Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Industrie du 15 au 19 Janvier 2018

Veille Maraacid


Notre industrie: la FIEV en bref

Le solde commercial s’est dégradé de plus d’un milliard d’euros par rapport à 2015 en raison de la forte hausse des importations de 7,9% à 21,5 milliards d’euros et de la faible hausse des exportations de 1,9% à 20,7 milliards d’euros. Ce résultat reflète l’internationalisation croissante des approvisionnements en pièces automobiles. Avec 70 333 personnes employées au 31 décembre 2016, les effectifs des équipementiers se sont contractés de 3% en 2016. Afin de maintenir leur compétitivité et de s’adapter à l’évolution du niveau d’activité de leurs clients, les équipementiers ont procédé à des ajustements progressifs de leur appareil de production. Ainsi, les effectifs de notre profession ont baissé de 38,5% entre 2007 et 2016.

Chiffres clés: Edition 2017 [Fédération des Industries des Equipements pour Véhicules]

L’année 2016 s’est déroulée dans la continuité de 2015. L’activité des équipementiers en France a bénéficié de la bonne conjoncture du secteur automobile. Rappelons que le marché européen (UE + AELE) des véhicules légers a augmenté de 7,1% en 2016 pour atteindre 17,1 millions d’unités. La production en Europe a cru de 3% à 18,6 millions de véhicules légers. Dans ce contexte économique favorable, la production des usines françaises d’équipement automobile a atteint 17,6 milliards d’euros, soit une progression de 6,5% par rapport à 2015.

Oujda: Un nouvel entrant à la Technopole

Regrouper les métiers de la communication et la production événementielle en une seule structure de production est en phase de réalisation au niveau de la Technopole d’Oujda. Le but est d’assurer une réelle présence de l’Oriental dans les métiers de l’audiovisuel, l’industrie publicitaire, l’imprimerie high-tech et la communication institutionnelle. Le projet, tant attendu par les secteurs productifs de la région, sort de terre.

Airbus: Les risques de retards liés aux équipementiers diminuent

Les grands équipementiers d‘Airbus sont sur le point de surmonter les problèmes à l‘origine des retards de livraisons d‘avions, permettant au groupe d‘augmenter à nouveau les plannings de production de ses modèles les plus récents, à déclaré vendredi le directeur général des programmes de l‘avionneur.

Avec le " Cement Lab ", la filière ciment ouvre son innovation aux start-up

Salle comble lors des rencontres annuelles de l’industrie cimentière, qui se sont tenues ce jeudi à la Hallle Freyssinet (Paris XIIIe). La filière a profité de ce moment pour lancer « Cement lab », un laboratoire d’idées dédié au ciment et à son utilisation. Le principe ? Rapprocher l’industrie cimentière, les grands laboratoires de recherche et les start-up afin d’innover et de répondre aux évolutions induites par la transition numérique, énergétique et aux enjeux du développement durable. Bénédicte de Bonnechose, présidente du Syndicat de l’industrie cimentière (SFIC), qui a rappelé le retour de la croissance (+3 à +4% d’activité espérés cette année), souhaite pousser l’industrie cimentière sur la voie de l’innovation, du numérique, de l’économie circulaire et des enjeux carbone.

Les hybrides et les électriques ont cartonné en Corée

La Corée du Sud est devenue un marché friand de voitures hybrides, surtout, ainsi que de voitures électriques. Les ventes ont connu un vrai boom en 2017, y compris pour les modèles importés. En Corée du Sud, la barre des 100.000 immatriculations de voitures « électrifiées » sera dépassée en 2018. L’industrie automobile coréenne en est assurée vu le succès des modèles hybrides et électriques en 2017. En effet, il y a eu 97.486 véhicules électriques et hybrides vendus l'an dernier sur le marché coréen. Cela représente une hausse de + 41,6 % par rapport à 2016.

