Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Energie et mines du 01 au 05 Octobre 2018

Veille Maraacid


Energie solaire : Le Maroc fait la promo de son modèle

Au Maroc, nous avons augmenté le budget alloué à la R&D. Pour promouvoir l’innovation, l’Iresen a noué plusieurs partenariats avec des universités et des centres de recherche». Pour Badr Ikken, directeur général de l’Iresen, il y a l’émergence d’un écosystème national de recherche et d’innovation autour du solaire thermique à concentration (CSP), surtout après la mise en place des centrales solaires Noor.

Element One, le premier avion de ligne électrique à hydrogène ?

HES Energy Systems, une entreprise basée à Singapour spécialisée dans les piles à combustible pour drones, veut développer ce qu'elle annonce comme le premier avion électrique à hydrogène destiné à desservir des lignes inter-régionales. Le premier vol piloté d'un avion électrique alimenté à l'hydrogène a eu lieu en 2008 à l'initiative de Boeing. HES Energy Systems, une entreprise basée à Singapour spécialisée dans les piles à combustible pour drones, veut développer ce qu'elle annonce comme le premier avion électrique à hydrogène destiné à desservir des lignes inter-régionales.

Wind energy breaking new ground

Wind energy continues to expand all over the world. It’s at the heart of government thinking on the energy transition. The technology continues to evolve and the costs continue to fall. And crucially it’s now moving beyond the power sector, and we’re beginning to think how wind can help decarbonise heating, transport and industrial processes.

Renewables step into the breach to counteract power plant problems during Europe’s heatwave

And when heatwaves increase water temperatures across the continent, this has a knock-on impact on all power plants that use water in their processes.Nuclear and coal plants use high-temperature steam to turn their turbines, converting heat energy into electricity. This is where the temperature increase has an impact: if the rivers from which power plants draw their cooling water heat up to more than 28°C, the plants are not permitted to empty the warm water back into the river.

Produire du charbon actif à partir de déchets verts

Près de 34 millions de tonnes de déchets verts sont produites chaque année dans le Nord-Ouest de l’Union Européenne, en zones urbaines et rurales confondues. La gestion de cette filière reste très coûteuse et l’innovation pour la gestion des déchets verts est donc devenue une nécessité, d’autant que ces matières résiduelles végétales ligneuses et semi-ligneuses peuvent être considérées comme une ressource.Le projet européen RE-DIRECT a pour ambition de réinterroger le mode de gestion actuel de ces ressources ligneuses et semi-ligneuses et, en parallèle, de proposer aux utilisateurs de charbons d’origine végétale d’envisager la possibilité d’introduire des matériaux produits localement en complément, voire en substitution de produits provenant de l’étranger.

Hydroélectricité : 6 centrales autorisées au Maroc

Platinum Power a reçu six nouvelles Autorisations Provisoires, délivrées par le Ministère de l’Energie, des Mines et du Développement Durable pour le développement de ses centrales hydroélectriques, conformément à la loi 58-15 modifiant et complétant la loi 13-09 sur les énergies renouvelables.Ces Autorisations concernent les centrales de la cascade d’Ahancal dont Tamajout _30 MW et Tillouguit Aval_30MW, ainsi que les sites isolés de Bab Ouender_30MW et de Boutferda _18 MW, qui avaient reçu auparavant des Autorisations limitants leurs seuils de capacité de génération à 12 MW.

Etats-Unis : la production de gaz de schiste de l'Ohio monte en flèche

La production de gaz de schiste dans l'Etat américain de l’Ohio a augmenté de 50% en glissement annuel, avec à 6,4 Gpi3 / j au deuxième trimestre. De même, les cinq premiers producteurs de l'État, tous contrôlés par Ascent Resources, représentaient 75% de la production de gaz de schiste de l'État. Ascent a été formé autour d’un noyau des mêmes dirigeants qui ont été les pionniers de l'exploitation du gaz de schiste dans la formation d'Utica.

Énergies renouvelables : L’IRESEN dévoile la liste de 20 projets de recherche

L’Institut de Recherche en Énergie Solaire et Énergies Nouvelles (IRESEN) vient de dévoiler la liste de 20 projets présélectionnés au titre de l’année 2018, avec un financement à hauteur de 50 millions de dirhams, dans le cadre des appels à projets ‘’Green INNO-PROJECT’’ et ‘’ Green INNO-BOOST’’, dans les domaines des énergies renouvelables et technologies vertes.

