Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 25 Février au 01 Mars 2019

Veille Maraacid


Doctoral education in Europe today : approaches and institutional structures

L'EUA (en particulier le CDE - council for doctoral education) propose dans ce rapport un état des lieux de la formation doctorale à partir de l'offre de 300 établissements d'enseignement supérieur européens, qui s'est sensiblement développée au cours des 10 dernières. Les auteurs analysent notamment l'équilibre entre la responsabilité des établissements et celle des directeur.trice.s de thèse, ainsi que les leviers pour la réussite du doctorat et de l'insertion professionnelle.

Pathways of progression : linking technical and vocational education and training with post-secondary education

Des parcours d'apprentissage clairs et flexibles sont nécessaires pour répondre aux exigences du marché du travail et à la demande de compétences de haut niveau. Le rapport examine les facteurs d’amélioration des articulations entre l'enseignement et la formation techniques et professionnels et l'enseignement supérieur. Il analyse les obstacles à l'établissement de parcours efficaces ainsi que les mesures et bonnes pratiques adoptées par différents pays. S'appuyant sur une revue de la littérature et des études de cas, il formule des recommandations sur la manière dont des parcours d'apprentissage efficaces, notamment dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie, peuvent être développés dans différents contextes nationaux.

The impact of school infrastructure on learning : a synthesis of the evidence

Ce rapport traite de la manière dont les aménagements physiques des écoles peuvent influer sur les résultats scolaires des enfants, en identifiant les paramètres qui peuvent éclairer la conception, la mise en œuvre et la supervision de futurs projets d’infrastructures éducatives. L’impact de la planification scolaire sur la santé et sur les progrès d'apprentissage est largement démontré, tout comme l’impact d’une bonne adéquation entre pédagogie et espaces scolaires. Outre un engagement communautaire fort, il s’avère important que la mise en place de projets d'infrastructures se fasse dans un dialogue interdisciplinaire.

France/Espagne : Coopération éducative et linguistique : entretien avec la ministre espagnole de l'Éducation et de la Formation professionnelle

Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation nationale, s'est entretenu avec Madame Isabel Celaa Dieguez, ministre de l’Éducation et de la Formation professionnelle – Porte-parole du gouvernement espagnol, au Ministère de l’Education nationale, lundi 18 février 2019. À l'issue de cet entretien, les deux ministres ont signé une déclaration d'intention dans le domaine de la coopération éducative et linguistique.

Maroc : Inauguration officielle du Pôle SALEEM (Structuration et accompagnement de l’entrepreneuriat étudiant au Maghreb) Rabat

Le pôle SALEEM Rabat a été officiellement inauguré le 15 février 2019 par M. Saaïd AMZAZI, Ministre de l’Éducation Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (Maroc), en présence de M.Mohamed YATIM, Ministre du Travail et de l’Insertion Professionnelle et de Mme. Claudia WIEDEY, Ambassadeur de l’Union Européenne au Maroc. La création de ce pôle au sein de l'Université Mohammed V, s'inscrit dans le Projet SALEEM co-financé par le programme Erasmus de l'Union européenne et coordonné par l'AUF.

Tunisie : bientôt une circulaire ministérielle officialisant le Statut National de l’Étudiant-Entrepreneur

Jeudi 28 février 2018, Cité des Sciences de Tunis. M. Slim Khalbous, Ministre tunisien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique, annonce la publication d’une circulaire ministérielle officialisant la création du dispositif "Statut National de l’Étudiant-Entrepreneur" en Tunisie. Cette annonce a été faite lors d’un colloque organisé par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique de Tunisie à la suite du 2ème comité de pilotage du projet SALEEM.

Arabe, français : quelle(s) langue(s) pour étudier au Maroc ?

Au Maroc, les députés se penchent sur une question sensible : celle de la langue d'enseignement. Depuis l'indépendance et les années 1960, l'enseignement se fait en arabe. C'est valable dans les écoles publiques du primaire et du secondaire. Dans l'enseignement supérieur, c'est un peu différent : certains cursus sont en arabe. En revanche, les matières scientifiques, elles, sont enseignées en français. D'où une barrière linguistique parfois difficile à franchir pour ceux qui arrivent à l'université aspirant à des métiers d'ingénieurs ou de médecins.

Environ 70.000 étudiants marocains sont inscrits dans des universités pionnières dans le monde

Le Maroc accorde une grande importance aux programmes de coopération en matière d’échange d’étudiants, a affirmé jeudi le ministre de l’Education nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, soulignant qu’environ 70.000 étudiants marocains sont inscrits dans des universités pionnières dans le monde et dans des disciplines innovantes qui répondent aux priorités économiques et sociales du Royaume.

