directs pour créer la « réserve de crise agricole », cette dernière n’ayant finalement pas été utilisée en 2018. Les agriculteurs français vont, à ce titre, se voir rembourser 90 M€.

Une nouvelle filière agricole s’apprête à voir le jour

C’est un élevage d’un nouveau genre qui voit le jour dans la plaine de la Limagne. Trois jeunes agriculteurs se lancent dans l’aventure de la production d’insectes, en collaboration avec la société Invers. Cette petite entreprise d’une dizaine de salariés a pour ambition de faire de « tenebrio molitor », plus connu sous le nom de ver de farine, l’apport principal de protéines dans les rations des animaux d’élevages et de compagnie. Un aliment d’un nouveau genre produit 100% localement, de la naissance jusqu’à l’abattage. Le plus gros cheptel puydômois

Passe d'armes entre la FNSEA et la Confédération paysanne sur les "fermes-usines"

La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, a apostrophé mercredi sur Twitter la Confédération paysanne, suggérant qu'elle avait "inspiré" Greenpeace, dans sa démarche de cartographier les fermes-usines en France. La présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, avait déjà vivement réagi lundi, dénonçant sur le réseau social "la délation et la calomnie", après la publication par Greenpeace d'une cartographie détaillant les 4.400 fermes-usines existantes en France et les impacts pour l'environnement de ce type d'élevage.

Brésil : les tomates enregistrent des rendements record

Cette année, la récolte des derniers lots de tomates d’industrie a pris fin dans les tous premiers jours de novembre. La filière brésilienne oriente sa production vers la fabrication de sauces, d’extraits et de pulpes ; 90% de la production nationale sont assurés par l’Etat de Goiás. Les conditions climatiques on été favorables cette année. Suite à cela, la productivité par hectare a atteint un niveau record.

La tension monte au sein des coopératives agricoles - Les Échos

Les critiques en tous genres pleuvent mais les plus récurrentes portent sur une gouvernance souvent jugée trop opaque ou une rémunération jugée insuffisante des coopérateurs. Des reproches somme toute assez classiques dans le monde de l'entreprise mais qui ont conduit à une très grave crise interne dans le plus grand groupe coopératif français, Tereos deuxième sucrier mondial, pourtant considéré comme un fleuron. Cristal Union, son concurrent, n'est pas épargné par les critiques internes. Tout comme chez Sodiaal, la plus grosse coopérative laitière de France

Agri-sentinelles, un réseau pour prévenir la détresse en agriculture

En France tous les deux jours, un agriculteur se donne la mort. Face au constat alarmant du taux de suicides en agriculture, les acteurs du monde agricole se mobilisent pour créer un réseau multipartenarial : le réseau Agri-sentinelles. Son objectif est de créer une synergie entre les dispositifs d'accompagnement existants et les acteurs qui agissent sur le terrain.

Nouvelles technologies Scanner le troupeau en un seul coup d'œil, c'est bientôt possible !

Dans les grands troupeaux, il devient compliqué de reconnaitre chaque vache, d'énoncer son passé et de citer précisément les évènements qui la concernent. Heureusement, les capteurs et logiciels nous fournissent toutes ces données. Néanmoins, pour éviter de passer plus de temps au bureau que dans l'étable, la société Nedap propose désormais aux éleveurs d'avoir toutes ces données à portée de main au cœur du troupeau grâce à la réalité virtuelle.

Tunisie : des drones en Agriculture

Le projet pilote prend place dans la région de Sidi Bouzid. Il compte s’étaler sur une période de 10 mois. Selon les initiateurs du projet, l’objectif serait de récolter et traiter des données permettant d’améliorer la production agricole de 20% . Cette initiative est le fruit d’une collaboration entre le gouvernement tunisien, la ville sud-coréenne de Busan, à travers son pôle Busan Techno Park et la BAD (Banque Africaine de Développement).

Bio : l'UE prolonge l'autorisation du cuivre

Lors d'un vote mardi à Bruxelles, les experts des Etats membres se sont prononcés en faveur de cette prolongation à partir du 31 janvier 2019 à la date d'expiration, a annoncé la Commission européenne. L'Agence européenne pour la sécurité des aliments (Efsa) a récemment souligné les risques présentés par l'utilisation dans l'agriculture des composés issus de cuivre en particulier en matière de pollution des sols. Le cuivre, utilisé en tant que fongicide sous forme de "bouillie bordelaise", c'est-à-dire avec de la chaux, est autorisé dans certaines limites en agriculture biologique. Cette substance est utilisée notamment en viticulture pour lutter contre les ravages d'un champignon, le mildiou.

