Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 16 au 20 Avril 2018

Veille Maraacid


Education : Le Conseil supérieur critique le recrutement des contractuels

Le rapport élaboré par le Conseil supérieur de l’éducation et de la formation sur les métiers éducatifs a critiqué l’approche du gouvernement en matière de recrutement des enseignants. Ces contractuels, embauchés pour combler le déficit en ressources humaines, ne bénéficient pas d’une formation à même de leur permettre de jouer pleinement leur rôle. Ils n’ont droit qu’à des sessions d’encadrement périodiques, marquées par le manque des formateurs et des moyens, déplorent les responsables du Conseil supérieur.

Education en zone rurale : La Fondation Zakoura lance le 1er Fonds

La Fondation Zakoura a annoncé, ce mercredi, le lancement du 1er Fonds pour l’éducation en zone rurale (FER), avec pour objectif le financement participatif de projets éducatifs dans les zones à fort besoin. Dans un 1er temps, le FER sera dédié à appuyer la campagne d’appel à l’action de la Fondation Zakoura qui a pour objectif l’extension progressive du préscolaire dans les zones les plus reculées du Royaume, indique un communiqué de cette instance.

Mission française : Les inquiétudes des parents s’invitent au Sénat

Les associations des parents d’élèves de la mission française continuent d’exprimer leur inquiétude quant à l’avenir de l’enseignement français au Maroc. Alertée par les parents, la sénatrice élue par les Français de l’étranger, Hélène Conway-Mouret, a transmis leurs préoccupations au Sénat du 5 avril dernier. Les parents redoutent notamment les conséquences de la coupe de 33 millions d’euros dans le budget de l'agence pour l'enseignement français à l'étranger (AEFE). Au Maroc, cela se traduira par la suppression de 11 postes en 2018-2019, et le report et/ou l’annulation de projets immobiliers et de réhabilitation.

Le renforcement de la coopération en matière de formation professionnelle au centre d’entretiens maroco-burundais

Les moyens de renforcement de la coopération en matière de formation professionnelle ont été au centre d’entretiens, mercredi à Rabat, entre le secrétaire d’État chargé de la Formation professionnelle, Mohammed Rherras et le ministre de la Fonction publique, du Travail et de l’Emploi à la République du Burundi, Félix Mpozeriniga, en visite de travail au Maroc du 16 au 20 avril.

Le MEN est précurseur en matière d’encouragement des filles

Pour Youssef Belqasmi, secrétaire général du ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, «deux enseignements sont à tirer de la consécration de cette jeune élève: d’abord la consécration du genre, et un nouveau penchant marqué pour la lecture».

Au Maroc, le nombre d'étudiants évolue plus vite que celui des enseignants

Entre 2009 et 2017, le Maroc a enregistré une multiplication par 4, environ, du nombre d'étudiants, contre une faible évolution du nombre des enseignants-chercheurs et des cadres administratifs. Ce déséquilibre entraîne des difficultés relatives à l’encadrement pédagogique et administratif. Le rapport du Conseil supérieur de l'éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) sur "La promotion des métiers de l'éducation, de la formation, de la gestion et de la recherche" dévoile un déséquilibre entre l’évolution du nombre d’étudiants et celui des organismes professionnels d’encadrement pédagogique et administratif.

Adoption d'un projet de décret relatif aux établissements et cités universitaires

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, a adopté un projet de décret relatif aux établissements et cités universitaires, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi. Présenté par le ministre de l'Education Nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le projet de décret N 2.18.236 modifiant et complétant le décret N 2.90.554, publié le 2 Rajab 1411 (18 janvier 1991) relatif aux établissements et aux cités universitaires, a précisé El Khalfi dans un communiqué lu lors du point de presse tenu à l'issue du Conseil de gouvernement.

Pénurie de profs : C’est la crise dans les facultés des sciences juridiques, économiques et sociales !

Les étudiants sont chaque année plus nombreux à rejoindre l’enseignement supérieur alors que le Maroc fait face à une pénurie d’enseignants-chercheurs. Ce déséquilibre a été soulevé dans le dernier rapport du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) qui a été présenté, mardi 18 avril, à Rabat. Le document relève que cette situation s’explique par la faible évolution du nombre des enseignants-chercheurs et des cadres administratifs entre 2009 et 2017, alors que le nombre des étudiants a été multiplié par 4 durant cette période. Ainsi, la démographie estudiantine a connu ces dernières années une hausse sans précédent.

A l'école, les élèves français sont réticents à écrire et peinent à le faire

Les élèves français écrivent peu dans le cadre scolaire et montrent des difficultés croissantes en orthographe et en grammaire, selon une étude. Les écoliers français n'aiment pas beaucoup écrire, et le font d'ailleurs avec difficulté, pointe le Conseil national d'évaluation du système scolaire (Cnesco), dans une synthèse publiée ce mercredi 11 avril. Elle fait suite à la conférence de consensus sur le sujet, qui s'est tenue les 14 et 15 mars. Dans sa synthèse, le Cnesco résume : "Les élèves français développent une faible appétence pour rédiger dans le cadre scolaire, dans toutes les disciplines, et ont des difficultés orthographiques, tout au long de la scolarité obligatoire."

Les grandes écoles en pointe sur la formation continue

Les perspectives de la formation continue suscitent un intérêt croissant de la part des grandes écoles, qui y voient un moyen de dégager de nouvelles ressources financières. Pour celles qui ont pris une longueur d’avance sur ce marché, la formation professionnelle peut représenter jusqu’à 20% de leur budget global. Quelle place pour la formation continue dans les grandes écoles ? S’agit-il d’un débouché majeur, ou d’une simple activité d’appoint ? Elle suscite en tout cas un intérêt ­accru sur les campus, beaucoup de responsables y voyant un moyen de dégager de nouvelles ressources, à un moment où l’équilibre financier des établissements ­apparaît plus précaire.

