Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Energie et mines du 12 au 16 Novembre 2018



Veille Maraacid


RTE : La sécurité d’approvisionnement en électricité 2018-2023

Le gestionnaire du Réseau de transport d’électricité (RTE) a publié jeudi son diagnostic sur la sécurité d’approvisionnement en électricité de la France, jusqu’en 2023. Après analyse des prévisions de production et de consommation en France et en Europe, RTE estime que l’approvisionnement en électricité devrait être assuré durant l’hiver 2018-2019 avec cependant, une période placée sous vigilance, de mi-janvier à fin février 2019.

Exploration pétrolière et gazière : Le potentiel se confirme

«Le Maroc reste une zone à découvertes potentielles sachant qu’ailleurs, certaines zones sont arrivées à saturation», tient à préciser Amina Benkhadra. Pour l’heure, l’Onhym mise sur les découvertes réalisées par la firme britannique Sound Energy au niveau de Tendrara (Oriental). Les investissements réalisés par Sound Energy s’élèvent à 115 millions de dollars, couvrant la prospection dans les zones de Tendrara et Sidi Mokhtar, à proximité d’Essaouira.

Equinor se renforce dans le solaire

Oslo - Le géant énergétique norvégien Equinor (ex-Statoil) a pris une participation de près de 10% dans son compatriote Scatec Solar, spécialiste de l'énergie solaire, a-t-il annoncé jeudi.Equinor, qui a renoncé au nom Statoil cette année pour souligner sa diversification dans les énergies renouvelables, dit vouloir consacrer d'ici 2030 entre 15 et 20% de ses investissements aux "nouvelles solutions énergétiques". Déjà présent dans l'éolien en mer, le groupe contrôlé à 67% par l'État norvégien avait fait son entrée dans le solaire l'an dernier en prenant une part de 40% dans le projet Apodi (162 mégawatts) dans le nord-est du Brésil, en partenariat avec Scatec Solar.

Autoconsommation solaire: le gendarme de l'énergie trop frileux, selon les ...

L'autoconsommation collective, encore balbutiante en France avec une poignée de projets en développement, consiste pour plusieurs consommateurs à se partager le courant produit sur un ou plusieurs sites de production, en général des panneaux solaires posés sur un immeuble, un bâtiment public ou un champ.Dans ces projets, les consommateurs utilisent le réseau public, qui relie les différents consommateurs impliqués et le site de production, et la CRE a défini en juin dernier un dispositif tarifaire spécifique.

Eolien en mer : l'attribution du parc de Dunkerque repoussée à mi-2019 (Philippe)

A l'occasion d'un comité interministériel de la mer à Dunkerque, le Premier ministre Edouard Philippe a de nouveau précisé le calendrier du parc éolien prévu au large du port nordiste, d'une puissance de 500 mégawatts, qui devait initialement être attribué avant la fin 2018.Cinq mois après l'accord négocié par Emmanuel Macron et Edouard Philippe avec les industriels, le ministre François de Rugy a également signé jeudi les courriers approuvant les nouveaux tarifs pour les six parcs, qui doivent voir le jour entre 2021 et 2024.

Eolien en mer : le projet de Dunkerque avance enfin

Après des mois d'attente, le projet de parc éolien en mer de Dunkerque (Nord) a avancé d'un cran, jeudi. A l'occasion du Comité interministériel de la mer, le gouvernement a transmis le cahier des charges définitif aux entreprises présélectionnées il y a dix-huit mois. « Les candidats déposeront leurs offres dans quatre mois et nous serons en mesure de désigner le lauréat à la mi-2019 », a indiqué le Premier ministre, Edouard Philippe.

