Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Commerce du 16 au 20 Octobre 2017

Veille Maraacid


 

Le Maroc participe à la 5è session du Comité conjoint chargé du suivi de l'Accord de Libre-échange (ALE) reliant le Maroc et les Etats-Unis

Mme Eddarhem, qui a coprésidé cette réunion avec la Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération internationale, Mme Mounia Boucetta et le Représentant Adjoint des Etats-Unis pour le Commerce en Europe et au Moyen-Orient, M. Daniel Mullaney, a qualifié les travaux de cette session de "positifs", soulignant "l'importance et la pertinence" de l'ALE Maroc-USA.

Export : pourquoi les PME françaises sont à la traine ?

Si Internet permet de démocratiser l'export, force est de constater qu'en 2017, de nombreuses PME ne vendent toujours pas en dehors de nos frontières. Les freins et obstacles sont aussi nombreux que variés, malgré un système de soutien étoffé, mais éclaté et parfois méconnu.

Le rapport annuel de Payvision promet des tendances de commerce électronique transfrontalier pour l'année 2017

Le taux de croissance annuel composé prévu pour le commerce électronique transfrontalier au cours des trois prochaines années s'élève à 17%, alors qu'il est seulement de 12% pour le commerce électronique mondial. Si l'année dernière, le commerce mobile était considéré comme le plus grand facteur de croissance du commerce électronique transfontalier, pour cette année, le principal facteur que les marchands ont surtout souligné, est le développement accéléré des marchés en ligne. D'ici 2020, 39% du secteur mondial de commerce électronique sera sous le contrôle des marchés.

Exportation de la volaille marocaine: nouvel audit européen

L’Union européenne prévoit un nouvel audit en coordination avec l’ONSSA, en décembre, pour vérifier que les unités de production avicole sont conformes aux normes européennes en matière de santé et d’hygiène. Assabah explique, dans son édition de ce vendredi 20 octobre, que la Délégation européenne au Maroc a révélé de nouvelles données au sujet du contrôle du secteur avicole marocain et la sécurité sanitaire de ses produits.

Médicaments génériques fabriqués au Maroc : La commercialisation pour très bientôt

Dans le cadre de la mise en œuvre de la politique nationale des médicaments et des produits pharmaceutiques, le ministère de la Santé a annoncé avoir autorisé la commercialisation durant les prochaines semaines d'une série de médicaments génériques fabriqués au Maroc

La balance commerciale de la zone euro positive de 16,1 milliards d'euros

La balance commerciale est donc tombée à 145,3 milliards. A l'échelle de l'Union européenne par contre, la balance commerciale était déficitaire en août (-5,1 milliards d'euros), mais positive sur l'ensemble de l'année: 5,5 milliards d'euros (contre 5,9 milliards de janvier à août 2016). La balance commerciale de la Belgique était en léger progrès, de janvier à août, s'établissant à 15 milliards d'euros cette année contre 14,2 milliards l'an dernier.

Les échanges agricoles se renforcent

Les accords signés plantent également les bases d'une nouvelle dynamique de coopération bilatérale dans le domaine de l'énergie. Notons aussi que le premier ministre russe n'a pas caché sa volonté de collaborer avec le Maroc dans le domaine de l'énergie nucléaire. «La Russie est prête à renforcer la coopération avec le Maroc dans le domaine de l'énergie nucléaire et des énergies renouvelables, compte tenu des conditions naturelles favorables dont jouit le Royaume», a-t-il dit.

Mieux lier les accords commerciaux à des clauses non commerciales : pourquoi et comment ?

L'interaction des échanges avec d'autres domaines jouant un rôle clé, les aspects non commerciaux peuvent jouer un rôle central dans ces réponses et de ce fait conforter la légitimité politique des accords commerciaux. Leur prise en compte n'est d'ailleurs pas nouvelle, qui se manifeste à la fois par l'inclusion de chapitre relatifs aux questions sociales, environnementales et plus généralement de développement durable dans les accords commerciaux de l'Union, et par le placement de la politique commerciale commune sous le « chapeau » de l'article 21.2 du Traité de l'UE, qui assigne à l'action extérieure de l'Union des objectifs très larges (sur ce point, voir par exemple Lamy, 2017). Pourquoi alors lier la politique commerciale à des aspects non commerciaux ?

