Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 15 au 19 Octobre 2018

Veille Maraacid


Apprendre à s’émanciper : les filles instruites peuvent tout atteindre

Pour marquer la Journée internationale de la fille 2018, un événement spécial mettant en avant l'éducation des filles a été organisé à l'UNESCO. « Des filles bien motivées et instruites peuvent faire tout atteindre » a déclaré Kadiatou, une jeune Guinéenne militante de 17 ans qui assumé symboliquement le rôle de la Directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, pendant l'événement.

HEM réorganise son campus de Fès

S’associer et participer au développement régional. Telle est l’ambition du top management du groupe HEM. En tête, Yasmine Benamour et Hassan Sayarh, respectivement l’administrateur et le directeur général de la 1re business school privée au Maroc, ont convié dernièrement la presse au campus HEM Fès. «Nous avons une nouvelle stratégie locale, un nouveau plan d’action et une nouvelle direction au sein de ce campus», annoncent-ils. Ainsi, Khalid Khamlichi vient d’être nommé nouveau directeur de HEM Fès, en remplacement de Hanane Alami, occupant désormais des responsabilités centrales.

Education non formelle : 80 écoles de la 2ème chance d'ici 2021

Près de 200.000 enfants abandonnent l’école chaque année et se retrouvent pratiquement à la rue. Une injustice que tente de corriger le nouveau plan d’action du ministère de l’Education nationale, dans son volet consacré à l’éducation non formelle. C’est ce mardi 16 octobre qu’a été donné le coup d’envoi de la rentrée scolaire 2018-2019 pour les "écoles de la 2è chance". Occupant une bonne place dans le plan d’action du MEN présenté au Roi Mohammed VI le 17 septembre dernier, l’éducation non formelle s’efforce de mettre fin au fléau du décrochage scolaire.

Transport scolaire : Le Maroc s’attaque à la formation des employés

Une convention de partenariat a été signée jeudi à Rabat entre le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, la Fédération du transport et de la logistique et l’Alliance de l’enseignement privé au Maroc, avec comme objectif le renforcement des capacités des employés du transport scolaire. Cette convention signée lors d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, et le secrétaire d’État chargé de la formation professionnelle, Mohamed El Gharass, vise à consolider les capacités et les compétences de cette catégorie d’employés, en particulier les conducteurs de bus scolaires, et d’assurer les meilleures conditions de transport des élèves.

Enseignement supérieur : plus de 381.000 bourses d'études en 2018-2019

Le budget alloué aux bourses a progressé de 150,6% entre 2012 et 2018. Le ministère se penche sur la préparation d'un nouveau décret ciblant les étudiants issus de familles démunies. Un total de 381.783 bourses d’études devraient être attribuées au titre de la rentrée universitaire 2018-2019, dont 162.283 nouvelles bourses pour les trois cycles (licence, master et doctorat), a indiqué lundi 15 octobre Said Amzazi, ministre de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

Maroc : Quatre réfugiés primés pour avoir eu de bons résultats au baccalauréat

Lors d’une cérémonie sous le thème «La mobilisation communautaire : un engagement continu pour la réalisation du droit à l’éducation pour tous», quatre réfugiés ont été primés grâce à leurs excellents résultats au baccalauréat marocain en 2018, indique l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) dans un communiqué.

Réforme de l'éducation : Les principaux apports du projet de loi-cadre

Le préscolaire dès l'âge de 3 ans, l'enseignement obligatoire jusqu'à 16 ans, gratuité de principe mais frais d'inscription pour les familles aisées... Le projet de loi-cadre N°51.17 relatif au système de l'éducation, de l'enseignement, de la formation et de la recherche scientifique a été présenté ce lundi 15 octobre 2018 devant les députés. Le projet de loi-cadre relatif au système de l’éducation vient de franchir une nouvelle étape vers son adoption définitive. Ce mardi 16 octobre, le ministre de l’Education en a présenté les grandes lignes devant la commission de l’éducation à la Chambre des représentants, qui entame l’examen de ce texte attendu.

