Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Energie et mines du 17 au 21 Décembre 2018



Veille Maraacid


Solaire : SunPower, la filiale de Total, ontrainte de changer de stratégie

Cette année, SunPower a mis l'accent sur la réduction de sa dette en cédant des actifs. L'entreprise a aussi acheté à prix cassé les activités américaines de SolarWorld, une société en faillite, ce qui lui a permis d'acquérir des capacités d'assemblage de panneaux aux Etats-Unis. Face aux difficultés de SolarCity, la filiale de Tesla , « SunPower ainsi que d'autres acteurs comme Sunrun et Vivint ont une excellente occasion de gagner des parts de marché dans le secteur résidentiel » , estime Pavel Molchanov, analyste chez Raymond James.

Energies renouvelables : La production marocaine en hausse de 73,3%

La production nationale de l’énergie électrique a enregistré une progression de 7,5% à fin octobre, après +6% au premier semestre 2018 et +3,1% il y a une année, indique la Direction des études et des prévisions financières (DEPF), relevant du ministère de l’Économie et des finances.

Eolien offshore : EDF s’allie à Shell pour des projets aux Etats-Unis

« Cette opération, en partenariat industriel avec Shell, doit permettre de mettre à profit notre expertise acquise en Europe sur le marché éolien en mer, pour déployer cette activité aux Etats-Unis, où nous bénéficiions déjà d’un ancrage majeur dans l’éolien terrestre et le solaire », a commenté Bruno Bensasson, directeur exécutif du pôle renouvelable du groupe EDF et pdg d’EDF Renouvelables.

Energies vertes : Lancement du programme maroco-espagnol « Inno EspaMaroc Energy »

Ce programme bilatéral, dont l’annonce a été faite lors de la première édition du forum maroco-espagnol de l’innovation verte, vise à renforcer la co-innovation entre les deux pays, à travers la promotion de la coopération scientifique et technologique, le transfert des connaissances et du savoir-faire et le renforcement des capacités en matière d’énergie renouvelable, d’efficacité énergétique et des technologies vertes.

Les 5 meilleures start-ups africaines œuvrant dans le secteur énergétique connues

Plusieurs start-ups africaines se sont illustrés dans le domaine des énergies renouvelables. Parmi elles Oxygen Private Energy Ltd, Kya-Energy Group, Powerstove, Easy Solar et Habona Ltd. Aux côtés de celles qui avaient déjà retenu l’attention et qui ont confirmé cette année les espoirs mises en elles, de nouveaux projets ambitieux se sont révélés.

Cette voiture solaire a battu le record mondial d'efficacité énergétique

En Australie, des étudiants de l'université de Nouvelle-Galles du Sud ont établi un nouveau record avec leur voiture solaire qui a parcouru plus de 4.000 km avec une consommation moyenne de 3.25 kWh/100 km.Il a fallu six jours à Violet, le nom donné à la voiture, pour parcourir la distance en consommant une moyenne de 3,25 kWh/100 km. Le toit, le capot avant et le coffre arrière sont recouverts de 318 cellules photovoltaïques monocristallines qui offrent un rendement de 22 % et alimentent la batterie lithium-ion de 10-20 kWh.

Directive électricité de l'UE : un fort soutien aux communautés énergétiques citoyennes au statut encore mal défini

Les communautés énergétiques citoyennes pourront également réaliser des opérations de partage d’énergie, ce qui offrira des possibilités d’innovation et de fourniture locale en énergies renouvelables. De fait, les conditions d’éligibilité et les règles de gouvernance interne des communautés énergétiques seront plus souples pour les communautés énergétiques citoyennes que pour les communautés d’énergies renouvelables.

La capacité du parc électrique solaire flottant dépasse 1 gigawatt dans le monde

La nouvelle tendance dans les technologies des énergies renouvelables semble être de tester l’électrique flottant, et un nouveau rapport de la Banque mondiale publié en novembre a révélé qu’il existe actuellement l’équivalent de 1,1 gigawatt (GW) en énergie solaire flottante dans le monde. Bonne nouvelle pour les investisseurs, le marché pourrait potentiellement supporter jusqu’à 400 GW.

«Le Maroc peut exporter de l'hydrogène d'ici 2030»

La production d’énergies renouvelables pour en faire des combustibles propres est primordiale. Pour se mettre à jour au Maroc, les résultats de deux études réalisées par l’Iresen, la coopération allemande et le ministère de l’Énergie, qui seront dévoilés début 2019, serviront à doter le Maroc d’une feuille de route pour la production et le stockage de combustibles propre comme cela se fait en Allemagne et au Japon.

Tunisie : 3% de la production d’électricité issue des énergies renouvelables

Intervenant lors du 3ème congrès international sur « les énergies renouvelables, l’investissement dans l’infrastructure et l’efficience énergétique » (13-14 décembre), il a souligné que la Tunisie envisage d’atteindre une production de l’électricité, à partir des énergies renouvelables de 12%, en 2020, 22% en 2022 et 30% à l’horizon 2030.

Le Maroc a acquis une grande expertise dans le domaine des énergies renouvelables

Dans une déclaration à la MAP en marge d’une session de formation sous le thème « les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique au service de l’électrification décentralisée et le pompage solaire en Afrique », M. Legros a appelé les pays africains à tirer profit de cette expérience pionnière du Royaume et ce, à travers le renforcement des capacités dans ce domaine.

Philips : Après le LED, cap sur la lumière intelligente

Karim El Khayati, directeur général Philips pour la région Maghreb, Afrique de l’Ouest et Centrale: «Vu le bon démarrage que connaît déjà la lumière connectée, nous sommes convaincus que d’ici 2020, cette technologie surpassera complètement la LED et deviendra le standard sur le marché» (Ph.Jarfi)Rien qu’en 2017, plus de 900 millions d’euros de systèmes et services de lumière connectée ont été déployés sur le marché.

