Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Industrie du 18 au 22 Décembre 2017

Veille Maraacid


Transformation du marché : Ford envisage de ne pas remplacer les Mondeo et Fusion

La décision de Ford, si elle est confirmée, fait suite à la disparition de nombreux modèles ou constructeurs du segment des berlines. Depuis le modèle a grandi pour devenir une berline full-size et a perdu beaucoup de vitesse dans un marché où la préférence va aux crossovers. Il aurait été plus judicieux de conserver des marques plus rationnelles avec des modèles dans les segments où ils sont les plus légitimes et les plus reconnus tout en suivant les évolutions des marchés et de la demande.

Agroalimentaire: La Banque mondiale apporte son soutien à l'agroalimentaire marocain

Conçu pour fournir un appui général, le programme de renforcement des chaînes de valeur agroalimentaires s’attachera à créer un environnement propice à la croissance du secteur agroalimentaire, ainsi qu’à lever les obstacles au développement de filières spécifiques. Le Conseil des administrateurs de la Banque mondiale (BM) a approuvé, mercredi, un projet visant le renforcement des chaînes de valeur agroalimentaires au Maroc, pour un montant total de 200 millions de dollars.

Cameroun : l’industrie textile locale plombée par les importations chinoises

L’industrie camerounaise de transformation textile peine à émerger. La Cotonnière industrielle du Cameroun (CICAM), qui détient le monopole de la production dans le pays, n’a que 5% des parts du marché local, qui est inondé de tissus en provenance de la Chine (82%) et de l’Afrique de l’Ouest (13%). Pourtant, le coton produit localement, par la Société de développement du coton du Cameroun (Sodecoton) notamment, est réputé de bonne qualité (350.000 tonnes par an).

Nestlé souhaite vendre ses activités américaines de confiserie début 2018

Nestlé, qui cherche à améliorer sa performance, prévoit de vendre ses activités américaines de confiserie durant le premier trimestre 2018. Nestlé prévoit de vendre ses activités américaines de confiserie durant le premier trimestre 2018. Le géant de l'agro-alimentaire prévoit de vendre ses activités américaines de confiserie durant le premier trimestre 2018. Nestlé avait indiqué en juin examiner ses options stratégiques pour ces activités qui représentent plus de 900 millions de dollars de chiffre d'affaires annuel.

Boeing et Embraer annoncent des discussions en vue d’un rapprochement

Les tractations dans le secteur aéronautique mondial se multiplient avec l’annonce jeudi de discussions entre les constructeurs aéronautiques américain Boeing et brésilien Embraer moins de trois mois après l’officialisation d’un partenariat entre l’européen Airbus et le canadien Bombardier. « Boeing et Embraer confirment aujourd’hui être en discussions sur un rapprochement de leurs opérations », ont indiqué les deux constructeurs dans un communiqué laconique diffusé en portugais puis en anglais.

PSA chamboule son comité exécutif après le rachat d’Opel

À compter du 1er février, le groupe PSA va mettre en place de nombreux changements dans son Comex, avec pour buts de meilleures performances en Chine et la reconstruction d’Opel Vauxhall. Avec le remaniement de son Comex, PSA veut favoriser l'intégration d'Opel/Vauxhall. Ça bouge au sein du comité exécutif du groupe PSA. À partir du 1er février 2018, c’est un vrai jeu de chaises musicales qui se mettra en place pour favoriser « la reconstruction des fondamentaux économiques d’Opel Vauxhall » et améliorer les performances en Chine.

La patron de BMW conteste celui de VW au sujet du Diesel

Volkswagen a donc décidé par la force des choses de prendre ses distances face au Diesel. C’est le fait du Dieselgate et de la tricherie qui a été découverte à propos des émissions polluantes. Cela dit, le Diesel reste encore majoritaire dans les ventes, même si sa part tend à diminuer. Ainsi en Allemagne, deux voitures sur trois vendues sont encore des Diesel. Selon le patron de BMW, Harald Krüger, l’industrie n’est pas du tout prête à abandonner cette motorisation, au contraire de ce que veut nous faire croire VW.

