Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 04 au 08 Mars 2019

Veille Maraacid


Microsoft Office 365 Éducation (online) gratuit pour les enseignants et les étudiants

Microsoft propose « Office 365 Éducation » pour les étudiants et les personnels enseignants qui comprend les versions online de Word, Excel, PowerPoint, OneNote et Microsoft Teams (plate-forme numérique qui réunit les conversations, le contenu et les applications en un seul endroit), ainsi que des outils pour la classe. Cette version gratuite nommée « Office 365 A1 » fonctionne essentiellement en ligne (via un navigateur web pour les outils bureautiques et version de bureau pour OneNote).

L’horaire scolaire va-t-il changer au Maroc ?

Il est attendu que l’étude entreprise par le ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative, concernant l’heure légale, livre ses conclusions vers la fin de ce mois de mars. Et selon une source au sein du ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, les décisions qui seront prises, GMT+1 ou retour à GMT, sont attendues avec impatience. Ceci, afin que le ministère de tutelle puisse prendre les mesures nécessaires sur ce sujet.

Le Maroc et le Royaume-Uni signent pour la recherche agronomique

L’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) vient de signer une convention de partenariat avec deux institutions importantes de recherche agronomique au Royaume-Uni (Rothamsted Research et l'Université de Cranfield) en vue de construire un avenir agricole résilient pour l’Afrique. Ce projet sera soutenu par le Groupe OCP, acteur majeur du marché mondial des engrais, souligne L’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), dans un communiqué parvenu à la MAP, observant que cette annonce ''est corollaire à l’accroissement des relations entre le Royaume-Uni et le Royaume du Maroc visant à renforcer la collaboration bilatérale dans les domaines de l'éducation, de la recherche et de l'innovation''.

Plaidoyer pour la création d’un centre de formation universitaire spécialisé dans les oasis

La création d’un centre de formation universitaire spécialisé dans les questions des oasis est devenue indispensable car ledit centre permettra de former des jeunes capables de rendre compte de la situation dans ces zones fragiles, en voie de dégradation. C’est l’une des recommandations de la sixième édition du Forum international des oasis, tenue à Zagora du 28 au 3 mars sous le thème : «Les zones oasiennes et l’employabilité des jeunes, quelles perspectives?». Les zones oasiennes, lit-on dans la déclaration finale du FIO19 de Zagora, demandent désormais une formation supérieure en matière de développement durable, afin de doter les différentes formes de la vie oasienne de ressources humaines nécessaires pour affronter les défis des changements climatiques et se mettre au diapason des recommandations de la COP 22, tenue il y a trois ans à Marrakech, appelant à des oasis durables.

Enseignants contractuels : Saïd Amzazi reste intransigeant

Le recrutement par contrat d’enseignants cadres des Académies régionales d’éducation et de formation (AREF) constitue un choix stratégique irréversible, a souligné, ce mercredi à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi. Lors d’une conférence de presse consacrée à “La situation des enseignants cadres des AREF”, Amzazi a indiqué que ce mode de recrutement s’inscrit dans le cadre de l’instauration de la régionalisation avancée, à travers l’achèvement du processus de déconcentration et de décentralisation dans le secteur de l’éducation nationale et l’adaptation de la situation des AREF avec les exigences de la loi n° 69-00 relative au contrôle financier de l’État sur les entreprises publiques et autres organismes.

Fuite des cerveaux. 6.000 nouveaux informaticiens pour colmater la brèche

Au total, 2.000 diplômés bac+3 scientifiques seront disponibles immédiatement, selon les chiffres de l’ANAPEC. L’objectif affiché par l’APEBI, c’est la formation de 6.000 ingénieurs, dont 500 dans chacune des 12 régions du Maroc. La sélection des candidats, le suivi de l’insertion des bénéficiaires, la certification des centres de formations et des formateurs ainsi que la remise aux lauréats des certificats de qualification professionnelle seront assurés par l’ANAPEC en collaboration avec des centres de formation pour les développeurs à l’image du programme de 10.000 codeurs.

