Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 22 au 26 janvier 2018

Veille Maraacid


Alphabétisation numérique : il faut recycler le corps enseignant

Si vingt ans après le lancement du premier plan pour une société de l’information la quasi-totalité de la population suisse est équipée et connectée, il en va autrement en ce qui concerne la capacité à utiliser avec compétence les médias numériques de tout un chacun et du corps enseignant, constate Jean-Claude Domenjoz. Le Conseil fédéral préconisait en 1998 la formation de toute la population au numérique dans son plan «stratégie pour une société de l’information en Suisse». Vingt ans plus tard, alors que son quatrième plan est en cours, on peut mesurer l’écart entre les intentions et la réalité.

Nouveau matériel interactif en ligne (et gratuit) pour l’alphabétisation

Avec le soutien du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, le Centre de lecture et d’écriture (CLÉ – Montréal) a développé du matériel interactif d’apprentissage d’alphabétisation fonctionnelle.

Ca se passe en Europe : près d'un Italien sur trois ne sait pas ce qu'il lit

Quels que soient leur âge, leur profession et parfois jusqu'à leur niveau d'études, les analphabètes fonctionnels peuvent déchiffrer un texte, écrire ou effectuer un calcul mais ne parviennent pas à en comprendre le sens. Si l'analphabétisme a été éradiqué au cours du XXe siècle, il en est un qui a explosé en ce début de XXIe siècle en Italie : l'analphabétisme fonctionnel. La péninsule est en effet le pays du continent européen le plus touché avec la Turquie. C'est ce que démontrent les études du Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes (PIAAC) dans le cadre de l'OCDE prenant en compte 33 pays.

Former aux compétences numériques, l'enjeu de l'écosystème lyonnais

Révolution technologique, bouleversement pédagogique, renouvellement des liens écoles-entreprises… L’arrivée du numérique dans l’enseignement supérieur rebat les cartes. Retour sur l’exemple lyonnais, après le deuxième Before EducPros, organisé le 18 janvier 2018. Numérique, pédagogie et enseignement supérieur. Trois mots clés qui ont nourri les débats du Before, organisé par EducPros le 18 janvier 2018 à Lyon. Lors d'une table ronde intitulée "La révolution numérique de l'enseignement supérieur en Auvergne-Rhône-Alpes", les acteurs du secteur sont revenus sur les enjeux et les questions que soulève le déploiement des outils numériques au sein des écoles et des universités.

Mathématiques : le niveau des élèves marocains "moins que faible"

Le Maroc dispose désormais d’un rapport national qui met à profit les données recueillies par l’étude internationale sur les mathématiques et les sciences (TIMSS 2015) constituant, ainsi, un outil d’analyse pour l’évaluation et le suivi des acquis des élèves au Maroc. Retour sur les résultats et les objectifs de cette étude. A l’issue de la 13e session ordinaire du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique, tenue les 18 et 19 janvier dernier, a été révélée l’adoption d’un nouveau rapport national basé sur les résultats de l’étude internationale TIMSS qui jouera le rôle d’outil d’analyse quadriennal du rendement scolaire au Maroc.

Maroc-Mali : La formation professionnelle au menu d'une réunion à Bamako

L'examen des moyens de booster la coopération entre le Maroc et le Mali dans le domaine de la formation professionnelle a été au centre d’une séance de travail lundi à Bamako, entre le ministre malien de l'Emploi et de la Formation professionnelle, Maouloud Ben Khatra et l’ambassadeur du Royaume au Mali, Hassan Naciri. Lors de cette rencontre, les deux parties ont examiné l'état d'avancement de la mise en œuvre du Protocole d'accord de coopération entre le Fonds d'appui à la formation professionnelle et à l'apprentissage (FAFPA) du Mali et l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT), notamment le plan d'action en matière de formation initiale de jeunes stagiaires maliens au Maroc, du développement de l'ingénierie de l'information ainsi que de la formation et du perfectionnement des formateurs.

