Portail du Centre National de Documentation du Maroc

Pauvreté et développement humain du 19 au 23 Mars 2018

Veille Maraacid


Somalie : Les pertes massives de bétail menacent la sécurité alimentaire

Ces pertes de bétail menacent d’exacerber la situation de la sécurité alimentaire du pays, qui demeure critique dans les zones pastorales du nord et du centre, met en garde aujourd’hui la FAO.Il est crucial que nous continuions à soutenir les ménages pastoraux afin de renforcer leur résilience face aux chocs liés au climat en fournissant une assistance vétérinaire et alimentaire opportune à leurs animaux », a déclaré M. Daniele Donati, Représentant de la FAO en Somalie.

Réduire les inégalités entre les sexes, essentiel pour le développement

Il n’y a pas de sexe faible: tel est le message qu’entendent rappeler les Objectifs de développement durables (SDG). Entre autres objectifs, ils souhaitent voir s’accélérer l’autonomisation des femmes et la promotion de l’égalité. En pariant sur la sensibilisation aux discriminations envers les femmes et les filles et en luttant contre leur propagation de façon préventive, les SDG comptent faire comprendre que l’égalité entre les sexes constitue un droit humain fondamental, et que celui-ci aura des conséquences positives en matière de développement.

Évaluation définitive de la situation alimentaire : Le niveau des productions céréalières préoccupant

Le Cadre harmonisé de la sécurité alimentaire et nutritionnelle a tenu le lundi 12 mars, une réunion pour faire l’évaluation définitive de la situation des personnes vulnérables. La réunion était présidée par le ministre-commissaire à la Sécurité alimentaire, Oumar Ibrahima Touré. Et que les résultats de c’estdifférentesévaluations on été valides les 8 et 9mars 2018 par l’ensemble des acteurs de la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Agriculture : Première session du Comité de prévision de la situation alimentaire 2018

Afin d’actualiser l’état de la situation alimentaire et nutritionnelle et de mettre à la disposition du gouvernement des informations sur la situation alimentaire courante et projetée, la première session du comité de prévision de la situation alimentaire 2018 a eu lieu ce 22 mars 2018.Aussi, pour le ministre, il s’agira également de présenter et valider la situation pastorale, analyser la situation alimentaire et nutritionnelle courante et présenter les perspectives à partir des résultats du cadre harmonisé.

Selon le PAM, une personne sur quatre souffre d’insécurité alimentaire aiguë

Pour le PAM, au Mali, une personne sur quatre est en insécurité alimentaire aiguë. « Aujourd’hui on voit une crise agro-pastorale assez sérieuse liée à des facteurs d’insécurité mais aussi agro-climatiques. Il y a eu des poches de sécheresse et dans une grande partie du territoire malien, il y a encore de l’insécurité, et de la violence», déclare Silvia Caruso, représentante du PAM au Mali.

Mali : Pour faire le point de l’insécurité nutritionnelle dans la région de Kidal

La région de Kidal, à l’instar des autres régions du Mali, est considérablement éprouvée par la situation d’insécurité alimentaire et nutritionnelle de cette année. Afin de s’imprégner de la situation réelle sur le terrain, le ministre-commissaire à la Sécurité alimentaire, Oumar Ibrahima Touré, a effectué une visite de trois jours dans la région. À sa descente d’avion, le Commissaire Touré a confié à nos confrères de Mikado FM que cette mission de trois jours vise à évoquer la situation alimentaire et nutritionnelle avec les responsables locaux dans la région de Kidal, mais également de discuter de toutes les actions qui sont en train d’être menées par le Pidrk.

Les crises alimentaires continuent à frapper et la faim aiguë s'intensifie

Selon la dernière édition du Rapport mondial sur les crises alimentaires, l'insécurité alimentaire aiguë est une forme de faim si grave qu'elle représente une menace immédiate pour la vie ou les moyens de subsistance. Ce Rapport mondial sur les crises alimentaires montre l'ampleur des crises actuelles, mais il nous montre aussi que si nous rassemblons la volonté politique et la technologie d'aujourd'hui, nous aurons un monde plus pacifique, plus stable et où la faim n'appartiendra plus qu'au passé». Les partenaires impliqués dans la production du Rapport mondial sur les crises alimentaires:

Journée mondiale de l'eau - L’IFDD lance une série de webreportages sur ses actions de développement durable

Depuis une trentaine d'années, l'Institut de la Francophonie pour le développement durable (IFDD), organe subsidiaire de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) œuvre à la mobilisation des acteurs locaux de développement et à la démultiplication de leur action par la pratique, la démonstration et l'exemplarité pour le développement durable.

Chômage, précarité, fragilité et pauvreté : Les maux de la vulnérabilité des jeunes

Les jeunes, regrettent-ils, ont des compétences et une productivité limitée. Nous le savons tous, un jeune qui n’a pas d’emploi, que ce soit une jeune femme ou un jeune homme désœuvré, de facto se trouve en situation de rupture sociale et pas seulement en situation d’inactivité d’emploi. Tandis que les jeunes femmes doivent faire face à des contraintes encore plus importantes que les jeunes hommes.

