Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Energie et mines du 05 au 09 Mars 2018

Veille Maraacid


Les nouvelles technologies vont révolutionner notre modèle énergétique

Enfin, les fournisseurs voient leur rôle s’enrichir d’une fonction de conseil pour maîtriser la consommation d’énergie et faire de cette maîtrise un engagement mutuel.Informatique : la nouvelle expertise clé du métier de fournisseur d’énergieEn pleine mutation, le métier de fournisseur d’énergie intègre de plus en plus l’expertise informatique à ses compétences.

Siemens Gamesa signe un accord pour installer 1 GW d’énergie éolienne en Turquie

Siemens Gamesa Renewable Energy fournira 1 GW d’énergie éolienne en Turquie dans le cadre d’un consortium qui a remporté un appel d’offres en août 2017. L’accord comprend la fourniture et la mise en service de turbines à plusieurs parcs éoliens turcs et un contrat de service de 15 ans. Siemens Gamesa a installé plus de 700 MW de turbines en Turquie depuis son entrée sur le marché turc en 2010.

Suez va produire du biométhane à partir de son usine de traitement de boues de Marseille

BOUCHES-DU-RHÔNE. Suez lance, jeudi 8 mars 2018 à Marseille, la construction d'une unité de production et d'injection de biométhane à partir du traitement des eaux usées. L'outil est financé par la Métropole Aix-Marseille-Provence, le groupe Suez, l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) et la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur qui investissent à hauteur de 9,2 M€ pour la transformation d'une partie de la station d'épuration Géolide située dans la calanques de Sormiou, au sud de la cité phocéenne, depuis 1987. La station pourra atteindre dans le futur, après extension, les 3,8 millions Nm3 par an.

Portrait énergétique de l’Inde à l’ère Modi

Deuxième pays le plus peuplé au monde après la Chine et ses 1,379 milliard d’habitants, l’Inde représente environ 17 % de la population mondiale mais ne possède que 0,65 % des réserves mondiales de gaz, 0,3 % des réserves de pétrole et 8,3 % des réserves de charbon, selon les données du BP Statistical Review. Toutefois, sa consommation par tête (0,67 Tonne équivalent pétrole/tep) reste encore relativement faible et l’Inde ne représente à l’heure actuelle qu’environ 6,5 % de la consommation énergétique mondiale, loin derrière la Chine (22 %) et les États-Unis (16 %).Dans la situation technologique actuelle de l’Inde, une croissance soutenue de son économie ne peut néanmoins se réaliser que par le biais d’une consommation énergétique grandissante alors que le pays est déjà le 3e plus grand consommateur mondial.

La Banque Européenne d'Investissement participe avec 50 M€ au Fonds Predirec EnR 2030 d'Acofi Gestion

Ce projet, inauguré en 2016, correspond parfaitement au type d’opérations qui seront à l’avenir financées par la BEI au travers du fonds Predirec EnR 2030.Le Fonds Predirec EnR 2030, qui regroupe plusieurs investisseurs institutionnels, propose de financer les développeurs et producteurs d’énergies renouvelables européens via des prêts long terme, constituant une alternative intéressante et nécessaire aux acteurs traditionnels pour leurs développements et l’investissement dans de nouvelles capacités de production.L’investissement de 50 millions d’euros dans le Fonds Predirec EnR 2030 a été possible justement grâce aussi au Plan d’Investissement pour l’Europe, ou « Plan Juncker », qui permet en raison de la garantie européenne une prise de risque plus importante de la part de la BEI.

Une collaboration franco-québécoise pour la mobilité gaz

Avec pour ambition de développer les échanges de bonnes pratiques, Énergir, GRDF et GRTgaz viennent d’annoncer la signature d’une convention de collaboration visant à coordonner leurs efforts en matière d’économie circulaire, de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, de développement d’énergies renouvelables et d’innovation.Valorisation du gaz naturel dans la transition énergétique, développement du gaz renouvelable, mise en commun des technologies et des innovations etc… cet accord tripartite comporte également un volet GNV.

Engie et Suez s’associent pour développer l’énergie solaire

Après s’être alliés une première fois en 2016 pour le développement du stockage de l’énergie via la réutilisation des batteries de voitures, les groupes Engie et Suez s’engagent encore davantage pour la transition énergétique dans les territoires à travers un nouveau partenariat consacré cette fois au développement de parcs solaires photovoltaïques. Engie et Suez ont annoncé mardi 6 mars 2018 dans un communiqué commun la signature d’un nouvel accord de coopération visant à installer des panneaux photovoltaïques dans les centres de stockage de déchets Suez en France.