Enseignement : Le numérique, une solution contre la massification

La promotion et l’intégration de la pédagogie numérique dans le système d’enseignement et de formation marocain contribuera à relever les défis de la massification, a souligné, mardi à Marrakech, le directeur de l'enseignement supérieur et du développement pédagogique au ministère de l'Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la formation des cadres, Mohamed Tahiri. "Le développement du numérique n’a pas été uniquement une question de choix, mais une nécessité pour faire face à la massification que connaît notre système d’enseignement et de formation, en particulier dans les établissements à accès ouvert", a indiqué M. Tahiri, qui intervenait lors de la 2e édition des journées sur l’Education Ouverte et le Numérique 2018 (OED'2018), organisée par l’Université Cadi Ayyad (UCA), du 22 au 24 janvier.

Aides à l' éducation : les promesses non tenues de l'Occident

La conférence de financement du Partenariat mondial pour l'éducation se tiendra début février à Dakar dans un contexte de désintérêt des pays donateurs. Avec quelque 420 millions d'enfants en âge d'être scolarisés rien qu'en Afrique, l'aide totale correspond à près de 3 dollars par enfant et par an. Un geste dérisoire qui condamne à la pauvreté - ou à l'exil - des familles entières.

Portrait : Saïd Amzazi, le ministre qui succède à Hassad à l’Education nationale

Saïd Amzazi que le roi Mohammed VI a nommé, lundi à Casablanca, ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, est né le 11 avril 1965 à Sefrou. Portrait de celui qui a la lourde tâche de remplacer Mohamed Hassad. Titulaire en 2001 d’un doctorat d’Etat en Biologie à l’Université Pierre et Marie Curie, Paris 6, Amzazi a été président de l’Université Mohammed V de Rabat depuis 2015. Il a été doyen de la Faculté des sciences de Rabat entre 2011 et 2014, vice-doyen chargé des affaires académiques et pédagogiques à la même faculté, membre de la Commission nationale d’accréditation et de coordination de l’enseignement supérieur (CNACES) et membre du comité préparatoire du Conseil national des langues et de la culture marocaines (CNLCM).

De l’excellence équitable pour un bon système éducatif

Les inégalités sociales ont un coût social voire économique et se répercutent sur le classement du Maroc en indicateurs de développement humain. Pour réduire ces disparités, il faut rendre l’éducation obligatoire de l’âge de 4 ans à 15 ans et améliorer le soutien social, adopter une stratégie «différenciée».

Rapport sur l’étude internationale TIMSS de 2015 : Les élèves marocains toujours aussi faibles en mathématiques et en sciences

Présentés lundi dernier par l'Instance nationale d'évaluation, les résultats de l’étude internationale TIMSS 2015 relatifs au Maroc n’avaient rien d’étonnant. Ils ont confirmé un constat établi il y a plusieurs années déjà sur le faible niveau des élèves marocains en mathématiques et en sciences. Certes, un léger progrès a été enregistré depuis 2011, mais le Maroc demeure dans le peloton de queue par rapport aux 57 pays concernés par l’étude.

Rapport d'Oxfam : Le Maroc, terre d'inégalités

Le constat est sans appel : le Maroc est le pays de l'Afrique du Nord le moins bien loti en termes d'égalités. C'est l'une des conclusions alarmantes présentées par le rapport d'Oxfam sur les inégalités dans le monde. À en croire l'ONG qui retrace l'évolution des indices de Gini, qui mesurent les disparités au sein d'une population, la situation du royaume est encore plus grave que celle de la Tunisie, de l'Algérie ou de l'Égypte, et ce malgré les timides avancées réalisées en la matière.

Egalité, qualité, discrimination positive : Les leçons du Conseil supérieur de l'éducation

"Inégalités injustes". Le Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) ne ménage pas l’école marocaine. A l’issue de sa 13ème session ordinaire, qui s’est tenue les 18 et 19 janvier, le CSEFRS a rendu sa copie, ce lundi lors d’une conférence de presse. Il y décrit les insuffisances dont souffre l’école marocaine, estimant nécessaire d’y remédier au plus vite pour bâtir le nouveau modèle de développement. Allusion faite aux orientations contenues dans le discours du roi à l’ouverture du parlement appelant à "reconsidérer le modèle de développement". Répondant à cet appel, le CSEFRS apporte son eau au moulin en dictant ses recommandations à l’école.

