Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Education et formation du 27 Novembre au 01 Décembre 2017

Veille Maraacid


Violences à l’école : les racines du mal

L’élève a-t-il le droit de frapper l’enseignant ? L’enseignant a-t-il le droit de frapper l’élève ? À ces deux questions la réponse est évidemment: « Non ! ». Pour des raisons ayant trait à la morale, à l’éducation, au civisme, à la loi. C’est pourtant arrivé chez nous. Et cela s’est répété en différentes contrées du pays. De nombreuses voix, relayées par les médias et les réseaux sociaux se sont élevées pour dénoncer cette violence. On s’étonne que cela arrive, on dénonce la dégradation de l’enseignement public, la perte des valeurs, la faillite de l’éducation.

Education préscolaire : Un Pacte lancé au Maroc…

La célébration des 20 ans de la Fondation Zakoura a été marquée par le lancement officiel du Pacte pour une Education Préscolaire de Qualité pour Tous. En ligne avec la vision stratégique de la réforme 2015-2030 qui préconise l’obligation de la généralisation du préscolaire, ce Pacte aspire à la mobilisation de tous les acteurs pour une généralisation effective du préscolaire, la capitalisation sur les expériences réussies et la mutualisation des efforts entre acteurs institutionnels, nationaux, internationaux et de la société civile.

La Fondation Marocaine pour la Promotion de l'enseignement PréScolaire lance "FMPS - Label"

Afin de renforcer la qualité de l’offre du préscolaire au niveau national, et renforcer sa politique de partage, d’échange et du partenariat, la Fondation Marocaine pour la Promotion de l’enseignement PréScolaire (FMPS) annonce le lancement, pour tous les opérateurs du secteur du préscolaire, d’une initiative visant le renforcement des capacités des cadres éducatifs et administratifs du secteur du préscolaire, dans les différentes régions du royaume et particulièrement dans le milieu rural et préurbain.

Fondation Zakoura : Un nouveau pacte pour un préscolaire de qualité

20 ans d’engagement, et 20 ans de gros chantiers en faveur de l’enfance. Depuis sa création en 1997, la Fondation Zakoura a scolarisé plus de 22.000 enfants au sein de 419 écoles d’éducation non formelle. Au niveau du préscolaire, ce réseau non gouvernemental d’écoles en milieu rural a intégré 7.000 petits, âgés de 4 à 6 ans, dans 104 établissements dédiés. L’ONG ne se contente pas seulement d’intégrer les jeunes à l’école. En 2017 le taux d’inscriptions au primaire a atteint 100%, tandis que le taux de réussite d’entrée au collège a atteint 92%. Et ce n’est pas tout. En 20 ans, ce sont 146.000 enfants, jeunes, femmes et adultes qui sont passés sur les bancs des écoles de la Fondation.

HEM : Un forum de recrutement pour tous

Devenu un rendez-vous incontournable, le forum de recrutement «HEM Carrière Expo», organisé mercredi dernier au campus HEM Casablanca, a vu affluer des centaines de candidats. Etudiants, lauréats de la business school, mais aussi ceux des autres écoles de la place sont venus à la rencontre des recruteurs. Près d’une cinquantaine d’entreprises se sont déplacées pour ce rendez-vous annuel. «C’est le plus grand forum de recrutement organisé par une école privée», se plaît à dire le management du groupe HEM. Des sociétés de secteurs divers et variés ont accueilli les postulants pour des entretiens express.

Journée « école morte » au lycée français de Casablanca

Dans un communiqué diffusé en début de semaine, l’association des Parents d’Elèves des Etablissements Publics Français au Maroc (PEEP) appelle ses membres à se mobiliser pour « défendre la qualité de l’enseignement français » après que des mouvements de grève lancés par les enseignants du système français se multiplient contre les suppressions de postes et l’austérité budgétaire engagée par l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE). La PEEP prévoit ainsi d’organiser une journée « école morte » et un sit-in devant la porte du Lycée Lyautey de Casablanca le lundi 27 novembre.

