Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 21 au 25 Janvier 2019

Veille Maraacid


L'université en ligne, porte ouverte vers le décrochage

Ce n’est peut-être plus une surprise que d’apprendre que les étudiants qui s’inscrivent aux cours en ligne, ou MOOC (Massive open online courses), sont très peu nombreux à se rendre jusqu’au bout. Mais à partir de quel seuil pourrait-on parler d’un échec? Une étude amène pour la première fois des chiffres permettant de conclure que les MOOC sont devenus quelque chose de différent de ce qu’ils annonçaient au départ.

« Enseigner, c'est aussi transmettre une expérience »

MOOC, blended learning, distance learning, web-based training, distributed learning… Depuis maintenant plus d’une décennie, les méthodes d’enseignement à distance font foison et, si elles sont nouvelles, le procédé, lui, ne l’est pas. En 1728, Caleb Philipps, considéré comme le précurseur de l’enseignement à distance, postait une annonce dans La Gazette de Boston pour proposer des cours de sténographie. Au XIXe siècle, l’Angleterre y recourt massivement pour fournir sous plis à ses concitoyens exilés en Inde les savoirs dispensés dans ses plus prestigieuses universités.

Où en est l'enseignement de la philosophie au Maroc ? Les réponses de deux enseignants

Aziz Lazrak, professeur de philosophie, écrivain et ex-secrétaire général de l'Association marocaine des enseignants de philosophie dans les années 90, et Mohamed Chirigan, professeur de philosophie, interagissent avec Médias24. Hommes de terrain, leurs réflexions mettent l'accent sur l'impact négatif de plusieurs facteurs sur le statut de l'enseignement de la philosophie. Nos interlocuteurs minimisent la différence qu'il y a entre les études philosophiques au Maroc des années 1970 ou 1980 et celles d'aujourd'hui.

Enseignement : Le Maroc pense (sérieusement) à l’anglais

La formation d’enseignants marocains des disciplines scientifiques en anglais a été au centre d’entretiens, lundi à Londres, entre le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Said Amzazi et le ministre d’Etat chargé du Moyen Orient auprès du ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth, Alistair Burt.

Amzazi : Prochaine formation en anglais de 80.000 enseignants dans des disciplines scientifiques

Après de longs débats sur la nécessité pour l’école marocaine de s’ouvrir plus résolument sur l’enseignement en anglais, le ministre de tutelle, Said Amzazi, semble convaincu de la nécessité de diversifier l’offre nationale et il l’a fait savoir, lundi à Londres, où il a été question de la formation d’enseignants marocains dans les disciplines scientifiques en anglais. Cette question a été abordée par le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Said Amzazi avec Alistair Burt, le ministre d’Etat chargé du Moyen Orient auprès du ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth.

La qualité des universités se mesure aussi par leurs degrés de digitalisation

Les universités seraient-elles contraintes de séduire leurs étudiants au même titre que les entreprises le font avec leurs clients ? A voir l’arsenal des outils digitaux qu’elles déploient (MOOC, classes virtuelles, outils de géolocalisation…), il est clair qu’elles mettent tout en œuvre pour répondre aux attentes de la génération Z, celle qui investit aujourd’hui leurs cursus.

Trump et l’exode des cerveaux

Bien que les services d'enseignement supérieur constituent un important produit d'exportation des Etats-Unis et une source essentielle d'innovation et de croissance économique sur le marché intérieur, ce secteur clé est souvent perdu dans les débats sur le commerce et le solde du compte courant. Mais avec le nombre d'inscriptions étrangères dans les universités américaines en déclin à l'ère de Donald Trump, les Américains ne devraient pas être surpris si leurs propres frais de scolarité augmentent.

La formation d’enseignants marocains en anglais au cœur d’entretiens maroco-britanniques à Londres

La formation d’enseignants marocains des disciplines scientifiques en anglais a été au centre d’entretiens, lundi à Londres, entre le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Said Amzazi et le ministre d’Etat chargé du Moyen Orient auprès du ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth, Alistair Burt.

Diversification de l’offre éducative : L’école marocaine “s’ouvre sur le modèle anglais”

L’école marocaine ambitionne de s’ouvrir sur le modèle anglais dans la perspective de diversifier l’offre nationale en matière d’éducation, a indiqué, lundi à Londres, le ministre de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Said Amzazi, actuellement en visite de travail au Royaume Uni.

