Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 02 au 06 Juillet 2018

Veille Maraacid


Métiers éducatifs : Une première dans le Royaume

L’offre de formation se renforce à Rabat. La capitale vient de se doter du tout premier centre de formation dans les métiers éducatifs et sociaux. La structure, première du genre dans le Royaume, a été inaugurée samedi, à l'arrondissement Yaâcoub Al Mansour, par le Souverain. D’un coût de 12 millions de DH, ce centre réalisé sur 3.400 m2 favorisera l’insertion socioprofessionnelle des jeunes et la scolarisation de la petite enfance. Le projet est porté par la Fondation Mohammed V pour la Solidarité. L’objectif est de développer des compétences dans le secteur de l’éducation afin d’accompagner les réformes engagées par le Maroc dans ce domaine, notamment la généralisation du préscolaire dans l’enseignement public.

Rabat : Formation pour 2.000 non-diplômés

Un groupe 1.000 personnes de la région de Rabat-Salé-Kénitra a bénéficié du programme de formations destiné à 2.000 jeunes non-diplômés et porteurs de projets. Ce programme fait partie de la convention signée entre le Conseil régional et l'Agence nationale de la promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC) dotée d'une enveloppe budgétaire de 12,5 millions de DH. L’objectif est d’améliorer l'employabilité des non diplômés et porteurs de projets. Les formations touchent les domaines de l’agriculture, la gastronomie, l'hôtellerie... Au total, 500 porteurs de projets d’auto-emploi seront accompagnés.

Maroc : 117 lauréats de la 53e promotion du Cycle normal des agents d’autorité

Le nombre de lauréats de la 53ème promotion du Cycle normal des agents d’autorité est de 117, dont huit femmes, alors que le nombre d’inspecteurs a atteints vingt lauréats, dont six femmes, a indiqué l’Institut royal de l’Administration territoriale (IRAT). Ces lauréats ont bénéficié tout au long de deux années d’une formation polyvalente combinant entre le volet militaire et administratif, souligne l’Institut dans un communiqué rendu public à l’occasion de la cérémonie de sortie de la 53ème promotion des agents d’autorité et de la 8ème promotion des inspecteurs de l’administration territoriale qui a été présidée, jeudi à Kénitra, par le ministre de l’Intérieur Abdelouafi Laftit.

Palestine – Le Maroc a octroyé 120 bourses d’études aux étudiants palestiniens au titre de l’année 2018-2019

L’ambassadeur de Palestine à Rabat, Jamal Choubki a fait part, jeudi, de sa gratitude, au nom de l’Etat palestinien, au Maroc pour son soutien constant au peuple palestinien, « comme en témoigne l’octroi par le Royaume de bourses au profit d’étudiants palestiniens ». En Palestine, l’enseignement est l’un des piliers de la préservation de l’identité nationale et il contribue à ce titre à la formation de générations de Palestiniens qualifiés, avertis et capables de défendre leur terre et leur histoire, a indiqué le diplomate palestinien, cité par l’Agence palestinienne de presse Wafa.

L'EMI remporte le premier prix de la compétition nationale d'Enactus Morocco

L'École Mohammadia d'Ingénieurs a remporté le premier prix de la 15ème édition de la compétition nationale d'Enactus Morocco, le plus grand événement d'entrepreneuriat social estudiantin en Afrique du Nord. Le deuxième prix est revenu à l’Ecole nationale supérieure des arts et des métiers de Casablanca, tandis que la faculté des sciences de Rabat a décroché le troisième prix, lors d'une cérémonie organisée, jeudi soir et marquée par la présence de plusieurs grands organismes marocains et étrangers représentés par leur top management dans le but d'encourager les jeunes à fort potentiel et les programmes d’innovation sociale. Enactus est une organisation internationale qui œuvre dans l'entrepreneuriat social estudiantin et le développement durable. Elle a été créée en 1975 et elle est basée au Missouri, aux Etats-Unis.

