Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 19 au 23 Février 2018

Veille Maraacid


Des étudiants en consultants juniors

Les étudiants de la 3e et 4e année de l’Ecole supérieure d’industrie et de gestion feront leur immersion dans le monde de l’entreprise à travers le programme «missions de terrain». Ce projet, qui a démarré début février et prend fin en mars, permet chaque année aux étudiants de travailler comme des consultants juniors, sur des missions qui sont confiées par des mandants (entreprises ou porteurs de projets). L’objectif est de faire une étude dans le cadre du démarrage d’un projet ou l’évolution d’un business. «Les missions de terrain sont des exercices pédagogiques initiés depuis 2007 vu leur importance au niveau professionnel. Des entreprises de plusieurs secteurs en ont compris l’intérêt et ainsi ouvert leurs portes aux étudiants», note Hind Benkirane, professeur et responsable cycle et relations entreprises à l’ESIG.

L’école marocaine, une école qui colle au sol !

Rien n’est dû au hasard ! Selon l’étymologie, « école » veut dire « arrêt de travail » ! L’école marocaine, fidèle à la vertu de la véracité, selon les recommandations sacrées, a mis les futurs citoyens en « arrêt de travail » ! L’école est un lieu qui colle l’enfant à une chaise pour qu’il apprenne à se controler, à se concentrer, à écouter, à emmagasiner des connaissances, à ancrer dans sa tête les règles sociales et relationnelles, mais aussi à échanger et confronter ses propres opinions à la connaissance reçue. L’école est un catalyseur des capacités de l’enfant qui lui permet aussi d’é-voluer et de dé-coller !

L’enseignement supérieur, un nouveau marché en Afrique

Un vent nouveau souffle sur l’enseignement supérieur en Afrique. Le Sénégal, la Côte d’Ivoire, le Niger etc. Tous ces pays offrent des opportunités pour s’implanter. Les États mettent à disposition des espaces, la technologie émerge et puis surtout il y a un marché. « Depuis plusieurs décennies, l’enseignement supérieur n’est pas une priorité pour les États du continent africain ». Ce constat sans appel est dressé par Clément Ramiarinjaona. Le vice-recteur de l’AUF (Agence universitaire pour la francophonie) faisait partie des spécialistes invités à livrer leur analyse, lors de la conférence EducPros du 16 février 2018. Pourtant, les besoins sont réels, portés par une croissance parallèle de l’économie et de la démographie. Dans ce contexte, l’Afrique fait figure, pour tous, de nouvel eldorado en matière d’éducation.

L'Ontario fait des progrès pour veiller à ce que le système d'éducation soit inclusif

L'Ontario fait des progrès pour veiller à ce que le système d'éducation soit plus équitable et plus inclusif au bénéfice de tous les élèves et leurs familles, et, à cette fin, il offre une formation aux conseillères et conseillers scolaires et appuie la participation des parents autochtones et des parents identifiés comme appartenant à des groupes de races ou d'ethnies variées. La ministre de l'Éducation Indira Naidoo-Harris et le député d'Oakville, Kevin Flynn, se sont rendus ce matin à la W. H. Morden Public School à Oakville pour faire cette annonce.

Les enseignants du supérieur menacent de faire une grève de 48h

Le torchon brûle entre les professeurs de l’enseignement supérieur et le ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. En effet, les enseignants universitaires ont observé une grève de 24h le 20 février dans toutes les universités, écoles supérieures et centres de recherche du pays. Les enseignants dénoncent le projet de loi cadre instaurant le principe de participation au financement de l’enseignement supérieur à travers l’instauration de frais d’inscription. Ce n’est pas tout, le Syndicat national de l’enseignement supérieur (SNESup) reproche au ministère l’absence de dialogue social.

Cadre et enseignant : entretien Houcine Berbou DG du cabinet Academus Training

Les dirigeants et cadres sont là pour réduire les écarts entre les besoins du marché et les enseignements académiques. Toutefois, la capacité à entreprendre n’est pas toujours synonyme d’excellence académique. La motivation des cadres et managers d’aller enseigner n’est pas uniquement d’ordre pécuniaire. Il y a ce côté philanthrope qui les y poussent. Leur but est aussi de chercher de l’épanouissement et de faire de la recherche intellectuelle. Et pour beaucoup, il s’agit de garder le contact permanent avec le monde des jeunes. Il y a ceux qui sont à la recherche d’échanges, d’acquisition de connaissances et de compétences comme ceux qui sont à la recherche d’une légitimité ou d’une notoriété académique et sociale. Houcine Berbou, DG du cabinet Academus Training, détaille les motivations des managers enseignants..

