Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Commerce du 15 au 19 Octobre 2018

Veille Maraacid


Commerce extérieur: la bonne tenue des exportations ne soulage pas le déficit

Les exportations du Maroc sont portées par 3 secteurs qui constituent 71% de la croissance à l’export, relève L’Economiste dans son édition du 19 octobre. Le quotidien constate que les phosphates et dérivés confirment leur bonne tenue, suite à la remontée des cours des engrais phosphatés à plus de 43 dollars.

L'offshoring à Al Hoceima, un secteur prometteur

Lors d’une visite au centre d’appel d’un acteur français, un groupe de jeunes, hommes et femmes, travaillaient avec dévouement et professionnalisme pour répondre aux demandes des clients et recevoir les appels des employés de plusieurs sociétés installées au Maroc et spécialisées principalement dans l'import-export..Avant la fin de cette année, bon nombre d'unités industrielles spécialisées dans les industries du textile, de l'habillement, du commerce et de transformation verront le jour dans la province d'Al Hoceima, ce qui nécessitera un accompagnement de la part des centres spécialisés dans l'offshoring et la gestion des transactions.

Tunisie: le déficit commercial se creuse sur les neuf premiers mois de 2018, à 5,02 milliards $

Le déficit de la balance commerciale de la Tunisie s’est établi à 14,2 milliards de dinars (5,02 milliards de dollars) durant les neuf premiers mois de 2018 contre 11,5 milliards de dinars durant la même période de 2017, selon des données publiées par l’Institut national de la Statistique (INS).Entre le 1er janvier et le 30 septembre, les exportations ont atteint 29,5 milliards de dinars contre 24,6 milliards durant la même période en 2017, soit une augmentation de 17,4%.Les importations ont, quant à elles, culminé à 43,6 milliards de dinars sur les neuf premiers mois de l’année en cours, contre 36 milliards durant la même période de l’année écoulée, ce qui représente une augmentation de 21%.

La libre circulation des marchandises

Au sein de l'Union européenne, les marchandises circulent librement d'un pays à l'autre. Ainsi, lorsque des marchandises proviennent de n'importe quel pays non membre de l'union douanière, elles sont taxées de façon identique par tous les États membres de l'union douanière. Malgré la volonté des États membres de laisser circuler les marchandises librement au sein de l'UE, il s'agit de faire en sorte que les produits commercialisés respectent un certain nombre de normes, notamment qualitatives.

Chine: la croissance économique tombe au plus bas depuis 9 ans

"La guerre commerciale n'a pas écorné les exportations chinoises au cours du 3e trimestre", maintenues à flot par les entreprises accélérant leurs livraisons avant les taxes américaines et profitant d'un yuan affaibli, "mais le secteur manufacturier s'est assombri" et "la tendance devrait s'aggraver au quatrième trimestre", observe Betty Wang, analyste de ANZ.

Commerce : l'Europe s'ouvre à l'Asie du sud-est

Les Etats-membres de l'Union européenne ont donné leur feu vert, en début de semaine, aux textes définitifs de l'accord négocié avec Singapour. L'accord de libre-échange Union européenne-Singapour est le premier de ce type à avoir été scellé avec un Etat-membre de l'Association des nations de l'Asie du sud-est (Asean). Entrée en vigueur du volet commerce en 2019

Casablanca a perdu la moitié de ses entreprises en 12 ans

L’accès au marché est la première difficulté telle que hiérarchisée par les entreprises, quel que soit leur secteur d’activité (qu’elles soient actives ou inactives)De même, 93% des entreprises actives étaient des TPE (très petite entreprise), réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 10 millions de DH et employant moins de 10 personnes.Ainsi, près d’une entreprise ayant cessé son activité sur 2 n’a pas bien préparé son plan d’affaires en amont contre moins d’une entreprise toujours active sur 3.