Tout ce que vous devez savoir sur le niveau des élèves au Maroc

Un nouveau rapport national basé sur les résultats de l’étude internationale TIMSS a été adopté au Maroc. Il constituera un outil d’analyse quadriennal du rendement scolaire marocain. Les statistiques qui suivent proviennent de l’étude TIMSS 2015 qui s’est basée sur les résultats d’élèves marocains, de la quatrième année du primaire et de la deuxième année du secondaire collégial, ayant participé au test simplifié du TIMSS en mathématiques et en sciences, dont le nombre atteint les 10.428 pour le primaire et 13.035 pour le collège répartis sur 360 écoles et 361 collèges.

DigiGirlz National Camp donne naissance à 15 projets IT

40 filles réunis autour de 15 projets technologiques dans le domaine de l’éducation • 15 projets accompagnés par les organisateurs dont 3 primés par le jury. L’Association Anoual, l’Ambassade des Etats-Unis et Microsoft Maroc ont organisé le DigiGirlz National Camp du 20 au 22 janvier courant. Le programme DigiGirlz de Microsoft se veut une inspiration pour les jeunes filles du secondaire et les pousse à poursuivre leur formation dans les domaines des STEM en leur donnant l’occasion d’interagir avec les employés de Microsoft et de ses partenaires et de recevoir une formation en informatique et en technologie.

Des lycéennes récompensées par le programme DigiGirlz à Rabat

Après une tournée nationale, en 2017, dans quelques villes du royaume, le programme DigiGirlz Morocco a récompensé hier à Rabat des lycéennes qui ont travaillé à développer des applications innovantes pour tâter le monde du digital, bien trop souvent réservé aux hommes. Elles étaient 46, lundi soir, au Centre de formation et des rencontres nationales à Rabat lors d'une cérémonie organisée par l'Ambassade des États-Unis. Ces lycéennes ont été sélectionnées suite à la tournée "DigiGirlz Morocco", à laquelle ont pris part 160 jeunes filles, âgées de 15 à 18 ans, lors de quatre éditions à Kénitra, Tiznit, Errachidia et enfin Rabat.

Fraude académique : Un scandale de faux diplômes au Royaume-Uni

Des milliers de ressortissants britanniques ont acheté des faux diplômes à un "moulin à diplômes" basé au Pakistan. Ce scandale à grande échelle touche des consultants du National Health Service (NHS), des médecins, des infirmières et même un contractant de la défense.

Après un an de gouvernement Trump, les universités américaines face à la décrue des étudiants étrangers

Alors que Donald Trump fête sa première année à la Maison Blanche, samedi 20 janvier, les universités américaines sont moins joyeuses : le nombre d’étudiants étrangers s’inscrivant pour la première fois dans un cursus aux Etats-Unis a accusé une baisse de 7 %, selon de premières estimations, après une baisse avérée de 3 % en 2016-2017. Même si le nombre total d’étudiants étrangers aux Etats-Unis continue d’augmenter, ce renversement de tendance inquiète les universités américaines, et pas seulement les petits établissements du Midwest.

L'ouverture en question : quand des universités ouvertes se redéfinissent à l'ère de la globalisation numérique

Cette thèse se propose d’étudier les mutations engendrées par la globalisation numérique au sein de dispositifs de formation à distance. Elle s’intéresse au cas spécifique des universités ouvertes dans plusieurs pays. Ces systèmes, qui permettent généralement l’accès aux études à distance et sans condition spécifique d’admission, diffusent de façon massive des programmes d’enseignement. Majoritairement présentes en Asie, elles se sont implantées dans de nombreux pays, en particulier dans le Commonwealth. Le cas des universités ouvertes permet ainsi d’adopter une perspective comparative, sur des terrains habituellement peu fréquentés par la recherche francophone. À travers l’analyse d’entretiens confrontés à des discours institutionnels, la thèse s’appuie sur une méthodologie permettant de qualifier la transition numérique au sein de huit universités ouvertes du monde, en Afrique, en Europe et en Asie.

