Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Commerce du 11 au 15 Mars 2019

Veille Maraacid


Les exportations turques dopées par la livre et le gouvernement

Selon une note de Coface consacrée à la Turquie, le pays «subit actuellement un ralentissement économique brutal, auquel s’ajoute une inflation en hausse suite à la forte dépréciation de la livre au cours de l’année 2018 qui a affecté la consommation et la production du pays». En juin dernier Coface a dégradé l’évaluation pays de la Turquie à risque élevé (C), et le 3e trimestre a été marqué par une «vague de dégradations sectorielles», souligne le spécialiste de l’assurance crédit, qui ajoute que les mesures prises par le gouvernement ont permis de «contrer une nouvelle hausse de l’inflation et de soutenir provisoirement certains secteurs, mais une pleine reprise devrait prendre du temps».Coface rappelle que les mesures prises par le gouvernement ont permis de contrer une nouvelle hausse de l’inflation et de soutenir provisoirement certains secteurs, mais une pleine reprise devrait prendre du temps.

Aggravation du déficit commercial de 8,6% en début d’année

Dans sa note, l’Office a relevé également la baisse de 5,4% de la facture énergétique qui a atteint 5.875MDH contre 6.208MDH une année auparavant, soit un recul de 333MDH. Ainsi, la part de celle-ci dans le total des importations s’est située à 14,8% (dont 7,5% des achats de gas-oils et fuel-oils) contre 16,8% un an auparavant. Des données recueillies par l’Office, il apparaît que «la dynamique des exportations du secteur automobile à fin janvier 2019 résulte essentiellement de la progression des ventes du câblage (2.795MDH au lieu de 2.752MDH une année auparavant, soit +1,6% ou +43MDH) et dans une moindre mesure de la construction automobile (3.231MDH contre 3.204MDH, soit +0,8% ou +27MDH) ». Selon l’Office des changes, la part de ce secteur dans le total des exportations s’est alors élevée à 30% contre 31,1% un an auparavant.

Les tensions commerciales laisseront des traces durables

Les tensions commerciales ont un impact particulièrement sensible sur le secteur industriel et même si un accord entre la Chine et les Etats-Unis serait un élément positif en soi, le conflit en lui-même laissera des traces durables, estime Aurel BGC.

Discussions commerciales: le Parlement européen tergiverse, Trump menace

Les eurodéputés ont infligé jeudi un revers à la Commission européenne sur le dossier brûlant des discussions commerciales entre l'UE et les Etats-Unis, au moment où Donald Trump menace de nouveau les Européens de sanctions commerciales. L'UE et les Etats-Unis s'efforcent depuis des mois de concrétiser l'entente commerciale annoncée fin juillet par le président américain, Donald Trump, et le chef de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, notamment en négociant un accord commercial limité aux biens industriels.L'UE et les Etats-Unis s'efforcent depuis des mois de concrétiser l'entente commerciale annoncée fin juillet par le président américain, Donald Trump, et le chef de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, notamment en négociant un accord commercial limité aux biens industriels.

La Chine : un acteur économique irresponsable

Pour des raisons de sécurité nationale, le président américain veut sécuriser et augmenter sa production nationale. Pour cette dernière, les Américains se tromperaient de cible en s'attaquant à leurs alliés traditionnels (L'Europe). La trêve imminente entre les Etats-Unis et la Chine, tant attendue par la communauté internationale, impliquerait une réduction des droits de douane chinois sur une gamme de produits américains et une suppression de sanctions à l'encontre de Beijing.

Brexit : Londres taillera les droits de douanes en cas de "no-deal"

Pour contrer toute incidence économique, le Royaume-Uni réduira drastiquement les droits de douanes et ne procédera pas à des contrôles douaniers à sa frontière avec l'Irlande pour éviter une frontière physique, a annoncé mercredi le gouvernement britannique.Dans ce nouveau régime douanier temporaire, qui entrerait en vigueur le soir du 29 mars en l'absence d'un accord ou d'un report du Brexit, et durerait 12 mois au maximum, 87% des importations ne seraient ainsi pas soumises à des droits de douanes, précise encore le gouvernement britannique. Concernant le secteur automobile, le gouvernement a annoncé que les constructeurs "ne seraient pas soumis à des droits de douane supplémentaires sur les pièces importées de l'UE afin d'éviter toute perturbation des chaînes d'approvisionnement".

Alpha Condé sur le commerce en Guinée : « des conteneurs venaient où c’était écrit PRG »

En prélude à l’ouverture officielle de la première édition du Salon des Entrepreneurs de Guinée (SADEN), prévue ce mercredi, 13 mars 2019 à Conakry, le comité d’organisation de cet évènement des créateurs, repreneurs et dirigeants d’entreprises a organisé une conférence, dans la soirée d’hier mardi, à Conakry. Présidée par Alpha Condé, cette première rencontre d’échanges avait pour objectif d’annoncer les couleurs du Salon des Entrepreneurs de Guinée qui réunira en tout 2000 participants issus des huit (8) régions administratives du pays et de l’étranger, rapporte un journaliste de Guineematin.com qui était sur place.

