Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Commerce du 10 au 14 Septembre 2018

Veille Maraacid


Des investisseurs indiens en quête de business au Maroc

Les investisseurs indiens draguent les opérateurs marocains. « Sur les deux dernières années, nous avons accompagné l'implantation au Maroc d'une quinzaine d'entreprises et groupes indiens au Maroc », précise Colin Nebhwani, président de la Chambre basée à Rabat. Ce chiffre, en forte progression par rapport aux années précédentes, montre l'intérêt grandissant des indiens pour le Maroc.

Commerce et Turquie favorisent la prise de risque, l'euro monte

La monnaie unique européenne a profité des commentaires de la Banque centrale européenne (BCE) sur l'évolution de l'inflation alors que le dollar souffre des chiffres inférieurs aux attentes des prix à la consommation américains.Autre facteur encourageant: la décision de la banque centrale turque de relever son principal taux d'intérêt de 625 points de base, de 17,75% à 24%, face à l'accélération de l'inflation et à la chute de la livre, une preuve d'indépendance de la politique monétaire juste après un discours du président Recep Tayyip Erdogan dans lequel il a de nouveau fustigé la hausse des taux.La livre turque, elle, gagnait près de 3% à 6,16 pour un dollar en fin de journée à Istanbul après un pic à 6,01, son plus haut niveau depuis le 27 août, en réaction à la hausse de taux annoncée par la banque centrale.

Wall Street fébrile face aux tensions commerciales

Wall Street, après un début de séance dans le rouge, regagnait du terrain mardi peu après l'ouverture dans un marché restant prudent face aux interrogations sur les négociations commerciales menées par Washington avec la Chine, le Canada et l'Union européenne.L'Organisation mondiale du commerce a annoncé que la Chine prévoyait de demander le 21 septembre l'autorisation d'imposer des sanctions aux Etats-Unis dans un litige vieux de cinq ans portant sur des mesures antidumping.La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, doit pour sa part rencontrer mardi à Washington le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer, pour reprendre les discussions sur la modernisation de l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) qui n'avaient pas permis, la semaine dernière, d'aboutir à un compromis.

La guerre commerciale pousse des entreprises chinoises à l'exode

A l'heure où l'Amérique de Donald Trump impose des droits de douane punitifs au "made in China", des entreprises chinoises délocalisent leur production, du Vietnam au Mexique, pour échapper aux contrecoups de la guerre commerciale. L'industrie chinoise du pneu "connaît une conjoncture morose en raison des frictions commerciales", a expliqué le groupe, citant une nouvelle enquête antidumping américaine. Pour l'industrie du vélo, le centre de gravité se déplace déjà hors de Chine, selon HL Corp, dont les clients ont déjà entrepris de délocaliser au Vietnam.

Commerce, Italie et émergents sur le tableau noir

Le président américain a jugé fin août que la proposition de l’Union européenne d’éliminer totalement les droits de douanes dans le commerce automobile entre les deux pays n’était pas satisfaisante, ce qui augure de discussions ardues. “Au total, je m’attends à ce que la situation commerciale empire avant qu’elle ne s’améliore, ce qui pourrait affecter l’économie et les marchés de multiples façons”, prévient Kristina Hooper, responsable mondiale de la stratégie de marché chez Invesco. Le risque italien, les tensions commerciales, les incertitudes sur le Brexit et le tassement de l’activité en zone euro devraient pousser la Banque centrale européenne (BCE) et son président, Mario Draghi, à garder un ton relativement accommodant lors de la réunion de politique monétaire de jeudi.

Les créations d'entreprises repartent à la hausse

Sur les trois derniers mois, le nombre cumulé d'entreprises créées «augmente nettement (+19,8 % sur un an)» par rapport à la même période de 2017, souligne l'Insee. Le nombre de créations d'entreprises affiche ainsi une hausse de 16,8% par rapport à août 2017. Tous les types de créations sont en hausse sur cette période: les immatriculations de micro-entrepreneurs (+26,3%), les créations d'entreprises individuelles classiques (+22,2%) et celles de sociétés (+1,8%), note l'Insee.