La valeur de Noor Ouarzazate III

Avant toute chose, je souhaiterai remercier toutes les équipes SENER pour leur dévouement et leur engagement durant le déploiement de cet ambitieux projet, celui de la construction de la centrale solaire Noor Ouarzazate III. Notre force n’est pas seulement technologique, elle est également humaine. Dans ce programme, s’inscrit le projet Noor Ouarzazate III, deuxième centrale solaire thermoélectrique au monde à utiliser la technologie de tour centrale et système de stockage de sels fondus conçue par SENER.

Quand la Chine s’éveillera… à la biomasse

D’un point de vue politique, conformément au 13e Plan Quinquennal (2016-2021), la Chine devrait mettre en œuvre 1 300 GW d’énergies renouvelables (solaire, éolien et biomasse) d’ici 2021. La biomasse en Chine. La Chine produit actuellement environ 1000 millions de tonnes de biomasse par an (460 millions de tonnes équivalent charbon) mais en l’absence de technologies l’essentiel de ce potentiel n’est pas valorisé.

Le coût climatique des éoliennes n'est pas négligeable, conclut une étude

Deux chercheurs d'Harvard ont calculé qu'alimenter l'ensemble des Etats-Unis en électricité d'origine éolienne conduirait à réchauffer la température au sol de 0,54 degré dans la partie du pays qui serait recouverte d'éoliennes, et de 0,24 degré sur l'ensemble continental des Etats-Unis, selon une étude publiée jeudi dans la revue scientifique Joule.De précédents travaux avaient déjà étudié l'impact des éoliennes sur la température et le climat.

Un taxi solaire pour remplacer le traditionnel « taxi-brousse »

Jacqueville est la première ville de Côte d’Ivoire à utiliser un moyen de transport écologique. Depuis quelques mois déjà, la municipalité teste des tricycles solaires pour remplacer les vieux véhicules de transport mieux connus sous le nom de « taxis-brousse » depuis quelques mois.

L’énergie nucléaire est-elle encore compétitive ?

L’Agence Internationale de l’Energie Atomique (AEIA) a publié début septembre 2018 son rapport annuel. Elle y aborde les perspectives de la filière nucléaire alors même que l’essor des énergies renouvelables et les nouvelles normes environnementales remettent son avenir en question. Un avenir sombre en partie confirmé par le rapport de l’AEIA : selon l’analyse de l’agence, la compétitivité de l’énergie nucléaire devrait baisser dans les prochaines années.

La filière gaz redoute un scénario « tout électrique »

Si la filière se mobilise, c'est que les premières versions de la stratégie nationale bas carbone et de la programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) que préparent le gouvernement prévoyaient une chute drastique de la place du gaz en France. Pour 2050, les premiers documents tablaient sur une consommation légèrement supérieure à 100 terrawattheures, contre environ 500 aujourd'hui.

Energie solaire : Financement européen pour la 1ère centrale ivoirienne

Infomédiaire Afrique – L’Allemagne va financer à hauteur de 40 millions d’euros la première centrale solaire en Côte d’Ivoire, pays qui ambitionne de faire participer les énergies renouvelables au mix énergétique à hauteur de 11% d’ici à 2020, a annoncé mercredi son ambassade à Abidjan.D’une puissance de 37,5 MWc(mégawatt-crête, la puissance électrique maximale), la centrale solaire de Boundiali (Nord) va bénéficier d’un financement de 27 millions d’euros par la KfW (Banque de Développement Allemande) et d’une contribution de 9,7 millions d’euros de l’Union Européenne, souligne un communiqué de l’ambassade d’Allemagne à Abidjan.

Maroc-Signature d’une convention de coopération entre IRESEN et un centre de recherche australien

Signature d’une convention de coopération entre IRESEN et un centre de recherche australien Casablanca – l’Institut marocain de recherche en énergie solaire et énergies nouvelles (IRESEN) et le Centre australien de recherche pour l’Énergie et Technologie (CET) relevant de l’université Adelaid, ont signé, mercredi à Casablanca, une convention de coopération et de partenariat dans le domaine des énergies renouvelables.

Le Maroc accorde un intérêt particulier à l’encouragement des investissements dans le domaine énergétique

Le Maroc accorde un intérêt particulier à la question de l’encouragement des investissements dans le domaine énergétique en général et dans le domaine des énergies renouvelables en particulier, a affirmé, mercredi à Casablanca, le ministre de l’Énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rabah, soulignant que le royaume investira plus de 40 milliards de dollars dans le secteur de l’énergie à l’horizon 2030.

