Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Pauvreté et développement humain du 18 au 22 Février 2019

Veille Maraacid


ODD: Plein de ratés selon la Cour des comptes

Le rapport décrie l’absence de leadership et de synergie entre les différentes partiesLa Stratégie nationale de développement durable épingléeInstance de gouvernance, concertation élargie, révision du système statistique national… Les recommandations C’est le cas de la stratégie nationale de développement durable (SNDD) et des stratégies sectorielles des départements ministériels. La Cour préconise également d’activer les travaux de convergence et de mise en cohérence de la stratégie nationale du développement durable (SNDD), des stratégies sectorielles ainsi que le plan national à retenir pour la mise en œuvre des ODD.

Hausse du nombre de personnes confrontées à des pénuries alimentaires graves au Soudan du Sud

Selon le rapport, l'insécurité alimentaire continue d'être alimentée à la fois par les effets cumulatifs des conflits, une production alimentaire insuffisante et les déplacements de population qui en résultent. «Les prévisions sont alarmantes et la sécurité alimentaire continue de se dégrader. «L’insécurité alimentaire s’aggrave en 2019», selon M. Simon Cammelbeeck, Directeur p. i. du PAM au Soudan du Sud.

21 février 2019 Sept millions de Français pâtissent de la précarité énergétique

Le fléau de la précarité énergétique touche 7 millions de personnes en France, selon l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE). La précarité énergétique domestique peut se doubler de la précarité énergétique liée aux transports.L’indice européen de la précarité énergétique publié en janvier 2019 par Open Exp.

Afrique: Lutter contre l'insécurité alimentaire dans les villes, transformer les engagements mondiaux en réalités locales

Le Directeur général de la FAO, s'adressant à l'ONU à des maires et responsables des politiques alimentaires en milieu urbain, plaide pour des systèmes offrant des aliments sains et nutritifs à tousAtteindre l'Objectif de développement durable numéro 11, qui vise à promouvoir des villes et des collectivités durables, est «fondamental» pour la réalisation de tous les autres Objectifs de développement durable, a souligné M. Graziano da Silva.«Nous avons un besoin urgent de transformer et de mettre en place des systèmes alimentaires offrant des aliments sains et nutritifs pour tous tout en préservant nos ressources naturelles et notre biodiversité», a martelé M. Graziano da Silva.

Stratégie pauvreté : des hauts commissaires en région et une contractualisation avec les départements

Durant la matinée, la réunion, qui se tenait au ministère des Solidarités et de la Santé, a rassemblé des représentants des départements, dont Dominique Bussereau, le président de l'ADF, et pas moins de quatre ministres : Agnès Buzyn et ses deux secrétaires d'Etat, Christelle Dubos et Adrien Taquet, ainsi que Jacqueline Gourault.Cette démarche de contractualisation - que le communiqué des quatre ministres qualifie un peu rapidement d'"inédite" - a le mérite d'évacuer le débat récurrent sur la recentralisation du RSA et de s'inscrire plus largement dans les négociations financières entre l'Etat et les départements. C'est moins de deux jours avant le lancement officiel de ces conventions, mardi 19 février, que Frédéric Bierry, président du Bas-Rhin et président de la commission Solidarités et Affaires sociales de l'ADF, avait remis à la ministre Muriel Pénicaud et à la secrétaire d'Etat Christelle Dubos (photo ci-dessus) les préconisations de la mission qui lui avait été confiée en novembre dernier pour préparer le volet insertion de cette contractualisation avec les départements prévues par le plan Pauvreté.

Les villes ont un rôle important à jouer dans la promotion d’une alimentation saine et durable (FAO)

« Nous ne pouvons plus considérer les zones rurales et urbaines de façon dichotomique, comme des choses dissociées », a insisté M. Graziano da Silva, soulignant que le développement durable appelle au renforcement des liens entre ces deux types d’espaces fondé sur une approche territoriale promouvant un « continuum rural-urbain ».Lors de la Conférence de l’ONU sur l’habitat et le développement urbain durable (Habitat III) qui s’est tenue à Quito en 2016, la FAO a participé à l'adoption du ‘Nouvel agenda urbain’. Le cadre reconnaît également que le développement des systèmes alimentaires dépend dans une large mesure du comportement des consommateurs dans les zones urbaines.