Echanges: Nuages sombres sur le commerce germano-camerounais

Pour attirer tous ces investisseurs allemands à déposer leur valise au Cameroun, plusieurs conditions doivent être remplies au préalable.Ils culminent à 104,8 milliards de FCFA soit 85 milliards de FCFA pour les exportations allemandes vers le Cameroun et seulement 19 milliards de FCFA pour les exportations camerounaises vers l’Allemagne selon les statistiques officielles. Celui-ci séjournait à Douala afin de célébrer la fête nationale allemande avec les entreprises allemandes et la communauté germano-camerounaise installées au Cameroun.

Le Mali notifie l’acceptation de l’accord de Facilitation des échanges,

Le Mali a également accepté un amendement à l'Accord sur les ADPIC visant à faciliter l'accès aux médicaments essentiels dans les pays pauvres qui a été adoptée en 2005.Le Mali est le 68e membre de l'OMC à ratifier le TFA. L'Accord entrera en vigueur une fois que les deux tiers des membres de l'OMC a formellement accepté l'accord.

La Chine, les Etats-unis et l’Allemagne principaux partenaires commerciaux de l’Ile-de-France

Les principaux partenaires commerciaux de la région restent les pays européens les plus proches, ainsi que les deux géants que sont les Etats-Unis et la Chine. L’Ile-de-France reste la première région française en termes d’échanges extérieursPour les importations, le poids de la région francilienne est encore plus prépondérant, puisque plus du quart (27,2 %) des marchandises importées en France entre sur le territoire via l’Ile-de-France

Échanges extérieurs : Le fossé continue de se creuser

Les achats se sont ainsi consolidés de 7,8%, soit un additionnel de 15,7 milliards de dirhams.Leurs importations ont atteint les 33,6 milliards de dirhams à fin juin contre 24,7 milliards de dirhams une année auparavant.Au niveau du secteur de l’agriculture et de l’agroalimentaire, les ventes à l’export se sont consolidées de 2 milliards de dirhams contre 1,7 milliard de dirhams pour les phosphates et dérivés et 1,1 milliard de dirhams pour l’automobile.

HCP: 3,8% de croissance au 3e trimestre

C'est aussi grâce au raffermissement de la demande mondiale adressée au Maroc que la croissance est repartie au 3e trimestre. Mieux encore, ce sont surtout les produits locaux qui ont profité du redressement de la demande intérieure, tandis que les importations de biens de consommation ont régressé d'environ 11%. Globalement, les dépenses de consommation des ménages, en volume, se seraient accrues de 4,5%, en variation annuelle, au lieu de3,5% une année plus tôt, contribuant pour environ 2,7 points à la croissance globale du PIB, contre 2 points un an plus tôt.

Accords de libre-échange : dynamiques, enjeux et résistances

Il en va de même pour les accords de libre-échange, qui renvoient principalement à une stratégie mondiale de néolibéralisation. Le rapporteur spécial de l’ONU a souligné l’exacerbation de leur marginalisation et dépossession par les ALE. Et ce, alors même que la négociation et la ratification de ces accords, qui affectent les territoires indigènes, se font sans eux, en complète violation avec la Convention 169 de l’OIT , ratifiée par vingt-deux pays, dont quelques-uns parmi les champions du libre-échange (Mexique, Colombie, Pérou, Chili), qui suppose leur consentement libre, informé et préalable (Tauli-Corpuz, 2015).

Le rééquilibrage de la balance commerciale en Tunisie dans une perspective...

Le rééquilibrage de la balance commerciale en Tunisie dans une perspective d'industrialisation et de coproduction au sein de l'espace euro-méditerranéenIPEMED Tunisie a été fraichement créée pour asseoir l'ancrage de l'Institut de Prospective Economique du Monde Méditerranée (IPEMED) dans un pays phare de la rive Sud de la Méditerranée ; pays qui a servi, au cours de l'histoire, de locomotive au rapprochement avec les pays du bassin méditerranéen.

Commerce extérieur: Explosion des volumes, légère hausse des recettes

Au total, les importations s’établissent à 285,5 milliards de DH contre 270 milliards un an auparavant, soit une hausse de 5,7%. En revanche, la valeur des achats des céréales s’est contractée de 18,2% à 9,9 milliards de DH contre 12,1 milliards un an auparavant. Les hausses des valeurs ayant varié entre 4 et 13%.

