Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 08 au 12 Octobre 2018

Veille Maraacid


El Othmani appelle à une mobilisation collective et à la diversification des partenariats pour lutter contre l’analphabétisme

Le Chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani a appelé, samedi à Rabat, l'ensemble des intervenants à s'impliquer davantage dans la lutte contre l'analphabétisme et à diversifier les partenariats pour mettre fin à ce fléau. Une solidarité et une mobilisation collective sont nécessaires, en plus d'une vision claire, d'objectifs précis et d'un travail continu pour lutter contre ce phénomène, a indiqué, El Othmani, lors de la cérémonie d'installation de nouveaux responsables de l'Agence nationale de lutte contre l'analphabétisme (ANLCA).

Le Japon débloque 100 millions de centimes pour la construction d’un internat pour filles à Zagora

Une louable initiative. Dans le cadre des relations d’amitié et de coopération existant entre le Royaume du Maroc et le gouvernement du Japon, une cérémonie d’ouverture officielle de l’internat des jeunes filles s’est déroulée le jeudi 11octobre 2018 à Zagora. Selon un communiqué rendu public, il s’agit d’un don public octroyé à l’Association des femmes pour le développement et la solidarité, dans le cadre du programme d’Aide non remboursable aux micro-projets locaux contribuant à la sécurité humaine (APL), d’un montant de 935.177 DH destiné à financer les travaux de construction d’un internat d’hébergement des jeunes lycéennes issues du milieu rural sur 2 niveaux dans le centre de la ville de Zagora.

Augmentation du nombre de boursiers marocains admis aux grandes écoles françaises

300 étudiants marocains recevront le statut de boursier du gouvernement français et bénéficieront, dès cette année, d’une exonération du paiement des droits de scolarité et des frais de sécurité sociale. Une convention vient d'être signée pour augmenter le nombre d’élèves bénéficiant du programme d’excellence franco-marocain de bourses pour les grandes écoles françaises. Ainsi, 300 étudiants marocains recevront le statut de boursier du gouvernement français. Ils bénéficieront d’une exonération du paiement, des droits de scolarité pour les établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel relevant du ministère chargé de l’Enseignement supérieur et de la recherche, des frais de sécurité sociale, et –à partir de 2019– des frais de visa et des frais de Campus France au Maroc.

La fuite des cerveaux devient alarmante

La fuite des cerveaux ! Elle se poursuit, elle s’accentue même. Le Souverain y a fait référence pour la première fois dans son discours du Trône, voici deux mois. C’est désormais une question nationale de premier plan. Il faut l’appréhender non pas par un discours récurrent qui ne règle pratiquement rien mais par une politique appropriée avec des mesures. Le veut-on? Et le peut-on? C’est une véritable hémorragie. Elle prend de plus en plus une dimension inquiétante. Les chiffres disponibles – d’ailleurs ils ne sont pas exhaustifs– sont alarmants. Il y a aujourd’hui quelque 38.000 étudiants marocains en France. Combien d’entre eux rentreront au Maroc après leur cursus universitaire? Une étude a été faite en la matière par Rekrute. com sur cette question. Ses conclusions sont atterrantes, le Maroc se vide de ses compétences, une hémorragie qui doit faire l’objet non pas de mesures en ordre dispersé mais d’un véritable remède de cheval.

L'université Mohammed V lance son 3e MOOC au profit des enseignants de la langue française

L'université Mohammed V de Rabat a lancé son troisième MOOC (formation en ligne ouverte à tous) au bénéficie du corps enseignant de la langue française. Ce cours massif, ouvert en ligne concrétise la contribution de l'université via ses deux composantes, à savoir l'enseignement et la recherche à la formation initiale, continue et tout au long de la vie des enseignants de langue française par le truchement des nouvelles technologies, indique un communiqué de l'Université. Ce MOOC se compose de quatre semaines orientées vers les fondements pédagogiques, psychologiques, didactiques ainsi que tout ce qui peut être vital quant à la prise en charge et à la gestion d’une situation éducative, généralement et la classe de langue française plus spécifiquement.