L’UNAF a participé à la 1re rencontre nationale des acteurs de la stratégie pauvreté en région

Le 13 février dernier, l’UNAF a participé à la première rencontre nationale des acteurs régionaux de la stratégie de lutte contre la pauvreté organisée par la Délégation interministérielle à la prévention et la lutte contre la pauvreté, en présence d’Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et la lutte contre la pauvreté.A cette occasion, les 400 animateurs des conférences régionales de lutte contre la pauvreté ont pu échanger sur leur feuille de route, les moyens mis à leur disposition et l’ouverture d’un espace de travail numérique commun destiné aux 4000 acteurs mobilisés dans la mise en place de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté à l’échelle régionale.L’UNAF a participé à l’atelier consacré aux actions portées vis-à-vis des jeunes, visant à partager les attendus proposés au sein des groupes de travail (animation).

Le Maroc signe la Déclaration de Bruxelles relative à la lutte contre le changement climatique et la préservation des océans

Le Maroc signe la Déclaration de Bruxelles relative à la lutte contre le changement climatique et la préservation des océans. Mme Nezha El Ouafi, secrétaire d'État chargée du Développement durable a signé, mardi dans la capitale belge, au nom du Maroc, la Déclaration de Bruxelles sur le changement climatique et la préservation des océans. La Déclaration de Bruxelles conforte les efforts menés par le Maroc depuis plusieurs années en matière de préservation marine et de lutte contre les changements climatiques et le développement des énergies renouvelables.

L'Europe au défi de la précarité énergétique

La précarité énergétique, définie comme l’incapacité pour un ménage de satisfaire ses besoins en énergie de chauffage à cause de faibles revenus ou de conditions d’habitat précaires, est traditionnellement mesurée à l’aune de deux indicateurs. « Les progrès réalisés par les pays d’Europe du nord et occidentale pour réduire la précarité énergétique sont attribuables à des normes de construction plus contraignantes, et un support financier accru pour les ménages les plus précaires », indique le rapport. Ainsi, bien qu’il souligne la bonne performance de la Suède, le rapport pointe le besoin d’accentuer la lutte contre la précarité énergétique estivale dans le pays, qui touche 7,7 % des ménages pauvres (contre seulement 3 % et 4 % au Royaume-Uni et en Irlande).

Lutte contre la pauvreté à Dakar : 620 millions alloués aux familles vulnérables

La coordonnatrice du Programme d’appui au développement économique et social du Sénégal (Padess), Aïssatou Ayo Ba Diop, a annoncé hier que 620 millions seront déboursés pour des bourses économiques en faveur des familles démunies vivant dans la région de Dakar.Le «Programme d’appui au développement économique et social au Sénégal (Padess) est très sensible à la situation des couches vulnérables dans la région de Dakar. L’annonce a été faite hier par la coordonnatrice du Padess, lors de l’atelier de «validation du rapport issu de l’étude diagnostique et de ciblage menés dans la région de Dakar en vue de l’identification des groupes vulnérables et des familles pauvres potentiels bénéficiaires de filets de protection sociale».

La redistribution peut-elle réduire la pauvreté ?

Taxer les individus et les entreprises productifs pour redistribuer la richesse réduit les incitations à produire des biens et des services et retarde la croissance. L’histoire a montré que c’est la croissance économique qui permet de réduire la pauvreté et d’accroître les possibilités offertes aux chômeurs, et non la simple redistribution de la richesse.

Commission de surendettement de la Banque de France: une stratégie de lutte contre la précarité

Au cours d'une conférence de presse donnée ce matin à la Préfecture de Région, à Ajaccio, Josiane Chevalier, Préfète de Corse et Jean-Charles Sananes, Directeur Régional de la Banque de France ont présenté le bilan 2018 de la commission de surendettement dans le cadre de la stratégie de lutte contre la pauvreté. Josiane Chevalier, préfète de Corse et Jean-Charles Savanes, Directeur Régional de la Banque de France, avaient convié la presse, ce lundi à la Préfecture de Région afin de présenter le bilan 2018 de la commission de surendettement. À partir de ces constats inhérents à l'année 2018 et plus loin encore, la commission de surendettement, présidée par Josiane Chevalier, veut jouer pleinement son rôle dans la stratégie de lutte contre la précarité.

