Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Commerce du 30 Avril au 04 Mai 2018

Veille Maraacid


La réalité virtuelle, nouvelle frontière du commerce?

Alors que la réalité virtuelle n'en était encore, il y a deux ans, qu'à ses balbutiements, les perspectives qu'elle offre en termes d'expérience client semblent prometteuses. Selon une étude Oracle, ce sont jusqu'à 78% des grandes entreprises qui envisagent de mettre en place des expériences en réalité virtuelle d'ici 2022, pour améliorer les interactions avec leurs clients.Expérience client de plus en plus immersive (après le son et l'image, des startups comme Go Touch VR travaillent à intégrer le toucher à la réalité virtuelle), développement de vendeurs virtuels avec les progrès de l'IA, tracking et personnalisation de l'expérience client.

 m-commerce : quand « m » rime avec « mobile» mais pas réellement avec « mobilité » - MyDigitalWeek

m-commerce : quand « m » rime avec « mobile» mais pas réellement avec « mobilité »Si le e-commerce a définitivement trouvé sa place dans les habitudes de consommation des Français, le m-commerce, soit l’achat via mobile, séduit chaque année de plus en plus de nouveaux adeptes. L’expérience d’achat serait-elle considérée comme plus agréable sur mobile ?

Quand M-commerce ne rime pas vraiment avec mobilité...

L’achat via mobile séduit chaque année de plus en plus de français. Près de 6 Français sur 10 (59%) réaliseraient leurs achats sur mobile depuis leur domicile.« Depuis plusieurs années les Français sont définitivement convertis au m-commerce.

Face au e-commerce, des pistes pour réinventer les centres commerciaux

Le cabinet A. T. Kearney a dressé la liste de quatre axes visant à transformer le centre commercial en véritable espace d'engagement.Ce nouveau type de centre commercial pourrait accueillir des marques spécialisées. Par exemple, dans un centre commercial à destination des personnes âgées, on trouverait des services médicaux, des pharmacies, des installations sportives adaptées, des avocats et des comptables spécialisés, des espaces de rencontres.

Le commerce électronique : Un chiffre d’affaires en nette augmentation

Ce motif est cité par 25 % des sociétés ne vendant pas sur le web, mais également par 18 % des acteurs de la vente web (fig.5)Les sociétés du commerce réalisent l’essentiel des ventes web BtoB des très petites sociétésLes sociétés du commerce réalisent l’essentiel des ventes web aux entreprises (88 % du total).

L'Iran rejoint la Russie dans la zone de libre-échange eurasiatique

La semaine dernière, Moscou et Téhéran ont prolongé leur accord «pétrole contre marchandises», qui avait été ratifié en 2017 dans le but d'éliminer le dollar américain du commerce bilatéral. L'accord stipule que la Russie achète initialement 100 000 barils de pétrole par jour à l'Iran et vend au pays pour 45 milliards de dollars de marchandises.Il est plus facile pour la Russie qu'à l'Iran de vendre le pétrole iranien, dans la mesure où le brut se négocie en dollars sur les marchés internationaux.

L’e-commerce et les consommateurs numériques

Votre plate-forme de commerce ne doit pas donner à vos clients le sentiment de découvrir un monde entièrement nouveau. Le commerce doit être intégré à l’ensemble de l’expérience client, sur tous les canaux, hors ligne et en ligne. Rejoignez notre webinaire le 24 mai 2018 pour en apprendre davantage sur les défis auxquels nous sommes confrontés à l’ère de l’e-commerce et des consommateurs numériques en 2018.

Malgré des ventes décevantes, Facebook croit toujours en la réalité virtuelle

Deux ans après le lancement d’un premier modèle commercial, le Rift, les casques de réalité virtuelle d’Oculus peinent encore à trouver leur public. Mais la société, rachetée par Facebook en 2014 pour trois milliards de dollars, espère inverser la tendance avec le lancement de l’Oculus Go, un casque autonome qui ne nécessite ni PC ni smartphone pour fonctionner. « C’est le moyen le plus facile et le plus rapide de plonger dans la réalité virtuelle », souligne Hugo Barra, le responsable de la réalité virtuelle chez Facebook.

