Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 14 au 18 Janvier 2019

Veille Maraacid


Enseignement : La loi-cadre accélèrera-t-elle la réforme?

La tenue de la 15e session du Conseil supérieur de l’éducation et de la formation coïncide avec l’examen du projet de loi-cadre sur la réforme du système d’enseignement par la Chambre des représentants. L’examen de l’état d’avancement de la mise en œuvre de la Vision 2030 figure parmi les points à l’ordre du jour de cette session.

Une nouvelle école française ouvrira ses portes à Rabat

Pour la rentrée 2019, le réseau des établissements d’enseignement français au Maroc (AEFE), s’élargit avec l’ouverture du Groupe Scolaire Jacques Chirac à Rabat. Répondant à la tradition des établissements homologués à l’Etranger de choisir le nom d’une éminente personnalité française, le Groupe Scolaire Jacques Chirac a choisit de rendre hommage à l’ancien président français et à son indéfectible amitié pour le Maroc. En partenariat avec l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger (AEFE), le Groupe Scolaire Jacques Chirac se veut l’école de demain.

France : la liste des universités refusant d'appliquer la hausse des frais d'inscription pour les étudiants hors-UE

La liste des universités françaises qui refusent d’appliquer la hausse des frais d’inscription pour les étudiants hors-UE continue de s’allonger, l'université de Rennes2 ayant annoncé mercredi, à son tour, son intention de ne pas se conformer à la décision prise par le gouvernement à ce sujet. Les universités Clermont-Auvergne et Lumière Lyon2, notamment, avaient déjà annoncé leur décision de rejeter cette mesure gouvernementale controversée prévue pour entrer en vigueur à la rentrée 2019.

La CGEM lance une étude avec des étudiants universitaires

L’initiative est rare. La commission Talent, Formation et Employabilité de la CGEM prépare une étude sondant les besoins en compétences des fédérations professionnelles, avec des étudiants de l’université Hassan II de Casablanca. Le patronat s’ouvre ainsi un peu plus sur le monde universitaire. D’ailleurs, la même commission a intégré il y a quelques mois un doyen d’université, Abdellatif Komat (faculté de droit de Route El Jadida), également expert en ressources humaines. Une première.

L’ESJC s’allie avec The King’s College de New York City

L’Ecole supérieure de journalisme et de communication (ESJC) renforce son ouverture sur l’international. La filiale du groupe Eco-Médias a conclu un partenariat avec The King’s College de New York City, ce qui permet aux étudiants de l’établissement de postuler auprès de ce collège pour passer un semestre comme «étudiant visiteur». Celui-ci sera considéré comme un semestre d’échange. À noter que L’ESJC a déjà noué un partenariat avec l’université Nice Sophia-Antipolis.

Tanger : Les universités espagnoles en mode séduction

Les universités espagnoles cherchent de nouvelles recrues. Une vingtaine d’entre elles sont depuis lundi dernier en tournée au Maroc. Il s’agit d’une caravane dédiée à la promotion de l’enseignement supérieur ibérique lancée par l’ambassade d’Espagne à Rabat et le Service espagnol pour l’internationalisation de l’éducation qui en est à sa troisième édition.

"Times Higher Education" : Voici les quatre universités marocaines les mieux classées

Dans son classement annuel des meilleures universités des pays aux "économies émergentes", le Times Higher Education place quatre établissements marocains. Principalement dans le top 250, elles consolident leur place et affichent une progression à l'image du continent. Les universités publiques marocaines améliorent leur classement. Dans un classement publié par le magazine Times Higher Education des meilleures universités des économies émergentes, il apparaît que les établissements d’enseignement supérieur du Maroc progressent. Elles consolident leur place avec désormais quatre universités figurant dans le classement.

Etudes en Grande Bretagne : Bonne nouvelle pour les bacheliers marocains

La London Academy Casablanca et le Consortium du Nord des Universités du Royaume-Uni (NCUK) ont signé, ce mercredi à Casablanca, un accord de partenariat pour permettre aux élèves titulaires d’un baccalauréat marocain d’effectuer une première année préparatoire au Maroc. Une fois l’année passée, le bachelier aura, par la suite, un accès « garanti » à l’une des 16 universités britanniques membres du réseau NCUK, ainsi que d’autres universités à travers le monde.

Formation professionnelle : Le nombre de bourses octroyées au Maroc explose (+177%)

Le nombre de bourses octroyées à la formation professionnelle a augmenté de 177% entre 2018 et 2019, a affirmé, jeudi à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saïd Amzazi.