Education nationale : Voici les avantages du nouveau statut des enseignants des académies régionales

La gestion des ressources humaines dans le secteur de l'Education nationale connaît d'importants changements qui ne se passent pas tous dans les meilleures conditions. Le gouvernement avait fait appel, à partir de 2016, à la contractualisation pour combler les besoins en enseignants dans ce secteur stratégique, une option qui a été décriée par les syndicats. Ils sont près de 55.000 contractuels qui réclament, grèves et sit-in à l'appui, l'intégration de la fonction publique, rejetant au passage un nouveau statut dans lequel le gouvernement compte les placer: le statut de cadres des académies régionales de l'éducation et la formation.

Un système de crédits dans les universités marocaines à l'étude

Le département de l'Enseignement supérieur étudie la faisabilité de l'adoption d'un système de crédits dans les universités marocaines. Un système qui devrait surtout "permettre aux diplômes marocains d'avoir une meilleure visibilité et ouverture à l’internationale". Adoption d'un système de crédits, une nouvelle architecture pédagogique, renforcement de l'orientation et de l'accompagnement des étudiants... Ce sont autant de réformes à l'étude. Dans la foulée, un éventuel retour au système de licence sur 4 ans (bac+4) fait débat. Qu'en est-il vraiment?

Formation professionnelle : Le gouvernement prépare un plan intégré aux objectifs bien définis

Le gouvernement est en train de mettre au point un plan intégré et exhaustif afin de rehausser le niveau de la formation professionnelle conformément à des objectifs aux contours biens définis, a affirmé, jeudi à Rabat, le Chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani, précisant que ce document sera soumis à l’attention de Sa Majesté le Roi après expiration du délai de trois semaines fixé par le Souverain. « Il importe d’aboutir à une offre diversifiée et de qualité (en matière de formation professionnelle) et de rehausser le niveau de ce secteur » pour qu’il se mette au diapason des besoins du marché et des métiers d’avenir et des spécialités prometteueses, a indiqué M. El Othmani à l’ouverture d’une réunion du Conseil de gouvernement.

Des pistes pour sauver les universités à accès libre

Le programme de la première Rencontre pédagogique nationale organisée par le ministère de l’Éducation nationale, sous le thème «L’université renouvelée : la licence, un enjeu pour la qualification académique et l’intégration professionnelle», s’est achevé le 03 octobre à Marrakech. Place aux recommandations.

Maroc : Amzazi déclare la guerre aux écoles en préfabriqué

Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur, commence la réforme par les… murs. Depuis quelques semaines, il a lancé une opération de grande envergure pour remplacer des centaines de classes de cours, voire des écoles entières, construites en préfabriqué. Cette opération, qui coûtera des dizaines de millions de dirhams, vise essentiellement le milieu rural et périurbain où les autorités ont jugé que les classes en préfabriqué n’étaient pas adéquates en plus de représenter un danger pour les élèves.

Un baccalauréat sport va être lancé au Maroc, premiers détails

Si votre enfant aime le sport, s’il est déjà inscrit dans une association ou un club sportifs, si vous souhaitez qu’il poursuive sa carrière de sportif sans délaisser ses études ; ou si vous voulez qu’il suive ses études sans délaisser ses chances devenir un champion de haut niveau, eh bien dès la rentrée 2019, il va pouvoir concilier les deux dans le système scolaire marocain. Pour la première fois, le système scolaire marocain va s’ouvrir d’une manière organisée, au sport de haut niveau. “Nous nous sommes fixé les objectifs les plus élevés. Pour la première fois, les élèves auront le potentiel d’aller aussi que possible, dans leur carrière et dans leur scolarité“, résume Mohamed Farid Dadouchi, directeur du sport scolaire au ministère de l’Education nationale, contacté par Médias24. “Nous allons passer à une autre dimension“, promet-il.

