Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Energie et mines du 26 Février au 02 Mars 2018

Veille Maraacid


Haliade-X : l’éolienne en mer la plus puissante au monde

GE Renewable Energy a annoncé le 1er mars un investissement de 400 millions de dollars pour développer la turbine éolienne en mer la plus puissante et la plus performante jamais conçue. A horizon 2019, grâce à ses nombreux partenariats, la branche éolienne en mer de GE Renewable Energy aura en outre contribué en tout à la création de plus de 3 000 emplois indirects. Grâce au saut de technologie réalisé par l’Haliade-X 12 MW, GE Renewable Energy permettra à ses clients de continuer à baisser le coût de cette source d’énergie.

Saint-Nazaire : Comment STX devient un acteur important de l'éolien en mer

Le 10 janvier, le constructeur naval de Saint-Nazaire avait livré une autre sous-station électrique, à destination d’un champ éolien en mer du Nord pour le consortium belge Rentel. Le pont supérieur de la sous-station offshore «Arkona» lors de sa livraison à Saint-Nazaire le 1er mars 2008. EDF Energies nouvelles a en effet annoncé jeudi être en « négociation exclusive » avec STX France et General Electric (GE) pour construire les sous-stations électriques des trois parcs que le groupe développe au large des côtes françaises, à Saint-Nazaire, Fécamp (Seine-Maritime) et Courseulles-sur-Mer (Calvados).

Eolien offshore : STX livre l'une des plus grandes sous-stations électriques européennes

Saint-Nazaire - STX France a livré jeudi une gigantesque sous-station électrique à destination d'un parc éolien offshore en mer Baltique, sa deuxième livraison en deux mois dans les énergies marines renouvelables (EMR), un secteur dans lequel le chantier naval de Saint-Nazaire veut devenir un leader européen. Destinée au champ d'Arkona au large des côtes allemandes en mer Baltique, développé par le groupe allemand E.ON associé au norvégien Statoil, cette plateforme est "la plus grosse en courant alternatif jamais construite", a souligné Laurent Castaing, directeur général de STX France. Cette livraison fait suite à celle le 10 janvier par STX France d'une autre sous-station électrique, d'une capacité de 309 MW, destinée à un champ éolien en mer du Nord pour le consortium belge Rentel.

Energies : 12 milliards de dinars d’investissements

Le ministre a évoqué les mesures relatives à la révision du contrat pilote de vente de l’électricité, au guide des mesures, à “l’amendement du cadre juridique afin d’adopter un cahier de charges en vue de faciliter et simplifier les mesures administratives des projets d’une capacité de moins de un mégawatt, en remplacement du principe de l’autorisation inclus dans le régime d’autoproduction à capacités réduites. Ce projet sera, a-t-il dit, parachevé dans un délai de quatre ans, faisant remarquer qu’il sera procédé à l’adoption du compteur électrique à Sfax en tant qu’expérience pilote d’un coût de 225 millions de dinars, cette expérience devant ultérieurement être généralisée.

Voltalia choisit Reuniwatt comme partenaire sur sa première installation solaire au Brésil

Reuniwatt va fournir des prévisions très court-terme grâce à un imageur sol sur la première installation solaire du groupe au Brésil, située dans la municipalité d’Oiapoque dans l’état d’Amapá. « Les caméras au sol de Reuniwatt nous semblent être une des solutions de prévision infra-journalière les plus performantes : nous sommes heureux d’utiliser leur Sky Cam Vision™ sur notre installation d’Oiapoque » a annoncé Fábio Machado, le Chef de Projet de Voltalia sur cette installation.

Urbasolar/Lendosphere : financement participatif pour 10 centrales solaires

Pour cette opération, Urbasolar propose aux citoyens d’investir dans un portefeuille de 10 centrales solaires. En participant à cette opération, ils investissent dans un portefeuille de 10 centrales solaires mises en service par Urbasolar entre 2014 et 2016. « Cette opération est une véritable opportunité pour notre base d’investisseurs, qui bénéficiera de la qualité économique et environnementale de ces dix centrales développées et exploitées par Urbasolar », résume Amaury Blais, président de Lendosphere.

Electricité : La plus forte consommation depuis 5 ans!

