Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Pauvreté et développement humain du 12 au 16 Novembre 2018

Veille Maraacid


INDH : 46 millions de DH mobilisés pour la province de Laâyoune

Le comité provincial de développement humain (CPDH) de Laâyoune a approuvé, mercredi, le projet de construction d'un marché modèle pour les marchands ambulants, dont le coût total est estimé à 46 millions de dirhams. Approuvés lors d'une réunion présidée par le Wali de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Laâyoune, Yahdih Bouchaab, ces projets de l'Initiative nationale pour le développement humain (INDH) visent à soutenir les actions à fort impact sur la dynamique socio-économique au niveau de l'ensemble des communes rurales et urbaines de cette partie du Royaume.

Le développement humain au Maroc est loin d'être satisfaisant : Le classement PNUD en dit long

Tout d'abord, ledit Institut s'est appuyé sur le dernier rapport du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) afin de souligner que le Royaume occupait la 123ème place sur 189 pays en matière de développement humain. Alors que pour les pays à développement moyen, cet indicateurs se chiffre à 6,7 et 12,2 années pour les pays à développement humain très élevé, la moyenne marocaine ne dépassait guère les 5,5 années en 2017.

Lutte contre le changement climatique : l’AFAC, une initiative de la Banque africaine de développement, entend doper les investissements écologiques en Afrique

Composé d’investisseurs, de prêteurs, de régulateurs et d’assureurs, acteurs clés du secteur financier en Afrique, le comité de pilotage de l’AFAC s’est ainsi réuni pour ratifier les principes directeurs qui sous-tendent cette nouvelle initiative de la Banque africaine de développement, destinée à accroître sensiblement le volume des financements climatiques en faveur du continent.C’est face à une salle comble, que le vice-président de la Banque africaine de développement chargé de l’électricité, de l’énergie, du climat et de la croissance verte, Amadou Hott, a ouvert la séance, soulignant combien la Banque est en première ligne dans la lutte contre le changement climatique en Afrique : « Nous nous sommes engagés à ce que 40 % de tous nos investissements aient une dimension “changement climatique” d’ici à 2020.

L’ONU appelle à aider le Sahel à faire face au changement climatique

Incendies de forêts en Californie : l’ONU solidaire des États-UnisLa majorité des villes du monde fortement exposées aux catastrophes naturelles, prévient l'ONUPrès de trois villes sur cinq dans le monde, comptant au moins 500.000 habitants, sont exposées à un risque élevé de catastrophe naturelle, met en garde le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DESA) dans son dernier rapport intitulé « Les villes du monde en 2018 ».

L’ONU et les Jeux olympiques de Tokyo 2020 vont promouvoir les objectifs de développement durable

L’Organisation des Nations Unies et le Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Tokyo (Tokyo 2020) ont décidé de travailler ensemble pour favoriser la réalisation des objectifs de développement durable de l’ONU.En juin dernier, un haut-responsable des Nations Unies sur la question des droits de l’homme avait estimé, lors d’une visite au Japon, que les Jeux olympiques et paralympiques de 2020 pouvaient être une excellente occasion pour le pays de faire des progrès sur toute une série de questions relatives aux droits de l'homme, y compris sur les questions LGBTI (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, intersexes).

Le Maroc abrite la 4ème édition du Sommet Humanitaire Panafricain

Sous le thème, « l’Afrique, Ma maison », cette quatrième édition coïncide avec le 63 ème anniversaire de l’Indépendance du Royaume du Maroc et vient donc réaffirmer les efforts du pays en Afrique engagés depuis les années 50 du siècle dernier en tant que membre fondateur de l’OUA. Plus de 150 participants en provenance de plus de 40 pays africains seront réunis pendant deux jours de débat et d’échanges.Les activités du Sommet porteront sur de nombreux thèmes constituant la base de la vision stratégique des Objectifs de Développement Durable (ODD) des Nations Unies de 2030 et l’Agenda 2063 de l’Union Africaine, à savoir la migration, le genre, la participation des jeunes et des femmes au développement et à la paix, ainsi que l’éducation, l’emploi et le changement climatique.

ODD : 2 régions du Sahara championnes du Maroc

Par ailleurs, l’étude fait remarquer que les régions Drâa-Tafilalet et Béni Mellal-Khénifra peinent à s’inscrire dans une réelle dynamique de convergence leur permettant de rattraper le gap qui les séparent des régions performantes.La construction de l’ISODD a mis à contribution une batterie de 56 indicateurs pour mesurer l’état d’avancement des régions au regard des 11 objectifs de développement durable et ce, dans la limite des informations disponibles selon le découpage en 12 régions. L’approche adoptée pour la construction de cet indice repose sur la méthode de scoring qui permet de comparer et classer les 12 régions du Royaume et capter la dynamique de convergence des régions marocaines par rapport à ces objectifs.