Préscolaire : Construction et équipement de 5.826 salles de classe en 2019

La construction et l'équipement de 5.826 salles de classe destinées à l'enseignement préscolaire sont programmés au titre de l’année 2019 et devraient bénéficier à 120.000 enfants supplémentaires, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaid Amzazi.

Etudes supérieures : L’Espagne met le paquet pour attirer plus de Marocains

Le Consul général d’Espagne à Rabat, Rafael Fernandez-Pita, a indiqué, ce jeudi à Rabat, que le Consulat se tient à la disposition de tous les étudiants marocains désireux de poursuivre leurs études en Espagne. Dans une déclaration en marge de la 3ème édition du Salon des universités espagnoles, le diplomate a fait savoir que toutes les informations relatives à la demande de visa sont disponibles sur le site web du consulat, conseillant aux postulants de déposer des dossiers complets afin de faciliter l’aboutissement de leurs procédures. Fernandez-Pita a, par ailleurs, appelé les étudiants qui désirent poursuivre leurs parcours universitaires en Espagne à prendre rendez-vous avant la fin des cours et sans attendre la réception de leur « carte d’acceptation de l’université ».

Fusion d’universités : «Se débarrasser des doublons, notre prochain défi»

- L’Economiste: Après avoir consolidé la fusion de l’université Hassan II, quelles sont aujourd’hui vos priorités? - Driss Mansouri: Premièrement, les doublons. Nous n’allons pas procéder à des fusions d’écoles ou de facultés, mais la vocation des établissements sera revue afin de les spécialiser, notamment au niveau des cycles master et doctorat. Notre deuxième priorité est celle de l’extension de l’université. Ceci à travers la création de nouveaux campus, comme ceux de Benslimane et de Bouskoura, et via des extensions des établissements connaissant une grande massification, comme la FST, qui doit absolument construire un bâtiment dédié au cycle ingénieur. L’Ensam est aussi à l’étroit, de même que l’ENCG. Nous demanderons à ces écoles d’augmenter leurs effectifs, année après année, pour arriver à un minimum de 1.200 étudiants, contre 900 à 1.000 actuellement. L’EST, l’Ensem et la faculté de médecine sont également concernées.

Fusion d’universités : Faibles synergies entre établissements

La fusion de deux grandes universités à Casablanca et Mohammedia et deux autres à Rabat s’est déroulée dans la douleur. L’harmonisation des modes de gestion et de fonctionnement a été laborieuse. Quatre ans après, les deux méga-structures sont sur les rails. Mais qu’en est-il des écoles et facultés? La fusion leur a-t-elle réellement bénéficié? «Sur le terrain, nous n’avons pas vraiment senti de différence. Je pense que sur les quatre prochaines années, l’université de Casablanca pourra profiter de son poids, mieux se positionner sur des appels à projets R&D et décrocher plus de contrats avec les industriels», estime Hicham Medromi, directeur de l’ENEM.

Étudiants étrangers, haro sur la hausse des frais d'inscription

Syndicats étudiants et présidents d’université s’opposent à l’augmentation annoncée des frais d’inscription pour les étudiants extra-communautaires. Le gouvernement a lancé une concertation mais refuse « toute remise en cause » de la hausse.

R&D au Maroc : les efforts restent timides, la compétitivité de l'économie en pâtit

La recherche et développement peut-elle vraiment constituer un levier de croissance au Maroc ? C’est autour de cette thématique que X-Maroc, association des lauréats marocains de l’Ecole polytechnique de Paris, a organisé le 15 janvier à Casablanca son 8è colloque. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Maroc accuse un sérieux retard en la matière… En 2018, les dépenses mondiales en R&D ont atteint 1.000 milliards de dollars. Avec une forte implication du secteur privé, qui contribue à hauteur de 69% de ces dépenses dans les pays de l’OCDE. Ce ratio culmine jusqu’à 78% en Chine et en Corée du Sud…

Fusion d’universités : Un bilan en demi-teinte à Casablanca

Le projet était audacieux, peut-être aussi un peu précipité, et sans précédent au Maroc: La fusion des universités de Casablanca et Mohammedia, et de celles de Rabat en septembre 2014. Plus de quatre ans après, la consolidation est achevée. Le projet, qui a marqué le mandat de l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur, Lahcen Daoudi, a-t-il tenu ses promesses? L’université Hassan II de Casablanca est la première à opérer son bilan. Son président sortant, Driss Mansouri (également candidat à sa propre succession), a livré les réalisations des quatre années écoulées, jeudi dernier. La présentation s’est déroulée à la faculté de médecine et de pharmacie de Casablanca, devant un parterre de directeurs d’écoles, de doyens de faculté et d’enseignants-chercheurs.

