Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 08 au 12 Janvier 2018

Veille Maraacid


Education écologique : L’école «Abdelmoumen» de Rabat labellisée «Pavillon Vert»

Dans une déclaration à la MAP à l’occasion de la cérémonie de la levée du pavillon vert au siège de l'école, en présence des représentants de la Fondation, de l'Académie régionale de l'éducation et de la formation (AREF) de Rabat-Salé Kenitra et des organismes concernés, la directrice de l’école, Amina Rhiati Moufouad, a mis en avant les efforts consentis par la Fondation pour la promotion de l’éducation écologique auprès des nouvelles générations.

Lutte contre l'analphabétisme : Ferme détermination du Maroc à éradiquer ce fléau

Le nombre de réformes éducatives et de programmes d’alphabétisation mis en place ces dernières années témoigne de l’intérêt qu’il accorde à cette cause en tant que levier fort du développement humain. Célébrée le 8 janvier de chaque année, la Journée arabe de lutte contre l’analphabétisme est non seulement l’occasion de mettre en avant les efforts du Maroc en faveur de l’alphabétisation, mais c’est aussi un moment privilégié pour évaluer les politiques adoptées en la matière et sensibiliser le grand public quant à la nécessité de mettre en place d’une approche inclusive, englobant le secteur privé, la société civile et les organisations internationales afin de mener à bien l’ambitieuse réforme éducative nationale.

Association des lauréats du lycée technique Al-Idrissi : Les lycéens initiés au marché du travail

Outre les ateliers de partage d’expériences et les interventions des humoristes, une conférence-débat a eu lieu sur le thème «Réussir son intégration». Plus de 300 personnes ont pris part à la deuxième édition de la Rencontre professionnelle de l’Association des lauréats du lycée technique Al-Adrissi organisée récemment à Agadir sur le thème «Réussir sa carrière professionnelle». Elles ont eu l’occasion de partager leurs expériences, de démystifier le monde de l’emploi et d’échanger sur l’avenir des débouchés du lycée technique.

France : la refonte de l’école maternelle passe par la concertation de tous les acteurs

« La maternelle est une locomotive pédagogique pour l’ensemble de notre système scolaire, un échelon fondamental qui doit être pris très au sérieux et auxquels j’accorde une importance toute particulière » a déclaré Jean-Michel Blanquer, Ministre de l‘Education nationale, dans les colonnes de Sud-Ouest. Ce dernier a ainsi annoncé vouloir transformer l’école maternelle en « une école de l’épanouissement et de l’apprentissage du langage ». La tâche de cette transformation a été confiée à Boris Cyrulnik, neuropsychiatre spécialiste de la petite enfance, qui présidera en mars prochain des Assises de l’école Maternelle.

Analphabétisme : 8 millions de personnes concernées au Maroc

Au Maroc, l’analphabétisme touche 8 millions de personnes dont une majorité de femmes. Des chiffres qui reviennent sur la table ce 8 janvier à l’occasion de la Journée arabe de lutte contre l’analphabétisme. L’analphabétisme est un fléau qui n’épargne aucun pays. Au Maroc, 8 millions de personnes sont touchées, même si le taux d’analphabétisme a baissé de deux tiers en 54 ans, passant de 9 personnes sur 10 (87%) en 1960 à 3 personnes sur 10 en 2014 (32%), d’après le Haut-commissariat au plan (HCP). En 2014, le taux d’analphabétisme chez les femmes était de 41,9% contre 22,1% du côté des hommes. Des pourcentages qui étaient respectivement de 78% et de 51% en 1982.

Malgré une infrastructure importante : La généralisation de l' enseignement préscolaire toujours en difficulté

Lors de la saison 2016-2017, le Maroc a compté 23.090 écoles préscolaires dont 12.395 implantées dans le milieu rural. Le ministre par intérim de l’Éducation nationale, de Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Mohamed Laaraj a indiqué, mardi à Rabat, que les établissements de préscolaires au Maroc ont atteint 23.090 écoles, lors de la saison 2016-2017. Sur ce chiffre, 12.395 écoles sont implantées dans le milieu rural, a indiqué M. Laaraj en réponse à une question sur "la généralisation de l’enseignement préscolaire dans le milieu rural", posée par le groupe Authenticité et Modernitéà la Chambre des conseillers.