Réforme du bac : vers une orientation (trop) précoce ?

Jean-Michel Blanquer a annoncé mercredi 14 février une réforme du bac qui aura des conséquences importantes sur les processus d'orientation des lycéens. Le bac nouvelle formule devrait renforcer le continuum bac–3/bac+3. Les acteurs de l'enseignement secondaire comme du supérieur s'en félicitent mais craignent que la réforme réduise prématurément le champ des possibles pour les lycéens. Et soit ainsi facteur d'une hausse des inégalités.

Ouverture d’un Career Center de la Formation Professionnelle pour la Région de Marrakech-Safi

Mercredi 14 Février 2018, l’Institut Spécialisé de Technologie Appliquée Hôtelière et Touristique a été au rendez-vous avec la cérémonie d’inauguration officielle du troisième Career Center de la formation professionnelle en présence de Mrs. Said Amzazi, ministre de l’Education Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Mohamed Sajid, ministre du Tourisme, du Transport Aérien, de l’Artisanat et de l’Economie Sociale, Mohammed Rherras, secrétaire d’Etat Chargé de la Formation Professionnelle et de Mr. Brian George, directeur des Relations Publiques à l’ambassade des Etats-Unis au Maroc et des responsables des départements formateurs, de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc et des représentants de la Région de Marrakech-Safi.

L’UNESCO et la Fondation Education Above All se mobilisent en faveur d’une éducation inclusive et de qualité

Cheikha Moza bint Nasser du Qatar, à l’origine de la Fondation Education Above All, défenseure des Objectifs de développement durable des Nations Unies et Envoyée spéciale de l'UNESCO pour l'éducation de base et supérieure, et Audrey Azoulay, Directrice générale de l'UNESCO, participeront à une table ronde de haut niveau sur l'éducation et le développement intitulée « Conjuguer les Objectifs de développement durable : le rôle clé de l'éducation », qui se tiendra le 28 février au siège de l'UNESCO (10h00 - 12h00, Salle XII).

Le Mooc : vecteur d’information massive

Qu'il est loin le temps où le Mooc restait cantonné dans les universités. Il est désormais un outil de choix pour les entreprises qui peuvent recruter et améliorer leur marque employeur. Partie intégrante de l’économie de l’enseignement à la carte promue ces dernières années par les services 2.0 et la multiplication des plateformes d’enseignement en ligne (e-learning), les Mooc sont des ressources éducatives libres et ouvertes. Les technologies de l'information et de la communication sont intégrées ici dans des programmes pédagogiques pour démocratiser l'accès aux savoirs via des formations accessibles gratuitement.

L'UniRank publie son classement des 200 meilleures universités africaines

L’UniRank a publié aujourd’hui son Top 200 des universités du continent africain en 2018. Cette liste des 200 meilleures universités du continent se fonde sur des critères d’accréditation, de durée de la formation dispensée et de la prédominance des cours magistraux. Selon l’édition 2018 du classement, les universités sud-africaines sont les plus performantes du continent, avec huit universités dans le top 10, juste devant l’université de Nairobi (9e) et l’université américaine du Caire (10e). Le champion continental en matière d’enseignement supérieur est l’université de Pretoria, tandis que l’université de Benue State au Nigéria occupe la dernière place du classement.

Parcoursup : ce qui se cache derrière le "oui si" pour entrer en licence

"Oui si". Telle est la réponse que vous fera l'université si votre profil ne correspond pas aux attendus de la licence demandée sur Parcoursup. En clair : vous êtes accepté à condition de suivre un cursus aménagé. Avec un bémol : toutes les formations n'auront pas le temps de mettre en place ces dispositifs d'ici à la rentrée 2018. Futurs bacheliers ou étudiants en réorientation : si vous ne répondez pas aux attendus de la licence que vous avez demandée via Parcoursup, l'université devrait vous répondre "oui si". Vous devrez comprendre : "Vous avez une place dans la formation si et seulement si vous acceptez de suivre un parcours personnalisé". Cela pour augmenter vos chances de réussite en licence.