Ecole coopérative : Le pari osé d’un groupe de parents

Récupérer une école publique abandonnée pour en faire le modèle de leurs rêves. Un groupe de parents, exaspérés par la médiocrité et la cherté de l’offre éducative disponible, a décidé d’unir ses forces et de prendre les choses en main, en lançant une «école coopérative». Un modèle à but non lucratif où les parents versent un ticket d’entrée. Cette mise de départ s’apparente à une épargne qu’ils récupèrent à la fin de la scolarité de leurs enfants, puisqu’ils sont remboursés par ceux qui les remplacent. A ce montant se rajoutent des frais de scolarité correspondant au budget de fonctionnement, autour de 2.000 DH par mois. La somme couvrirait tout, y compris la cantine et les activités parascolaires.

Formation en éducation : Le texte adopté

Le conseil de gouvernement a adopté le projet de décret fixant la vocation des établissements universitaires, les cycles des études supérieures ainsi que les diplômes nationaux correspondants. Présenté par le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, ce projet vise à inclure la formation en éducation dans les établissements universitaires à accès ouvert et ceux à accès limité.

Maroc : Vingt réfugiés obtiennent leur licence universitaire avec une bourse « DAFI »

Une vingtaine de réfugiés parmi ceux ayant bénéficié de la bourse de « l’Initiative académique allemande Albert Einstein pour les réfugiés » (DAFI) au Maroc, ont obtenu leurs licences universitaires, tandis que 30 autres poursuivent leurs études, indique l’Agence des nations unies pour les réfugiés (UNHCR). Depuis septembre 2017 et pour la première fois au Maroc, 50 réfugiés ont pu bénéficier de la bourse « DAFI », octroyée par le Gouvernement allemand pour les réfugiés dans 39 pays, précise l’UNHCR dans un communiqué, soulignant que parmi ces étudiants, figurent 28 arabophones d’origine syrienne, yéménite et palestinienne, et 22 francophones issus de pays subsahariens tels que la République centrafricaine, le Cameroun ou encore la Gambie.

Les alternatives pour les niveaux bac

Rater son bac est une dure épreuve! Considéré comme un passeport pour continuer ses études, et réussir sa carrière, la plupart des étudiants qui y échouent ne veulent pas baisser les bras et retentent leur chance l’année suivante. Cette année, 187.138 bacheliers ont réussi leurs examens, soit 57,36% de l’effectif, et quelque 153.931 passeront en session de rattrapage le 10 juillet prochain. Ceux qui ne s’obstinent pas à rempiler ont plusieurs belles opportunités devant eux. La formation professionnelle, délaissée par les jeunes qui sont plus portés sur des métiers considérés gratifiants, leur offre de belles occasions de démarrer leur carrière plus tôt, mais aussi de maximiser leurs chances d’évoluer rapidement.

Des jeunes en échec scolaire traitent 680 t de déchets informatiques

De 2010 à aujourd’hui, 560 jeunes en échec scolaire, récupérés et formés par l’ONG Al Jisr, ont récolté et traité 150.000 articles informatiques. Cela correspond à 680 tonnes de déchets électroniques qui ont été recyclés par le groupe Managem. L’initiative, qui rentre dans le cadre du programme Green Chip formant des agents en maintenance informatique, a aussi permis de revaloriser 1.500 ordinateurs remis à des écoles publiques. Récemment, Al Jisr a organisé un séminaire sur l’employabilité des jeunes grâce aux métiers verts avec le MEPI (US Middle East Partnership Initiative). Une quinzaine d’associations y ont pris part.

En France, l'origine sociale conditionne fortement l'accès aux diplômes et la réussite professionnelle

La France, terre d’inégalités en matière d’éducation, et donc de réussite sociale ? C’est ce que conclut une étude réalisée à partir de données statistiques portant sur 80 000 personnes par France Stratégie, un institut d’études rattaché au cabinet du Premier ministre. Selon ses conclusions, l’inégalité des chances en France est d’abord "éducative", les personnes issues de milieux modestes ayant beaucoup moins de chances que les enfants de cadres d’accéder à de longues études, donc à des revenus élevés.

Even more British schools in Morocco very soon…

Le Maroc et le Royaume-Uni ont signé, jeudi à Londres, un accord visant à fixer les conditions régissant la création, l’ouverture et la gestion des écoles britanniques au Maroc. Signé par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita et son homologue britannique, le Secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères et au Commonwealth, Boris Johnson, en marge de la première session du dialogue stratégique Maroc-Royaume Uni, cet accord est une reconnaissance de l’excellence des relations de longue date unissant Rabat et Londres.