Autoconsommation collective : le syndicat Enerplan tape du poing sur la table

Comme un sentiment d’exaspération devant tant d’indifférence ! Sans réponse de la Commission de régulation de l’énergie (CRE) suite à son recours gracieux, Enerplan, le syndicat des professionnels du solaire, a adressé jeudi 15 novembre dernier au Conseil d’Etat un recours demandant l’annulation de la délibération par laquelle le régulateur a fixé un « tarif punitif d’utilisation », selon les mots d’Enerplan, des réseaux publics d’électricité (TURPE) pour l’autoconsommation collective.

Comment évoluera le monde de l’énergie?

Si encore récemment, en 2000, l’Europe et l’Amérique du Nord représentaient plus de 40% de la demande énergétique mondiale et les économies en développement d’Asie environ 20%, cette situation s’inverserait complètement d’ici 2040.L’Asie représente la moitié de la croissance mondiale du gaz naturel, 60% de l’essor des énergies éolienne et solaire photovoltaïque, plus de 80% de la hausse du pétrole et plus de 100% de l’augmentation du charbon et du nucléaire (compte tenu des baisses constatées ailleurs).

Étude ADEME/IFPEN : Approvisionnement en lithium et développement de l’électrification du parc automobile

L’approvisionnement du lithium est ainsi représentatif des nouveaux enjeux liés à la transition énergétique, en raison du potentiel d’électrification des véhicules au niveau mondial. Ces deux derniers pays appartiennent au triangle du lithium (Argentine, Bolivie[2] et Chili), qui représente environ 55% des ressources mondiales.

La Pologne se lance vraiment dans l’offshore éolien

Grzegorz Tobiszowski, le secrétaire d’Etat à l’Energie polonais, a annoncé mercredi 7 novembre vouloir mettre en service 8 GW éoliens offshore d’ici à 2015.Grzegorz Tobiszowski a donc annoncé en même temps une nouvelle législation en la matière afin de pouvoir faciliter la mise en œuvre des projets offshore.De son côté Polenergia était convoitée par le principal énergéticien polonais PGE, mais l’une des plus grandes fortunes du pays, Dominika Kulczyk, actionnaire majoritaire de Polenergia avait refusé d’ouvrir le capital à l’entreprise étatique PGE.

Etats-Unis : Le NREL confirme l'expansion du marché éolien en mer

The 2017 Offshore Wind Technologies Market Update was developed by NREL for DOE’s Office of Energy Efficiency and Renewable Energy, Wind Energy Technologies Office. NREL is a national laboratory of the U.S. Department of Energy, Office of Energy Efficiency and Renewable Energy. Funding was provided by the U.S. Department of Energy Office of Energy Efficiency and Renewable Energy, Wind Energy Technologies Office.

Total inaugure un nouveau champ pétrolier offshore très attendu en Angola

L'Angola et Total ont inauguré samedi un nouveau champ pétrolier en eaux profondes opéré par le groupe français, un coup de fouet très attendu à la production du pays africain depuis la chute des cours du brut qui a plongé son économie en crise en 2014.À terme, ils doivent produire 230 000 barils par jour, soit 15% de la production actuelle du pays, pour des réserves totales estimées à 660 millions de barils.

Énergies renouvelables : études de cas sur les « mini-réseaux »

À fin 2016, près de 133 millions de personnes dans le monde étaient alimentées en électricité grâce à des « solutions renouvelables hors réseau » selon l’Agence internationale des énergies renouvelables (Irena). Deux ans après un premier rapport sur le sujet(1), l’Agence délivre 8 études de cas pour illustrer le développement des mini-réseaux dans les pays en voie de développement : Cambodge, État de l’Uttar Pradesh en Inde, Indonésie, Nigéria, Pérou, Rwanda, Sierra Leone et Tanzanie.