PME à succès : 2WLS mise sur l’international

Interrogée sur l’évolution de l’activité, Siham El Mejjad, CEO de la société, révèle : «Le chiffre d’affaires de l’entreprise a été multiplié par 1,5 entre 2009 et 2014 et par 2,5 entre 2014 et 2018. Pour l’heure, nous sommes en train de nous implanter au Kenya, en Ouganda, au Ghana et en Côte d’Ivoire», confie Siham El Mejjad. Parole de Pro: Siham El Mejjad, CEO de 2WLS

Assurance-crédit / Export : l'Union de Berne s'inquiète de la montée des différents commerciaux

Le volume de nouveaux contrats signés par les membres est resté stable au premier semestre 2018 : 1 640 Md USD de couvertures pour des crédits court terme ont été octroyées, 88,8 Md USD de crédit-export moyen/long terme ont été garantis et des investissements à l’étranger ont été couverts à hauteur de 18,6 Md USD. Pour sa part, en 2017, plus de 24 milliards d’euros (Md EUR) ont été alloués par Bpifrance à 85 000 entreprises de toutes tailles en investissements, prêts et garanties et plus de 20 milliards d’euros de couvertures d’assurance-crédit ont été octroyés à des entreprises exportatrices.

Allemagne : La DIHK voit la croissance ralentir à 1,7% en 2019

La fédération allemande DIHK des chambres de commerce et d'industrie a ramené sa projection de croissance de l' Allemagne de 2,2% à 1,8% pour 2018 et prévoit 1,7% en 2019. Dans son rapport d'automne publié jeudi et intitulé "L'air se raréfie", les entreprises ont ramené leurs anticipations à 11 points contre 17 points dans le rapport de printemps. Le rapport de la DIHK, élaboré à partir d'un échantillon de 27.000 chefs d'entreprise et réputé être la référence en Allemagne, constate que la pénurie de personnel qualifié et la hausse des coûts du travail sont les deux éléments mis en avant en tant que risques principaux pour les perspectives d'activité.

Commerce international : l'UE met à mal "la patience" de Donald Trump

Le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross, s'est emporté mercredi contre l'attitude des Européens dans les discussions commerciales avec les Etats-Unis, qui pourrait mettre à mal « la patience » du président Donald Trump. Les tensions entre Washington et Bruxelles, très fortes au début de l'été, avaient perdu en intensité fin juillet après une rencontre entre le président américain, Donald Trump, et celui de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

Commerce international : sept banques créent un réseau de financement commun

Sept grandes banques internationales vont lancer d'ici à la fin de l'année un réseau numérique commun dédié au financement bancaire du commerce international, selon un communiqué publié mercredi.Ce réseau nommé « Trade information network » « deviendra le premier réseau multi-banques et multi-entreprises » dans le domaine du « trade finance », soit le financement bancaire du commerce, indiquent les sept banques dans un communiqué conjoint.Outre les banques fondatrices, « plus de 20 banques dans le monde participent activement à l'élaboration de ce réseau et plusieurs entreprises ont déjà fait part de leur intérêt à s'associer à la phase pilote ».

L’administration Trump souhaite des accords commerciaux avec le Japon, l’UE et le Royaume-Uni

En dépit de cet important volume, les exportateurs américains de secteurs clés subissent des taxes douanières et non douanières « depuis des décennies menant à des déséquilibres commerciaux des Etats-Unis avec l’Union européenne », a-t-il déploré.« Les Etats-Unis et le Royaume-Uni sont respectivement la première et la cinquième plus grande économie du monde (…) Un accord commercial ambitieux entre les deux pays pourrait renforcer davantage leur relation en supprimant les taxes douanières existantes sur les biens et services et les barrières non tarifaires », écrit-il.

Agroalimentaire : la France exporte moins vers l'UE

Les exportations françaises de produits agricoles et alimentaires vers les pays de l'Union Européenne se réduisent, en raison essentiellement d'un "déficit de compétitivité" du secteur, estime Bercy.Le recul des parts de marché de la France vers les pays de l'UE dans le secteur agroalimentaire "résulte surtout d'un déficit de compétitivité, qui expliquerait plus de 70% de la réduction du solde" souligne le Trésor dans une note publiée mardi.Bercy reconnaît qu'une concentration des exploitations agricoles a eu lieu en France au cours de la dernière décennie, mais souligne que le mouvement est "moins marqué" qu'en Allemagne, aux Pays-Bas et en Espagne.

