Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 18 au 22 Février 2019

Veille Maraacid


Ecoles supérieures : Meknès tient son ENCG

L’Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG) de Meknès ouvrira ses portes à la rentrée universitaire 2019-2020, a annoncé le président de l’université Moulay Ismail (UMI), Hassan Sahbi. ‘’Ce nouvel établissement figure parmi les grands projets programmés par l’université, qui a des prolongements dans les régions Fès-Meknès (six établissements) et Daraa-Tafilatet (deux établissements)’’, a indiqué Sahbi dans un entretien à la MAP, notant que les nouvelles structures sont de nature à renforcer les filières enseignées et répondre aux besoins actuels de son environnement.

L’éducation bilingue commence par la langue maternelle

Dans certains contextes, la manière de réaliser un enseignement multilingue basé sur la langue maternelle, peut dissuader certains parents à en demander la mise en œuvre. Avoir recours à « l'éducation bilingue » à la place peut être une manière plus positive de réaliser une éducation qui permet à tous les enfants de s'instruire dans plus d'une langue. L’Objectif de Développement durable N°4 suggère au moins une année d’enseignement préscolaire, un enseignement primaire gratuit et équitable, ainsi qu’un enseignement du niveau du secondaire. S’ils ont le choix, quelle langue(s) les parents choisiront-ils pour la première expérience d’enseignement formel de leurs enfants ?

Atteindre les populations vulnérables grâce à des solutions numériques

Malgré les avancées réalisées pour faire progresser la cause de l’alphabétisation dans le monde, 750 millions d’adultes – dont deux-tiers de femmes – sont encore dépourvus des compétences de base de lecture et d’écriture. L’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) pour alphabétiser les jeunes et les adultes – selon le principe « apprendre partout, à tout moment » – contribue de manière décisive à améliorer le bien-être des populations vulnérables, en augmentant leur employabilité et en leur permettant de participer plus activement à la société.

« Education secondaire »/Maroc : Lancement officiel du programme maroco-américain à 112,6 M$

L’activité « Education secondaire » rentrant dans le cadre du 2ème programme de coopération (Compact II) conclu entre le gouvernement marocain et le gouvernement américain représenté par Millenium Challenge Corporation (MCC), a été officiellement lancé ce mercredi, au niveau de la région Marrakech-Safi. L’activité « Education secondaire », dotée d’un budget de l’ordre de 112,6 millions de dollars, a pour objectifs d’améliorer la qualité et la pertinence des programmes d’enseignement secondaire (collèges et lycées) et l’équité d’accès à cet enseignement.

L'enseignement français à l'étranger à la croisée des chemins

Le gouvernement explore actuellement les pistes de réforme de l’enseignement français à l’étranger. Comment la Mission Laïque Française, opérateur historique qui gère 109 établissements du réseau, envisage-t-elle son avenir, dans un contexte budgétaire tendu et un environnement toujours plus concurrentiel ? Jean-Christophe Deberre, son directeur général, nous répond. Lepetitjournal.com : En mars dernier, le président Macron appelait au doublement du nombre d’élèves dans les lycées français à l’étranger d’ici 2030. Cet objectif est-il réalisable ? Qu’implique-t-il pour la Mission Laïque Française ?

L’enseignement en langue maternelle : une nécessité pour la réussite de tous

La notion même d’une éducation de qualité pour tous implique que chaque enfant apprenne dans une langue qu’il comprend. Pourtant, près de 40% de la population mondiale n’a pas accès à l’enseignement dans sa langue maternelle, en particulier dans les régions à plus forte diversité linguistique, telles que l’Asie, l’Afrique subsaharienne et le Pacifique. Une situation qui a de lourdes conséquences sur l’avenir des enfants concernés. À l’occasion de le Journée internationale de la langue maternelle, nous vous proposons d’examiner de plus près cette question.

Maroc : l’offensive espagnole dans l’enseignement supérieur

L’Espagne gère déjà onze centres d’éducation primaires et secondaires au Maroc. Aujourd’hui le pays tente d’investir l’enseignement supérieur marocain. Premier partenaire commercial du Maroc, l’Espagne profite aussi de cette proximité pour asseoir sa présence dans l’enseignement supérieur chérifien. Le tout, dans une logique de marché, mais aussi d’influence.

Universités : Le Statut de l’Etudiant entrepreneur lancé au Maroc

L’Université Mohamed V de Rabat accueille, ce 15 février, la cérémonie de lancement du pôle Structuration et Accompagnement de l’Entrepreneuriat Etudiant au Maghreb (pôle SALEEM), projet cofinancé par l’Union européenne dans le cadre du programme ERASMUS+. Cette expérience pilote conduite à l’Université Mohammed V de Rabat et à l’Université Hassan II de Casablanca en partenariat avec HEM Business School, a pour objectif de mettre en place un pôle d’accompagnement, le pôle SALEEM, pour les étudiants désireux de se former à l’entrepreneuriat et à l’innovation en vue de concrétiser leurs projets de création d’entreprise. Le pôle SALEEM, ouvert sur l’écosystème socio-économique, ancré dans le territoire, associe établissements d’enseignement supérieur (universités, écoles de commerce, écoles d’ingénieurs), acteurs économiques, réseaux associatifs et agences d’emploi.