M. El Aaraj souligne le rôle de la composante artistique dans le développement du système éducatif

L'intégration de la composante artistique demeure un préalable indispensable à la réforme de l’éducation, a souligné, mardi à Rabat, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed El Aaraj. La composante artistique constitue une condition sine qua none à la formation de l’individu et à la construction de la société, dans la mesure où cette forme d’expression humaine que représente l’art doit être présente dans le milieu scolaire et pédagogique, a affirmé M. El Aaraj à l'ouverture du colloque national sur l'éducation artistique, organisé par le ministère de la Culture et de la Communication (département de la Culture), sous le thème "L'éducation artistique, base de l'édification d'une école attractive et d'une société créative".

Le diagnostic du CSE sur les failles de la formation professionnelle

Près de cinq mois après le discours royal du 20 août, le Conseil supérieur de l’éducation dresse un bilan contrasté de la situation de la formation professionnelle. Dans un rapport présenté le 16 janvier à Rabat, il souligne des dysfonctionnements majeurs. Un bilan contrasté et des dysfonctionnements majeurs. Telles sont les conclusions du rapport du Conseil supérieur de l’éducation (CSE) sur la formation professionnelle initiale. Dans son discours du 20 août, le souverain appelait à «revoir en profondeur les spécialités de la formation professionnelle». Le rapport élaboré par une commission ad hoc et présenté le 16 janvier à Rabat relève plusieurs écueils dans l’évolution du secteur.

Développer des pratiques d’enseignement des sciences et des technologies : selon quels critères et dans quelle perspective ?

Afin de contribuer à l’élaboration d’une vue d’ensemble des recherches en didactique des sciences et des technologies, ce texte tente d’identifier des critères pour travailler au développement des pratiques d’enseignement. Pour ce faire, il présente une rétrospective d’études portant sur le développement des pratiques avant et après les années 2000 et ce, dans différents pays. Dans le prolongement de cette rétrospective, des travaux de recherche portant sur des pratiques efficaces sont examinés pour voir selon quels critères et avec quelles approches les chercheurs qui empruntent cette voie travaillent au développement des pratiques.

Pourquoi l'Académie de Casablanca compte détruire 830 classes

En un an, l'AREF de la région Casablanca-Settat aurait détruit 353 locaux scolaires et envisagerait d'en démolir 477 au cours de cette année. Interrogé à propos de cette information relayée dans la presse, le directeur de l’Académie régionale argue que cette démarche s'inscrit dans le cadre du programme national de lutte contre l’insalubrité des établissements scolaires.

Université citoyenne : Prête pour la 22e édition

Fondée il y a une vingtaine d’années par le groupe HEM, l’Université Citoyenne qui vise à élargir la connaissance et le savoir à tous, a été reprise par la Fondation du groupe. Ce concept philanthrope propose des cycles de séminaires gratuits, certifiants, ouverts au grand public. Aucun pré-requis préalable n’y est obligatoire. Concrètement, l’Université citoyenne se présente sous forme de cours pluridisciplinaires d’initiation et de sensibilisation qui regroupent des thématiques d’actualités, socioéconomiques, managériales, sociétales et politiques.

Amzazi rencontre l’ambassadeur anglais

L’ambassadeur anglais, Thomas Reily, a annoncé dans son compte twitter officiel avoir tenu réunion « très productive et positive »lavec le ministre de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Said Amzazi, avant le départ de ce dernier pour le royaume uni. Le ministre et l’ambassadeur ont discuté comment élaborer un programme conjoint pour aider le développement du système éducatif au Maroc.Amzazi devrait se rendre au royaume unie en vue de renforcer les collaborations bilatérales entre les universités des deux pays, et également en vue d’ouvrir des écoles anglaises au Maroc.

En Inde, Aide et Action rapproche l’école des jeunes isolés grâce aux bibliothèques mobiles

En Inde, pour faire face à l’isolement de certains jeunes qui vivent dans des zones reculées, Aide et Action a mis en place un système de bibliothèques mobiles. Ainsi, nos équipes se rendent directement au sein des villages pour promouvoir l’éducation auprès des communautés et leur donner accès à des supports pédagogiques essentiels.

Journée internationale de l’éducation : le droit de tout enfant d’avoir un enseignant qualifié a un coût mais n’a pas de prix

En cette journée internationale de l’éducation (24 janvier), tout récemment adoptée par l’ONU, rappelons que le droit de tout enfant d’avoir un enseignant formé et qualifié est encore loin d’être respecté. Ce droit a un coût non négligeable que de nombreux pays, y compris parmi les plus développés, ont bien du mal à assumer. La qualité de l’enseignement en pâtit sévèrement, menaçant l’avenir des générations futures.