L'électricité, un boom qui nécessitera des adaptations (AIE)

La demande en électricité va exploser, en particulier dans les pays en développement, une tendance positive pour l'environnement grâce à la croissance des énergies renouvelables mais qui demandera de gros efforts d'adaptation, selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE).La demande mondiale d'électricité doit en particulier bondir de 60% et atteindre près d'un quart de la demande finale (contre 19% aujourd'hui) d'énergie à cet horizon, aux dépens du charbon et du pétrole.Près de 90% de la croissance de la demande d'électricité provient des pays en développement, avec l'explosion de la demande pour les voitures électriques en Chine mais aussi pour la climatisation dans les pays chauds.

Le secteur émergent de l’éolien sud-africain face au défi de l’entretien

Et la quasi-totalité de la capacité éolienne installée en Afrique du Sud a moins de cinq ans. Le rapport 2018 du spécialiste de la réparation des pales d’éoliennes met en évidence le besoin de techniciens hautement qualifiés en réparation pour soutenir le marché en pleine expansion de l’énergie éolienne en Afrique du SudLe développement de l’énergie éolienne en Afrique du Sud a pris de l’ampleur en 2018, le ministre de l’Énergie du pays, Jeff Radebe, ayant signé 27 accords portant sur 12 projets d’énergie éolienne d’une capacité supérieure à 1,3 GW.

Iresen établit une cartographie solaire

Ceci grâce au cadastre solaire qui est une cartographie des toitures de bâtiments potentiellement aptes à accueillir des installations photovoltaïques. Un module de recherche avancée permet également d’identifier les bâtiments à fort potentiel solaire. Basé sur les systèmes d’informations géographiques (SIG), le cadastre solaire est un outil interactif représentant le potentiel photovoltaïque, calculé à partir d’algorithmes afin de simuler l’irradiation annuelle moyenne (kWh/m²/an) des toitures urbaines et rurales.

EnquêteVoltec Solar/Recom-Sillia : la relance de l'industrie photovoltaïque française

Les entreprises françaises Voltec Solar en Alsace et Recom-Sillia en Bretagne investissent plusieurs millions d’euros dans leur outil de production d’encapsulation de cellules photovoltaïques pour répondre essentiellement à la demande française soutenue par les appels d’offre CRE. Prouvant par la même que le monopole des modules chinois n’est pas une fatalité !Depuis quelques mois, et sous l’effet d’un développement dynamique du marché du solaire, il mûrit l’opportunité de doper la capacité de production de son usine d’encapsulation de modules photovoltaïques. Je suis d’ailleurs ravi de voir les investissements chez Recom-Sillia, qui en plus des nôtres, vont redonner du poids à l’ensemble de la filière industrielle française » se réjouit Pierre Cantrelle qui se tient également prêt à participer à l’aventure de la reconversion de Fessenheim, dans l’attente du futur appel d’offres solaire.

Pétrole : Riyad réclame une baisse de la production

L’Arabie saoudite a réclamé lundi une baisse de la production mondiale de pétrole d’un million de barils par jour afin d’équilibrer le marché. Cette sortie de Riyad intervient un jour après que les autorités saoudiennes ont décidé de réduire la production nationale de 500.000 barils par jour à partir de décembre. Riyad craint un effondrement des cours du pétrole avec la production actuelle.

Énergies fossiles : dialoguer ou désinvestir, quel choix pour les investisseurs...

Faut-il maintenant élargir le désinvestissement aux autres énergies polluantes ou renforcer le dialogue avec les entreprises pour améliorer leurs pratiques ? En parallèle du désinvestissement – et du réinvestissement dans les énergies vertes - l’engagement ou dialogue actionnarial pour inciter les entreprises "à faire plus et plus vite face à l’ampleur des défis" prend de l'ampleur, souligne Laetitia Tankwe, conseillère du Président de l’Ircantec.Le dialogue, plus efficace que les désinvestissements ?

Electrification de l’Afrique : Masen accompagne la BAD

La Banque africaine de développement (BAD) et Masen s’unissent pour accompagner l’électrification en Afrique. Ce partenariat avec la Banque africaine de développement est un atout certain pour concrétiser cette ambition».«Le Maroc est un exemple dans les énergies renouvelables.