Equipementiers : Nouveau CA pour l’Amica

L’Association marocaine pour l’industrie et le commerce automobile (Amica) a révélé récemment la nouvelle mouture de son conseil d’administration (CA). Hakim Abdelmoumen, aux manettes de l’association depuis 2012, a été reconduit. Suite aux consultations qui ont eu lieu à l’occasion de son assemblée générale extraordinaire, en juillet dernier, et à la réunion du CA subséquente, tenue mi-décembre, l’Amica a renouvelé son bureau, mais aussi sa confiance au président sortant, Hakim Abdelmoumen, DG d’Induver Morocco, qui était en poste depuis 2012 et qui briguait un troisième mandat.

Tunisie : la Suisse ouvre la porte aux exportations agroalimentaires

La Suisse ouvre ses portes aux exportateurs tunisiens. Ce mardi 19 décembre 2017, une convention portant sur la facilitation des exportations tunisiennes vers la Suisse et les marchés voisins a été conclue entre la Tunisie et la Suisse. Selon les sources officielles, cet accord signé par le ministre tunisien du développement, de l'investissement et de la coopération internationale, Zied Laâdhari et l'ambassadeur de Suisse en Tunisie, Rita Adam, fait partie du programme suisse "Swiss Import Promotion Programme (SIPPO)" dont le but est de faciliter les importations en provenance de pays en transition tels que la Tunisie.

La Banque mondiale soutient un nouveau programme visant à déployer tout le potentiel du secteur agroalimentaire marocain

Alors que la production agricole marocaine a connu ces dernières années un essor remarquable grâce aux réformes ambitieuses menées dans le cadre du Plan Maroc Vert (PMV), le pays a aujourd’hui pour ambition de favoriser la croissance de ce secteur en améliorant la compétitivité de l’agro-industrie et l’efficacité des marchés agroalimentaires. Le Conseil des Administrateurs de la Banque mondiale a approuvé aujourd’hui un prêt de 200 millions de dollars pour soutenir ces efforts et permettre à ce secteur de se transformer plus rapidement, afin de générer davantage de valeur ajoutée et de mieux intégrer les petits et moyens producteurs et les PME. Le programme entend ainsi remédier à la fragmentation de la production et mettre en place des filières mieux intégrées.

Groupe Renault-Nissan : «Be as Good as… Ghosn»

On le pensait inamovible, mais il serait sur le départ au terme de son mandat actuel, qui prend fin en mai prochain. Carlos Ghosn, PDG du groupe Renault depuis près de 13 ans, devrait céder son trône, à en croire les infos d’un quotidien français qui n’a pas l’habitude de balancer des balivernes. Nous devons quelques précisions à nos lecteurs qui éprouvent des difficultés dans la langue de Clarkson («fellow countryman» de Shakespeare) : le titre ci-dessus est un détournement de l’expression anglaise «Be as good as gone», qui signifie en substance «être sur le point de disparaître».

Chiffres clés de l'industrie: Edition 2017 [France]

L’industrie manufacturière représente 10,2 % du PIB en 2016. Les principaux secteurs sont les industries agroalimentaires (19,8 % de la valeur ajoutée de l’industrie manufacturière), les biens d’équipement (13,9 %) et celui de la réparation, de l’installation et des produits manufacturés divers (13,8 %).

Un nouveau bureau pour l’Amica

L’Association marocaine pour l’industrie et le commerce automobile (Amica) dévoile les nouveaux membres de son conseil d’administration. Le nouveau bureau a été constitué conformément aux statuts de l’association et suite aux élections effectuées lors de l’assemblée générale extraordinaire du 6 juillet 2017 et de la réunion du conseil d’administration tenue le 15 décembre 2017. Ainsi la présidence de l’Amica est attribuée à Hakim Abdelmoumen d’Induver.

OBG : Des réformes structurelles sont nécessaires

L’Oxford Business Group vient de mettre en évidence, à travers la dernière édition du Business Barometer, le potentiel d’expansion industrielle du Royaume et les réformes nécessaires pour assurer un développement social et économique à long terme. Dans le cadre de son enquête, OBG a interrogé individuellement plus d’une centaine de hauts dirigeants d’entreprises de tous les secteurs industriels du pays afin d’évaluer le climat d’affaires au Maroc. C’est ainsi que 70% des chefs d’entreprises interrogés ont déclaré que leur entreprise était susceptible ou très susceptible de faire un investissement significatif au cours des 12 prochains mois.

