Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Commerce du 03 au 07 Décembre 2018

Veille Maraacid


Commerce : Un méga centre bientôt à Kénitra

Construit sur une surface de 24 700 M², le centre commercial Kenitra Center est un projet de grande envergure situé en plein cœur de la ville. Le Kenitra Center, qui ouvrira ses portes au printemps prochain, abrite plus de 380 magasins pour le shopping et dispose également d’un food-court doté de 8 restaurants, snacks et 4 cafés, ainsi qu’un espace dédié aux enfants avec une salle de jeux et une garderie pour les tout-petits. Construit sur deux étages avec un rez-de-chaussée et un parking de plus de 380 places, le Kenitra Center jouit d’un grand dynamisme démographique et touristique surtout depuis le lancement de la LGV Al Bouraq.

Commerce intra-africain : La ZLECA portera le taux de 15 % à 52,3%

La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) portera le taux actuel du commerce intra-africain de 15 % à 52,3 %, selon un rapport de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) présenté mardi en marge de la 13e Conférence économique africaine (AEC), qui se tient du 3 au 5 décembre à Kigali.Les experts de la Commission précisent dans ce rapport que la population de l’Afrique atteindra 2,5 milliards en 2050, et représentera 26 % de la population mondiale active, en affirmant qu’impulser une nouvelle instigation à l’Afrique, accolée à moults challenges économiques, sociaux et démographiques, passera inéluctablement par l’aboutissement de la Zone de libre-échange continentale africaine.D

Un déficit commercial record pour les Etats-Unis

Le seul déficit portant sur les échanges de biens a bondi de 9,8% comparé à septembre. Par zone géographique, le déficit des biens avec l'Union européenne a atteint 15,05 milliards, soit une augmentation de 6%. Le président américain entend réduire le déficit commercial des Etats-Unis avec le reste du monde, estimant que celui-ci est nuisible aux entreprises et travailleurs américains.

Carrefour d’échange et de partenariat : Chine Trade Week ouvre ses portes

La plus grande vitrine de produits chinois au Maroc ouvre ses portes ce jeudi 6 décembre à Casablanca. Ce salon offrira un accès gratuit au grand public pour venir découvrir les derniers produits chinois. Il est à noter que les relations commerciales entre le Maroc et la Chine se renforcent.

94 milliards de dirhams de déficit commercial à fin octobre 2018

Le déficit commercial s’est aggravé de 12,2%, à près de 94 milliards de dirhams (MMDH), à fin octobre 2018, contre 83,7 MMDH durant la même période un an auparavant, selon l’Office des changes.Par ailleurs, les flux des investissements directs étrangers (IDE) au Maroc se sont établis à 30,35 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2018, en progression de 41,9% par rapport à la même période un an auparavant, annonce l’Office des changes.

Une plateforme numérique pour propulser les jeunes entrepreneurs

Cette plateforme porte sur les quatre principaux piliers de l’écosystème entrepreneurial : information, mentorat, financement et réseautage.« Bien que le milieu entrepreneurial africain progresse rapidement, les réussites sont souvent des cas isolés que l’on observe uniquement au niveau national ou régional, » selon Lamin Momodou Manneh, directeur régional du PNUD. En Afrique du Nord et de l’Ouest, le Nigéria et l’Égypte jouent un rôle de premier plan, tandis que d’autres zones restent en retrait. a pour objectif d’apporter aux jeunes un soutien en termes de compétences, de financement et de mentorat qui vise à favoriser leur croissance et leur évolution. », a déclaré Rory Moore, directeur de Liquid Studio et responsable de l’Innovation chez Accenture Afrique.

L’e-commerce continue à doper le secteur logistique

Le commerce électronique suit une « trajectoire exponentielle » : selon les données de la FEVAD et de Médiamétrie, citées dans l’étude que Colliers International vient de consacrer à l’essor du secteur logistique¹, son chiffre d’affaires, en France, a encore progressé de 14% en 2017 (à 82 Md€), et pourrait dépasser les 100 milliards en 2019.

Les sites de e-commerces français boudés par les consommateurs étrangers

En générant 24% des achats vers l'étranger des pays européens, les Français pratiquent pourtant de façon conséquente le shopping cross border. Tandis que l'hexagone est le deuxième pays européen qui pratique le plus le shopping cross border, il peine en définitive à inciter les Européens à consommer sur son territoire. Mais pour le tiers des pays européens, le principal frein du shopping cross-bording est que l'article ne puisse pas être livré vers le pays du potentiel acheteur.

