Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Commerce du 04 au 08 Décembre 2017

Veille Maraacid


Grande affluence sur le pavillon marocain au Salon commercial de Jeddah, Le Port Tanger Med réalise une nouvelle performance en octobre sur les terminaux à conteneurs

Une nouvelle performance a été réalisée sur les terminaux à conteneurs du port Tanger-Med 1 durant le mois d'octobre dernier, indique un communiqué de l'Autorite portuaire Tanger-Med. Ainsi, un total de trafic conteneurs de 300.370 EVP ont été manutentionnés durant le mois écoulé, ce qui représente un record enregistré depuis le démarrage du port Tanger-Med, précise le communiqué. Cette réalisation a été atteinte grâce aux efforts conjugués et à la coordination entre l’Autorité portuaire Tanger Med et les opérateurs des terminaux à conteneurs, respectivement APM Terminals Tangier et Eurogate, selon la même source.

Déficit commercial : Un creusement de 2,1 milliards de dirhams à fin octobre

Les achats du Maroc se sont consolidés sur les dix derniers mois de 19,17 milliards de dirhams élevant ainsi la valeur des importations à 355,74 milliards de dirhams contre 336,56 milliards de dirhams à la même période de l’année passée. De même, les dix premiers mois de l’année ont été marqués par la hausse du flux des investissements directs étrangers. Une hausse de 16,9% a été observée dans ce sens passant, en une année, le flux de 18 milliards de dirhams à 21 milliards de dirhams fin octobre.

Espagne: le déficit commercial recule

Le déficit énergétique, soit la différence entre les importations et exportations d'énergie, s'est creusé de 8,5%. Hors produits énergétiques, le déficit s'est réduit de 18% sur un an, à 836 millions d'euros. Entre janvier et septembre, les exportations espagnoles ont progressé de 9,1%, profitant principalement de la hausse des ventes de produits énergétiques.

Le commerce mondial rebondit

Après deux années décevantes, le commerce mondial reprend des couleurs. Le spécialiste de l’assurance-crédit attend 400 nouvelles mesures cette année. Ainsi, le commerce mondial des marchandises en volume devrait progresser de 3,6% en 2017 (dans une fourchette de 3,2% à 3,9%), soit bien mieux que la croissance annuelle de 2,4% prévue en avril dernier.

Commerce en ligne : vers la fin du géoblocage

Avant la fin de l'année 2018, les internautes européens pourront effectuer des achats sur les sites de commerce en ligne dans n'importe quel pays, sans être redirigés automatiquement vers une version locale du site visité.Avant la fin de l'année prochaine, les internautes européens pourront effectuer des achats sur les sites de commerce en ligne dans n'importe quel pays, sans être redirigés automatiquement vers une version locale du site visité. Les Européens se sont entendus lundi soir sur des règles visant à bannir le «géoblocage» dans le marché unique, une pratique qui permet aux vendeurs en ligne de traiter différemment les consommateurs en fonction de leur nationalité ou de leur lieu de résidence.

Les critiques - et les contradictions - des Français face aux nouvelles formes de commerce

De plus en plus accros à leur smartphone et séduits par l'e-commerce, 7 Français sur 10 ont pourtant un jugement très critique sur la digitalisation effrénée des magasins, selon une étude OpinionWay pour Dolmen Technologies.«On voit que le besoin de réassurance revient en force chez les consommateurs français, explique David Godest, le patron de Dolmen Technologies. Les Français sont d'ailleurs moins de 5% à voir se généraliser des magasins sans personnel, alors qu'ils sont trois fois plus à vouloir voir monter en puissance l'e-commerce.

Opérateur économique agréé : Le Maroc partage son expérience avec le Sénégal

Le Maroc partage avec le Sénégal son expérience dans le domaine de l’Opérateur économique agréé (OEA), traité par l’article 7 de l’accord sur la facilitation des échanges de l’Organisation mondiale du commerce. Cette mission sera suivie d’un accompagnement pour le développement par les douanes du Sénégal du programme d’OEA. Ce partenariat permettra d’ouvrir la voie à la reconnaissance mutuelle des opérateurs économiques agréés des deux pays. Plusieurs actions de coopération ont été conduites dans différents domaines, à savoir les régimes économiques en douane, le renseignement et le contrôle douanier, le système d’information, la facilitation des procédures douanières, la gestion stratégique et la formation des formateurs.