C’est décidé, le bachelor remplace la licence

Cela ne fait plus de doute, le diplôme de licence sur trois ans sera remplacé par un bachelor en quatre ans. Le ministère de l’Education nationale et les universités (publiques et reconnues par l’Etat), réunis vendredi dernier au siège de l’université Hassan II-Mohammedia, se sont mis d’accord sur une feuille de route pour la mise en application de cette réforme. «Il était devenu évident qu’il fallait changer le concept en place, et enrichir le système LMD», relève Omar Halli, président de l’université Ibn Zohr d’Agadir. «Cette feuille de route devrait être partagée avec toutes les parties prenantes, notamment les représentants des enseignants, afin de l’approuver et de la renforcer. Elle sera ensuite déclinée de manière progressive», souligne pour sa part, Houdaïfa Ameziane, président de l’université Abdelmalek Essaâdi de Tétouan.

Réforme de l’enseignement : Les 4 vérités du président de l’Université Euromed de Fès

Personne ne peut rester indifférent face au blocage du projet de loi-cadre relatif à l’enseignement. En témoigne le débat houleux, de la semaine dernière, entre le PJD et le ministre de l’éducation nationale. Au cœur du désaccord, au sein de la Commission parlementaire, figure la langue d’enseignement des matières scientifiques au primaire, collège et lycée. A l’origine du désaccord (qui n’a pas lieu d’être), le PJD, parti aux commandes, qui s’est opposé à une loi proposée par un ministre de la majorité. Face à ce «brouillard politique», analystes et universitaires réagissent. Parmi eux, Mostapha Bousmina(1), président de l’Université Euromed de Fès (UEMF) qui affiche clairement sa position.

Fuite des ingénieurs : Enseignement et industrie se renvoient la balle

C’est une grave pénurie d’ingénieurs IT que vit le Maroc en ce moment. Depuis un peu plus de deux ans, l’exode des compétences se fait ressentir durement dans le secteur. Durant le premier semestre 2018, ils ont été près de 600 ingénieurs, en poste ou fraîchement diplômés, à s’expatrier, selon l’Apebi (Fédération des technologies de l’information, des télécommunications et de l’offshoring). Ils quittent pour des postes dans des pays européens, plus précisément en France et en Allemagne, où la transformation digitale est très dynamique.

20 millions de DH pour la construction de la future ENCG Beni Mellal

Décidément, le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ne perd pas son temps en ce début d’année. Aussitôt annoncé en novembre dernier, le projet d’ouverture d’une nouvelle Ecole nationale de commerce et de gestion (ENCG) à Beni Mellal est déjà sur les rails. En effet, le département chapeauté par Khalid Sammadi (Secrétaire d’Etat chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique), vient de lancer un appel d’offres ouvert pour la sélection du maître d’œuvre de la construction du onzième site au Maroc du groupe public ENCG, spécialisé dans les études de Commerce et de Gestion. Le budget estimatif du projet est d’un peu plus de 20 millions de DH (hors aménagements, mobiliers et équipements).

Écoles d’architecture. Un nouveau schéma pour la formation à l’horizon 2030

Le ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville a dévoilé, lundi dernier à Ifrane, son nouveau schéma stratégique pour la formation à l’horizon 2030. Ce dernier propose un dispositif rénové de formation en architecture. La première Conférence des écoles d’architecture se tient à Ifrane les 25 et 26 février. Organisée par le département de l’Aménagement du territoire national et de l’urbanisme, cette rencontre réunit l’ensemble des acteurs de la formation en architecture. L’objectif est de concevoir une feuille de route pour la mise en œuvre des dispositions prévues par le schéma stratégique pour la formation en architecture à l’horizon 2030. Fruit d’une étude pilotée par la Direction de l’architecture et largement concertée avec les différents partenaires concernés, le schéma stratégique pour la formation en architecture revêt une importance capitale et vient pallier le manque de vision actualisée dans ce domaine.

Maroc : La technologie pour une rénovation des systèmes éducatifs

Mettre la technologie au service de l’éducation est une priorité pour le gouvernement marocain. Ainsi, Rabat a procédé à l’intégration de la nouvelle technologie dans toutes les politiques qui concernent ce secteur de l’éducation dans le pays, en adoptant en 2005 le programme GENIE (Généralisation des technologies d’information et de communication dans l’enseignement). Ce programme GENIE s’est doté d’un plan d’action pour la période 2019-2021 et ce dans le cadre de la Vision 2030 pour l’intégration des TIC dans l’enseignement au Maroc.

