Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Commerce du 16 au 20 juillet 2018

Veille Maraacid


Intégration régionale : la Tunisie rejoint le Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA)

« Depuis 2011, la Tunisie en transition est à la recherche de nouveaux partenaires stratégiques, y compris en tentant de forger une nouvelle approche vis-à-vis du continent africain », explique une analyse publiée par le think tank ECDPM. « Le pays cherche à renforcer ses partenariats économiques avec l’Afrique subsaharienne, pour trouver de nouveaux marchés et à accroître sa part d’investissements extérieurs sur le continent », explique la note du centre de recherche.

Plan Juncker: Objectif des 315 milliards d’EUR dépassé!

Le plan Juncker devrait générer 335 milliards d'euros d'investissements dans l'ensemble des 28 États membres de l'UE. La Commission européenne et le groupe de la Banque européenne d'investissement (BEI) ont tenu leur engagement de mobiliser 315 milliards d'euros d'investissements supplémentaires dans le cadre du plan d'investissement pour l'Europe, le plan Juncker.

La zone de libre échange africaine au secours de millions de pauvres

La Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique estime que grâce à la ZLEC, le commerce intra-africain pourrait augmenter de 52,3% d’ici 2022.Malheureusement, avant le week-end dernier, la ZLEC n’avait pas le soutien des deux nations les plus riches du continent. Mais la ZLEC et le désir de 49 nations de poursuivre le libre-échange intra-africain est un symbole du changement des attitudes dans ce qui était autrefois décrit comme le continent sans espoir.

L’essor du commerce électronique en France

Voici les raisons de la réussite des imprimeurs en ligne comme cmapub :Si le monde de l'impression en ligne a le vent en poupe, c'est tout d'abord grâce à son tarif plus abordable par rapport à celui d'un imprimeur classique. Peu importe la quantité des imprimés, les imprimeurs en ligne peuvent les réaliser.

Jumia : Une plate-forme e-commerce mature, malgré son jeune âge !

«Grâce à la plate-forme, plus de 4.000 vendeurs locaux sont chaque jour en mesure de toucher davantage de clients, de bénéficier de revenus complémentaires à moindres frais et d’un accompagnement en formation auprès de la Jumia University», apprend-on des responsables de la plateforme. Il rend ainsi des services d’achat et de livraison accessibles à tous les citoyens», relève-t-on de Jumia.Le site a par ailleurs développé durant ces années son propre service logistique baptisé «Jumia Services».

Aluminium/acier : la Chine va prendre de nouvelles mesures contre les USA

La Chine a annoncé mercredi être contrainte de prendre des mesures de représailles supplémentaires contre les Etats-Unis, afin de "protéger ses droits et intérêts" / AFP/ArchivesLa Chine a annoncé mercredi être contrainte de prendre des mesures de représailles supplémentaires contre les Etats-Unis, afin de "protéger ses droits et intérêts" face aux taxes douanières américaines visant l'aluminium et l'acier importés.

Résultats et commerce pèsent sur les actions et les métaux

A l'exception de Londres, les principales Bourses européennes ont terminé dans le rouge jeudi, des déceptions sur des résultats d'entreprises et une regain des craintes sur le commerce international ayant dissipé l'optimisme retrouvé de la veille, y compris à Wall Street.La séance a aussi été marquée par un net repli des cours des métaux de base, sur fond de craintes pour la demande chinoise, susceptible de ralentir en cas de guerre commerciale ouverte entre Washington et Pékin, et de renchérissement du dollar. Sur le marché pétrolier, les cours du brut tentent de se stabiliser après avoir été pénalisés par l'annonce d'une hausse des stocks et d'une augmentation de la production aux Etats-Unis.