Produits du terroir: Accélération de la valorisation dès 2018

Nouveaux packagings, labellisation, appui marketing et commercial, formation, accompagnement des groupements… Le Maroc parie sur les produits du terroir, un des piliers de l’économie solidaire. En atteste l’intérêt porté à sa valorisation et sa promotion tant au niveau national qu’international. «Depuis l’avènement du Plan Maroc Vert, nous assistons à une révolution au niveau des produits du terroir. Cette stratégie s’est traduite par une importante mise à niveau de coopératives et de groupements d’intérêts économiques. Nous insistons beaucoup sur la qualité, la traçabilité et le respect de l’étiquetage», fait valoir El Mahdi Arrifi, directeur général de l’Agence de développement agricole (ADA).

Algérie : montée en puissance de la production sidérurgique

L'Algérie serait sur la voie de décupler la production de son industrie sidérurgique. D'après le ministre algérien de l'Industrie et des mines, Youcef Yousfi, la production sidérurgique annuelle sera portée à 12 millions de tonnes à l'horizon 2020, contre 2,5 millions de tonnes enregistrées en 2016, grâce à l'entrée en exploitation des projets publics et privés en cours de réalisation. Ainsi, aux 3,5 millions de tonnes annuelles de capacité installées actuellement, sans le complexe El Hadjar, viendront s'ajouter les 8,5 millions de tonnes par an des projets en cours. Selon le ministre, si le complexe El Hadjar arrive à atteindre son niveau de production de 1,2 million de tonnes par an, la capacité globale prévue pourrait augmenter à 13,2 millions de tonnes par an en 2020.

Industrie : peut-on encore sauver et repositionner le textile – habillement ?

La dégradation du climat d’affaires et l’instabilité du cadre légal et réglementaire touchent à plusieurs secteurs. Le réveil devrait être brutal, notamment pour un secteur vital pour l’économie tunisienne comme celui de l’industrie. Ces sept dernières années le secteur a perdu environ 400 entreprises dont 113 sites de production industrielle en 2017. Ce qui vient de se produire est d’une extrême gravité. Cela signifie aussi autant de postes d’emplois et de points de croissance perdus.

Conjoncture. Une enquête du HCP conclut à une très bonne fin d'année

Le Haut-commissariat au plan (HCP) vient de publier sa note de conjoncture relatant les anticipations des chefs d’entreprises opérant dans le secteur secondaire - au titre du 4è trimestre 2017, ainsi que leur perception de l'activité au cours du 3è trimestre de cette année. Les détails par secteur. Cette enquête de conjoncture du HCP porte sur les secteurs des industries manufacturière, extractive, énergétique, environnementale, ainsi que la construction.

Une très bonne année 2017 pour le textile marocain

Les industriels du textile s’attendent à une année 2017 exceptionnelle en termes d’exportations. «Pour la première fois, on devrait atteindre entre 35 et 36 milliards de dirhams de chiffre d’affaires à l’export», a déclaré, à La Vie éco, Karim Tazi, président de l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (Amith). Rappelons qu’en 2016 les exportations étaient de 33 milliards de dirhams.

L’industrie automobile franchit un nouveau cap

Le Maroc peut se targuer, aujourd’hui plus qu’hier, de sa position de principale plateforme de construction automobile de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord. Après avoir accueilli des constructeurs de renom, dont Renault, PSA et tout récemment BYD (voir encadré), il veut désormais renforcer ce positionnement avec l’installation prochaine de 26 usines d’équipementiers automobiles. Les conventions relatives à ces projets ont été signées, lundi 11 décembre, devant SM le Roi. D’un coût global de 13,7 milliards de DH, ces plateformes devraient permettre la création de 11 556 emplois à l’horizon 2020. Elles devraient introduire de nouvelles spécialisations au Maroc, dont la production de jantes en aluminium, de tableaux de bord, de pare-chocs, de sièges ou encore de boîtiers électromécaniques.

