Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Energie et mines du 27 au 31 Août 2018



Veille Maraacid


Prysmian Group fournira les câbles de 3 futurs parcs éoliens en mer d'EDF EN en France

C'est confirmé, Prysmian, a remporté la fourniture de nouvelles connexions par câble pour les parcs éoliens offshore des parcs éolien en mer en France Fécamp, Courseulles-sur-Mer, puis Saint-Nazaire dont EDF EN est le chef de file. Eolien Maritime France (une JV entre EDF et Enbridge (Canada) a attribué à Prysmian le développement et la fourniture clé en main de connexions câblées pour les deux parcs éoliens offshore, Fécamp et Courseulles-sur-Mer, appartenant à EMF et wpd offshore, situé au large de la côte nord de la France.

Quand l’éolien offshore vient à la rescousse de la production pétrolière

L’entreprise norvégienne réfléchit en ce moment à la construction d’une ferme d’éoliennes offshore pour alimenter en électricité deux de ses plateformes pétrolières en mer du Nord. De l’éolien offshore pour alimenter des plateformes pétrolièresDe la construction de la structure à l’acheminement des hydrocarbures, en passant par les forages, le coût d’une plateforme pétrolière ou gazière est très élevé pour les géants des énergies fossiles.

Trop “salée” la facture énergétique en Tunisie… plus de 4 milliards de dinars (fin août)

A fin août 2018, le coût global de la facture énergétique en Tunisie s’est élevé à 4,235 milliards de dinars, dont le budget de l’Etat assure environ 2,700 milliards de dinars.La source gouvernementale précise que l’enveloppe réservée à la subvention de l’énergie au titre du budget 2018 s’élève à 1,500 milliards de dinars, ce qui représente 62% de la facture énergétique estimée initialement dans le budget 2018 à 2,400 milliards de dinars.La dernière décision d’augmentation des prix des hydrocarbures en Tunisie a été prise le 22 juin 2018, avec une hausse des prix de vente au public de certains produits pétroliers de 75 millimes, par litre.

Quelles perspectives pour le GNV et le bioGNV en Europe d'ici 2030 ?

Selon la feuille de route publiée NGVA Europe en partenariat avec l’EBA, association dédiée à la filière biogaz, le nombre de véhicules au gaz naturel en circulation en Europe pourrait dépasser les 13 millions d’unités d’ici à 2030. Selon les estimations des deux associations, le nombre de voitures fonctionnant au gaz naturel en circulation à travers l’Europe pourrait passer de 1.3 à 12.6 millions au cours des 12 prochaines années. A l’échelle européenne, le nombre de stations GNC pourrait ainsi passer de 3.300 à 10.000 et les stations GNL de 140 à 2.000 à l’horizon 2030.

Le Portugal, le pays où l’électricité est plus verte

Ici, tout au nord du Portugal, avec le réservoir d’Alto Rabagão, le groupe Energias de Portugal (EDP) teste une technologie unique en Europe : l’association d’un barrage hydroélectrique et d’une centrale solaire flottante. Le démonstrateur d’Alto Rabagão est de petite taille : 840 modules photovoltaïques qui, bout à bout, occupent la surface d’un demi-terrain de football, noyé dans une cuvette huit mille fois plus vaste. « Le milieu aquatique refroidit les cellules photovoltaïques, ce qui accroît leur rendement de 4 à 10 %, indique Rui Teixeira, vice-président exécutif d’EDP. En outre, le système n’a pas d’impact sur l’environnement, puisqu’il est intégré au barrage : il n’accapare pas de terres et ne nécessite pas de lignes électriques supplémentaires.

Davantage d'EPR? Un rapport attise le débat sur le nucléaire en France

Paris - Après la démission de Nicolas Hulot, un rapport préconisant la construction de nouveaux réacteurs EPR s'ajoute au débat sur l'utilité de se lancer dans de tels chantiers controversés malgré la baisse programmée du nucléaire dans la production d'électricité française.Le rapport, rédigé par deux acteurs historiques du nucléaire -- un ancien administrateur général du Commissariat à l'énergie atomique (CEA), Yannick d'Escatha, et un ex-délégué général à l'armement, Laurent Collet-Billo --, recommande de lancer la construction de six nouveaux réacteurs EPR.

Le marché des panneaux solaires, pas encore tout à fait vert

Si dans l’inconscient collectif, une énergie renouvelable – produite, par exemple, grâce à la biomasse, aux biofuels, aux éoliennes ou aux panneaux solaires – est forcément verte, qu’en est-il dans les faits ? Car pour une énergie authentiquement verte, son cycle de vie entier doit être pris en compte et notamment le recyclage des matières premières. Or ce domaine est encore en voie de structuration, comme l’illustre le secteur des panneaux solaires.