Lutte contre l'analphabétisme : la préférence irait aux cours en français (ENTRETIEN)

Comme de nombreux pays du monde arabe et du Maghreb, le Maroc célébrait ce 8 janvier la journée de lutte contre l'analphabétisme. Une journée "qui a pour objectif de sensibiliser le grand public quant au danger de ce fléau et d’appuyer les différentes initiatives et programmes d’alphabétisation au niveau national et régional", rapportait hier la MAP.

Analyse de la situation de la violence en milieu scolaire au Maroc

L’Ecole marocaine a réalisé des avancées significatives dans la généralisation de l’accès à l’enseignement obligatoire, et une amélioration de la scolarisation des filles, mais les responsables reconnaissent également la persistance de difficultés importantes qui « empêchent l’émergence d’une Ecole de l’équité et de la qualité pour tous ». La Vision Stratégique 2015-2030 a signalé des difficultés majeures de l’enseignement obligatoire qui sont l’abandon scolaire précoce et des taux de redoublement importants qui affectent la généralisation de l’éducation. A cela s’ajoute la faiblesse de la qualité et des acquis scolaires.

Éducation : La taxe de tous les doutes

Les universités et le secondaire qualifiant publics marocains sont en passe d’exiger des frais de scolarité à tout candidat à une inscription. Le gouvernement semble vouloir donner à la formule consacrée "enseignement obligatoire jusqu'à 16 ans" un sens inédit à partir duquel l’État est en droit de réclamer une participation aux frais qu’engendre toute formation. Les partis politiques, à l’exception du Parti socialiste unifié (PSU), comme à l’accoutumée, applaudissent à cette nouvelle manne qui, à leurs yeux, va donner à notre éducation un nouveau souffle.

Enseignement : le projet de loi-cadre adopté par le gouvernement

Le conseil de gouvernement devait adopter, lors de sa réunion du jeudi, le projet de loi relatif au système de l’éducation, de l’enseignement, de la formation et de la recherche scientifique. Selon plusieurs sources, il s’agit d’un projet de loi-cadre qui suscite déjà une polémique par rapport notamment à une probable fin de la gratuité de l’école publique. C’est d’ailleurs un débat qui a déjà été soulevé à l’occasion de l’avis consultatif émis, il y a un peu plus d’un an, par le Conseil supérieur de l’éducation sur demande du gouvernement Benkirane. Mais au delà de cette polémique, l’avant-projet de loi-cadre a tranché en ce qui concerne certaines questions épineuses, notamment celles portant sur l’enseignement des langues. Il sera question également, mais cela peu de gens en parlent, de la révision profonde du contenu de l’enseignement, la manière d’enseigner, l’élargissement des programmes aux droits de l’Homme dans leur acception universelle.

Le Maroc célèbre ce lundi la Journée arabe de lutte contre l’analphabétisme

A l’instar des autres pays du monde arabe, le Maroc célèbre ce lundi la Journée de lutte contre l’analphabétisme, avec une ferme détermination à éradiquer ce fléau qui constitue l’une des entraves majeures au développement. Le nombre de réformes éducatives et de programmes d’alphabétisation mis en place ces dernières années par le Royaume témoigne ainsi de l’intérêt particulier qu’il accorde à cette cause en tant que levier fort du développement humain. Célébrée le 8 janvier de chaque année, la Journée arabe de lutte contre l’analphabétisme, qui a pour objectif de sensibiliser le grand public au danger de ce fléau et d’appuyer les différents programmes et initiatives d’alphabétisation aux niveaux national et régional, est l’occasion idoine de s’attarder sur les efforts déployés par le Maroc en faveur de l’éducation des citoyens.

BTS : ouverture de candidatures au BTS pour les candidats libres

Le ministère de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique annonce que le dépôt des demandes d’inscription des candidats libres pour l’obtention du Brevet de technicien supérieur (BTS), session 2018, aura lieu du 10 janvier au 10 février, via le portail électronique du ministère. Les inscriptions sont ouvertes aux candidats libres réunissant les mêmes conditions que les étudiants ayant poursuivi leur formation de BTS jusqu’à la deuxième année, et ceux ayant déjà poursuivi leurs études dans un autre cycle d’études supérieur au moins 2 ans après le baccalauréat, et ce après examen et acceptation de leurs dossiers par un comité national de sélection, indique lundi un communiqué du ministère.