L'accord entre Jinping et Trump sauve in-extremis le G20

La trêve entre Donald Trump et Xi Jinping a permis de consolider la défense du multilatéralisme incluse dans la déclaration finale du G20 à Buenos Aires.Donald Trump a donné au dirigeant chinois 90 jours pour avancer sur une série de points de friction minant les relations bilatérales des deux pays : des droits de douane au transfert forcé des technologies en passant par l’accès au marché chinois. La rencontre entre Donald Trump et Xi Jinping s’est tenue le 1er décembre au soir alors que les dirigeants du G20 rentraient dans leur pays, après deux jours de sommet à la fin duquel ils ont adopté une déclaration pour sauver la face.

Echanges extérieurs: le déficit commercial continue de s'aggraver

Le déficit commercial s'est aggravé de 12,2% à près de 94 milliards de dirhams (MMDH) à fin octobre 2018, contre 83,7 MMDH durant la même période un an auparavant, selon l'Office des changes.Cette aggravation s'explique par une augmentation des importations de 34,7 MMDH, plus importante que celle des exportations (+24,5 MMDH), fait savoir l'Office des changes dans une note sur ses indicateurs mensuels des échanges extérieurs du mois d'octobre 2018, ajoutant que le taux de couverture s'est établi à 78,1% entre janvier et octobre 2018 au lieu de 78,7% un an auparavant.

Guerre commerciale: Pékin promet d'agir vite

Le ministère chinois du Commerce s'est inscrit en faux contre les analystes et éditorialistes, notamment américains, qui ont critiqué le flou de l'accord auquel sont parvenus samedi à Buenos Aires les présidents américain et chinois Donald Trump et Xi Jinping, sans chiffres ni calendrier."La Chine va commencer la mise en oeuvre de points spécifiques sur lesquels un consensus a été obtenu.

L'OMC, devant l'industrie auto allemande, avertit sur une crise du commerce

"Nous avons besoin de sécurité juridique et de prévisibilité, et si tout le monde fait ce qu'il veut, c'est fini", a déclaré Karl Brauner, ajoutant que la visite des patrons allemands à Washington pourrait aider l'administration Trump à comprendre l'impact des droits de douane sur le commerce mondial.Trump a menacé en 2017 d'imposer une taxe de 35% sur les véhicules allemands importés aux États-Unis à moins d'un "rééquilibrage" des échanges. Les constructeurs automobiles allemands comptent parmi les plus gros exportateurs nets de véhicules à destination et en provenance des États-Unis.

Vers une hausse des tarifs postaux américains pour les colis du commerce en ligne

L'administration Trump envisage d'augmenter les tarifs postaux des colis envoyés au titre du commerce en ligne, selon un rapport du Trésor américain publié mardi.Ce rapport a été motivé par une colère du président, Donald Trump, qui avait accusé le géant du commerce en ligne Amazon de profiter de bas tarifs postaux. L'accroissement du volume des envois de colis dû au développement du commerce en ligne n'a pas compensé la perte globale de trafic, indique le rapport.

Omar Béhi : le rendement du e-commerce en Tunisie demeure faible

Le ministre du Commerce Omar Béhi a procédé mardi à l’ouverture de la 3ème édition du Forum e-export. En effet, pour la même période, le volume de ces transactions a atteint 165 millions de dinars. Le nombre des sites web, adhérents au système de paiement électronique de Tunisie Monétique et de l’Office National de la Poste, a atteint 1558 sites commerciaux.

Investissement: la France courtise les opérateurs marocains

Le consulat de France à Agadir et le Service économique régional de l’ambassade de France partent à la rencontre des entrepreneurs marocains pour les convaincre d’investir en France. La France fait les yeux doux aux entrepreneurs marocains, rapporte Aujourd’hui Le Maroc dans sa livraison du mercredi 5 décembre. A noter qu’une rencontre du même genre se tiendra à Casablanca, aujourd’hui, pour informer les entrepreneurs de la capitale économique des opportunités en France.

Agadir : Les Français veulent séduire les entrepreneurs marocains

A l'occasion du «Mois de l'investissement en France», la ville d'Agadir a abrité mardi une rencontre destinée aux entrepreneurs marocains désireux de s'informer sur les opportunités d'investissements en France ainsi que les modalités d'accompagnement qui leur seront proposées. Organisée par le consulat général de France à Agadir, le service économique régional de l'ambassade de France au Maroc, et l'Agence Business France, en partenariat avec la Chambre de commerce, d'industrie et de services Souss-Massa, la CGEM Souss-Massa, et l'Université internationale d'Agadir – Universiapolis, cette rencontre, première de son genre au niveau d'Agadir, était destinée aux entrepreneurs désireux de connaître les opportunités d'investissements en France ainsi que les modalités d'accompagnement qui leur sont proposées. Le choix d'Agadir est dû au potentiel de la région du Souss-Massa dans plusieurs secteurs dont l'agroalimentaire, les services et le digital», souligne Dominique Doudet, consul de France à Agadir.