Réunion des ministres africains du Commerce au Niger

La 4ème réunion des ministres africains du Commerce s'est ouverte vendredi en fin d'après-midi à Niamey sous la présidence du président nigérien, Issoufou Mahamadou, champion de la Zone de Libre-échange (ZLEC) de l'Union africaine (Ua).Le Président Issoufou Mahamadou, rappelle-t-on, a été désigné 'Champion de la zone de libre-échange continentale' par la Conférence des chefs d'Etat et de Gouvernement de l'Ua pour son engagement qui fait honneur au peuple africain.

UEMOA: Amélioration du solde des échanges commerciaux avec les partenaires

Le solde des échanges commerciaux de l'Union s'est amélioré avec tous les partenaires au cours de la période sous revue, à l'exception du continent africain où une baisse de l'excédent est notée. Selon un rapport sur le commerce extérieur, l'amélioration la plus importante a été enregistrée avec l'Asie (+1,0% du PIB) en 2016, après une détérioration de 1,3% en 2015, en ligne avec la baisse des importations notamment de produits pétroliers ainsi que des biens d'équipement et biens intermédiaires en provenance de ce continent. Les continents européen et africain demeurent les deux principales destinations des exportations de l'Union, avec des poids relatifs respectifs de 45,2% et 25,6%.

Blocage sur le libre-échange après des échanges Trudeau-Xi fermes et candides

Au second jour de sa visite officielle en Chine, le premier ministre Justin Trudeau a eu des entretiens avec le président chinois Xi Jinping mardi, à Pékin, mais ces discussions n’ont pas permis d’annoncer le début de négociations formelles en vue d’un accord de libre-échange sino-canadien comme l’aurait souhaité la Chine.Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, et le président de la Chine, Xi Jinping, lors de leur rencontre à Pékin.Avant même son départ d’Ottawa, l’entourage de Justin Trudeau minimisait la possibilité que ce voyage marque le début des pourparlers officiels autour d’un accord de libre-échange entre le Canada et son deuxième partenaire commercial.

Automobile: le marché s'essouffle à la veille des promotions de fin d'année

Les ventes de véhicules particuliers ont enregistré une baisse de 12% durant le mois de novembre dernier comparativement à la même période de l'année dernière, confirmant un essoufflement perceptible depuis août dernier. Selon les données compilées par l’Association des importateurs de véhicules automobiles (AIVAM), les ventes des véhicules particuliers se sont limitées à 10.952 unités durant le mois de novembre, soit 12% de moins comparativement à novembre 2016. Derrière, on retrouve Ford qui, malgré une baisse de 16,26% de ses ventes, se maintient sur le podium avec une part de marché de 7,68%.

Les entreprises marocaines (toujours) inconscientes des risques

Une récente étude autour de la cyber-sécurité au Maroc révèle des vulnérabilités majeures dans les comportements et usages des professionnels. Finalement, 91% des professionnels restent convaincus de l’importance des outils de sécurité informatique pour la protection des données professionnelles, néanmoins 20% des sondés n’y ont pas recours, pensant ne pas en avoir besoin.

Régulation bancaire : vers un accord international cette semaine

Le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau a bon espoir qu'un accord pour finaliser les règles de « Bâle III » soit trouvé dans la semaine.C'est ce qu'a fait savoir le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau en déplacement au Japon, qui s'est montré ouvert à un compromis. Pour le gouverneur de la Banque de France, la montée en puissance du protectionnisme menace le commerce international.