Pour faire face à une demande accrue, la production de l’énergie électrique s’est améliorée de 3,4% à fin 2017, après une hausse de 3,1%, un an auparavant. Cette progression trouve son origine, particulièrement, dans la hausse des approvisionnements en gaz de pétrole et autres hydrocarbures (+50,8% à 1,3 milliard de DH), souligne la DEPF. Pour rappel, la dépendance énergétique du Maroc s’élève encore à 93%, en attendant la production de l’électricité à partir de sources renouvelables pour la réduire à 82% en 2030.En 2017, elle a atteint près de 37.000 GWh.

Le pétrole de schiste américain est à son plus haut niveau

Cette bonne santé du pétrole américain est largement due au développement du pétrole de schiste : en 2017 toujours, le pétrole de schiste a représenté 50% de la production américaine de pétrole.Le pari du pétrole de schiste américainA l’avenir, la diminution des ressources américaines en pétrole conventionnel pourrait entraîner une part encore plus importante du pétrole de schiste dans la production américaine.

L'Inra et GRDF s'unissent pour favoriser le développement de la méthanisation agricole en France

L'Inra et GRDF s'unissent pour favoriser le développement de la méthanisation agricole en FranceMercredi 21 février 2018, à l'issue d'un séminaire de travail dédié à la méthanisation, Philippe Mauguin, PDG de l'Inra, et Edouard Sauvage, Directeur Général de GRDF, ont signé une convention ayant pour objectif de contribuer à la valorisation et au développement de la méthanisation agricole au coeur des territoires. Afin de soutenir l'ambition de porter à 30 % la part de gaz vert dans les réseaux à l'horizon 2030, l'Inra et GRDF s'engagent conjointement pour favoriser l'insertion de la méthanisation dans les pratiques agricoles, passant notamment par l'accompagnement de la filière agricole dans le développement de cultures intermédiaires.

Le pétrole recule, la production américaine continue d'inquiéter

Londres (awp/afp) - Les prix du pétrole reculaient jeudi en cours d'échanges européens alors que le rapport de l'Agence américaine d'information sur l'Energie (EIA) a fait état mercredi d'une nouvelle hausse des stocks des Etats-Unis. "Cette baisse en décembre provient principalement d'une baisse de la production dans le golfe du Mexique, et la production de pétrole de schiste continue d'augmenter au Texas", ont cependant ajouté les analystes de JBC Energy. Les exploitations de pétrole de schiste sont la principale source de croissance de la production américaine, et les marchés craignent de voir cette dernière continuer d'augmenter et déséquilibrer le marché mondial.

GE Renewable Energy construira en France l'éolienne en mer la plus puissante au monde.

Paris - GE Renewable Energy va investir au moins 330 millions de dollars (270 millions d'euros) en France pour développer et produire l'éolienne en mer la plus puissante au monde, a-t-on appris jeudi auprès de l'entreprise.C'est une très bonne nouvelle pour la filière française des énergies renouvelables", a déclaré Jérôme Pécresse, le PDG de GE Renewable Energy, cité dans le communiqué. GE Renewable Energy, filiale du conglomérat américain dédiée aux énergies renouvelables, prévoit ainsi d'investir au minimum 330 millions de dollars en France, sur un total de 400 millions.

Onze nouveaux projets de cogénération biomasse vont voir le jour

Nicolas Hulot a désigné onze lauréats pour développer des installations de production d'électricité et de chaleur à partir de biomasse pour un volume d'un peu plus de 51 MW. Parmi tous les dossiers reçus, la Commission de régulation de l'énergie (CRE) a retenu les plus performants. Le volume de l'appel d'offres 2017 portait sur 50 MW de nouvelles installations "bois énergie" (d'une puissance unitaire de plus de 300 kW) plus 10 MW d'unités de méthanisation (de plus de 500 kW).Neuf projets de bois énergie ont été retenus, dont deux de forte puissance à Tarascon (Bouches-du-Rhône) avec 25 MW et Maubourguet (Hautes-Pyrénées) avec 16 MW.

Guide des 100 actions pour économiser l'énergie - ASDER

La sobriété énergétique est basée sur des gestes et un comportement, donc gratuite. Il est important de comprendre que les actions «avec investissement modéré» sont malgré tout présente, car l’investissement proposé est toujours faible, avec un temps de retour très rapide, mais surtout, il PERMET d’accomplir les actions de sobriété de façon simple.