L’analphabétisme touche plus les filles que les garçons

A l’occasion de la Journée internationale de l’enfance, le Haut-Commissariat au plan a présenté la situation démographique, de scolarisation, d’activité, de santé et de handicap des enfants de moins de 18 ans d’après les résultats du Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH) de 2014. Alors qu’ils constituaient près du tiers (33,6%) de la population marocaine, soit 11,33 millions d’individus (près de 56% en milieu urbain pour 49% de sexe féminin), ils ne seraient plus que 26,7% à l’horizon 2030. La majorité de ces enfants sont célibataires et seulement près de 50.000 sont ou ont été mariés mais le phénomène est d’ordre féminin (94,8% ou 45786 filles contre 5,2% ou 2505 garçons). 97,1% (44469 filles) sont mariées, 2,3% (1044 filles) divorcées et 0,6% (273 filles) sont veuves.

DGAPR : Le programme "Prisons sans analphabétisme" réalisé à 96%

Le programme "Prisons sans analphabétisme", mis en place par la Délégation Générale à l'Administration Pénitentiaire et à la Réinsertion (DGAPR) au titre de l'année scolaire 2016-2017 pour cibler 11.000 bénéficiaires, a été réalisé à 96% Le nombre d'inscrits au programme a atteint 10.526 détenus, soit une hausse de 80,7% du nombre des bénéficiaires en comparaison avec l'année scolaire précédente, indique la DGAPR dans un communiqué, notant qu'au total, 6.968 candidats ont passé les examens, avec un taux de réussite de 83,25%, enregistrant ainsi un chiffre sans précédent au niveau des bénéficiaires de cette population carcérale au titre des autres années scolaires.

Communiqué de presse sur la tenue du séminaire international sur le financement de l'Éducation Rabat (Maroc) du 5 au 7 décembre 2017

Organisé par la Conférence des ministres de l’Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) en collaboration avec le Ministère de l’Éducation Nationale, de la Formation Professionnelle, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique du Royaume du Maroc, le séminaire international sur le financement de l’Éducation aura lieu du 5 au 7 décembre 2017 à Rabat, au Maroc. Plus de 200 participants dont une vingtaine de ministres de l’Éducation, des partenaires techniques et financiers, le secteur privé, des représentants de la société civile et des organisations internationales se retrouveront pour réfléchir sur la problématique du financement de l’éducation et proposer les voies les plus pertinentes pour renforcer et améliorer les mécanismes de financement du secteur de l’éducation. À travers des exposés de cadrages, des panels, des études de cas et des échanges d’expériences, les participants analyseront l’efficacité de la dépense en éducation, surtout dans les pays francophones et proposeront des mécanismes innovants du financement de l’éducation.

«Le gouvernement va poursuivre son action dans les domaines de l’éducation, de la santé et de l’emploi», selon El Othmani

Au Maroc, le gouvernement est déterminé à poursuivre la promotion des conditions sociales dans les domaines de l’éducation, de la formation, des services de santé et de l’emploi, ainsi que la lutte contre les disparités sociales, territoriales et rurales, a affirmé, lundi à Rabat, le Chef du gouvernement, M. Saâd Eddine El Otmani.

Forum de l’étudiant africain : Une plate-forme intelligente pour créer de la visibilité sur le continent

Le Forum de l’étudiant africain a été inauguré il y a 4 ans déjà. La plate-forme continentale de promotion n’a pas cessé de s’étoffer au bénéfice des étudiants subsahariens. L’étude qui vient d’être rendue publique par le groupe organisateur L’Etudiant marocain – avec l’initiative de Maroc Export- confirme l’intérêt de développer la coopération Sud-Sud dans le domaine de l’éducation et la formation. Les détails.

La finalité de la Semaine EMI au Maroc est de sensibiliser aux missions de l’Education aux médias (Interview)

Le Bureau de l’UNESCO pour le Maghreb a organisé, du 20 au 26 novembre 2017, une semaine régionale à l’occasion de la Sixième édition de la Semaine internationale de l’éducation et de l’information (EMI) sous le thème «L’éducation aux médias et à l’Information en temps critiques: Réinventer les méthodes d’apprentissage et les environnements de l’information». Rim Baji, chargée de projets Information et communication, au Bureau de l’UNESCO à Rabat, revient sur les moments forts de cet événement.

Violence scolaire : Les syndicats organisent une marche le 3 décembre

Le ministère de l’éducation nationale part en guerre contre la violence scolaire. Les cas d’agression contre le corps enseignant ne cessent de se multiplier, le dernier cas en date est survenu à Fès. Les services de police du district de Bensouda ont arrêté, jeudi 23 novembre, un élève de 17 ans qui a agressé la veille une enseignante au collège Abdelkrim Daoudi. A l’intérieur de la classe, l’élève a asséné à l’enseignante plusieurs coups au visage. Le mineur a été placé sous surveillance policière à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet. Devant l’ampleur du phénomène, le ministère de l’éducation nationale durcit le ton.