Quelque 400 participants aux 2-èmes jeux universitaires du Maroc, du 1-er au 3 mars à Fès

Quelque 400 étudiants participeront à la deuxième édition des jeux universitaires du Maroc, qui se tiendra du 1-er au 3 mars prochain à Fès sous le signe ‘’l’importance des sports universitaires dans la vie de l’étudiant’’. Selon l’école nationale de commerce et de gestion (ENCG) de Fès, qui organise cette manifestation en partenariat avec le club universitaire SQUAD, l’objectif de cette initiative est de promouvoir les talents sportifs des étudiants des universités et instituts supérieurs marocains et créer un espace de compétition, d’échange et de dialogue entre étudiants.

Lycées français au Maroc : Lyautey lance sa Fondation

Le lycée Lyautey de Casablanca, considéré comme le plus grand lycée français du monde à l’étranger, lance sa Fondation. Promouvoir auprès des élèves l’engagement citoyen et la fibre associative à travers les projets pédagogiques et les actions de solidarité et fédérer les volontés de tous les partenaires de l’établissement autour de ces projets, tels sont les grands objectifs de la Fondation.

Etudiants étrangers en France : un rapport suggère d'exonérer les doctorants de la hausse des frais

Un rapport officiel, publié lundi, suggère d'exonérer les doctorants étrangers en France de la hausse des frais d'inscription universitaire décidée récemment pour les étudiants extra-communautaires, ou d'autoriser les établissements à procéder à des exonérations partielles. En novembre, le gouvernement a annoncé son intention d'augmenter les frais de scolarité pour les jeunes venant de pays hors Union européenne, tout en affirmant vouloir attirer davantage d'étudiants internationaux grâce à une politique de visas améliorée et davantage de bourses. À partir de la rentrée 2019, ces étudiants devront s'acquitter de 2.770 euros en licence et 3.770 euros en master et doctorat, contre 170 euros pour une année de formation en licence, 243 euros en master et 380 euros en doctorat pour les jeunes Européens.

La Résidence prospecte à l’international

Des ambitions, La Résidence en a à revendre. Le groupe scolaire, dirigé par la famille Hefiri, s’apprête à entamer une nouvelle phase dans son développement: l’ouverture à l’international. «Nos classes préparatoires aux grandes écoles nous ont ouvert une porte intéressante, celle de la France. Depuis cinq ans, nos classes prépas commerciales y sont classées deuxièmes. Aujourd’hui, nous en faisons la promotion en Afrique subsaharienne», confie Nawal Hefiri, directrice générale. «Nous avons aussi des projets dans l’enseignement général à l’international», poursuit-elle. Pour le moment, pas question de donner plus de détails.

«Voyage entre deux mondes» à L’Ecole belge

Faire vivre les mathématiques à travers des œuvres artistiques. C’est le pari de l’exposition Art & Math, qui fait escale à l’Ecole belge de Casablanca (section secondaire), du 11 février au 23 mars. L’exposition, baptisée «voyage entre deux mondes», est le fruit de l’imagination débordante d’une cinquantaine d’artistes plasticiens belges contemporains, et d’une dizaine d’auteurs de livres et de BD.

Le roi défend l’enseignement en arabe, selon Benkirane

Abdelilah Benkirane continue de provoquer des polémiques à chaque sortie médiatique. Cette fois-ci, l’ex-chef du gouvernement a taclé les partisans de l’enseignement des matières scientifiques en français. Dans un live posté dimanche 17 février sur Facebook, Benkirane a indiqué que le système éducatif au Maroc ne dispose pas des moyens nécessaires pour le faire. «Personne ne s’oppose à l’enseignement des langues étrangères, y compris le PJD. Mais quand j’étais chef de gouvernement, le roi Mohammed VI m’a donné un document exigeant l’enseignement des matières scientifiques en arabe, puisque c’est la langue officielle du Maroc, tout en introduisant le français dans certains programmes scolaires», a expliqué l’ancien secrétaire général du PJD.

Grève dans l'enseignement : Amzazi reporte la réunion avec les syndicats

Le secrétaire générale de la FNE annonce que le ministre de l'Education, Said Amzazi, a reporté la réunion avec les six syndicats, à la veille de la grève nationale dans l'enseignement. La réunion était prévue pour ce lundi 18 février, dans l'après-midi. Prévue ce lundi 18 février, la réunion du ministre de l'Education, Said Amzazi, avec les six syndicats de l'enseignement, affiliés à la CDT, la FDT et à la Fédération nationale de l'enseignement a été reportée au lundi 25 février, apprend Médias24 auprès du secrétaire générale de la FNE. Rappelons que ces syndicats ont annoncé une grève générale dans le secteur de l'enseignement le 20 février 2019, et une marche nationale le même jour à Rabat. A ce jour, la grève est toujours maintenue.

