Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Pauvreté et développement humain du 11 au 15 Décembre 2017

Veille Maraacid


L'organe disciplinaire du PCC révèle des affaires de corruption dans le travail de réduction de la pauvreté

L'organe suprême chargé du contrôle de la discipline du Parti communiste chinois (PCC) a publié jeudi les noms de responsables impliqués dans huit affaires de corruption liées au travail de réduction de la pauvreté. La Commission centrale de contrôle de la discipline (CCCD) du PCC a publié les noms de 27 responsables impliqués dans des affaires de corruption, dont le détournement de fonds destinés aux allocations, l'obtention frauduleuse d'allocations de subsistance ou de fonds destinés à la rénovation de maisons et le blocage de l'accès de villageois à l'aide sociale.

Salé s’attaque à l’analphabétisme 21% des habitants de la commune sont touchés par ce fléau

C’est dans ce sens que l’analphabétisme fut le noyau d’une rencontre organisée par l'Agence nationale de lutte contre l'analphabétisme (ANCLA) vouée à débattre des différents moyens pour faire face à ce phénomène, ainsi que la vision que porte la société civile sur ce sujet, plus précisément, dans la commune de Salé qui compte près de deux millions d’habitants dont 21% d’analphabètes. Les représentants de la commune de Salé entendent pallier ses manquements par l’instauration de différents projets dont le programme post-alphabétisation, programme de jeunes, le programme de lutte contre l'analphabétisme dans les mosquées du ministère des Affaires islamiques, le programme d'alphabétisation fonctionnelle (AF) dans le secteur de l'artisanat, de la pêche maritime et de l’agriculture.

Parlons climat : (III) Pognon, GIEC et Politiques publiques

De formation scientifique elle-même, elle n’hésita pourtant pas à inciter la Royal Society (Académie des Sciences britannique) à trouver une relation entre les températures et le CO2 et à balayer les incertitudes scientifiques qui apparaissaient : Ce n’est pas en reculant sur le nucléaire que la lutte contre les dérèglements climatiques s’accélérera. La cause mise en avant, les émissions anthropiques de CO2, semble bien fragile sur le plan scientifique tant la science climatique est encore jeune et nous réserve régulièrement des surprises.

Programme conjoint de réduction de la pauvreté dans la région de San Pedro: Des initiatives participatives et inclusives au profit des populations

L’objectif de cet atelier était de faire le bilan de mise en œuvre des activités du dudit Programme et d’apprécier les progrès enregistrés vers l’attente des résultats escomptés. S.E.M Luis Prados, Ambassadeur d’Espagne en Côte d’Ivoire, a salué ledit Comité pour le travail abattu dans le cadre de la réduction de la pauvreté et dit être satisfait des résultats présentés au cours de cette rencontre. Selon lui, le travail engagé par celui-ci est louable, dans la mesure où il participe à réduction de la pauvreté et les inégalités dans les communautés et les groupes vulnérables de la région.

Transition énergétique, quelles solutions et aides pour alléger la facture ?

En effet, la précarité énergétique touche 12 millions de personnes en France selon l’Observatoire national de la précarité énergétique-ONPETOUS les foyers dont le revenu fiscal de référence annuel (qu’on déclare aux impôts) ne dépasse pas 2 175 euros (2 420,70 euros dans les DOM-TOM) peuvent demander ces tarifs sociaux à leurs fournisseurs d’électricité et/ou de gaz. - les aides de l’ANAH à la rénovation énergétique notamment à destination des propriétaires bailleurs afin de ne pas mettre leurs locataires en situation de précarité énergétique, également à destination des copropriétés fragiles et des propriétaires occupants.

M. Seydou Guèye, Secrétaire général du Gouvernement, Porte-parole: " le ministre de l'élevage a expérimenté des mécanismes qui ont permis de contribuer à la lutte contre la pauvreté..."

