Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Éducation et Formation du 30 Octobre au 03 Novembre 2017

Veille Maraacid


Enseignement supérieur : L’Agence d’évaluation pose ses règles

Baptême de feu pour l’Agence nationale d’évaluation et d’assurance qualité de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (Aneaq). L’agence, créée en 2014 mais activée en 2017, vient de mener sa toute première mission, l’évaluation d’une vague de 1.010 filières, en vue de leur accréditation ou réaccréditation. Jusque-là, les dossiers, élaborés par les coordinateurs des établissements de formation, atterrissaient au ministère de l’Enseignement supérieur, qui se chargeait de leur traitement. Cette année deux copies des dossiers ont été exigées, l’une physique, gardée au ministère, et l’autre électronique, envoyée à l’Aneaq. «Nous avons tout dématérialisé, ce qui nous a fait gagner en temps et en efficacité», souligne El Mokhtar Bakkour, directeur.

Les établissements seront évalués dès mars 2018

Après les filières de formation, l’Aneaq s’attaquera progressivement à ses autres missions d’évaluation. A savoir, celles des établissements, des centres de recherche, des programmes de coopération universitaire et des dossiers de reconnaissance des écoles et universités privées. Pour préparer ses outils et mécanismes, l’agence a bénéficié de l’appui technique de l’Union européenne, dans le cadre du projet «Réussir le statut avancé», programmé de novembre 2016 à novembre 2017. L’objectif était de préparer des référentiels d’évaluation. Ceux des institutions seront présentés le 15 novembre prochain à Rabat.

Pourquoi les facs de droit forment des chômeurs

Aussi surprenant que cela puisse paraître, les facultés des sciences juridiques, économiques et sociales, communément appelées «facultés de droit», n’ont intégré officiellement la mission de préparer les étudiants au marché de l’emploi qu’à partir de 2000. Date d’entrée en vigueur de la loi 01-00 régissant l’enseignement supérieur.

Fac de droit de Casablanca : Tout un plan antichômage

Accusées de tous les torts, les facultés publiques continuent pourtant de se battre pour améliorer leurs performances. Celle des sciences juridiques, économiques et sociales de Casablanca, qui fête cette année ses 70 ans (voir article ci-dessous), multiplie les projets. Objectif, remporter le défi de l’employabilité de ses lauréats. Son management en est conscient, l’offre de formation reste trop théorique. Mais elle change, petit à petit, au rythme des moyens dont elle dispose.

La Fondation Zakoura fait sa rentrée

La rentrée démarre avec succès pour la Fondation Zakoura. L’organisme vient en effet de créer plusieurs nouvelles écoles qui permettront à des milliers d’enfants d’accéder à une éducation de qualité en zone rurale. Un moyen efficace de lutter contre la déscolarisation dans les campagnes. Pas moins de 15 nouvelles écoles ont ainsi été récemment lancées par la fondation, dont 11 établissements de préscolaire. Un projet qui desservira plus de 2.500 enfants qui n’étaient pas destinés à la base à être scolarisés.

L’Agence française de Développement augmentera ses engagements

Le développement, c’est d’abord l’éducation. C’est la priorité du Président de la République, Emmanuel Macron. Cette année, une convention de financement de prêt de 80 millions d’euros a été signée au mois de juin pour accompagner la stratégie éducative du Royaume dans ses aspects de renforcement des langues, en particulier le français, et de développement des baccalauréats professionnels.

Méthode de Singapour : exercez-vous à modéliser !

Sa méthode de résolution de problèmes a permis à la cité-État de prendre la première place des palmarès mondiaux en mathématiques. Rares sont les pays qui, comme Singapour, ont réussi à révolutionner leur système éducatif. En une vingtaine d'années, la cité-État s'est hissée en tête des palmarès internationaux de référence en mathématiques, grâce à la méthode d'enseignement qu'elle a mise en place. Le succès est tel qu'en France, le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a confié au médaillé Fields et député LREM Cédric Villani une mission sur cette discipline, avec pour objectif de faire progresser rapidement et efficacement les petits Français, bons derniers de l'Union européenne en maths.