Maroc-Interconnexion électrique : Repli des importations

Le volume des importations de l’énergie électrique s’est replié de 27,2%, à fin juin 2018, contre une hausse de 12,8% un an auparavant. Cette baisse intervient dans un contexte de quasi-stagnation de l’énergie nette appelée (+ 0,1% contre +4,9% à fin juin 2017). Ce repli est la conséquence directe de la hausse de production de l’énergie électrique

Maroc-Energie électrique : Hausse de 6% de la production à fin juin

La production nationale de l’énergie électrique continue d’afficher de bons résultats en 2018, contrairement aux ventes. Cette performance est attribuée en grande partie à la progression de 9,9% de la production de l’ONEE à fin juin.La production privée a également augmenté de 3%.

Le Nigeria ambitionne de se doter de deux raffineries de condensat de gaz naturel

Omar Mitha (photo), le CEO de la société publique mozambicaine des hydrocarbures, ENH a annoncé le samedi dernier que la société envisage de se doter d’une usine de traitement du gaz naturel extrait dans le bassin de Rovuma. Cependant, Omar Mitha a déclaré quesi la raffinerie était prête, le démarrage de la production dans le bassin de Rovuma entre 2022 et 2023, le Mozambique pourrait importer du gaz à raffiner, puis le vendre aux pays voisins.Il envisage aussi de satisfaire sa propre demande et celle de son voisin sud-africain avec un gazoduc de 2 600 km qui reliera le bassin de Rovuma à la région de Gauteng en Afrique du Sud, pour un coût de 6 milliards de dollars.

Le tiers de l'électricité française était d'origine renouvelable au 2e trimestre

Les transporteurs d'électricité (RTE, Enedis, ADEeF) et le Syndicat des énergies renouvelables annoncent qu'au 2e trimestre 2018, la consommation électrique française était couverte à plus de 30 % par des énergies durables. La situation est inédite depuis les années 1960 : le taux de couverture de consommation électrique par des énergies renouvelables s'est élevé à 31 % au second trimestre de l'année. Ensemble, ces EnR parviennent à assurer environ 10 % de la consommation électrique, un niveau record.

Equinor envisage des éoliennes flottantes dans les champs O&G Gullfaks et Snorre

Equinor envisage de construire un parc éolien offshore flottant pour alimenter en électricité deux champs de pétrole en mer du Nord. Une décision d’investissement finale concernant le plan pour Snorre et Gullfaks, connue sous le nom de parc éolien flottant Hywind Tampen, sera prise en 2019, a indiqué Equinor. L'année dernière, le premier parc éolien offshore flottant Hywind a commencé à fonctionner au large de l'Ecosse, fournissant de l'électricité au marché terrestre.

L'Europe continue de creuser pour… exploiter du charbon

Malgré l'objectif européen de 32 % de renouvelables en 2030, certains pays de l'Union continuent de soutenir l'exploitation de gisements de charbon. Réponse : la Suède, pays bien connu pour sa conscience écologique, le Portugal, qui dispose de bons gisements de vent et de soleil, et, cocorico, la France. Le dirigeant de Sun Investment Group ajoute : "Les pays qui disposent du potentiel le plus important dans l'énergie solaire, sont l'Espagne, la Hollande, la France et la Hongrie".

BKW: dernière révision de la centrale nucléaire de Mühleberg en cours

Mühleberg (awp/ats) - La centrale nucléaire de Mühleberg est en révision annuelle pour la dernière fois avant son arrêt définitif en décembre 2019. La presse a été conviée mercredi à assister aux travaux de contrôles effectués par des spécialistes internes et externes.L'exercice entamé dans la nuit du 18 au 19 août constitue la dernière opération de ce type pour la centrale nucléaire mise en service en 1972.

Maroc-Léger recul de la consommation d’électricité

Ce léger repli s’explique notamment par les baisses de consommation d’électricité à Très haute tension (THT) et HT (-10,1%) ainsi que celle à MT (-1,4%). Concernant la production nette locale d’électricité, elle a augment de 6,1% à fin juin contre +3,3% un auparavant. Cette évolution s’explique par la hausse de 9,9% de la production de l’Office national de l’eau et de l’électricité (ONEE) et de 48,8% de celle relative aux énergies renouvelables.

Six nouveaux EPR dès 2025 en France ?

Le rapport, évoqué jeudi 30 août 2018 par les Échos, est le résultat d'une mission lancée par les deux ministres concernant "le maintien des capacités industrielles de la filière nucléaire en vue de potentielles nouvelles constructions de réacteurs", affirme le quotidien économique, qui cite la lettre de mission à l'origine du rapport mais pas ce dernier. Contactés par l'AFP, Bercy n'a pas souhaité commenter ces informations, tout comme l'entourage de l'ex-ministre.