Développer la formation professionnelle continue en ligne

Une convention de partenariat a été signée ce lundi 19 février, entre France Université Numérique, la House of Training et l’Institut Supérieur de l’Economie pour développer la formation professionnelle continue en ligne au Luxembourg. Organismes de formation continue du Luxembourg, la House of Training et l’Institut Supérieur de l’Economie ont affirmé leur volonté de faire évoluer leurs cours en introduisant des contenus accessibles à distance par l’intermédiaire des Massive Open Online Courses (MOOC). En se rapprochant de France Université Numérique, l’objectif est de pouvoir accéder au catalogue des cours en ligne à accès ouvert disponibles sur leur plateforme.

Honoris United Universities accueille deux nouvelles institutions au sein de son réseau panafricain

Après Le Groupe Université Centrale, L’Ecole Marocaine des Sciences de l'Ingénieur (EMSI) au Maroc et YK Business School (YKBS) à l'Ile Maurice rejoignent le réseau Honoris, qui poursuit sa mission de former une nouvelle génération de leaders et de professionnels africains capables d’avoir un impact sur leur sociétés Honoris United Universities, le premier réseau panafricain d’enseignement supérieur privé, a annoncé compter désormais officiellement parmi ses institutions membres, l'Ecole Marocaine des Sciences de l'Ingénieur (EMSI) au Maroc et YK Business School (YKBS) à l’Ile Maurice.

Conventions cadre et spécifique entre l’UM5 de Rabat, l’ENSIAS et l’Association Marocaine des Actuaires

Dans le cadre de l’ouverture de l’Université Mohammed V de Rabat sur son environnement socio-économique, une convention cadre de partenariat a été signée le 29 septembre 2017 entre cette dernière et l’Association Marocaine des Actuaires (AMA). Une seconde convention, définissant les modalités de réalisation des objectifs spécifiques a été également signée entre notre Université, l’ENSIAS et l’Association Marocaine des Actuaires (AMA).

Le club Inner Wheel construit un groupe scolaire pour enfants pauvres à Had Soualem

Le club Inner Wheel Casablanca-Renaissance se lance dans une nouvelle aventure humanitaire à Had Soualem : construire un groupe scolaire et un centre pour enfants en situation de handicap. C’est une première rééditée par un acteur de la société civile. Deux ans après avoir sorti de terre et équipé de A à Z une école maternelle pour enfants démunis du douar de Had Soualem, banlieue de Casablanca, tout en assurant sa gestion, le club Inner Wheel Casablanca-Renaissance se lance dans une nouvelle aventure humanitaire, fort des convictions et de la persévérance de ses membres et à leur tête, la présidente fondatrice Amal Lebbar.

L’éducation peut-elle être réellement égalitaire ?

Le récent sommet international sur l’éducation organisé à Dakar (Sénégal) s’est conclu le 3 février. Son objectif : récolter 3,1 millions de dollars « d’ici à trois ans pour des programmes de soutien à l’instruction de base dans 65 pays en développement ». Pour de nombreux dirigeants et spécialistes mondiaux, c’était l’occasion de débattre des moyens mis en place afin de permettre à tous les enfants de bénéficier d’une éducation de qualité.

La réconciliation avec la darija, est la réussite de l’enseignement

Si la 1ère étape d’un projet commence par une erreur comment voulez-vous réussir ce projet ? Sans vouloir accepter que l’erreur ai été faite au point de départ, nous allons nous acharner à apporter des solutions aux étapes suivantes qui ne font qu’empirer l’échec du projet en accusant les erreurs des étapes précédentes. Pourquoi cet acharnement et ce déni ? L’enseignement veut faire porter au marocain une identité qui n’est pas la sienne, veut changer sa langue par une autre avec un déni total de ses origines et de sa langue maternelle la darija, avec laquelle il communique toute sa vie, avec son entourage et même lorsqu’il se rend dans une administration.

L'Afrique, nouvel eldorado pour l'enseignement supérieur français

"Depuis plusieurs décennies, l’enseignement supérieur n'est pas une priorité pour les États du continent africain". Ce constat sans appel est dressé par Clément Ramiarinjaona. Le vice-recteur de l’AUF (Agence universitaire pour la francophonie) faisait partie des spécialistes invités à livrer leur analyse, lors de la conférence EducPros du 16 février 2018. Pourtant, les besoins sont réels, portés par une croissance parallèle de l'économie et de la démographie. Dans ce contexte, l’Afrique fait figure, pour tous, de nouvel eldorado en matière d’éducation.