L'UE prépare des contre-mesures en cas de taxes américaines sur ses voitures

L'Union européenne prépare une liste de produits américains qu'elle pourrait taxer en cas de droits de douane punitifs sur ses automobiles, a affirmé jeudi la commissaire européenne au Commerce Cecilia Malmström. « Nous sommes en train de préparer avec les Etats membres une liste de contre-mesures et nous l'avons clairement indiqué à nos partenaires américains », a précisé Mme Malmström lors d'un discours devant le centre d'analyse German Marshall Fund à Bruxelles, estimant que d'éventuelles taxes de Washington sur les voitures de l'UE constitueraient « un désastre ».

USA: l'inquiétude sur les tarifs douaniers se répand chez les industriels selon la Fed

Selon le Livre beige de la Fed, qui dresse un constat de l'économie au mois de juin et début juillet, "des industriels dans toutes les régions ont exprimé leur inquiétude sur les tarifs douaniers et, dans beaucoup de régions, on observe des prix plus hauts et des ruptures de stock attribués à la nouvelle politique commerciale". "Les tarifs douaniers ont contribué à la hausse des prix du métal et du bois", souligne la Fed, qui relève toutefois que, pour l'instant, le transfert de ces augmentations vers les consommateurs au niveau des prix de détail reste "léger". A Cleveland (nord), les milieux d'affaires observent que les consommateurs accélèrent certains achats, craignant de futures hausses de prix liées à l'application des tarifs douaniers.

L’effet de la « guerre commerciale » sur l’inflation et sur la bourse

Où en sommes-nous des dommages collatéraux, à savoir l’inflation importée par les États-Unis du fait des droits de douanes ? Eh bien, pour le moment pas de bobo car le dollar s’est renchéri du fait du changement de politique monétaire de la Réserve fédérale.Donc, pour le moment, même s’il n’y pas trop d’incidence de ces taxes sur les prix à l’importation, les entreprises américaines commencent à émettre des réserves sur leurs résultats futurs et citent les droits de douanes comme un inconvénient.

Afreximbank publie son Rapport sur le commerce en Afrique

Le Rapport de la Banque Africaine d’Import-Export (Afreximbank) sur le commerce en Afrique, vient d’être publié.Intitulé « Stimuler le commerce intra-africain : Implications de l’Accord sur la Zone de libre-échange continentale africaine », ce rapport relève que la mise en œuvre de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) créera des opportunités pour l’accès au marché intra-africain et augmentera de manière significative les flux commerciaux.D’après le rapport, plus de 80% du commerce en Afrique provient du reste du monde, tandis que la part du continent dans le commerce mondial demeure inférieure à 3%, en partie à cause de la taille réduite de nombreuses économies africaines.

La zone de libre échange africaine au secours de millions de pauvres

La Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique estime que grâce à la ZLEC, le commerce intra-africain pourrait augmenter de 52,3% d'ici 2022. Malheureusement, avant le week-end dernier, la ZLEC n'avait pas le soutien des deux nations les plus riches du continent. Mais la ZLEC et le désir de 49 nations de poursuivre le libre-échange intra-africain est un symbole du changement des attitudes dans ce qui était autrefois décrit comme «le continent sans espoir».

Le déficit commercial franchit le seuil de 100 milliards de dirhams

S’agissant des exportations, celles-ci enregistrent une hausse de 11,4% pour atteindre 140,1 milliards de dirhams à fin juin 2018. De même, les recettes touristiques augmentent de 15,5% à environ 31,3 milliards de dirhams. Les dépenses touristiques, elles, se sont accrues de 4,8% à 8,3 milliards de dirhams.

Commerce extérieur : Près de 126 milliards de dirhams générés à l’export

Les exportations marocaines affichent une performance remarquable au premier semestre de l’année. Compte tenu des évolutions disparates des exportations et importations, on note une aggravation du déficit commercial de l’ordre de 7,32 milliards de dirhams faisant élever le déficit à 100,83 milliards de dirhams contre 93,5 milliards de dirhams au premier semestre de l’année précédente. Ce repli s’est accentué au premier semestre de 33,1%, soit une perte de près de 5 milliards de dirhams par rapport à ce qui a été enregistré à la même période de l’année précédente.