Le Premier ministre, Monsieur Mahammed Boun Abdallah DIONNE a présidé ce mercredi 14 décembre 2017, une réunion interministérielle consacrée au financement de l’élevage et qui a réuni tous les acteurs du secteur notamment, les structures de l’Etat, les institutions financières, partenaires techniques et financiers, les sociétés privées, les acteurs institutionnels et les professionnels de l’élevage. Ainsi, pour renforcer cette tendance, le Premier ministre a indiqué l’urgence à mettre en œuvre des mesures efficaces, pour lever toutes les contraintes liées au financement du secteur de l’élevage, et consolider les acquis des projets et programmes en cours. 5) Le renforcement des infrastructures d’appui à la production ;

L'administrateur du PNUD salue l'expérience chinoise dans la réduction de la pauvreté

Le nouvel administrateur du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), Achim Steiner, a fait l'éloge de l'expérience chinoise dans la réduction de la pauvreté et a exprimé l'espoir de renforcer la coopération entre la Chine et le PNUD.Ces propositions permettront à la Chine de mener une coopération étroite avec d'autres pays, a ajouté M. Steiner. "Au cours des six derniers mois, le PNUD a reçu 17 millions de dollars de la Chine pour soutenir des projets post-catastrophes au Népal, au Bangladesh, au Pakistan et aux Caraïbes", a poursuivi M. Steiner.

La moitié de la population de la planète n'a pas accès aux services de santé essentiels (OMS et Banque mondiale)

La moitié de l’humanité n’a pas accès aux services de santé essentiels. C’est le principal constat du nouveau rapport de la Banque mondiale et de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) publié mercredi à l’occasion de l’ouverture à Tokyo du Forum mondial de la couverture sanitaire universelle 2017.« La couverture sanitaire universelle (CSU) permet à chacun d’obtenir les services de santé dont il a besoin, quand et là où il en a besoin sans avoir à supporter d’importantes difficultés financières », a souligné le chef de l’OMS.

La Banque mondiale et le Rwanda signent un accord de financement pour développer et améliorer les services d’électricité

Cette opération intègre les enseignements tirés des activités actuelles ou passées de la Banque mondiale dans le secteur de l’énergie au Rwanda, dont notamment deux projets en cours d’exécution, portant sur le développement de l’accès à l’électricité (EASSDP) et le renforcement du secteur de l’électricité (RESSP). « La Banque mondiale se réjouit d’être un partenaire stratégique du gouvernement dans le secteur énergétique. À l’issue de cette série d’opérations, le pays devrait être en mesure de diminuer progressivement les transferts publics en direction du secteur énergétique », explique Yadviga Semikolenova, économiste senior spécialisée dans l’énergie et chef d’équipe du projet à la Banque mondiale.

Soudan du Sud : l’ONU demande près de 2 milliards de dollars pour venir en aide aux personnes en détresse

La communauté humanitaire au Soudan du Sud a lancé mercredi un appel de 1,72 milliard de dollars pour fournir une assistance vitale à 6 millions de personnes.Quatre ans de conflits au Soudan du Sud ont contraint environ 4 millions de personnes à fuir leurs foyers. La poursuite des combats dans certaines parties du Soudan du Sud a accru les taux de faim et de malnutrition.

Le Maroc déterminé à partager son expérience en matière d'habitat avec les pays africains

L'habitat et le développement urbain et spatial est un sujet qui revêt un caractère stratégique et qui demeure intimement lié au projet marocain de développement, a souligné M. El Othmani qui intervenait à l'ouverture d'une conférence internationale sur le thème "Habitat, développement urbain et régionalisation: Défis de la durabilité et enjeux de la gouvernance territoriale de l'action publique".Lors de cette rencontre organisée à l'occasion du dixième anniversaire de la holding Al Omrane, le Chef du gouvernement s'est félicité des efforts déployés en vue d'assurer un habitat salubre aux citoyens, de diversifier l'offre en logement et d'en faciliter l'accès pour les catégories vulnérables, déplorant, toutefois, la persistance des défis liés au logement insalubre, aux bidonvilles et aux constructions menaçant ruine.