Signature à Rabat des contrats de financement de plusieurs projets de recherche pour valoriser les plantes médicinales

Plusieurs contrats de financement portant sur des projets de recherche dans le domaine de la valorisation des plantes médicinales et aromatiques ont été signés, lundi à Rabat, entre le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, le Centre national de recherche scientifique et technique (CNRST) et l’Agence nationale des plantes médicinales et aromatiques (ANPMA).

Enseignement, « Do you speak Arabic »?

La Loi-cadre sur l’Enseignement, instamment réclamée par le Souverain depuis 2016, présentée au Parlement en octobre 2018 par le ministre de tutelle, Saïd Amzazi, débattue (en vain) en commission depuis le début de janvier de la présente année, ne sera sans doute pas adoptée au sein de cette instance et il faudra attendre le mois d’avril pour espérer une issue positive. Ce préambule, un peu sec, est destiné à faire comprendre au lecteur que pour nos « politiques », il n’y a nulle urgence en la matière, l’enseignement étant dans notre pays, en parfait état, comme en témoignent les taux de déperdition scolaire, les dizaines de milliers de chômeurs qui brandissent des diplômes totalement dévalorisés et rejetés par les éventuels employeurs, la masse critique atteinte dans les facultés « inutiles » (Sciences juridiques, sociales, Lettres, etc.), ou encore la désarticulation profonde et structurelle entre la formation dispensée par le Privé et celle par le Public.

M. Amzazi insiste sur l'instauration d'un mécanisme électronique de suivi du programme d'action du ministère

Le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaid Amzazi, a insisté, jeudi à Rabat, sur l'instauration d'un mécanisme électronique de suivi des projets prévus dans le cadre du programme d'action présenté devant SM le Roi Mohammed VI le 17 septembre dernier. Au cours d'une réunion de coordination avec les directeurs centraux du ministère, des académies régionales d'éducation et de formation (AREF) et des centres régionaux des métiers d'éducation et de formation, le ministre a appelé à l'adoption du système "RAID" servant de mécanisme de bonne gouvernance, fondé sur une gestion plus efficace des délais et fournissant des données et des indicateurs en la matière à l'échelle nationale.

Les inscriptions au système Bachelor débuteront en juillet 2020

Le système de formations Bachelor entrera en vigueur en 2020, a annoncé le ministère de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. L’inscription à ce système, dont la date d’entrée en vigueur a été fixée lors de la Conférence des présidents d’université, tenue récemment à Mohammedia, aura lieu à partir de juillet 2020, précise le ministère dans un communiqué.

Tanger : Plus de 280.000 élèves attendus au 4e programme “Mon école, valeurs et créativité”

Plus de 280.000 élèves représentant 403 établissements scolaires publics et privés de la préfecture Tanger-Asilah devraient prendre part à la 4e édition du programme “Mon école, valeurs et créativité”, selon les estimations de la Direction provinciale du ministère de l’Education nationale. Ce programme ambitionne de développer les compétences culturelles, artistiques et sportives des apprenants, tout en leur inculquant un esprit citoyen et en consolidant la vocation de l’école en tant qu’espace de compétition et d’activités éducatives, a noté, vendredi dans un point de presse, le directeur provincial de l’éducation nationale, Rachid Riane.

Inauguration de l'Institut de formation de la CCIS de Rabat

La Chambre de commerce, d’industrie et de services (CCIS) de la région de Rabat se dote d’un institut spécialisé dans le commerce et gestion. Moulay Hafid Elalamy, ministre de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique a présidé, ce lundi, la cérémonie d’inauguration officielle de cet établissement aménagé au sein du siège de la chambre. Les sessions de formation sont déjà entamées au profit de certaines catégories comme les femmes porteuses de projets et les commerçants. L’institut de commerce et de gestion de Rabat (ICOGER) assure la formation initiale, d’une durée de deux ans, au profit des jeunes qui ont au moins le niveau du baccalauréat, précise Naeima Kharbache, directrice de l’établissement.

Enseignement du français : Un nouveau concept dès septembre

Le groupe scolaire Jacques Chirac, implanté à Rabat, est opérationnel dès la rentrée prochaine, avec 39 classes, de la petite section jusqu’à la 6e. Il ouvrira progressivement les autres niveaux du collège et du lycée jusqu’à la terminale. L’établissement dispose d’un auditorium de 250 places, d’un espace de restauration, d’une salle omnisport couverte, de laboratoires scientifiques et d’espaces dédiés aux langues et aux arts, note un communiqué de presse du groupe.

Le système de formations Bachelor en 2020

Le système de formations Bachelor entrera en vigueur en 2020, a annoncé le ministère de l'Éducation nationale, de la Formation professionnelle, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. L'inscription à ce système aura lieu à partir de juillet 2020, précise le ministère ajoutant qu'un planning sera fixé pour garantir une large participation et un engagement efficace dans la conception du nouveau système.