Education, santé, emploi… le triptyque qui alimente les inégalités au Maroc

L’éducation au Maroc serait donc l’un des principaux terreaux qui perpétue les inégalités sociales. Le système éducatif serait tout sauf un ascenseur social. Les inégalités au niveau éducatif seraient visibles au niveau des dépenses publiques dédiées à l’éducation par classe de niveau de vie. Ainsi, les dépenses publiques allouées au secteur de l’enseignement secondaire et supérieur profitent davantage aux couches sociales aisées qu’aux défavorisées. 29% des élèves et étudiants scolarisées appartiennent aux 20% des foyers les plus aisés, contre 10% pour les 20% les moins aisés. Bien plus, l’origine sociale et les conditions socio-économiques de l’élève et l’étudiant impacteraient sa réussite scolaire. Un rapport du Conseil supérieur de l’Education, de la Formation et de la Recherche Scientifique (CESEFRS) fait ainsi ressortir que le niveau éducatif et culturel des parents a un effet sur les résultats des élèves.

Education nationale : lancement du mouvement de mutation pour raisons médicales 2019-2020

Le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique a annoncé le lancement du mouvement de mutation pour raisons médicales, au titre de la saison scolaire 2019-2020. Ce mouvement est ouvert aux fonctionnaires du ministère et aux cadres des académies régionales de l'éducation et de la formation disposant d'un dossier médical attestant d'une maladie grave, chronique ou incurable nécessitant un traitement dans un CHU et ayant atteint le demandeur lui-même, son conjoint, l'un de ses enfants ou l'un de ses parents, précise le ministère dans un communiqué.

L'innovation éducative, levier essentiel à la réforme de l'enseignement

Le Conseil supérieur de l’éducation organise, les 9 et 10 octobre, dans son siège à Rabat, un colloque international portant sur le thème : «L’innovation éducative et la dynamique de la réforme au Maroc». L’objectif ? Apporter une vision d’experts à la réforme de l’enseignement en intégrant l’innovation comme levier essentiel à cette démarche réformatrice. Le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) a invité toute une panoplie d’experts et chercheurs à son colloque de deux jours portant sur le thème : «L’innovation éducative et la dynamique de la réforme au Maroc».

Conseil supérieur de l’éducation : L’innovation au service de l’école

Au moment où certaines méthodes d’enseignement sont susceptibles d’être inefficaces, «l’innovation éducative» peut s’avérer un moyen opportun pour inculquer les connaissances aux apprenants. La réflexion est menée, en deux jours à Rabat, par le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) le temps d’un colloque consacré à «L’innovation éducative et la dynamique de la réforme au Maroc». Le choix d’un tel sujet émane de la conviction de cette structure, présidée par Omar Azziman, de l’apport de cette innovation pour la qualité de l’apprentissage.

Formation professionnelle : Un nouveau «plan intégré et exhaustif»

La politique d’investissement adoptée par le Maroc a attiré des constructeurs automobiles et des équipementiers de gros calibre, permettant ainsi au Royaume de se positionner comme une plateforme internationale de l’industrie automobile. Mais les industriels déplorent toujours le faible niveau de formation des ressources humaines, en qualifiant ce facteur de frein majeur de la réindustrialisation du Maroc. Pour remédier à la situation, le gouvernement prépare un plan intégré et exhaustif afin de rehausser le niveau de la formation professionnelle.

Inauguration à Casablanca du centre de formation, insertion et perfectionnement des enseignants

Un centre de formation, insertion et perfectionnement des enseignants (CIFIPE) a été inauguré, mardi à Casablanca, avec la vocation de former des Enseignants de l'enseignement général, allant du préscolaire au secondaire Le CIFIPE offre des formations diplômantes et qualifiantes pour les métiers de l’enseignement, de l’encadrement et de l’administration pédagogique dans les écoles et instituts privés et une licence professionnelle accréditée en éducation par alternance, ouverte aux bacheliers de toutes branches notamment pour les métiers d'éducatrice et de directrice de crèche et maternelle mais aussi pour l'enseignement primaire.