Climat, Un enjeu intergénérationnel

la réussite de ce sommet, appelé à devenir régulier, est ailleurs. Emmanuel Macron l’a rappelé dans son allocution, le défi est en train d’être perdu. Parce que les engagements pris ne sont pas respectés, on n’a pas vu la couleur des milliards de dollars qui devaient financer la transition écologique dans les pays pauvres.Il ne faut pas oublier que ce combat ne sera gagné que si ONGs, Système financier, entreprises, mais surtout citoyens en sont convaincus. C’est d’ailleurs le message de ce sommet de Paris, la responsabilité de tout un chacun pour éviter la catastrophe prévue, dans l’unanimité par les scientifiques.

"Le secteur des assurances est l’un des plus impactés par les risques climatiques"

En marge du Moroccan Sustainable Insurance Day, Hassan Boubrik, président de l'Autorité de contrôle des assurances et de la prévoyance sociale (Acaps), est revenu sur les enjeux inhérents à l’assurance durable au Maroc.L’objectif recherché à tra­vers cet instrument est de faciliter le financement de la part du secteur des assurances de la stratégie nationale du développement durable. L’ACAPS, qui mettra en place un dispositif réglementaire susceptible de susciter une plus forte implication du secteur des assurances dans le développement durable, travaille également avec le Forum de l’assurance durable.

Afrique : près de 82% de la population sans protection sociale

Près de 82 % de la population du continent africain vit sans protection sociale, un obstacle significatif à l’éradication de la pauvreté et la réduction des inégalités, indique un rapport de l’Organisation internationale du travail (OIT), rendu public mercredi. Le nouveau rapport montre que des ‘’ efforts massifs restent nécessaires pour garantir que le droit à la sécurité sociale devienne une réalité pour tous, surtout en Afrique où seuls 18 % de la population est couverte par au moins une prestation.’’

CNSS : La généralisation de la couverture sociale des Indépendants, un grand tournant

La loi 98.15 relative au régime de couverture médicale obligatoire des travailleurs non-salariés a été adoptée par le Parlement en juin 2017 et publiée au Bulletin Officiel au mois de juillet dernier.En conséquence, la population des indépendants, contribuant elle-même, ne sera pas dans la relation triangulaire, Salariés-Employeurs-responsables et CNSS.Et, concernant le régime de retraite des indépendants, non seulement il relève des plus modernes, mais surtout les cotisations de ces nouveaux bénéficiaires ne seront plus soumises à l’obligation d’être gérés par la CDG, comme c’est le cas de la retraite des salariés, rémunérée à un taux d’intérêt fixe et faible.

Chômage au Maroc : Un taux en régression, mais…

Le chômage est bien plus élevé chez les jeunes et touche fortement les diplômés, notamment ceux du supérieur, en enregistrant une tendance haussière depuis 2010, a noté l’étude, indiquant qu’après avoir atteint un seuil inférieur en 2010 (31,3%), le taux de chômage des 15-24 ans urbains repart à la hausse en touchant 41% de cette dernière catégorie en 2016. Le taux de chômage des diplômés est probablement dû aux difficultés à entrer dans le marché du travail, qui est la principale raison du chômage pour 66,9% des hommes diplômés du supérieur, alors que pour les hommes ayant un niveau faible d’éducation, l’arrêt de l’activité est la principale raison.Celle-ci précise que la situation est encore beaucoup plus dégradée pour les chômeurs les plus diplômés, le chômage de longue durée touchant 82% des femmes et 72% des hommes.

Les ménages modestes écrasés par le poids des dépenses de logement

Les 10 % les plus modestes consacrent 42 % de leurs revenus au logement, soit quatre fois plus que les 10 % les plus aisés. Poids des dépenses de logement selon les revenus. Parmi les 25 % les moins riches, les ménages propriétaires consacrent 18,7 % de leurs revenus au logement.