Une ferme solaire flottante couplée à un parc éolien en mer du Nord

Après avoir inauguré le plus grand parc éolien offshore du monde en mer du Nord en mai 2017, les Pays-Bas se lancent dans un nouveau chantier énergétique de grande ampleur. Le pays souhaite encore développer le potentiel des énergies renouvelables en mer du Nord, et pour cela il compte déployer des panneaux solaires. Cette future ferme solaire flottante de très grande ampleur viendra compléter la production éolienne déjà en place.

Géothermie : nouveaux forages inédits pour le chauffage urbain dans le Val de Marne

Forage géothermique sub-horizontal à Cachan (Val de Marne)A Cachan, dans le Val-de-Marne, Dalkia finalise en février 2018 les travaux de forage sub-horizontal de deux nouveaux puits plus performants (contre 4 puits pour l'installation actuelle). Ville pionnière en la matière (Cachan a été l'une des premières communes à recourir à la géothermie dans les années 1980, alors que les cours du pétrole s'envolaient), ses installations sont désormais vieillissantes et la commune du Val-de-Marne a entrepris un vaste programme de modernisation des puits qui alimentent son réseau de chaleur.

Grèce: le Parlement ratifie des licences d'exploration des hydrocarbures

Athènes - Le Parlement grec a voté mercredi quatre lois sur des licences respectives d'exploration d'hydrocarbures en mer Ionienne (ouest), dont l'une a été obtenue par le consortium mené par la société française Total, a-t-on appris auprès du Parlement.Helpe, adjudicateur de deux zones d'exploitation d'hydrocarbures onshore à Arta (nord-ouest) et en Péloponnèse (sud-ouest) a obtenu deux licences respectives.Des prospections préliminaires ont déjà permis de localiser des gisements d'hydrocarbures à Kavala et Epanomi (nord-est), et aussi à Katakolo, en Mer ionienne et dans une zone maritime au sud de la Crète.

Eolien terrestre : nette baisse des tarifs pour les futures installations

Paris - Le prix de l'électricité produite par les futures installations d'éoliennes terrestres sera "nettement inférieur" au précédent tarif d'achat, selon les premiers résultats d'un appel d'offres diffusés mercredi par le gouvernement, illustrant la compétitivité croissante des énergies renouvelables. Vingt-deux lauréats ont ainsi été retenus pour installer des éoliennes terrestres d'une capacité totale de 500 mégawatts (MW) et d'un prix moyen pondéré de 65,40 euros le mégawattheure. Ces résultats "vont conduire le gouvernement à privilégier cette procédure (d'appel d'offres) pour les futurs projets en redéfinissant le périmètre des projets éligibles aux soutiens sous forme d'appel d'offres et de tarif d'achat" (l'ancien système moins concurrentiel NDLR).

L'incroyable potentiel de l'éolien et du solaire aux États-Unis

Les ressources éoliennes et solaires pourraient fournir 80% de la demande en électricité aux Etats-Uni,s ont indiqué des chercheurs américains dans un article paru le 27 février 2018 dans la revue Energy & Environmental Science. "Nous avons observé la variation de l'énergie solaire et éolienne à la fois dans le temps et dans l'espace et nous l'avons comparée à la demande américaine en électricité", a expliqué Steven Davis. Les énergies renouvelables ne représentent que 15% du mix énergétique : l'éolien contribue à hauteur de 7%, le solaire de 1%, devant les autres sources comme l'hydraulique, selon l'Autorité américaine d'information sur l'énergie.

L'énergie en Asie du Sud-Est. De l'intégration des réseaux à l’intégration des marchés- Ifri

L’Asie du Sud-Est est l’une des régions les plus dynamiques au monde et connaît une croissance économique et énergétique élevée. La demande d’énergie de la région devrait continuer sa forte croissance, augmentant de 75%d’ici 2040, tirée par une économie régionale qui devrait tripler en taille et une population qui devrait croître de plus de 20%d’ici 2040. Cette formidable croissance crée des défis environnementaux, financiers et de sécurité d’approvisionnement.