Nucléaire : Le Maire veut attendre que Flamanville soit achevé avant tout nouveau EPR

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire et Nicolas Hulot, alors ministre de la Transition énergétique, le 25 octobre 2017 à l'ElyséeIl a cité la Programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE), qui doit définir le futur panachage énergétique de la France d'ici à 2028 et sur laquelle une concertation est en cours, pilotée par le ministère de la Transition écologique dont Nicolas Hulot vient de quitter la tête. "Je considère que le nucléaire est un atout pour la France", a au contraire affirmé M. Le Maire jeudi, tout en assurant regretter le départ de M. Hulot.

La France à la traîne dans le domaine des énergies marines renouvelables

Alors que les industriels réclament plus d’engagements de la part de l’État, la frilosité du gouvernement empêche notre pays de rattraper son retard dans le domaine de l’éolien en mer et freine le lancement d’une filière hydrolienne forte. “L’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (…) n’a prévu que 100 à 150 MW installés d’ici 2028, soit 50 turbines de 2 MW dans dix ans”, précisent les responsables de Naval Energies.

L’aéroport de Sydney se tourne vers l’énergie éolienne

Origin Energy, en Australie, a accepté de fournir 75% de l’électricité de l’aéroport de Sydney grâce à un accord énergétique innovant qui allie les énergies renouvelables à une solution de stockage et qui soutiendra l’objectif de l’aéroport de réduire de moitié son intensité carbone d’ici 2025.

Développement de l’énergie solaire : le Maroc dans le top 3 mondial

En termes claires, le royaume du Maroc est le troisième leader mondial en matière de construction de centrales électriques à puissance solaire concentrée. Énumérant les avantages de cette énergie propre et renouvelable, le quotidien affirme que «le solaire à concentration permet le stockage et l’utilisation d’énergie sous différentes formes: électrique, chaleur, froid, vapeur…».

Danemark : Vestas Wind Systems ferme une de ses usines d’assemblage en Espagne

Le fabricant danois d’éoliennes Vestas Wind Systems a annoncé qu’il avait décidé de fermer son usine d’assemblage à Leon, en Espagne, afin d’ajuster son empreinte industrielle à la demande régionale.

Maduro s'engage à augmenter la production de pétrole vénézuélien

Objectif de l'opération : faire croître la production de brut d'un million de barils par jour. Lors de la cérémonie de signature des accords, retransmise à la radio et la télévision, Nicolas Maduro s'est engagé à augmenter la production "de plus de 600.000 barils" Selon le dirigeant, il s'agit à l'avenir pour la compagnie pétrolière d' É tat Petroleos de Venezuela (PDVSA) de "récupérer la production d'un million de barils avec des investissements publics, privés, nationaux et internationaux" Parmi les entreprises qui ont signé les accords figurent la panaméenne Helios Petroleum Services et le groupe chinois Shandong Kerui. Toutefois, sa production a fortement chuté : en juin, elle était passée à 1,5 million de barils par jour, a rapporté l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), loin des 3,2 millions en 2008.

Maroc-Cluster solaire: Le défi du coût et de la maturité technologique

- Obaïd Amrane: Le solaire à concentration industrielle (CSP) est une technologie qui a prouvé son efficacité dans le cadre de grands projets solaires, mais elle reste moins connue et moins répandue pour les installations de petite taille. Une étude, que nous menons actuellement, démontre que les secteurs de l’agroalimentaire, de la chimie, des matériaux de construction et du tertiaire sont particulièrement bien placés pour bénéficier de projets de CSP industriel. Pour lever les barrières, le cluster solaire propose un programme d’accompagnement complet en faveur des industriels.

Maroc-Cluster solaire: Les projets pilotes à usage industriel

Le Maroc appartient d’ores et déjà au club très fermé de pays qui optent pour le solaire à concentration industrielle (CSP).Pour démocratiser l’usage du CSP à des fins industrielles, le cluster solaire (lancé en 2014) accompagne le déploiement de cette technologie à travers 3 axes d’intervention. «Le CSP est une technologie qui a de beaux jours devant elle au Maroc, notamment dans le cadre des divers projets de centrales initiés par le Maroc», souligne Hamza Baroudi, CEO de Peps.

Vietnam : L’énergie solaire aide les ménages à réduire de moitié leurs factures de consommation mensuelle

La structure créée est particulièrement modulable et assemblée comme un jeu de LEGO par des plongeurs directement sous l’eau, ce qui « élimine complètement le besoin de machinerie lourde », indique Reef Design Lab. Parmi les principales décisions, prises lors d’une réunion du DJB avec le ministre en chef de New Delhi, Arvind Kejriwal, figure la mise en place d’installations de traitement des eaux usées décentralisées dans tous les parcs, complexes et institutions de la région.