Promotion de la scolarisation des filles en milieu rural

Le Conseil de la région de Rabat-Salé-Kénitra a approuvé, jeudi, à l’unanimité, lors d'une session extraordinaire, trois conventions de partenariat visant la promotion de la situation des femmes, l’encouragement de la scolarisation des filles en milieu rural, la lutte contre la déperdition scolaire et le financement d'une partie du Plan de développement urbain intégré de la ville de Kénitra. Ainsi, ledit Conseil a approuvé une convention de partenariat avec le comité provincial de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) à la préfecture de Salé, le conseil communal et l'Union nationale des femmes du Maroc, portant sur la contribution du conseil au parachèvement des travaux de construction du Complexe la Princesse Lalla Meryem pour la réhabilitation sociale.

Dispositif de formation continue à distance au profit des enseignants de l'Éducation Physique et Sportive : les premiers constats

Le travail de recherche que nous avons mené se propose de traiter la problématique de la formation continue des enseignants de l'Éducation Physique et Sportive (EPS). Partant d'une analyse de la situation de la formation continue dans le domaine du sport scolaire, nous avons remarqué que le système de formation actuel ne peut pas répondre aux défis posés par l'évolution perpétuelle que connaît le domaine du sport. Et par conséquent satisfaire les besoins d'une population large comme celle des enseignants de l'EPS (environ 8 000 enseignants).

Lycée Descartes – Mobilisation générale contre les mesures de régulation 2017…

Les fédérations et associations de parents d’élèves au Maroc, se sont mobilisées aujourd’hui contre les mesures de régulation 2017 et budget 2018 de l’AEFE.

SM le Roi inaugure le Centre multisectoriel de formation professionnelle «Mohammed VI» de Yopougon à Abidjan et y lance les travaux de construction d’un Internat

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid et de SA le Prince Moulay Ismail, et en présence du vice-président de la République de Côte d’Ivoire, M. Daniel Kablan Duncan, a procédé, lundi à Abidjan, à l’inauguration du Centre multisectoriel de formation professionnelle «Mohammed VI» de Yopougon et y a lancé les travaux de construction d’un Internat. Mobilisant des investissements de l’ordre de 70 millions de dirhams, ce Centre traduit l’intérêt particulier qu’accorde SM le Roi à la jeunesse et à la formation et la qualification de l’élément humain, pierre angulaire de tout projet de développement, ainsi que Sa volonté d’accompagner la Côte d’Ivoire sœur dans son élan de développement, en renforçant l’employabilité des jeunes et en promouvant leur insertion socio-professionnelle.

Mutation de 760 enseignants via l'échange automatique

Quelque 760 enseignants des différents cycles ont bénéficié du mouvement de mutation en 2017, via le service national d’échange automatique, a annoncé le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Les enseignants concernés par cette opération, dont les résultats sont disponibles sur le site web officiel du ministère, se répartissent entre le primaire, avec 468 bénéficiaires, le secondaire-collégial (99) et le secondaire-qualifiant (193), précise le ministère dans un communiqué.

Pourquoi les élèves doivent travailler en groupe

Collaborer et travailler en groupe pour résoudre des problèmes s’apprend dès l’école. C’est sur cette thématique que s’est penchée la première évaluation PISA (le Programme international pour le suivi des acquis des élèves) de l’OCDE portant sur les compétences collaboratives en résolution de problèmes. Il était question de savoir dans quelle mesure les élèves de 15 ans sont bien préparés à travailler ensemble de manière productive. Dans cet exercice, les filles ont eu de meilleurs résultats que les garçons. Les élèves qui ont des compétences plus solides en compréhension de l’écrit ou en mathématiques ont souvent de meilleurs résultats en résolution de problèmes collaborative.

Education : «Quand les élèves s’entendent bien…»

- Quels sont les réaménagements à introduire dans la formation des enseignants? - Jusqu’à maintenant, dans la plupart des pays, il n’y a pas de programme d’enseignement qui porte de manière élaborée sur la résolution collaborative de problèmes. C’est une aptitude que les élèves développent pendant qu’ils suivent d’autres cours, par exemple l’éducation physique et les sports en groupe, ou le travail en groupe dans les cours plus académiques comme les sciences et les mathématiques. Mais peut-être il faut développer un programme d’enseignement avec des étapes importantes ou les compétences désirées chez les élèves.

