Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Commerce du 30 Octobre au 03 Novembre 2017

Veille Maraacid


La dématérialisation des procédures du commerce extérieur au Maroc se concrétise

L’intégration d’une plateforme de paiement multicanal au guichet unique PortNet interviendra au premier semestre 2018, a-t-on appris. Il cible les spécialistes-experts du paiement électronique (sociétés de droit marocain) pour l’intégration d’une plateforme de paiement sécurisée au guichet PortNet. Dans le cahier de charge, il est stipulé que la plateforme de paiement doit être en mesure d’exploiter les différents canaux disponibles sur le marché notamment agences bancaires, GAB, e-banking, m-banking, portail Entreprises des banques ainsi qu’une pluralité des moyens de paiement : débit direct, cartes bancaires nationales et internationales.

Ouverture sur l’économie mondiale : Le Maroc décroche lentement du marché européen

Par contre, les importations marocaines de l’UE restent toujours aussi élevées, représentant 56% de l’ensemble des approvisionnements du Maroc à l’étranger, contre 52,8% en 2005. Les importations marocaines depuis ce pays «se sont sensiblement développées», se chiffrant à 26 milliards en 2016, soit 6,4% du total des approvisionnements du Maroc. Avec la Turquie, les flux ont atteint 25,6 milliards en 2016, contre 6,6% en 2006, date d’entrée en vigueur de l’ALE. Les importations marocaines en provenance de ce pays se sont élevées à 18,1 milliards en 2016, soit 4,4% du total des achats du Maroc, et les exportations vers la Turquie se sont établies à 7,4 milliards, soit 3,3% du total exporté.

L’agriculture était au centre des débats sur l’Accord de Libre-Echange Maroc-USA.

L’agriculture et les investissements étaient au centre de la 5e session du Comité conjoint chargé du suivi de l’Accord de Libre-Echange Maroc-USA.L’agriculture et la promotion des investissements ont été au centre des travaux de la 5è session du Comité conjoint chargé du suivi de l’Accord de Libre-Echange (ALE) reliant le Maroc et les Etats-Unis, tenue mercredi à Washington, a indiqué, jeudi, la Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du Commerce et de l’Economie numérique, Chargée du Commerce extérieur, Mme Rakiya Eddarhem.

LIBRE-ÉCHANGE: LE MAROC ET LE CANADA SE FONT LES YEUX DOUX

Le Canada promet un marché de 1,2 milliard de consommateurs au Maroc. De plus, l’accord favorisera les entreprises et les IDE canadiens par rapport à leurs concurrents, en particulier ceux alliés au Maroc, par un arrangement de commerce préférentiel. Pour les entreprises marocaines, l'accord avec le Canada «ouvrira de nouveaux débouchés à l'export, permettra d’attirer des investisseurs, de monter des joint-ventures, de multiplier les flux de touristes, de faire jouer des synergies avec les relais de la diaspora marocaine basée au Canada.»

Le Maroc ambitionne d'améliorer son offre exportable vers la Chine, selon selon la presse marocaine

Le Maroc ambitionne d'améliorer son offre exportable vers la Chine, écrit mercredi le journal marocain spécialisé "L'économiste". "L'avenir semble prometteur pour les relations économiques entre le Maroc et la Chines et le volume des échanges entre les deux pays est en hausse, soutenu par la vigueur des importations marocaines en prévenance de Chine", ajoute le journal, notant qu'en 2016 , le volume des échanges commerciaux a atteint 39,5 MMDH (environ 4,1 milliards de dollars). Maroc vers la Chine.

Tunisie : Les sociétés de commerce international exporteront l’huile d’olive conditionnée

Un accord a été trouvé entre les ministères du Commerce, de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, de l'Industrie et des PME, et la profession pour permettre aux entreprises de commerce international d’exporter l’huile d’olive tunisienne conditionnée pour la saison 2017-2018.