Un Master en politiques et gouvernances culturelles

La Faculté des Lettres et Sciences humaines de Ben M’sik (Casablanca) a lancé un nouveau Master international portant sur la politique et la gouvernance culturelles. Premier en son genre dans le monde arabe et en Afrique, ce Master a été lancé en collaboration avec Fondation Almwrid Attakafi et la Chaire UNESCO sur la politique culturelle pour les arts dans les processus de développement, intégrée à l’Institut des politiques culturelles de l’Université allemande de Hildesheim.

Fkih Ben Saleh : Béni Chegdal : L'unité scolaire rurale Ouled Yaïch, un palmier dans le désert

Avec de modestes moyens mais de grandes ambitions, le corps enseignant et administratif ainsi que les élèves sont parvenus à transformer l'unité scolaire Ouled Yaïch 2 dans la commune rurale Beni Chegedal. Grâce à leurs mains vertes, l'école a fait peau neuve et elle est aujourd'hui à deux doigts de décrocher le très enviable label «Pavillon vert».

Tanger : Lancement du programme «Mon école, valeurs et créativité»

La quatrième édition du programme «Mon école, valeurs et créativité», organisé par la wilaya de la région de Tanger-Tétouan-Al Hoceïma, en collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale, a été lancée, mardi dernier, au collège Ibn Baja de Tanger. «Confiants dans notre avenir» est le thème de cette édition à laquelle participent, pour la première fois, des enfants du préscolaire. Les compétitions, qui se poursuivent jusqu’au 9 mai prochain, seront axées sur 14 disciplines réparties sur quatre thèmes : arts, culture et science, sports, environnement et société.

Environnement : Quatre écoles labellisées ''Pavillon vert'' à Fès

Quatre écoles à Fès viennent d’être labellisées ''Pavillon vert'' au titre de l’année scolaire 2018, en guise de reconnaissance à leur implication dans la protection de l’environnement. Cette distinction, qui s’inscrit dans le cadre du programme des éco-écoles de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement, a concerné les écoles Abdellah Chefchaouni (Sais), 11 janvier (Agdal), Al Ahd Al Jadid (Sais) et Soundous (Marinyine), indique l’Académie régionale d’éducation et de formation Fès-Meknès.

Marrakech-Safi : Lancement officiel du programme "Education secondaire"

L’activité "Education secondaire" rentrant dans le cadre du 2e programme de coopération (Compact II) conclu entre le gouvernement marocain et le gouvernement américain représenté par Millenium Challenge Corporation (MCC), a été officiellement lancé mercredi, au niveau de la région Marrakech-Safi. L’activité "Education secondaire", dotée d’un budget de l’ordre de 112,6 millions de dollars, a pour objectif d’améliorer la qualité et la pertinence des programmes d’enseignement secondaire (collèges et lycées) et l’équité d’accès à cet enseignement.

3 exemples d'enseignement en langue maternelle qui améliorent l’apprentissage

Voici comment trois pays partenaires – l’Érythrée, la Gambie et l’Ouzbékistan – font de l’enseignement en langue maternelle une réalité pour de nombreux enfants, avec l’aide du GPE. Le GPE soutient l’enseignement dans la langue maternelle, composante clé des bases de l’apprentissage. Dans le but d’améliorer la lecture au cours des premières années, la Gambie, avec le soutien d’un financement de 6,9 millions de dollars du GPE et de 11,9 millions de dollars de la Banque mondiale, visait l’amélioration des compétences en lecture dans la langue maternelle des enfants, tout en apportant les bases d’un apprentissage de la lecture en anglais.

Comment l’intelligence artificielle peut-elle renforcer l’éducation ?

L’IA peut accélérer le processus de réalisation des objectifs mondiaux pour l’éducation en réduisant les obstacles à l’accès à l'apprentissage, en automatisant les processus de gestion et en optimisant les méthodes pour améliorer les résultats de l’apprentissage. Utiliser l’IA pour améliorer l’enseignement et l'apprentissage – amélioration des systèmes de gestion de l’éducation, des systèmes de gestion de l’apprentissage assistés par l’IA ou d’autres applications d’IA dans l’éducation ; identification de nouvelles formes d'apprentissage personnalisé pour soutenir le travail des enseignants et traiter les défis de l’enseignement.
Education et formation du 25 Février au 01 Mars 2019


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Avril 2019 - 10:09 Education et formation du 08 au 12 Avril 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
cnd
20150226_095904
20150226_100556
20150226_101251
maraacid
20150422_121229