Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Energie et mines du 16 au 20 Juillet 2018

Veille Maraacid


Maroc-Les énergies renouvelables : Un levier de croissance durable pour l’économie nationale

Le choix du Maroc de faire des énergies renouvelables un levier de développement économique s’inscrit dans une vision stratégique intégrée, mue par une forte conviction que ce secteur recèle un important potentiel et ouvre de larges perspectives pour une croissance durable qui respecte l’environnement et qui profite à tous.Le Maroc sous le leadership du roi Mohammed VI s’est engagé dans la réalisation de mégas projets avec pour objectif de développer son mix énergétique, une décision reflétant la politique ambitieuse du Royaume dans le secteur énergétique et un choix pertinent qui aura indubitablement un effet d’entrainement sur l’économie nationale.

Urban Solar Energy : l'autoconsommation collective 100% privée, en milieu urbain avec APsystems

Urban Solar Energy réalise un démonstrateur de production solaire mutualisée couvrant jusqu’ à 30% des besoins énergétiques d’un immeuble occupé par 8 professionnels, au cœur de Lyon Métropole. Urban Solar energy est un de ces pionniers au modèle d’affaires innovant et convaincu par le bienfondé écologique mais également économique d’une telle opération. Urban Solar Energy est un fournisseur d’énergie 100% renouvelable et local.

Maroc-Efficacité énergétique, Les bons élèves de l’industrie

Compétitivité, performance, optimisation des process… Les industriels sont de plus en plus conscients de l’importance de l’économie d’énergie pour réduire leur coût de production. L’énergie est le deuxième poste de coût chez les industriels qui s’accaparent à eux seuls 21% de la consommation nationale (61% de produits pétroliers, 30% d’électricité). Les 7.640 entreprises industrielles de transformations existantes sont tenues de réduire leurs besoins en énergie fossile, adopter de nouveaux process plus économiques et faire appel aux énergies renouvelables (éolien et solaire).

Investissements : L’énergie électrique rafle la part du lion

Le rapport de l’AIE constate également qu'après plusieurs années de croissance, les investissements mondiaux combinés dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique ont diminué de 3% en 2017. Par exemple, les investissements dans les énergies renouvelables, qui représentent les deux tiers des dépenses de production d'électricité, ont chuté de 7% l’année dernière. Les investissements dans les centrales à charbon ont fortement reculé (-13%), tout comme ceux dans le nucléaire (-44%) et les énergies renouvelables (-7%), détaille le rapport World Energy Investment 2018.

Lancement de la plus grande centrale éolienne du Pérou

Le travail du ministère en matière de conservation des animaux sauvages est effectué par le biais de mesures visant à lutter contre le braconnage illégal et par des mesures de protection des espèces menacées.La protection du jaguar ainsi que d’autres espèces menacées a été identifiée comme une priorité dans le plan du ministère de l’Environnement pour promouvoir les mesures de conservation.Cette opération, qui poursuivra au 31 août, permettra de d’évaluer l’état de conservation de 325 espèces sur un total de 783, en vue de les inclure sur les listes des animaux vulnérables ou menacés d’extinction.

Energie solaire concentrée : Aalborg CSP récompensé par l’Australian Clean Energy Council

Le spécialiste danois des énergies renouvelables, Aalborg CSP A / S , figure parmi les quatre finalistes en lice pour le prestigieux Prix de l’innovation 2018 de l’Australian Clean Energy Council (ACEC), et se retrouve ainsi présélectionné pour le développement de la première installation de production d’énergie solaire concentrée en Australie.

Le seuil de 50% d’électricité nucléaire est sans fondement

En décembre 2017, le Président de la République et son ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot, ont bien reporté l’échéance de l’objectif de 50 % de nucléaire au-delà de 2030 ou 2035. La position du Président serait de « descendre le plus vite possible vers 50 % de nucléaire, mais à condition de ne pas émettre plus de gaz à effet de serre ».

Pause dans le basculement des investissements vers les énergies propres

En parallèle, les investissements dans les centrales à charbon ont fortement reculé (-13%), tout comme ceux dans le nucléaire (-44%) et les énergies renouvelables (-7%), détaille le rapport. Plus globalement, le secteur électrique a attiré la majeure partie des investissements pour la deuxième année consécutive, "illustrant l'électrification en cours de l'économie mondiale", via les énergies renouvelables et l'adaptation des réseaux électriques (+1%).A noter, pour la première fois, que l'Inde a vu les investissements dans des capacités de production d'électricité renouvelable dépasser ceux dans les capacités à base d'énergies fossiles.