Moulins du Maghreb: Un faiseur du marché africain de la minoterie

La Société nouvelle des moulins du Maghreb (SNMM), détenue par la famille Alj depuis 1969, vient de célébrer un siècle d’activité. Au bout de ce centenaire de progression, l’entreprise se positionne en tant que l’un des leaders de la minoterie et de la transformation des produits céréaliers en Afrique. Forte de ses moulins qui fonctionnent non stop, l’entreprise totalise une capacité de production de 650 tonnes par jour réparties entre trois unités sur le site casablancais.

Textile: Le PJD ne veut pas froisser Erdogan!

Les déclarations de Driss El Azami, chef du groupe parlementaire du PJD, lors de la dernière séance des questions orales à la Chambre des représentants, risquent de soulever des tensions au sein de la majorité. D’autant qu’il s’agit de critiques sévères, formulées contre une décision prise par le gouvernement, qu’il a taxée de sélective

Construction: gros appétit du président de la FNBTP en Afrique

Le patron de la Fédération nationale du bâtiment et des travaux publics (FNBTP) montre un appétit certain pour le marché de la construction en Afrique. Selon le site Maghreb Confidentiel, El Mouloudi Benhamane vient de créer une nouvelle société en Guinée-Conakry dans le but de se positionner sur de nouveaux projets dans ce pays. Le président de la FNBTP compte, selon le média, tirer profit des derniers accords conclus entre le Maroc et la Guinée, dont certains relatifs à l’aménagement de la ville de Conakry. La même source rappelle qu’El Mouloudi Benhamane opère déjà en Guinée via son autre entreprise, Sintram. Cette dernière est déjà présente sur deux projets que sont les barrages de Kogbèdou et Frankonédou.

La digitalisation gagne les chantiers de construction

Une station de la future ligne 3 du tramway de Casablanca a été modélisée en 3D avec son environnement. C’est la première fois que ce procédé, appelé Building Information Modeling, est utilisé dans un chantier d’infrastructure au Maroc. Cette nouvelle technique permet d’étudier de manière complète toutes les interactions entre l’ouvrage et son environnement pour minimiser les mauvaises surprises lors de la réalisation.

En 2017, Waymo a dépassé Ford, Renault-Nissan, Daimler, Volkswagen et BMW dans la course au véhicule autonome

En 2017, Waymo a dépassé Ford, Renault-Nissan, Daimler, Volkswagen et BMW dans la course au véhicule autonome Sylvain Arnulf | Véhicule autonome, Étude, Automobile | Publié le 17 janvier 2018 à 16H24 Twitter Facebook Linkedin Google + Email Étude Analyse La filiale de Google Waymo fait partie des leaders du véhicule autonome, juste derrière General Motors (GM) mais devant les autres constructeurs automobiles, selon une étude de Navigant, qui estime que Tesla, Uber et Apple sont loin derrière.

Peugeot 5008 : nouveau segment, nouvelles ambitions

La première génération du 5008 fut un monospace compact présenté en septembre 2009 au salon de Francfort. Tout comme le 3008, crossover à l’origine, le constructeur français l’a métamorphosé en SUV. Le nouveau 5008 bénéficie ainsi du spectaculaire Peugeot i-Cockpit® de dernière génération, de l’Efficient Modular Platform EMP2 et de nombreux dispositifs high-tech de confort et de sécurité. Son design dynamique et élégant dissimule une fonctionnalité exemplaire : avec ses sept places individuelles, le nouveau 5008 est le premier SUV à disposer d’une modularité digne des meilleurs monospaces.

D'ici 2020, BMW veut redevenir le n°1 des voitures de luxe

FRANCFORT (Reuters) - BMW veut afficher des ventes supérieures à celles de son concurrent Mercedes-Benz d'ici deux ans, a déclaré Harald Krüger, président du directoire du constructeur automobile dans un entretien au Manager Magazin publié jeudi. BMW veut afficher des ventes supérieures à celles de son concurrent Mercedes-Benz d'ici deux ans, a déclaré Harald Krüger, président du directoire du constructeur automobile dans un entretien au Manager Magazin publié jeudi.