100% de la taxe sur les transactions financières doivent être utilisés pour lutter contre la pauvreté et le changement climatique

Si Emmanuel Macron a bien réitéré son engagement ferme d'atteindre les 0,55% de la richesse nationale alloués à l'aide au développement d'ici à 2022, contre les 0,38% actuels, cette ambition est pour l'instant encore loin de se refléter dans le projet de loi de finances pour l'année prochaine. Les recettes de la taxe sur les transactions financières, pourtant pensée et conçue comme une taxe solidaire, ne sont aujourd'hui fléchées qu'à hauteur de 50% vers le budget de lutte contre l'extrême pauvreté et le changement climatique.Cette affectation de 100% des revenus de la taxe sur les transactions financières au budget d'aide au développement de la France permettrait de dégager 700 millions d'euros supplémentaires par an pour financer en urgence l'accès à l'éducation, l'adaptation des pays les plus pauvres au changement climatique ou encore l'accès aux services essentiels dans la région du Sahel.

Quand la pauvreté et la violence "se liguent" contre les femmes - Le360.ma

En 2016, 4.603 femmes issues de milieux défavorisés ont été victimes de diverses violences. Assabah, qui cite, dans son édition de ce jeudi 14 décembre, les conclusions du 7ème rapport de "Ouyoune Nissaiya" (Yeux au féminin), un observatoire qui regroupe plusieurs ONG et dispose de ses propres centres d'écoute, rapporte que 4.603 femmes ont été victimes de violences, sur un total de 14.724 occurrences de cas de violences. Selon Najat Razi, militante associative qui présentait ledit rapport, vendredi dernier, à Casablanca, aucune avancée n'a été notée en matière de lutte contre les violences faites aux femmes.

Climat : Des décisions sans précédent au Sommet de Paris

Deux banques de développement, 5 alliances représentant plus de 450 signataires issus de 94 pays, et 47 entreprises s’engagent pour créer une plateforme d’incubation de projets, avec l’objectif de faire naître et de financer 100 projets en Afrique sur les 5 prochaines années, dans les domaines de l’eau et du changement climatique. FINANCEMENTS CLIMAT alors que le 5ème engagement concerne l’ OBJECTIF ZERO EMISSION. Cette initiative est menée par les Iles Marshall et la Nouvelle Zélande et la coalition Towards Carbon Neutrality, laquelle regroupe aujourd’hui 33 nouveaux acteurs – pays, régions et entreprises. Coalition des philanthropes et fondations pour les financements climat et adaptation : Une quinzaine de philanthropes lancent une task-force de mobilisation de la philanthropie pour contribuer à la mise en œuvre l’Accord de Paris en partenariat avec les banques de développement et les investisseurs privés.

Le nerf de la guerre climatique - Make Paris Great again !

En effet, dans le cadre de l’Accord de Paris, les pays avaient soumis un document, dans lequel, chacun d’eux expliquait comment il comptait contribuer à la baisse du réchauffement climatique. Mardi 11 décembre 2017, au siège de l’UNESCO Paris, un évènement organisé par CliMates ; UNESCO/MOST ; IAAI, s’est intéresséà comment on pourrait améliorer le financement climatique à travers les jeunes et l'éducation.Cependant, certains acteurs climatiques américains ont démontré leur volonté de poursuivre leurs efforts pour la mise en œuvre de l’Accord de Paris, notamment le « United states climates alliance » et les collectivités locales à travers « Climate Mayors ».

Annonces du Groupe de la Banque mondiale au One Planet Summit

Le Groupe de la Banque mondiale et les activités en amont du secteur pétrolier et gazierv) IFC s’emploiera à définir une norme mondiale sur les obligations vertes, semblable aux Principes d’Équateur, pour favoriser le développement du marché de ces obligations dans le but de mobiliser des financements privés destinés au secteur climatique. Pour stimuler l’écologisation du secteur financier, le Groupe de la Banque mondiale collaborera avec le Sustainable Banking Network (SBN) pour apporter un appui technique à l’élaboration et à la mise en œuvre de feuilles de route pour le financement durable dans six pays.

