Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Energie et mines du 28 Mai au 01 Juin 2018

Veille Maraacid


Oceanopolis : Un projet solaire d’envergure pour un site d’exception

Pour ce projet ambitieux, le maître d’ouvrage « Brest’aim » a retenu une équipe de maîtrise d’œuvre composée de trois entreprises aux compétences complémentaires : le cabinet d’ingénierie en énergie solaire System Off Grid, l’expert en ingénierie du bâtiment Berim, en charge de la rénovation énergétique, et le cabinet brestois Collectif d’Architectes. Financé par l’État (à hauteur de 31%), la région Bretagne (38%), Brest Métropole (23%) et le département du Finistère (8%), l’investissement s’élève à 2,4 millions d’euros, centrale photovoltaïque et rénovations cumulées.

Maroc. Efficacité énergétique : La stratégie 2030 en stand-by

L’entrée en application de la stratégie nationale de l’efficacité énergétique à l’horizon 2030 tarde à venir. Il faudra un coup de pouce royal pour ériger l’efficacité énergétique en priorité nationale et mettre sur les rails cette stratégie visant une économie d’énergie de 5% en 2020 et de 20% dans la consommation finale en 2030.Quant au quatrième volet, il vise la mise en œuvre de la stratégie dans le cadre du contrat-programme à conclure entre l’Etat et l’Agence marocaine pour l’efficacité énergétique (AMEE).

Maroc. Efficacité énergétique : Un gisement d’initiatives sectorielles

Aziz Rabbah, ministre de tutelle, a affirmé que son département «ambitionne d’associer les entreprises marocaines dans l’accompagnement des programmes d’efficacité énergétique au niveau national et d’établir une synergie dynamique entre les différents intervenants».

Fin de l'exploitation d'hydrocarbures en France : on en reparle en 2040 ?

La France en donne un parfait exemple : héraut de l'Accord de Paris mais laissant ses émissions croître, premier pays à fixer dans la loi la fin des énergies fossiles mais accélérant la recherche et l'exploitation d'hydrocarbures sur son territoire... Nous sommes le poivrot qui décide d'arrêter demain et s'offre un verre pour fêter ça !

«Le Maroc est l'un des leaders de l'énergie solaire en Afrique et dans le monde» (Président BAD)

"Le Maroc est l'un des leaders de l'énergie solaire en Afrique et dans le monde entier. Mettant en avant la qualité des relations entre le Maroc et la BAD, il a fait part de son souhait de voir le Royaume mettre l'agence Masen au service du développement de l'énergie solaire dans d'autres pays africains.Par ailleurs, le président de la BAD a salué la Vision de SM le Roi Mohammed VI pour le développement en Afrique et l'orientation du Royaume vers la coopération sud-sud.

Flottant, linéaire, vertical : la filière photovoltaïque innove pour limiter les conflits d'usage

"Nous réfléchissons à de nouvelles implantations pour le photovoltaïque, sur des terrains ou plans d'eau qui ont déjà une utilité. Au sol, la tendance est d'aller sur les friches mais ce foncier est limité. La plupart des surfaces à proximité du réseau sont déjà équipées", explique Frédéric Storck, directeur Transition énergétique et innovations à la Compagnie nationale du Rhône (CNR).

Boujdour : IBC Solar installe un système photovoltaïque pour l’ONP

Le groupe allemand spécialisé dans l’énergie solaire photovoltaïque, IBC Solar, et son partenaire marocain SEWT (Sun Energy and Water Technologies) ont installé un système hybride photovoltaïque pour l’Office national des pêches (ONP) à Boujdour. L’ensemble est installé à Aftissat, un village de pêcheurs situé à Boujdour.

L’usine de biométhanisation française d’ETW est désormais opérationnelle

C’est un modèle compact du système de traitement de biogaz ETW SmarCycle® PSA développé par ETW. Avec une capacité de traitement de 230 à 385 mètres cube standard de biogaz par heure, ce modèle a été spécialement développé pour le marché français. Le fabricant de l’usine Rytec est responsable de l’ensemble du développement du projet et de la ligne de fermentation installée.

Une chercheuse de l’université d’Anvers décroche le prix « Eos Pipet » pour ses travaux sur la conversion de CO2 en carburant

Bruxelles – Une chercheuse de l’université d’Anvers, Marleen Ramakers, a décroché dimanche le prix « Eos Pipet » qui récompense le chercheur flamand le plus prometteur de l’année pour ses travaux sur la conversion de CO2 en carburant.Le prix « Eos Pipet » a été remis à la chercheuse flamande lors du festival scientifique Sound of Science à Edegem (province d’Anvers).Ces énergies ne représentent qu’une part marginale de la consommation d’électricité en Suisse, alors que le pays dispose des conditions idéales pour la production d’énergie solaire et éolienne, écrit la SES dans un communiqué.
Energie et mines du 28 Mai au 01 Juin 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 08:55 Energie et mines du 10 au 14 Décembre 2018

Lundi 10 Décembre 2018 - 08:56 Energie et mines du 03 au 07 Décembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
rofoof
20150226_095904
cnd
abh
20150226_101251
20150226_100529