Les codes de conduite et la bonne gouvernance d’entreprises au coeur d’une formation à Al Akhawayn

Le Centre d’éthique des affaires de l’Université Al Akhawayn (CBE), en collaboration avec la CGEM Rabat Salé Kenitra (RSK), a organisé, les 1er, 7 et 17 février dans la région de Rabat Salé Kénitra, un programme de formation et d’accompagnement sur «Les Codes de conduite et la conne gouvernance d’entreprises » au profit de chefs et dirigeants d’entreprises de la région.

OFPPT : Un nouveau plan d'action à 3,7 milliards de DH

L’OFPPT va mobiliser plus de 3,7 milliards de DH pour son plan d’action global au titre de l’année 2018. La décision a été adoptée lors de la réunion de son conseil d’administration tenue vendredi dernier sous la présidence de Mohamed El Gharass, Secrétaire d’Etat chargé de la Formation professionnelle. En détail, près de 3 milliards de DH seront dédiés au plan d’action de l’OFPPT et le reste pour les contrats spéciaux de formation.

Formation professionnelle : Le Maroc vise les 592 000 places pédagogiques

En 2018/2019, la capacité d’accueil de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) sera portée à 592 000 places pédagogiques en formation initiale, alors que le réseau d’Etablissements de formation atteindra 370 établissements, à travers la création de 24 nouveaux centres, dont 12 sectoriels et 12 multi-services. Par ailleurs, le nombre de bénéficiaires de la formation continue devra atteindre 280 000 salariés grâce à une offre mieux adaptée aux besoins des entreprises, notamment les petites et moyennes entreprises (PME) et les petites et moyennes industries (PMI).

Coup d'envoi à Salé de la semaine provinciale pour la lutte contre la violence en milieu scolaire

Le coup d'envoi de la semaine provinciale pour la lutte contre la violence en milieu scolaire a été donné lundi au lycée Lissane Eddine Ibn Al-Khatib à Salé en présence d'élèves, d'enseignants et de cadres pédagogiques. Cette semaine s'inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale élaborée par le département de tutelle visant à renforcer les mesures prises pour lutter contre la violence en milieu scolaire dans la perceptive d’éradiquer ce fléau. Cet événement a été célébré par des tableaux représentatifs créés par les élèves, la projection du long métrage "Les choristes" qui traite les différents aspects de ce fléau, ainsi que des conférences animées par des agents de sûreté nationale sur ce sujet.

L'EMSI frappe fort au niveau continental

L’Ecole marocaine des sciences de l’ingénieur (EMSI) a annoncé, mardi à Casablanca, faire désormais partie intégrante d’Honoris United Universities, premier réseau panafricain d’enseignement supérieur privé. Lors d’un point de presse dédié à la présentation de ce nouveau partenariat, Kamal Daissaoui, co-fondateur de l'EMSI, a indiqué que cette initiative est dédiée à accompagner la jeunesse africaine dans la réalisation de son plein potentiel, ajoutant que les lauréats de cette école ont contribué de manière significative au développement du Maroc.

L’EMSI rejoint le réseau Honoris

L’École marocaine des sciences de l’ingénieur (EMSI), vient d’intégrer le premier réseau panafricain d’enseignement supérieur privé, Honoris United Universities. Par cette adhésion, l’EMSI ambitionne de former une nouvelle génération de leaders et professionnels, ainsi qu’accroître son développement à l’échelle continentale.

Éducation - Enseignement professionnel : l'éternel chantier

Tous les ministres de l'Éducation ont voulu le revaloriser. Mais l'enseignement professionnel reste mal connu et mal aimé – la dernière petite phrase d'un porte-parole de LR, Gilles Platret, sur un CAP d'ajusteur-monteur imaginaire au sujet du journaliste de Quotidien n'en est que la dernière preuve en date. C'est donc au tour de Jean-Michel Blanquer de prendre le problème à bras le corps. Un rapport publié jeudi va proposer des mesures en faveur de l'enseignement professionnel. En novembre, le ministre de l'Éducation avait mandaté la députée LRM Céline Calvez et le chef étoilé Régis Marcon pour une mission consacrée à sa transformation.