Automobile : plus d'un milliard d'euros d'investissements annoncés au Maroc

Mohammed VI a paraphé lundi 11 décembre 26 conventions de partenariats, notamment avec les groupes français Renault et PSA Peugeot Citroën, en vue de l'implantation d'autant d'usines de sous-traitants. Une cérémonie de signature a été organisée lundi 11 décembre au palais royal de Casablanca afin d’officialiser la série de conventions d’investissements entre le Maroc et des constructeurs automobiles, au premier rang desquels les français Renault et PSA Peugeot Citroën, et des équipementiers, pour l’implantation de 26 usines de sous-traitants automobiles, représentant 1,23 milliard d’euros d’investissements.

OCP et Kribhco construiront prochainement une usine d'engrais en Inde

L’OCP et la société indienne "Kribhco" construiront prochainement en Inde une unité de production d'engrais, pour un investissement de 230 millions de dollars. L’Office chérifien des phosphates (OCP) et la société indienne Krishak Bharati Limited (Kribhco) lanceront prochainement les travaux de construction d’une unité de production d’engrais au niveau de l’Etat indien Andhra Pradesh, situé au sud du pays, en mobilisant un investissement de 230 millions de dollars.

Renault s'est lancé à la recherche du successeur de Carlos Ghosn

Carlos Ghosn ne restera pas éternellement à la tête de Renault. La marque au losange a entamé le processus de recherche d'un successeur pour son emblématique patron, Carlos Ghosn, dont le mandat arrivera à échéance lors de la prochaine assemblée générale en juin, indique le journal Les Échos dans son édition de jeudi.

BTP : les trois points clés de la transformation numérique

Le cabinet KPMG dévoile la nouvelle édition de son étude annuelle « Global construction survey », sur les tendances du secteur du BTP à travers le monde. A travers les réponses des 201 dirigeants, « l’innovation et la mutation générationnelle en cours nous semblent être les sujets les plus importants », décrypte Xavier Fournet, associé KPMG, responsable du secteur Infrastructures et construction. Ces préoccupations sont au cœur de la stratégie des entreprises, même si la parole ne se traduit pas encore tout à fait en acte.

Textile : L’année 2017 a été particulièrement dynamique grâce au Fast Fashion

Les professionnels s’attendent à un chiffre d’affaires à l’export de 35 à 36 milliards de DH. Les donneurs d’ordre européens se tournent vers des fournisseurs géographiquement plus proches. Les industriels du textile s’attendent à une année 2017 exceptionnelle en termes d’exportations. «Pour la première fois, on devrait atteindre entre 35 et 36 milliards de dirhams de chiffre d’affaires à l’export», a déclaré, à La Vie éco, Karim Tazi, président de l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (Amith). Rappelons qu’en 2016 les exportations étaient de 33 milliards de dirhams.

Zaghouan : 245 intentions d’investissement dans l’industrie et les services [Tunisie]

La direction régionale de l’Agence de Promotion de l’Industrie et de l’Innovation à Zaghouan (APII) a enregistré, depuis le début de l’année, 245 intentions d’investissement pour la réalisation de projets dans les secteurs de l’industrie et des services.Il a ajouté que les intentions d’investissement dans le secteur de l’industrie ont atteint une enveloppe de 350 millions de dinars qui permettra l’aménagement de 138 projets dont 23 totalement exportateurs (37 millions de dinars).Dans le secteur des services, le montant des intentions d’investissement s’élève à 13 millions de dinars et sera consacré à la réalisation de 107 projets, a précisé la même source.

Le groupe Volkswagen première entreprise au monde pour ses investissements de R&D

La Commission européenne vient de publier le classement annuel des 2 500 plus grandes entreprises réalisé par le Joint research centre (sur des données arrêtées au 31 décembre 2016). Pour la quatrième année consécutive, le groupe Volkswagen y arrive en tête avec un investissement R&D de 13,6 milliards d’euros, devant Alphabet (autrement dit Google) avec 12,8 milliards d’euros, Microsoft avec 13,3 milliards d’euros ou encore Samsung Electronics et Intel, un peu au-dessus de 12 milliards d’euros chacun. Apple est au 7e rang avec 9,5 milliards d’euros.

Bulletin de conjoncture - Novembre 2017 [Agence de Promotion de l'Industrie et de l'Innovation (Tunisie)]

Le mois de novembre 2017 a connu la déclaration de 243 projets correspondant à un montant d’investissement de 290.6 MD et des créations d’emplois au nombre de 4064. Par rapport au mois précédent durant lequel 305 projets, 338.3 MD d’investissement et 3926 emplois ont été déclarés, le mois de novembre 2017 a connu une baisse de 20.3% au niveau des projets à réaliser, une diminution de 14.1% au niveau des investissements déclarés et une hausse de 3.5% au niveau des emplois à créer.