Charges de service de public de l’énergie : vers une hausse de 12% en 2 ans

Au titre de l’année 2019, les charges de service public de l’énergie prévisionnelles sont évaluées par la CRE à 7,788 milliards d’euros, soit près de 824 millions d’euros de plus qu’en 2017 (+ 12%) et environ 329 millions d’euros de plus que les charges estimées de 2018. Cette hausse est en grande partie due à « la poursuite du développement des filières de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables (notamment éolien, photovoltaïque, biomasse) et de cogénération dans le cadre de l’obligation d’achat et du complément de rémunération ».

Poutine tend la main à Trump dans le domaine du pétrole et du gaz

Le président russe, Vladimir Poutine, a tendu la main à son homologue américain, Donald Trump, dans le domaine du pétrole et du gaz, suggérant une coopération et se montrant rassurant sur le futur du transit de gaz russe par l'Ukraine. J'ai assuré à monsieur le président (Donald Trump) que la Russie était prête à maintenir ce transit" après la mise en service du gazoduc Nord Stream 2, a déclaré Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse à l'issue de ses pourparlers avec Donald Trump à Helsinki.

Quand les entreprises de santé danoise achètent de l’énergie «bleue»

Kriegers Flak, le plus grand parc éolien offshore du Danemark fournira de l’énergie bleue à Novozymes et à Novo Nordisk au Danemark.Selon Dorethe Nielsen, responsable de la stratégie environnementale de Novo Nordisk, un élément important de la coopération avec Vattenfall est la capacité à fournir de l'énergie renouvelable à ses sites de production internationaux.

Nouvelles découvertes de pétrole et gaz

Nouvelles découvertes de pétrole et gazMalgré plus de 200 découvertes, les volumes mis au jour en 2017 ont diminué de 13 % sur un an, ne représentant plus qu’environ 11 milliards de barils équivalent pétrole (Gbep) de gaz et de liquides. Le gaz, de son côté, représente environ 50 % des volumes découverts.

Golfech. Centrale nucléaire de Golfech : un périmètre de sécurité bientôt étendu

Déjà annoncée il y a deux ans de cela, l’extension du plan particulier d’intervention (PPI) autour de la centrale nucléaire de Golfech devrait entrer en vigueur d’ici la fin de l’année, début de l’année prochaine. De 10 kilomètres, son rayon d’action passera donc à 20 kilomètres. Il englobera ainsi 30 communes tarn-et-garonnaises supplémentaires (1). Parmi elles, Castelsarrasin et Moissac.

L'essor de l'éolien offshore en mer du Nord : un enjeu stratégique pour l'Europe

Autour de la mer du Nord, les politiques de soutien à l'éolien offshore ont évolué, en partie sous l'influence de la Commission européenne (CE), vers des procédures concurrentielles, par le biais d'appels d'offres. S'il convient de saluer la success story de l'éolien offshore en mer du Nord, il faut aussi élargir l'angle d'approche et se préoccuper de ses à-côtés.

La biomasse, un enjeu écologique et énergétique pour l’Afrique

La Côte d’Ivoire sera le premier pays au monde à disposer d’une centrale électrique à biomasse, utilisant les déchets de la production de cacao. L’idée de cette inédite centrale à biomasse est de valoriser ces déchets, afin de répondre, en partie, aux besoins en électricité de la Côte d’Ivoire. Si la Côte d’Ivoire sera le premier pays africain à faire fonctionner une centrale utilisant les déchets de la production de cacao, d’autres pays, sur le continent, ont eux aussi fait le pari des centrales à biomasse.

Maroc-L’efficacité énergétique permettra à l’État de réduire sa facture d’énergie

Rabat – L’efficacité énergétique permettra à l’État de réduire et maitriser davantage sa facture d’énergie, a affirmé, lundi à Rabat, le ministre de l’Énergie, des Mines et du Développement durable, Aziz Rabbah.S’exprimant lors un atelier thématique sur « l’efficacité énergétique dans l’industrie: expériences réussies et dispositifs d’accompagnement », M. Rabbah a relevé que les expériences réussies dans ce domaine ont démontré leur contribution à la réduction de la facture énergétique à jusqu’à 30%, à travers le changement de la culture de consommation de l’énergie au sein de l’entreprise, des processus industriels ou du type de l’énergie consommée.

Le soutien aux énergies renouvelables va augmenter en 2019

La Commission de régulation de l'énergie a évalué à 7,78 milliards d'euros pour 2019, le montant des charges qui permettent notamment de financer le soutien public aux énergies renouvelables. La Commission de régulation de l'énergie (CRE) a évalué à 7,78 milliards d'euros, pour 2019, le montant des charges qui permettent de financer le soutien public aux énergies renouvelables.La hausse du soutien aux énergies vertes résulte surtout "d'une anticipation du développement des filières photovoltaïques", mais elle est limitée par l'augmentation des prix de marché de l'électricité et du gaz qui induit un besoin de soutien public complémentaire moins important pour le courant produit par les énergies renouvelables, explique la CRE.