Le Maroc a consacré 0,8% de son PIB à la recherche en 2017

Les dépenses du Maroc en recherche et développement (R&D) constituent 0,8% du PIB en 2017, a souligné, mardi à Casablanca, Saïd Amzazi, ministre de l'Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. '’Même si le budget alloué à la recherche scientifique et technique au Maroc reste de l'ordre de 0,8% du PIB, ce sont avant tout les procédures d'engagement de ce financement qui posent vraiment problème’’, a-t-il fait observer, relevant que si ce taux est faible comparativement à celui des pays de l’OCDE (2,3%), il est cependant en progression par rapport à 2016 (0,34%).

Le développement de la R&D au Maroc n’est pas qu’une question de financement

Intervenant lors de la cérémonie d'ouverture de ce colloque, Saïd Amzazi, ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a notamment fait observer que «même si le budget alloué à la recherche scientifique et technique au Maroc reste de l'ordre de 0,8% du PIB, ce sont avant tout les procédures d'engagement de ce financement qui posent vraiment problème».

colloque X : Le Maroc doit développer plus d'efforts en matière de recherche, d'innovation et de développement

Le Maroc peut faire mieux en matière de recherche, d’innovation et de développement pourvu qu’il puisse surmonter certains obstacles qui persistent entravant l’atteinte de cet objectif, ont souligné à l’unanimité les participants à la 8è édition du colloque X-Maroc sur la recherche et développement (R&D), organisé, mardi, à Casablanca. La recherche et l'innovation jouent désormais un rôle crucial dans la dynamique économique et sociale des économies, et ce, en stimulant la productivité et la croissance économique, ont-ils relevé lors de cette rencontre, initiée par le Groupe X-Maroc, association marocaine qui regroupe les anciens élèves de l’école polytechnique domicilié au Maroc.

Supprimer les allocations des parents d'élèves violents, une idée loin d’être neuve

Un groupe de travail étudie la possibilité d'intégrer cette mesure dans le plan d'action contre les violences scolaires qu'entend lancer prochainement le ministère de l'Education. Supprimer les allocations familiales des parents d'élèves violents. L'idée n'est pas neuve. Souvent évoquée par la droite, cette mesure va être reprise par le gouvernement. Selon "Le Parisien", un groupe de travail étudie la possibilité d'intégrer cette sanction dans le plan d'action contre les violences scolaires qu'entend lancer prochainement le ministère de l'Education.

"Comment récupérer ces compétences marocaines qui excellent à l’étranger?" s'interroge Amzazi

Chaque année, 600 ingénieurs quittent le Maroc », a déclaré Saïd Amzazi, ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique le 14 janvier lors de la séance des questions orales à la Chambre des Représentants. Le ministre issu du Mouvement populaire a souligné le caractère « universel » de ce phénomène qui découle « d’une mobilité générale des compétences entre les continents, en quête de conditions de travail et de recherches scientifiques plus appropriées ».

Azziman veut accélérer la cadence en 2019

Le nombre de bénéficiaires du programme «Tayssir» est de 600.000. Un budget de plus 2 milliards DH est consacré à ce programme pour augmenter le nombre des bénéficiaires, notamment dans le collège. C’est dans cet enseignement que la déperdition scolaire sévit davantage. La 15ème session du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS), ouverte lundi à Rabat, s’inscrit, comme le précise son président, dans la continuité. Par cette prolongation, Omar Azziman insinue la poursuite des efforts jusqu’à la fin du «premier mandat du conseil».

Éducation : enfin une journée qui fait date !

L’éducation était jusqu’à présent la grande oubliée des journées internationales, c’est désormais chose corrigée puisque le 24 janvier prochain sera célébrée pour la toute première fois la Journée Internationale de l’Éducation. À cette occasion, Aide et Action vous a concocté un programme spécial, à découvrir sur notre site du 21 au 25 janvier 2018.

Abu Dhabi : Un marocain nommé pour "meilleur enseignant 2019 au monde"

Le marocain, Charif Hamidi, a été nominé parmi 50 meilleurs enseignants pour le prix du meilleur professeur du monde pour l'année 2019, attribué par la Fondation Varkey. Le prix, le plus important du genre doté d'un montant de 1 million de dollars, a été lancé par la Fondation en reconnaissance du rôle joué par les enseignants dans la société. Charif Hamidi participe à ce prix avec son projet "Education 4.0", qui fait recours à la technologie de la quatrième révolution industrielle, pour offrir aux jeunes une éducation de qualité et leur ouvrir des opportunités économiques pour les préparer à la vie active.