L'impact majeur de la technologie blockchain sur le commerce international

L’OMC ayant publié un nouveau rapport sur la technologie blockchain, l’importance de cette dernière dans l’avenir du commerce international est indéniable.Le rapport conclut cependant que, si la blockchain présente de nombreux atouts pour le commerce mondial, elle ne s’applique pas à toutes les situations et « n’est pas la panacée à tous les problèmes », abordant les problématiques liées à l’interopérabilité ainsi qu’aux questions légales.Le rapport se finit ainsi « La blockchain pourrait rendre le commerce international plus intelligent, mais les échanges intelligents nécessitent une standardisation efficace - qui ne peut survenir que par la coopération.

La ZLECA multipliera par 3,5 le commerce intra-africain

L’accord portant la création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) a été signé par 44 Chefs d’États et de gouvernements le 21 mars 2018 à Kigali, au Rwanda.La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) portera le taux actuel du commerce intra-africain de 15 % à 52,3 %, selon un rapport de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) présenté mardi en marge de la 13e Conférence économique africaine (AEC), qui se tient du 3 au 5 décembre à Kigali.Dans les unions économiques et les zones de libre-échange des autres continents, le taux du commerce intra-continental est de 70% dans l’Union européenne, 60% en Asie et de 54% en Amérique du nord.

Des hommes d'affaires marocains et chinois prônent des projets communs en Afrique

Des hommes d’affaires marocains et chinois ont appelé, lundi 3 décembre à Casablanca, au lancement d’actions et de projets conjoints maroco-chinois à l’échelle africaine, afin de renforcer davantage les relations bilatérales.Au cours d'une rencontre organisée par la CGEM, en partenariat avec l'Agence marocaine pour le développement des exportations et des investissements et la Fédération internationale des entrepreneurs chinois, les participants ont expliqué que cette suggestion s’explique par la position géographique et économique privilégiée du Maroc en Afrique, et par le désir exprimé par la Chine de renforcer davantage ses relations avec le Royaume.

La zone de libre-échange Zelca portera le taux du commerce intra-africain à 52,3%

La Zone de libre-échange continentale africaine (Zleca) portera le taux actuel du commerce intra-africain de 15% à 52,3%, selon un rapport de la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA).Ce débouché commun de biens et services, qui rassemble les 55 Etats membres de l'Union africaine, fusionnera plus de 1,2 milliard de consommateurs et devrait générer une valeur ajoutée économique de plus de 2.500 milliards de dollars, estiment le rapport, présenté ce mardi 4 décembre en marge de la 13e Conférence économique africaine (AEC), qui se tient du 3 au 5 décembre à Kigali.La 13e Conférence économique africaine, organisée conjointement par la CEA, la Banque africaine de développement (BAD) et le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud), réunit des think tanks, chercheurs, décideurs et dirigeants des secteurs public et privé d’Afrique ainsi que des représentants des organisations économiques régionales.

La politique commerciale de Donald Trump : <br /><span style="font-size:14px">quand l'hégémon cesse d'être bienveillant</span>

Au plan strictement économique, les conséquences directes et indirectes de la politique commerciale de l'administration Trump sur le commerce international et l'économie des pays concernés sont conditionnées par l'ampleur des mesures douanières des Etats-Unis et de la réponse des pays ciblés

CEPEX : la Tunisie, plateforme d’exportation au cœur de la chaîne logistique euro-méditerranéenne

Par ailleurs, M. Labidi a précisé que les échanges commerciaux de la Tunisie ont affiché un accroissement des exportations de 4 % et des importations de 1.5 %. Egalement, les exportations des produits bio ont enregistré une progression de 43 %. Ce faisant, la Tunisie a, selon ses dires, réussi à mettre sur le marché international un assortiment d’environ 5900 produits disséminés dans 159 destinations export.

Le CMI lance une campagne pour promouvoir le paiement par carte

Ainsi, du 1er décembre 2018 au 31 janvier 2019, les porteurs de cartes pourront bénéficier de nombreux avantages, les encourageant à utiliser davantage leurs cartes de paiement.Concrètement, à chaque paiement par carte bancaire marocaine sur les TPE affiliés au CMI et sur des sites de paiement en ligne marocains, tous les porteurs de carte bancaire seront automatiquement sélectionnés pour participer à un tirage au sort national, avec à la clé de nombreux lots à gagner.En effet, les paiements effectués par cartes bancaires marocaines et étrangères sur les TPE des commerçants, les sites des facturiers et les sites marchands affiliés au CMI à fin octobre 2018 ont connu une progression de +29,1% en nombre et +23,6% en montant par rapport à la même période en 2017.