Reprise radieuse pour le marché photovoltaïque européen qui progresse de 10 GW

En France aussi, le temps est au beau fixe : quelque 20 GW devraient être installés d’ici 2023. côté des grandes centrales solaires, les installations de petite puissance et l’autoconsommation sont soutenues par un système d’appels d’offres. En France, par exemple, le volume annuel des appels d’offres photovoltaïques doit passer à 2,45 GW à partir de 2018.Intersolar Europe reflet des thématiques, tendances et moteurs de croissance

USA : éolien et solaire peuvent fournir 80% de la demande en électricité

Miami - Les ressources éoliennes et solaires pourraient fournir 80% de la demande en électricité aux Etats-Unis, pourvu que des améliorations soient effectuées en matière de transmission et de stockage, selon une étude parue dans la revue Energy and Environmental Science. Les Etats-Unis génèrent actuellement environ deux tiers de leur électricité avec des ressources fossiles --gaz naturel, charbon, pétrole-- ce qui contribue à la hausse de la température mondiale en relâchant des gaz à effet de serre dans l'atmosphère. "Les options pourraient comporter la production d'énergie nucléaire et hydroélectrique, ainsi que la gestion de la demande", a relevé Ken Caldeira de la Carnegie Institution for Science.

Intégration des sources d'énergie renouvelable à puissance de sortie variable – L’importance des services essentiels de fiabilité

Pour bon nombre de provinces et territoires, il est intéressant de recourir aux technologies de production d’énergie à puissance variable, comme les technologies de production d’énergie éolienne et les technologies de production d’énergie solaire photovoltaïque (PV), afin que le secteur de l’électricité apporte sa contribution à la réalisation des engagements du Canada en matière deréduction des émissions de gaz à effet de serre.

electricité de guinée (edg) - Contrat de gestion - Les grandes réalisations2015 | 2016

Afin de mettre fin à la grave crise du secteur de l’électricité en Guinée, un plan de redressement supervisé par la banque mondiale a été adopté par le Gouvernement guinéen en 2012 et est actuellement en cours de réalisation. Ce plan vise à redresser durablement le secteur de l’électricité de Guinée, et plus particulièrement la société publique Electricité De Guinée (EDG), à travers l’exécution d’un programme d’une durée courte (moins de cinq ans).

Édito : la consommation d’électricité est stable en 2017

En termes de production, les données sont bien à interpréter au regard de la phase d’arrêt de plusieurs centrales nucléaires début 2017. Cela a engendré une baisse de la production nucléaire de 1,3 % (379,1 TWh) en partie compensée par l’éolien (+14,8 % à 24 TWh) et le photovoltaïque (+9,2 % à 9,2 TWh) mais aussi par la production des centrales à charbon (+33,1 % à 9,7 TWh), fioul (+45,3 % à 3,8 TWh) et gaz (+15,4 % à 40,9 TWh) (2). (2) Les centrales thermiques avaient été peu utilisées en 2016 d’où ces forts taux d’augmentation !

Aperçu mensuel sur l'énergie Janvier 2018

Le mois de janvier 2018 est marqué, à la fois, par un très fort recul de laconsommation brute et par une forte production hydrauliqueet éolienne du faitdes conditions climatiques. La consommation brute est en retrait de 17,8% par rapport janvier 2017. Corrigéede l’aléa climatique, la consommation est en légère baisse (-0,1%). Laconsommation des sites industriels raccordés au réseau public de transport est enhausse de 2,3%.

Agriculture et énergies renouvelables : un enjeu de rayonnement mutuel

Acteur clé et peu reconnu de la production d’énergies renouvelables dans l’Hexagone, le monde agricole pourrait en effet y jouer un rôle encore plus important dans les années à venir, et profiter de ce marché en plein boom pour se diversifier et compléter des revenus bien souvent insuffisants. Selon l’agence, le monde agricole aurait contribué à la production de 20% des énergies renouvelables nationales en 2015, via la fourniture de biomasse (pour les biocarburants ou la production de chaleur), la méthanisation, la mise à disposition de surfaces (pour des éoliennes ou des panneaux photovoltaïques), ou la production/récupération de chaleur (géothermie ou solaire thermique).

Solaire thermodynamique (1/2) : filière mondiale et solutions de stockage intégrées

L’autre technique de production d’électricité grâce au soleil, le solaire dit thermodynamique, n’a atteint cette même année que 9 418 GWh, soit 0,04% de la production mondiale – et 26 fois moins que le photovoltaïque.L’Espagne, avec 5 593 GWh produits, et les Etats-Unis, avec 3 544 GWh couvraient à eux seuls plus de 90% de la production mondiale de solaire thermodynamique à cette date : mais de nombreux pays se sont depuis équipés ou sont en train de s’équiper de centrales d’envergure, dépassant les 100 MW.Historiquement l’Espagne et les Etats-Unis sont les deux pays pionniers de cette technologie ; l’Espagne conserve le parc installé le plus conséquent et domine la production mondiale, mais le gel des subventions au solaire thermodynamique en 2012 a mis en sommeil tous les nouveaux projets de ce type.