Palmarès 2018 : 20 Femmes d'influence dans les énergies renouvelables

Le Palmarès 2018 des Femmes des énergies renouvelables (ENR) distingue les Femmes d’influence du secteur. Publié à l’initiative de Greensolver en partenariat avec GreenUnivers pour la Journée Internationale du Droit des Femmes, le Palmarès met en avant 20 Femmes qui, de par leurs actions et engagements, contribuent à l’essor des ENR en France. Nous avons dû limiter notre choix à 20 personnes, mais à travers ce Palmarès, c’est toutes les Femmes des ENR que nous souhaitons mettre en avant et également inspirer d’autres Femmes talentueuses à rejoindre les rangs de nos secteurs respectifs », commente Guy Auger PDG de Greensolver, à l’initiative de l’opération.

Des données climatiques pour aider l’industrie de l’énergie à s’adapter

Le projet européen Clim4Energy, un démonstrateur de service du programme européen « Copernicus Climate Change Service », fournit des données climatiques ciblées sur des problématiques du secteur de l’énergie. Lancé avec l’objectif de démontrer la faisabilité d’un service climatique au bénéfice de l’industrie, le projet Clim4Energy a permis de faire travailler ensemble, à l’échelle européenne, plusieurs équipes de recherche sur le climat et de centres météorologiques avec onze opérateurs industriels du domaine de l’énergie.

GE va construire la plus grande éolienne offshore du monde en France

Bonne nouvelle pour le secteur des énergies renouvelables français. GE Renewable Energy a fait une double annonce ce jeudi : l'électricien américain va construire la plus puissante éolienne offshore du monde et c'est principalement en France que son élaboration et sa production seront effectuées.

Pétrole : les Etats-Unis, n°1 mondial d'ici à 2019

Derrière ce pronostic, un constat : l'essor de la production américaine de schiste continue de bouleverser le marché. Pétrole : les quotas de production sont prolongés jusqu'à la fin 2018 Last but not least, les importations nettes américaines de pétrole brut sont tombées la semaine dernière à leur plus bas niveau depuis le début de cette série statistique de l'EIA en 2001, à 4,98 millions de bpj.

Fès-Gestion des déchets : Près de 120 millions de DH pour un centre de traitement

Un laboratoire de recherche de la faculté des Sciences de Dhar El Mehraz a mis en place un procédé innovant pour le traitement des lixiviats de la décharge contrôlée de la ville de Fès. Ce dernier a mis en place un procédé innovant pour le traitement des lixiviats de la décharge contrôlée de la ville de Fès. «L’objectif principal du projet est d’éliminer la pollution organique, minérale et microbienne des lixiviats de la décharge contrôlée de la ville de Fès par le traitement de ces effluents à l'échelle pilote, en appliquant un procédé original, afin d’avoir un lixiviat traité qui répond aux normes de rejet en vigueur», souligne le chercheur.

Électrification rurale : Convention ONEE/Rabat-Salé-Kénitra

Le Conseil de la région de Rabat-Salé-Kénitra a signé une convention avec l'Office national de l'électricité et de l'eau potable (ONEE) pour raccorder 20 douars de 6 communes au réseau électrique. Ainsi, le Conseil devra verser 11,6 millions de DH au profit de l'Office dans le cadre de sa contribution au projet.

Energie solaire De la formation pour préparer la mise en service de NOOR III

Ce programme de formation du futur personnel de ces centrales est mis au point par le groupe d’ingénierie et de technologie SENER, en partenariat avec l'Office de la formation professionnelle et de la promotion du travail (OFPPT) et Masen.

Perspectives des énergies renouvelables dans l’Union européenne

D'après les estimations de cette étude, la part des EnR pourrait compter pour près de 34% de la consommation finale d’énergie en 2030 dans le cas d’un développement accéléré des énergies renouvelables (scénario « REmap »). Dans le scénario « REmap » de l’Irena, la part des énergies renouvelables dans le secteur électrique pourrait en particulier avoisiner 50% en 2030 (contre 29% en 2015), principalement grâce au développement de nouvelles capacités éoliennes et photovoltaïques(1).

