Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 07 au 11 Mai 2018

Veille Maraacid


Universités : 2 marocaines dans le Top 250 du THE 2018

Les universités Mohammed V de Rabat (UM5) et Cadi Ayyad de Marrakech ont été classées ex-aequo parmi les 250 meilleures universités des puissances économiques émergentes mondiales, selon le classement prestigieux du magazine britannique Times Higher Education (THE) pour l’année 2018. Rendu public en marge du 4ème sommet des économies émergentes, ouvert ce mercredi à Rabat, le classement annuel de The Times Higher Education World University Rankings fait partie des 3 meilleurs classements internationaux des universités.

Classement – L’université Mohammed V de Rabat et Cadi Ayyad de Marrakech parmi les 250 meilleures universités des puissances économiques émergentes

Les universités Mohammed V de Rabat (UM5) et Cadi Ayyad de Marrakech ont été classées ex-aequo parmi les 250 meilleures universités des puissances économiques émergentes mondiales, selon le classement prestigieux du magazine britannique Times Higher Education pour l’année 2018. Rendu public en marge du 4ème sommet des économies émergentes, ouvert mercredi à Rabat, le classement annuel de The Times Higher Education World University Rankings fait partie des trois meilleurs classements internationaux des universités. Ces dernières sont jugées sur l’ensemble de leurs missions fondamentales – enseignement, recherche, transfert des connaissances et perspectives internationales ou encore la réputation internationale.

Maroc : Lancement du concours d’accès aux classes préparatoires aux grandes écoles

Le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a annoncé l’ouverture de l’opération de candidature pour accéder aux classes préparatoires aux grandes écoles au titre de la saison scolaire 2018/2019. Le ministère précise que le dépôt en ligne (www.cpge.ac.ma) des candidatures doit s’effectuer avant le jeudi 24 mai 2018 à minuit.

Les enseignants contractuels défilent à Rabat

La Coordination nationale des enseignants contractuels a organisé, dimanche 6 mai, une marche à Rabat. Les manifestants réclament leur intégration dans la fonction publique. Recrutés par les académies régionales, ces enseignants disposent d'un CDI contractuel, après deux ans de travail en CDD, à condition de réussir le CAPES (certificat d’aptitude au professorat). Le mouvement aurait mobilisé plus de 20.000 enseignants, nous déclare Mohamed Samadi, membre de la Coordination.

Le parascolaire a un énorme impact sur le décrochage scolaire

Les élèves à risque au secondaire ont 70 % moins de chances de décrocher s’ils participent à une activité parascolaire (sport, théâtre, etc.) de façon continue, révèle une recherche menée dans douze écoles. « Les activités parascolaires offrent d’autres occasions d’être valorisés pour les élèves à risque qui, typiquement, vont être moins valorisés par les notes ou le comportement », explique Eliane Thouin, étudiante en psychoéducation à l’Université de Montréal, en marge de sa présentation à l’Acfas. « Ça permet aussi à des jeunes plus isolés de se créer un réseau social. »

Face aux masters des grandes écoles, les universités dégainent leurs DU

Avec leurs diplômes universitaires, destinés aux étudiants comme aux professionnels voulant approfondir leur formation initiale, les universités tentent de concurrencer les grandes écoles. A des tarifs moins élevés. Les universités ont, elles aussi, développé une offre de programmes destinés aux étudiants ou aux professionnels déjà titulaires d’un master (voire d’une licence) et désireux d’étoffer leur bagage ou de se spécialiser. Même si cette offre est moins « formalisée » que celle des grandes écoles.

Cadi Ayyad, une université "4.0" ?

Introduction de nouvelles filières, création de dispositifs certifiés en langues et soft skills, orientation de la recherche sur des thématiques sociétales... Depuis deux ans, l'université publique Cadi Ayyad de Marrakech tente de préparer ses étudiants au marché du travail de demain. Robotisation, objets connectés, véhicules électriques... Comment répondre au marché du travail de demain? Le dernier rapport de la Banque mondiale sur le Maroc, publié le 9 avril dernier, recommande d'investir dans le relèvement du niveau d'éducation et de formation du capital humain pour constituer un stock de compétences capables de répondre aux défis de demain.

Gymnasiade 2018 : Un élève marocain bat le record mondial du 3.000 m!

Les élèves marocains cartonnent à la Gymnasiade 2018. Durant cette édition des jeux olympiques du sport scolaire, qui se tiennent du 2 au 9 mai à Marrakech, les Marocains ont remporté, jusqu’à la journée du 6 mai, 24 médailles d’or, 18 d’argent et 22 de bronze. Ils arrivent deuxièmes après les Ukrainiens, selon le classement provisoire publié hier lundi. A la finale athlétisme 3.000 m garçons, organisée le 4 mai, Hamza Chahid, élève en 1re année baccalauréat au lycée Allal El Fassi d’Ifrane, a battu le record mondial de sa catégorie. Il a terminé son parcours en 8 minutes, 35 secondes et 68 centièmes. Une future star de l’athlétisme marocain?