Assurer aux minorités un enseignement qualifié : l’engagement de Vichika

Alors que le droit à l’éducation est reconnu par tous, pour de nombreux enfants dans le monde, celui-ci n’est toujours pas une réalité. Les enfants des communautés autochtones en sont un exemple. Au Cambodge, où le système d’enseignement public est sous-développé, les enfants issus des minorités ethniques ont moins de chances d’être scolarisés. Et s’ils sont inscrits, ils risquent davantage d’abandonner leurs études. Les nombreux défis auxquels ils sont confrontés se révèlent souvent insurmontables.

L'Afrique progresse au classement Times Higher Education des pays émergents 2019

En un an, le nombre d’universités africaines figurant au classement du Times Higher Education consacré aux pays émergents a doublé. Une percée inédite portée essentiellement par l’Égypte et le Maroc. 47 universités africaines figurent au dernier classement 2019 des meilleures universités des économies émergentes, publié par le magazine Times Higher Education. Elles n’étaient que 25 parmi 378 établissements évalués en 2018. Cette percée est due à l’importante présence des universités sud-africaines mais aussi à l’Égypte qui, cette année, place 19 universités au palmarès contre seulement neuf en 2018.

Amzazi : l’enseignement en français, un «choix irréversible»

Dans une optique d’équité des chances entre les élèves des secteurs public et privé, le ministre de l’Education a annoncé que l’enseignement des matières scientifiques se ferait dorénavant en français. S’exprimant lors d’une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan d’étape de la mise en œuvre de la vision stratégique de la réforme 2015-2030 et des chantiers prioritaires au titre de l’exercice 2019, le ministre de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, a également évoqué le débat autour de la langue française.

Les établissements de la formation professionnelle ont presque doublé en 17 ans

Le nombre des établissements de la formation professionnelle relevant de l’Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) est passé, en 17 ans, de 185 à 362 aujourd’hui. Le chiffre est précisé, mercredi à Rabat, par Abdellatif Miraoui, président du groupe chargé du rapport consacré à la réforme de la formation professionnelle par le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS). Une étude présentée, lors d’une rencontre avec la presse, à l’issue de la 15ème session du Conseil qui vient de se tenir. Quant au nombre d’inscrits à la formation initiale, il est, selon M. Miraoui, également président de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech, passé de 133.000 en 2000 à 413.000 aujourd’hui. Au-delà de ces données, la formation professionnelle fait face à des défis de taille.

Préscolaire : Construction et équipement de 5.826 salles de classe en 2019

La construction et l’équipement de 5.826 salles de classe destinées à l’enseignement préscolaire sont programmés au titre de l’année 2019 et devraient bénéficier à 120.000 enfants supplémentaires, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaid Amzazi.

Signature d'une convention de partenariat entre l’AREF et le Groupe l’Etudiant marocain

Une convention de partenariat a été signée, mardi à Laâyoune, entre l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) et le Groupe l’Etudiant marocain portant sur le renforcement des mécanismes et des actions d'information et d'orientation éducative, professionnelle et scolaire. Signée à l'occasion de la 12ème édition du Forum international de l'étudiant de Laâyoune, cette convention vise à consacrer la décentralisation et la régionalisation avancée en matière d’éducation et de formation.

Enseignement, un bilan et des milliards!

Bon exercice que celui auquel s'est essayé le ministre de l'Éducation nationale en présentant un bilan détaillé, en Conseil supérieur de l'enseignement, de l'avancement de la réforme en cours. Nous le savons pertinemment -et l'avons plusieurs fois clamé- les différentes réformes de l'enseignement ont englouti la faramineuse somme de 43 MMDH sans aucun résultat palpable. C'est pourquoi nous suivons de très près cette énième nouvelle stratégie ou réforme, pilotée cette fois-ci par le ministre Amzazi, et trouvons son initiative de détailler le bilan d'étape de la réforme fort louable.

L’université ivoirienne mise sur les MOOC pour se relever

La Côte d’Ivoire veut s’attaquer aux dysfonctionnements que connaît l’enseignement supérieur public depuis la crise politique de 2010-2011. Face aux problèmes de saturation et à la vétusté des infrastructures, les universités ivoiriennes opèrent leur transformation numérique et font le pari de la pédagogie à distance, en ligne. Reportage à Abidjan de Mélissa Barra.

Lancement d’un Fonds d’investissement pour la qualité de l’enseignement en Afrique

Le groupe de financement d’impact Investisseurs et partenaires compte mobiliser entre 30 et 50 millions d’euros pour l’amélioration quantitative et qualitative de l’éducation en Afrique. I&P l’a officiellement annoncé le 15 janvier 2019 à Monaco. La Principauté participe financièrement à la préparation de ce fonds à hauteur d’un million d’euros.