Anadarko négocie la vente de son gaz naturel mozambicain avec 9 potentiels acheteurs indiens

Selon deux sources proches d’Anadarko au Mozambique, la société américaine tient actuellement des négociations avec neuf potentiels acheteurs indiens de son gaz naturel qui sera produit dans le bassin de Rovuma, sous la licence de la Zone 1. Au terme de la négociation de ces accords, la firme américaine pourrait signer des contrats à terme de vente et d’achat de gaz (SPA) qui la pousseront davantage vers la prise de la décision finale d’investissement. Nous sommes dans la dernière étape de la commercialisation du gaz et la décision finale d’investissement sera prise lorsque les arrangements finaux pour ce qui concerne le marketing et le financement seront conclus », a affirmé l’une des sources.

Le Gabon a produit 10,5 millions de tonnes de pétrole en 2017

Au terme de l’année 2017, la production nationale de pétrole brut au Gabon s’est élevée à 10,503 millions de tonnes, contre 11,485 en 2016, soit une contraction de 8,5%.Dans un contexte de reprise des cours, le prix moyen du Brent s’est situé à 54,27 dollars le baril, en amélioration de 24,2% par rapport à 2016. De même, le prix moyen des bruts gabonais a augmenté de 29,6% à 52,54 dollars le baril.

Pétrole : l’AIE plaide pour une reprise des investissements dans le secteur

Selon l’AIE, la production actuelle, pourtant abondante aux Etats-Unis, serait insuffisante pour répondre à une demande en augmentation constante, et des problèmes d’approvisionnement pourraient survenir dans la prochaine décennie.L’AIE, qui publie ses prévisions à cinq ans sur le marché pétrolier, estime en effet que la demande devrait augmenter de 6,9 millions de barils par jour (mb/j) à 104,7 mb/j d’ici 2023, alors que les capacités de production ne progressent plus assez vite pour répondre à une telle demande. En effet, si les capacités de production mondiales devraient elles aussi progresser de 6,4 mb/j pour atteindre 107 mb/j à la même échéance, essentiellement grâce aux Etats-Unis, cette augmentation ne sera suffisante pour répondre à la croissance de la demande que jusqu’en 2020.

Installation photovoltaïque à Hô-Chi-Minh-Ville : jusqu'à 120 MWh de courant par an

Fronius Solar Energy soutient les exploitants d’installations photovoltaïques au Vietnam avec ses onduleurs de haute qualité, faciles à installer, cela par l’intermédiaire d’un concept de service après-vente unique avec des partenaires locaux sur place. Fronius a récemment fourni des onduleurs destinés à une plus grande installation photovoltaïque à Hô-Chi-Minh-Ville, qui devrait produire jusqu’à 120 MWh de courant par an. Étant donné que les Fronius Service Partner sont habilités à remplacer directement le circuit imprimé des appareils, l’entretien de chaque installation peut être effectué en une seule et même visite, ce qui aide les exploitants d’installations photovoltaïques à réduire considérablement les coûts de production d’électricité durant toute la durée de vie de leurs installations.

La Guadeloupe et les renouvelables (3/3) : éolien et stockage

Ce potentiel est aujourd’hui valorisé par 12 parcs éoliens, représentant une puissance totale de 30 MW. L’installation d’éoliennes en Guadeloupe est assez ancienne, le statut de ZNI ayant imposé de déployer une énergie locale.Inauguré le 30 juin 2016, le nouveau parc présente une puissance de 2,5 MW, avec neuf éoliennes rabattables de 275 kW (contre 1,5 MW dans sa version originelle) ; il s’agit surtout du premier parc éolien de France disposant d’une unité de stockage. Il s’agira du premier parc éolien « multi-mégawatt » des Antilles françaises, composé de 8 éoliennes réparties sur 12 000 mètres carré, pour une puissance totale de 16 MW, qui en feront le plus grand parc éolien de la région.

Le photovoltaïque devient service public au Cameroun

La société d’énergie électrique du Cameroun est entrée dans l’ère du solaire. L’intérêt du concept de centrale hybride solaire-thermique réside dans la possibilité de moduler les puissances et dans le stockage de l’électricité à toute heure de la journée, indépendamment des conditions d’ensoleillement du site et le parc photovoltaïque de Djoum est actuellement le plus important du Cameroun. Sa capacité solaire de 186 KW sera associée à la capacité thermique installée de 1115 KW de la centrale: une contribution non des moindres au réseau électrique, auquel seront injectées depuis cette centrale à la fois de l’énergie thermique et de l’énergie solaire pour une capacité extensible de 372 KWc (kilowatts-crête).