Enquête trimestrielle de Conjoncture secteurs des industries extractive, manufacturière, énergétique, environnementale et secteur de la construction, Décembre 2017 [Haut Commissariat au Plan]

La présente note relate les principales appréciations des chefs d’entreprises telles qu’elles ressortent des enquêtes de conjoncture réalisées par le HCP au titre du 4ème trimestre 2017 auprès des entreprises opérant dans les secteurs des industries manufacturières, de l’extraction, de l’énergie, de l’environnement ainsi que dans celui de la construction.

Toyota souhaite vendre plus de 5,5 millions de véhicules électrifiés d’ici à 2030, dont 1 million de modèles zéro émission

Toyota Motor Corporation (Toyota) a dévoilé aujourd’hui ses projets de déploiement de véhicules électrifiés pour la décennie 2020-2030. La stratégie de Toyota en la matière s’oriente vers une nette accélération du calendrier de développement et de lancement des véhicules hybrides électriques (HEV, Hybrid Electric Vehicles), hybrides rechargeables (PHEV, Plug-in Hybrid Electric Vehicles), électriques à batteries (BEV, Battery Electric Vehicles) et à pile à combustible hydrogène (FCEV, Fuel Cell Electric Vehicles).

EQIOM : quatre activités au service de la construction durable

EQIOM regroupe quatre activités : production de ciments, de granulats, de bétons et traitement et valorisation de déchets. La production de bétons EQIOM Bétons compte plus de 100 sites de production de l’ouest à l’est de la France et possède un savoir-faire dans la construction, la rénovation et la maintenance de ses outils de production afin de mieux s’intégrer dans les territoires.

BTP : la croissance devrait ralentir en 2018, après une belle année 2017

La Fédération française du bâtiment (FFB) prévoit un ralentissement de la croissance dans le secteur du bâtiment en France en 2018 à cause du durcissement des dispositifs d'incitation fiscale et de la hausse des prix dans le logement neuf. Dans son point de conjoncture, la FFB dit mardi tabler sur une croissance de 2,4% de l'activité en volume l'an prochain, après +4,7% attendu sur l'ensemble de 2017. L'année qui s'achève a été marquée par une accélération régulière, puisqu'en septembre la FFB attendait encore une progression de 4%.

LafargeHolcim revoit sa structure de direction

LafargeHolcim, géant suisse des matériaux de construction, a annoncé vendredi une réorganisation de la structure de sa direction, avec notamment la nomination de deux nouveaux directeurs régionaux. Le conseil d'administration a voulu mettre en place une structure "davantage tournée vers les marchés et plus agile", a indiqué le groupe dans un communiqué, soulignant que "les pays auront la responsabilité de leurs résultats". De nombreux analystes s'attendaient à ce que le nouveau patron, Jan Jensich, procède à une réoganisation pour répliquer la formule qui avait contribué au succès de Sika.

Hausse des investissements déclarés dans l’industrie et les services jusqu'à novembre 2017

Les investissements déclarés dans l'industrie et les services sont en hausse pour les onze premiers mois de 2017. C’est ce qu’annonce, ce mardi 19 décembre 2017, l’Agence de promotion de l'industrie et de l'innovation (APII), qui vient de publier les données relatives à novembre 2017 en comparaison avec un an auparavant.

Anne Hidalgo rêve de voitures autonomes

La maire de Paris a fait le plaidoyer des voitures autonomes à l’occasion d’une rencontre avec les constructeurs automobiles. Son objectif est que cette technologie soit accessible au plus grand nombre à compter de 2024. Une navette autonome est actuellement en test dans le 12e arrondissement de Paris. Rouler en voiture autonome dans Paris sera bientôt une réalité. C’est tout du moins l’espérance d’Anne Hidalgo. La maire de Paris a manifesté son vif intérêt pour cette technologie lors d’une rencontre avec les constructeurs automobiles français et étrangers.