Le navire Energy Observer s’équipe d’ailes Oceanwings

Energy Observer, le premier navire à hydrogène visant l’autonomie énergétique, sans émission de gaz à effet de serre ni particules fines, se dote d’ailes Oceanwings®. Ce système de propulsion hybride composé d’un mât composite de 12m de haut et de deux ailes de 32m², permettra de réduire les dépenses énergétiques du navire. Imaginées par VPLP Design, les ailes Oceanwings® sont co-développées et produites dans les installations industrielles de CNIM à La Seyne-sur-Mer.

Charbon : la consommation est repartie à la hausse

Après deux années de baisse, la demande mondiale de charbon a crû de 1 % l'an dernier, selon le rapport annuel de l'Agence internationale de l'énergie. « La demande mondiale de charbon a recommencé à croître en 2017 », indique ainsi le rapport annuel de l'Agence internationale de.pour lire cet article

Siemens Gamesa et l’Université d’Aalborg visent à faire de l’éolien en mer l’une des sources d’énergie les plus abordables

Siemens Gamesa Renewable Energy (SGRE) et l’Université d’Aalborg (AAU) au Danemark dirigeront le nouveau projet de recherche et développement i4Offshore visant à réduire considérablement le coût de l’énergie éolienne en mer et bénéficiant d’une subvention de l’Union européenne (UE) de près de 20 millions d’euros.

Comment faire des économies d'énergie grâce à un récupérateur de chaleur ?

Le récupérateur de chaleur permet de valoriser l’énergie disponible et déjà financée : cela représente un défi stratégique pour le secteur. Le particulier a lui aussi de nombreux avantages à avoir son propre récupérateur de chaleur. Que ce soit pour le consommateur ou l’industriel, il existe différentes façons de valoriser la chaleur récupérée.

Le Maroc 2ème au monde en matière de performance climatique (presse irlandaise)

Le Maroc arrive en 2-ème position dans le classement mondial de performance en matière de changements climatiques, indique le quotidien irlandais Irish Framers Journal.Le journal cite parmi les pays les moins performants de cette année les États-Unis, l’Iran, la Corée et le Taipei chinois ayant enregistré un score faible ou très faible dans presque toutes les catégories du classement. .L’IPC est un classement évaluant la performance de la protection du climat de 56 pays et l’UE qui représentent environ 90% des émissions mondiales de CO2.

La plus grande centrale photovoltaïque flottante d'Europe se construit dans le Vaucluse

On peut largement comprendre que des milliers de panneaux solaires posés sur un plan d'eau créent une importante zone d'ombre et donc perturbe l'écosystème. Sur le plan technique, le projet présente la particularité de construire des ilots de panneaux solaires, mis à l'eau, manœuvrés en bateau et assemblés sur l'eau, pas toujours facile selon les conditions météo.

Marrakech : Session de formation sur « les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique au service de l’électrification décentralisée et le pompage solaire en Afrique »

Marrakech – Un atelier de formation sur « les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique au service de l’électrification décentralisée et le pompage solaire en Afrique » a débuté lundi, à Marrakech, avec la participation d’une vingtaine de bénéficiaires du Togo, du Sénégal et de la Mauritanie issus du secteur privé, public et du monde associatif.

A quoi sert le certificat d'économies d'énergie ?

Les CEE sont des certificats validant les économies d’énergie effectuées par des entreprises, collectivités ou particuliers. Ils sont attribués par le ministère en charge de l’énergie. Depuis 2005, les fournisseurs d’énergie sont légalement tenus de présenter un certain nombre de ces certificats pour remplir leurs objectifs de transition écologique.

Le plus grand complexe solaire du monde en gestation en Egypte

En seulement 3 ans, la capacité de production électrique du pays a augmenté de près de 70 %,passant de 27 GW à 45 GW. De nombreux autres projets sont en cours de construction. L’Égypte s’engage notamment dans de nouveaux projets géants de production d’électricité à partir d’énergies renouvelables, solaires et éoliennes. Le pays peut compter sur son taux d’ensoleillement exceptionnel pour produire de l’énergie solaire mais il a également un autre atout : un très grand potentiel dans le domaine de l’énergie éolienne.

Les énergies renouvelables au cœur de la phase 2 du PSE

Il s’agit pour le gouvernement sénégalais de trouver cette fois ci les 2 850 milliards de F CFA (environ 4,3 milliards d’euros) nécessaires à la mise en œuvre de l’étape 2 du PSE (2019-2023). « Le PAP s’appuie sur une analyse des meilleures pratiques tant au niveau national qu’international en termes de transformation structurelle de l’économie et de croissance », selon une note des services du ministère de l’Économie, des Finances et du Plan sénégalais.

Éolien en mer : le tour de passe-passe de Macron

Le coût des éoliennes en mer (off-shore) avait été estimé à 40 milliards d’euros (Md€) ce qui élevait le coût de production de l’électricité à 22 c€/kWh, alors que cet électricité est vendue… 4 à 6 c€/kWh sur le marché. Pour faire simple, il est écrit que les raccordements des éoliennes off-shore au réseau d’électricité seront à la charge de RTE, alors que ces opérations coûteuses destinées à ramener l’électricité à terre vers le réseau RTE par câbles « ensouillés » sont normalement à la charge du producteur.
Energie et mines du 17 au 21 Décembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150422_121229
20150226_095904
maraacid
cnd
20150226_100728
20150226_101251