Inde : EDF remporte un contrat pour fournir 300 MW d'énergie éolienne (Poirson)

New Delhi - L'électricien français EDF a remporté un appel d'offres en Inde pour fournir 300 mégawatts (MW) d'énergie éolienne, a annoncé mercredi la secrétaire d'État à la Transition écologique Brune Poirson.EDF "a signé un contrat pour développer 300 mégawatts d'énergie éolienne en Inde (.) à un coût de 2,62 roupies [0,03 euro] du kilowatt-heure, qui va fournir de l'électricité à ce prix-là à huit millions de personnes", a déclaré Mme Poirson lors d'une conférence de presse à l'ambassade de France à New Delhi.

Pour la première fois dans les eaux françaises, une éolienne produit de l'électricité

"L'éolien flottant va permettre à la France de rattraper son retard en passant directement à l'étape suivante", se réjouit Paul de la Guérivière, PDG d'Ideol, jeune start-up française derrière le projet.En parallèle, d'autres projet d'éoliennes flottantes se développent en France comme celui de l'Ifremer, Eolink, dont le prototype à l'échelle 1/10ème a fait ses preuves en termes de puissance et de tenue en mer ces derniers mois et doit être ramené à quai le 5 octobre.

Fermeture de la centrale de Fessenheim : le gouvernement présente son plan de reconversion

La plus vieille centrale nucléaire de France va-t-elle finir par fermer ? Lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait repris à con compte cet engagement de François Hollande. Mais il avait aussi continué à lier le sort des deux réacteurs de Fessenheim (Haut-Rhin) au démarrage de l’EPR de Flamanville (Manche).

Tunisie : Slim Feriani donne le coup d’envoi du démarrage de la construction du pipeline de gaz naturel Nawara

Les travaux d’installation du pipeline en direction de la station de traitement de Tataouine, d’un coût de 35 millions de dollars, créeront entre 200 et 250 postes d’emplois et permettra de mobiliser 600 mille m3/jour de gaz.Outre le traitement du gaz, ce projet comporte une unité d’emballage et de conditionnement des bouteilles de gaz GPL pour un total d’investissement de 20 millions de dollars et une station de production de 10 MW d’énergie solaire moyennant un financement étranger de 30 MDT.

Le Portugal est en passe d’atteindre son objectif de 31% de production des énergies renouvelables d’ici 2020

La Commission européenne a proposé lundi d’investir 695,1 millions d’euros dans 49 projets clés visant à développer une infrastructure de mobilité propre et innovante en Europe, pour tous les modes de transport. Emmenées par les Amis de la Terre, une soixantaine d’associations environnementales, dont Greenpeace et France Nature Environnement, ainsi que plusieurs médecins, se sont regroupés ‘’pour une action inédite’’ et doivent déposer, mardi 2 octobre, une requête devant le Conseil d’Etat afin que la France respecte les normes européennes de qualité de l’air.

Les centrales nucléaires russes produiront cette année 205 milliards de Kilowatts-heure d’énergie électrique

L’Entreprise Rosatom, qui contrôle l’ensemble des centrales d’énergie électrique nucléaire, avait publié en avril 2017 ses prévisions, tablant sur une production en 2018 de l’ordre de 205,7 Milliards de Kilowatt-heure.Le champ de responsabilité de Rosatom couvre les dix centrales nucléaires russes, dont la production totale atteint 27,9 Gigawatt, ce qui représente 18% de la production totale d’électricité en Russie.

Brésil : Une ligne de crédit lancée pour financer les installations d’énergie renouvelable

Le Secrétariat général de l’environnement promeut le tourisme durable, l’un des piliers du plan de développement durable que les municipalités de tout le pays peuvent promouvoir dans le cadre du programme Villes durables. Ainsi, un accord de coopération a été signé avec la Norvège portant sur la lutte contre la déforestation et la mise en œuvre de projets pilotes productifs dans certaines régions, a déclaré le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Ricardo Lozano, cité par les médias locaux.