Enseignement : Amzazi dresse le bilan d’étape de la vision 2015-2030

Saïd Amzazi a présenté le 17 janvier le bilan d’étape de la mise en œuvre de la vision stratégique de la réforme 2015/2030 ainsi que les chantiers prioritaires du ministère. Le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saïd Amzazi, vient de présenter, le 17 janvier à Rabat, le bilan d’étape de la mise en œuvre de la vision stratégique de la réforme 2015/2030 ainsi que les chantiers prioritaires du Ministère. En voici les principaux résultats :

CSEFRS : Résultats des travaux de la 15ème session

A l’issue des travaux de sa 15e session durant laquelle ont été débattus «le projet du «rapport sur la formation professionnelle initiale: clés pour la refondation », le projet du plan d’action et du budget du CSEFRS au titre de l’exercice 2019» ainsi que les projets des deux rapports thématiques élaborés par l’Instance Nationale de l’Evaluation et portant sur «l’évaluation du modèle d’éducation des enfants en situation de handicap au Maroc : vers une éducation inclusive» et sur «les résultats des élèves marocains dans l’étude internationale PIRS 2016», le Conseil Supérieur de l’Education, la Formation et la Recherche Scientifique a convié, ce mercredi, la presse nationale à une conférence destinée à lui faire part des résultats de ses travaux.

M. Amzazi : 117 brevets d'invention déposés par les universités et les centres de recherches nationaux au titre de l’année 2017

Les universités et les centres de recherches nationaux ont déposés 117 brevets d’invention au titre de l’année 2017 et le nombre de publications scientifiques a augmenté de 54% entre 2014 et 2017, a indiqué, jeudi à Rabat, le ministre de l'Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaid Amzazi.

Maroc : les écoles privées et publiques enseigneront les matières scientifiques en français

Afin de donner les mêmes chances de réussite aux élèves des écoles publiques et privées, Saïd Amzazi, le ministre marocain de l'Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, a annoncé que l'enseignement des matières scientifiques se fera dorénavant en français. Le responsable s'était exprimé jeudi 17 janvier à Rabat lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan de la mise en œuvre de la stratégie de réforme du secteur éducatif 2015-2030.

L'université Mohammed V de Rabat en tête des universités marocaines (classement)

L'université Mohammed V de Rabat est en tête des universités marocaines dans le classement 2019 "Times Higher Education" pour les pays émergents, dans la catégorie (201-250). Les résultats affichés par cinq critères indiquent une légère amélioration pour l’université Mohammed V, relativement aux "citations" (28,6), "revenus de l'industrie" (40,8), "visibilité internationale" (28,9), "recherche" (8,9) et "enseignement" (24,9).

Le Forum international de l'étudiant fait escale à Dakhla

Le coup d’envoi a été donné vendredi à la 12ème édition du Forum international de l’étudiant de Dakhla, un rendez-vous pédagogique annuel phare initié sous le patronage du roi Mohammed VI. Cette manifestation, organisée par le Groupe l’Etudiant marocain, se veut un espace de rencontre entre les jeunes de Dakhla et des villes environnantes d’une part, et les principaux acteurs de l’éducation-formation aussi bien au niveau national qu’international d’autre part. Elle constitue ainsi une opportunité pour les futurs bacheliers et les étudiants de la région de s’informer sur tout ce qui concerne les possibilités d’études post-bac. Ils peuvent aussi compter sur les conseils précieux des professionnels de l’orientation pour peaufiner leurs projets personnels et professionnels.

A El Jadida et ailleurs : Les performances de l’enseignement privé ne sont plus à prouver

Encaissant échec sur échec, le secteur de l’enseignement public ne parvient pas à se réformer et l’Etat se perd dans des dépenses vaines et inefficaces en l’absence d’une planification rigoureuse qui devrait être conduite par des experts en la matière. C’est une honte pour un pays qui, depuis plusieurs décennies, enchaîne les réformes dans ce domaine et y consacre aujourd’hui encore près de 5,6% de son PIB, de ne pouvoir occuper une place honorable au sein du classement mondial établi par l’UNESCO. Cependant il serait temps de procéder à un décryptage de la situation et introduire dans l’équation de l’évaluation de l’enseignement au Maroc la variable du secteur privé.

Forum mondial de l’éducation : Le Maroc bien présent à Londres

Le Forum mondial de l’Education se tiendra du 20 au 23 janvier à Londres, avec la participation du Maroc. Le Royaume sera représenté à cet événement d’envergure par une délégation conduite par le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, et composée notamment du Secrétaire d’Etat chargé de la formation professionnelle, Mohamed Rherras.
Education et formation du 21 au 25 Janvier 2019


Dans la même rubrique :
< >
Inscription à la newsletter







CND en photos
20150422_121229
abh
20150226_100556
20150226_100728
20150226_100529
maraacid