Enseignement supérieur : La nouvelle stratégie continentale du Maroc

Le Maroc est en passe de s’ériger en hub d’enseignement supérieur en direction de l’Afrique à la faveur de l’impulsion d’une véritable dynamique de diplomatie africaine, a affirmé ce jeudi à Sala al Jadida le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi. « De par sa position géographique stratégique entre deux continents, entre deux mers mais aussi entre Orient et Occident, le Maroc au vu de son riche capital humain peut jouer un rôle édifiant pour relever les défis du continent africain », a indiqué M. Amzazi à l’ouverture de la 2ème édition du Forum Afrique, organisé par l’Université internationale de Rabat (UIR) sous le thème « Repenser l’Afrique : Le Maroc, entre l’Europe et l’Afrique, les nouveaux enjeux ».

Que faut-il pour faire de l’égalité des sexes une réalité dans l’éducation ?

Pour obtenir des informations plus précises et exploitables sur les multiples obstacles rencontrés par les filles en matière d’éducation, plusieurs projets sont en cours pour mesurer les pratiques et les normes discriminatoires et les utiliser pour mettre en place des systèmes éducatifs qui ne contraignent pas les enfants. L’égalité des sexes est au cœur du programme des ODD et constitue un des principes fondamentaux du Plan stratégique du Partenariat mondial pour l’éducation pour la période 2018-2020. L’ODD5 (égalité entre les sexes) cible explicitement les domaines clés de l’inégalité, et l’ODD 4 (éducation) définit plusieurs cibles liées à l’égalité des sexes. La Recommandation générale 36 du Comité pour l’élimination des discriminations à l’égard des femmes réunit ces deux cibles et se fixe comme ambition de parvenir à l’égalité des sexes dans et par l'éducation.

Enseignement supérieur. Un projet institutionnel entre le Maroc et l'UE

La mise en œuvre du projet de jumelage institutionnel entre le Maroc et l'Union européenne (UE) relatif à l'enseignement supérieur vise à accompagner les réformes engagées par le Maroc en la matière, dans le cadre de la vision stratégique de la réforme 2015-2030, a souligné, mardi à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Said Amzazi.

OFPPT : Loubna Tricha décroche un budget de plus de 3,8 MMDH cette année

L’Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail (OFPPT) a tenu, mardi, son Conseil d’Administration sous la présidence du ministre de l’Éducation Nationale de la Formation Professionnelle de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Said Amzazi. Ce conseil s’est déroulé en présence de Moulay Hafid Elalamy, Ministre de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie Numérique, Mohamed El Gharrass, secrétaire d’État chargé de la Formation Professionnelle, et des représentants des salariés, de la CGEM et de différents départements.

Amzazi : Le jumelage avec l’UE va accompagner les réformes de l’éducation au Maroc

La mise en œuvre du projet de jumelage institutionnel entre le Maroc et l’Union européenne (UE) relatif à l’enseignement supérieur vise à accompagner les réformes engagées par le Maroc en la matière, dans le cadre de la vision stratégique de la réforme 2015-2030, a souligné, mardi à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Said Amzazi.

Préscolaire : La FMPS tient son Conseil d’Administration

Le 11ème Conseil d’Administration de la Fondation Marocaine pour la Promotion de l’enseignement préScolaire (FMPS) s’est réuni en session ordinaire sous la présidence de M. Taieb CHKILI, le vendredi 15 février 2019 à 15h30, au Centre d’accueil et de conférences de la Fondation Mohammed VI de Promotion des Œuvres Sociales de l’Education Formation. Cette réunion a été particulièrement marquée par la présentation des réalisations 2018, l’extension de l’offre de formation et de labellisation de la fondation ; ainsi que les grands programmes de développement dans lesquels la FMPS est engagée, qui se traduisent par des conventions de partenariats décisives dans l’avenir du préscolaire au Maroc :