Réacteur nucléaire : à quoi sert un arrêt de tranche ?

Garantir le bon fonctionnement des 58 réacteurs répartis dans l’Hexagone impose à l’exploitant du parc national EDF la programmation d’arrêts de tranche afin de renouveler le combustible et de procéder à des opérations de contrôle et de maintenance. Un arrêt de tranche est un arrêt de la production d’un réacteur nucléaire organisé tous les 12 ou 18 mois environ (selon le taux de fonctionnement du réacteur) dans le but de remplacer le combustible nucléaire usé et de procéder à des opérations de contrôle et de maintenance sur des parties de l’installation qui ne sont normalement pas accessibles pendant son fonctionnement normal.

Energie éolienne : l'Afrique dépassée par les nouvelles technologies?

l'énergie éolienne, une énergie produite grâce au souffle du vent faisant tourner des hélices qui elles-mêmes font marcher une turbine qui crée de l'électricité. Selon le Programme des Nations unies pour l'environnement, le sud de la Méditerranée est l'un des marchés les plus prometteurs pour les énergies renouvelables. Si cette nouvelle tendance de marché n'est pas encore très exploitée en Afrique, en Europe, elle connaît un réel boom.

La plus grande éolienne en mer sera fabriquée en France

Le groupe General Electric va investir plus de 400 millions de dollars en France pour la fabrication de la plus puissante éolienne offshore (12 MW).GE Renewable Energy, la filiale de General Electric spécialisée dans les énergies renouvelables, a annoncé un investissement de 400 millions de dollars (325 M€) pour construire Haliade-X (12 MW), une nouvelle turbine de 260 m de haut qui produira 45% d’énergie supplémentaire par rapport aux turbines actuellement sur le marché. L’usine de Saint-Nazaire qui emploie 400 personnes assemblera les nacelles de l’Haliade-X. La multinationale américaine va également investir près de 100 millions dans l’usine LM Wind Power de Cherbourg pour créer une unité dédiée à la fabrication des pales les plus longues jamais montées.

Utiliser la blockchain pour fournir de l’énergie renouvelable partout dans le monde

Même si ImpactPPA permettra aux utilisateurs du monde entier d’accéder à de l’énergie propre via un appareil mobile, la plateforme se concentre principalement sur les économies émergentes du monde. Dan Bates, PDG d’ImpactPPA, a expliqué au magazine Bitcoin que le processus de financement actuel par les ONG centralisées est « trop lourd et trop coûteux pour de nombreux pays en développement », laissant de nombreux pays et leurs populations avec un accès limité à l’énergie. En tant qu’entreprise qui travaille déjà dans l’espace traditionnel des énergies renouvelables (éolien et solaire) depuis plus de 10 ans, avec des projets sur le terrain dans 35 pays, la plateforme ImpactPPA est maintenant prête à déployer la composante blockchain.

La Guadeloupe et les renouvelables (2/3) : biomasse, biogaz et photovoltaïque

Après avoir étudié le mix énergétique de l’île, et l’importance de l’hydraulique et, surtout, de la géothermie, gros plan sur la biomasse, le biogaz et le photovoltaïque.Les filières biomasse et biogaz disposent d’un potentiel conséquent en Guadeloupe, mais ne sont, pour l’heure, valorisées que dans un seul site, certes d’importance : il s’agit de la distillerie Bologne, l’un des principaux producteurs de rhum de l’île, pionnière en matière d’industrie à développement durable.En 2016, la production de la filière biomasse-biogaz pour le réseau de l’île s’établissait à 49 804 MWh, soit 2,78% de la production totale d’électricité.

Le méthaniseur Agrimaine mobilise 110 agriculteurs et 25 millions d’euros

Agrimaine, la future unité de méthanisation prévue à Charchigné (Mayenne), sera dédiée à la production d’électricité tandis que la chaleur sera valorisée au profit d’une fromagerie de Lactalis. 110 agriculteurs se joignent à ce projet qui nécessitera un investissement de 25 millions d'euros. Agrimaine, l’un des plus importants projets de méthanisation porté par des agriculteurs, se concrétise après neuf années d’un difficile accouchement.