Réseaux Sociaux : Qui sont les ecommerçants les plus influents ?

L’étude réalisée par ContentSquare révèle que, contrairement aux idées reçues, l’achat compulsif (ou “one shot”) est un phénomène très commun sur les sites de luxe.Comme pour les autres secteurs de la vente en ligne, le mobile s’impose de plus en plus : les consommateurs consultent désormais principalement les sites de luxe sur leur mobile (64,6% contre 49,1% sur les sites e-commerce).L’achat via mobile séduit chaque année de plus en plus de français.

Le commerce équitable de plus en plus bio

Le commerce équitable a dépassé pour la première fois le milliard d'euros de ventes aux consommateurs en 2017, selon le syndicat professionnel Commerce Equitable France, qui note aussi une progression des produits doublement labellisés équitables et bio. Les ventes de produits issus du commerce équitable ont représenté 1,04 milliard d'euros en 2017, soit 10% de croissance par rapport à 2016, note le communiqué publié jeudi. Moins de la moitié - 46% - des produits dits équitables français affichent simultanément l'étiquette bio.

Tunisie : Youssef Chahed et l'UE veulent rassurer sur l'accord de libre-échange

Jean-Claude Juncker et Youssef Chahed le promettent : l'accord de libre-échange complet et approfondi (Aleca) entre la Tunisie et l'Union européenne sera signé en 2019. Nous nous sommes mis d’accord pour qu’il soit mis en oeuvre étape par étape », a indiqué Youssef Chahed, le Premier ministre tunisien, en visite à Bruxelles du 23 au 27 avril, à propos de l’accord de libre-échange complet et approfondi (Aleca) entre la Tunisie et l’Union européenne, soulignant la différence de niveau de développement entre les deux partenaires. Durant sa visite, Youssef Chahed s’est entretenu mardi 24 avril avec Federica Mogherini, la haute représentante de l’UE aux Affaires étrangères, et Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne.

Les députés britanniques défavorables à un accord commercial immédiat avec les USA

Un accord avec les États-Unis occupe une position centrale dans la stratégie commerciale post-Brexit et a même été qualifié de priorité.« Nos travaux ont bien mis en évidence que les questions commerciales avec l’UE et avec les États-Unis ne peuvent pas être résolues de manière isolée. Si le Royaume-Uni aligne ses règles avec celles des États-Unis, ne risque-t-il pas d’élever des barrières commerciales impénétrables avec nos autres partenaires internationaux, et en particulier l’UE », s’interrogent-ils.

La zone de libre-échange continentale africaine ZLECA, le marché mondial du siècle ? Quels sont les préalables ?

Ce projet pharaonique, qui est un des étendards du calendrier 2063 de l'Union africaine, devrait être l'arrimage et l'ancrage du nouveau processus de développement économique de l'Afrique. Impulser une nouvelle instigation à l'Afrique, accolée à moults challenges économiques et sociaux, et surtout démographiques, où la population de l'Afrique atteindra 2,5 milliards en 2050, et représentera 26 % de la population mondiale active, passera inéluctablement par l'aboutissement de la zone de libre-échange continentale africaine. C'est une condition sine qua non pour nourrir le développement économique, libérer le plein potentiel de l'Afrique et la conduire sur la voie de la prospérité.

La Tunisie veut conquérir les marchés africains

Omar Behi, ministre tunisien du Commerce, lors du Forum économique africain, à Tunis le 25 avril. C'est la ligne que le gouvernement tunisien est venu défendre devant les 200 représentants de 38 pays du continent lors du Forum économique africain à Tunis. » a lancé le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed, à l’ouverture du Forum économique africain, premier forum économique d’envergure internationale destiné exclusivement à l’Afrique en Tunisie, organisé les 24 et 25 avril.