Abraaj se désengage de Kool Food

Après avoir fermé son bureau casablancais, le géant émirati du capital-investissement Abraaj sort en catastrophe du capital du confiseur marocain Kool Food ! En effet, Kantara Co IV, un fonds d’investissement géré par Abraaj, vient de céder sa participation de 40% dans le capital de cette PME qui, en quelques années d’existence seulement, s’était propulsée au top 3 du marché marocain de la confiserie et chocolaterie derrière Maghreb Industries et Michoc avant un retournement brutal à partir de 2015.

Fès-Meknès : Plus de 3000 entreprises créées en 2017

L’année 2017 a été marquée par un bilan ‘’globalement positif’’ en termes d’entreprenariat dans la région Fès-Meknès, un total de 3.750 entreprises ayant été créées, indique le Centre régional d’investissement. Selon le bilan d’activité 2017 du CRI, ces nouvelles entreprises représentent une augmentation de 5pc par rapport à l’année précédente, qui avait vu la création de 3.577 entreprises. Ce bilan, estime le CRI, dénote de ‘’la vitalité et de l’esprit de création d’emplois’’, lesquels ont atteint 16.722 en 2017. Une année auparavant, les entreprises créées avaient généré 13.665 emplois.

Mise en place du fonds pour l'innovation doté de dix milliards d'euros

Le Ministre de l’Économie et des Finances, a annoncé ce matin les modalités précises de création du fonds pour l’innovation, doté de dix milliards d’euros. Les textes permettant la constitution de ce fonds ont été signés aujourd’hui. Il sera doté de 1,6 milliards d’euros issus des cessions d’actifs effectuées au second semestre de l’année 2017 (Engie et Renault), et d’environ 8,4 milliards d’euros en titres (actions des sociétés EDF et Thales représentant respectivement 13,30% et 25,76% du capital de ces sociétés).

L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi numéro 1 en 2017 ?

Carlos Ghosn le prétend : l’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi serait numéro 1 des ventes en 2017. Coiffant ainsi le groupe Volkswagen et Toyota. L’Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi a vendu 10,6 millions de véhicules en 2017 selon ses chiffres. Et pour son PDG, Carlos Ghosn, cela signifie que le trio franco-japonais est numéro 1 mondial. Le groupe allemand Volkswagen a pourtant annoncé 10,74 millions de vente. Mais son concurrent y décèle 200.000 poids lourds MAN et Scania qu’il faut soustraire du décompte.

Auto-partage : plus d'un kilomètre sur trois à l'horizon 2030

D’ici à 2030, le marché automobile va connaître une profonde transformation. C’est ce que révèle la dernière étude de PwC Autofacts, « eascy, The five dimensions of automotive transformation », sur l’évolution de la demande des consommateurs en matière de mobilité. La montée en puissance des concepts de covoiturage, favorisée par l’électrification croissante des véhicules et les progrès dans le développement des voitures autonomes, sera à l’origine d’un nouveau paradigme.

L’ACF lance un concours pour les start-up automobiles

Largement absent des débats sur les nouvelles technologies, le vénérable Automobile Club de France lance le Grand Prix ACF de la Start-up Automobile. L’ACF, club prestigieux, n’est pas vraiment synonyme de modernité. On rappellera d’ailleurs que les femmes ne peuvent toujours pas en être membre ! Mais peut-être que cela aussi pourrait bientôt changer. L’Arabie Saoudite vient bien d’autoriser les femmes à conduire !

Véhicule autonome : le(s) grand(s) débat(s)

A l'initiative de Missions Publiques, un cabinet-conseil spécialisé dans la "création participative" (des débats qui replacent le citoyen au centre, avec des non experts*), 5 grands débats seront donc organisés le 27 janvier dans 5 villes de France sur les véhicules sans conducteur. L'organisateur annonce que 500 personnes "volontaires" se déplaceront pour débattre de ce thème très à la mode et imaginer les transports du futur, jusqu'à la voiture volante. Les débats auront lieu à Conflans-Sainte-Honorine, Rennes, La Rochelle, Toulouse et Sophia-Antipolis.

Ciment: Le marché au plus bas depuis 10 ans!