Des projets de Finlande et des Pays-Bas lauréats du Prix UNESCO-Roi Hamad bin Isa Al Khalifa pour l’innovation dans l'éducation

Le Prix UNESCO-Roi Hamad bin Isa Al Khalifa 2018 pour l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans l'éducation sera remis à deux projets innovants permettant de garantir une éducation de qualité. Il s’agit de la technologie d’apprentissage ThingLink (Finlande) et du programme Can’t Wait to Learn (Pays-Bas). Cette année, le Prix récompense l’utilisation de technologies innovantes pour améliorer l’accès à une éducation de qualité pour les groupes vulnérables qui en sont privés en raison d’obstacles culturels et économiques, de handicaps, d’inégalités de genre et/ou de situations de crise. Le Prix met également en lumière des projets qui utilisent des solutions intégrées mêlant technologies couramment utilisées et applications de pointe.

Malaise dans l’enseignement : Nouvelle grève cette semaine

Le secteur de l’enseignement sera de nouveau paralysé durant cette semaine. En effet, cinq centrales syndicales ont appelé à un débrayage durant quatre jours, du lundi 4 au jeudi 7 mars, dans l’éducation nationale. Ces centrales syndicales, (l’Union marocaine du travail (UMT), l’Union générale des travailleurs au Maroc (UGTM), la Confédération démocratique du travail (CDT), la Fédération démocratique du travail (FDT) et la Fédération nationale de l’enseignement (FNE)), protestent contre la suspension du dialogue social et appellent à la satisfaction de leurs revendications.

S’inscrire dans une faculté d’un pays arabo-musulman : le mode opératoire !

Partir étudier dans un pays arabe est une expérience inoubliable : on en apprend davantage sur la langue et sur la culture arabe, et on s’ouvre à l’histoire du monde arabo-musulman. Hélas, il y a peu de pays Arabes où l’on peut partir en toute sécurité en 2019 : seulement le Maroc, le sultanat d’Oman, le Qatar et les Émirats Arabes Unis. Partout ailleurs, même si l’on peut étudier en Égypte ou au Liban, la vigilance doit être renforcée.

Langue d’enseignement. Le débat s’enlise

On s’attendait à un débat de fond sur le projet de loi-cadre relatif à la réforme de l’éducation-formation autour de l’école que nous voulons pour nos générations actuelles et futures et on a eu droit malheureusement à des polémiques stériles et marginales qui escamotent entièrement ce débat. Cette dérive, nous l’avions sentie venir il y a plus d’un an dans un article publié en janvier 2018 en écrivant notamment : «l’essentiel y est l'obligation de l’enseignement fondamental à partir du préscolaire, le renforcement des langues étrangères aux côtés de nos deux langues nationales dans la perspective de maîtriser quatre langues au niveau de la classe terminale, la révision des programmes en les débarrassant des scories rétrogrades et passéistes, une valorisation des ressources humaines, la restructuration de la recherche scientifique, la mobilisation des moyens financiers additionnels, la mise en place d’une gouvernance basée sur la transparence, la responsabilité et la redevabilité…

Ce que les évaluations des pays enseignent à notre partenariat

Le premier rapport de synthèse des évaluations du GPE au niveau des pays examine certains des défis auxquels les pays sont confrontés et permet aux partenaires du GPE de voir ce qui fonctionne et ce qui doit être amélioré. En effet, un système éducatif solide élargit l’accès à diverses opportunités, améliore la santé et stimule la résilience des communautés, tout en alimentant la croissance économique. L’éducation permet l’émancipation des femmes et dote les individus de compétences nécessaires pour s’épanouir dans le présent et dans l’avenir dans des domaines tels que les énergies renouvelables, l’agriculture intelligente, le reboisement forestier et la santé. Chaque pays est en effet confronté à des défis spécifiques, qui nécessitent des approches particulières pour garantir l’inclusion de tous les enfants, même les plus vulnérables.