Devenir franchisé : comment s’y prendre pour séduire votre futur franchiseur

Pourquoi choisir la franchise ? Comment séduire son futur franchiseur ? Ainsi, vous devez, à travers la description de votre parcours professionnel et du projet que vous souhaitez mener en franchise, permettre au franchiseur d’appréhender votre savoir-être et lui montrer que vous correspondez au profil recherché pour l’activité.

Quel est le montant moyen d’une commande sur internet en 2018 ? Pourquoi continue-t-il de chuter ?

Le panier moyen sur internet est l’un des indicateurs clés du e-commerce car il traduit des évolutions profondes qui vont bien au-delà de la simple évaluation du chiffre d’affaires des sites.

Brexit: les entreprises françaises exportant outre-Manche ont déjà perdu 6 milliards d'euros

Au lendemain du rejet de l'accord de Theresa May, une étude publiée par Euler Hermes souligne les conséquences déjà perceptibles du Brexit sur les exportations françaises vers le Royaume-Uni.Alors que le nouvel échec cuisant essuyé mardi soir au Parlement par Theresa May rend la perspective d'un Brexit sans accord plus que jamais d'actualité, une étude publiée par le leader mondial de l'assurance-crédit Euler Hermes expose les conséquences déjà perceptibles de la sortie du Royaume-Uni pour les entreprises françaises exportatrices.

Coopératives: Les nouvelles obligations

Les premières coopératives remontent à la période du protectorat. Mais il a fallu attendre 2014 pour qu’une législation dédiée aux coopératives soit adoptée. Pour améliorer l’encadrement des coopératives, le gouvernement a introduit une mesure fiscale dans les lois de finances 2015 et 2018 en faveur des structures créées entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2021

Startup à Suivre – SKY.GARDEN, la plateforme qui permet de vendre leurs produits au Kenya.

Sky. Garden est une plateforme de services logiciels mobiles kenyanne qui permet aux petites entreprises et aux commerçants informels de toute l’Afrique de vendre leurs produits en ligne. Lancée au 4e trimestre 2017, Sky. garden a enregistré au cours du premier trimestre de lancement plus de 3 000 inscriptions de vendeurs pour plus de 23 000 produits mis en vente.

Réglementation des cookies : l’Europe avance-t-elle à reculons ?

La présidence actuelle du Conseil (la Roumanie) tente tant bien que mal de faire avancer ce dossier et a publié le 22 février une nouvelle version du texte encore actuellement discutée par les Etats membres et qui consolide la précédente mouture du texte telle que formulée par la présidence autrichienne en octobre dernier. Par conséquent, la présidence autrichienne a introduit une possibilité de traitement compatible ultérieur des métadonnées de communications électroniques, inspirée du RGPD (article 6.2.a). La présidence a également ajouté un nouveau terrain pour le traitement des données de communications électroniques nécessaires à la protection des équipements terminaux (article 6.1.c).

Pourquoi les agrumes du Maroc s’exportent peu?

«Au lieu d’atteindre les 1,2 million de tonnes d’exportation par an, stipulées dans le contrat programme 2008/2018, elle peine à dépasser les 664.000 tonnes réalisées au cours de la dernière campagne», écrit le quotidien. Même chose pour la production qui est passée de 1,3 million de tonnes en 2008 à 2,62 millions de tonnes en 2018 sans, pour autant, atteindre les 2,9 millions de tonnes recommandées par le contrat programme. Et pourtant, la filière a bénéficié de plusieurs actions d'accompagnement: contributions de 25 à 30% pour la création de 47 unités de refroidissement et stockage des oranges, subvention de 30 millions de dirhams pour la réalisation d’une grande unité de production de jus d’orange.

Défense commerciale: Turcs et Européens suspectés de troubles

La clause de sauvegarde réclamée par Cema Bois de l’Atlas «va bloquer le développement de la menuiserie industrielle», renchérissent les exportateurs turcs. Leurs confrères de l’UE reviennent sur «les problèmes quantitatifs et qualitatifs» de la production de Cema Bois de l’Atlas. «Cema Bois de l’Atlas est une belle entreprise marocaine concentrée sur le contreplaqué et non pas les panneaux de bois revêtus», soutient l’avocat des importateurs, Olivier Prost.
Commerce du 11 au 15 Mars 2019


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Septembre 2019 - 17:06 Commerce du 23 au 27 Septembre 2019

Lundi 23 Septembre 2019 - 09:03 Commerce du 16 au 20 Septembre 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_095904
maraacid
20150226_100556
abh
20150226_100728
cnd