Les vrais chiffres du commerce extérieur

Enfin, la France semble moins dépendante de ses partenaires européens puisque, selon l’approche en valeur ajoutée, seul un tiers des exportations françaises en 2011 étaient orientées vers les principaux pays de l’Union européenne, contre la moitié si l’on s’en tient au mode de comptabilisation classique.Si la part des exportations françaises en valeur ajoutée dans les exportations totales reste relativement élevée (voir graphique) – traduisant le fait que les produits exportés par la France ont un faible contenu en importations étrangères – la contribution intrinsèque des entreprises françaises aux exportations hexagonales recule depuis le milieu des années 1990.En analysant plus en détail le positionnement de la France dans les chaines de valeur mondiales, il apparaît en effet que le contenu étranger des exportations nationales est supérieur au contenu français des exportations étrangères (25 % contre 22 %).

Les exportations marocaines avicoles vers l'Afrique présentent un fort potentiel

Les exportations marocaines de produits avicoles vers l'Afrique présentent un fort potentiel, révèle une récente étude réalisée par la Fédération interprofessionnelle du secteur avicole au Maroc (FISA) dans l’objectif de permettre aux professionnels du secteur de saisir et de développer les opportunités d’exportations des produits avicoles au niveau du marché africain.

TIC au Burkina: ‘’E-Commerce Ouaga’’ des échanges commerciaux électroniques

‘’E-Commerce Ouaga’’ des échanges commerciaux électroniques La capitale burkinabè Ouagadougou, abrite du 30 novembre au 2 décembre 2017, la première édition de ‘’E-Commerce Ouaga’’ dont le but est de promouvoir les échanges commerciaux électroniques au Burkina Faso. La première édition du Salon E-Commerce Ouaga bat son plein à Ouagadougou.

Tunisie-Chine : le lancement de la nouvelle ligne maritime pourrait rééquilibrer les échanges commerciaux

Grâce au lancement d'une nouvelle ligne maritime qui relie directement le port tunisien de Rades et celui de Qingdao en Chine, la Tunisie pourrait représenter, selon les autorités tunisiennes et des investisseurs étrangers installés localement, un fort potentiel pour la présence de l'économie chinoise dans le continent africain de même pour l'économie tunisienne qui espère récupérer son positionnement régional.

Les Pays-Bas vont soutenir le développement du secteur TIC sénégalais

Le ministère sénégalais du Commerce, de la consommation, du secteur informel et des PME, le Centre du Commerce International (CCI) et le Centre hollandais de promotion des importations (CBI) ont conclu un accord pour développer le secteur des technologies de l'information et l'externalisation des processus métiers au Sénégal. Le programme Netherlands Trust Fund (NTF IV) sera mis en œuvre jusqu’en 2020 avec l’appui de l’Agence sénégalaise de promotion des exportations (ASEPEX) et l’organisation des professionnels des technologies de l’information et de la communication (OPTIC).

Le Centre du Commerce International s'associe à ATIGS 2018

ATIGS 2018 se tiendra sous le thème principal « Promouvoir le commerce, libérer l’investissement et renforcer le développement économique : l’accès aux marchés africains », les objectifs et buts de l’ATIGS 2018 correspondent aux deux objectifs de développement durable établis par les États membres des Nations unies (ODD) : (ODD 8 et 17). « ATIGS 2018 est conçu pour contribuer à la Loi sur le développement et les opportunités africaines (AGOA), Trade Africa, l’Accord de Facilitation du Commerce (AFE) »

Le commerce mondial rebondit malgré le protectionnisme américain

Les échanges mondiaux sont en forte augmentation cette année selon Euler Hermes. Les Etats-Unis, champions du protectionnisme. Selon les calculs de Euler Hermes, le catalogue de mesures restrictives devrait être augmenté de 400 dispositions cette année.

Commerce extérieur : les PME françaises, mauvaises élèves de de l'Europe

Bien qu'elles représentent la grande majorité des entreprises en France (95,1%), la part en valeur des PME françaises dans les exportations intra-européennes s'élèvent à 21,4% contre 44,6% en moyenne dans l'Union européenne selon des chiffres de la Commission européenne pour 2015.A l'inverse, les PME représentent moins du tiers de la valeur des exportations de biens à l'intérieur de l'UE comme la France, l'Allemagne (26%), la Slovaquie (30%) et l'Irlande (32%).Si les derniers chiffres de l'institut européen de statistiques peuvent illustrer les difficultés des PME françaises à peser dans le commerce européen de biens, ils soulignent également que ce sont surtout les grandes entreprises qui pèsent à l'international.