SM le Roi prend part à Paris aux travaux du Sommet international sur le climat ”One Planet Summit”

SM le Roi prend part à Paris aux travaux du Sommet international sur le climat ”One Planet Summit”SM le Roi Mohammed VI, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan a pris part, mardi après midi à Paris, aux travaux du Sommet international sur le climat ''One Planet Summit". L’élan de dynamisme du Royaume en faveur de la question climatique s’est consolidé après la COP de Paris, de Marrakech et celle de Bonn sous présidence Fidjienne par des initiatives et des prises de positions courageuses dans le but de mobiliser l’effort mondial en matière de lutte contre les changements climatiques, notamment les financements requis afin de mener les actions concrètes à la mesure des périls qui guettent la planète.

Tunisie-Climat : 9 milliards d’euros pour les pays sud-méditerranéens voisins de l’UE

Ils s’inscrivent dans le cadre du plan d’investissement extérieur de l’UE, qui a été adopté en septembre pour stimuler les investissements climatiques dans les pays partenaires en Afrique et dans le voisinage européen. Le plan d’investissement extérieur vise à mobiliser un total de 44 milliards d’euros d’investissements d’ici 2020 grâce au Fonds européen pour le développement durable. Le plan initial de 9 milliards d’euros a été dévoilé mardi par Miguel Arias Cañete, Commissaire européen pour le Climat et l’Energie qui a expliqué que les investissements en faveur du climat cibleront trois domaines.

Tunisie-BCE : « Nous avons besoin de 20 milliards $ pour réaliser nos objectifs climatiques »

La Tunisie compte parmi les pays les plus vulnérables dans le bassin méditerranéen aux changements climatiques, a déclaré le président de la République, Béji Caid Essebsi, dans son discours mardi au sommet international sur le climat “One Planet Summit” à Paris.Exposant les objectifs ambitieux de la Tunisie dans les domaines de l’atténuation des gaz à effet de serre, de l’adaptation aux changements du climat ainsi que ses besoins relatifs au renforcement des capacités, de transfert des technologies et en moyens financiers, il a affirmé que ” ces objectifs requièrent un investissement d’environ 20 milliards US$ sur la période 2015-2030, dont la Tunisie ne pourrait pas s’acquitter en comptant uniquement sur ses propres moyens. BCE a appelé à cet effet « nos amis et partenaires à soutenir nos efforts tendant à transformer notre économie en économie bas-carbone et réduire notre vulnérabilité face aux changements climatiques”.

One Planet Summit : le chef de l’ONU appelle les pays riches à maintenir leurs engagements

Organisé le 12 décembre à Paris à l’initiative du président français, Emmanuel Macron, du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres et du Président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, le sommet réunit chefs d’Etat, secteurs publics et privés pour un engagement plus fort et plus concret du monde de la finance.Afin d’honorer les engagements pris il y a deux ans à Paris, les investissements dans l’action climatique doivent se compter en milliers de milliards, a pour sa part rappelé le Président de la Banque Mondiale.La mise en œuvre de l’Accord de Paris exige de nouveaux mécanismes de financement notamment pour les pays en développement qui comme l’a souligné le Secrétaire général « ne sont pas responsables du problème auquel ils ont à faire face, et ce n’est donc que justice que les pays développés les aident à mener ce combat ».

Action climatique : l'ONU appelle à aider les pays en développement à hauteur de 100 milliards de dollars par an jusqu'en 2020

12 décembre 2017 – Deux ans après l'historique Accord de Paris, conclu à l'issue de la COP21 en 2015, la question du financement de la lutte contre le changement climatique est au centre du One Planet Summit.Organisé le 12 décembre à Paris à l'initiative du Président français, Emmanuel Macron, du Secrétaire général de l'ONU, António Guterres et du Président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, le sommet réunit chefs d'Etat, secteurs publics et privés pour un engagement plus fort et plus concret du monde de la finance.Afin d'honorer les engagements pris il y a deux ans à Paris, les investissements dans l'action climatique doivent se compter en milliers de milliards, a pour sa part rappelé le Président de la Banque Mondiale.