Lancement du programme d'alphabétisation fonctionnelle

Le programme d’alphabétisation fonctionnelle dans la région de Rabat-Salé-Kénitra a été lancé, mercredi à Rabat, ciblant 3.000 professionnels actifs dans les secteurs de l’artisanat, de la pêche maritime et de l’agriculture. Intervenant lors d’une rencontre de communication, tenue à Rabat à cette occasion, le président de la région, Abdessamad Sekkal, a indiqué que cette initiative est le fruit de l’accord de partenariat en matière d’alphabétisation fonctionnelle, conclu avec l’Agence nationale de lutte contre l’analphabétisme, en octobre 2016, et ce après la mise en place d’un référentiel fixant les principes et conditions du partenariat avec les associations qui veilleront à l’exécution de ce programme au profit des artisans.

Fondation Attijariwafa bank : Un community day à Sidi Moumen

La Fondation Attijariwafa bank a organisé récemment, en collaboration avec l’association Care International Maroc, un community day au profit de l’école «Ibnou Zaydoun», dans le quartier de Sidi Moumen à Casablanca. L’action a consisté en des travaux de peinture et d’aménagement au niveau de trois espaces de l’école, ainsi que l’équipement d’une bibliothèque suite à une opération de collecte de livres d’histoires pour enfants de 3 à 6 ans.

Le taux d’analphabétisme est passé de 43 pc en 2004 à 30 pc actuellement

Le Maroc a gagné des points importants en matière d’alphabétisation dans la mesure où le taux d’analphabétisme est passé de 43 pc en 2004 à 30 pc actuellement, a affirmé le ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustpha El Khalfi. Répondant à une question orale sur la situation de l’analphabétisme au Maroc posée par le groupe Justice et Développement, mardi à la chambre des Conseillers, M. El Khalfi a fait savoir que le taux d’analphabétisme est passé de 43 pc en 2004 à 32 pc en 2014 et à 30 pc actuellement.

L’ISCAE veut accompagner le chantier de la régionalisation avancée

Pour accompagner la stratégie de régionalisation avancée du pays, et en vue du contexte politique et institutionnel en forte mutation, l’Institut supérieur de commerce et d'administration des entreprises (ISCAE) met à jour son mastère «Management des villes et territoires». Initié il y a 15 ans en partenariat avec le groupe Essec Paris, une nouvelle architecture pédagogique a été repensée pour le programme cette année. En introduisant de nouveaux modules, l’ISCAE veut former des hauts cadres qui maîtrisent les fondamentaux du management stratégique des organisations, ainsi que les méthodes et les outils de gestion publique et privée.

Analphabétisme : Mustapha El Khalfi rassure

Le Maroc a gagné des points importants en matière d’alphabétisation dans la mesure où le taux d’analphabétisme est passé de 43 pc en 2004 à 30 pc actuellement, a affirmé le ministre chargé des relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi Répondant à une question orale sur la situation de l’analphabétisme au Maroc posée par le groupe Justice et Développement, mardi 31 octobre à la chambre des Conseillers, El Khalfi a fait savoir que le taux d’analphabétisme est passé de 43 pc en 2004 à 32 pc en 2014 et à 30 pc actuellement.

Capital humain : La Banque mondiale lance le plus grand projet de son histoire

Les dépenses en éducation et en santé étaient classées par la Banque dans la rubrique «charité». «Le lien entre ces dépenses et la création de richesses est aujourd’hui pour nous évident. Nous nous apprêtons donc à lancer l’un des projets de développement du capital humain les plus ambitieux et les plus agressifs de l’histoire, en encourageant les pays à mettre en place des programmes dédiés», avance Dr Kim. Ce lien sera encore plus fort à l’avenir, avec la digitalisation croissante de l’économie, nécessitant de plus gros investissements en compétences.