BMCE Bank lance la 4ème Caravane des commerçants, artisans et auto-entrepreneurs

BMCE Bank a lancé récemment la 4ème édition de sa caravane au profit des commerçants, artisans et auto-entrepreneurs, dans le cadre de la poursuite de son engagement dans la dynamique économique du Maroc à travers l'encouragement de l’esprit d’entrepreneuriat et la création de l’auto-emploi. "Les auto-entrepreneurs profitent de la gratuité d’inscription au Registre national de l’auto-entrepreneur (RNAE) et du package personnalisé «BMCE Hissabi Pro» à tarif unique et à conditions favorables", précisent-ils aux commerçants et artisans rencontrés au marché de la ville d'Inezgane, l'un des plus grands au niveau national. BMCE Bank a également développé, poursuit la même source, une approche ciblée pour correspondre aux besoins des auto-entrepreneurs.

Business : Ifrane attire la crème des entrepreneurs africains

Le troisième Sommet africain du commerce et de l’investissement se tiendra les 29 et 30 novembre prochain à Ifrane, sous le thème ‘’la croissance durable au service de l’Afrique émergente’’.Cette manifestation, appelée désormais ‘’Ifrane Forum’’, réunira plus de 200 entrepreneurs et opérateurs du continent africain, investisseurs et acteurs politiques et économiques.Ce forum, qui mettra à l’honneur deux grandes puissances économiques du continent, qui sont le Rwanda et le Nigeria, et ce, aux côtés du Sénégal et la Côte d’Ivoire, se veut ‘’un espace d’échanges, de débats, de réflexion et de partage, dont l’objectif ultime est de contribuer à la croissance économique du continent et à l’épanouissement de ses citoyens’’.

Le Salon Internationnal des Dattes revient pour une 9eme édition

SIDATTES est le rendez-vous de référence des professionnels de la filière phoenicicole dans la région. Véritable plate-forme de rencontre, d’échange et de commerce, il rassemble l’ensemble des opérateurs et contribue à la valorisation de la filière ainsi qu’au développement de l’écosystème oasien.

Commerce : le Vietnam à la merci des atermoiements européens

L' Union sait qu'elle doit scinder en deux parties les accords qu'elle signe : d'un côté, la partie commerciale, qui relève des compétences de l'Union, et de l'autre, les questions d'investissements, qui doivent être approuvées également par les Etats-membres et leurs parlements.Et que le prochain Parlement européen, élu en mai 2019, soit encore moins allant sur ce sujet. au risque de miner la crédibilité commerciale de l'UE.

Douane : De nouveaux allègements de formalités prévues pour 2019

Afin de simplifier davantage les formalités douanières et d’éviter aux entreprises des déplacements inutiles, l’Administration des Douanes et Impôts Indirects (ADII), a décidé de ne plus exiger une douzaine de documents. Ces documents ou plus précisément les informations qu’ils contiennent sont désormais consultés sur les bases de données internes et sur celles mises à la disposition de l’ADII par ses partenaires.Cette nouvelle décision est venue s’ajouter à la batterie de mesures de simplification instaurées au cours des dix dernières années et balise le terrain à la révolution que constituera la dématérialisation totale des procédures de dédouanement prévue au début de l’année 2019.

La politique extérieure de Donald Trump transformerait les flux mondiaux de pétrole

Selon le Bureau du recensement des États-Unis, en août, ce principal consommateur d'énergie dans le monde n'a pas importé de pétrole américain pour la première fois depuis 2016, alors qu'au mois de juillet, près de 12 millions de barils livrés en Chine ont fait de ce pays le second importateur de cette ressource produite aux États-Unis.En dehors de la politique et du commerce international, la configuration des livraisons mondiales de pétrole est également transformée par la production record de cette ressource aux États-Unis, notamment sur fond de développement de gisements étanches.Des consommateurs européens, tels que l'Italie, les Pays-Bas et le Royaume-Uni ont également commencé à importer plus de pétrole des États-Unis, souligne Bloomberg.