Une Faculté de médecine et un hôpital universitaire seront bientôt inaugurés à Beni Mellal

Le ministre des Affaires publiques et de la Gouvernance, Hassan al-Daoudi, a déclaré qu’une faculté de médecine et un hôpital universitaire se rendraient enfin dans la région de Beni Mellal Khenifra, et plus particulièrement les enfants d'Imbarak, dans la région de Beni Mellal (devant le siège de la gendarmerie royale).

Pourquoi l’enseignement des matières scientifiques en langue étrangère est indispensable au Maroc

Malgré son adoption en Conseil de gouvernement et des ministres, le projet de loi cadre prévoyant le retour de l’enseignement des matières scientifiques et techniques en langue étrangère a provoqué une levée de boucliers du PJD et de l’Istiqlal lors de la tenue d’une commission parlementaire. L’occasion de solliciter un éminent chercheur qui du fait de son implication sur cette question dans une instance officielle a préféré rester anonyme. Selon lui, le retour de l’enseignement scientifique en français est une nécessité dans un monde globalisé où l’arabe et l’amazigh n’ont pas encore trouvé leur place.

Réforme de la formation professionnelle : les recommandations du Conseil supérieur de l'éducation

Le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique livre son diagnostic et ses recommandations pour une "réelle" réforme de la formation professionnelle au Maroc. Dans un rapport présenté ce mercredi 16 janvier, le CSEFRS énumère les défis et les défaillances d'une réforme qui peine à se dessiner. Il révèle une évolution remarquable du nombre des stagiaires, dans un contexte d'inégalité au niveau des différents secteurs de formation, des régions, du genre et des niveaux de formation.

Au Maroc, les parents d'élèves se mobilisent contre la hausse des frais d'inscription des étudiants étrangers en France

L'Union des conseils des parents d'élèves (UCPE) a appellé à la mobilisation contre l'augmentation des frais d'inscription des étudiants étrangers en France. Les parents d'élèves sont ainsi regroupés devant le lycée Lyautey à Casablanca, et d'autres établissements à Tanger, Fès, Meknès, Rabat et Marrakech, de 10h à 11h, ce mercredi 16 janvier. Le 19 novembre 2018 lors des rencontres universitaires de la francophonie, le premier ministre français Edouard Philippe avait dévoilé sa stratégie d’attractivité pour les étudiants internationaux. Les étudiants étrangers (hors Union européenne), qui pouvaient jusqu’à présent partir faire leurs études en France au même tarif que les Français, vont dès la rentrée prochaine payer beaucoup plus cher.

Réforme de l'éducation : voici le bilan d'étape présenté par Amzazi

C’est en préambule des travaux, débutés ce 14 janvier, de la 15è session du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) que le ministre de l’Education, Saaïd Amzazi, a présenté un bilan d’étape ainsi que les principales perspectives de la réforme de l’éducation nationale. Les détails. La présentation du bilan d’étape de la réforme du système éducatif, lors de la 15è session du CSEFRS organisée ce lundi 14 janvier, est tout sauf anodine. C’est en effet l’occasion pour le Conseil de «prendre connaissance de l’ensemble des mesures prises, d’apprécier leur cohérence et leur conformité à la vision stratégique 2015-2030», souligne Omar Azziman, président du CSEFRS.

Tanger : Des élèves récompensés pour leur créativité

Présidée par le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, la cérémonie de clôture de la troisième édition du programme «Mon école : valeurs et créativité» s’est déroulée, jeudi 10 janvier, avec la participation de près de 300 établissements d’enseignement public et privé relevant de la préfecture de Tanger-Asilah. Cette manifestation a été marquée par la remise des prix aux meilleurs élèves dans les différentes disciplines programmées au titre de cette saison scolaire.

Les détails du programme Etudiants-Entrepreneurs

Plutôt que de former des salariés, l’Université se donne désormais pour but de former des entrepreneurs. Le programme Etudiants-Entrepreneur, lancé par le ministère de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a ainsi pour but d’adapter son éco-système pour la préparation de ce nouveau paradigme. Selon la circulaire envoyée par le ministre Said Amazazi aux présidents d'universités, ce nouveau système concerne les étudiants inscrits en dernière année de formation dans les établissements d'enseignement supérieur publics ou les établissements privés reconnus par l'État.