Tunisie : Qatar projette d’établir une ligne maritime avec la Tunisie

L’Etat de Qatar envisage d’établir des liaisons maritimes avec les pays de l'Afrique du Nord à partir de son méga-port de Hamad dans le but de développer son commerce extérieur et de contourner l'isolement qui lui est imposé par ses voisins. La route maritime reliera le Qatar au Maroc, à la Tunisie et à d'autres pays arabes pour l'exportation et la réexportation de marchandises du port de Hamad, dont la construction lui a coûté plusieurs milliards de dollars."De nouvelles lignes maritimes devraient être lancées à partir du port de Hamad vers l'Afrique du Nord", a déclaré Mohammed bin Ahmed bin Towar Al Kuwari, vice-président de la Chambre de commerce du Qatar.

Côte d'Ivoire - Belgique : la princesse Astrid à Abdijan pour renforcer les échanges économiques

La Côte d’Ivoire et la Belgique ont commencé à entretenir des relations diplomatiques moins d’un an après l’accession à l’indépendance de la Côte d’Ivoire, le 7 août 1960. Quant aux relations économiques, elles ont atteint leur vitesse de croisière après la crise post-électorale de 2011 quand, de quatrième investisseur européen en Côte d’Ivoire – avec 42,9 milliards de FCFA (65,4 millions d’euros) d’investissements -, la Belgique est devenue le troisième.Depuis 2014, cependant, la Belgique a perdu deux points au tableau des investisseurs européens en Côte d’Ivoire, devenant le cinquième investisseur.

Mme Eddarhem souligne à Abuja la détermination du Maroc de soutenir toutes les actions en faveur du développement de l’investissement en Afrique

Mme Eddarhem a mis en exergue, dans son intervention au Forum de Haut niveau, qui se tient du 2 au 3 novembre à Abuja, sous le thème "Facilitation du commerce et les investissements pour le développement", la politique nationale d’encouragement des investissements. La Secrétaire d’Etat a, par ailleurs, mis l’accent sur l’intérêt d’œuvrer pour tirer le meilleur profit de l’ouverture des marchés mondiaux, en faisant prévaloir la dimension développement dans les actions entreprises pour le développement du commerce et les investissements entre pays africains.

Tétouan : Le commerce local appelé à s’organiser

Des commerçants réglementés dénoncent le retard dans l’opération de recasement des marchands ambulants.A cet effet, des commerçants réglementés et des représentants de la société civile locale ont appelé les autorités locales à réagir pour prévenir et lutter contre ce fléau, qui est à l’origine de l’occupation illégale par des marchands ambulants des espaces publics. D’ailleurs lors des travaux de l’assemblée générale de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceima (CCIS-TTAH), Omar Moro, qui en est le président, a fait part que le lancement de l’opération de recasement des commerçants formels et informels dans ces structures communales aura bientôt lieu à Tétouan, Tanger ainsi que dans les autres zones de la région.

Commerce inter pays: La CEEAC veut booster les échanges

Bien qu’ils partagent le même espace géographique, les pays d’Afrique centrale ont du mal à effectuer le plus simple geste qui caractérise le vivre ensemble : le partage. La communauté dispose d’importantes ressources naturelles et malgré cela, reste l’une des régions les moins intégrées du continent en termes de flux de commerce intra-communautaire. La 11e conférence des chefs d’Etat et de gouvernement avait créé une zone de libre-échange de la CEEAC (ZLE/CEEAC) en 2004, avec la perspective d’une Union douanière devant prendre effet dès 2008.

L’Allemagne et l’UpM s’unissent pour la lutte contre le chômage et la promotion des échanges commerciaux en Méditerranée

L'Allemagne et l'UpM s'unissent pour la lutte contre le chômage et la promotion des échanges commerciaux en Méditerranée Le Ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ) et le Secrétariat de l'Union pour la Méditerranée (UpM) ont signé hier une déclaration conjointe visant à favoriser l'intégration régionale et la création de nombreuses opportunités d'emploi, en particulier pour les jeunes, ainsi qu'à stimuler les échanges commerciaux dans la région et au-delà.

Primature/Ambassade de France : Les échanges commerciaux franco-djiboutiens au cœur des discussions

Le Premier ministre, Abdoulkader Kamil Mohamed, a accordé hier une audience au chef de la représentation diplomatique française à Djibouti, Christophe Guilhou. « Il y’ a là des efforts à faire dans ce domaine », a déclaré en substance M. Abdoulkader Kamil Mohamed sous les flashs et crépitements des cameras des professionnels de la presse locale. Le Premier ministre a ensuite assuré l’ambassadeur Christophe Guilhou de sa disponibilité et celle du gouvernement djiboutien pour faire avancer la relation économique entre la République de Djibouti et la République Française.