Capital humain : Ils misent le tout pour le tout dans leurs RH

Plusieurs pays parmi ceux réalisant les plus forts taux de croissance des dernières années consentent de grands efforts en matière d’éducation et de santé. L’Indonésie en fait partie. Le pays investit chaque année 20% de son budget dans l’éducation. En 2009, le pays aux 17.000 îles (257 millions d’habitants), a lancé son programme pour le préscolaire. Depuis, 260.000 centres ont vu le jour, couvrant 700.000 enfants. Des transferts d’argent sont, par ailleurs, opérés au profit des familles pauvres afin de les encourager à garder leurs enfants à l’école. En matière de santé, une couverture médicale universelle a été mise en place.

Emlyon Casablanca lance ses propres Moocs

Démocratiser l’accès au savoir et à l’enseignement supérieur, tel est le but de la business school Emlyon. A partir de son campus de Casablanca, l’école vient de lancer sa première plateforme Mooc (massive open online course), pour le Maroc et l'Afrique (emlyonx.em-lyon.com). Après avoir constaté que 20% des inscrits aux plateformes Moocs des universités européennes sont des Africains, la business school française a décidé d’élaborer un modèle dédié au continent. Elle s’est fixé comme objectif de répondre aux enjeux de la formation supérieure en Afrique, mais aussi de combler le déficit qu’elle accuse en matière d’accès à un enseignement supérieur de qualité.

L'université Cadi Ayyad se lance de nouveaux défis

Innovation C’est le nouveau mot d’ordre affiché par l’université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech/Safi pour la rentrée universitaire 2017-2018. Innovation d’abord dans le contenu de l’enseignement avec l’introduction des langues, la culture et les soft skills, une première au Maroc. Après avoir testé ces modules pour quelques masters l’an dernier, l’université a décidé de généraliser ces programmes transversaux à l’ensemble des étudiants. Objectif: mieux préparer les jeunes à l’insertion professionnelle. Pour les langues (français et anglais) et la culture, l’enseignement visera à doter mes étudiants de vocabulaire, d’idées et de concepts pour comprendre leur environnement immédiat et lointain, explique Fatima-Zahra Iflahen, professeur à la faculté des Lettres et responsable de ce programme d’enseignement.

Le MOOC, nouvel outil de formation professionnelle

Des adultes toujours plus nombreux suivent des cours via des plates-formes numériques afin d’obtenir une certification valorisable sur le marché de l’emploi. Gratuits pour se cultiver, payants pour se former : telle est schématiquement l’alternative désormais proposée par les plates-formes de cours en ligne. Attirant un nombre croissant d’adultes en quête de complément de formation, beaucoup de MOOC ont évolué vers des modèles « freemium », qui permettent d’obtenir un certificat de réussite à l’issue d’exercices complémentaires et moyennant quelques dizaines d’euros. Alors que la très grande majorité des inscrits à un MOOC ne finit pas le cours, par manque d’implication mais aussi par choix assumé de seulement picorer quelques contenus, ces attestations distinguent les utilisateurs les plus assidus qui apprécient de voir reconnaître les compétences acquises.

France/ Regroupement des universités : quel statut ?

Le ministère se donne dix ans pour tirer le bilan du rapprochement entre établissements du supérieur, censé améliorer leur visibilité à l’international. Parmi les dossiers chauds de la rentrée, celui des regroupements d’universités et d’établissements est passé au second plan derrière la question des « prérequis » et celle du système APB, qui mobilisent les syndicats étudiants. Les acteurs de l’enseignement supérieur sont toujours dans l’expectative : quel cap le gouvernement souhaite-t-il donner à ces rapprochements ? Et à quoi ressembleront les futures politiques de gouvernance des universités ?

Shanghai Ranking : l'université Cadi Ayyad de Marrakech brille en mathématiques et en physique

L'université Cadi Ayyad de Marrakech se place dans le Top 300 du prestigieux classement international, le Shanghai Ranking, dans le domaine des mathématiques et de la physique. Shanghai Ranking, le prestigieux classement des 500 meilleures universités dans le monde, place l’université Cadi Ayyad (UCA) au Top 300 dans le domaine des mathématiques sur 1200 universités mondiales. Au Maroc, au Maghreb et en Afrique francophone, l'université de Marrakech dirigée par Abdellatif Miraoui se place en tête. En physique, elle se classe deuxième au Maroc derrière l'université Mohammed V. Elle se positionne troisième en Afrique et deuxième dans le monde arabe dans la même discipline.