Education nationale : Une ‘‘fausse’’ note circule au Maroc

La note véhiculée via les réseaux sociaux et certains sites d’information sur un concours de recrutement contractuel d’enseignants est fausse, a indiqué, lundi, le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Dans un communiqué, le Ministère explique que les notes ministérielles sont publiées en temps réel sur son portail officiel, alors que l’annonce de concours de recrutement contractuel relève des attributions des académies régionales de l’éducation et de la formation, qui y procèdent via le portail d’emploi public et leurs propres sites web.

Université : le budget alloué aux bourses d’études s’élève à 1,8 milliard de dirhams

Le budget alloué aux bourses d’études pour la rentrée universitaire 2018-2019 s’élève à 1,8 milliard de dirhams, comme l’a indiqué le ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur, qui a revu à la hausse le nombre des boursiers. Les détails.

Education non formelle : rentrée des classes ce mardi 16 octobre

Une cérémonie organisée par le ministère de l’Education nationale sera tenue ce mardi 16 octobre, pour marquer le démarrage officiel de l'année scolaire 2018-2019 en matière d’éducation non formelle. Communément appelées les «écoles de la 2è chance», l’éducation non formelle permet aux enfants en décrochage scolaire de réintégrer les bancs de l’école: enseignement conventionnel ou formation professionnelle. La cérémonie verra la remise de prix symboliques aux élèves ayant obtenu leur baccalauréat dans le cadre de ce programme.

Préscolaire : Comment le plan décennal 2018-2028 commence à être décliné

Intégration de 100.000 nouveaux élèves et création de 3.592 nouvelles salles de classe dès cette année scolaire 2018-2019. Le taux d'intégration, actuellement de 49,6%, atteindra 67% en 2021-2022 puis 100% à l'échéance du plan. Composante essentielle du nouveau programme du ministère de l’Education nationale, tel que présenté devant le Roi Mohammed VI le 17 septembre 2018, l’enseignement préscolaire fait l’objet d’une stratégie décennale visant à incorporer 100% des 4-5 ans à l’horizon 2028. Dès cette rentrée 2018-2019, le préscolaire verra l’intégration de 100.000 nouveaux élèves et la création de 3.592 salles de classe.

À Madagascar, un projet d’éducation nutritionnelle 
pour améliorer les conditions d’apprentissage

Une étude de la Banque Mondiale, menée dans le sud de Madagascar, a montré que la maladie et la malnutrition réduisent la participation scolaire. C’est pourquoi Aide et Action a décidé d’y développer un projet d’éducation nutritionnelle dans 30 écoles primaires. Les conditions d’apprentissages des enfants en dépendent. Depuis le début du mois d’octobre, Aide et Action développe un nouveau projet à Madagascar. Mis en place dans 30 écoles primaires du district d’Ampanihy, dans le sud de l’île, celui-ci a pour objectif de contribuer à l’amélioration des conditions d’apprentissage par des pratiques et comportements nutritionnels adéquats chez les enfants et leurs parents.

Formation professionnelle : El Othmani aurait un plan « intégré et exhaustif »

Le gouvernement est en train de mettre au point un plan intégré et exhaustif afin de rehausser le niveau de la formation professionnelle conformément à des objectifs aux contours biens définis, a affirmé, jeudi à Rabat, le chef du gouvernement Saâd Eddine El Othmani, à l’ouverture d’une réunion du Conseil de gouvernement. Ce document sera soumis à l’attention de Sa Majesté le Roi après expiration du délai de trois semaines fixé par le Souverain, a-t-il précisé.

