Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 17 au 21 Décembre 2018

Veille Maraacid


Education : La plus grande Aref du Maroc apure ses dettes

Mercredi dernier, la Cour des comptes publiait les détails de son enquête choc sur le Plan d’urgence 2009-2012 pour l’éducation. Un programme ambitieux de 43 milliards de DH, mais qui a fini en fiasco, en grande partie en raison des lacunes managériales des académies régionales de l’éducation et de la formation (Aref). Hasard de calendrier, l’Aref de Casablanca-Settat, la plus grande au Maroc, tenait le même jour son conseil d’administration.

Rabat : L’Aref se mobilise pour le préscolaire

L'Académie régionale de l'éducation et de la formation (Aref) de Rabat-Salé-Kénitra (RSK) renfloue son budget. En 2019, ce ne sont pas moins de 1,2 milliard de DH qui seront mis en circulation dont près de 800 millions de DH dédiés à l'investissement. Un montant qui n’inclut pas les dépenses du personnel qui, elles, avoisinent les 450 millions de DH. Parmi les chantiers prioritaires de l'Aref en 2019, l'amélioration de la qualité du préscolaire et la densification du maillage afin de rattraper le retard accusé par la région dans ce secteur. Le taux de couverture affichait 41% en 2017-2018, ce qui reste inférieur à la moyenne nationale, qui elle s'établissait à 49,6%.

Ingénierie : L’Ecole polytechnique Paris lance une chaire au Maroc

L’École polytechnique (Paris) et l’Université Mohammed VI Polytechnique (Benguerir) ont annoncé le lancement, avec le soutien du Groupe OCP et de la Fondation de l’X, d’une chaire internationale sur le thème « Data Science & Processus Industriels ». Cette chaire, portée par Éric Moulines, Professeur de Statistique à l’École polytechnique et membre de l’Académie des Sciences de Paris, a été officiellement lancée, jeudi 20 décembre, à l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P).

Maroc/Corée du Sud : Signature de six accords de partenariat

Le chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, et le premier ministre sud-coréen, Lee Nak-yeon, ont présidé, jeudi à Rabat, la cérémonie de signature de six accords portant notamment sur les domaines de l'enseignement supérieur, les énergies renouvelables, l'automobile, les réseaux et la promotion des investissements. Ces accords qui s'inscrivent dans le sillage de la visite de travail et d'amitié du responsable coréen au Maroc, à la tête d'une importante délégation, concernent un mémorandum d'entente de coopération dans le domaine de l'enseignement supérieur signé par le ministre de l'Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, et le vice ministre sud-coréen des affaires étrangères Cho Hyun.

Universités : Taourirt tient son annexe, 114 MDH d’investissement

Le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, a procédé, samedi, au lancement à Taourirt des travaux de construction d’une annexe universitaire relevant de l’Université Mohammed Premier d’Oujda. Cet établissement d’enseignement supérieur, qui doit ouvrir ses portes lors de la saison universitaire 2020-2021, s’étalera sur une superficie de 22 ha pour un coût global de plus de 114 millions de dirhams (MDH). Dans une déclaration à la presse, M. Amzazi a indiqué que cette nouvelle infrastructure ambitionne de rapprocher l’enseignement supérieur des étudiants de la province de Taourirt et de leur épargner les déplacements vers d’autres universités pour poursuivre leurs études.

ESCA : «Prochain défi, séduire plus d’étudiants étrangers»

Une fin d’année en beauté pour l’ESCA. Un an et demi après la reconnaissance de l’Etat, l’école de management reçoit l’une des plus prestigieuses accréditations d’établissements supérieurs dans le monde, l’AACSB. Soit une double reconnaissance, nationale et internationale. Son président, Thami Ghorfi, n’est pas peu fier. «Nous sommes fiers de rejoindre le club des 5% de business-school dans le monde à disposer de cette accréditation, et de permettre au Maroc d’être visible sur la carte mondiale de l’excellence», s’enorgueillit-il.