CRI Casa-Settat : Le taux de survie des entreprises en baisse

En effet, 1 entreprise immatriculée sur 4 ne démarre jamais son activité, moins d’une entreprise sur 2 dépasse le cap des 3 ans et à peine une entreprise sur 3 dépasse 5 ans d’existence, selon une étude dévoilée par le Centre régional d’investissement de Casablanca-Settat lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée le 16 octobre 2018 à Casablanca. Concernant les facteurs exogènes, il s’avère que l’accès au marché reste la principale difficulté rencontrée par les entreprises et ce quel que soit leur secteur d’activité, soit 7 entreprises actives sur 10 la considèrent prioritaire et 6 entreprises inactives sur 10 la considèrent prioritaire. En seconde position, le CRI dévoile dans son étude que l’accès au financement est prioritaire pour 6,5 entreprises actives sur 10 et pour 4 entreprises inactives sur 10.

Augmentation de la valeur des importations de 18,7% à prix constant

Les échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur ont enregistré en volume à prix constant une hausse à l’export de l’ordre de 3,3% et à l’import, de l’ordre de 2% au cours des neuf premiers mois de 2018. En effet, durant les neuf premiers mois de l’année courante, les prix de l’énergie ont enregistré des hausses de l’ordre de 31,1% à l’export et de 14,8% à l’import.Les échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur ont enregistré en volume à prix constant une hausse à l’export de l’ordre de 3,3% et à l’import, de l’ordre de 2% au cours des neuf premiers mois de 2018.

Les principales raisons de la croissance stable du commerce

Les statistiques douanières ont montré que les importations et les exportations de la Chine avec des pays riverains de l'initiative « Une Ceinture et une Route », l'Afrique ainsi que l'Amérique latine ont connu les croissances plus rapides, respectivement de 3.3%, 3.9% et 3.8% au-dessus de la moyenne.

Trophées E-Commerce 2018 : le palmarès

Découvrez les Personnalités e-commerce 2018 ainsi que les résultats dans chaque catégorie.Mobext, agence de marketing mobile d'Havas Group et Canal+ atteignent la première place de la catégorie M-commerce et marketing mobile grâce à une stratégie d'acquisition et de ciblage des mobinautes, ainsi qu'un format mobile Rich Media inédit offrant 30 secondes des matchs en direct et en exclusivité.Argent : Notify pour Beauté Privée.

Comment Alibaba a co-créé avec les grandes marques du luxe son e-store dédié

. Alibaba se définit aussi comme un groupe de technologies qui essaie de définir, notamment via l’innovation, ce que sera « le retail de demain ». Cette vision du « New Retail » se fonde entre autres sur l’abolition des frontières entre on-line et off-line et sur la qualité de l’engagement avec le consommateur.

Agrumes: Les producteurs ont la gueule de bois

Les objectifs de production ont été quasiment atteints mais celui de l’export est réalisé à moitié: 677.000 tonnes en 2017-2018 contre 1,3 million de tonnes ciblées. La convention signée avec l’Etat (2008-2018) se fixait pour objectif d’atteindre une superficie globale de 105.000 hectares contre 83.000 en 2008 et une production de 2,9 millions de tonnes à l’horizon 2018 avec 1,3 million de tonnes à l’export. «Seulement, l’export devrait porter, tout au plus, sur 670.000 tonnes», estime l’Association des producteurs.

La Chine appelle à l'union pour «protéger» le libre-échange

Le premier ministre chinois Li Keqiang a appelé lundi lors d'une visite à La Haye à l'union pour protéger le multilatéralisme et le libre-échange dans un contexte de menace de guerre commerciale avec les États-Unis.Nous devons unir nos efforts, protéger ensemble le multilatéralisme et le libre-échange», a déclaré Li Keqiang. «Nous voulons réaffirmer conjointement notre engagement en faveur du libre-échange et du multilatéralisme», a poursuivi Li Keqiang lors d'une conférence de presse aux côtés de son homologue néerlandais Mark Rutte.

Le FMI a calculé combien coûterait la guerre commerciale US à l’économie mondiale

Les pertes de l’économie mondiale provoquées par les différends commerciaux entre les États-Unis et d’autres pays, dont la Chine, peuvent atteindre 1.520 milliards de dollars, estime le Fond monétaire international. Les experts prédisent que les plus lourdes conséquences du protectionnisme américain seront ressenties en 2019. Les experts estiment que l'économie mondiale n'a pas complétement ressenti l'effet du protectionnisme américain.