Enseignants, déclic décisif pour la réforme

«La réforme de l’éducation nationale est possible. Il faut simplifier le problème qui peut sembler difficile». Dans ce chantier titanesque, Mohamed Hassad s’est montré pragmatique lors d’une conférence de presse donnée 11 jours après la rentrée scolaire. C’est dire l’intérêt qu’il accorde à l’opinion publique et aux parents d’élèves. Qu’importe, le ministre a remis sur la table les efforts menés pour améliorer les conditions de travail pour les enseignants et pour les élèves.

La forte implication des différentes parties prenantes lors de la rentrée scolaire démontre que la réforme de l’école est possible

Le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Hassad a affirmé, lundi à Rabat, que la forte implication des différentes parties prenantes lors de la préparation de la présente rentrée scolaire démontre que « la réforme de l’école est possible, mais à condition de renforcer la mobilisation sociale autour de ce chantier national ». Animant une conférence de presse consacrée à la présentation des nouveautés de l’actuelle rentrée scolaire, universitaire et professionnelle 2017-2018, M. Hassad a indiqué que la rentrée scolaire ne constitue qu’une étape dans le processus visant à rétablir la confiance dans l’école marocaine et à promouvoir le système éducatif.

L’effectif des étudiants universitaires a connu une augmentation considérable, au titre de la présente rentrée universitaire

L’effectif des étudiants universitaires a connu une augmentation considérable en passant de 781.505 en 2016-2017 à 900.000 inscrits au titre de la présente rentrée universitaire, a souligné, lundi à Rabat, le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Mohamed Hassad. Le département de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique œuvrera au développement des établissements universitaires à travers à la mise à niveau des espaces universitaires, des équipements et des cités, outre des services sanitaires et des prestations sociales, a relevé M. Hassad lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation des nouveautés de la rentrée scolaire, universitaire et de la formation professionnelle 2017-2018.

M. Laenser plaide pour des formations additionnelles des cadres des collectivités locales dans l’administration territoriale

Le président de l’Association des régions du Maroc et président de la région de Fès-Meknès, Mohand Laenser a plaidé, lundi à Salé, pour le renforcement des capacités des cadres des collectivités territoriales par des formations additionnelles dans l’administration territoriale. Dans une déclaration à la MAP en marge des travaux du 1-er Forum sur les collectivités territoriales en Afrique, qui se tient du 18 au 21 septembre à l’Université Internationale de Rabat (UIR) sous le thème « Les ressources humaines des collectivités territoriales africaines : le temps d’agir, c’est maintenant !« , M. Laensar a souligné que « quelle que soit la formation et la qualification d’un cadre de collectivité locale en administration centrale, il a toujours besoin d’une formation additionnelle dans l’administration territoriale ».

Le Maroc a réalisé des “progrès énormes” dans le domaine de l’éducation au cours de la dernière décennie, selon l’UNESCO

Le Maroc a réalisé des “progrès énormes” dans le domaine de l’éducation au cours des dix dernières années, a affirmé, jeudi à New York, M. Manos Antoninis, Directeur du Rapport mondial de suivi sur l’éducation, publié cette semaine par l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). “Le Maroc est un exemple des pays qui ont fait des progrès énormes dans l’éducation au cours des dix dernières années et initié des réformes sur la problématique de la langue” d’enseignement, a expliqué M. Antoninis, lors d’une conférence de presse au siège des Nations Unies, dédiée à la discussion de l’édition 2017-2018 de ce rapport phare de l’UNESCO.

Quels sont les critères pour accéder à l’université en Europe ?