EnR : Denham Capital s’allie avec une filiale d’Abraaj au Maroc

Denham Capital, société britannique de capital-investissement, a annoncé son alliance avec Themis Energy, une filiale d’Abraaj Group basée à Casablanca, afin de développer des projets en énergies renouvelables en Afrique. Denham mettra en place une nouvelle plate-forme d’investissement dans le domaine énergétique en Afrique en partenariat avec Themis. Ce dernier "aura son siège social au Maroc grâce à l’incorporation d’une nouvelle entité, Neo Themis", indique le capital-investisseur.

Photovoltaïque : Brasseries du Maroc installe 2 208 panneaux dans son usine

Infomédiaire Maroc – La Société des Brasseries du Maroc dote son usine de Tit Mellil d’une centrale photovoltaïque conçue et réalisée par la filiale marocaine du groupe français GreenYellow. Une enveloppe de plusieurs millions de dirhams a été allouée à ce projet qui s’inscrit dans une démarche globale du Groupe Castel. A noter que SBM est ainsi la 1ère filiale du groupe à réaliser ce projet en Afrique et projette de dupliquer cette expérience sur les autres sites et filiales.

Photovoltaïque : Engie et Suez veulent équiper l'ensemble des centres de stockage de déchets

Cela représenterait une centaine de sites, pour un potentiel de capacités de 1 GW. L'énergéticien Engie et l'industriel Suez s'associent pour équiper en photovoltaïque l'ensemble des centres de stockage de l'activité recyclage et valorisation. Le premier projet de centrale au sol sera développé cette année, sur le site de stockage de Drambon (Côte d'Or).Ces centres de recyclage et de valorisation des déchets sont logés sur de grands terrains et maillent l'ensemble du territoire, précise Suez.

Efficacité énergétique : Quid du rôle des territoires

«La transition énergétique a besoin à la fois d’une politique publique nationale forte et cohérente, une collaboration internationale dynamique et concrète, mais le plus important est d’investir dans l’efficacité énergétique partout sur les territoires. Le Forum est organisé sous l’égide du ministère de l’Energie, des Mines et du Développement durable, en partenariat avec l’AMEE, la CGEM, l’Agence en charge de l’efficacité énergétique auprès du G20 (IPEEC) et l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Parmi eux, Steve Anderson, lauréat du prix des Nations Unies pour le climat, Cheick Sylla, vice-président de la COP21 et conseiller du Président sénégalais Macky Sall, Soumaila Ibrahim, expert en efficacité énergétique à la Cedeao et Mélanie Slade, directrice efficacité énergétique de l’Agence internationale de l’énergie.

Engie va installer des panneaux solaires sur les sites de Suez

Paris - Engie (ex GDF-Suez) et Suez ont annoncé mardi dans un communiqué un partenariat visant à installer, à un horizon de trois ans, un gigawatt (GW) de panneaux photovoltaïques sur des sites de Suez en France.Au total, une centaine de sites seront concernés pour un potentiel de 1 GW de panneaux photovoltaïques installés, soit l'équivalent de "27.500 tonnes de Co2 évitées par an", ont souligné les deux partenaires.A fin 2017, Engie possédait 900 MW de solaire et 1.800 MW d'éolien installés en France.

Stroomop présente la première maison « hors réseau électrique » en Belgique

Depuis novembre 2017 l’installation, composée d’une chaudière à pellets productrice d’énergie, d’une batterie et d’une installation photovoltaïque, a été mise en service et améliorée. Une vague de froid extrême traverse notre pays et les besoins en énergie augmentent, mais notre chaudière à pellets ÖkoFEN reste fiable et efficace. Ceux que le prix d’une chaudière à pellets rebute (environ 10.000 euros) doivent faire le calcul.

EU - IRENA - perspectives énergies renouvelables en 2030

D’après l’IRENA, l’Union européenne n’atteindra pas son objectif de porter à 27% la part des énergies renouvelables dans sa consommation finale d’énergie en 2030 sans y intégrer plus d'énergies renouvelables.L'un des objectifs de l'Union de l'énergie est de faire de l'UE "le leader mondial des énergies renouvelables" (Commission européenne, 2015a). La proposition n'inclut pas les objectifs nationaux en matière d'énergie renouvelable, mais il appartient aux États membres de s'assurer collectivement que l'objectif contraignant au niveau de l'UE d'au moins 27% est atteint.