Comment la pression scolaire accable les enfants coréens

En Corée du Sud, l’éducation est l’obsession de toute un peuple. Le documentaire «Dear my genius» montre les efforts colossaux demandés aux enfants au détriment de leur épanouissement. Une jeune réalisatrice de Corée du Sud a filmé sa propre famille pour illustrer l’obsession de cette société ultraconcurrentielle pour l’éducation et les ravages qu’elle provoque chez les enfants, y compris sa propre soeur. «Dear My Genius» (‘Mon très cher génie», ndlr), le documentaire de Koo Yun-joo, a été diffusé samedi en avant-première au Festival international du film de Busan (Biff), plus grand festival de cinéma d’Asie. Il suit la sœur âgée de sept ans de la réalisatrice, ainsi que sa mère, qui veut faire de la petite fille une enfant «douée».

L’université trace les contours de la future licence

650 personnes au total -doyens des facultés, présidents d’universités, responsables de l’Enseignement supérieur, ministre en tête, représentants des organisations patronales- se sont réunies en milieu de semaine dernière à Marrakech pour dessiner l’architecture du premier cycle de l’université. Le schéma LMD reste en l’état, mais des transformations toucheront la licence. Au cœur du brainstorming de Marrakech, le rapprochement de la formation de l’université aux besoins du marché du travail. Car ne pas réagir face au chômage massif des jeunes (40% des 15-24 ans en milieu urbain) c’est prendre le risque d’une implosion sociale. Interpellée par le Roi dans son discours du 20 août dernier, l’université tente de faire bouger les lignes en faisant de l’insertion professionnelle de ses lauréats sa mission première sans renier son rôle de production de connaissances.

L’Université Mohammed VI Polytechnique augmente son capital

L’Université Mohammed VI Polytechnique de Benguerir vient de porter son capital à 660 millions de DH, soit une augmentation de 260 millions de DH. L’université érigée en société anonyme s’était retrouvée dans une situation nette inférieure au quart du capital propre. L’opération a fait l’objet d’un dépôt légal le 24 septembre auprès du tribunal de 1re instance de Benguerir.

Université Al Akhawayn : Subvention américaine de 1 million de dollars

L’Université Al Akhawayn à Ifrane (AUI) a obtenu une subvention d’un million de dollars du Département d’état américain à travers l’Ambassade des États-Unis à Kaboul, en Afghanistan, pour assurer l’éducation supérieure de dix étudiantes afghanes originaires de zones rurales. Soumise en mai 2018 par Amy Fishburn, Directrice principale du Bureau des programmes internationaux à AUI, cette subvention, servira à offrir aux étudiantes afghanes une éducation de qualité comparable à celle des universités américaines, tout en développant leurs compétences essentielles en vue de les préparer à un avenir prospère dans leur pays d’origine.

Ces méthodes pédagogiques suisses qui cartonnent à l’étranger

Kokoro Lingua, qui propose des vidéos pour assimiler l’anglais, a reçu une médaille d’or au Concours Lépine. La méthode des Alphas, une manière ludique d’apprendre à lire, conquiert les familles après deux décennies à séduire les écoles. On a tous en mémoire le souvenir d’un professeur revêche, capable de dégoûter les élèves les plus motivés à coups d’humiliations et de bourrage de crâne. Et celui d’un enseignant fabuleux, capable de captiver les élèves les moins motivés. Ce dernier était soucieux de se mettre à leur portée, or l’empathie est la clé d’une pédagogie réussie. Elle est au cœur de deux méthodes d’apprentissage suisses qui font leur chemin outre-frontières.

Ingénieurs : Grave problème de relève dans les grandes écoles

L’université publique souffre d’un déficit criant en enseignants, et les écoles d’ingénieurs ne sont pas en reste. Elles risquent d’être en plus grande difficulté à partir de 2020, avec jusqu’à 30% de départs à la retraite. En raison de leur manque de ressources humaines, mais aussi de moyens financiers, elles n’ont pas pu répondre à l’appel de leur tutelle d’augmenter leurs effectifs d’étudiants, de 20% l’année dernière et de 30% cette année, donc de 50% en deux ans. Certaines se sont contentées d’une hausse de 5%.