Balance commerciale: automobile et phosphates boostent les exportations au 1er semestre

La hausse des importations de 9,9% (240.974 MDH contre 219.345 MDH) est imputable à l’accroissement des acquisitions de la totalité des groupes de produits, principalement des achats de biens d’équipement (+5.770 MDH), de produits énergétiques (+5.271 MDH) et de produits finis de consommation (+4.318 MDH). La hausse des achats de ces trois groupes de produits constitue 71% de la hausse totale des importations.Concernant les exportations, celles-ci enregistrent une hausse de 11,4%: 140.142 MDH au lieu de 125.838 MDH à fin juin 2017.

Afreximbank : Une banque inconnue des entreprises marocaines ?

L'objectif de la plateforme est d'accroître le volume du commerce au sein de l'Afrique et avec l'Afrique en limitant les risques liés à la conformité, en renforçant les liens entre les banques et entreprises hors d'Afrique souhaitant faire des affaires avec les banques et entreprises africaines, et en promouvant la bonne gouvernance, la transparence et la responsabilisation».Commerce intra-africain : Afreximbank lance «Mansa»La Banque africaine d'import-export (Afreximbank) a lancé, en marge de son assemblée générale 2018 à Abuja, une plateforme d'informations sur la clientèle panafricaine, dénommée «Mansa».

Qui sont les champions du commerce intra-africain?

Ce document de référence s'attarde aussi, comme chaque année, sur les principaux acteurs du commerce intra-africain, c'est-à-dire les pays africains qui échangent le plus avec leurs voisins du continent. À eux trois, ces pays anglophones, qui comptent parmi eux la première puissance économique du continent et le pays le plus peuplé d'Afrique, réalisent 35% du commerce intra-africain. Ce qui contribue à placer le royaume à la 11e place continental parmi les pays actifs dans le commerce intra-africain.

Le Maroc face à la nouvelle guerre commerciale mondiale

Devant son incapacité à contrer les dégâts de la guerre commerciale entre les grandes puissances, le Maroc a la possibilité de se tourner davantage vers les pays africains. Les petits pays comme le Maroc, eux, n’ont d’autre choix que de subir l’impact négatif des caprices de ce système économique mondial inégal. Ce protectionnisme, notamment commercial, est tel qu’il aura non seulement un fort impact sur l’UE, la Chine et les USA puisque certaines études comme celle du Conseil d’analyse économique français l’ont estimé à 3 à 4% de leur Produit Intérieur Brut (PIB) par habitant, mais aussi un impact davantage plus grave pour les petits comme le Maroc.

Office des changes : Le déficit commercial plombé par la hausse des importations

Le déficit commercial s’est aggravé de 7,8% à 100,8 milliards de dirhams (MMDH) à fin juin 2018 contre 93,5 MMDH durant la même période un an auparavant, selon l’Office des changes.Cette aggravation est attribuable à une nette augmentation des importations (+21,6 MMDH), plus importante que celle des exportations (+14,3 MMDH), explique l’Office des changes dans une note sur ses indicateurs préliminaires des échanges extérieurs du mois de juin 2018.Les Investissements directs étrangers (IDE) ont enregistré un flux de plus de 10 milliards de dirhams (MMDH) à fin juin 2018, en repli de 33,1% par rapport à la même période un an auparavant, fait savoir l’Office des changes.

Dans un « message » à Trump, UE et Japon signent un vaste accord commercial

L’Union européenne et le Japon ont signé mardi à Tokyo un vaste accord de libre-échange qui se veut un « message fort contre le protectionnisme » de Donald Trump.« La signature de cet accord de partenariat économique montre au monde la volonté politique inébranlable du Japon et de l’Union européenne de se faire les champions du libre-échange et de guider le monde dans cette direction alors que s’est répandu le protectionnisme », a insisté M. Abe.