Déficit pluviométrique de plus de 80 mm : Risque d’insécurité alimentaire à Bakel

C’est du moins l’avis du Service régional du développement rural qui a alerté l’opinion sur cette situation «aggravante» qui tire cette zone vers une insécurité alimentaire à la fin de l’hivernage, si la situation ne changeait pas. Pour Sada Ly, Directeur régional du développement rural (Drdr), à la date du 9 août, toutes les zones de Bakel ont enregistré des déficits pluviométriques avec un pic de 82 mm noté dans la zone de Kéniéba. Il est en train d’être noté une bonne levée des semis dans beaucoup d’autres zones de la région.

Le système de protection sociale doit répondre aux aspirations des citoyens

Il a ainsi jugé nécessaire de réformer le système de protection sociale, de renforcer les programmes, de coordonner entre les différents intervenants et de consolider la gouvernance, rappelant qu'une réunion de la Commission interministérielle de pilotage de la réforme du système de protection sociale a été consacrée le 12 septembre dernier à ces différentes questions.Ces assises de deux jours, organisées sous le thème « Ensemble pour un système intégré et pérenne de la protection sociale », sont initiées par le ministère délégué chargé des Affaires générales et de la gouvernance.Au menu de ces assises sur la protection sociale, organisées deux jours durant dans le cadre d'un partenariat entre différents départements ministériels et établissements publics concernés, avec le soutien de l'Union européenne et de l'Unicef, figurent deux séances plénières sur la « Protection sociale au Maroc: Acquis et défis » et « Gouvernance, ciblage et financement de la protection sociale ».

Hausse du prix du pétrole : l'engrenage vers la pauvreté par l'effondrement du pouvoir d'achat

Le contexte de l’augmentation du prix du pétrole va aggraver la situation des Français dits précaires ou fragilisés et les entraîner dans une situation de pauvreté critique.

Positionnement du Maroc à l’international : L’IRES livre son analyse sur le développement humain au Maroc

Le Maroc occupe la 123ème place sur 189 pays en matière de développement humain, selon le rapport 2018 du PNUD. L’IRES note à ce sujet que le positionnement du Maroc reste principalement affecté par la durée de scolarisation des Marocains qui n’est en moyenne que de 5,5 années en 2017 contre 6,7 années pour les pays à développement moyen et 12,2 années pour les pays à développement humain très élevé. Au niveau de l’indice de progrès social, le Maroc a affiché une légère amélioration de son positionnement en se classant à la 78ème place en 2017 alors qu’il occupait la 91ème position en 2013. Dans son document, l’IRES fait remarquer que ce positionnement du Maroc pourrait être amélioré si à l’avenir le pays parvient à accroître substantiellement le niveau de revenu de ses habitants et à éradiquer définitivement la pauvreté.

1 milliard de dollars pour secourir les démunis

Le GFF est un catalyseur pour le financement de la santé qui aide les pays à transformer la façon dont ils investissent dans les femmes, les enfants et les adolescents et cela, parce que depuis bien trop longtemps leur santé et leur nutrition ont été négligées et sous-financées—entraînant, chaque année, 5 millions de décès évitables parmi les femmes et les enfants. Elle a également estimé que les financements en faveur du Fonds fiduciaire du GFF avaient le potentiel de mobiliser 50 à 75 milliards de dollars USD supplémentaires pour la santé et la nutrition des femmes, des enfants et des adolescents, dont 70% seraient constitués par les ressources nationales des pays.

Les seniors de plus en plus touchés par la pauvreté

Les seniors, à côté des familles et des étrangers, sont donc l’une des nouvelles catégories touchées de plein fouet par la pauvreté, qui galope dans la région. Plus de 93 % des personnes accueillies par le Secours catholique dans les Hauts-de-France vivent sous le seuil de pauvreté

Moins de la moitié de la population dispose d'une couverture sociale

Le taux de couverture médicale enregistre quant à lui 56,7% parmi les personnes de 60 ans et plus contre 37,1% parmi les jeunes de 15 à 29 ans. Les actifs occupés exerçant dans les secteurs de l'"industrie y compris l'artisanat" et des "services" enregistrent les taux de couverture médicale les plus élevés avec respectivement 54,8% et 51,9%. Les secteurs de l'industrie et l'artisanat et des services affichent les taux de couverture les plus élevés avec respectivement 37,1% et 32,9% alors que les BTP et l'agriculture, enregistrent les taux de couverture les plus bas avec respectivement 8,9% et 4,5%.