Commerce arabo-africain : La SNTL va baliser le chemin

C'est un pas de plus vers la facilitation du commerce entre l'Afrique et les pays arabes. Il a notamment appelé à la mise en place d'une équipe arabo-africaine, composée de représentants des organes de développement du commerce, chargée de la promotion de la coopération économique arabo-africaine. Pour l'ITFC, les centres chargés du développement du commerce dans les pays membres de l'OCI sont des partenaires incontournables en raison de leurs missions de promotion du commerce.

Les défenseurs du libre-échange ont fait entendre leur voix au FMI

"Les mesures protectionnistes ne feront que nuire à la croissance et à ceux qui les prônent pour se protéger", a-t-il ajouté, visant implicitement Donald Trump qui a une nouvelle fois menacé cette semaine de se retirer du traité de libre-échange nord-américain (Aléna) unissant Etats-Unis, Canada et Mexique. "Sur les questions du commerce, l'approche allemande au G20 a été de trouver un langage consensuel", a expliqué une source européenne, rappelant qu'il s'agissait d'éviter les frictions vécues à Baden-Baden en mars précisément à cause d'une posture américaine contre le libre-échange.

Le Maroc et la Russie renforcent leur partenariat

«Nous sommes convaincus des complémentarités qui existent entre les économies du Maroc et de la Fédération russe, mais les échanges ne reflètent pas les ambitions des deux pays», déclare Hassan Sentissi, président du Conseil d’affaires Maroc-Russie et de l’Asmex. Pour le conseil d’affaires Maroc-Russie, plusieurs freins se dressent devant les exportations marocaines. Dans un contexte de déséquilibre des relations économiques entre les deux pays, il faut toutefois noter les projets d’investissement russes au Maroc.

Le déficit commercial s’aggrave de 2,6% à fin août 2017

Hors produits énergétiques, les importations n’augmentent que de 2,2%. A fin août 2017, les exportations ont crû de 7,8% par rapport à la même période de l'année dernière, pour atteindre 159,2 MMDH. Ce résultat provient de la hausse enregistrée au niveau de tous les secteurs.Les recettes voyages sont passées de 44,5 MMDH à 46,8 MMDH, en croissance de 5% par rapport à fin août 2016.

Le marché asiatique permet au Maroc d'aller au-delà de ses partenariats traditionnels

"Le marché asiatique permet au Royaume du Maroc, qui est en quête de diversification de ses partenaires économiques, d'aller au-delà du cadre classique de la coopération, en s'associant à de nouvelles puissances émergentes", a indiqué M. Abdellaoui, qui fait partie de la délégation marocaine en visite en Indonésie pour participer à la 32ème édition du Trade Expo Indonésie (TEI) 2017.M. Abdellaoui a de même relevé la nécessité de renforcer la coopération commerciale avec la Malaisie et l'Indonésie, deux pays émergents du monde islamique situés au niveau de l'Asie du Sud-Est.De son côté, l'ambassadeur du Maroc en Indonésie, Ouadia Benabdallah, a mis en avant, lors d'une réception organisée mercredi soir en l'honneur de la délégation marocaine, l'orientation du Royaume vers la diversification de ses partenaires économiques, précisant que l'Indonésie constitue un marché important en plein essor.

Tunisie : Le déficit commercial a atteint 11.480 MDT à fin septembre 2017

La répartition des échanges par régime dénote une accélération du rythme de croissance des exportations sous le régime off shore.. Les exportations ont enregistré une hausse de 16,9% contre 14,6% durant la même période en 2016. Les importations ont enregistré sous ce régime une hausse de 17,4% contre une hausse de 12,7% durant la même période en 2016.De même, les importations ont enregistré une hausse de 20,0% contre une baisse de 1,9% durant la même période en 2016.



Ces informations sont fournies par le CDIM : Service de veille informationnelle et documentaire du CND à partir du portail de Veille "Commerce" : 

Pour plus d’informations, remarques ou suggestions, vous pouvez contacter l'administrateur de cette newsletter .
Pour consulter les archives : cliquer ici.
Commerce du 16 au 20 Octobre 2017


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Décembre 2018 - 08:51 Commerce du 03 au 07 Décembre 2018

Lundi 3 Décembre 2018 - 16:35 Commerce du 26 au 30 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100728
20150226_095904
20150226_101251
abh
20150226_100556
rofoof