Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Energie et mines du 28 Janvier au 01 Février 2019

Veille Maraacid


Investissements au Maroc : Les portugais s’intéressent aux mines

Par ailleurs, le Maroc dispose d’une stratégie de développement du secteur minier national hors phosphates, laquelle stratégie repose sur des objectifs ambitieux à l’horizon 2025 visant près du triplement du chiffre d’affaires du secteur à plus de 15 milliards de DH, la multiplication par 10 du volume d’investissement dans l’exploration et la recherche minière à près de 4 milliards de DH et le doublement des emplois générés par le secteur à plus de 30.000 emplois directs.

La méthanisation, ce procédé en plein essor qui continue de diviser

"Ma maison s’est retrouvée à 400 mètres d’une fosse de 1.000 mètres carrés où a longtemps été stocké le digestat liquide, à l’air libre, d’un gros méthaniseur de la région. Des éléments qui pourraient rendre la méthanisation moins vertueuse qu'annoncée en matière d'émissions de gaz à effet de serre. Elle présente le risque que des cultures voire des élevages ne soient spécialement dédiés à alimenter les méthaniseurs pour produire du gaz.

Maroc-Efficacité énergétique : Said Mouline s’attaque aux hammams publics

De même, le brûleur à biomasse sous les différentes configurations proposées constitue une solution technique d’économie d’énergie, de sauvegarde de la ressource et de chauffage adapté à tous les systèmes déjà installés aux hammams publics, souligne ce document, qui a été au centre d’un atelier de sensibilisation sur l’efficacité énergétique dans ce secteur, initié par l’AMEE.

Parkwind et ESB vont développer deux parcs éoliens offshore à Oriel et Clogherhead

Parkwind et ESB ont conclu un accord pour relancer le secteur de la production d’énergie éolienne en mer en République d’Irlande grâce à l’acquisition par ESB de 35% du projet Oriel.Depuis son entrée dans le projet Oriel, Parkwind a mené de nombreuses activités de développement, ouvert des bureaux à Dublin et est aujourd'hui ravi d'accueillir ESB dans l'équipe du projet Oriel.

Villes vertes de demain : 4 conventions signées au Maroc

Ces conventions ont été signées en marge du deuxième atelier « Hands on Solar Decathlon Africa » dans le cadre de la 1ère édition africaine de la compétition estudiantine internationale des bâtiments verts « Solar Decathlon Africa ». La deuxième convention a été signée entre GEP et le Groupe Saint-Gobain (entreprise française spécialisée dans la production, la transformation et distribution de matériaux) dans le but de promouvoir la construction durable et l’instauration et la réalisation de laboratoires de certifications des matériaux de construction.

La CRE propose une hausse de 5,9% du prix de l’électricité

La question de la hausse du prix de l’électricité est toujours sensible. Elle est même devenue explosive depuis le début du mouvement de contestation des gilets jaunes ! C’est pourquoi, la recommandation de la Commission de régulation de l’énergie émise le 29 janvier 2019 risque de faire beaucoup de bruit. En effet, la CRE propose d’augmenter les tarifs de l’électricité de 5,9% à compter du 1er juin 2019.

Hammams : L’Amee s’attaque au bois de feu

Les grignions d’olives ainsi que d’autres résidus et déchets organiques (écorces d’argan, coques d’amandes…) constituent des solutions alternatives au bois de feu dont la demande ne cesse de croître suite à l’évolution rapide du nombre de hammams. Leur consommation en bois s’élève à près de 11,3 millions de tonnes/an. Sur ce total, 6 millions de tonnes proviennent de la forêt, soit 53% de la consommation nationale.

La filière du gaz renouvelable fait face à des vents contraires

En présentant, le 25 janvier, la feuille de route énergétique de la France, le gouvernement a douché leurs espoirs, en revoyant à la baisse les objectifs de développement du « gaz vert », issu de déchets agricoles ou ménagers. Selon le do­cument de synthèse de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), le biogaz devrait fournir 7 % de la consommation de gaz en France en 2030.