Pétrole : le chef de l'Opep s'attend à un marché équilibré en 2018

Les pays producteurs de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), associés à dix autres producteurs non membres du cartel dont la Russie, s'étaient mis d'accord fin 2016 pour limiter la production afin de contenir la chute des cours. Selon M. Mazrouei, la coopération entre pays producteurs pétroliers, dont la Russie, a atteint des niveaux "supérieurs aux attentes".M. Mazrouei a par ailleurs prévenu qu'avec le retour de l'équilibre du marché et la hausse de la demande mondiale de pétrole, le secteur de l'énergie aura besoin de gros investissements dans un proche avenir de la part non seulement des riches monarchies pétrolières du Golfe mais également des majors pétrolières.

Comment la France compte développer sa bioéconomie

Pour 2018, le plan d'actions prévoit par ailleurs la publication du décret relatif à la prise en compte du caractère biosourcé des produits dans les marchés publics, prévu par la loi de transition énergétique. Pour 2019, le plan d'actions prévoit une série d'évènements et d'outils visant à faire connaître les produits biosourcés : colloque scientifique biannuel, campagne de communication, création d'une base de données (Agrobiobase), exposition itinérante, portes ouvertes dans les entreprises concernées. Ainsi, le plan d'actions prévoit un renforcement des méthodes d'analyse de cycle de vie pour les produits et les filières de la bioéconomie en prenant en compte les services environnementaux rendus.

Lancement d’un projet d’interconnexion électrique entre la Guinée et le Mali

En effet, le projet va permettre la gestion d’énergie entre les deux pays afin d’améliorer la consommation des populations en une énergie abordable. Du côté du pays d’Alpha Condé, on estime que ce projet transformera le pays, avec son potentiel hydro-électrique, en un pays producteur et exportateur d’énergie au bénéfice des populations de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO). Selon Mr Kakora, « l’objectif est de « permettre la déserte d’énergie sur le plan national et de transformer le potentiel hydro-électrique de la Guinée en pays producteur et exportateur de l’énergie aux pays fils des populations de la CEDEAO ».

USA : éolien et solaire peuvent fournir 80% de la demande en électricité (étude)

Les ressources éoliennes et solaires pourraient fournir 80% de la demande en électricité aux Etats-Unis, pourvu que des améliorations soient effectuées en matière de transmission et de stockage, ont indiqué mardi des scientifiques. Les Etats-Unis génèrent actuellement environ deux tiers de leur électricité avec des ressources fossiles --gaz naturel, charbon, pétrole-- ce qui contribue à la hausse de la température mondiale en relâchant des gaz à effet de serre dans l'atmosphère. "Les options pourraient comporter la production d'énergie nucléaire et hydroélectrique, ainsi que la gestion de la demande", a relevé Ken Caldeira de la Carnegie Institution for Science.

La thalassothermie se développe sur la côte d’Azur

Si Monaco a été le premier territoire à inaugurer le système de la thalassothermie, de nombreux projets français ont vu le jour depuis. Si au départ, le système a surtout été choisi pour s’intégrer facilement dans le plan d’urbanisme de la ville (il ne dénaturait pas le paysage comme des infrastructures classiques), il a depuis été plébiscité pour plusieurs raisons. Autre ville de la côte d’Azur à avoir été séduite par la thalassothermie , Marseille.

Valoriser les bois de vignes et vergers en chaudière au lieu de les brûler à l’air libre

L’énergéticien Uniper et la Chambre d’agriculture de Vaucluse se sont associés le 23 février 2018 pour réaliser un chantier pilote de valorisation énergétique et agricole de 4 ha de vignes dans le Luberon, en alternative au brûlage à l’air libre. En répondant à l’appel à projet de l’ADEME pour la prévention dans le cadre du brûlage agricole, la Chambre d’agriculture de Vaucluse a fait le choix, suite à une interrogation d’élus agricoles du Groupement de Développement Agricole Sud Luberon, de se positionner sur la valorisation énergétique des souches de vigne et le stockage de carbone dans le sol. La valorisation énergétique de la biomasse agricole est une alternative au brûlage à l’air libre.