Le sommet international sur le climat (One planet summit) à Paris

La participation distinguée de SM le Roi au Sommet du climat (One Planet Summit) traduit un engagement national et se fonde sur une vision continentale du Souverain en matière de lutte contre le changement climatique, a affirmé mardi le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, M. Nasser Bourita.Douze engagements internationaux en matière de lutte contre les effets du changement climatique ont été annoncés mardi dans le cadre du sommet international sur le climat « One planet summit », organisé à l'initiative du président français Emmmanuel Macron.Dans le cadre des engagements internationaux du sommet international sur le climat One Planet summit, tenu mardi à Paris, il a été annoncé la création d’un observatoire spatial pour le climat, une initiative soutenue par plusieurs pays dont le Maroc.

L'Assemblée générale proclame le 12 décembre Journée de la couverture sanitaire universelle

Au cours du débat sur la santé mondiale et la politique étrangère mardi, l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté deux résolutions par consensus, l'une invitant à célébrer chaque 12 décembre la « Journée internationale de la couverture sanitaire universelle » et l'autre encourageant à s'occuper de la santé des plus vulnérables.Dans la foulée, l'Assemblée a décidé de proclamer le 12 décembre, « Journée internationale de la couverture sanitaire universelle » et invite les États membres et les autres parties prenantes à célébrer la Journée comme il se doit et dans le respect des priorités nationales, afin de faire mieux comprendre la nécessité de disposer de systèmes de santé solides et résilients et d'une couverture sanitaire universelle.

The State of the World’s Children 2017: Children in a Digital World

As the debate about whether the internet is safe for children rages, The State of the World’s Children 2017: Children in a Digital World discusses how digital access can be a game changer for children or yet another dividing line. The report represents the first comprehensive look from UNICEF at the different ways digital technology is affecting children, identifying dangers as well as opportunities. It makes a clear call to governments, the digital technology sector and telecom industries to level the digital playing field for children by creating policies, practices and products that can help children harness digital opportunities and protect them from harm.

L'UNICEF veut une meilleure protection pour les enfants dans un monde numérique

Le rapport, intitulé "La situation des enfants dans le monde 2017 : Les enfants dans un monde numérique", explore les avantages que peut offrir la technologie numérique aux enfants les plus défavorisés et, plus particulièrement, à ceux qui grandissent dans la pauvreté ou sont touchés par des crises humanitaires: meilleur accès à l'information, développement de compétences utiles dans un environnement de travail numérique et offre d'une plateforme leur permettant d'échanger en ligne et de faire connaître leurs points de vue, énumère l'UNICEF. Le rapport souligne, par ailleurs, qu'Internet accroît la vulnérabilité des enfants aux risques et dangers: utilisation de leurs informations personnelles à mauvais escient, accès à des contenus nuisibles et intimidation en ligne.

Sità't présenté, le plan de lutte contre la pauvreté est critiqué

Dans son Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale, présenté dimanche, Québec augmente significativement les prestations de base des personnes assistées sociales qui ont une contrainte sévère à l’emploi. Le plan d’action, présenté à Québec par le premier ministre, Philippe Couillard, et le ministre Blais comporte un total de 43 mesures ciblant essentiellement les personnes seules et les couples sans enfant. Le ministre Blais a défendu dimanche soir la mesure favorisant les bénéficiaires de l’aide sociale ayant une contrainte sévère à l’emploi.