Energies renouvelables : Le Maroc a ‘‘déjà gagné’’ son pari

Intervenant lors de l’ouverture de la 24ème édition de la conférence internationale de l’ingénierie de l’énergie solaire concentrée et des procédés chimiques (SolarPACES), qui se tient à Casablanca, Mustapha Bakkoury, PDG de l’Agence marocaine de l’énergie durable (Masen), a indiqué que le Maroc a montré que le pari des énergies renouvelables est ‘‘déjà gagné’’ et le Royaume est en train d’amplifier sa stratégie qui était d’ailleurs revue à travers l’ambition d’atteindre 52% de mix électrique à l’horizon 2030.

Cameroun : quand les panneaux solaires photovoltaïques se mettent au service de l'électrification des villes

Face à cette conjoncture critique, le solaire photovoltaïque se présente comme une alternative qui prend de plus en plus forme dans les grandes villes du pays. Dans l’ensemble les usages qui sont observés font du solaire la source secondaire d’électrification, à coté de l’hydraulique qui est la source principale d’électrification au Cameroun.

Renouvelables : Boralex aura 1.000 MW installées en France en 2020

"Aujourd'hui on a 800 MW qui tournent en France", a souligné Patrick Decostre, vice-président et directeur général Europe, dans un entretien. "On a 100 MW éoliens en construction, qui seront mis en service cette année" ainsi que 76 MW pour l'année prochaine, a détaillé Patrick Decostre."Il faut que l'on développe ce côté-là", juge Patrick Decostre.

Les énergies renouvelables représentent 5,8% de l’énergie consommée au Maroc

Le ministre de l’Energie, des Mines et du développement durable, Aziz Rebbah a indiqué que le secteur de l’énergie au Maroc se caractérise par une demande accrue sur l’énergie et une dépendance quasi-totale sur l’importation, relevant que la consommation globale du Royaume de l’énergie primaire s’élève à 20,8 millions de tonnes en 2017, dont le pétrole (55,9%) et le charbon (25,5%)

Charbon : la Chine construirait en cachette des dizaines de centrales

Des centrales à charbon entrent en service alors que le gouvernement chinois avait promis l'arrêt de leur construction. Selon l’organisation, la Chine prépare un tsunami de charbon, en construisant massivement des centrales en cachette. La Chine avait annoncé l’arrêt des constructions de nouvelles centrales à charbon mais les aurait en fait poursuivies.

Le suédois Vattenfall lance une offre d’énergie grand public en France

Le groupe public suédois Vattenfall a présenté ce lundi 1er octobre 2018 son offre d’électricité et de gaz naturel destinée aux foyers français. Le groupe énergétique met notamment en avant des offres d’électricité « neutre en carbone » et de gaz naturel 12 % moins chères que les TRV (tarifs réglementés en vigueur).Créé en 1909, le groupe Vattenfall est détenu à 100 % par l’Etat suédois.

Galion2, la première centrale 100% bagasse-biomasse mise en service en Outre-mer français

Le producteur d’énergie Albioma annonce la mise en service industriel, le 26 septembre 2018, de sa centrale 100 % bagasse/biomasse Galion 2 en Martinique. Galion 2 devient la première centrale 100 % bagasse/biomasse en Outre-mer françaisÀ l’instar de toutes les installations thermiques du Groupe implantées en Outre-mer, à l’île Maurice et au Brésil, Galion 2 allie technologie de pointe et innovation en mettant en oeuvre le principe d’économie circulaire : la centrale apporte à la sucrerie du site une solution qui améliore son approvisionnement en énergie en optimisant la valorisation du résidu de la canne à sucre, la bagasse.

Méthanisation : où en est vraiment cette filière française ?

Le Zoo de Thoiry est passé à la méthanisationEt ça ne s’arrête pas là : le résidu de la méthanisation (digestat) est réutilisé par le zoo de Thoiry afin de servir d’engrais naturels pour les espaces verts du zoo et les exploitations agricoles partenaires du projet. Si le projet de méthanisation déployé au zoo de Thoiry est original, il s’inscrit aussi dans une tendance de fond.

Un jeune entrepreneur kényan remporte le prix « Progress » pour avoir équipé 3000 femmes rurales d’outils et services agricoles alimentés en énergie solaire

Le jeune entrepreneur kényan Dysmus Kisilu a remporté le prix « Progress » lors de l’édition 2018 des Goalkeepers awards (rendez-vous des jeunes leaders mondiaux) à New York, pour avoir réussi à équiper 3000 femmes en zone rurale d’outils et services agricoles alimentés en énergie solaire, dispositifs ayant permis d’irriguer des exploitations agricoles et de protéger des récoltes, rapportent lundi les médias locaux.