Energie biomasse : La Côte d’Ivoire lorgne 1.645 MW par an

Abidjan – La Côte d’Ivoire, qui produit 16,7 millions de tonnes de résidus issus essentiellement du cacao, du coton, de l’huile de palme et du caoutchouc, projette de générer par an 1.645 mégawatts (MW) d’énergie biomasseCôte d’Ivoire Energies, entité publique en charge de la promotion des technologies efficientes en matière énergétique, estime le potentiel de résidus de cacao à 13 millions de tonnes par an, 0,2 million pour le coton, 2,5 millions pour l’huile de palme et 1 million pour le caoutchouc, soit 16,7 millions de tonnes avec une puissance électrique totale évaluée à « 1.645 MW et un rendement moyen de 25% ».

Des collégiennes de Montpellier inventent la veste du futur

Pour gagner, il a fallu que les élèves imaginent la veste, mais aussi qu'elles défendent leur candidature : une vidéo pour décrire leur projet, et une bande-dessinée pour imaginer son usage courant dans la société.Les élèves se sont particulièrement investies dans le projet, raconter leur enseignant : "Elles sont venues pendant les heures où elles n'avaient pas cours pour préparer la maquette, leur discours, la vidéo du concours.En cinq éditions, 100 000 élèves ont participé au concours.

Le solaire souple promis à un brillant avenir

" Ce rendement est en effet de 70 à 130 watts du mètre carré, contre 1 000 watts en moyenne pour les panneaux solaires classiques…Et fin 2016, nous avons démarré la première chaîne de production industrielle au monde capable de sortir 1 million de mètres carrés par an avec un rendement de 40 watts-crêtes. LES FILMS PHOTOVOLTAÏQUES ORGANIQUES. Des couches de polymères de quelques nanomètres sont capables de capter les photons sans qu'il y ait besoin d'un rayonnement solaire direct.

Eoliennes vandalisées dans le Jura bernois

Berne (awp/ats) - Au moins deux installations du parc éolien du Mont-Crosin et du Mont-Soleil, dans le Jura bernois, ont été vandalisées à la fin juin. L'exploitant du site, l'entreprise BKW, a porté plainte.Le parc de Mont-Crosin/Mont-Soleil, le plus grand de Suisse, comporte seize éoliennes.

Electricité : L’interconnexion maghrébine en marche

La réunion a été consacrée principalement à la problématique du secours mutuel entre les 3 pays et notamment pendant la période d’été marquée par une forte demande en énergie électrique ainsi qu’aux perspectives de développement des échanges d’électricité à moyen et long termes.Et à cet effet, les DG ont convenu de mettre en place un groupe de travail chargé de présenter, dans un délai de 6 mois, un programme d’actions pour l’amélioration des échanges entre les 3 pays à travers le renforcement des interconnexions, l’intégration massive des technologies nouvelles et favoriser la mise en place d’un marché maghrébin d’électricité.

Panorama des Solutions Efficacité Energétique

Ce Panorama des Solutions d'Environnement & Technique vous ouvre la voie vers l'industrie 4.0.Ce Panorama des solutions d'Environnement & Technique aborde plusieurs aspect de l'industrie 4.0 : équipements, conseil et intégration, appui juridique, outils financiers…

Energie-Bois : le Cameroun à l’heure de la préservation de l’environnement

Comment assurer une utilisation appropriée du bois comme source d’énergie tout en tenant compte de la préservation de l’environnement au Cameroun ? Les discussions qui étaient étendues à plusieurs partenaires au développement du Cameroun, dont la GIZ Pro PFE (Coopération allemande en la matière), ainsi des acteurs de la filière bois, ont permis d’élaborer des voies et moyens à même de mieux organiser le secteur, histoire de garder sain l’environnement.

L’éolien offshore gagne en compétitivité par rapport aux options d’énergie conventionnelles

Copenhague – L’éolien offshore gagne en compétitivité par rapport aux options d’énergie conventionnelles avec une baisse de plus de 30% du coût actualisé de l’énergie (LCoE) en comparaison avec les projections précédentes, indique l’Agence danoise de l’énergie.
Energie et mines du 16 au 20 Juillet 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Octobre 2018 - 10:02 Energie et mines du 08 au 12 Octobre 2018

Lundi 8 Octobre 2018 - 11:13 Energie et mines du 01 au 05 Octobre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_095904
20150226_100556
abh
20150226_100529
rofoof
20150226_100728