L’ambassadeur de Turquie souhaite l’accroissement des échanges commerciaux avec la Côte d’Ivoire

L'ambassadeur de Turquie en Côte d'Ivoire, Mme Esra Demir, a souhaité lundi à Abidjan que le volume des échanges commerciaux entre les deux pays puissent augmenter davantage et atteindre le milliard de dollars dans les années à venir, comme l'ont exprimé les deux présidents, Alassane Ouattara et Recep Tayyip Erdogan lors de leurs visites présidentielles réciproques, rapporte l'AIP. L'ambassadrice Esra Demir a déclaré que les investissements turcs en Côte d'Ivoire sont estimés à plus de 30 millions de dollars américains.

Le Maroc enregistre en 2016 un excédent dans ses échanges commerciaux avec la CEDEAO

Alors que les échanges commerciaux entre le Maroc et la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l’Ouest CEDEAO ne font que s’accroitre depuis une quinzaine d’années, la balance commerciale entre les deux partenaires a dégagé, en 2016, un excédent de 7,5 milliards de dirhams (environ 787 millions de dollars) au profit du Maroc, selon le rapport économique et financier qui accompagne le projet de loi de finances 2018 de ce pays

Maroc - Russie ou l'accord matriochka

Le 10 octobre dernier, le premier ministre russe Dimitri Medvedev, accompagné de son ministre de l'Agriculture Alexandre Tkatchev, s'est rendu au Maroc à l'occasion du Forum d'affaires russo-marocain. Au menu de ces accords, l'agriculture fut un plat de choix avec la perspective d'une augmentation des livraisons de blé, de sucre et d'huile végétale russes contre celles d'agrumes et de légumes marocains. Le barrage al Wahda, conçu selon des technologies russes, produit un tiers de l'électricité du Maroc

Mounia Boucetta à Washington pour le suivi de l'accord de libre-échange...

La secrétaire d'État à la Coopération internationale Mounia Boucetta était à Washington le 18 octobre où elle coprésidait le 5e comité chargé du suivi de l'Accord de libre-échange (ALE) conclu entre le Royaume du Maroc et les États-Unis. Les Affaires étrangères marocaines relèvent aussi que "les deux pays ont le potentiels requis pour donner plus de contenu à cet appareil, afin de développer davantage leurs relations économiques".

M. Benmeradi s’entretient avec les ambassadeurs serbe et suédois : Développer les échanges commerciaux

Le ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi, s'est entretenu, lundi à Alger, avec l'ambassadeur de Serbie, Aleksander Jankovic, et l'ambassadrice de Suède, à Marie-Claire Sward Capra, lors de deux rencontres distinctes, sur plusieurs questions économiques bilatérales, indique un communiqué du ministère. L'ambassadrice de Suède à Alger a souligné pour sa part l'importance du marché algérien, mettant en avant les perspectives de partenariat entre les opérateurs suédois et algériens dans les différents domaines. M. Benmeradi a évoqué les démarches de l'Algérie visant à relever les quotas d'exportations hors hydrocarbures et tous les efforts consentis par le ministère du Commerce pour l'accompagnement et la promulgation de lois et la prise de mesures incitatives en faveur des opérateurs économiques algériens et étrangers.

Comment les exportateurs marocains appréhendent le marché canadien

La participation marocaine a permis de relever la méconnaissance des participants canadiens de l’environnement et des opportunités d’affaires tant au Maroc que sur les marchés en croissance du continent», indique son président Choukry Maghnouj

Zone de libre-échange continentale : le nouveau " Club AfroChampions " qui veut conseiller l'UA

L'initiative AfroChampion, qui soutient « le développement des champions économiques africains », a annoncé la création du Club AfroChampions, décrit comme « une nouvelle plateforme d’échanges mobilisant les multinationales africaines afin d’accélérer l’intégration économique du continent ». L'objectif est notamment de faire une série de recommandations à l'Union africaine pour la mise en place de la Zone de libre-échange continentale.