Notes au bac, épreuves, lettres de motivation et activités extrascolaires font partie des modes de sélection dans les universités européennes, alors que le gouvernement français vient d’annoncer une grande réforme de l’entrée à la fac. Pour mettre fin à la pratique du tirage au sort à l’entrée des licences universitaires qui croulent sous les demandes, la ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal, vient d’annoncer un nouveau système global d’admission. Les universités pourront désormais examiner certains critères (des notes de l’élève à sa motivation, en passant par ses activités extrascolaires) avant de répondre aux candidatures.

France/ Entrée à l'université : les quatre points cardinaux de la réforme

Le gouvernement a annoncé, lundi 30 octobre 2017, une réforme de l'entrée à l'université. Accompagnement renforcé dès la terminale, nouvelle procédure d'orientation et un APB rénové, une licence plus progressive et la fin de la Sécurité sociale étudiante... l'Etudiant vous dit tout sur ce qui va changer pour accéder à l'enseignement supérieur. "Nous proposons un plan global car pour réussir dans l'enseignement supérieur, il faut se préparer, se sentir bien, se loger de manière convenable…" C'est ainsi que le Premier ministre Édouard Philippe a introduit les 20 mesures du Plan étudiants, lundi 30 octobre 2017.

Education nationale : le calendrier des examens pour l'année 2017-2018

La session ordinaire de l'examen national unifié du baccalauréat 2017-2018, toutes branches confondues, se déroulera les 5, 6, 7 et 8 juin 2018, tandis que la session de rattrapage aura lieu les 10, 11 12, 13 juillet. La session ordinaire de l'examen régional unifié de la première année du baccalauréat et des candidats libres sera organisée les 1er et 2 juin 2018 pour toutes les branches, alors que la session de rattrapage aura lieu les 6 et 7 juillet. Pour les candidats libres, la session ordinaire des travaux pratiques aura lieu les 8 et 9 juin. La session de rattrapage aura lieu le 9 juillet.

Québec / Contre une école à trois vitesses

Au Québec, la proportion d’élèves fréquentant l’école privée francophone a quadruplé depuis 1970. Ils sont aujourd’hui 12 %. Ce taux est de loin supérieur à la moyenne canadienne actuelle, qui est de 6 %. Rappelons qu’au Canada, cinq provinces financent les établissements privés : le Québec, le Manitoba, la Saskatchewan, l’Alberta et la Colombie-Britannique. Le financement varie selon la province de 50 à 70 % de la subvention accordée aux écoles publiques par élève.

La Fondation Phosboucraa s’allie à Microsoft pour l’inclusion numérique dans les régions Sud

La Fondation Phosboucraa vient de signer un contrat de partenariat avec Microsoft Maroc visant à faire bénéficier les populations des régions du sud du Royaume du programme «Inclusion numérique». Signé par la directrice générale de Microsoft pour l'Afrique du Nord, la Méditerranée orientale et le Pakistan, Leila Serhan, directeur général de Microsoft Maroc, Hicham Iraqi Houssaini et la vice-présidente déléguée de la Fondation Phosboucraa, Hajbouha Zoubeir, cet accord ambitionne de dynamiser l'employabilité des jeunes des provinces du Sud, à travers les métiers du digital, d'accompagner les startups et porteurs d'idées de projets et de renforcer les capacités digitales des organisations à but non lucratif.

Le roi inaugure un complexe socio-éducatif, sportif et médical à Rabat (VIDEO)

Le roi Mohammed VI, a procédé, vendredi à l’arrondissement Youssoufia à Rabat, à l’inauguration du Complexe socio-éducatif, sportif et médical, réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH). Mobilisant des investissements de plus de 50 millions de dirhams (MDH), ce nouveau complexe offre un cadre propice d’accueil et d’accompagnement des personnes cibles – femmes, jeunes, personnes à besoins spécifiques, personnes âgées et retraités – à travers notamment des actions d’écoute, de conseil et des activités culturelles, éducatives et sportives.