Energie : La stratégie marocaine présentée en Inde

Le Maroc a adopté, depuis 2009, dans le cadre des Hautes orientations royales, une stratégie énergétique ambitieuse, prenant en compte les défis du Maroc et reposant principalement sur la montée en puissance des énergies renouvelables, le développement de l’efficacité énergétique et le renforcement des capacités régionales. Pour atteindre cet objectif visant à réduire la dépendance énergétique du Royaume, des programmes ont été mis en place, visant une augmentation supplémentaire de la capacité de production d’électricité à partir de sources renouvelables d’environ 10.100 MW d’ici 2030.

ONHYM : Un 2ème sommet marocain du pétrole et du gaz

Cette manifestation est une opportunité pour discuter des questions clés relatives à l’exploration pétrolière et gazière au Maroc, le potentiel onshore et offshore de la façade atlantique et de la Méditerranée, les opportunités d’investissement et les enjeux énergétiques africains, soulignent les organisateurs.Ce sommet d’envergure internationale, verra la participation de ministres, de représentants de plusieurs pays africains, d’experts de l’industrie pétrolière et gazière ainsi que des partenaires de l’Office.

Éoliennes : chronique d’un naufrage annoncé

Après Jean-Louis Butré en 2017[1], Pierre Dumont et Denis de Kergolay ont publié fin 2018 aux Éditions François Bourrin[2] un nouveau réquisitoire sans appel contre le déploiement des éoliennes en France. Une phrase qui en cache une autre : « faire sortir la France de l’énergie nucléaire ». Les lobbies éoliens comme le Syndicat des Énergies Renouvelables (SER) ou France éolienne n’ont rien à envier aux lobbies pétroliers, nucléaires ou gaziers pourtant systématiquement décriés.

Pétrole : Nouveau jackpot pour Total

Le groupe français Total a annoncé, mardi, une nouvelle découverte significative d’hydrocarbures en mer du nord, au large du Royaume-Uni, dont les ressources récupérables sont estimées à près de 250 millions de barils équivalent pétrole.« Suite à la découverte récente de Glendronach, à l’Ouest des îles Shetland au Royaume-Uni, Glengorm est un nouveau succès pour Total en mer du Nord, avec des résultats qui correspondent à nos meilleures prévisions et des ressources de gaz comportant une large part de condensats », a estimé le directeur Exploration de Total, Kevin McLachlan.

Energie solaire : Casablanca attire les enseignes mondiales les plus en vue

La 8ème édition de Solaire Expo Maroc, salon international de l’énergie solaire, aura lieu du 26 au 28 février 2019 à la Foire de Casablanca, autour du thème « Perspectives d’évolution des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique dans le monde et en Afrique », indiquent, mardi, les organisateurs.

L’Etat soutient la filière nucléaire française

Suite au projet de décret de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) dévoilé vendredi dernier, l’État et le Comité stratégique de la filière nucléaire (CSFN) ont signé lundi 28 janvier 2019 un contrat d’engagement sur la filière nucléaire. Le nucléaire, une filière stratégique de l’industrie française. En mettant en place ce contrat stratégique de la filière nucléaire conformément à l’orientation donnée par le Conseil national de l’industrie (CNI), le gouvernement montre ainsi sa volonté d’accompagner l’avenir du nucléaire.

Les espoirs de développement de l’Afrique avec l’énergie solaire

L’entreprise française ARMOR, spécialiste des films photovoltaïques organiques, propose des capteurs solaires souples. Son opération, soutenue par l’Unesco, consiste à équiper une école primaire d’Akplolo, au Togo, de « Solar Set ». Il s’agit d’une pochette qui, une fois dépliée, se transforme en chargeur solaire. Associée à une lampe LED rechargeable, elle permet d’étudier le soir, malgré la nuit tombée. 212 écoliers bénéficieront de cet équipement.

Comment expliquer la hausse de la consommation de charbon dans le monde ?