Les cimentiers ne sont pas au bout de leur peine. Comme nous l’avions annoncé sur nos colonnes (Cf. L’Economiste du 27 décembre 2017), le marché cimentier a clôturé l’année dernière sur une note négative. Les volumes écoulés ont régressé de 2,54% en 2016 qui était déjà une année négative par rapport à 2015. Pis encore, c’est la première fois depuis 10 ans que la consommation est au-dessous de la barre de 14 millions de tonnes. Le secteur s’est contenté de cumuler à peine 13,8 millions de tonnes. Les deux régions qui consomment le plus de ciment ont vu la demande fléchir de 4,2% au niveau de Casablanca-Settat et de 2,6% pour Tanger-Tétouan-Al Hoceïma.

La pénurie de composants électroniques va continuer en 2018

Les industriels de l'électronique avaient sous-estimé l'évolution de la demande. Du coup, en 2018 comme en 2017, les fabricants risquent de devoir attendre un peu pour être livrés en composants. - ShutterstockLe secteur n'avait pas vu venir l'accélération brutale de son activité l'an dernier. Les délais de livraison courent toujours sur plusieurs mois.

BAD: l'urgence est à l'industrialisation du continent africain

La Banque africaine de développement, qui a lancé son rapport 2018 sur les perspectives économiques en Afrique, accorde la priorité à l’industrialisation et au développement des infrastructures du continent. Le point. En Afrique, le taux de croissance a atteint 3,6% en 2007, avec une prévision de 4,1% pour 2018 et 2019. La priorité, aujourd'hui, est de maintenir ce taux en garantissant une croissance inclusive dans les 54 pays du continent, a souligné Akinwumi A. Adesina, président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), lors du lancement officiel de son rapport 2018 relatif aux perspectives économiques en Afrique.

La production globale du Groupe Renault Maroc en forte hausse en 2017 (DG de Renault Maroc)

La production globale du Groupe Renault Maroc passe de 345.000 véhicules en 2016 à 376.000 véhicules en 2017, dont 300.202 véhicules produits à l’usine Renault de Tanger et 75.808 à l’usine Renault de Casablanca (SOMACA), établissant ainsi un record en terme de production, a indiqué mardi, à Marrakech, le directeur général du groupe au Maroc, Marc Nassif.

Tous les véhicules PSA seront "électrifiés" d'ici 2025

Le constructeur automobile français fera appel au savoir d'anciens ingénieurs d'Opel pour concevoir des véhicules à destination du marché américain. Carlos Tavares, président du directoire de PSA Peugeot Citroën, a dit mercredi que d'ici 2025 "le groupe PSA serait électrifié à 100%". Le constructeur automobile français fera appel au savoir d'anciens ingénieurs d'Opel pour concevoir des véhicules à destination du marché américain.

La grève dans l'industrie allemande se poursuit, Opel affecté

Des dizaines de milliers d'ouvriers ont participé mercredi au mouvement de grève dans l'industrie allemande entamé il y a dix jours à l'appel du syndicat IG Metall qui réclame une hausse de 6% des salaires cette année et la première diminution du temps de travail hebdomadaire depuis les années 1980.

Renault assoit sa domination au Maroc

L’année 2017 a été riche en évènements et en réalisations pour le Groupe Renault Maroc qui continue de se positionner en tant que leader du secteur automobile. Le volume de production de ses deux usines continue de progresser, tiré par les exportations et par une évolution du marché marocain qui fait la part belle aux marques du Groupe : Dacia et Renault, respectivement n° 1 et n° 2. Le Groupe Renault Maroc a rayonné en 2017 à travers ses performances chiffrées mais également à travers des évènements majeurs pour l’industrie automobile nationale, tels que l’exportation du millionième véhicule fabriqué dans ses usines marocaines, la production du millionième véhicule à Tanger ou la signature de projets d’investissements pour la mise en œuvre et le développement de l’écosystème Renault signées en décembre 2017 en présence de SM le roi Mohammed VI.

USA : la force discrète de l'industrie automobile française

Champions mondiaux des sièges, de l'électronique pour les voitures autonomes ou des systèmes d'échappement, les industriels français de l'automobile sont fortement implantés aux Etats-Unis malgré l'absence des grands constructeurs tricolores, une nécessité pour eux. Au salon de Detroit, impossible d'ignorer la présence de Michelin. Non seulement le manufacturier français de pneumatique, un leader mondial de son secteur, y expose chaque année ses produits, mais il sponsorise aussi la salle de presse, qui porte son nom.