Un étudiant reçoit une bourse de 10 000 dollars pour un projet d’énergie renouvelable

Oliver Leitner, un étudiant de 18 ans de Reno, dans le Nevada, a remporté une bourse d’études d’un montant de 10 000 dollars (8 600 euros) pour son projet Localizing Heat with Carbon Foam (« Localisation de la chaleur avec de la mousse de carbone ») afin d’améliorer la distillation solaire. Oliver Leitner propose dans son projet d’examiner si les tampons en mousse de carbone, qui dispose d’un spectre d’absorption élevé, seraient un matériau viable à ajouter à un simple système solaire pour en accroître l’efficacité.

Une nouvelle centrale solaire photovoltaïque mise en service au Cameroun

Le ministre camerounais de l’Eau et de l’Energie, Gaston Eloundou Essomba, a procédé le 24 août 2018 dans la localité de Nsem, à une centaine de km de Yaoundé, à la mise en service d’une centrale solaire photovoltaïque d’une capacité de production de 80 KW. Cette centrale électrique, construite dans la cadre du projet d’électrification de 1000 localités à travers le Cameroun par systèmes solaires photovoltaïques, permettra de desservir en énergie électrique plus de 200 ménages et une centaine de services administratifs dans la localité.

Aramco perd ses droits « à perpétuité » sur le pétrole saoudien

Le royaume saoudien a octroyé à la compagnie pétrolière nationale Saudi Aramco le droit d'exploiter le pétrole et le gaz saoudien pour une durée de quarante ans, selon une information du Financial Times. Une durée qui traduit en réalité une forme de tension entre le géant pétrolier et le Royaume saoudien. Car si la signature de cette concession met fin à un vide juridique, la précédente étant arrivée à échéance il y a presque vingt ans (en 1999), Saudi Aramco détenait depuis « une concession à perpétuité pour exploiter les réserves du royaume en échange d'un revenu sous forme d'impôts, de redevances et de dividendes », indique un rapport de l'Oxford Institute of Energy Studies , cité par l'agence Bloomberg.

Electricité: Total s'intéresse aux grands barrages français

"Nous serons candidats au renouvellement des concessions des barrages hydroélectriques en France", a affirmé Patrick Pouyanné, dont le groupe a décidé d'accélérer sa diversification dans l'électricité.Total a racheté cette année le fournisseur d'énergie Direct Energie, qui avait lui-même acquis l'an dernier le producteur d'électricité renouvelable Quadran, exploitant de petits barrages et qui avait déjà affiché ses ambitions dans la perspective de l'ouverture à la concurrence des grands barrages.

Les ampoules halogènes s'éteignent, les LED vont en profiter

Cette mise hors la loi va consacrer l'hégémonie des LED, dont le taux d'équipement a déjà "explosé", résume Sébastien Flet Reitz, porte-parole du Syndicat français de l'éclairage: "on a vu apparaître les lampes LED, et petit à petit la place dans les rayons dédiée aux lampes halogènes se réduisait". "La LED est un composant récent pour l'éclairage, qui évolue très vite. Fin 2017, en France, moins de la moitié des lampes destinées à l'éclairage domestique vendues étaient des halogènes, selon les chiffres du syndicat professionnel.

Enrichissement de l’uranium : décryptage de cette étape clé du cycle du combustible nucléaire

En vue de son enrichissement, l’uranium purifié solide doit préalablement être converti sous forme gazeuse grâce à un traitement chimique complexe. Cet hexafluorure d’uranium, ou UF6, doit être maintenu à une température de 56,4 degrés pour ne pas redevenir solide. Dès lors, il existe deux moyens d’enrichir l’uranium à l’échelle industrielle.

Qu'est-ce-qu'un projet d'énergie renouvelable citoyen ?

Un projet citoyen est un projet pour lequel des particuliers ont pu s’investir de manière très large, dans le financement, le montage et la gouvernance. Les projets peuvent avoir été initiés par des citoyens, des développeurs professionnels ou des collectivités.

Jean-Bernard Levy (EDF) : « atteindre 50% d'électricité nucléaire suppose que l'énergie solaire atteigne 20%

Notre capacité installée est de près de 8 gigawatts cela ne représente 1,7% de la production annuelle d’électricité dans notre pays. Comme vous le savez, l’Allemagne est un pays plus dense et moins ensoleillé que la France, là où nous avons 8 gigawatts, l’Allemagne en a déjà 43, l’Italie en a 20 et l’Angleterre 13.
Energie et mines du 27 au 31 Août 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
abh
20150226_100815
maraacid
rofoof
20150226_101251
20150226_095904