L'insécurité alimentaire menaçait 124 millions de personnes dans le monde en 2017

L'insécurité alimentaire a progressé en 2017 et touche à présent environ 124 millions de personnes dans 51 pays, recense le Réseau d'information sur la sécurité alimentaire (FSIN) dans son dernier rapport dévoilé jeudi. Quelque 108 millions de personnes dans 48 pays se trouvaient en situation d'insécurité alimentaire en 2016, rappelle le FSIN. Elles sont à présent 16 millions de plus. La sécheresse et les violences demeureront probablement les premières causes de l'insécurité alimentaire en 2018, prévoit le FSIN. Seule éclaircie, la situation dans le sud de l'Afrique devrait s'améliorer grâce à la production céréalière exceptionnelle de 2017 et la baisse du prix des denrées alimentaires.

Contribution du Japon de 2.5 millions de dollars pour lutter contre la malnutrition au Tchad

Le Programme Alimentaire Mondial des Nations Unies (PAM) déploie ses opérations de soutien nutritionnel pour 65 000 personnes dans la région fragile de la bande sahélienne au Tchad, grâce à une contribution de 2,5 millions de dollars du gouvernement japonais. “Nous apprécions le soutien opportun du gouvernement et du peuple japonais qui permet au PAM de fournir une assistance nutritionnelle vitale aux femmes et aux enfants,” affirme Mary-Ellen Mc Groarty, représentante et directrice pays du PAM au Tchad. Chaque année, le PAM porte assistance à quelques 80 millions de personnes dans près de 80 pays.

Monde : les enjeux de l’accès à l’eau

Dans les pays les plus pauvres ou en voie de développement, principalement situés en Afrique et en Asie, le manque de moyens et/ou de volonté politique ne permet pas de mettre en place les aménagements nécessaires et suffisants pour traiter l’eau, la purifier et la rendre accessible tant matériellement que financièrement. À cela peut s’ajouter une méconnaissance de l’utilisation et de la gestion de l’eau, dans le cadre d’activités de production par exemple

Au Mali, une personne sur quatre souffre d’insécurité alimentaire aiguë

Il y a eu des poches de sécheresse et dans une grande partie du territoire malien il y a encore de l’insécurité, et de la violence », a déclaré Silvia Caruso, Représentante du Programme alimentaire mondial (PAM) au Mali. Le PAM entend lutter contre la malnutrition au Mali à travers les centres de santé et, là où les marchés fonctionnent, compte faire des transferts monétaires pour permettre aux populations les plus démunis d’acheter des paniers alimentaires conséquents et équilibrés. Au Mali où un enfant sur quatre souffre de la malnutrition, le PAM apporte un soutien conséquent aux repas scolaires.

Tableau de bord de la précarité énergétique 2017

"L’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE) a publié le jeudi 1er mars 2018 la troisième édition de son tableau de bord d’indicateurs, incluant les chiffres de l’année 2017. Le document a pour vocation de rassembler les principaux indicateurs permettant de quantifier l’ampleur du phénomène de précarité énergétique

Il est possible d’atteindre l’objectif de « zéro personne à la rue » sur l’ensemble de notre pays

Depuis longtemps, la Fondation se bat pour qu’une ambitieuse politique sociale du logement s’articule à tous les échelons de la puissance publique et que des moyens financiers et humains répondent durablement à la détresse des personnes non logées ou mal logées.Rappelons que dans notre pays, 5e puissance mondiale, plus de 4 millions de personnes restent mal logées ou privées de domicile et que près de 12 millions de personnes souffrent de la précarité énergétique et n’arrivent pas à se chauffer correctement en hiver. La Fondation veillera particulièrement à ce que le « Logement d’abord » qui a fait ses preuves dans d'autres pays, puisse devenir effectif sur l’ensemble du territoire.

Rendez-vous manqué avec l'agriculture familiale

Alors que le monde est menacé comme jamais par quatre famines, les pays donateurs doivent de toute urgence redoubler d'efforts pour lutter contre les causes structurelles de la faim et de la pauvreté. L'UE s'est engagée en faveur de solutions à long terme comme l'autonomisation des agriculteurs familiaux, en particulier les femmes, et le soutien d'une agriculture durable. Une analyse d'Oxfam portant sur plus de 7 500 projets financés par l'UE révèle un manque criant de transparence en matière de reporting, jetant le doute sur la redevabilité de l'aide de l'UE. D'après les données disponibles, seule une part infime de l'APD de l'UE répond à l'objectif consistant à cibler l’agriculture familiale et les femmes.

L’humain avant tout : une approche de l'économie centrée sur l'humain pour la croissance inclusive en Afrique

En Afrique, les inégalités extrêmes privent les citoyens les plus pauvres du continent des fruits de la croissance récente. Les leaders doivent s'appuyer sur les politiques économiques et fiscales et sur les dépenses sociales pour créer une économie centrée sur l'humain en Afrique. Notre système économique défaillant creuse l’écart entre les riches et les pauvres.