El Khalfi : Le gouvernement va revoir le statut des cadres des académies conformément au principe d'égalité

Le porte-parole du gouvernement et délégué pour les relations avec le Parlement et la société civile, Mustapha Al-Khalfi, a déclaré que les règles de base relatives à l'enseignement dans les académies régionales d'éducation et de formation seraient bientôt réexaminées conformément au principe de l'égalité des droits et des devoirs et à la compréhension des exigences exprimées, telles que le droit de passer les concours d’accès. El Khalfi a ajouté que la réforme de l’éducation ne peut se faire sans la stabilité et la sécurité fonctionnelle des cadres d’enseignement.

Le roi préside une séance de travail sur la Formation professionnelle

Le Roi Mohammed VI a présidé ce jeudi 28 février au Palais Royal de Rabat, une séance de travail consacrée au programme de mise à niveau de l’offre de Formation professionnelle et de rénovation des filières et des méthodes pédagogiques, annonce un communiqué du cabinet royal cité par la MAP. Cette séance de travail fait suite aux deux réunions précédentes consacrées au secteur de la formation professionnelle, qui bénéficie d’une Haute Sollicitude Royale constante, en tant que levier stratégique de compétitivité et voie prometteuse pour l’insertion professionnelle de la jeunesse.

Le versement des bourses aux étudiants aura lieu dès le mois d’avril, selon le MEN

Au Maroc, le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a annoncé qu’il œuvrera dans les prochains jours à appliquer les dispositions du projet de décret N° 2.18.512, qui vient d’être adopté jeudi par le Conseil de gouvernement et qui fixe les conditions et modalités de versement des bourses d’études et de mobilisation des crédits budgétaires à cet effet. Dans un communiqué, publié vendredi, le ministère a indiqué qu’il va publier les textes d’application y afférents et agir de concert avec les différents intervenants en vue de lancer une plateforme de dépôt des candidatures d’obtention des bourses de l’enseignement supérieur afin de permettre aux étudiants d’obtenir la bourse en avril prochain. Il s’agit également d’accorder aux commissions provinciales suffisamment de temps pour examiner les demandes et d’arrêter la liste des étudiants éligibles.

Amzazi : Le Maroc dispose de plus de 40 programmes de bourses d'étude

Le ministre de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, a souligné lors du sommet euro-asiatique 2019, qu’environ 70.000 étudiants marocains sont inscrits dans des universités pionnières dans le monde et dans des disciplines innovantes qui répondent aux priorités économiques et sociales du royaume. Le ministre a également indiqué que le Maroc dispose de plus de 40 programmes de bourses pour les étudiants marocains avec plusieurs pays partenaires, ajoutant que la stratégie du Royaume dans le domaine de la coopération internationale repose sur la promotion de la coopération Sud-Sud surtout que les conventions signées par le Maroc dans le domaine de l'enseignement supérieur et la recherche scientifique s'élèvent à 150 accords, dont un tiers concernent 30 pays africains.

Un partenariat au profit de l’enseignement mathématique

L’Académie régionale de formation et d’éducation de Casablanca et Casio Middle East sont fiers de présenter les résultats préliminaires de leur programme d’essai scolaire. L’Académie régionale de formation et d’éducation de Casablanca vient d’organiser une journée pédagogique durant laquelle ont été annoncés les premiers résultats de son programme d’essai scolaire soutenu par Casio Middle East. Le but d’un tel programme est d’accompagner le ministère dans ses réformes éducatives, notamment dans le domaine de l’enseignement des mathématiques. Le programme consiste à introduire des technologies et des outils encore plus modernes qui contribueront au renforcement de l’enseignement des mathématiques au Maroc.
Education et formation du 04 au 08 Mars 2019


Dans la même rubrique :
< >
Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100529
20150226_095904
20150422_121229
abh
maraacid
20150226_100556