Un 1er Career center dans le tourisme

Au Maroc ou ailleurs, la problématique de l’employabilité des jeunes est la même: ce sont les jeunes qui sont les plus touchés par le chômage. Au Maroc, le taux de chômage des diplômés de l’université dépasse les 20% (contre 4,6% pour les personnes sans diplôme). Pis encore, les étudiants mettent en moyenne 4 ans avant de pouvoir décrocher un premier emploi. Et les raisons qui conduisent à cette déroute ne sont pas souvent liées à la conjoncture économique mais à l’inadéquation entre la formation et la demande sur le marché du travail. Et c’est justement pour pallier ce déficit que le programme Career Center a été initié, conçu par l’Agence améri­caine pour le développement international (Usaid).

Omar Fassi Fehri appelle à donner la priorité au développement de la recherche scientifique

Le secrétaire perpétuel de l’Académie Hassan II des sciences et techniques, Omar Fassi Fehri, a souligné, mardi à Rabat, l’importance de donner la priorité au développement de la recherche scientifique et de l’innovation en vue de contribuer à la création des richesses et de répondre aux exigences du progrès. Intervenant à l’ouverture de la session plénière solennelle annuelle de l’Académie, M. Fassi-Fehri a insisté sur la nécessité de développer la recherche scientifique et de l’innovation, et ce à travers un système « cohérent et intégré » capable de favoriser le bien-être économique et social, de répondre aux exigences du progrès et de contribuer à la création de richesses.

L’école, sanctuaire de la violence : La prévention des risques de violence par l’éducation

La violence est l’utilisation intentionnelle de la force physique et/ ou de menaces à l’encontre des autres ou de soi- même, contre un groupe ou une communauté, qui entraîne ou risque, fortement, d’entraîner un traumatisme, des dommages psychologiques, des problèmes de développement ou un décès (O.M.S ). Mais quand les jeunes élèves agressent leurs enseignants dans l’école, qui est un lieu où s’apprend l’interdit de la violence, faut-il se demander à qui incombe la responsabilité dans cette déviation ?

Universités marocaines : Mundiapolis attire Solar Decathlon en Afrique

L’Université Mundiapolis a accueilli, dernièrement, les étudiants de l’Université américaine Worcester Polytechnic Institute (WPI), venus présenter la compétition universitaire Solar Decathlon. Cette compétition universitaire internationale, organisée sous la tutelle du Département de l’Energie Américain (DOE), réunit depuis 2002 plusieurs milliers d’étudiants venus du monde entier. En équipe, les étudiants ont pour challenge de concevoir et construire des habitations durables à haute performances énergétiques et respectueuses de l’environnement. Et pour sa 1ère édition africaine, Solar Decathlon Africa aura lieu, en septembre 2019, à Benguerir. Pendant 2 ans, des universités du monde entier travailleront en binômes avec des universités africaines pour la conception des maisons, en valorisant le savoir-faire et les matériaux locaux africains.

Fès : Plus de 200 élèves sensibilisés à la sécurité routière

Plus de 200 élèves d’établissements publics et privés de la ville de Fès ont bénéficié, ce dimanche 18 février, d’exercices et actions pratiques sur la sécurité routière Initiées par la cellule de sensibilisation en milieu scolaire de la préfecture de police de Fès, ces activités tendent à inculquer aux élèves d’une douzaine d’écoles primaires les bons gestes de prévention routière. Driss El Moussaoui, officier principal, chargé de la cellule de sensibilisation, a souligné que cette initiative, organisée à l’espace d’apprentissage de la conduite de route Sefrou, s’inscrit dans le cadre de l’ouverture de la préfecture de police sur la société civile.

La réforme Macron de l'université

Alors que l’université accueille les enfants de la démocratisation scolaire, la réforme Macron permet aux établissements d’enseignement supérieur de sélectionner leurs étudiants. Défendant l’université comme lieu de formation et de recherches, S. Beaud et M. Millet invitent à s’interroger sur le sens de la poursuite d’études dans une société démocratique.
Education et formation du 19 au 23 Février 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Novembre 2018 - 13:37 Education et formation du 05 au 09 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
abh
cnd
20150226_100815
maraacid
20150422_121229
20150226_100728