GNL : 80 groupes se positionnent pour le méga projet marocain à 4,5 MM$

Infomédiaire Maroc – Intervenant à la cérémonie d’ouverture des travaux de la 11ème Conférence arabe sur l’énergie, le ministre de l’Energie, des Mines et du développement durable, Aziz Rebbah, a annoncé que près de 80 groupes sont intéressés actuellement par le projet du gaz naturel liquéfié (GNL) au port Jorf Lasfar, dont le montant s’élève à près de 4,5 milliards de dollars. Le ministère est en train de mettre les dernières retouches pour l’annonce des appels d’offres pour ce projet, a ajouté le ministre.

Le Maroc investira plus de 40 milliards de dollars dans le secteur de l’énergie à l’horizon 2030

Marrakech – Le Maroc investira plus de 40 milliards de dollars dans le secteur de l’énergie à l’horizon 2030, a indiqué lundi, à Marrakech, le ministre de l’Energie, des Mines et du développement durable, Aziz Rebbah. Intervenant à la cérémonie d’ouverture des travaux de la 11è Conférence arabe sur l’énergie, M. Rebbah a fait savoir que les investissements dans le secteur énergétique atteindront 30 milliards de dollars consacrés aux projets de production de l’électricité à partir d’énergies renouvelables, ce qui représente de grandes opportunités pour le secteur privé national, régional et international.

Meridiam investit dans CEOG, la centrale solaire guyanaise qui produit jour et nuit grâce à un stockage record

Meridiam, leader dans le développement, l’investissement et la gestion à long terme de projets d’infrastructures, gérant 6,2 milliards d’euros d’actifs, acquiert donc 60% de CEOG aux côtés de HDF Energy, pour financer et développer ce projet. Inventeur du concept de centrales électriques Renewstable®, HDF Energy s’inscrit comme le premier producteur mondial d’électricité stable à partir d’énergies intermittentes, en associant un parc photovoltaïque de 55 MW avec le plus gros stockage d’énergie renouvelable au monde de 140 MWh à base d’hydrogène, couplé à un stockage d’appoint par batteries.

Solaxess fait rimer photovoltaïque avec esthétique

Relever les défis de l’esthétique de la façade et de la production d’énergie, ainsi que répondre aux plus hautes exigences pour satisfaire architectes, maîtres d’ouvrage et fabricants de panneaux solaires, tels sont les objectifs quotidiens de la l’entreprise suisse Solaxess. Une façade solaire photovoltaïque quasiment invisible.

TERREAL acquiert 51% de GSE Intégration, spécialiste des solutions photovoltaïques

Développement du Groupe TERREAL dans le domaine du solaire TERREAL devient ainsi un fournisseur de référence en solutions photovoltaïques et aérovoltaïques pour le secteur du résidentiel en France, activité innovante, en croissance, portée par le développement de l’autoconsommation et du stockage d’électricité, et plus généralement par la transition énergétique.

Darnasol représentera Al Akhawayn au Solar Decathlon Africa

En impliquant les principaux secteurs notamment la santé, l’éducation et la construction, le projet Darnasol œuvre pour une maison à même de s’adapter à toutes les conditions tout en répondant aux attentes des zones rurales et des régions arides. A noter que le Solar Decathlon Africa est le fruit d’un partenariat entre le ministère de l'Energie, des mines et du développement durable, l'Institut marocain de recherche en énergie solaire et les énergies nouvelles (IRESEN) et le ministère américain de l'Énergie.

Les plus hautes éoliennes de France inaugurées dans le Jura

Débuté en 2007, le projet réunit Intervent, l'allemand Enercon, qui a construit les éoliennes et en assure la maintenance, des investisseurs privés et des collectivités locales, dont la commune de Chamole. La production électrique attendue est de près de 33 millions de kWh par an, suffisant pour alimenter les communes environnantes en "électricité propre et renouvelable", selon les porteurs du projet. La filière éolienne représente désormais près de 5% de la production électrique totale en France, selon une étude du ministère de la Transition écologique et solidaire, citée par les porteurs du projet.
Energie et mines du 01 au 05 Octobre 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Octobre 2018 - 09:38 Energie et mines du 15 au 19 Octobre 2018

Lundi 15 Octobre 2018 - 10:02 Energie et mines du 08 au 12 Octobre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150422_121229
cnd
maraacid
20150226_100728
abh
20150226_101251