Préscolaire : Une centaine de sites pour la Fondation Zakoura

Avec plus de 100 sites, dans 8 régions du Royaume, la Fondation Zakoura pour le préscolaire déploie quelque 253 programmes et activités. Plus de 11.200 enfants et jeunes femmes ont pu bénéficier de ses projets en 2017. Pour ce qui est du préscolaire communautaire, la Fondation a pu inscrire plus de 3.800 enfants dans le rural. Elle a, également, pu former plus de 600 personnes en développement social et humain.

Un financement européen pour l’Université Euromed

Jeune de quelques années, l’Université Euromed de Fès (UEMF) continue son cheminement vers une formation d’excellence, boursière et sociale, résolument tournée vers les nouveaux métiers et vers l’économie verte. Grâce à un financement européen contracté, le 3 octobre dernier, par la Banque européenne d’investissement (BEI), une nouvelle impulsion est donnée à la construction et l’équipement de l’éco-campus. Signés par Anna Barone, représentante de la BEI et Mostapha Bousmina, président de l’UEMF, sous les auspices de Mohamed Benchaâboun, ministre de l'Economie et des Finances du Maroc, et en présence de Claudia Wiedey, Ambassadeur de l'Union européenne au Maroc, les accords de financement portent sur une enveloppe de plus de 13 millions d’euros (148 millions de DH).

Les consolideurs financiers s’ouvrent sur l’université

Fraîchement créée, début 2018, l’Association marocaine des consolideurs financiers porte de grandes ambitions. L’AMCF ambitionne de se positionner en référence et en centre d’excellence dans le domaine de la consolidation financière au Maroc. Le renforcement de la collaboration avec le monde académique figure parmi les axes de son plan stratégique pour la période 2018-2021. Une convention de partenariat a été signée dans ce sens, la semaine dernière, avec le Centre interdisciplinaire de recherche en performance et compétitivité (Cirpec) de la faculté de droit Rabat-Souissi.

Éducation nationale : Renforcement du programme “Tayssir” pour le soutien scolaire

Le ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a annoncé le développement du mode de ciblage géographique du programme "Tayssir", pour englober les familles de tous les élèves du cycle primaire dans le milieu rural et les élèves du cycle secondaire-collégial dans les milieux rural et urbain. Pour bénéficier de ce programme, les familles des élèves éligibles doivent disposer d'une carte valide du Régime d'assistance médicale (RAMED), une condition qui ne s'applique pas aux commune rurale ayant bénéficié du programme jusqu’à 2017-2018, précise le ministère dans un communiqué.

Toujours plus d’étudiants internationaux en France

La France continue d’attirer des étudiants étrangers : 343 400 ont choisi d’y venir en 2017-2018, un chiffre en hausse de 4,5 % par rapport à l’année précédente. L’attractivité de la France auprès des étudiants étrangers reste forte : 343 400 d’entre eux ont choisi l’Hexagone pour étudier en 2017-2018, annonce Campus France, l’organisme de promotion de l’enseignement supérieur français à l’étranger. Cela représente une hausse de 4,5 % par rapport à l’année universitaire précédente, presque identique à celle d’avant (4,6 %).

Education : La stratégie nationale de l’innovation pour l’été 2019

Comment l’innovation pédagogique pourra-t-elle contribuer à l’amélioration de la qualité de l’enseignement? Une question sur laquelle se penchent, depuis deux jours, plus de 200 experts marocains et étrangers réunis pour le colloque organisé par le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS). L’innovation éducative et la dynamique de la réforme au Maroc constituent le thème choisi pour cette manifestation scientifique. «Cela traduit la ferme volonté du conseil d’accorder à l’innovation en matière d’éducation l’effort de réflexion qui s’impose. Nous sommes convaincus qu’il s’agit là de l’un des principaux leviers pouvant assurer la promotion de l’école», indiquait d’emblée Omar Azziman, président du CSEFRS, lors de l’ouverture du colloque.
Education et formation du 15 au 19 Octobre 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Novembre 2018 - 13:37 Education et formation du 05 au 09 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100728
maraacid
20150422_121229
20150226_100556
20150226_100815
20150226_095904