Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Commerce du 02 au 06 Juillet 2018

Veille Maraacid


Paiement mobile: Wafacash dévoile sa nouvelle solution Jibi

Wafacash, filiale du groupe Attijariwafa bank, spécialisée dans les services financiers, vient d’annoncer le lancement de JIBI, un compte de paiement mobile pour les particuliers et les commerçants. Pour les particuliers, l’application permet d’ouvrir un compte de paiement, de l’alimenter, de payer chez un commerçant, d’envoyer de l’argent vers un mobile ou une agence, de recevoir de l’argent, de payer en ligne, de consulter en temps réel l’historique de ses opérations, de géolocaliser toutes les agences offrant le service et enfin de simuler des frais de transfert.

[Étude] Seuls 6% des Français privilégient le Web pour leurs dépenses alimentaires

Contrairement aux idées reçues, les sites d'achats en ligne sont loin d'être perçus comme une concurrence directe au commerce. En moyenne, 43% des plus de 50 ans pensent que les sites en ligne représentent un risque pour ces commerces.Ce manque de confiance accordée aux services des sites d'achat en ligne est croissant avec l'âge.

Quels sont les nouveaux leviers de consommation?

Consommation en baisse et stable en valeur, impact croissant des réseaux sociaux sur les ventes, maintien de l'attractivité des magasins grâce au phygitail. Une situation d'autant plus alarmante ces 6 derniers mois avec une baisse du CA en valeur de 3,6%.Si la consommation de vêtements/chaussures se rétracte en volume, elle devrait rester stable en valeur grâce à une hausse anticipée des dépenses chez les Millennials.

Afrique:Coopération - Les experts africains et chinois posent les bases du Forum de Beijing

Le vice-ministre chinois des Affaires étrangères, Chen Xiaodong, a, à l'ouverture des travaux, indiqué que ce thème répondait aux aspirations de la Chine et de l'Afrique d'explorer leur voie de développement et de bâtir ensemble une communauté de destin plus solide.Cette réunion a identifié les points d'intérêt et jeté les bases pour rendre effectif le modèle de coopération gagnant-gagnant entre la Chine et l'Afrique, a-t-il dit, avant d'appeler au développement du secteur rural africain qui abrite plus la population pauvre

OMC: Une quarantaine de pays s'inquiètent de la politique des USA

GENEVE (Reuters) - Les principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis, notamment l'Union européenne, la Chine et le Japon, ont manifesté leur inquiétude mardi, lors d'une réunion de l'Organisation mondiale du commerce (OMC), au sujet des droits de douanes que Washington envisage d'instaurer pour les véhicules et les pièces détachées.Le Japon, qui, avec la Russie, avait entamé la discussion au Conseil du commerce des marchandises de l'OMC, a averti que de telles mesures pourraient donner lieu à un cycle sans fin de représailles et entraîner l'effondrement du système commercial multilatéral, selon un délégué ayant assisté aux débats.Les Etats-Unis, qui ont décidé d'appliquer des droits de douane à l'acier et à l'aluminium européens, ont ouvert une enquête pour déterminer s'il fallait le faire avec les voitures et les pièces détachées pour préserver la sécurité nationale.

Le FMI exhorte Washington à cesser ses mesures protectionnistes

Le comité des directeurs du Fonds monétaire international (FMI) a exhorté mardi les autorités américaines à résoudre leurs différends commerciaux sans avoir recours à des mesures unilatérales qui pourraient mettre à mal la croissance mondiale.

OMC: incertitude totale sur l’avenir du commerce international

La plupart des pays représentés à l’OMC (organisation mondiale du commerce) s’inquiètent à juste titre du cercle vicieux : augmentation des droits de douane – mesures de rétorsion qui pourraient grandement affecter le commerce international et au-delà la croissance. Les principaux partenaires commerciaux des Etats-Unis, notamment l’Union européenne, la Chine et le Japon, ont donc manifesté leur inquiétude mardi, lors d’une réunion de l’Organisation mondiale du commerce (OMC), au sujet des droits de douanes que Washington envisage d’instaurer pour les véhicules et les pièces détachées.

Guerre commerciale : l’épée de Damoclès sur la croissance économique mondiale

Stephen Poloz, gouverneur de la Banque du Canada devrait annoncer bientôt une hausse de son taux directeur selon les économistes de la Banque Scotia. Les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine sont la principale ombre au tableau de l’économie mondiale. D’ailleurs, c’est cette incertitude entourant la politique commerciale des États-Unis et les éventuelles réactions de leurs partenaires commerciaux qui continuera de plomber les marchés financiers et nuira vraisemblablement à la croissance en 2019, selon Jean-François Perrault, le premier vice-président et économiste en chef à la Banque Scotia.