Solaire thermodynamique (2/2) : quelques projets en cours

La plus grande centrale thermodynamique actuellement en service est celle d’Ivanpah, en Californie, avec 377 MW. Les projets dépassant les 300 MW sont assez nombreux actuellement, notamment au Maroc, avec les trois prochaines tranches de la centrale solaire Noor (respectivement 380, 400 et 400 MW), ou au Chili, avec les deux parties de la centrales de Maria Elena (360 et 400 MW).Mais Sandstone aura une toute autre ampleur : avec 10 tours solaires, 100 000 héliostats (ces miroirs suivant la course du soleil), 5 milliards de dollars de budget, elle devrait atteindre la puissance de 2 000 MW – soit 5 fois plus que la seconde plus grande centrale actuellement en projet !

Energie solaire : L’ONEE contribue à un projet de 17 M$ au Mali

Ce projet ambitieux consiste à construire 2 centrales solaires photovoltaïques avec stockage chacune d’une puissance de 1,25 MWc et 1,18 MWc (soit une puissance totale de 2,4 MWc). Ce projet permettra de raccorder 24 villages dans la région de Ségou, et plus précisément dans les communes de Saloba (13 villages) et Sana (11 villages).Le coût estimatif du projet s’élève à 17 millions de dollars.

Electricité : Le Maroc diversifie sa production pour répondre à la demande croissante

Rabbah en visite dans les provinces de Taza, Taounate et Sefrou«La politique suivie par le Maroc dans le domaine pendant plus de deux décennies a permis de répondre à la demande croissante et créer un équilibre entre les différents types d’énergies», a souligné M. Rabbah dans une déclaration à la presse, en marge d’une visite effectuée samedi à plusieurs projets et infrastructures électriques dans les provinces de Taza et Taounate. Samedi, le ministre de l’énergie, des mines et du développement durable s’est enquis de l’état d’avancement des projets d’électrification du monde rural en cours de réalisation au niveau de plusieurs communes de la province de Sefrou.

Mexique/pétrole : Pemex a creusé ses pertes en 2017

La compagnie pétrolière mexicaine Pemex (publique) a creusé ses pertes en 2017, à 17,9 milliards de dollars contre 14,3 un an plus tôt, souffrant notamment de la dépréciation du peso. Sur le seul quatrième trimestre, sa perte nette est de 18 milliards de dollars, alors que le groupe d'Etat avait dégagé un bénéfice de 3,8 milliards de dollars sur la même période de 2016.Outre la perte de valeur du peso mexicain face au dollar, Pemex cite le coût financier plus élevé de sa dette comme facteur négatif pour son bilan.

La situation énergétique de l’Australie en 3 grandes données

Les énergies fossiles ont compté pour 93,4% de la consommation australienne d’énergie primaire en 2016 selon les dernières données de l’AIE. Malgré une baisse de 12% de la contribution du charbon dans ce mix au cours de la dernière décennie, cette énergie reste au cœur du système énergétique australien : le pays, dont la population avoisine 25 millions d’habitants(2), dispose des 4e réserves mondiales de charbon(3), combustible peu coûteux qui compte pour 74,5% de la production nationale d’énergie et pour presque deux tiers de la production électrique.

Reden Solar choisit CNR pour l’agrégation de sa production photovoltaïque

Reden Solar, promoteur-producteur solaire, et CNR, producteur et agrégateur d’énergies renouvelables, ont conclu, le jeudi 22 février, un contrat d’agrégation dans le cadre des nouveaux appels d’offres de la Commission de régulation de l’énergie à complément de rémunération.

Les enjeux-clés des énergéticiens en 2018

ette semaine, Cyril Cortina, vice-président énergies & utilities, télécommunications et média de CGI Business Consulting, brosse un panorama du secteur énergétique mondial, lequel montre à la fois, selon lui, des « mutations profondes » mais aussi des « constantes ». Il revient, entre autres points, sur l’un des enjeux actuels du monde de l’énergie – la personnalisation des services – et donne des pistes pour répondre aux défis à venir.
Energie et mines du 26 Février au 02 Mars 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 10 Décembre 2018 - 08:56 Energie et mines du 03 au 07 Décembre 2018

Lundi 3 Décembre 2018 - 15:55 Energie et mines du 26 au 30 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100529
abh
rofoof
cnd
20150422_121229
20150226_100728