Formation de qualité. La voie du salut

Le tableau dressé par la Banque mondiale est on ne peut plus sombre: «Le nombre de Marocains âgés aujourd’hui de 20 ans s’élève à environ 600.000. Dans cette classe d’âge, près de 400.000 d’entre eux, c’est-à-dire les deux-tiers, n’ont pas obtenu le baccalauréat et resteront peu qualifiés, sans grande perspective d’accéder à des emplois de qualité. Parmi les 200.000 bacheliers (…), 140.000 d’entre eux s’engageront dans des filières de formation peu valorisées sur le marché de l’emploi. Seulement 10.000 jeunes, soit moins de 2% de la classe d’âge, obtiendront des diplômes très qualifiants qui leur garantiront des niveaux élevés d’emploi et de salaire». Durant ces 20 dernières années, la dimension sociale a été le parent pauvre de tout plan de développement.

Formation à distance

L'Université Mohammed V de Rabat a lancé son troisième MOOC (formation en ligne ouverte à tous) au bénéficie du corps enseignant de la langue française. Ce cours massif ouvert en ligne concrétise la contribution de l'université via ses deux composantes, à savoir l'enseignement et la recherche à la formation initiale, continue et tout au long de la vie des enseignants de langue française par le truchement des nouvelles technologies, indique un communiqué de l'université. Ce MOOC se compose de quatre semaines orientées vers les fondements pédagogiques, psychologiques, didactiques ainsi que tout ce qui peut être vital quant à la prise en charge et à la gestion d’une situation éducative, généralement et la classe de langue française plus spécifiquement.

Enseignement privé. La concentration reste de mise

Un Atlas territorial de l’enseignement privé au Maroc a été réalisé par le Conseil supérieur de l’éducation et de la recherche scientifique. En plus de la concentration de l’offre, la part du privé dans le primaire a quadruplé, passant de 4,2% en 1999 à 16,7% en 2017. Le nouveau rapport émanant de l’instance nationale d’évaluation (INE) se base sur les orientations tracées par la charte nationale de l’éducation et de la formation, qui confèrent à l’enseignement privé la mission de fournir des efforts de généralisation globale. En fait, c’est la seconde édition de l’Atlas territorial qui vient d’être réalisée par l’INE, après avoir approché les disparités en termes d’accès à l’éducation. «Cet Atlas présente pour la première fois un décryptage territorial de la géolocalisaton de l’enseignement privé durant les dix dernières années et met en exergue l’hétérogénéité et la concentration de ce type d’enseignement», indique le rapport.

Des projets et mesures concrets concernant la formation professionnelle soumis à S.M le Roi dans trois semaines

S.M le Roi Mohammed VI a présidé, lundi au Palais Royal de Rabat, une séance de travail consacrée à la mise à niveau de l’offre de formation professionnelle, à la diversification et valorisation des métiers et la modernisation des méthodes pédagogiques, indique un communiqué du Cabinet Royal, dont voici le texte intégral : «Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu l'assiste, a présidé ce jour au Palais Royal de Rabat, une séance de travail consacrée à la mise à niveau de l’offre de formation professionnelle, à la diversification et valorisation des métiers et à la modernisation des méthodes pédagogiques. Cette réunion intervient dans le sillage de la mise en œuvre des priorités et mesures fixées par le Souverain, en particulier lors des discours du Trône et du 20 août.
Education et formation du 08 au 12 Octobre 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Novembre 2018 - 13:37 Education et formation du 05 au 09 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
maraacid
20150226_100529
20150226_100815
20150226_100728
20150226_101251
cnd