France / Entrée à l’université : ce qui va changer à la rentrée 2018

Au terme d’une concertation lancée lundi 17 juillet avec les représentants des étudiants, des présidents d’université, des enseignants et des parents d’élèves, le premier ministre, Edouard Philippe, et la ministre de l’enseignement supérieur, Frédérique Vidal, annoncent lundi 30 octobre une réforme d’ampleur à l’entrée à l’université pour 2018. Une orientation renforcée au lycée, des parcours personnalisés dans l’enseignement supérieur selon le profil du bachelier, des prérequis fixés dans chaque licence avec un cadrage national… telles sont les différentes mesures qui devraient être mises en place dès cette année, avec une nouvelle plate-forme qui remplacera l’algorithme Admission post bac (APB).

France / « Nos universités peuvent encore êtres sauvées »

Il faut à la fois sélectionner les bacheliers et adapter les études à la diversité des parcours, estiment trois universitaires, responsables de l’association Qualité de la science française, dans une tribune au « monde ». Tribune. L’université française est placée aujourd’hui devant un choix historique : retrouver sa vocation de transmission et de création des savoirs, ou s’abîmer dans le déclin. La situation est celle-là parce que diverses organisations ont eu pour seule revendication la demande de plus de moyens et parce qu’une partie de la com­munauté universitaire a renoncé à considérer la transmission du savoir par la recherche comme sa première mission didactique. S’y sont ajoutées l’attitude démagogique d’associations d’étudiants qui se désintéressent du destin de ceux qui échouent, car mal orientés, et l’absence de courage des politiques.

Le Maroc peine à lutter contre l’absentéisme des enseignants

Les absences répétées des enseignants marocains coûtent au royaume 100 millions d’euros par an. Pour circonscrire le fléau, le gouvernement a décidé récemment de dénoncer publiquement les coupables. Cette démarche est critiquée par l’Unesco. Les enseignants marocains doivent être ravis de voir partir Mohamed Hassad. Entre eux et l’ex-ministre de l’Éducation, qui vient d’être limogé par le roi Mohamed VI, le courant ne passait plus ces dernières semaines. Un point de non-retour a été atteint à la suite de la publication, fin septembre, d’une liste de 611 enseignants absentéistes qui ont cumulé 2 985 jours.

Lancement de la plateforme MOOC pour le Maroc et l'Afrique : Emlyon Business School

Emlyon Business School a lancé hier à Casablanca, sa plateforme MOOC pour le Maroc et l’Afrique. Une initiative qui s’assigne pour objectif d’encourager l’enseignement en ligne et de répondre aux enjeux de la formation sur le continent. Emlyon business school vient de se doter de sa propre plateforme MOOC pour le Maroc et l’Afrique « emplyonX ». Son lancement a eu lieu hier à Casablanca, en marge d’une conférence de presse. Le but étant de « répondre aux enjeux de la formation sur le continent et de contribuer à combler le déficit qu’accuse l’Afrique en matière d’accès à l’enseignement supérieur et aux formations de qualité», expliquent les organisateurs.

HASSAD NE SAUVERA PAS L’ENSEIGNEMENT PUBLIC DE LA FAILLITE

Le ministre de l’éducation nationale sortant, Mohammed Hassad, ne finira pas le travail entamé ces derniers mois, pour redorer le blason de l’école publique, puisqu’il vient d’être limogé par le roi pour des faits remontant à son ancien mandat de ministre de l’intérieur dans le précédent gouvernement. De l’avis général, Mohammed Hassad avait sa mission à cœur et promettait des changements encourageants avec les premières mesures réalisées sur le terrain en très peu de temps à la tête du département de l’éducation nationale avant qu’il ne soit contraint de partir.

Le fonds Actis actif dans la formation de l’élite de demain en Afrique aussi…

Entretien avec Luis Lopez, CEO d’Honoris United Universities C’est à travers le réseau Honoris United Universities, leader sur les marchés émergents, que le fonds d’investissement britannique Actis a décidé d’accorder une bourse de 100.000 US $ à deux étudiants diplômés du réseau.
Éducation et Formation du 30 Octobre au 03 Novembre 2017


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Novembre 2018 - 13:37 Education et formation du 05 au 09 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100815
20150422_121229
cnd
20150226_100529
20150226_095904
20150226_100728