Regards sur l’éducation 2018 : LES INDICATEURS DE L’OCDE

Les pouvoirs publics s’intéressent de plus en plus aux analyses comparatives internationales des possibilités d’apprentissage et des résultats de l’éducation lorsqu’ils doivent élaborer des politiques visant à améliorer les perspectives économiques et sociales des individus, à promouvoir une gestion plus efficace des systèmes scolaires et à mobiliser des ressources pour répondre à une demande croissante. La Direction de l’éducation et des compétences de l’OCDE concourt à ces efforts grâce à l’élaboration et à l’analyse d’indicateurs quantitatifs, comparables à l’échelle internationale, qu’elle publie chaque année dans Regards sur l’éducation. Associés aux examens des politiques nationales menés par l’OCDE, ces indicateurs peuvent aider les pouvoirs publics à mettre en œuvre des systèmes d’éducation plus efficaces et plus équitables.

Synthèse du Rapport de la Cour des comptes sur l’évaluation du Programme d’urgence du ministère de l’éducation nationale

La Cour des comptes a rendu public un rapport portant sur l’évaluation du programme d’urgence du ministère de l’éducation nationale. Dans ce cadre, la Cour des comptes a procédé à l’appréciation du processus d’élaboration du programme d’urgence, l’analyse de la planification et de la programmation, l’examen de la gestion des moyens mobilisés pour sa mise en œuvre, le système de suivi et de pilotage ainsi que l’évaluation des réalisations par rapport aux objectifs attendus.

Rapport sur l'évaluation du programme d’urgence du ministère de l'éducation nationale

La Cour des comptes a rendu public un rapport portant sur l’évaluation du programme d’urgence du ministère de l’éducation nationale. Dans ce cadre, la Cour des comptes a procédé à l’appréciation du processus d’élaboration du programme d’urgence, l’analyse de la planification et de la programmation, l’examen de la gestion des moyens mobilisés pour sa mise en œuvre, le système de suivi et de pilotage ainsi que l’évaluation des réalisations par rapport aux objectifs attendus.

Enseignement supérieur. Deux nouveaux décrets pour l’école des sciences de l’information

Les nouvelles décisions conjointes du chef de gouvernement et du ministre de l’Éducation nationale portent sur la mise en place d'un cahier de normes pédagogiques pour le cycle d’ingénieurs ainsi que sur l’approbation des normes relatives au cycle du master. Les deux décrets interviennent après que l'école des sciences de l'information a entamé une réforme en 2016 qui lui a permis de délivrer le diplôme d’ingénieur d’État à tous les étudiants qui l’ont intégré depuis 2012.

Recherche scientifique : ADM scelle un partenariat avec l’Université Cadi Ayyad

La Société nationale des autoroutes du Maroc (ADM) et l’Université Cadi Ayyad à Marrakech (UCA) ont signé récemment une convention de partenariat scientifique portant notamment sur le compactage à sec, pour soutenir d’autres domaines de recherche innovants en relation avec le développement durable et l’intelligence artificielle.

Enseignants classés à l'échelle 9 : Amzazi rassure

Le ministre de l'Education nationale, Saaïd Amzazi, a affirmé que son département, "conscient de la situation des enseignants classés à l'échelle 9, veillera à accélérer la cadence de leur promotion". Intervenant, lundi 17 décembre à la Chambre des représentants, le ministre a souligné que le dossier de cette catégorie est "en cours d’examen avec les syndicats d'enseignement les plus représentatifs". "La situation de cette catégorie ne concerne pas seulement le ministère de l’Education nationale, mais également d’autres départements", a-t-il dit.

Programme d'urgence de l'éducation : Budgets importants, résultats peu probants (Cour des comptes)

Préscolaire, réhabilitation des écoles, encombrement… Selon la Cour des comptes, le Programme d’urgence de l’éducation n’a pas atteint les résultats escomptés. Le programme d’urgence du ministère de l’Education 2009-2012 "n’a pas réalisé tous ses objectifs" et "n’a pas eu, non plus, les impacts souhaités sur le système éducatif". Rendu dans un rapport publié mercredi 12 décembre, ce constat de la Cour des comptes est sans appel. Ce programme avait été élaboré pour remédier aux "défaillances relevées et accélérer la réalisation des objectifs de la charte nationale d’éducation et de formation". Malgré l’importance des ressources allouées pour son exécution, les résultats sont peu probants.