La demande internationale atténue le blues des ménages

Alors que la croissance de l’année 2017 était surtout assurée par la consommation finale des ménages, en 2018, le contexte social est tout autre. Selon le dernier point de conjoncture du Haut commissariat au Plan, un certain ralentissement de l’activité économique, hors agriculture, est noté, due principalement à la décélération de la valeur ajoutée minière.

Formation sur la commercialisation des produits de terroir

.Organisé par le Conseil de la région de l’Oriental, en partenariat avec le ministère du tourisme, du transport aérien, de l’artisanat et de l’économie sociale, cet événement constitue une occasion idoine pour valoriser et promouvoir les produits de l’économie sociale et solidaire au niveau de la région de l’Oriental et renforcer les capacités des acteurs locaux à travers l’encouragement de la commercialisation des produits des associations professionnelles et des coopératives.

L'avenir du magasin sera digital

Comment les magasins peuvent-ils rester attractifs à l'heure d'Internet ? Comment les clients préparent-ils leurs achats ? Quelles sont les nouvelles tendances de consommation ? Une étude de l'Alliance du Commerce dévoilée en juillet 2018 fait le point sur ces questions. L'enquête porte, enfin, sur les nouvelles tendances de consommation, comme la location ou la seconde main.

Pour la plateforme eBay, tout vendeur est un exportateur en puissance

La quasi-totalité des vendeurs professionnels français qui utilisent le site californien de commerce en ligne exportent leurs produits, en particulier les antiquaires des Puces de Saint-Ouen.De ce fait, les vendeurs sont devenus, pratiquement sans s'en rendre compte, des exportateurs. «99% des vendeurs professionnels français vendent à l'international», estime le Baromètre de l'export eBay, qui pour la première fois dresse un bilan des activités en France. Si la plupart des vendeurs professionnels se contentent de faire du commerce, on compte aussi des artisans et des producteurs.

Le livre blanc du gouvernement met l’accent sur le commerce et le multilatéralisme

Le Bureau d’information du Conseil des affaires d’État de Chine a tenu jeudi après-midi une conférence de presse sur le livre blanc intitulé La Chine et l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Le document souligne que l’adhésion de la Chine à l’OMC en 2001 a été une étape importante dans le processus d’intégration de la Chine à la globalisation économique et que cela a marqué un nouveau jalon historique dans la politique de réforme et d’ouverture.« La Chine respecte et défend avec force les règles de l’OMC et soutient un système d’échanges commerciaux multilatéral ouvert, transparent, inclusif et non-discriminatoire », précise le livre, avant de souligner que la Chine est un participant actif, un soutien résolu et un contributeur majeur du système commercial multilatéral.

Google s'apprête à lancer une marketplace en France

Outre-Atlantique, le moteur a lancé en mars le programme Google Shopping Actions. Il permet aux marchands de faire apparaître leurs produits sur un nouveau format de Product Listing Ads (annonces apparaissant sur le comparateur Google Shopping et dans les pages de résultats de recherche) et sur l’interface vocale Google Assistant. Autant de canaux permettant aux internautes de remplir un tout nouveau « panier universel », qu’ils règlent en un clic grâce à des informations de paiement préenregistrées

Guerre commerciale: Pékin cherche à remplacer le made in USA

La Chine a déjà promis de répliquer avec une taxe de 25% sur des centaines d'importations américaines: des produits agricoles comme le soja ou le sorgho, mais aussi l'automobile ou le whisky. En Chine même, Pékin encourage la production de soja dans ses provinces septentrionales à coups de subventions aux agriculteurs.

Rude concurrence entre les oranges du Maroc et d’Egypte avec l’Espagne

L’Espagne augmente ses exportations d’oranges hors de l’UE malgré la concurrence. La plus grande offre d’oranges en Espagne et la concurrence la plus agressive provient du Maroc et surtout de l’Egypte, en raison de la dépréciation de la livre égyptienne par rapport à l’euro et au dollar. Pendant de nombreuses semaines, cela a eu un impact sur la demande d’oranges espagnoles.

Wall Street ouvre en baisse, le commerce international continue d'inquiéter

Il y a près de dix jours, le 22 juin dernier, le président américain a menacé d'imposer une taxe douanière de 20% sur les voitures de l'UE importées aux Etats-Unis.Dans une lettre aux autorités du pays, la Commission européenne estime que les Etats-Unis risquent des représailles de leurs partenaires commerciaux qui pourraient toucher jusqu'à 294 milliards de dollars de produits américains (soit 19% des exportations américaines en 2017) si Donald Trump mettait sa menace à exécution de taxer les importations de voitures étrangères.Aussi très attendu, le rapport mensuel sur les créations d'emplois, le taux de chômage et les salaires aux Etats-Unis sera dévoilé vendredi.