Les LED gagnent du terrain sur le marché suisse de l'éclairage 2017

En 2017, la part de marché de l’éclairage LED augmente encore une fois pour atteindre 28,3% du marché suisse. Une augmentation de presque 5% par rapport à l’année précédente. Même si elles restent le produit le plus vendu, les lampes halogènes, qui sont moins efficaces, voient leurs ventes baisser de presque 13% en une année. En 2017, elles ne représentaient plus que 37,8% des ventes sur le marché. Ces observations proviennent de l’analyse du marché suisse de l’éclairage 2017, effectuée sur mandat de l’Office fédéral de l’énergie.

Énergie éolienne : Les coûts de production en hausse

De surcroit, les prix des matières premières se dirigent vers la hausse et les coûts de production augmenteront en conséquence. Par conséquent, les coûts plus élevés ne se traduiront pas dans les prix de vente, mais auront une incidence sur les résultats nets des fabricants, explique Coface. Dans cette perspective, Coface prévoit plusieurs fusions au sein de l’industrie, ce qui permettrait de baisser les coûts des matières premières et des équipements.

La duperie financière sur laquelle est fondée et prospère l'énergie éolienne en France

Ainsi, désormais, les producteurs d’électricité d’origine éolienne doivent vendre eux-mêmes leur énergie sur le marché de gros, mais perçoivent une prime dans le cas où la différence entre le tarif de référence et le prix du marché est positive. Dans le cas où cette différence est négative, ce qui n’arrive évidemment jamais, ils sont censés reverser le surplus perçu. La décision de la Cour de justice de l’Union européenne a donc été contournée.

Electricité : Le Maroc candidat pour abriter l’AG de la West African Power Pool en 2019

Infomédiaire Maroc – Le directeur général de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable, (ONEE), Abderrahim El Hafidi, a présenté, vendredi à Cotonou, la candidature du Maroc pour abriter, en 2019, l’assemblée générale de la West African Power Pool (WAPP – agence spécialisée de la CEDEAO), indique dimanche l’ONEE.En marge de ces assises, El Hafidi a eu des discussions avec le ministre de l’Energie du Bénin, qui a salué fortement la présence de l’ONEE aux travaux de l’assemblée générale et invité le responsable marocain à partager l’expérience de l’ONEE et à faire bénéficier les pays de la CEDEAO de son expertise.

Engie vise 800 M€ injectés sur cinq ans pour développer le gaz renouvelable

Le groupe Engie et ses partenaires vont mobiliser 800 millions d’euros dans les cinq prochaines années pour développer les gaz verts, a annoncé Isabelle Kocher, sa directrice générale, le 9 novembre 2018, à l’occasion de l’inauguration de l’unité de méthanisation de Beauce Gâtinais Biogaz, dans le Loiret.Pour atteindre l’objectif de 10 % au moins de gaz vert injecté dans les réseaux à l’horizon 2030 inscrit dans la loi de transition énergétique et pour la croissance verte (LTECV), Engie veut « accompagner l’industrialisation » de la filière.

Energie éolienne : « les coûts de production augmenteront sous les effets de la guerre commerciale… »

La guerre commerciale et la fin du financement « bon marché » mettront sous pression l’industrie éolienne en 2019. Contrairement à l’industrie solaire, la Chine n’a pas été en mesure de surpasser l’Europe dans le domaine de l’énergie éolienne car les fabricants chinois sont très dépendants du marché local et donc des changements dans le soutien public. Les coûts supplémentaires induits par la guerre commerciale en cours ne se feront pas sentir cette année, grâce notamment aux contrats de couverture des risques et ceux négociés préalablement avec les fournisseurs, mais en 2019, les prix des matières premières devraient augmenter.
Energie et mines du 12 au 16 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_101251
cnd
rofoof
20150226_095904
20150422_121229
20150226_100815