Education : La Sabic au chevet du lycée de Ksar Sghir

A Ksar Sghir, le lycée de la ville est promu à un meilleur avenir. Sabic Morocco, un géant saoudien de la pétrochimie, et l’Agence de Développement du Nord viennent de signer une convention de partenariat pour la réhabilitation de cet établissement. Le montant porte sur près d’un million de DH (92.800 dollars) et a pour objectif d’améliorer le quotidien des élèves et d’élever le lycée à un niveau d’excellence.

L’université Al Akhawayn obtient la prestigieuse accréditation NEASC

L’Université Al Akhawayn à Ifrane (AUI) a célébré, vendredi, l’obtention pour cinq années de l’accréditation NEASC (New England Association of Schools and Colleges), organisme américain d’accréditation international le plus prestigieux dans son domaine. L’AUI, qui a décroché cette accréditation après neuf ans d’efforts de l’ensemble des acteurs concernés, est devenue ainsi la première institution non-américaine d’enseignement supérieur à obtenir le label NEASC en Afrique.

Ces nouvelles pédagogies pour apprendre autrement

Apprendre en faisant, « classe renversée » ... A l’approche d’O21 / s’Orienter au 21e siècle à Nancy, zoom sur des enseignements qui visent à rapprocher les étudiants du monde du travail et à développer leur autonomie. Si les cours magistraux gardent leur utilité pour transmettre des connaissances, ils ne suffisent pas à une époque où l’enseignant n’est plus le seul dépositaire du savoir : avec la révolution numérique, celui-ci est accessible à tous et à tout ­moment. L’enjeu, désormais, est d’apprendre à apprendre. Pour y répondre, d’autres pédagogies se développent. Plus actives, elles ­placent les étudiants au cœur de la formation et leur permettent d’acquérir les savoirs et ­savoir-faire du XXIe siècle.

Les parents d’élèves des écoles et lycées de la mission française sont inquiets

Après le Lycée Descartes de Rabat, c’est celui de Lyautey à Casablanca qui prendra le relais du mécontentement des élèves et leurs parents ce lundi 27 novembre 2018 avec l’arrêt des cours et un grand sit-in devant cet établissement, le plus important des écoles françaises au Maroc. Il est déjà annoncé que cette année scolaire sera celle des grèves et des manifestations après la décision de Paris de réduire leurs budgets. Dans un communiqué qui souligne leur détermination, les parents réunis au sein de l’Association des Parents des Établissements Publiques Français au Maroc ( PEEP), appellent à poursuivre sans relâche le mouvement de protestation engagé contre la suppression des postes d’enseignants et les mesures d’austérité décrétées par l’AEFE, l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger et son corollaire, la dégradation de la qualité de l’enseignement.

Fès accueillera en décembre la 3ème Rencontre Universitaire du Numérique

La 3ème édition de la Rencontre Universitaire du Numérique (RUN 3) se tiendra le 5 décembre prochain à Fès Cette édition, qui sera abritée par l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah (USMBA), a pour objectif de présenter les avancées des projets de développement des ‘’Cours en Ligne Massivement Ouverts’’ (MOOCs) sur la plateforme ‘’Maroc Université Numérique’’(MUN), en partenariat avec ‘’France Université Numérique’’ (FUN).

Communiqué du Ministère de l’Éducation Nationale relatif à la lutte contre la violence au sein de l'école marocaine

Le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique a appelé à "une mobilisation sociétale globale" en vue de renforcer les efforts visant la lutte contre toutes formes de violence qui vont à l'encontre des valeurs de l'école marocaine et qui portent atteinte à sa réputation. Le ministère a lancé cet appel à tous les acteurs éducatifs, partenaires sociaux, familles et associations des parents d'élèves, ainsi qu'aux médias et à la société civile, suite aux agressions contre certains membres du corps enseignant, indique un communiqué du département de tutelle, parvenu vendredi à la MAP.
Education et formation du 27 Novembre au 01 Décembre 2017


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 11 Décembre 2017 - 16:09 Commerce du 04 au 08 Décembre 2017

Lundi 11 Décembre 2017 - 16:08 Energie et mines du 04 au 08 Décembre 2017

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100529
20150226_100728
20150422_121229
rofoof
20150226_100815
20150226_095904