Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Industrie du 22 au 26 Octobre 2018

Veille Maraacid


Ingénierie automobile : Alten inaugure à Rabat son premier Centre d’excellence en Afrique

Ce nouveau centre permettra le développement de l’écosystème ESO (Engineering services outsourcing) au Maroc à travers la création de 550 emplois supplémentaires, principalement dans le domaine de l’automobile. Le leader mondial de l’ingénierie et du conseil en technologie Alten a procédé, vendredi dernier à Rabat, à l’inauguration d’un Centre d’excellence dédié à l’ingénierie automobile.

Algérie : pour revaloriser le produit local, le gouvernement décide la suspension des importations de marbre

Les importations de marbre en Algérie seront bientôt suspendues ! D'après le ministre algérien de l'Industrie et des mines, Yousef Yousfi, le pays va arrêter pour les deux prochaines années les importations du marbre. « L'Algérie avait un potentiel énorme, mais n'était pas exploité de manière à couvrir le potentiel du marché national, ce qui a contribué à la poursuite de l'importation de marbre» , a souligné le ministre dans une déclaration rapportée par Echouroukonline dans son édition arabophone du 23 octobre.

Industrie aéronautique: de nouveaux projets atterrissent à l’aéropôle de Casablanca

La première convention porte sur l’extension de l’unité industrielle de Ratier Figeac Maroc sur une superficie de 12.800 mètres carrés. Implantée à l’aéropôle de l’ONDA depuis 2012, la société Ratier Figeac Maroc est spécialisée dans l’assemblage et tests d’équipements aéronautiques. Depuis sa création, elle a investi plus de 9 millions d’euros et créé 140 emplois. La nouvelle unité de fabrication, objet de ladite convention, prévoit d’employer un effectif additionnel de 60 personnes.

Industrie automobile au Maroc : un secteur prometteur en plein essor

Le Royaume s’est érigé, au fil des années, en une plateforme mondiale d’exportation en industrie automobile, un secteur qui connaît un essor sans précédent séduisant de plus en plus de grands groupes étrangers. Avec un chiffre d’affaires de près de 70 milliards de dirhams (MMDH) en 2017 contre 40 MMDH en 2014, l’industrie automobile s’est placée en tête des secteurs exportateurs du Royaume qui est devenu le premier constructeur en Afrique du Nord et le deuxième au niveau du Continent africain.

Agroalimentaire : des investissements en chute libre depuis cinq ans

L'évolution du coût du travail en France bat des records. La part des charges dans une heure de travail atteint près de 33 % contre 26,5 % en Europe. - AFP Des taxes ciblées en hausse, des prix des matières premières élevés et des années de guerre des prix entre distributeurs ont laminé les capacités d'investissement des entreprises agroalimentaires.

L’Ania et Business France veulent relancer les exportations agroalimentaires

L’Ania et Business France ont fait stand commun au Sial pour la première fois cette année. « C’est une chance d’avoir le Sial en France », observe Christophe Monnier, responsable du secteur agro chez Business France : « dans de nombreux secteurs, les grands rendez-vous internationaux se déroulent dans d’autres pays ». C’était l’occasion de tenter de mobiliser une nouvelle fois l’agroalimentaire français sur les défis de l’export alors que les performances françaises s’avèrent assez décevantes en la matière depuis plusieurs années. 

Les ex-filiales de groupes étrangers : quelle vie après leur « marocanisation » ?

Alors que les ex-filiales d’investisseurs étrangers qui ont tiré un trait sur leur présence au Maroc après y avoir connu de grandes difficultés, ont eu beaucoup de mal à remonter la pente post-transmission à des entrepreneurs marocains à Bruesa Africa Construction. Le géant allemand du pneumatique Continental, dont la filiale General Tire Maroc (un moment le plus grand producteur de pneus en Afrique du Nord) vit un cauchemar de liquidation qui dure depuis 16 ans ou le conglomérat américain Steelcase qui n’a guère trouvé de meilleures issues que de réinjecter au cours des dernières années beaucoup de dizaines de millions de dirhams dans sa filiale marocaine pour couvrir les coûts de sa liquidation initiée en 2015, en sont de parfaites illustrations. 

La Somaca va doubler sa capacité de production

Pour répondre à la demande croissante de véhicules de la gamme Global Access, la Somaca atteindra une capacité de production de 160.000 véhicules à partir de 2022, annonce le groupe Renault Maroc. Aujourd’hui, la capacité de production annuelle de l’usine est de 80.000 véhicules.
 Ce doublement de la capacité de l'usine vient soutenir le plan d’accélération industriel initié par le ministère de l’Industrie, du Commerce, de l’Investissement et de l’Economie numérique, indique le Groupe.

Aéronautique : un taux d’intégration de 42% d’ici 5 ans

Le secteur aéronautique se porte bien et poursuit son envol. En 2017, il a enregistré un chiffre d'affaires de 1 milliard de dollars pour 15.500 d'emplois créés (10.000 en 2014). Pour l’année en cours, la dynamique des exportations ne se dément pas. A fin août, le chiffre d’affaires à l’export du secteur s’est établi à 8,76 milliards de dirhams contre 6,91 milliards de DH sur la même période en 2017, soit une augmentation de 26,9%.

Secteur aéronautique : L’allemand thyssenkrupp Aerospace investit au Maroc

Le groupe allemand thyssenkrupp Aerospace (44 implantations et 1 800 salariés dans vingt pays) ouvrira un nouveau site au Maroc d’ici la fin de l’année 2018. Il s’agira d’un « centre de traitement de matériaux et de logistique destiné à approvisionner intégralement nos clients locaux et de leur fournir les matériaux et services dont ils ont besoin », dévoile Patrick Marous, CEO thyssenkrupp Aerospace, dans un communiqué.

Industrie automobile : La Corée confie la formation africaine au Maroc

Un mémorandum d’entente triangulaire Maroc-Corée-Afrique a été signé ce vendredi à Rabat, ouvrant la voie à la formation de 53 managers et formateurs marocains et africains dans le secteur de l’industrie automobile au cours des quatre prochaines années. Le mémorandum, signé au cours d’une cérémonie présidée par le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Said Amzazi, et de l’ambassadeur de Corée du Sud au Maroc, Seong Dok Yun, vise à renforcer les capacités des ressources humaines de plusieurs pays, notamment du Maroc, le Cameroun, le Sénégal, la Côte d’Ivoire et la Tunisie, pour bâtir une industrie automobile africaine respectueuse des standards internationaux.
Industrie du 22 au 26 Octobre 2018


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 30 Septembre 2019 - 17:13 Industrie du 23 au 27 Septembre 2019

Lundi 23 Septembre 2019 - 09:26 Industrie du 16 au 20 Septembre 2019

Inscription à la newsletter







CND en photos
cnd
abh
rofoof
20150226_100815
maraacid
20150226_101251