Ardian investit dans l'énergie renouvelable aux Etats-Unis

Baptisée Skyline Renewables, cette société "se concentrera sur l'acquisition de projets éoliens terrestres déjà opérationnels ou en développement", précise le document. "Alors que nous développons nos activités sur le marché nord-américain, il est important de nous associer avec des partenaires expérimentés basés localement", a déclaré Mathias Burghardt, membre du comité exécutif d'Ardian, cité dans le document. Le partenaire d'Ardian, TPH, a été créé en 2016 par un groupe d'investisseurs privés, dont Martin Mugica, qui "a passé plus de 20 ans à la tête d'Iberdrola Renewables", filiale énergies renouvelables du groupe espagnol d'énergie Iberdrola.

ValEnergies s'associe à Tesla pour optimiser l'autoconsommation

ValEnergies, le concepteur de ce boîtier facilitant l’utilisation d’énergie photovoltaïque, l’a associé à la batterie de stockage Powerpack de Tesla Energy pour porter jusqu’à 50 % la part d’autoconsommation de la menuiserie industrielle Préfal. "Ellybox offre à une entreprise un accès à l’autoconsommation, sans abonnement ni coût d’installation ou démarche administrative. Déjà utilisatrice de cinq Ellybox pour ses 1 500 mètres carrés de panneaux solaires à son siège de Mouans-Sartoux, Préfal fait office de "première nationale".

Hongrie : la centrale nucléaire Paks II opérationnelle en 2026

Selon les récentes déclarations du ministre en charge du projet Janos Süli, les deux nouvelles tranches nucléaires prévues sur ce site, construites et financées par la Russie, seront opérationnelles en 2026-2027.Les deux nouvelles tranches de 1.200 mégawatts (MW) chacune sont destinées à remplacer les quatre réacteurs actuellement en fonction sur le site, construits dans les années 80 et qui assurent la moitié de la production d’électricité en Hongrie. Financé à hauteur de 80% par la Russie, le projet de centrale nucléaire Paks II (d’un budget global de 12,5 milliards d’euros) était accusé par certains de bénéficier d’une aide d’Etat anticoncurrentielle et contraire à la législation européenne.

General Electric dévoile son projet d’éolienne offshore la plus puissante du monde : Haliade-X

Selon WindEurope, la capacité éolienne offshore totale de l’Europe a augmenté de 25% en 2017. L’Europe abrite aujourd’hui plus de 4 000 éoliennes offshore dans 11 pays. Le groupe GE a décidé d’investir la moitié des 400 millions de dollars prévus pour cette éolienne en France.

L’éolienne en mer la plus puissante du monde sera « Made in France »

GE Renewable Energy a annoncé jeudi 1er mars 2018, son intention d’investir au moins 330 millions de dollars (270 millions d’euros) dans l’Hexagone pour développer et produire l’éolienne en mer la plus puissante du monde.C’est une très bonne nouvelle pour la filière française des énergies renouvelables », a déclaré Jérôme Pécresse, le PDG de GE Renewable Energy, cité dans le communiqué.GE Renewable Energy espère de son côté pouvoir livrer la turbine, 30% plus grande que ses concurrentes, d’ici 2021.

Gaz de schiste aux Pays-Bas : le ministre des Affaires économiques confirme l'interdiction des forages

Les Pays-Bas ne donneront aucun permis pour la recherche d'éventuelles ressources de gaz de schiste aux Pays-Bas, a confirmé le ministre des Affaires économiques Erik Wiebes lors d'une session du parlement néerlandais. « Le gaz de schiste n'est plus une option aux Pays-Bas », a ainsi déclaré Erik Wiebes. En 2023, le moratoire actuel expirera et il sera de nouveau décidé si La Haye considère que le gaz de schiste a de l'avenir au Pays-Bas.
Energie et mines du 05 au 09 Mars 2018


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 20 Juillet 2018 - 17:56 Energie et mines du 16 au 20 Juillet 2018

Lundi 16 Juillet 2018 - 16:46 Energie et mines du 09 au 13 Juillet 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_095904
20150226_101251
abh
20150226_100728
20150226_100815
20150226_100556