Après le Ceta, le Jefta : les ONG dénoncent l'accord commercial géant entre l'Europe et le Japon

Japonont signé mardi 17 juillet à Tokyo un vaste accord de libre-échange qui se veut un "message fort contre le protectionnisme" de Donald Trump.Baptisé Jefta (Japan-UE free trade agreement), ce pacte, le plus important jamais négocié par l'UE, porte sur une zone de libre-échange couvrant près d'un tiers du produit intérieur brut mondial et plus de 600 millions d'habitants."Quelques mois après l'entrée en application du Ceta (signé avec le Canada), l'UE a signé un nouvel accord climaticide".

Les BRICS préparent leur riposte face au protectionnisme commercial - Sputnik France

Face aux mesures unilatérales lancées par les États-Unis, les pays composant les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) se devront de mieux coordonner leur coopération économique et commerciale, selon les propos d'un diplomate chinois. Les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) devront répondre à la politique d'actions unilatérales et de protectionnisme commercial par le renforcement de leur coordination macro-économique, a déclaré le conseiller du ministre chinois des Affaires étrangères Zhang Jun.

Washington saisit l'OMC contre le Canada, la Chine, le Mexique, la ... - FRANCE 24

La Chine a décidé d'imposer en retour en avril des taxes additionnelles de 15 à 25% sur trois milliards de dollars d'importations américaines.La Turquie a imposé de son côté depuis le 21 juin des taxes de 4 à 70% sur 1,8 milliard d'importations américaines.Quant au Canada et au Mexique, liés aux Etats-Unis par le traité de libre-échange nord-américain (Aléna), ils ont respectivement imposé des taxes additionnelles de 10 à 25% sur 12,7 milliards de dollars d'importations américaines (depuis le 1er juillet) et de 7 à 25% sur 3,6 milliards (effectifs depuis le 5 juin).

Benchamach : Il faut mettre à niveau les PME marocaines face à la concurrence internationale

Le Maroc dispose d’un tissu entrepreneurial composé de 93 pc à 95 pc des petites et moyennes entreprises (PME), qui jouent un rôle stratégique et central dans la réalisation du développement, a souligné M. Benchamach, lors d’une journée d’étude organisée par le groupe du Rassemblement constitutionnel à la Chambre des Représentants et du groupe du Rassemblement national des indépendants à la Chambre des Conseilles sur « l’appui aux petites et moyens entreprises, levier essentiel au service du développement économique ».

Le déficit commercial du Maroc s'est creusé de 7,8% sur le premier semestre 2018

Le secteur automobile a dominé les exportations marocaines avec une hausse de 19,1% à 35,973 milliards de dirhams. Les importations ont augmenté de 9,9% à 240,974 milliards de dirhams, de même que les exportations en hausse de 11,4% au premier semestre 2018 pour s'établir à 140,142 milliards de dirhams.Le secteur automobile a dominé les exportations marocaines avec une hausse de 19,1% à 35,973 milliards de dirhams, suivie par les exportations agricoles et agroalimentaires, avec une augmentation de 3,8% à 30,531 milliards.

Export: le Maroc affiche de bonnes performances au premier semestre

Ainsi, on note que les ventes à l’export ont atteint 14,3 milliards de dirhams au terme du premier semestre, soit une augmentation de 11,4% par rapport à la même période de l’année dernière. Cependant, souligne le quotidien, la balance commerciale continue de pencher en faveur des importations dont la valeur a atteint les 240,97 milliards de dirhams au premier semestre, soit des achats additionnels de pas moins de 21 milliards de dirhams en comparaison à la même période de 2017.

Alerte : Feu vert des MAE de l’UE pour l’accord agricole avec le Maroc

Il s’agit d’une mesure, conforme à la décision de la Cour de Justice de l’UE sur l’accord de libéralisation des produits agricoles et autres du 21 décembre 2016, qui vise à consacrer dans les textes l’extension des préférences tarifaires au Sahara marocain, précise la même source. La décision des ministres des Affaires étrangères de l’UE, qui ont demandé au Parlement européen de l’adopter dans les meilleurs délais, permet également à l’UE ‘‘de continuer à revigorer son partenariat avec le Maroc et montre la voie à suivre pour l’accord de pêche entre les 2 partenaires dans les mois à venir’’, s’est réjouie la même source.