Universités : Une rentrée «exceptionnelle»

Le chef du gouvernement estime que la prochaine rentrée universitaire revêt un caractère exceptionnel. El Othmani promet de réduire les difficultés relatives à l’enseignement supérieur, dès la prochaine rentrée universitaire. Selon lui, le système doit être mis à niveau pour accueillir les nouveaux bacheliers. Hébergement, restauration, transport... Des changements sont prévus. L’enseignement supérieur concerne 900.000 étudiants et s’apprête à accueillir quelque 220.000 inscrits en septembre prochain.

10 élèves représentent le Maroc au championnat de mathématiques des jeunes méditerranéens

Le ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique a indiqué que 10 élèves vont représenter le Maroc à la 59e édition de l'Olympiade internationale de mathématiques, prévue du 4 au 14 juillet en Roumanie, et à la cinquième édition du championnat des mathématiques des jeunes méditerranéens, qui sera organisée du 18 au 21 juillet en Italie.

La Fondation Atiijariwafa bank prépare les élites de demain

La Fondation Attijariwafa bank a organisé du 19 au 23 juin, la 12e édition de la semaine de concentration au profit des élèves des classes préparatoires scientifiques issus des centres publics marocains, admissibles aux oraux des concours d’accès aux grandes écoles d’ingénieurs françaises. L’édition de cette année, qui s’est déroulée à l’université Al Akhawayn partenaire de cette action depuis son lancement, a profité à 97 étudiants admissibles aux Grandes Ecoles d’ingénieurs françaises (Polytechnique, ENS, Centrale Supélec, Mines Ponts), sélectionnés par ordre de mérite, parmi les admissibles issus des classes préparatoires publiques de tout le Royaume, dont le nombre continue à enregistrer une tendance haussière ces dernières années.

Licence en éducation : "On vise des enseignants d'une nouvelle génération"

Un cycle de trois ans qui peut déboucher soit sur la poursuite des études académiques, soit sur le début de la formation professionnelle pour l'accès à la fonction d'enseignant. Le Chef du gouvernement Saâdeddine Elotmani a lancé, ce jeudi 28 juin, le cycle de licence en éducation dans les universités marocaines. Un projet nouveau qui vient en exécution de la stratégie nationale de formation des cadres de l’éducation. L’objectif est d’améliorer «la qualité» de la profession, mais aussi de satisfaire les besoins en enseignants, sachant que l’Exécutif projette de recruter 300.000 enseignants à l’horizon 2020, ce qui correspond à un «renouvellement de 80% des effectifs», affirme Saaid Amzazi, ministre de l’éduction nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Généralisation de la programmation dans les lycées publics

Au-delà de l’utilisation des outils des TIC, le programme GENIE (généralisation des technologies d’information et de communication dans l’enseignement au Maroc) axe aussi sa mission sur l’acquisition de compétences en informatique. L’objectif est d’initier les lycéens marocains à la programmation et de les encourager à terme, à s’orienter vers des études d’informatique. Cette année, les étudiants de 4e et 5e année de Supinfo (école privée française d’informatique basée à Casablanca et Rabat) vont participer à la formation des lycéens. Une convention a été signée, dans ce cadre, par l’école et le ministère de l’éducation nationale. A noter que le programme GENIE, entamé en 2005, a permis de doter 70% des écoles marocaines d’internet dont 40% en milieu rural et de former 260 000 enseignants à l’usage des TIC.

Une première : les attestations du bac aux non-voyants seront imprimées en braille

Une première au Maroc, à marquer d’une pierre blanche: les personnes atteintes de cécité ayant décroché leur bac, auront leurs attestations en braille. Les attestations du baccalauréat de cette, délivrées aux personnes souffrant de cécité, seront imprimées en braille. C’est ce qu’a annoncé Mustapha El Khalfi, ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement.