Avis de tempête sur le commerce international

En clair, l’administration Trump fait comme si les Etats-Unis pouvaient se soustraire d’une mondialisation qui a provoqué, au cours du temps, un éclatement de la chaîne de valeur de toutes les grandes entreprises.Les économistes du CAE suggèrent qu’elle aurait un effet permanent sur le PIB par habitant d’ampleur similaire sur les trois grandes puissances mondiales (UE, Etats-Unis et Chine) d’environ 3 à 4%. Le spectre des sanctions commerciales américaines susciterait l’intérêt de pays pour nouer des accords bilatéraux avec les Etats Unis, poursuit le CAE.

Une guerre commerciale pourrait faire grimper jusqu’à 60% les tarifs douaniers — et entraîner une perte annuelle de 1125€ par Français

Une véritable guerre commerciale, suite aux tarifs douaniers imposés par les Etats-Unis aux autres pays du monde, aurait des conséquences non négligeables sur nos économies. L'Union européenne, la Chine et les Etat-Unis perdraient également entre 3,3% et 4,2% de PIB. Les "petits pays" qui présentent une plus faible demande intérieure, comme l'Irlande, et ceux dont l'économie est très ouverte sur l'extérieur, à l'image du Canada, pourraient quant à eux subir des pertes d'environ 10% de PIB.

Exportations : Le Maroc 1er client africain de la Région de Valence

Le Maroc constitue la 1ère destination africaine des exportations de la région de Valence (est de l’Espagne) et les ventes de produits valenciens ont doublé sur le marché marocain durant la dernière décennie, indique la Chambre de commerce de cette région.Dans un communiqué, la Chambre de commerce de Valence, qui a organisé lundi une journée dédiée aux opportunités d’affaires avec le Maroc, a souligné que ces exportations ont bénéficié du dynamisme économique et de la stabilité macroéconomique que connait le Royaume.

E-Commerce : Barid Al-Maghrib s’allie avec China Post Group

Le Groupe Barid Al-Maghrib (GBAM) a annoncé la signature de trois conventions avec l’opérateur postal chinois Post Group. Enfin, la troisième convention encadrera la mise en place d’un corridor pour le transfert d’argent entre les deux pays, tout en favorisant davantage la coopération entre Al-Barid Bank et Postal Saving Bank of China, filiale de China Post Group.

Salon régional de l'ESS, vitrine de la diversité des produits locaux

Ahdad, qui n'a pas manqué de saluer les efforts consentis par l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et le Conseil de la région de l'Oriental, a confié à la MAP, que sa coopérative, qui peut s'enorgueillir d'être la première au niveau de l'Oriental à produire le pollen d'abeille, compte prochainement commercialiser ses produits à l'étranger et recourir au commerce électronique. Le Salon a été aussi ponctué par des sessions de formation sur "les techniques de commercialisation des produits de terroir" et "gestion financière et administrative", qui ont profité à des dizaines de femmes porteuses de projets.

Le commerce en 2017

En 2017, les ventes du commerce de gros et des intermédiaires du commerce s’élèvent à 764 milliards d’euros, dont 638 milliards pour le seul commerce de gros. Les ventes des grossistes progressent vivement en valeur (+ 4,4 %), ce qui n’était plus arrivé depuis 2012 en raison de la baisse marquée des prix. En 2017, les prix se redressent, portés notamment par ceux des carburants.

Cinq questions sur le commerce inclusif posées au gouvernement de trois PMA

Kamrang Tekreth: Lorsque nous parlons d’inclusion, nous faisons référence aux bénéfices tirés du commerce et de la croissance, pas seulement pour les pays développés, mais également pour les pays en développement et les PMA. Au sein de chaque pays, l’inclusion consiste à veiller à ce que chacun, et pas seulement les riches, mais aussi les pauvres, les femmes et les jeunes, puissent bénéficier du développement du commerce et de l’économie.Il est également très important pour les pays en développement, et notamment les PMA, de savoir saisir les opportunités liées aux avancées de la technologie et du commerce numérique. L’OMC joue un rôle important pour promouvoir un commerce équitable entre pays développés et en développement, en particulier les PMA, et ce rôle devrait être renforcé.