La « guerre des puces » qui démange le commerce sino-américain

Les ambitions technologiques de la Chine, qui produit ses propres semi-conducteurs pour rivaliser avec les Etats-Unis, alimentent l’inquiétude de Washington et compliquent le différend commercial entre ces deux puissances, bien au-delà de l’acier et de l’agriculture. En amont des applications mises au point par les géants chinois de l’internet que sont Tencent, Alibaba ou Baidu, rivaux déclarés de la Silicon Valley, les semi-conducteurs font partie des technologies de premier plan dans lesquelles ce pays veut rattraper son retard.Le secrétaire américain au Commerce Wilbur Ross a qualifié le plan Chine 2025 d' »effrayant », notant que l’abyssal déficit commercial des Etats-Unis était « alimenté par des pratiques malveillantes ».

Loi numérique : analyse des principales conséquences pour les e-commerçants

Transition numérique, e-commerce, data, mobile, technologies de rupture : Les Enjeux Innovation B2B 2016, organisés par Next Content avec le soutien de la Fevad, aborderont le temps d’une journée ponctuée de débats, de temps de networking et d’analyses, l’ensemble des problématiques liées à l’accélération de la transition numérique en B2B. L’an dernier, la Fevad avec le soutien de la DGE avait présenté une étude sur le thème de la transition numérique dans le commerce B2B (étude réalisée par le cabinet d’études Next Content en collaboration avec le Crédoc).

E-commerçants : comment bien vous préparer aux French Days

Pour faire face à la perte de vitesse des soldes, de moins en moins suivies par les consommateurs, et fortes de l'engouement du public pour des opérations telles que le Black Friday, des grandes enseignes d'e-commerce françaises ont décidé de lancer les " French Days ", une vaste opération de promotions. Si les employés de votre magasin sont équipés d'appareils mobiles permettant d'améliorer la qualité de service (visibilité des stocks dans le réseau, prise de commande client additionnelle sur du stock non présent en boutique, check-out sur la surface de vente pour éviter la caisse. ), assurez-vous qu'ils les utilisent, en particulier lors des French Days. Pour ce faire, les équipes e-commerce peuvent surveiller les promotions et les ventes de produits en temps réel, et décider quels services offrir avec certaines promotions.

Commerce extérieur en Afrique centrale : la première réunion du CRFE s'est tenue dans capitale économique | adiac-congo.com : toute l'actualité du Bassin du Congo

Commerce extérieur en Afrique centrale : la première réunion du CRFE s'est tenue dans capitale économique. La réunion du Comité régional de facilitation des échanges en Afrique centrale (CRFE-Ac) a eu pour entre autres objectifs de partager l’expérience des pays de la sous-région sur la création, la mise en place et le fonctionnement de leurs comités nationaux de facilitation des échanges ; présenter le projet d’appui institutionnel à la mise en œuvre de l’accord sur la facilitation des échanges (PAI-AFE) ; examiner et valider le texte relatif à la création et à la mise en place d’un comité régional de la facilitation des échanges en Afrique centrale ; examiner et adopter la feuille de route du comité régional de la facilitation des échanges.

La Chine et les pays du Maghreb : une coopération prometteuse

C’est dans cette perspective que, le 16 novembre 2017, Nasser Bourita, ministre marocain des Affaires étrangères, et son homologue chinois, Wang Yi, ont signé un mémoran­dum d’entente faisant du Maroc le premier pays africain à adhérer au projet chinois.En conclusion, les pays du Maghreb intéressent de plus en plus les Chinois. Certes, l’appétit des Chinois pour le gaz et le pétrole est insatiable et continue à déterminer la politique commerciale de la Chine conférant aux pays du Golfe et à l’Algérie et la Libye une importance par­ticulière.

Le gratin de la politique commerciale américaine en route pour Pékin

Dénonçant depuis des mois le colossal déficit commercial des Etats-Unis avec la Chine et les pratiques commerciales « déloyales » de Pékin, Donald Trump a missionné Steven Mnuchin pour mener les tractations et tenter de parvenir à un compromis.Frappée depuis fin mars de droits de douanes américains de 25% sur ses exportations d’acier et de 10% sur celles d’aluminium, la Chine est également sous la menace, qui pourrait se concrétiser dès le 22 mai selon l’USTR, de taxes sur quelque 50 milliards de dollars de produits exportés vers les Etats-Unis.Selon Wilbur Ross, la Chine a plus à perdre que les Etats-Unis.