La pauvreté selon le diplôme

En France, le diplôme joue un rôle particulier pour l’accès à l’emploi, et ne pas détenir de titre scolaire est un lourd handicap. Selon l’Insee, le taux de pauvreté des personnes sans diplôme est de 11 % au seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian (données 2014). Pour les bac + 2, ce taux est de 3,7 %, soit trois fois moins. Au total, 34,8 % des pauvres n’ont aucun diplôme, 14,8 % disposent au moins du niveau bac + 2. On notera que le taux de pauvreté des diplômés d’un niveau supérieur à bac + 2 est plus élevé que pour les bac + 2. Une partie des jeunes issus des filières généralistes de l’université ont des difficultés à s’insérer dans le monde du travail. Encore faut-il bien mesurer l’ampleur du phénomène : 343 000 personnes sont dans ce cas, contre plus d’1,3 million de non-diplômés.

Ils sont trop intelligents pour l’école régulière

Ils ont appris à lire, compter et écrire avant même d’entrer à la maternelle et enchaînent les projets. Pourtant, plusieurs enfants surdoués sont mis de côté sur les bancs d’école au Québec et leurs parents sont à bout de ressources pour les aider. « Pour ceux qui disent que je suis chanceuse... eh bien, ils ne savent pas c’est quoi », assure Marie-Claude Nantel, la maman de Manolo Poirier-Nantel, 10 ans. « Je suis moi-même éducatrice spécialisée, et je suis à bout de ressources pour lui, j’ai besoin d’aide. Et de l’aide lorsqu’on a un enfant haut potentiel... eh bien, il n’y en a pas », explique Mme Nantel, qui habite sur la Rive-Sud de Montréal.

Les facteurs qui influencent la réussite académique dans la filière technologique de l'université française

L'objet de ce travail de thèse est l'exploration des facteurs qui influencent la réussite académique des étudiants (n= 1447) dans les Instituts Universitaires de Technologie (IUT) tout au long des deux années que dure la préparation du diplôme universitaire de technologie (DUT). La réussite dans l'enseignement supérieur en France semble très liée au baccalauréat obtenu et à son niveau deréussite (Duru-Bellat & Kieffer, 2008), les IUT présentent de ce point de vue une double singularité intéressante pour explorer cette question. Comparés aux autres filières de l'Université française, les bacheliers technologiques y sont proportionnellement plus nombreux et y réussissent mieux.

Ecole : le constat alarmant du Conseil supérieur de l'Enseignement

Le conseil supérieur de l’Education, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) vient de rendre sa copie relative au modèle alternatif demandé par le souverain, lors de son discours marquant l’ouverture de cette année législative. Le constat est alarmant. Plutôt que de jouer son rôle d'«ascenseur social», l’école marocaine continue de reproduire les inégalités. Ainsi, l'école semble inapte à sortir de la précarité les enfants issus des catégories sociales les plus pauvres, relève le Conseil supérieur de l’Education, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS), dans son rapport rendu public à l’issue de sa dernière assemblée générale.

Parents ? Enseignants ? Politiques ? Internet ? Mais qui est responsable de l'inquiétante montée de l’illettrisme dans les écoles françaises ?

Parents ? Enseignants ? Politiques ? Internet ? Mais qui est responsable de l'inquiétante montée de l’illettrisme dans les écoles françaises ? Toute une génération ne cesse de répéter « J’ai le droit », exprimant de manière péremptoire un « droit de s’élever contre » : l’école, l’autorité parentale, les règles communes et même la loi en général. Plus que jamais cette revendication symbolise un individualisme irresponsable et témoigne d’une faillite collective accablant. Extrait de "Génération 'J’ai le droit'" de Barbara Lefebvre, aux éditions Albin Michel (1/2).