Produits alimentaires : 3 277 tonnes refoulées par le Maroc

Les contrôles ont porté sur 3 359 607 de tonnes de produits alimentaires destinés à l’importation, souligne un communiqué de l’ONSSA, notant qu’à l’issue de ces contrôles, 8 071 certificats d’admission ont été délivrés, 3 277 tonnes de produits ont été refoulées pour non-conformité aux normes réglementaires en vigueur et 511 dossiers ont été transmis au parquet.

Commerce Maroc-Tunisie: Rabat répond à la plainte de Tunis auprès de l’OMC

Le porte-parole du gouvernement marocain, Mustapha El Khalfi, a fermement réagi à la plainte déposée par la Tunisie auprès de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) concernant les mesures protectionnistes prises par son pays en faveur des entreprises marocaines fabricant les cahiers scolaires. Suite au dépôt d'une plainte par la Tunisie contre le Maroc auprès de l'OMC, lui demandant d'exiger de Rabat «le respect du droit à la concurrence» concernant l'exportation de cahiers scolaires tunisiens vers le royaume chérifien, Mustapha El Khalfi, le porte-parole du gouvernement marocain, le 12 juillet, que son pays a tout à fait le droit de protéger les entreprises nationales, selon le site d'information Le 360.

La Chine enregistre un excédent commercial record avec les États-Unis

Pékin a encaissé un excédent bilatéral de 28,97 milliards de dollars en juin, un chiffre en hausse de 18% sur le mois de mai (24,58 milliards), a annoncé vendredi l'Administration des douanes. Ces chiffres sont les derniers à être compilés avant l'entrée en vigueur des droits de douane punitifs de 25% que les deux pays se sont mutuellement imposés à partir du 6 juillet sur 34 milliards de dollars d'importations.D'après Pékin, l'excédent commercial bilatéral sur les six premiers mois de 2018 s'est inscrit à 133,8 milliards de dollars contre 117 milliards lors du premier semestre 2017.

Washington et Londres conviennent d'établir un accord commercial "ambitieux"

"Nous avons convenu aujourd'hui que lorsque le Royaume-Uni quittera l'Union européenne, nous chercherons à établir un accord de libre échange Royaume-Uni/USA ambitieux", a indiqué Mme May, lors d'une conférence de presse commune avec M. Trump dans sa résidence de campagne de Chequers."Quoi que vous fassiez ça me va", a déclaré de son côté le président américain, après sa déclaration la veille où il a considéré que la stratégie de la dirigeante sur le Brexit allait "tuer" la perspective d'un tel accord.

Afrique:La facture mondiale des importations alimentaires a fortement augmenté

Un fardeau de plus en plus lourd pour les pays les moins avancés, selon la FAO. La facture mondiale des importations alimentaires a largement triplé depuis 2000 pour atteindre 1,43 billion de dollars en 2017, a annoncé l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO)

Les Bourses européennes entament la semaine sans conviction

Les principales Bourses européennes évoluent sur une note stable et sans grande conviction lundi dans la matinée, tiraillées entre les espoirs de croissance solide des bénéfices des entreprises au deuxième trimestre et les craintes persistantes entourant le commerce international. La Chine et l'Union européenne tiendront lundi et mardi des discussions sur les questions commerciales qui pourraient aboutir à un éventuel front commun contre les Etats-Unis après l'instauration par Washington de nouveaux droits de douane.

Commerce extérieur : Hausse de 8.6% des exportations tunisiennes

Commerce extérieur : Hausse de 8.6% des exportations tunisiennes. Au cours du premier semestre de l’année 2018, les échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur ont enregistré en volume (prix constant) une hausse à l’export de l’ordre de 8,6% et à l’import de l’ordre de 1,9%. En valeurs courantes, les échanges commerciaux de la Tunisie avec l’extérieur ont atteint 20354,6 MD en exportations au cours du premier semestre de l’année 2018 et 28519,5 MD en importations, enregistrant ainsi une hausse de l’ordre de 26,6% à l’export et de 20,8% à l’import, et ce par rapport à la même période de l’année 2017.