Burkina Faso : la Banque africaine de développement engagée dans la lutte contre la malnutrition et la pauvreté au Sahel

Pour mieux renforcer la nutrition dans la région, le projet a soutenu le district sanitaire de Manga dans la promotion des pratiques alimentaires du nourrisson et du jeune enfant (ANJE) en instaurant des Groupes d’appui et de soutien aux pratiques d’ANJE (GASPA). Dans le Centre de santé et de promotion sociale de Tuiré, quatre villages bénéficient de l’appui du programme P1-P2RS pour le renforcement de la nutrition. Les bénéficiaires du GASPA ont même reçu des chèvres laitières pour renforcer le niveau d’organisation des groupes et la diversité alimentaire des enfants, des femmes enceintes et des mères allaitantes.

Les conditions de travail demeurent précaires à l'échelle mondiale

« La mauvaise qualité de l'emploi est le problème majeur auquel sont confrontés les marchés mondiaux du travail, des millions de personnes étant contraintes d'accepter de travailler dans de mauvaises conditions », a soutenu l'organisation.Il ressort ainsi du rapport qu'«au rythme actuel des progrès effectués, l'objectif du travail décent pour tous, tel qu'énoncé dans les objectifs de développement durable (ODD), et notamment l'objectif 8, semble impossible à atteindre dans de nombreux pays», a estimé l'OIT relevant qu'un certain nombre de déficits majeurs en matière de travail décent perdurent.

La faim en Afrique poursuit sa progression (ONU)

Les nouvelles données, présentées dans un rapport des Nations Unies intitulé Aperçu régional de la sécurité alimentaire et de la nutrition en Afrique et diffusées aujourd'hui, indiquent que 237 millions de personnes en Afrique subsaharienne souffrent de sous-nutrition chronique, entravant ainsi les progrès réalisés ces dernières années.« L’aggravation de la tendance en Afrique est due à la fois à la crise économique mondiale et à la dégradation des conditions environnementales alors que de nombreux pays souffrent de la variabilité climatique ou de conditions climatiques extrêmes ou encore des deux à la fois. Le changement climatique est une autre menace actuelle et croissante pour la sécurité alimentaire et la nutrition en Afrique, en particulier pour les pays fortement tributaires de l'agriculture.

L’agriculture, outil efficace de lutte contre la pauvreté en milieu rural

La "ruralité" doit donc retrouver un rôle pivot dans les agendas nationaux et internationaux du développement, recommande le CMC, ajoutant que le Fonds international de développement agricole (FIDA) a appelé, dans son rapport sur le développement rural de 2016, à une "transformation rurale inclusive", un processus à travers lequel l’amélioration de la productivité agricole, l’augmentation des excédents commercialisables, l’élargissement des possibilités d’emploi en dehors des exploitations agricoles, un meilleur accès aux services et aux infrastructures, ainsi que la capacité à influencer les politiques conduiront à l’amélioration des moyens de subsistance en milieu rural et à une croissance inclusive.

Mali : Rapport du profil de pauvreté des 703 communes du Mali, édition 2018 : Marqué par la persistance de l’insécurité, le chômage…..

En somme, indique le rapport, à l’accélération de l’atteinte des Objectifs de développement durable à travers l’élaboration des profils des 703 communes au Mali. Cette étude, fait ressorti le rapport, vise à améliorer la connaissance des décideurs, des chercheurs, des techniciens et des acteurs communautaires du développement à la base sur l’état de développement des communes et contribuer, par ce biais, à l’amélioration des conditions de vie des populations grâce à de meilleurs politiques publiques.
Pauvreté et développement humain du 18 au 22 Février 2019


Dans la même rubrique :
< >
Inscription à la newsletter







CND en photos
rofoof
abh
20150226_100815
20150422_121229
20150226_101251
20150226_100556