Lyon, territoire démonstrateur du Plan de lutte contre la pauvreté

« Un démonstrateur contre la pauvreté, pas un énième expérimentateur » : David Kimelfeld, président du Grand Lyon, avait choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la Misère, pour présenter la nouvelle mission de la Métropole, choisie avec neuf autres territoires « pour montrer aux autres ce qui marche ». L'occasion de faire jouer tout l'arc de ses récentes compétences sociales, de la petite enfance au grand âge : « PMI, éducation, insertion, emploi, logement, handicap », énumère l'élu.Mais l'Etat a notamment missionné la Métropole sur les axes de la petite enfance (déjà 4.000 mères suivies localement par la PMI), les jeunes adultes en difficulté et l'amélioration du lien entre insertion et entreprises.

Pauvreté : les jeunes et les seniors en difficulté en Mayenne

Alors que le Secours Catholique publie un rapport statistique sur l'état de la pauvreté en France, l'association en Mayenne observe une augmentation du nombre de jeunes et de seniors en difficulté. C'est le revenu médian des bénéficiaires du Secours Catholique en Mayenne et au niveau national. En Mayenne, de plus en plus de jeunes adultes font appel au Secours Catholique mais aussi des retraités, des seniors de plus de 60 ans.

Montrer les invisibles de la pauvreté

Antoine Aumonier, délégué du Secours catholique pour la Franche-Comté, prône l’automatisation des aides « afin d’éviter des ruptures de droits, le non-recours aux prestations sociales ». Ce document, réalisé à partir des statistiques d’accueil de l’association, porte sur 1 362 700 personnes, soit « environ 40 % du nombre de personnes vivant au seuil d’extrême pauvreté en France » précise Antoine Aumonier, délégué du Secours catholique pour la Franche-Comté. « Il faudrait automatiser les aides, comme on le fait aujourd’hui pour le chèque énergie afin d’éviter les ruptures de droits, le non-recours aux prestations sociales… C’est primordial pour redonner confiance en elles, aux personnes dans la précarité » poursuit le délégué régional.

Précarité énergétique : l'Assemblée donne son feu vert à l'expérimentation d'avance d'un crédit d'impôt

L'Assemblée nationale a donné son feu vert vendredi soir à une expérimentation pour les ménages en situation de précarité énergétique, rapporte le Figaro.Il s'agit "d'intégrer, à titre expérimental dans 5 départements, dans les aides du programme 'Habiter mieux' une couverture de 100 % des coûts d'une visite par un opérateur Anah et la réalisation d'un audit énergétique", selon l'amendement de la majorité, adopté en première lecture dans le cadre du projet de budget pour 2019.

Etat de la pauvreté en France... éléments de réflexion!

La semaine dernière , il a été fait état des résultats publiés par Eurostat (l'office statistique de l'Union européenne) d'une étude sur la proportion de personnes menacées de pauvreté ou d'exclusion sociale au sein de l'Union européenne (UE). L'étude conclue à une tendance à la baisse, mais avec de forts écarts.et constate qu'il reste toujours environ 113 millions de personnes dans cette situation. En complément de son rapport , une enquête a été réalisée auprès d'un second échantillon de 3.000 personnes pour essayer de "définir la base d'une protection sociale inclusive de tous et en particulier des plus fragiles".ce qui conduit l’association à tirer un certain nombre de constats sur notre système actuel de solidarité collective, mais aussi à lancer des pistes d’amélioration.

Rapport du Secours catholique : un quart des bénéficiaires de l’AAH sous le seuil de pauvreté

Selon l’Insee, le seuil de pauvreté s’établit à 1 026 euros par mois aujourd’hui. Jeudi 8 novembre, le Secours catholique a publié son rapport sur la pauvreté. En France, 26 % des bénéficiaires de l’AAH vivent avec moins de 1 000 euros par mois. La pauvreté ne recule pas. En effet, cette année encore, le Secours catholique tire la sonnette d’alarme. Jeudi 8 novembre, l’association a publié son rapport sur l’état de la pauvreté en France en 2018.
Pauvreté et développement humain du 12 au 16 Novembre 2018

Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100815
20150226_101251
20150226_095904
20150226_100728
rofoof
cnd