Akhannouch évoque avec le commissaire européen à la pêche les bonnes perspectives de l'économie bleue durable

Le ministre marocain de l'Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch s'est entretenu, lundi à Nairobi, avec le commissaire européen à l'environnement, aux affaires maritimes et à la pêche, Karmenu Vella, sur les bonnes perspectives de l'économie bleue durable et comment les océans et le secteur de la pêche peuvent constituer une source d'emploi et de prospérité.

Le Gabon souhaite s'inspirer du modèle marocain dans l'aquaculture

Ce souhait a été exprimé par la ministre gabonaise de la Pêche et de la Mer, Mme Chantal Loupdi, lors d’un entretien avec le ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, Aziz Akhannouch, en marge de la conférence de haut niveau sur l’économie bleue durable, dont les travaux ont débuté ce lundi dans la capitale kényane.

Le Maroc appelle les pays soucieux de la durabilité des océans à adhérer à l'initiative de la «Ceinture bleue»

Aziz Akhannouch a réitéré hier à Nairobi l'appel lancé par le Maroc à l'ensemble des pays soucieux de la durabilité des océans à adhérer à l'initiative de la Ceinture bleue lancée par le Royaume lors de la COP 22. S’exprimant lors de la conférence de haut niveau sur l'économie bleue durable, il a souligné que la résilience de l’Afrique aux changements climatiques était au cœur de la stratégie africaine du Maroc.

La tentation écologiste mortifère d’Emmanuel Macron - Agriculture et Environnement

Pendant que le président Macron est occupé à concentrer sa stratégie en vue des élections européennes de 2019 sur le thème de l’opposition au nationalisme, par crainte que la liste de Marine Le Pen ne lui ravisse la vedette, il semblerait que, dans les couloirs de l’Élysée, on se préoccupe davantage de la menace écologiste. « Actuellement, les écologistes réalisent des scores importants en Europe, en érigeant en priorité la défense de l’environnement », observe le député de La République en Marche (LREM) Aurélien Taché.

Apiculteurs. Une évolution du modèle agricole réclamée - Le Télégramme

Les apiculteurs professionnels de Bretagne, (ci-dessus, Joël Catherine et Michel Uzan) qui étaient réunis en assemblée générale à Carhaix, toute la journée de lundi, ont réfléchi aux actions qu’ils entendent mener. Première d’entre elles, l’envoi d’environ 200 lettres au président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand, ce mardi. (Photo J.-N. P.)

Pour une Politique agricole commune au service de la métamorphose de l'agriculture - Greenpeace

Avec un budget d’environ 400 milliards d’euros pour la période 2014-2020, la Politique agricole commune (PAC) est un formidable levier pour façonner autrement le paysage agricole français, et notamment l’élevage. La prochaine PAC doit être complètement réformée. Elle sera mise en place en 2021 mais les négociations ont déjà commencé.

Fermes-usines : une menace pour l'élevage français - Greenpeace

1 % des fermes françaises produisent plus de la moitié des porcs, poulets et œufs produitsen France. 1 % seulement ! Cette ultra concentration de l’élevage a une conséquence visible dans nos champs : la multiplication des fermes-usines, ces énormes bâtiments où s’entassent tant bien que mal des milliers d’animaux.

Déforestation au Brésil: l'équivalent d'un million de terrains de foot perdus en un an

La déforestation au Brésil, qui compte la plus vaste surface amazonienne du continent américain, s'est accrue de 13,72% entre août 2017 et juillet 2018 selon des chiffres officiels, soit l'équivalent d'un million de terrains de football, a estimé Greenpeace. La surface déboisée sur cette période est de 7.900 km2 - ce qui représente 5,2 fois la ville de Sao Paulo - selon l'Institut national d'études géographiques, un organisme gouvernemental.
Agriculture et pêche du 26 au 30 Novembre 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Décembre 2018 - 09:00 Agriculture et pêche du 03 au 07 Décembre 2018

Lundi 26 Novembre 2018 - 08:29 Agriculture et pêche du 19 au 23 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_101251
20150226_095904
20150226_100529
20150226_100556
20150226_100815
maraacid