Amzazi promet de ramener le taux de déperdition scolaire à 3%

Lors de la présentation d’un bilan d’étape hier à Rabat, le ministre de l’Education nationale a mis en exergue les mesures qui seront mises en œuvre pour une école de la réussite. Le ministre de l’Education nationale a présenté hier à Rabat, à l’occasion de la 15ème session du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, un bilan d’étape de la réforme de l’enseignement. Il a mis en avant un long chapelet de mesures sous formes de leviers. Said Amzazi a annoncé qu’un grand travail a été accompli en matière de lutte contre la déperdition scolaire avec pour objectif de le ramener à 3% à l’horizon 2025.

Le renforcement de la coopération en matière de formation professionnelle au centre d'entretiens à Rabat entre M. Rherras et un ministre des Kiribati

Les moyens de renforcer la coopération bilatérale dans le domaine de la formation professionnelle ont été au centre d'un entretien, lundi à Rabat, entre le secrétaire d'État chargé de la Formation professionnelle, Mohamed Rherras, et le ministre de l'éducation de la République des Kiribati, David Collins, en visite de travail dans le Royaume. Lors de cette rencontre, les échanges ont porté sur l'examen de développer les relations entre le Maroc et l'archipel pacifique dans le domaine de la formation professionnelle et l’importance de promouvoir le capital humain qui représente un pilier fondamental du développement global et durable auquel aspirent les deux pays, a indiqué M. Rherras dans une déclaration à la MAP à l'issue de cette rencontre.

UniRank 2018 : L'université Mohammed V de Rabat en tête sur le plan national

L'université Mohammed V de Rabat est en tête des universités marocaines dans le classement 2018 d'UniRank, établi sur la base de la présence des établissements sur le web et de leur popularité en termes de circulation estimée, de confiance et d'autorité. Selon un communiqué de l'université Mohammed V, cet établissement occupe également la 16e place au niveau des meilleures universités arabophones et la 27e au niveau des 200 meilleures universités en Afrique.

ISCAE : Adoption par le gouvernement d'un projet de décret relatif au Master

Le Conseil de gouvernement a adopté, jeudi, le projet de décret n° 2.18.780 complétant le décret n° 2.08.65 du 25 joumada I 1430 (21 mai 2009), portant application de la loi n° 13-06 relative au groupe ISCAE (Institut supérieur de commerce et d'administration des entreprises). Présenté par le ministre de l'Industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, ce projet de décret, qui modifie et complète les dispositions de l'article 9 du décret n° 2.08.65 pré-cité, stipule que le groupe ISCAE prépare et délivre le diplôme de Master, lequel se déroule en six semestres pour les étudiants ayant réussi les classes préparatoires (économiques, commerciales ou scientifiques), a indiqué le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, lors d'un point de presse à l'issue de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement.

Tanger : Le programme "Mon école : valeurs et créativité"

La 3e édition du programme "Mon école: valeurs et créativité", placée sous le signe, "Créateurs citoyens", à laquelle ont participé près de 300 écoles, tous niveaux confondus, de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, a été clôturée jeudi après-midi, avec la cérémonie de remise des prix aux élèves primés. La cérémonie, présidée par le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Said Amzazi, a permis de célébrer les jeunes élèves ayant brillé dans les différentes catégories de performance établies par le programme.

Manuel scolaire comportant une carte sans la Palestine : Le ministère réagit

Le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique a démenti catégoriquement, ce vendredi, une information selon laquelle un manuel scolaire agréé compterait une carte ne contenant pas le nom de la Palestine. Dans un communiqué, le ministère a réagi à des informations à ce sujet relayées par des sites électroniques ainsi que sur des réseaux sociaux.

Forum international de l'étudiant à Laâyoune

Le Groupe l'Etudiant marocain organise la 12è édition du Forum international de l’étudiant de Laâyoune, qui aura lieu les 15 et 16 janvier au Palais des congrès de la ville. Initié sous le Patronage du roi Mohammed VI, cet évènement constitue un repère fondamental pour les jeunes de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra afin de rationaliser leur décision d’orientation à travers une information et un échange de proximité avec les principaux acteurs du secteur de l’éducation-formation à l’échelle nationale, indique un communiqué du Groupe.
Education et formation du 14 au 18 Janvier 2019


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Avril 2019 - 10:09 Education et formation du 08 au 12 Avril 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_095904
20150226_100529
20150226_101251
rofoof
20150226_100728
20150226_100556