Pauvreté : 61% d'enfants vivent dans la précarité au Congo

La représentante de l’Unicef au Congo, Micaela Marques De Sousa a, quant à elle, souligné : « derrière les résultats obtenus ces dernières décennies au Congo, il y a encore des milliers d’autres enfants qui attendent de pouvoir aller à l’école, recevoir les soins, être protégés de la violence, de l’exploitation, de la maltraitance. Ce deuxième rapport souligne que le gouvernement a accompli de réels progrès dans les domaines du droit à la protection, à l’éducation et à la survie. Au regard de nombreux défis à relever dans le cadre de la protection de l’enfant au Congo, la représentante de l’Unicef a renouvelé l’engagement de son institution en collaboration avec les agences du système des Nations unies, ainsi que les partenaires au développement, à accompagner les efforts du gouvernement, dans la mise en œuvre des politiques et programmes sectoriels amis des enfants, l’application de la convention relative aux droits de l’enfant et la poursuite des Objectifs de développement durable.

Note d’information du haut-commissariat au plan à l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées 3 décembre 2017

A l’occasion de la journée internationale des personnes handicapées, le Haut-Commissariat au Plan rappelle que le nombre de personnes en situation d’handicap s’élevait en 2014 à 1.703.424 personnes, avec un taux de prévalence de 5,1% au niveau national.

Préservation des ressources en eau: alliance entre BMCE Bank of Africa, l'AFD et la BEI

Pour sa part, le Directeur de l’AFD au Maroc, Eric Baulard, s'est dit "très heureux de poursuivre notre coopération avec BMCE Bank of Africa au travers de cette initiative innovante et d’accompagner, en collaboration avec la BEI, notre partenaire dans sa démarche de finance durable".L’appui financier de l’AFD sera complété d’un appui technique sous la forme d’une enveloppe d’assistance technique de 300.000 euros, destinée au renforcement de l’offre de financement et des capacités de BMCE Bank of Africa dans le secteur de l’eau, note le communiqué."Nous sommes heureux de renouveler notre partenariat avec BMCE Bank of Africa et l’AFD en faveur de l’Action Climat et de la protection de l’eau au Maroc.

Dévoilement du Pan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale: « Ceci n’est pas un plan de lutte à la pauvreté »

Dévoilement du Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale: « Ceci n’est pas un plan de lutte à la pauvreté » « Un vrai plan de lutte à la pauvreté ne devrait laisser personne derrière. Partager la publication "Dévoilement du Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale: « Ceci n’est pas un plan de lutte à la pauvreté »"

Le revenu minimum garanti figurerait au plan de lutte contre la pauvreté québécois

Le plan d’action gouvernementale pour l’inclusion économique et la participation sociale aurait comme objectif de sortir près de 100 000 québécois de la pauvreté. Il se demande si le gouvernement n'est pas en train de « trahir » l'esprit de la Loi visant à lutter contre la pauvreté et l'exclusion sociale en misant uniquement sur l'incitation au travail. Mais avec tous ces parcours difficiles qui les mènent jusqu’à [la pauvreté], c’est évidemment l’insertion sociale qui précède l’insertion à l’emploi.

Les objectifs d’apprentissage « pour tous » doivent inclure les enfants en situation de handicap

D’après de nouveaux travaux (a) menés par la Banque mondiale et le Partenariat mondial pour l’éducation (GPE), l’écart entre enfants handicapés et non handicapés s’est largement creusé au fil du temps. La Banque mondiale soutient l’insertion des enfants handicapés par le biais de projets de financement, de services-conseils et de travaux analytiques. Dans le cadre d’un programme d’appui à l’intégration scolaire des enfants handicapés, la Banque mondiale a soutenu l’expérimentation de méthodes innovantes afin de promouvoir la scolarisation d’enfants jusqu’ici exclus des établissements d’enseignement ordinaire.
Pauvreté et développement humain du 11 au 15 Décembre 2017


Dans la même rubrique :
< >
Inscription à la newsletter







CND en photos
abh
20150226_095904
rofoof
20150226_100815
20150422_121229
20150226_100556