SUPINFO Maroc : Nouvelle convention en faveur de l’employabilité des jeunes

SUPINFO Maroc marque une nouvelle étape dans son engagement en faveur de l’employabilité des jeunes. Acteur majeur de l’enseignement supérieur privé en Afrique, l’établissement a annoncé la signature d’une convention de partenariat avec la Fondation marocaine de l’éducation pour l’emploi (EFE-Maroc). La convention permettra aux deux parties de conjuguer leurs efforts en vue de contribuer à l’insertion professionnelle des jeunes au Maroc et encourager l’implication et l'engagement civique envers leur employabilité.

Education à l’environnement : Le programme «Mama Tabiaa» généralisé dans les écoles primaires publiques

Le ministère de l’éducation nationale a signé, jeudi 13 décembre, une convention de partenariat avec Vivo Energy Maroc et la Fondation Zakoura dans le cadre du programme «Mama Tabiaa». L’objectif de ce partenariat est de généraliser ce programme d’éducation à la protection de l’environnement dans les écoles primaires publiques de toutes les régions du Maroc. Pour atteindre cet objectif, une plate-forme de formation en ligne a été créée afin de permettre aux enseignants de suivre une formation complète de ce programme via des vidéos tutorielles (MOOC).

«Medersat.com» : La Fondation BMCE consacre les bacheliers les plus méritants

Il s’agit en effet des lauréats de la septième promotion 2018 de bacheliers issus des écoles Medersat.com et non des moindres. Les bacheliers primés ont en effet dans leur ensemble obtenu des mentions très bien et bien dont la plus forte moyenne a été enregistrée à Laâyoune, soit 18,43/20. Un lot d’ordinateurs portables a été remis aux 37 lauréats dont 27 sont des filles. Une cérémonie a été organisée, mercredi 12 décembre, en leur honneur et ce en présence de Leila Mezian Benjelloun, présidente de la Fondation BMCE, Othman Benjelloun, président du directoire du Groupe BMCE Bank of Africa, et Said Amzazi, ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. S’exprimant à cette occasion, la présidente de la Fondation BMCE s’est félicitée du dévouement de cette promotion qui porte le nombre des bacheliers issus du réseau «Medersat.com» à 1.465 lauréats et ce depuis le lancement de ce programme en 2012.

Un Marocain nominé pour le Global Teacher Prize

Après le duo d’architectes marocains Tarik Zoubdi et Mounir Benchekroun qui a remporté le prix international d'architecture Architizer A+Awards 2018, c'est au tour du jeune Charif Hamidi de représenter le Maroc et lui faire honneur grâce à sa nomination dans le top 50 des personnalités retenues pour le prix mondial des enseignants de la Fondation Varkey. Décerné chaque année à un enseignant qui a apporté une contribution remarquable à la profession, le Global Teacher Prize, considéré comme le «Prix Nobel» de l'enseignement est un prix d'un million de dollars américains créé par La Fondation Varkey en 2014, pour reconnaître et célébrer l'impact que les enseignants ont dans le monde.

Dakhla abrite le premier forum africain sur la formation professionnelle

Le Ministère de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, organise les 21 et 22 décembre 2018, dans la ville de Dakhla, « le premier Forum Africain sur la Formation Professionnelle », sous le thème « Gouvernance des systèmes de formation professionnelle au service de l’employabilité et de la compétitivité en Afrique». 

Indicateurs de l'éducation au Canada : une perspective internationale, 2018

En 2017, un peu plus des deux tiers (68 %) des Canadiens âgés de 25 à 64 ans avaient terminé des études postsecondaires, une proportion qui était 24 points de pourcentage plus élevée que la moyenne des 36 pays membres de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Une publication diffusée aujourd'hui, Indicateurs de l'éducation au Canada : une perspective internationale, fournit un vaste ensemble d'indicateurs sur plusieurs aspects des systèmes d'éducation dans les provinces et les territoires du Canada et les situe dans un contexte international.
Education et formation du 17 au 21 Décembre 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Avril 2019 - 10:09 Education et formation du 08 au 12 Avril 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100815
20150226_100728
maraacid
20150226_095904
20150226_100529
20150422_121229