Le Sommet africain du commerce et de l’investissement clôture ses travaux : Appel à appuyer l’adhésion du Maroc à la CEDEAO

Cette édition a connu la participation de plus de 200 entrepreneurs de 13 nationalités d’Afrique, d’Europe et d’Asie. Le Sommet africain du commerce et de l’investissement a tenu sa deuxième édition à Ifrane, du 20 au 22 novembre 2017, sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. Organisée par l’Association i-Afrika sous le thème : «L’Afrique fait confiance à l’Afrique», cette édition a connu la participation de plus de 200 entrepreneurs de 13 nationalités d’Afrique, d’Europe et d’Asie. A noter que l’événement s’est fixé comme objectif de porter la voix des entrepreneurs et investisseurs d’Afrique, et de soumettre leurs recommandations aux chefs d’Etat et de gouvernement africains, notamment lors du Sommet Afrique-UE qui se tiendra à Abidjan fin novembre.

Le commerce régional comme clé face au changement climatique

Le commerce n'est pas l'ennemi de la lutte contre le réchauffement climatique, selon l'ONU. Mais elle estime que les pays en développement doivent davantage chercher à favoriser dans un premier temps des transactions régionales plutôt que les filières mondiales.L'échelon régional est plus contrôlable pour les PME et les Etats et permet à certains pays de se "désenclaver".Avant la ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en décembre en Argentine, l'institution "n'est pas dans une position facile", dit-elle.

Cameroun : Ecobank veut proposer des services dans le commerce international

Selon la filiale camerounaise de la banque panafricaine « Ces solutions commencent par les financements structurés tels qu’AGF Finance, Coface, Afreximbank, etc.L’administratrice directrice générale de la filiale de la banque panafricaine, Gwendoline Abunaw explique que l’institution bancaire propose aussi les différents types de paiements et garanties bancaires internationales et un réseau de correspondants étoffé ».L’ambition de la banque panafricaine de se lancer dans le « Trade Finance » au Cameroun tient du fait que la balance commerciale du pays est déficitaire.

Emmanuel Macron en difficulté sur le commerce international et l’Europe de la défense

Tandis que l’Allemagne enregistre un excédent commercial de 21,3 milliards d’euros pour septembre 2017 accompagné d’un taux de chômage inchangé à 5,6% soit proche de la moitié du nôtre, la France aggrave son déficit commercial avec 4,7 milliards d’euros sur la même période.Si Paris voit en effet l’Europe de la défense comme devant être dirigée par l’Europe stricto sensu, Berlin comme Stockholm n’envisagent clairement pas l’Europe de la défense sans la participation – voire la direction – des Etats-Unis.

Commerce : le Nigeria réalise un excédent sur l'Afrique du Sud depuis 2007

Selon Tralac, les exportations sud-africaines, malgré leur faible niveau, sont relativement diverses. En 2016, les exportations sud-africaines vers le Nigeria ont atteint un peu plus de 438 millions $, tandis que les importations en provenance du géant d’Afrique de l’ouest, ont été estimées à plus de 2,09 milliards $.En ce qui concerne le classement, le Nigéria ne représente que la 32ème destination des exportations sud-africaines (1% des exportations globales) à l’échelle mondiale.

Mounia Boucetta à Washington pour le suivi de l'accord de libre-échange avec les Etats-Unis

La secrétaire d'État à la Coopération internationale Mounia Boucetta était à Washington le 18 octobre où elle coprésidait le 5e comité chargé du suivi de l'Accord de libre-échange (ALE) conclu entre le Royaume du Maroc et les États-Unis. Les Affaires étrangères marocaines relèvent aussi que "les deux pays ont le potentiels requis pour donner plus de contenu à cet appareil, afin de développer davantage leurs relations économiques".
Commerce du 04 au 08 Décembre 2017


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 16 Février 2018 - 09:51 Commerce du 12 au 16 Février 2018

Lundi 12 Février 2018 - 16:03 Commerce du 05 au 09 Février 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
cnd
20150226_100556
maraacid
20150422_121229
20150226_101251
20150226_100728