Le tourisme, le commerce et l’OMC :communiqué conjoint du WTTC, de l’OMT, de l’ITC et de l’OMC

L’Organisation mondiale du commerce (OMC), l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) et le Centre du commerce international (ITC) publient aujourd’hui le présent communiqué conjoint intitulé Le tourisme, le commerce et l’OMC affirmant l’importance de renforcer la coopération mondiale dans le domaine du commerce et du tourisme. Le présent communiqué conjoint fait suite à de précédentes publications de nos quatre organisations sur le tourisme et le commerce, notamment :

Entretien téléphonique entre les ministres chinois et canadienne des A.E. sur le commerce et le partenariat

Le Canada est prêt à rejoindre d'autres pays, dont la Chine, pour soutenir un système commercial multilatéral basé sur les règles, en s'opposant au protectionnisme commercial, a-t-elle ajouté.M. Wang a déclaré pour sa part que la Chine a toujours adhéré au commerce libre et a préconisé la préservation du système commercial multilatéral avec l'Organisation mondiale du commerce (OMC) comme noyau, en s'opposant au protectionnisme sous toute forme et à la pratique de deux poids deux mesures.Le Canada est prêt à rejoindre d'autres pays, dont la Chine, pour soutenir un système commercial multilatéral basé sur les règles, en s'opposant au protectionnisme commercial, a-t-elle ajouté.

Développement du e-commerce : Une digitalisation des services postaux en vue

Le groupe La Poste est en train de travailler en partenariat avec des entreprises, pour la digitalisation de ses services. Ceci, pour faire face à l’avènement du numérique et au développement du e-commerce.

Brexit : les négociations entre Londres et l’UE dans une impasse

Michel Barnier insiste ainsi pour avoir l’engagement ferme que l’Irlande du Nord seule restera dans l’union douanière et le marché unique, sans date limite, si aucune meilleure solution n’est trouvée dans les futures négociations sur la relation post-Brexit entre l’UE et Londres. Mais au sein de son parti conservateur, cette option a été balayée par les eurosceptiques, qui craignent qu’elle ne devienne permanente et n’empêche la conclusion d’accords commerciaux avec des pays tiers.

Guerre commerciale: le G20 appelle au calme

Les ministres des Finances du G20 réunis à Bali en Indonésie ont appelé vendredi à résoudre les tensions commerciales qui peuvent peser sur les marchés financiers. "Nous avons convenu que le commerce international est un moteur important de la croissance et que nous devons résoudre les tensions qui peuvent pénaliser le moral des marchés et augmenter la volatilité financière", a indiqué le ministre argentin de l'Economie et des Finances Nicolas Dujovne au cours d'une conférence de presse.

2.000 tonnes d’aliments impropres à la consommation détruits par l’ONSSA

Les services de l’ONSSA ont transmis au parquet 393 dossiers pour jugement, durant les trois derniers mois, après avoir contrôlé près de trois millions de tonnes de produits alimentaires. Près de deux milles tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation auraient pu se retrouver dans nos assiettes si ce n’est la vigilance des services de l’ONSSA. En revanche, à l’exportation, près de 555.220 tonnes de produits alimentaires ont été contrôlées et ont abouti à la délivrance de 14.634 certificats sanitaires et phytosanitaires.

Le commerce 3.0

Le business durable sera « responsable » ! Au-delà de la loi PACTE qui s’annonce en France, les consommateurs sanctionneront les modèles économiques qui ne cultivent pas leur Responsabilité Sociale, Sociétale et/ou Environnementale. L’enjeu pour l’entreprise est d’être reconnue comme un acteur (pas uniquement un financeur, #fondation) du développement durable en apportant des solutions à ses clients pour que la consommation de ses produits/services fasse progresser nos Sociétés.
Commerce du 15 au 19 Octobre 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Septembre 2019 - 17:06 Commerce du 23 au 27 Septembre 2019

Lundi 23 Septembre 2019 - 09:03 Commerce du 16 au 20 Septembre 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
cnd
abh
20150226_100815
maraacid
20150422_121229
20150226_100529