Proparco signe des accords avec le Groupe BCP et Al Amana microfinance

La filiale de l’Agence française de développement (AFD), Proparco a signé récemment à Casablanca, deux accords respectivement avec le Groupe Banque Centrale Populaire (BCP) et l’institution Al Amana microfinance. A travers cet accord, Proparco et la BCP entendent renforcer leur collaboration afin d’accompagner le Groupe BCP et ses filiales dans leur développement en Afrique. D’autre part, le deuxième accord signé par le directeur général de Al Amana microfinance, Youssef Benchekroun, et M.Clemente, porte sur un prêt de 3 millions d’euros en vue d’accompagner la croissance de Al Amana microfinance et de renforcer sa mission d’inclusion financière au service des microentreprises et des particuliers encore trop souvent exclus du système bancaire.

Pour Trump, l'UE "traite mal" ses partenaires outre-Atlantique

En effet, depuis plusieurs mois, Donald Trump s'est engagé dans une offensive tous azimuts sur le commerce, à la fois contre la Chine qu'il accuse de vol de la propriété intellectuelle mais aussi contre les Européens et les Canadiens qui ont répliqué par des mesures de représailles. Le président américain a, en outre, confirmé avoir lancé une étude en vue d'une éventuelle augmentation des droits de douane sur les importations automobiles, car "nous ne pouvons pas y faire entrer nos voitures"

Ouverture d’une nouvelle ligne aérienne entre Mascate et Casablanca

Cette nouvelle ligne aérienne a été inaugurée par le ministre de tourisme du Sultanat d’Oman, Ahmed Al Mahrizi, arrivé, dimanche matin, à bord d’un avion à l’aéroport international Mohammed V de Casablanca à la tête d’une importante délégation composée de responsables du gouvernement, de cadres de l’aviation omanaise et de représentants de supports médiatiques.

Wall Street recule encore, Amazon fait chuter la santé - Capital.fr

Les principaux indices boursiers américains poursuivent leur repli en début de séance jeudi. Quelques minutes après le début des échanges, l'indice Dow Jones perd 0,41%. (Reuters) - Les principaux indices boursiers américains poursuivent leur repli en début de séance jeudi, la prudence face aux incertitudes sur le commerce international limitant les prises de risque tandis qu'une nouvelle initiative d'Amazon secoue le secteur de la distribution pharmaceutique.

Les États-Unis ne sortiront pas de l'OMC, affirme Trump

Donald Trump a démenti vendredi 29 juin avoir l'intention de retirer les États-Unis de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC). En effet le site d'information politique Axios, citant "des personnes impliquées dans les discussions avec le président américain", avait affirmé que Donald Trump avait souvent déclaré à ses conseillers qu'il voulait que les États-Unis quittent l'OMC. Un départ qui pourrait avoir des conséquences graves pour le commerce international. "L'OMC est injuste envers les États-Unis", avait alors ajouté le président américain.

Commerce international : la poutre dans l'oeil de Donald - Les Échos

Le déficit budgétaire tient à un écart croissant entre des revenus stables et des dépenses en augmentation. Pour sortir de la Grande Dépression, Franklin Roosevelt lança une politique de grands travaux, assortis de mesures sociales rééquilibrant la répartition des revenus. Mais, elle accrut le déficit de la balance commerciale et ne fit rien pour les faibles revenus.

Les PME sénégalaises à l'ère du e-commerce

Les dirigeants des PME sénégalaises semblent peu ou mal informés quant aux outils permettant la mise en place d’une stratégie de commerce en ligne.A ce niveau, les centres commerciaux en ligne comme Jumia et autres marketplaces, jouent un rôle important dans la visibilité en ligne des produits des PME.

STG Télécom lance ses produits au Maroc

STG Télécom vient de lancer officiellement ses activités au Maroc ce 29 juin.En outre, STG ambitionne d’implanter la première usine d’assemblage de téléphones au Maroc en 2019-2020. Selon Adnane Ouassini, PDG de STG Maroc, les offre proposées par STG sont abordables avec un rapport qualité/prix défiant toute concurrence.

Commerce international : quel cadre juridique et réglementaire au mali ?

Pour mieux édifier les usagers, la Direction générale des Douanes du Mali vient de faire étalage du cadre juridique et réglementaire de la politique fiscale et économique en matière de commerce international. Nombre d’opérateurs économiques ont du mal à comprendre le cadre juridique et réglementaire de la politique fiscale et économique en matière de commerce international.En effet, le représentant de la Direction générale des Douanes du Mali a fait un bref aperçu sur le cadre juridique et réglementaire de la politique fiscale et économique en matière de commerce international.
Commerce du 02 au 06 Juillet 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Décembre 2018 - 08:51 Commerce du 03 au 07 Décembre 2018

Lundi 3 Décembre 2018 - 16:35 Commerce du 26 au 30 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100529
20150422_121229
20150226_095904
20150226_100556
maraacid
cnd