Les nouveautés de la rentrée universitaire 2018-2019

Le gouvernement a annoncé, ce jeudi 28 juin, sept nouvelles mesures pour la rentrée universitaire 2018-2019. Il s'agit de: - renforcement de l'offre d'accueil et des infrastructures pour répondre à l'augmentation du nombre d'étudiants (900.000 étudiants dans le secteur public), - augmentation de 30% de la capacité d'accueil des établissements d'enseignement supérieur à accès limité, - lancement pour la première fois d'une licence professionnelle dans l'éducation,

Amzazi : Recrutement de 200.000 enseignants jusqu’en 2030

Le renouvellement du personnel enseignant est une des clés de la réforme du secteur de l’enseignement au Maroc, et le ministère de l’Education nationale prévoit le recrutement de plus de 200.000 enseignants jusqu’en 2030, a indiqué mercredi le ministre Said Amzazi. A la fin du programme de refonte du système éducatif (2015-2030), le taux de renouvellement du personnel enseignant sera de 80%, a précisé Said Amzazi, le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, à l’ouverture de la séance d’audition et d’interaction du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique.

Les écoles publiques vont devenir des pépinières de « super codeurs »

La convention a été signée, le 29 juin 2018 à Rabat, par Youssef Belqasmi, secrétaire Général du département de l’Education Nationale au ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et Yves Gauthier Directeur Général d’Orange Maroc. Orange ouvre désormais une voie inespérée aux écoliers des établissements publics pour qu’ils deviennent de «super codeurs». L’opérateur vient de signer une convention de partenariat avec le département de l’Éducation Nationale qui porte engagement des deux parties à organiser des ateliers pour l’apprentissage du coding dans les écoles publiques. «Ce projet apprendra aux enfants des écoles publiques primaires à coder et inventer leurs propres jeux, tout en leur permettant de s’engager dans des projets porteurs de sens, en les invitant à s’exprimer sur des enjeux sociétaux à travers le coding», peut-on lire dans un communiqué conjoint des signataires.

Coding : Partenariat entre Orange Maroc et le Ministère de l’Education Nationale

Youssef Belqasmi, Secrétaire Général du département de l’Education Nationale au Ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et Yves Gauthier, Directeur Général d’Orange Maroc, ont signé à Rabat, le 29 juin 2018, une convention de partenariat. Celle-ci s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des directives royales qui incitent tous les acteurs sectoriels à assurer le succès du système d’éducation et de formation. Elle concrétise, également, la politique d’ouverture du Ministère aux différentes composantes de la société civile, et confirme son engagement à généraliser l’utilisation des technologies de l’information et de la communication comme outil pédagogique dans les écoles marocaines.

Réception à Rabat en l’honneur des bacheliers ayant obtenu les meilleures notes (session de juin 2018)

Le Ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a organisé une réception en l’honneur des bacheliers ayant obtenu les meilleures notes lors des épreuves du baccalauréat (session de juin 2018).

Le cycle Master, un enjeu primordial pour la construction des capacités en matière de recherche au Maroc

Le cycle Master constitue un enjeu primordial pour la construction des capacités en matière de recherche scientifique au Maroc et un outil pour l'orientation et la formation de ces étudiants qui accéderont ensuite au cycle doctoral, et seront à même de porter haut le flambeau de la réforme dans différents domaines, a indiqué, lundi à Rabat, le secrétaire d'État chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Khalid Samadi.

Enseignement supérieur : Les moyens de renforcer la coopération dans le domaine de l'éducation au centre d'entretiens

Les moyens de renforcer la coopération dans le domaine de l'éducation étaient au centre d'entretiens, tenus récemment à Rabat, entre le ministre de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi et le ministre britannique de l'investissement, Graham Stuart.

Formation aux médias : Un centre pour monter en compétences

Un nouveau-né dans le monde de la formation aux médias! Il s’appelle Centre de l’innovation médiatique et de l’entrepreneuriat (CIME). Sa mission: relever le niveau des compétences et la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes lauréats du secteur. En effet, ce centre vient accompagner les jeunes professionnels des médias dans la création de contenus innovants, de nouvelles start-up de communication, ou encore soutenir les entreprises de presse en difficulté.

London Academy Casablanca : Bilan positif pour la «Smart School»

Une année après son ouverture, la London Academy Casablanca vient tout récemment d’obtenir l’accréditation Cambridge d’éducation britannique. Cette consécration vient s’ajouter à celle octroyée par le ministère de l’Education nationale à l’ouverture. «Notre établissement opère avec une approche pédagogique différente. Elle se veut pragmatique et en cohérence avec ce qui se fait à l’étranger pour pouvoir avancer», assure Samir Benmakhlouf, fondateur de la London Academy. Passionné de l’éducation, l’ancien directeur général de Microsoft a quitté ce poste qu’il a occupé durant quatorze ans pour se consacrer à son projet.