Une Guerre Commerciale Entre La Chine Et Les États-Unis Pourrait Affecter D’Autres Pays

« Un combat commercial à grande échelle entre les États-Unis et la Chine pourraient avoir des répercussions au niveau international », explique Scott Kennedy, directeur adjoint du Freeman Chair pour l’étude de la Chine avec le think tank du centre pour les études stratégiques et internationales. Cette nation sud-américaine produit 30 % de l’offre mondiale en soja, il est seulement deuxième après les États-Unis. Mais aujourd’hui, son économie de 341 millions de dollars (280 millions d’euros) repose également sur ses ventes de produits et d’équipements électroniques, qui sont destinés à la fois à la Chine et aux États-Unis.

Comme Emmanuel Macron, Angela Merkel se heurte à l'intransigeance de Donald Trump

Donald Trump n’a donné aucun signe d’assouplissement concernant sa position sur l’accord sur le nucléaire iranien vendredi, en martelant lors de la visite à Washington d’Angela Merkel que Téhéran « n’aurait pas la bombe atomique ».Comme le président français Emmanuel Macron cette semaine, Angela Merkel avait espéré que sa visite à Washington permettrait d’avancer sur le dossier iranien, alors que Donald Trump a donné aux Européens jusqu’au 12 mai pour « réparer les affreuses erreurs » de l’accord conclu en 2015 à Vienne, le « pire jamais signé par les États-Unis » selon lui. Alors qu’Emmanuel Macron a vanté pendant sa visite d’État les mérites du multilatéralisme, Angela Merkel a semblé prendre le contre-pied du président français en se disant ouverte à l’idée de négocier un accord commercial bilatéral entre l’Allemagne et les États-Unis.

L’Algérie, l’Accord avec l’UE et les négociations avec l’OMC: avantages et contraintes (contribution)

-L’OMC en 2016 représente 97% du commerce mondial et 85% de la population mondiale dont la majorité des pays OPEP et les fondateurs du socialisme la Chine et l’URSS. A fin juillet 2016, l'organisation comptait 164 pays membres et 20 pays observateurs dont l'Algérie. Si l’entrée de l’Algérie dans le cadre de l’OMC ne peut avoir que peu d’impact sur le marché du pétrole, déjà inséré dans une logique mondiale ou régionale (gaz), il en va autrement de tous les produits pétroliers qui vont être soumis à la concurrence internationale. De toute manière l’adhésion de l’Algérie à l'Organisation mondiale du commerce pour l'Algérie est irréversible devant bénéficier des accords de Doha qui prévoient une période de transition avant toute libéralisation, (5 ans et plus) et donc des expériences qui ont bien négociés de la Russie et de l’Arabie Saoudite eux mêmes dont les économies sont dépendantes des hydrocarbures.

Les dégâts collatéraux des «traites» en bois | L'Economiste

C’est au détour d’une table ronde, organisée cette semaine par la Chambre suisse de commerce, que des responsables de PME ont lâché une petite bombe: les banques se méfient comme du poison des effets de commerce (lettres de change) remis en escompte quand elles ne les refusent pas tout simplement.Elles consistent à remettre au fournisseur un effet de commerce encaissable à 60 jours à l’échéance du délai de paiement initialement convenu. La lettre de change représente 6% en nombre et 14% en valeur, pour un volume de 4,1 millions d’effets de commerce et un montant global de 222,1 milliards de DH. Au titre de l’année 2016 (derniers chiffres disponibles), 640.577 déclarations d’impayés relatives à la lettre de change ont été enregistrées.
Commerce du 30 Avril au 04 Mai 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Novembre 2018 - 07:58 Commerce du 05 au 09 Novembre 2018

Mercredi 7 Novembre 2018 - 08:42 Commerce du 29 Octobre au 02 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
rofoof
20150422_121229
20150226_100556
20150226_100815
20150226_095904
abh