Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Commerce du 13 au 17 Novembre 2017

Veille Maraacid


Afrique du Sud : Le paiement mobile booste le business des commerçants

Mastercard s’allie à l’entreprise technologique Spazapp basée à Durban, pour apporter une solution de paiement mobile homogène et commode à des milliers de petits commerçants, mieux connus en Afrique du Sud sous le nom de magasins Spaza. Grâce à ce partenariat, Mastercard intègre Masterpass, son service de paiement mondial numérique, au réseau Spazapp, une application Android gratuite et économique, destinée à connecter les petits commerçants directement aux marques FMCG, telles qu’Unilever et Tiger. Ces commerçants pourront utiliser Masterpass pour payer numériquement leur stock et valider les paiements scripturaux de leurs clients grâce à leur téléphone mobile.

Aide pour le commerce: aider les pays en développement à parvenir à la prospérité par le commerce et les investissements

La stratégie actualisée de 2017 en faveur de l'aide pour le commerce repose sur dix ans d'aide pour le commerce de l'UE et vise à renforcer et à moderniser le soutien de l'UE aux pays partenaires. Quelles sont les nouveautés de la stratégie de 2017 en faveur de l'aide pour le commerce?La nouvelle communication sur l'aide pour le commerce s'appuie sur la stratégie de l'UE de 2007 en faveur de l'aide pour le commerce.

95,3 d’échanges commerciaux entre le Maroc et le Ghana

Le Maroc et le Ghana ont enregistré en 2016 quelque 95,3 millions de dollars d'échanges commerciaux d'après le ministre adjoint du commerce et de l'industrie du Ghana. La balance commerciale entre les 2 pays est largement excédentaire en faveur du Maroc qui a exporté en valeur 87,9 millions de dollars vers le Ghana. Les exportations ghanéennes en direction du Maroc représentent 1% des exportations totales du pays et se chiffraient l'année dernière à 7,4 millions de dollars.

Échanges commerciaux au Mali : vers l’élaboration d’une stratégie nationale des exportations

Après le succès du premier atelier d'octobre dernier, un second atelier de consultation des acteurs de la stratégie nationale des exportations au Mali est organisé par l'Agence de promotion des exportations du Mali (Apex-Mali), en partenariat avec le ministère du Commerce et le Centre du commerce international (CCI). Ce deuxième atelier de consultation des acteurs de la stratégie nationale des exportations qui se tient, du 13 au 14 novembre à Bamako, regroupe les représentants de tous les secteurs d'activités ou commerciaux au Mali. L'objectif principal de cette rencontre, selon le secrétaire général de l'Apex-Mali, Abdoulaye Sanogo, est de développer la compétitivité des exportations nationales et cela, dans différents secteurs.

Le commerce régional comme clé face au changement climatique - swissinfo.ch

Le commerce n'est pas l'ennemi de la lutte contre le réchauffement climatique, selon l'ONU. Mais elle estime que les pays en développement doivent davantage chercher à favoriser dans un premier temps des transactions régionales plutôt que les filières mondiales.L'échelon régional est plus contrôlable pour les PME et les Etats et permet à certains pays de se "désenclaver".Avant la ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) en décembre en Argentine, l'institution "n'est pas dans une position facile", dit-elle.

Europe : moteur du commerce mondial, mais gare aux revers de conjoncture

D’après les dernières Perspectives économiques régionales du FMI, parues le 13 novembre, la croissance est au rendez-vous dans tous les pays européens et le continent est devenu un moteur du commerce mondial. Dans les pays membres qui reçoivent des aides de l’UE pour combler l’écart économique avec les pays plus riches, un accroissement de l’afflux de fonds a contribué à doper la croissance. Or, dans ces pays, la croissance de la productivité n’est pas allée de pair avec celle des salaires ces deux dernières années.

Commerce international : l'OMC fébrile avant la conférence de Buenos Aires

Ces derniers mois, les Etats-Unis ont multiplié les piques à l’encontre de l’Organisation mondiale du commerce. Mais le pessimisme ambiant est, cette fois, renforcé par les menaces que fait peser sur le système multilatéral une administration américaine très remontée contre le fonctionnement de l’OMC.Tout laisse penser – même si le texte est encore très largement « entre crochets », selon un négociateur – que les membres de l’OMC s’engageront uniquement à ne pas subventionner la pêche illégale.

Cameroun : Ecobank veut proposer des services dans le commerce ... - Financial Afrik

Selon la filiale camerounaise de la banque panafricaine « Ces solutions commencent par les financements structurés tels qu’AGF Finance, Coface, Afreximbank, etc.L’administratrice directrice générale de la filiale de la banque panafricaine, Gwendoline Abunaw explique que l’institution bancaire propose aussi les différents types de paiements et garanties bancaires internationales et un réseau de correspondants étoffé ».L’ambition de la banque panafricaine de se lancer dans le « Trade Finance » au Cameroun tient du fait que la balance commerciale du pays est déficitaire.

Les pays de l'Asie-Pacifique trouvent un accord de libre-échange sans les Etats-Unis

Après l’annonce de sortie du traité commercial par Donald Trump il y a dix mois, onze pays ont trouvé un cadre pour un nouvel accord de libre-échange.Trois jours après son investiture, en janvier, le milliardaire avait mis fin à la participation des Etats-Unis dans le vaste traité commercial avec des pays riverains du Pacifique (le Partenariat transpacifique, TPP), signé en 2015 sous l’administration Obama. Mais sans les Etats-Unis, ce nouveau traité ne représente que 13,5 % de l’économie mondiale.
Commerce du 13 au 17 Novembre 2017


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 14 Mai 2018 - 12:28 Commerce du 07 au 11 Mai 2018

Lundi 7 Mai 2018 - 08:42 Commerce du 30 Avril au 04 Mai 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
cnd
20150226_100728
abh
rofoof
20150226_095904
20150422_121229