Maroc-Turquie: Les échanges commerciaux multipliés par quatre ATRE EN 2016

Depuis 2006, les échanges commerciaux entre le Maroc et la Turquie ont été multipliés par 4, pour atteindre 25,6 milliards de dirhams en 2016. Le volume des échanges commerciaux entre le Maroc et la Turquie a été multiplié par quatre depuis 2006. Le Maroc et la Turquie ont signé un accord de libre-échange (ALE) en avril 2004, lequel est entré en vigueur en juin 2006.

Le solde commercial des échanges entre le Maroc et la CEDEAO atteint un excédent de 7,5 MMDH

Le solde commercial des échanges entre le Maroc et les pays de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) a atteint un excédent de 7,5 milliards de dirhams (MMDH) en 2016, contre 0,2 MMDH en 2000, selon le rapport économique et financier accompagnant le projet de loi de Finances (PLF) 2018. En outre, les échanges commerciaux du Maroc avec l'Afrique subsaharienne ont enregistré une nette progression sur la dernière décennie, fait savoir le ministère, précisant que sur la période 2008-2016, le rythme de croissance annuel moyen de ces échanges a atteint 9,1% pour se situer à 19,2 MMDH en 2016, soit une part de 3% du total des échanges du Royaume.

Succès du commerce équitable en Belgique grâce aux supermarchés

Fairtrade signifie « commerce équitable ».Selon Dominique Michel, CEO de la fédération du commerce Comeos, cette augmentation s’explique par le fait que tous les supermarchés belges ont désormais en rayon des produits Fairtrade. Les bananes sont en tête des ventes de produits Fairtrade.

Le commerce équitable : un concept pour l’égalité de tous

Le commerce équitable représente un système d'échanges dont la vocation est de parvenir à une égalité entre pays pauvres et pays riches en matière de commerce. Le commerce équitable a donc pour objectif de remplacer la domination du Nord sur le Sud par de réels partenariats entre ces deux parties du globe.

Monétique: le paiement par carte poursuit son trend haussier

A noter que le montant moyen de paiement par opération, au niveau des cartes bancaires marocaines, est sensiblement en baisse d’une année à l’autre: il est passé de 546,7 dirhams en 2013 à 462.3 dirhams en 2017. Et les perspectives sont favorables pour une bonne évolution de l’activité de paiement par carte pour cette année. «Nous dépassons actuellement nos objectifs, je crois que nous ferons mieux que les 50 millions de transactions et 30 milliards de dirhams de paiement présentés à notre conseil d’administration en début d’année», déclare à nos confrères le DGA du Centre monétique interbancaire (CMI).

Colloque Comment réconcilier ville et commerce ?

Le conseil général de l’Environnement et du Développement durable (CGEDD) a organisé un colloque avec l’ensemble des partenaires concernés à la suite de la publication de ses rapports « La revitalisation commerciale des centres-villes » (juillet 2016, avec l’inspection générale des Finances) et « Inscrire les dynamiques du commerce dans la ville durable » (mars 2017).

Salé : Le Roi Mohammed VI lance le projet d’aménagement de «Souk Assalihine»

Salé : Le Roi Mohammed VI lance le projet d’aménagement de «Souk Assalihine»Publié par ALMDate :octobre 25, 2017dans:Actualité, UnePartage4000Le Roi Mohammed VI a procédé, mardi à l’arrondissement Tabriquet à Salé, au lancement du projet d’aménagement de «Souk Assalihine».Avec un délai de réalisation de 36 mois, le projet d’aménagement de «Souk Assalihine» contribuera sans nul doute à la promotion des conditions socio-économiques de milliers d’habitants, ainsi qu’à la dynamisation de l’activité économique au niveau de la ville de Salé.
Commerce du 30 Octobre au 03 Novembre 2017


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Octobre 2018 - 08:56 Commerce du 15 au 19 Octobre 2018

Lundi 15 Octobre 2018 - 10:07 Commerce du 08 au 12 Octobre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_095904
20150226_100556
maraacid
abh
20150226_100815
20150226_101251