Le Conseil supérieur de l’éducation fustige le recours aux contractuels

Dans un récent rapport, le Conseil supérieur de l’éducation s’en est pris au gouvernement et à la manière avec laquelle il recrute des enseignants et des formateurs. Manière inadéquate avec les objectifs que le Maroc se fixe, juge-t-il. Les explications. Le Conseil supérieur de l’éducation fustige, dans un rapport, la décision des pouvoirs publics de recourir à des enseignants contractuels pour combler le déficit enregistré en la matière au Maroc. L’information est rapportée par Al Ahdath Al Maghribia dans son édition de ce mercredi 18 avril. La publication précise que les critiques adressées au gouvernement sur ce choix sont incluses dans un rapport relatif au développement de la profession de l’enseignement et de la formation et qui vient d’être publié. Le document a mis en exergue les compétences des enseignants.

La Fondation Zakoura se distingue

Le programme de la fondation Zakoura, ANEER (Action nationale pour l'éducation de la petite enfance en zone rurale), séduit. Il vient d’être sélectionné parmi les 12 finalistes des WISE Awards 2018, le sommet mondial de l’innovation pour l’éducation. Six programmes lauréats seront annoncés à la mi-juillet 2018.

Formation professionnelle : 300 instituts à accréditer

En attendant une refonte du mécanisme de qualification et d’accréditation des établissements de la formation professionnelle privée, l’OFPPT est à la recherche d’une assistance technique pour l’organisation de ces opérations. Un appel d’offres vient d’être lancé et l’attributaire sera connu le 17 mai. Les statistiques de l’Office révèlent que 417 établissements sont actuellement accrédités. En 2016/2017, 147 ont obtenu ce «label» sur les 159 proposés, soit un taux de 92% d’accréditations. Ces établissements comptent 50% des effectifs des stagiaires du privé. Pour cette année, plus de 300 instituts sont inscrits sur la liste prévisionnelle des établissements à auditer, contrôler et accompagner.

Le HCP livre son étude sur l’adéquation formation/emploi

Très attendue, l’étude du HCP sur l’emploi des diplômés de l’enseignement général et de la formation professionnelle sera dévoilée ce mercredi 18 avril. Elle permettra d’analyser l’adéquation entre les formations reçues et la demande du marché du travail. Le HCP en avait déjà partagé quelques chiffres chocs. Notamment le taux de chômage des lauréats de la formation professionnelle qui culmine à 24,5%, contre 16 pour ceux de l’enseignement général.

Enseignement supérieur : Les Marocains, les plus représentés en France

Les Marocains sont les étudiants étrangers les plus représentés en France. Selon Campus France, leur nombre s’est élevé à 38.002, dont près de 44% d’étudiants durant l’année 2016-2017. Ce chiffre est en hausse de 17% par rapport à la période 2011-2016. Les étudiants marocains en France sont suivis des Chinois (28.760), des Algériens (26.116) et des Tunisiens (12.390).

La France reste attractive pour les étudiants du monde entier

Le nombre d’étudiants étrangers en France a progressé de 4,6 % l’an dernier, selon Campus France. Une tendance qui pourrait se confirmer. Premier pays d’accueil non anglophone pour les étudiants étrangers et quatrième destination mondiale selon l’Unesco, la France a enregistré des résultats encourageants pour l’année universitaire 2016-2017. Selon les derniers chiffres de CampusFrance, l’Agence française pour la promotion de l’enseignement supérieur, l’accueil et la mobilité internationale, publiés jeudi 12 avril, le nombre d’étudiants étrangers a progressé de 4,6 %, la plus forte hausse annuelle depuis cinq ans, pour atteindre 323 933 personnes.

Musécole : «La grande lessive» à l’école

C’est désormais une tradition bien installée. L’école Louis Massignon Bouskoura1 a organisé pour la 7e année consécutive son opération Musécole. Il s’agit d’une journée de sensibilisation de l’ensemble des élèves du groupe Massignon aux arts plastiques. Tout est parti de l’idée d’un parent d’élève, grand amateur d’art, Ali Alami qui a proposé de familiariser les élèves avec les arts visuels. Cofondateur de l’évènement, ce dernier élabore d’ailleurs chaque année un diaporama qui est projeté pendant l’évènement pour apporter des éléments de connaissances sur la thématique de l’édition.

Cambridge, bibliothèques à tous les étages

Véritables musées pour certaines, lieux de vie pour la plupart, les nombreuses bibliothèques du campus sont le cœur battant de l’université britannique. Historiquement, tous les collèges de Cambridge sont bâtis sur le même plan : un carré d’herbe très verte autour duquel se trouvent des bureaux, des logements, une chapelle, un grand réfectoire appelé hall et une bibliothèque.

Etudiants étrangers en France : Les Marocains en tête  

Les Marocains arrivent en tête des étudiants étrangers en France en 2017, selon les chiffres publiés par l’Agence française pour la promotion de l’enseignement supérieur, l’accueil et la mobilité internationale « Campus France ». Ainsi le nombre des étudiants marocains en France s’élevait à 38 002, dont 43,9% d’étudiantes durant l’année 2016-2017, en hausse de 17% par rapport à la période 2011-2016. Dans ce classement, les Marocains sont suivis des Chinois (28 760), des Algériens (26 116) et des Tunisiens (12 390).
Education et formation du 16 au 20 Avril 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Novembre 2018 - 13:37 Education et formation du 05 au 09 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100815
20150422_121229
cnd
20150226_100529
20150226_095904
20150226_100728