L’agroalimentaire marocain intéresse les Chinois

La mission de la délégation chinoise au Maroc a été organisée par le Centre de Commerce International (ITC) dans le cadre du programme EDEC qui vise à accompagner le développement des secteurs de l’agroalimentaire, des produits de la mer et du cuir. Lors de cette rencontre, présidée par Hassan Sentissi El Idrissi, président de l’ASMEX, les deux parties ont mis l’accent sur la nécessité de renforcer les rencontres et échanges pour amorcer des vis-à-vis sur le marché chinois. Des B2B entre la délégation chinoise et les membres de l’ASMEX ont été organisés également à cette occasion. L’association rappelle que l’étude réalisée en 2016 par l’ITC a ressorti que les ventes d’aliments importés ont connu une croissance spectaculaire au cours des dernières années en Chine.

Volvo Car France souhaite inventer la mobilité de demain et organise son premier Hackathon les 6 et 7 février 2018

Volvo, le constructeur automobile premium, investira le lieu de référence de l’innovation Française, Station F, pour organiser son tout premier Hackathon « Lighting the way », les 6 et 7 février prochains. La marque proposera à 50 start-up de réfléchir à la mobilité de demain en inventant de nouvelles solutions pour rendre la voiture plus utile aux gens. Les inscriptions en ligne sont ouvertes à partir du 18 décembre et pendant un mois.

ArianeGroup lance la production de la première Ariane 6, qui décollera en 2020

Un pas de plus vers le décollage d'Ariane 6 en juillet 2020 à Kourou. A l'issue de la revue d'industrialisation baptisée "Maturity Gate 6.2" qui s'est déroulée entre le 15 novembre et le 14 décembre, ArianeGroup, l'Agence spatiale européenne (ESA), le CNES ainsi que des experts indépendants ont pris la décision d'engager la production de la première Ariane 6 (version 62), qui doit être lancée en juillet 2020. "La revue a confirmé que la maturité de l'industrialisation d'Ariane 6 est suffisante pour lancer la production du premier lanceur, conformément aux objectifs du programme" , a expliqué ArianeGoup dans un communiqué publié lundi.

La Chine établira son premier centre de big data dans l'industrie de l'écran plat

Le premier centre chinois de big data dans l’industrie de l’écran plat sera construit dans la province du Hubei (centre), afin de stimuler le développement du secteur. Le centre sera établi dans le cadre de la coopération entre la China Video Industry Association et le Comité d’administration de la zone de développement de haute technique du lac de l’Est de Wuhan.

Industrie: Le Haut commissariat au plan se frotte les mains !

Selon un communiqué du Haut commissariat au plan parvenu à notre équipe de rédaction, l’indice de la production des industries manufacturières hors raffinage de pétrole a enregistré une hausse de 1,9% au cours du troisième trimestre 2017 par rapport à la même période de 2016. Le dernier trimestre de l’année 2017 s’annonce sous de bons auspices! Cette évolution résulte, notamment, de la hausse de l’indice de la production des «autres produits minéraux non métalliques» de 7,3% avec une augmentation de l’indice de la production du ciment de 8,2%, de celui des «industries chimiques» de 4,8%, de celui des «industries alimentaires» de 0,8%, de celui des « produits en caoutchouc ou en plastique » de 4,9%, de celui des «autres matériels de transport » de 7,0% et de celui des «produits métalliques» de 1,7%.

Comment réussir le repositionnement du secteur textile et habillement? [Tunisie]

Le secteur textile et habillement en Tunisie est un secteur stratégique et très sensible dans le tissu industriel du pays. Il est capable de créer 40 mille emplois, pendant trois ans, s’il franchit le marché américain et 15 mille emplois s’il se lance dans le marché algérien. Malgré les mesures exceptionnelles de relance et d’appui pour le secteur textile et habillement, prises par le gouvernement au mois de juin 2017, force est de constater l’absence d’indicateurs positifs qui pourraient amener à dire que ce secteur connaît une période de relance.
Industrie du 18 au 22 Décembre 2017


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 24 Septembre 2018 - 09:30 Industrie du 17 au 21 Septembre 2018

Vendredi 14 Septembre 2018 - 15:05 Industrie du 10 au 14 Septembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150422_121229
20150226_095904
20150226_101251
rofoof
maraacid
cnd