Dans ce pays, le développement des énergies renouvelables et la construction de centrales au charbon plus performantes ne suffisent pas à absorber la hausse de la demande d’électricité qui croit en moyenne de 7 % par an depuis 2005. Du fait d’un manque de ressources disponibles sur son territoire, ce pays est l’un des plus gros importateurs de pétrole, de gaz naturel et de charbon.

Rugy : le nucléaire a "un rôle important" en France

Le gouvernement a dévoilé vendredi son projet de programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) pour les dix ans à venir, qui prévoit notamment quatre à six fermetures de réacteurs d'ici à 2028. "Il ne s'agit pas, je tiens à le dire très clairement, d'une stratégie de sortie du nucléaire" mais "il s'agit d'un rééquilibrage dans lequel le nucléaire a sa place", a précisé François de Rugy.

Projet de PPE 2019-2018, les ambitions revues à la baisse pour le biogaz

Suivant la nouvelle PPE, le biogaz (injecté ou en usage direct) atteindrait 7 % de la consommation de gaz en 2030 , avec une production en 2028 de 14 TWh/an de biogaz valorisé (dont 6 TWh/an de biométhane), 24 à 32 TWh/an de biogaz valorisé (dont 14 à 22 TWh/an de biométhane) dans la trajectoire de référence.Cette trajectoire doit permettre de rester dans un coût budgétaire lié au soutien de la filière biogaz injecté de 7,9 Milliards d’euros sur la période (cf. page 251), avec une baisse du coût des projets de 95 €/MWh PCS à 67 €/MWh PCS en 2023 et 60 €/MWh PCS en 2028 pour les projets sélectionnés par appel d’offres (un 1er dans le second trimestre 2019, cf. page 91).

En Guadeloupe, Valorem inaugure son parc éolien multi megawatt, une centrale hybride intelligente

Autrement dit, chaque soir, Valorem envoie à EDF, qui en Guadeloupe comme dans l’ensemble des systèmes insulaires est le gestionnaire unique du réseau, ses prévisions de production pour les 24 heures à suivre. Garantir pour EDF la stabilité du réseau électrique, sans les contraintes liées à l’intermittence de la production éolienne. "Depuis deux ans, la part des énergies renouvelables a dépassé les 20% pour s’établir à 21,4% en 2018, dont 3% issus de la production éolienne", indique EDF. En Guadeloupe, la programmation pluriannuelle de l’énergie prévoit 50 % d’énergie renouvelable en 2020, et l’autonomie totale en 2030.

L’ONEE s’adapte à la montée des EnR

Côté production, les investissements prévus concernent l’extension de la centrale diesel (2 x 11MW) de Dakhla ainsi que la mise en service des centrales Erfoud (40 MW), Missour (40 MW) et Zagora (40 MW) entrant dans le cadre du Projet solaire Noor PV Tafilalt (120 MW).Il s’agit d’une nouvelle unité de 350 MW.

Nucléaire, biogaz, chaleur, renouvelables, efficacité... Ce que prévoit le projet de PPE énergie par énergie

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) fixe les priorités d’action des pouvoirs publics pour atteindre les objectifs fixés par la loi de transition énergétique pour la croissance verte de 2015 et viser la neutralité carbone en 2050. Le projet complet, publié le 25 janvier est soumis à avis de l'autorité environnemental, puis à la consultation du public, pour l'élaboration d'un décret final signé par le ministre de la transition écologique et solidaire.

Efficacité énergétique : Les efforts de l’AMEE reconnus à l’échelle mondiale

Une distinction de taille pour l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE) à Abu Dhabi. L’agence a remporté le prix de l’efficacité énergétique pour l’ensemble de ses activités et innovations dans ce domaine. L’Agence œuvre, par ailleurs, sur des actions et des projets de développement et de promotions de l’efficacité énergétique dans les transports, énumérant ainsi la promotion de la mobilité électrique dans les villes, la sensibilisation des usagers de la route sur les bonnes pratiques de l’éco-conduite ainsi que la contribution à l’élaboration des normes et étiquettes énergétiques relatives aux véhicules.