Agadir : HEM tient son Université Citoyenne pour démocratiser la formation et le savoir

L’Ecole nationale de commerce et de gestion d’Agadir a abrité samedi dernier, le premier séminaire de l’Université Citoyenne de HEM dans son escale dans la capitale du Souss-Massa. Dans le cadre de sa politique de développement de la connaissance, HEM a mis en place, depuis 21 ans, «l’Université Citoyenne». Un concept unique au Maroc qui a été soutenu par la Fondation HEM, ayant regroupé l’ensemble des activités citoyennes et de partage du Groupe HEM. «L’Université Citoyenne» consiste en un cycle de séminaires gratuits, ouverts sans prérequis préalables, conçus sous forme de cours d’initiation et de sensibilisation à des thématiques managériales, économiques et sociétales aussi bien nationales qu’internationales.

Enseignement supérieur : Faut-il croire le chef du gouvernement concernant la fin de la gratuité?

Le chef du gouvernement a récemment nié l’intention de mettre fin à la gratuité de l’enseignement public comme annoncé par un projet de loi. Franchement, on a beaucoup de mal à donner du crédit à Mr Othmani car si ce projet de loi prévoit que les familles aisées paient une contribution financière , on ne voit pas pourquoi elles le feraient si leurs enfants étudient à l’étranger ou dans des universités privées. S’il est légitime de se demander si toutes les familles aisées sans exception devront mettre la main à la poche, il serait franchement et logiquement plus approprié d’imposer un impôt sur la fortune afin de financer les études des défavorisés et des sans ressources. Voire même de revoir les montants des bourses d’études pour ceux qui le méritent et en ont le plus besoin.

El Othmani assure que seules les "familles aisées" devront payer des frais d'inscription dans les universités

Désapprouvé par les syndicats de l’enseignement, le projet de loi-cadre relatif au régime de l'Éducation nationale a reçu aujourd’hui l’aval du Conseil du gouvernement. L’occasion pour Saad Eddine El Othmani de faire une mise au point au sujet de la gratuité de l’enseignement supérieur public. C’est la dernière ligne droite. Le Conseil de gouvernement a validé ce jeudi le projet de loi-cadre 51.17 relatif au régime de l'éducation nationale, de l'enseignement et de la recherche scientifique. S’inscrivant dans le cadre de la "réforme du système d'éducation et la recherche scientifique", il donne suite à l’une des recommandations du Conseil supérieur de l'éducation (CSE).

Education musicale : Le Maroc tient sa 1ère licence universitaire

L’Université Mohammed V de Rabat a lancé, ce mercredi, la 1ère licence professionnelle sur l’éducation musicale au Maroc, avec comme objectif majeur de former des professeurs spécialisés dans l’enseignement de cette matière au niveau des établissements scolaires privés et publics. Initié par le centre du travail culturel relevant de l’Université Mohammed V, ce cursus universitaire vise également à former des chercheurs en didactique de la musique et dans les domaines liés à la critique musicale.

Le chef du gouvernement dément toute suppression de la gratuité de l'enseignement supérieur

Le conseil de gouvernement a examiné, jeudi à Rabat, le projet de loi-cadre n° 51.17 relatif au système d'éducation, de formation et de recherche scientifique, et en a pris note d'une série d'observations, dans la perspective de le soumettre à un prochain conseil des ministres. Le texte a été présenté par le ministre de la Culture et de la Communication, ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique par intérim, a indiqué Mustapha El Khalfi, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et la Société civile, porte-parole du gouvernement, dans un communiqué lu à l'issue de la réunion du conseil de gouvernement et relayé par l’agence MAP.

La refonte du système scolaire national!

Un nouveau projet de la loi-cadre relative à l’éducation, à la formation et à la recherche scientifique est rendu public. Il est soumis respectivement aux conseils du gouvernement puis des ministres, avant d’être débattu à l’hémicycle. Se référent aux résolutions du conseil supérieur chargé de l’élaboration de la stratégie nationale du secteur, cette nouvelle ébauche étalée sur une dizaine de chapitres et une soixantaine d’articles, ambitionne de réguler le domaine à l’horizon de 2030. Enseigner autrement, dirait-on!
Education et formation du 08 au 12 Janvier 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Novembre 2018 - 13:37 Education et formation du 05 au 09 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100815
20150226_100728
20150226_101251
abh
20150226_095904
cnd