Commerce international: les entreprises comptent trop sur la faiblesse du dollar

L'étude constate que dans la majorité des secteurs, la plupart des entreprises ont fait des gains de productivité au cours de la période, quand on les compare aux entreprises américaines.Le recul le plus important a été observé dans le secteur informatique et électronique, où les entreprises canadiennes ont perdu l'avance qu'elles ont déjà eue sur leurs concurrents américains.En pleine renégociation des accords commerciaux avec les États-Unis, l'amélioration de la productivité des entreprises canadiennes devrait être la priorité, résume l'étude.

Les exportations agricoles franchissent la barre des 50 milliards de dirhams

Ainsi, les exportations des produits agroalimentaires ont atteint 2,9 millions de tonnes durant la campagne 2017–2018, soit une augmentation de 4% comparativement à la campagne 2016–2017. En termes de chiffres, les exportations des produits maraîchers ont enregistré un volume de 1,2 million de tonnes en 2017–2018, en progression de 5% par rapport à la campagne 2016–2017. La dynamique des exportations des produits agroalimentaires s'est également traduite par la croissance du volume exporté des agrumes durant la campagne 2017–2018.

Bourses : le commerce international comme première source d'angoisse

Les volumes échanges sont restés limités en l'absence des investisseurs américains, moins de 800 millions d'euros pour le CAC 40. Autre motif d'inquiétude pour les investisseurs, les discussions entre les Etats-Unis et le Canada pour modifier l'accord de libre échange nord américain (Alena) n'ont pas encore abouti. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Les exportations agroalimentaires en hausse 83% entre 2010 et 2017

Les exportations des produits maraîchers ont enregistré un volume de 1,18 M tonnes en 2017-18, en progression de 5% par rapport à la campagne 2016-17 et en hausse de 61% par rapport à la campagne 2010-11.Par ailleurs, la campagne en cours a été marquée par la progression significative de certains produits en montrant un important potentiel notamment l’avocat avec 21.400 T, soit 2,4 fois le volume de la campagne 2016-17, la framboise avec 19.500T, soit +46% / 2016-17, la pastèque avec 170.000 tonnes, soit +25% / 2016-17 et la myrtille : 18.000T, soit +17% / 2016-17.

Un compromis commercial entre Washington et Ottawa « éminemment » possible

Ottawa bénéficie d’un mécanisme de protection de son secteur laitier, actuellement en grande partie exclu de l’Aléna, qui permet de contrôler la production et le prix du lait, des oeufs et de la volaille canadiens, tout en assurant aux fermiers canadiens des revenus stables et prévisibles.Il a en outre agité le spectre d’une nouvelle salve de taxes douanières, à commencer par le secteur automobile canadien, bien que ce dernier soit étroitement intégré avec la production américaine.« Si le président devait imposer ses tarifs punitifs sur l’automobile comme il a menacé, ce serait dévastateur pour l’industrie automobile canadienne mais aussi pour l’industrie automobile américaine », a une nouvelle fois fait valoir M. Trudeau.

BMCE Bank convoite la Banque internationale pour le commerce et l'industrie du Gabon

La Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG) pourrait être reprise par le groupe bancaire marocain BMCE Bank of Africa. La Banque internationale pour le commerce et l’industrie du Gabon (BICIG) pourrait être reprise par le groupe bancaire marocain BMCE Bank of Africa, rapporte l’agence Ecofin. «Le panorama des affaires au Gabon est une opportunité à saisir pour notre groupe bancaire», a déclaré de son côté le directeur général du groupe BMCE Bank of Africa.