Groupe Renault Maroc: La production globale en forte hausse en 2017

La production globale du Groupe Renault Maroc passe de 345.000 véhicules en 2016 à 376.000 véhicules en 2017, dont 300.202 véhicules produits à l’usine Renault de Tanger et 75.808 à l’usine Renault de Casablanca (SOMACA), établissant ainsi un record en termes de production, a indiqué mardi, à Marrakech, le directeur général du groupe au Maroc, Marc Nassif. "Le Groupe Renault Maroc, qui continue de se positionner en tant que leader du secteur automobile au Maroc, s’accapare 41,8% de part de marché nationale en 2017", a-t-il fait savoir lors d'une conférence de presse destinée à présenter le bilan du Groupe au Royaume en 2017 et ses orientations pour l'année 2018.

Avec 10,7 millions de véhicules vendus en 2017, Volkswagen va-t-il conserver sa place de leader ?

Le groupe Volkswagen, concurrent de Toyota et de l'alliance Renault-Nissan pour le leadership mondial de l'industrie automobile, a fait état mercredi 17 janvier d'une hausse de 4,3% de ses ventes en 2017 à 10,7 millions de véhicules. Sur le seul mois de décembre, le groupe allemand a accru ses livraisons de 8,5% à 1,0 million de véhicules, avec des hausses de 17,8% en Chine et de 3,1% en Europe qui ont compensé un recul de 5,2% aux Etats-Unis.

UTICA : Samir Majoul à la tête de la Fédération Nationale de l’Agroalimentaire

Samir Majoul, industriel dans le secteur des conserves de fruits et légumes et vice-président de l’UTICA, a été réélu aujourd’hui nouveau président de la Fédération Nationale des Industries Agroalimentaires relevant de la centrale patronale. Cette élection s’inscrit dans le cadre du processus de renouvellement des structures régionales et des fédérations professionnelles de la centrale patronale lancé il y a six mois. Les membres de 24 unions régionales, 18 fédérations professionnelles ont été élus et 290 réunions électorales des chambres syndicales nationales ont été tenues.

Le Maroc est le premier fournisseur d’engrais de l’Ethiopie

Le Maroc se positionne comme le premier fournisseur d’engrais de l’Ethiopie : les exportations génèrent près de 754 millions de Dh. Le Maroc se positionne comme le premier fournisseur d’engrais en Éthiopie, avec des exportations atteignant près de 754 MDH dont 98,8% sont constituées d’engrais, a indiqué, mardi à Rabat, la Secrétaire d’État chargée du Commerce extérieur, Rakiya Eddarhem

L’usine PSA: Les premières unités produites fin 2018, déjà

Le chantier de l’usine PSA à Kénitra semble avancer comme prévu. Le site industriel du constructeur français devrait être prêt dans les temps pour commencer à produire les 90.000 voitures prévues en 2019 dont les premières unités sont attendues pour fin 2018. C’est en tout cas ce qu’estime Jean-Christophe Quemard, directeur de la zone Afrique-Moyen-Orient et membre du directoire de PSA.

Lactalis et Sodiaal : le secteur laitier sous l'œil de «Cash Investigation»

Le magazine d'investigation de France 2 se penche ce mardi soir sur le business opaque du lait, dont le leader mondial Lactalis est actuellement dans la tourmente après des contaminations aux salmonelles dans son usine mayennaise. La première coopérative française laitière, Sodiaal, est elle épinglée pour ses montages financiers douteux.

Industrie : La rupture prônée par le CESE

Malgré les avancées et les résultats atteints, l’exécution des trois plans industriels engagés depuis 2005 à ce jour se heurte à de nombreuses contraintes. Des difficultés qui découlent du manque de cohérence et de synergie avec les autres politiques publiques. L’industrie marocaine n’est pas en mesure de supporter les lourdes mutations de la quatrième révolution industrielle. Au moment où «l’industrie 4.0» fait son entrée au niveau mondial, le tissu industriel marocain n’est toujours pas prêt à faire face aux importantes transformations y afférentes. Et pour cause : le secteur est à la fois étroit, fragmenté, peu agile et faiblement innovant. C’est ce qu’observe le Conseil économique, social et environnemental (CESE) dans son dernier rapport.