Les BRICS se prononcent sur la réforme de l’OMC

Les pays BRICS ont souligné la nécessité d’accorder un soutien total au système commercial multilatéral reposant sur des règles que représente l’OMC et d’assurer des échanges internationaux transparents, non discriminatoires, ouverts et inclusifs, lit-on dans le communiqué, qui a sanctionné la concertation du BRICS.Pour eux, l’OMC doit incarner les intérêts de tous les membres, en particulier les pays en développement.Les présidents des pays membres du BRICS, ajoute le communiqué, ont souligné l’importance du mécanisme de règlement des différends pour le bon fonctionnement de l’OMC et demandé que l’on amorce dès que possible, le processus de sélection visant à pourvoir aux postes vacants au sein de l’Organe d’appel, de façon à maintenir un fonctionnement stable et valable du mécanisme de règlement des différends.

Des milliards d’euros de pertes, selon les commerçants

Le 1er décembre, la fréquentation des centres commerciaux dans l’Hexagone a baissé de 14 %, après une chute de 9 % au cours du week-end précédent, alors que, en vain, tous les professionnels tablaient sur une affluence record grâce aux promotions du Black Friday. Coup sur coup, les hypermarchés ont perdu 35 % de leur chiffre d’affaires au cours de la journée du 17 novembre, et, toujours faute de clients, 18 % au cours de celle du 24 novembre, d’après les données recueillies par Nielsen auprès de grandes enseignes. La fin de l’année pèse toujours lourd dans leurs comptes : 25 % des ventes des parfumeries ou 40 % des magasins de celles des jouets, selon NPD. Décembre, c’est, « normalement, 2,5 fois plus qu’un autre mois en termes de chiffre d’affaires », d’après Gontran Thüring, délégué général du CNCC. Dès lors, la grande distribution compte toujours sur les quatre week-ends de décembre pour remplir son tiroir-caisse.

Préouverture Paris : les marchés achètent la trêve commerciale mondiale

Si dans trois mois, aucun accord n'est trouvé avec Pékin sur des sujets commerciaux comme les transferts de technologie, la propriété intellectuelle, l'espionnage informatique, les barrières non tarifaires ou l'agriculture, alors le taux des taxes sera relevé à 25%.

Marketing de contenu et e-commerce - Interview d'Olivier Sauvage

Le marketing de contenu est-il pertinent pour le BtoB ? Olivier Sauvage, Directeur et Fondateur de Wexeprience répond, entre autres, à cette question.Olivier Sauvage est expert UX et e-commerce, et fondateur de Wexperience.

Le lieu comme média : Quelles stratégies de communication digitale locale ?

La communication digitale de proximité est un secteur en plein développement et la tendance est à la mise en avant de l’identité locale comme outil marketing. Face à ces difficultés qui peuvent apparaître à l’échelon local, l’une des principales stratégies consiste, pour les grandes enseignes et réseaux de franchises, à centraliser la communication digitale de proximité.

Réforme de l'OMC: le temps presse

Le sommet du G20 de Buenos Aires appelle à réformer l'Organisation mondiale du commerce et se donne rendez-vous l'an prochain pour juger des progrès accomplis.Exit toute référence aux « tensions commerciales », « pratiques commerciales inéquitables », « multilatéralisme » et « dévaluations compétitives ».

Après un G20 conflictuel : Trump et Xi concluent une trêve commerciale en point d'orgue Internationnal

Selon une source européenne, les Américains ont insisté pour l'utilisation de ce terme pudique, au lieu de "tensions". Les membres du G20 "signataires de l'accord de Paris" sur le climat - sans les États-Unis, donc - soulignent dans le communiqué que ce dernier est "irréversible" et "s'engagent à sa pleine mise en œuvre". La précédente édition du G20, l'an dernier à Hambourg, avait donné lieu à de violents affrontements.

Après un G20 conflictuel : Trump et Xi concluent une trêve commerciale en point d'orgue Internationnal

Selon une source européenne, les Américains ont insisté pour l'utilisation de ce terme pudique, au lieu de "tensions". Les membres du G20 "signataires de l'accord de Paris" sur le climat - sans les États-Unis, donc - soulignent dans le communiqué que ce dernier est "irréversible" et "s'engagent à sa pleine mise en œuvre".
Commerce du 03 au 07 Décembre 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Septembre 2019 - 17:06 Commerce du 23 au 27 Septembre 2019

Lundi 23 Septembre 2019 - 09:03 Commerce du 16 au 20 Septembre 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100556
20150422_121229
20150226_100815
20150226_100529
20150226_101251
maraacid