L’UE et le Maroc signent un accord de partenariat pour la recherche et l’innovation

L'Union européenne et le Maroc ont signé hier un accord international pour la participation du Maroc dans le partenariat en matière de recherche et d'innovation dans la zone méditerranéenne (PRIMA). Cet accord, signé avec les pays non-membres de l’UE associés à Horizon 2020, le programme pour la recherche et l’innovation de l’UE, assure de leur participation au PRIMA. Le Maroc rejoint officiellement les États membres et pays du pourtour méditerranéen qui travaillent au développement de solutions innovantes pour une gestion durable de l'eau et de la production alimentaire, deux défis majeurs dans la région.

Maroc-USA : La MCC apporte son soutien à un projet de promotion de l’emploi au Maroc

Un projet de promotion de l'emploi financé par la Millennium Challenge Corporation (MCC) et ciblant les jeunes en situation difficile issus des agglomérations urbaines et péri-urbaines et les femmes inactives a été lancé, lundi à Rabat. Ce projet de « développement de programmes d’emploi à travers des mécanismes de financement basés sur les résultats », a été lancé lors d’une rencontre organisée par le ministère de l'Emploi et de l'Insertion professionnelle, l'Agence Millennium Challenge Account-Morocco (MCA-Maroc) et l'Agence nationale de promotion de l'emploi et des compétences (ANAPEC).

Environ un million d'élèves dans le privé

Environ un million d'élèves poursuivent leurs études dans les établissements d'enseignement privé, a indiqué, lundi 7 mai à Rabat, le secrétaire d'Etat chargé de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Khalid Samadi. Intervenant à la Chambre des représentants, M. Samadi a affirmé que ce taux représente 14% du nombre des élèves dans le système éducatif marocain.

Maroc : combien d'élèves dans les écoles privées ?

Ils sont aujourd’hui environ un million d’enfants marocains à poursuivre leurs études dans des écoles privées, a fait part le secrétaire d’Etat chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Khalid Samadi. Ce taux représente 14% des élèves, a-t-il précisé en réponse à une question posée lundi à la Chambre des représentants par le groupe parlementairement de l’Union constitutionnelle. Le ministre a assuré que les inspections générales et les académies régionales veillent au suivi du respect de la qualité de l’enseignement et de l’éducation dans les établissements relevant de l’enseignement privé.

Premiers partenariats pour l’Essec Rabat

Bel optimisme affiché par le management de l’école française l’Essec Business School qui se dit «tout satisfait» de son campus de Rabat. C’est ce que confirmait son directeur général, Vincenzo Esposito Vinzi, lors du 1er anniversaire du campus Essec Afrique ouvert à Rabat. Actuellement, l’établissement compte quelque 120 étudiants dont 35 marocains, indique le management. En plus de 2 enseignants permanents, l’encadrement est assuré par des professeurs et experts issus des deux campus du Groupe de France. Ce dernier dispose aussi d’un 4e campus dédié à l’Asie installé à Singapour.

HEM rachète 50% de Dauphine Casablanca

- L’Economiste: Comment est née l’alliance entre les deux écoles? - Yasmine Benamour: Tout d’abord, il faut savoir que Dauphine Casablanca a été créée en 2016 sous l’impulsion de l’université à Paris et un groupe d’Alumni de Dauphine au Maroc. C’était un partenariat à parts égales entre les deux. Un an après la création, Dauphine a souhaité, d’un commun accord, changer de partenaire pour s’allier à ce que l’on pourrait qualifier de «partenaire industriel», qui maîtrise le domaine de la formation, et avec qui ils pourraient avoir des synergies. A ce moment, ils se sont tournés vers nous, vu notre alliance historique. Nous avons donc racheté les 50% des parts des alumni, et sommes devenus actionnaires de l’établissement. Mais pour en arriver là, il faut bien se connaître, et la relation entre le groupe HEM et l’Université Paris Dauphine date de 20 ans déjà. Ensemble, nous avions mis en place un MBA en management général, délivré en double diplômation, qui en est à sa 16e promotion. Ainsi, ce partenariat, est pour nous synonyme d’un très fort engagement.

Enseignement supérieur : Rapprochement entre HEM et Dauphine

Le Groupe HEM a signé un partenariat académique globale avec l’université Paris Dauphine. Celui-ci permettra à HEM de bénéficier de l’expertise de l’université Paris-Dauphine dans le domaine des sciences des organisations et de la décision, ses domaines phares. Le partenariat porte notamment sur une collaboration pédagogique (échanges d’étudiants, de professeurs et d’expertise), une collaboration scientifique (développement des recherches communes), une collaboration au plan de la formation doctorale ou encore le développement commun au Maroc ou à l’étranger (Afrique Subsaharienne, Asie…).