EUR/USD : Commerce international et emploi américain au programme

L'Euro restait stable face au Dollar à la mi-journée ce vendredi, dans un contexte d'attentisme nerveux, en plein round de négociations commerciales bilatérales entre Etats-Unis et Chine d'une part, et Etats-Unis et Canada d'autre part. Dans l'immédiat, les opérateurs sur devises vont se concentrer sur le contenu du rapport NFP fédéral sur l'emploi aux Etats-Unis pour le mois d'août, alors que le cabinet privé en ressources humaines ADP (Automatic Data Prpcessing) a mis en évidence hier des créations de postes dans le secteur privé moins fortes qu'anticipé, à 163 000, soit 32 000 sous le consensus. les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage pour la semaine du 27 août au 02 septembre ont en revanche, agréablement surpris, en se rapprochant très significativement des 200 000 unités, contre une cible à 215 000.

Prudence sur les Bourses avec le commerce et avant l'emploi US

À Paris, le CAC 40 recule de 0,21% à 5.232,91 points vers 11h05 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,32% et à Londres, le FTSE abandonne 0,94%, pénalisé en outre par la vigueur de la livre sterling. PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes s'inscrivent dans le rouge vendredi à mi-séance, dans la perspective d'une ouverture en repli à Wall Street, les investisseurs attendant avec anxiété une éventuelle annonce par Washington de la mise en oeuvre de nouveaux droits de douane à l'encontre de la Chine. À Paris, le CAC 40 recule de 0,21% à 5.232,91 points vers 11h05 GMT. À Francfort, le Dax perd 0,32% et à Londres, le FTSE abandonne 0,94%, pénalisé en outre par la vigueur de la livre sterling.

Maroc : trois ans et demi après la création du statut d'auto-entrepreneur, quel bilan ?

Selon les chiffres officiels, datant de février 2018, il y avait plus de 61 500 auto-entrepreneurs à travers le royaume. La loi prévoit un taux de 1% pour les auto-entrepreneurs ayant opté pour une activité industrielle ou commerciale. Les revenus des auto-entrepreneurs connaissent en effet énormément de fluctuations.

Tendrara: Le gaz marocain commercialisé dans 2 ans!

Le britannique Sound Energy vient de se voir attribuer la concession de développement (production et exploitation) du gaz découvert à Tendrara. Ceci constitue une étape critique dans la commercialisation de notre découverte de gaz», déclare James Parsons, CEO de Sound Energy. ce plan ambitieux vise la réalisation d’un terminal gazier pour contribuer à l’importation des besoins du Maroc qui sont estimés à environ 5 milliards de mètres cubes par an.

Le Cac 40 sous le coup des nouvelles menaces de Trump contre de la Chine, STMicro sous pression

La Bourse de Paris piétine après les nouvelles menaces de Donald Trump sur les produits chinois. Les bons chiffres de l’emploi américain du mois dernier renforcent par ailleurs la perspective de nouvelles hausses des taux aux Etats-UnisDe plus, si la solidité persistante du marché de l’emploi témoigne de la bonne santé économique des Etats-Unis, l’accélération de la hausse du salaire horaire moyen en août en glissement annuel, la plus forte depuis 2009, renforce le scénario de deux nouvelles hausses des taux de la Fed d’ici la fin de l’année.

La Bourse sous le coup des nouvelles menaces de Trump à l’encontre de la Chine

La Bourse de Paris devrait ouvrir sur une note indécise après les nouvelles menaces de Donald Trump sur les produits chinois. La Bourse sous le coup des nouvelles menaces de Trump à l’encontre de la Chine . Après avoir connu sa pire semaine depuis la fin mars, la Bourse de Paris s’oriente vers une ouverture hésitante en réaction aux nouvelles tensions pesant sur le commerce international.
Commerce du 10 au 14 Septembre 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Septembre 2019 - 17:06 Commerce du 23 au 27 Septembre 2019

Lundi 23 Septembre 2019 - 09:03 Commerce du 16 au 20 Septembre 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
maraacid
20150422_121229
20150226_100529
20150226_100815
cnd
abh