Energies renouvelables et efficacité énergétique : Le bilan

Cette performance résulte de la montée en puissance des énergies renouvelables qui représentent actuellement 35% dans le mix énergétique avec une capacité installée de plus de 2.965 mégawatts. A ce jour, la puissance installée en énergie solaire atteint actuellement les 180 mégawatts, soit 2% de la puissance totale installée, et ce après la mise en service de la centrale solaire Noor Ouarzazate (160 mw) portant sur un investissement global de 7 milliards de dirhams.A fin 2018, la capacité totale installée en énergie éolienne a atteint les 1015 mégawatts couvrant ainsi 11,5% de la puissance totale installée.

Gestion et supervision de la production des énergies renouvelables : Une plate-forme d’optimisation réalisée par l’ONEE

Le Maroc a lancé au dernier trimestre de l’année une plateforme d’optimisation de gestion et de supervision des énergies renouvelables.Notons qu’en termes d’intégration des réseaux et des marchés électriques, le Maroc dispose d’un cadre propice à l’échange électrique et à faire face aux intermittences des énergies renouvelables. Le projet phare consiste en la réalisation d’une ligne d’interconnexion électrique avec le Portugal d’une capacité de 1000 mégawatts.

Enquête : Les Marocains tournés vers l’énergie solaire

65% des Marocains sont disposés à recourir à l’énergie solaire. C’est ce qu’ont confié les répondants à l’enquête nationale du Haut-commissariat au Plan portant sur la perception des mesures du développement durable.

Réaliser une unité de méthanisation à la ferme de moins de 500 kWé / 125 Nm3/h

Pour la réalisation de projets de méthanisation de moins de 500 kWé ou 125 Nm3/h en individuel ou petit collectif, l’ADEME a édité un guide qui présente les questions concrètes que doivent se poser les porteurs de projet, les étapes à suivre et des conseils.

Energie solaire : Le projet Noor Midelt en tête des investissements dans le monde

Selon BloombergNEF, fournisseurs de données sur les énergies propres, le projet de Noor Midelt, estimé à 2,4 milliards de dollars, arrive en tête des grands projets solaires financés à travers le monde l’année précédente.Selon la même source, dont les données ont été reprises par la Convention-Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique, le Maroc avec 2,8 milliards de dollars fait partie des 22 pays ayant investi plus de 2 milliards dans les énergies propres.Au niveau mondial, les investissements dans les énergies propres ont atteint 332,1 milliards de dollars durant la même période, en baisse de 8% par rapport à 2017.

Energie : Bissau bénéficiera d’une centrale électrique de 20 mégawatts

Le chef de la mission de la Société africaine des hydrocarbures, Adji Otech Aysson, a assuré que la ville de Bissau va bénéficier prochainement d’une centrale de 20 mégawatts financée par la Banque ouest-africaine de développement (BOAD).Selon M. Aysson qui s’adressait à la presse à l’issue d’une audience avec le président de la République, José Mário Vaz, samedi soir à Bissau, l’infrastructure approvisionnera en énergie électrique les quartiers à la périphérie de la capitale bissau-guinéenne.

BENGUERIR : Le Green Energy Park va accuellir le Solar Decathlon Africa

Sous le Haut-Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) et l’Institut de Recherche en Énergie Solaire et Énergies Nouvelles (IRESEN) organisent la 1 ère édition Africaine de la compétition estudiantine internationale des bâtiments verts Solar Decathlon Africa en Septembre 2019.
Energie et mines du 28 Janvier au 01 Février 2019


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Juillet 2019 - 16:37 Energie et mines du 08 au 12 Juillet 2019

Lundi 8 Juillet 2019 - 13:36 Energie et mines du 01 au 05 Juillet 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100529
20150422_121229
20150226_101251
20150226_100728
20150226_100815
20150226_100556