40 universités internationales au « Solar Decathlon Africa » de Benguerir

La 1ère édition du « Solar Decathlon Africa » a été lancée, hier vendredi 4 mai 2018 à Benguerir, avec la participation de 20 équipes représentant 40 universités pluridisciplinaires provenant des différents continents dans l’objectif de concevoir et construire, durant la période d’un an et demi, des habitations durables à haute performance énergétiques et écologiques adaptées au continent africain et utilisant l’énergie solaire comme unique source d’énergie.

Parcoursup : comment s’opère le tri des dossiers des candidats en fac de droit

Alors que certains campus restent bloqués par des étudiants opposés à la réforme des règles à l’entrée de l’université, dénoncée comme celle de la sélection, dans les établissements, l’examen des candidatures à l’entrée en licence se poursuit. Le temps presse pour effectuer ce travail inédit : les enseignants-chercheurs doivent avoir classé les dossiers reçus dans deux semaines à peine. Le 22 mai, les réponses des formations seront en effet dévoilées aux quelque 810 000 lycéens et étudiants en réorientation. Ces derniers ont validé 6,3 millions de vœux d’orientation sur la nouvelle plate-forme d’admission dans l’enseignement supérieur, Parcoursup.

Emploi/Formation professionnelle : Trois diplômés sur dix déclassés

«Les diplômés issus de la formation professionnelle seraient trois fois plus nombreux à être atteints par le déclassement que les diplômés de l'enseignement général». C'est l'un des principaux constats dressés par l'étude du Haut Commissariat au Plan, «Formation et emploi au Maroc» présentée mercredi 2 mai à Rabat. Ces données ressortent du Recensement général de 2014. Le phénomène tient à l'inadéquation de la formation à l’offre d’emplois ainsi qu'à la faiblesse du niveau et de la diversité de cette offre. «Le chômage des jeunes diplômés ne s’explique pas seulement par l’offre de compétences qui serait de mauvaise qualité.

Amzazi prépare déjà la rentrée universitaire

C’est à une réunion marathon que le ministre de l’Enseignement supérieur a convié mercredi 2 mai, les présidents des universités à Rabat. La rencontre, consacrée à la préparation de la rentrée 2018/2019, a duré cinq heures. C’était un méga brainstorming sur les projets en cours au ministère et la rentrée universitaire de septembre. «Cet échange est un exercice nouveau», assure un participant tout en insistant sur l’intensité du partage de l’information entre les deux parties. Ancien président de l’université Mohammed V avant d’être nommé ministre, Saïd Amzazi connaît l’importance de ce dialogue avec les responsables chargés de relayer les orientations gouvernementales sur le terrain.

Les écoles françaises au Maroc se mettent en réseau

Africa Sup, c’est le nom du réseau que les écoles françaises installées au Maroc ont récemment monté. Il compte l’Essec Rabat, Centrale Casablanca, l’Emlyon Casablanca, l’INSA de Fès (Université euroméditerranéenne), ainsi que le parcours monté par l’Ecole des Mines de Paris avec l’EMINES (université Mohammed VI polytechnique) à Benguérir. Deux autres devraient rejoindre le groupement ce vendredi, à savoir TBS et l’EIGSI. Les écoles françaises, qui visent à terme 4.000 étudiants au Maroc, se mettent ensemble pour mieux se développer en Afrique.

Le choix du Maroc pour l'organisation de "Gymnasiade 2018", une consécration de la place du Royaume en tant que pays pionnier en matière de sport scolaire en Afrique

Le choix du Maroc pour l’organisation de "Gymnasiade 2018" se veut la consécration de la place distinguée qu’occupe le Maroc en tant que carrefour des civilisations, et pays pionnier dans le domaine du sport scolaire au niveau du Continent africain, a souligné à Marrakech, le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, M. Saïd Amzazi, .

Constat – Un rapport de l’UNESCO place le Maroc parmi les pays les moins avancés en matière d’enseignement

Un nouveau rapport du Centre international pour l’enseignement, UNESCO-UNEVOC, a placé le Maroc parmi les pays les moins avancés aux plans arabe et international en matière d’éducation. Selon le quotidien Almassae, le Maroc a ainsi été classé 10ème au niveau des pays arabes et 110ème sur les 160 pays qui ont fait l’objet de ce classement relatif à la qualité de l’enseignement en 2017.

6.191 candidats admis aux examens d'aptitude professionnelle 2017

Quelque 6.191 candidats sur 36.256 ont été admis aux épreuves finales des examens d'aptitude professionnelle au titre de l'année 2017, a annoncé le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Les candidats admis se répartissent entre le corps enseignant, avec 5.740 candidats, le corps de support administratif, pédagogique et social (222), le corps d'orientation et de planification pédagogique (29), le corps de gestion et de contrôle matériel et financier (48) et le corps des cadres communs (152), précise le ministère dans un communiqué.
Education et formation du 07 au 11 Mai 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Novembre 2018 - 13:37 Education et formation du 05 au 09 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
rofoof
maraacid
20150226_100815
cnd
20150226_100529
abh