Enseignement : Le PJD bloque la réforme

Combien de temps va encore durer le blocage du projet de loi-cadre relatif à l’enseignement au sein de la Commission parlementaire? Difficile de deviner dans une affaire où les enjeux politiciens commandent la partie. Pour débloquer la situation, Habib El Malki, président de la Chambre des représentants et ancien ministre de l’Education nationale, est entré dans la dance, en programmant une réunion avec les chefs de groupes parlementaires aujourd’hui, lundi 18 février 2019. Il n’est pas exclu que le ministre du gouvernement PJD, Saaid Amzazi, qui porte le projet de réforme, soit de la partie.

Rabat : les écoles privées à la loupe

Le directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Rabat-Salé-Kénitra, Mohamed Adardour a souligné, ce lundi à Rabat, la nécessité de mettre en place un système d’audit régulier, pédagogique et administratif, destiné aux établissements d’enseignement privé. Lors d’une rencontre de concertation autour du statut de l’enseignement scolaire privé, organisée par l’AREF, Adardour a indiqué, dans une allocution lue en son nom, qu’il convient d’élaborer de nouveaux cahiers des charges, en fonction de la nature de l’investissement, l’emplacement géographique et les cycles d’enseignement.

Etude Céreq sur la mobilité des étudiants à l’étranger

16% de jeunes français diplômés du supérieur ont effectué, à l’étranger, une période d’études ou de formation liée à cet enseignement, d’une durée minimale de trois mois et/ou ayant permis l’obtention de 15 crédits ECTS. C’est un des enseignements présentés dans une récente étude publiée par le Céreq. Si ce taux est proche de l’objectif de 20 % fixé au niveau européen, il cache néanmoins une situation plus modérée avec un accès encore inégal à la mobilité entre les jeunes diplômés du supérieur et ceux issus de l’enseignement professionnel ou de l’apprentissage.

AREF Guelmim-Oued Noun : Lancement du projet "Connecting Classrooms"

Le coup d'envoi a été donné mardi aux journées de formation sur le renforcement des compétences des cadres éducatifs de la région de Guelmim-Oued Noun en matière de leadership et de résolution des problèmes dans le cadre du projet international baptisé "Connecting Classrooms". Organisée par l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) et le Centre culturel britannique au Maroc (British Council), cette initiative ciblant des directeurs des établissements d’enseignement et des professeurs d’anglais s’assigne pour objectif de promouvoir la pensée critique, la coordination et la créativité.

Lancement du site web « Tadqiq » dédié aux candidats du Bac session juin 2019

Le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a annoncé, vendredi 15 février 2019, le lancement de la nouvelle plateforme baptisée « Tadqiq » dédiée aux candidats du BAC, session juin 2019. Cette nouvelle plateforme vise à fournir une base de données précise et actualisée avec des données identiques à celles contenues dans les dossiers de candidature et les documents officiels au niveau de l’établissement scolaire, le but étant d’éviter des erreurs au moment de la saisie des données personnelles des élèves et dont la correction coûte cher aussi bien aux candidats qu’à l’administration scolaire.

Maroc : une femme offre 12 millions de dirhams pour la construction d'écoles

Deux conventions de partenariat relatives à la construction d’un lycée et la restauration d’une école dans la commune rurale d’Ouled Fares (cercle de Ben Ahmed) a été signée, vendredi, entre la province de Settat, la direction provinciale de l’Education nationale et une femme mécène, qui va financer ces deux opérations. Paraphées en présence du gouverneur de la province, Khatib Lahbil, et du directeur de l’Académie régionale de l’éducation et de formation de Casablanca-Settat, Abdelmoumen Talib, les deux conventions constituent un cadre de partenariat et de coopération entre les parties signataires, dans le souci d’améliorer la qualité et l’offre d’enseignement dans le monde rural.

Amzazi : Le digital, indispensable à l’employabilité des jeunes

Le digital constitue un indispensable levier pour promouvoir l’employabilité des jeunes en leur permettant d’acquérir des compétences dans le numérique, à travers notamment des programmes de reconversion-insertion, a souligné, samedi à Rabat, le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Said Amzazi. S’exprimant lors d’un colloque, organisé par l’association des ingénieurs de l’école Mohammadia (AIEM), sous le thème « Transformation digitale: un levier d’accélération sociale », M. Amzazi a indiqué que le défi consiste à rebondir sur l’opportunité de cette jeunesse, qui est bien placée pour profiter de l’essor du digital.
Education et formation du 18 au 22 Février 2019


Dans la même rubrique :
< >
Inscription à la newsletter







CND en photos
rofoof
20150226_100815
20150226_100728
20150226_100556
20150226_101251
20150422_121229