Commerce: l'UE appelle Chine, Russie et USA à "éviter le chaos"

Le président du Conseil européen Donald Tusk lors d'une conférence de presse à Pékin le 16 juillet 2018Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a appelé lundi à Pékin la Chine, mais aussi les Etats-Unis et la Russie, à "éviter le chaos", au moment où l'Amérique de Donald Trump a engagé un bras de fer avec ses principaux partenaires commerciaux.

Commerce: l’UE exhorte Chine, Russie et USA à « éviter le chaos »

Le président du Conseil européen Donald Tusk a appelé lundi à Pékin à « éviter le chaos » d’une guerre commerciale, comme en réponse à un Donald Trump qui a qualifié « d’ennemis » l’Union européenne (UE), la Chine et la Russie.A Pékin, où il se trouve en compagnie du président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker à l’occasion du sommet annuel Chine-UE, Donald Tusk a appelé « nos hôtes chinois, mais aussi les présidents Trump et Poutine, à engager conjointement un processus de réforme complet de l’OMC ».Le but d’une éventuelle réforme doit être de « renforcer l’OMC en tant qu’institution » et de « garantir des conditions de concurrence équitables », a précisé Donald Tusk.

Commerce international : gare aux allumettes!

L'escalade actuelle pourrait avoir des conséquences désastreuses, en particulier si les États-Unis mettent leur menace de tarifs douaniers sur l'automobile à exécution. Et si Ottawa répliquait avec un tarif équivalent sur les véhicules construits aux États-Unis, la crise s'étendrait aux consommateurs et aux concessionnaires canadiens. «Si les exportations de voitures sud-coréennes vers les États-Unis sont bloquées et nuisent aux ventes, l'usine américaine de l'Alabama, entrée en production en mai 2005, pourrait être la première à fermer, et 20 000 travailleurs américains risqueraient d'être licenciés.»

Zone euro: l'excédent commercial à 16,5 milliards en mai

D'après les premières estimations pour le mois de mai 2018, la zone euro a enregistré un excédent de 16,5 milliards d'euros de son commerce international de biens avec le reste du monde, contre +19,3 milliards en mai 2017. Eurostat, qui publie ces chiffres, précise que les exportations de biens de la zone vers le reste du monde se sont établies à 189,6 milliards d'euros.

ONSSA : Plus de 4 millions de tonnes de produits alimentaires contrôlées depuis le début de l’année

S’agissant des produits alimentaires destinés à l’exportation, l’Office fait état de 639.955 tonnes de produits alimentaires contrôlées ayant abouti à la délivrance de 30.075 certificats sanitaires et phytosanitaires.Au niveau du marché local, les inspecteurs de l’ONSSA ont réalisé 24.399 visites de contrôle sur le terrain dont 11.746 en commissions provinciales et préfectorales, indique le communiqué, ajoutant que ces investigations ont concerné 348.644 tonnes de produits alimentaires et se sont soldées par la saisie et la destruction de 1.735 tonnes de produits alimentaires impropres à la consommation et la transmission au parquet de 511 dossiers pour jugement.Dans le sillage de ses missions et de son programme préventif et conformément aux dispositions de la loi 28.07 relative à la sécurité sanitaire des produits alimentaires, les services de l’ONSSA ont, par ailleurs, délivré, au cours de ce trimestre, 339 agréments et autorisations sanitaires aux établissements et entreprises alimentaires et réalisé 1.065 visites de suivi pour vérifier le respect et le maintien des exigences sanitaires, affirme la même source.
Commerce du 16 au 20 juillet 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Juillet 2018 - 16:45 Commerce du 09 au 13 Juillet 2018

Lundi 9 Juillet 2018 - 11:12 Commerce du 02 au 06 Juillet 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_095904
20150226_100728
cnd
abh
20150226_100815
20150226_101251