Agroalimentaire : l’exécution du contrat-programme sera entamée au premier trimestre

Les discussions gouvernement-secteur privé sur les textes d’application devraient être bouclées dans les semaines à venir. Projets R&D, formation professionnelle, installation de nouvelles unités de transformation et modernisation des unités existantes sont quelques-uns des grands axes du contrat-programme.

Le label Halal s’ouvre aux coopératives

L’Institut marocain de normalisation (Imanor) a mis en place un système national de certification Halal adapté aux coopératives, en association avec l’ensemble des parties prenantes concernées, notamment le Conseil supérieur des oulémas. Il s’agit de deux référentiels de certification adaptés aux coopératives pour les secteurs alimentaire et cosmétique.

Equipementiers automobiles: Acome entre en lice

Acome, l’expert en câbles spéciaux pour le secteur automobile vient d’entamer ses activités à la Tanger Free Zone, la zone franche aéroportuaire dépendant du groupe TangerMed. L’unité est le fruit d’un investissement de 25 millions d’euros, un peu plus de 270 millions de DH et emploie 120 personnes. Le spécialiste français avait lancé les travaux de construction de son unité en 2016 et les premières productions ont déjà été expédiées.

Ford: Le bénéfice 2017 rate le consensus

Ford Motor a publié mardi un bénéfice provisoire ajusté pour 2017 et une prévision de résultat 2018 inférieurs aux anticipations des analystes. Le titre du constructeur automobile perdait plus de 2% dans les échanges d‘après-Bourse. Le bénéfice ajusté pour 2017 s‘établit à 1,78 dollar par action, inférieur aux attentes des analystes qui tablaient en moyenne sur 1,83 dollar, selon le consensus Thomson Reuters

"Le marché auto américain va se stabiliser à 17 millions de voitures"

Xavier Mosquet (directeur associé au Boston Consulting Group) est un des grands experts du marché automobile américain. D'après lui, le marché américain va poursuivre sa consolidation pour se stabiliser à 17 millions de voitures neuves. Il reste néanmoins des poches de dynamisme comme le segment des SUV. L'avenir de l'industrie automobile américaine reste toutefois suspendue à une série de décisions politiques que doit prendre l'administration Trump...

Boeing se lance dans les sièges d'avion avec Adient

Boeing crée une coentreprise spécialisée dans les sièges pour avions, Adient Aerospace, avec l'équipementier automobile Adient. La société aéronautique américaine a annoncé mardi 16 janvier la création d'une coentreprise spécialisée dans les sièges d'avion avec Adient. Baptisée Adient Aerospace la société devra développer, produire et vendre un portefeuille de sièges aux compagnies aériennes et aux sociétés de leasing. Adient sera l'actionnaire principal avec 50,01% contre 49,99% pour Boeing et le siège opérationnel d'Adient Aerospace sera implanté à Kaiserlautern, près de Francfort en Allemagne.

Plus de 50% de voitures vertes en Norvège!

Jacques Mauge, Président de la FIEV(*), est un ambassadeur convaincu du V.I.E. Conscient des synergies existantes avec le marché de l’automobile, il prévoit une demande toujours plus forte des entreprises du secteur dans les prochains mois. La Fédération des industries pour l’équipement des véhicules (FIEV) regroupe 4000 entreprises. On y dénombre de grands groupes tels Valeo, Faurecia et Plastic Omnium, mais également nombres PME et ETI innovantes.
Industrie du 15 au 19 Janvier 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 09:30 Industrie du 17 au 21 Septembre 2018

Vendredi 14 Septembre 2018 - 15:05 Industrie du 10 au 14 Septembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150422_121229
maraacid
cnd
20150226_100728
20150226_100815
20150226_100529