L'amélioration des performances des établissements scolaires en débat à Salé

La Direction provinciale du ministère de l'Education nationale de Salé a organisé, depuis le 9 janvier courant, une série de rencontres axées sur l'augmentation et l'amélioration de la productivité et des performances des établissements scolaires et l'application du principe de corrélation entre responsabilité et reddition des comptes. Ces réunions, qui ont connu la présence de plusieurs organes du corps éducatif, directeurs des établissements d'enseignement, inspecteurs et cadres d'orientation, ont été l'occasion de mettre en œuvre les recommandations des réunions centrales et régionales autour du principe de corrélation entre responsabilité et reddition des comptes, indique un communiqué de la Direction provinciale, ajoutant que ces réunions ont été aussi consacrées à la publication du rapport de l'Inspection générale sur les institutions moins performantes.

Réforme de l'apprentissage : écoles et universités redoublent de vigilance

Alors que les propositions du gouvernement sont attendues en février, la réforme de l'apprentissage inquiète les établissements d'enseignement supérieur. Ces derniers craignent d'essuyer une nouvelle perte de ressources et exigent un rôle accru dans la nouvelle gouvernance de l'apprentissage. "L'enseignement supérieur est le moteur de l'apprentissage, attention à ne pas casser ce qui marche !" En ce début 2018, c'est la petite musique que font entendre les établissements, alors que les concertations dédiées à la réforme de l'apprentissage entrent dans la dernière ligne droite. L'enjeu n'est pas mince : chaque année, environ 70.000 étudiants effectuent leur formation en alternance.

Maroc : Mediterrania Capital Partners s’engage dans la construction de la plus grande université privée

Mediterrania Capital Partners soutient KMR Holding Pédagogique dans la construction de la plus grande plateforme privée d’enseignement supérieur au Maroc et en Afrique francophone. Barcelone / Malte. Mediterrania Capital Partners, fond de Capital Investissement dédié à la croissance des PME d’Afrique du Nord et Afrique subsaharienne, annonce en collaboration avec son partenaire d’investissement DPI, l’acquisition de l’Université Internationale de Casablanca (UIC) via KMR Holding Pédagogique, sous réserve d’autorisations réglementaires.

Agadir accueille la Conférence internationale sur la qualité dans l’éducation

La ville d’Agadir accueille la Conférence internationale sur la qualité dans l’éducation, du 14 au 16 mai 2018, avec la participation attendue de chercheurs, pédagogues et universitaires de plusieurs pays. Cette conférence est organisée à l’initiative de l’Université Ibn Zohr d’Agadir, en partenariat avec les universités de Worcester et de Warwick, ainsi qu’avec l’Institut panafricain pour le développement au Cameroun.

5 manières de s’implanter en Afrique pour une école ou une université française

En Afrique, les étudiants sont de plus en plus nombreux à vouloir rester sur leur continent pour y étudier. Les grandes écoles et universités font face à un nouveau défi : il ne s’agit donc plus de les faire venir en France, mais de s’établir sur place. Quelles sont modalités possibles de cet enracinement local ? Tour d’horizon en amont de la conférence EducPros du 26 janvier sur le sujet. La multiplication des partenariats entre les établissements d’enseignement supérieur français et africains part à la fois d’un constat et d’une volonté politique. Le constat, c’est que la mobilité des étudiants africains s’effectue sur leur propre continent. Si grandes écoles et universités veulent les toucher, il leur faut donc les former sur place.

Les Américains cèdent l’Université internationale de Casablanca (UIC)

Dans un communiqué daté du 16 janvier, MCP (Mediterrania Capital Partners) confirme l’acquisition de l’Université internationale de Casablanca (UIC), en collaboration avec son partenaire d’investissement DPI, via KMR Holding. Ce sont les mêmes partenaires présents dans le capital de l’Université privée de Marrakech (UPM) qui rempilent pour cette nouvelle acquisition. La finalisation du rachat est en cours et un concours financier externe n’est pas exclu par les trois partenaires. Development Partners International (DPI) est un fonds d’investissement basé à Londres, qui existe depuis 80 ans, spécialisé dans la prise de participation dans des projets innovants, visant les nouvelles classes moyennes d’Afrique.
Education et formation du 22 au 26 janvier 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 12 Novembre 2018 - 13:37 Education et formation du 05 au 09 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_101251
maraacid
20150422_121229
20150226_100728
abh
20150226_100556