Université privée de Fès : 1er test d’immersion pour les étudiants

Que du bonheur pour les étudiants de l’Université privée de Fès (UPF). Celle-ci, rappelons-le, vient d’obtenir son sésame de reconnaissance étatique. Elle est, en ce sens, la première université privée reconnue par l’Etat au niveau de la région Fès-Meknès. Un titre qui encourage les dirigeants et rassure les étudiants quant à la qualité des formations et à leur employabilité. Parmi ces derniers, sept étudiants de la filiale Design ont pu vivre en direct une expérience des plus glorieuses pour leur cursus. Ils ont été consacrés, aux côtés du designer marocain Hicham Lahlou qui représentait le continent africain en tant que commissaire, lors du 21e salon «Salone Satellite 2018» à Milan.

Résultats du baccalauréat 2017-2018 : la première réaction d’Amzazi

Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, s’est félicité des résultats du baccalauréat 2018 avec un taux de réussite de 57%, ce qui représente sept points de plus par rapport à l’année dernière. Dans une déclaration à le360, le ministre de l'Education nationale Saïd Amzazi a exprimé sa "fierté suite aux résultats des bacheliers qui ont permis d'augmenter le taux de réussite". Saïd Amzazi a saisi cette occasion pour féliciter et rendre hommage au dévouement et au sérieux des élèves ainsi qu'à leurs familles "qui les ont accompagnés sur le chemin de cette réussite".

L'Université Al Akhawayn, seul établissement marocain au classement mondial QS ranking 2019

L'Université Al Akhawayn (Ifrane) est le seul établissement marocain à figurer dans le classement américain des meilleures universités au monde, le "QS world university ranking 2019". L'université marocaine est classée 801e sur un total de près de 1.000 établissements. Quelque 17 universités africaines figurent également dans le classement notamment celles d'Afrique du Sud, d'Egypte et du Kenya.

Refonte du concours d’accès à l’Institut royal de l’administration territoriale

Sur instructions royales, le ministère de l’Intérieur a entrepris une refonte globale du concours d’accès au cycle normal de l’Institut royal de l’administration territoriale, et ce en y introduisant une série de nouveautés. Ce concours, qui s’est déroulé dimanche 24 juin à la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales-Agdal, a vu la participation de 2.000 candidats dont 500 candidates, soit 25%. "La refonte de ce concours intervient en application des hautes instructions du Roi Mohammed VI, exhortant à la valorisation du capital humain et du système de recrutement du corps des agents d’autorité en ciblant les compétences qualifiées pour des postes de responsabilité", a indiqué dans une déclaration à la MAP, le gouverneur, directeur du personnel d’autorité, Ghassane Gassab.

German Academy s’implante au Maroc

German Academy ouvre deux établissements respectivement à Casablanca et Marrakech. Elle assure une formation universitaire et professionnelle au double concept d’alternance Maroc-Allemagne et Université-Entreprise, calquée sur le modèle des universités et établissements de formation germaniques. L'établissement cible les étudiants marocains et d'Afrique subsaharienne. Les formations portent sur les filières innovantes tels que les énergies renouvelables, la médecine, le pharmaceutique, l’industrie de l’automobile, l’offshoring et la robotique.

Mohamed Diouri : «L’enseignement supérieur privé ne peut se placer que comme un complément du public»

L’ISGA est l’un des instituts leaders sur le marché de l’enseignement supérieur privé au Maroc. Dans cet entretien, son fondateur revient sur le bilan de l’Institut depuis sa création mais également la place qu’il occupe dans le domaine de l’enseignement privé et ses principales nouveautés pour la rentrée universitaire 2018-2019.
Education et formation du 02 au 06 Juillet 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 16 Juillet 2018 - 16:48 Education et formation du 09 au 13 Juillet 2018

Lundi 2 Juillet 2018 - 11:05 Education et formation du 25 au 29 Juin 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100556
cnd
20150226_095904
rofoof
20150226_100529
20150226_101251