2018 Global Food Policy Report: Anti-Globalism Threatens Progress in Hunger, Poverty Reduction; Requires Strong Policies and Global Leadership

The rise of isolationism and protectionism, visible in the US withdrawal from multilateral trade and climate agreements, the UK’s “Brexit” from the EU, and growing anti-immigration rhetoric in developed countries, threatens to slow progress toward the Sustainable Development Goals and improved food security and nutrition, according to the 2018 Global Food Policy Report released by the International Food Policy Research Institute (IFPRI) today.The report is the latest in an annual analysis of developments in food policy around the developing world, based on the most recent available evidence. The report scrutinizes the impact developed-country farm support has on farmers in developing countries, and global food security.

Le taux de chômage devrait se stabiliser à 8,9% d'ici à mi-2018, d'après l'Insee

La croissance française devrait décélérer un peu en début d'année 2018 et le taux de chômage se stabiliser à mi-2018, d'après les prévisions de l'Insee. Après la forte baisse de fin 2017, le taux de chômage devrait se stabiliser, selon des prévisions publiées mardi par l'Insee, qui voit l'indicateur rester à 8,9% de la population active en France entière (hors Mayotte) d'ici à mi-2018. Après avoir atteint le cap symbolique des 2% en 2017, la croissance française devrait ralentir "un peu" et s'établir à 0,4% aussi bien au premier qu'au deuxième trimestre 2018, après une hausse de 0,6% au dernier trimestre 2017, a annoncé en outre l'Insee.

Regard sur le mal-logement en europe 2018

L’analyse statistique des données Eurostat/EUSILC sur le mal-logement, effectuée annuellement via l’Index Européen du Mal-Logement, démontre que si la qualité des logements a tendance à s’améliorer au niveau européen, l’augmentation continue des coûts du logement fait de plus en plus pression sur l’ensemble des ménages.Enfin, une analyse de la mise en œuvre du droit au logement en Europe en 2017 nous révèle le décalage grandissant entre les droits garantis par des traités européens et internationaux et la réalité des contextes locaux et nationaux. Les États membres ont une obligation légale de respecter le droit au logement pour toutes et tous.

Alimentation durable | Oxfam International

Une personne sur huit se couche le ventre vide... dans un monde d’abondance. Nous exigeons un système alimentaire plus juste et plus durable pour que chacune et chacun puisse tous les jours manger à sa faim. Nous exigeons en outre des États et des grandes entreprises qu’ils réduisent leurs émissions de gaz à effet de serre, afin d’aider les agricultrices et agriculteurs à faire face aux changements climatiques et d’assurer que nous pouvons toutes et tous manger à notre faim.

Déracinés par le changement climatique : Répondre au risque croissant de déplacement

Le changement climatique contraint déjà des populations à fuir leurs terres et leurs foyers, et expose de nombreuses autres personnes au risque d'un déplacement futur. Les tempêtes surpuissantes, les sécheresses plus intenses, la montée du niveau des mers et d'autres impacts du changement climatique exacerbent les vulnérabilités existantes et la probabilité d'un déplacement, touchant de manière disproportionnée les pays à faible revenu, les femmes, les enfants et les peuples autochtones.Face à ces réalités grandissantes, il faut une action plus forte pour mettre un terme à la pollution climatique mondiale, soutenir les communautés résilientes, veiller au respect des droits des personnes en transit et développer des stratégies à long terme pour s'assurer que celles et ceux qui seront contraints de partir à l'avenir pourront le faire en toute sécurité et dans la dignité.

Inégalités et accès aux services essentiels

Trop de personnes continuent à se débattre dans la pauvreté extrême. Le creusement de ces inégalités nuit aux économies et fait basculer davantage de personnes encore dans la pauvreté. Que ce soit en menant campagne pour mettre fin au secret financier, qui laisse des milliers de milliards de dollars s’évaporer dans les paradis fiscaux, ou en encourageant les investissements dans l’accès universel à la santé et à l’éducation, nous nous employons à assurer que les populations défavorisées reçoivent leur part du pouvoir et des ressources qui permettront de réduire la pauvreté et les inégalités.

Indice de l’Engagement à la réduction des inégalités

Ce n’est qu’en réduisant les inégalités qu’il sera possible d’atteindre l’objectif d’éradication de la pauvreté prévu par les ODD. Or justement, Development Finance International et Oxfam viennent d’établir le premier indice qui mesure l’engagement des États à réduire l’écart entre les riches et les pauvres.Cet indice repose sur une nouvelle base de données d’indicateurs, couvrant 152 pays, qui mesure les actions prises par les États en matière de dépenses sociales, de fiscalité et de droits du travail : trois domaines qui se révèlent essentiels à la réduction de cet écart. Nous constatons qu’il existe un besoin urgent de coordonner les investissements mondiaux en vue d’améliorer les données sur les inégalités et les politiques visant à les réduire, ainsi que de renforcer de beaucoup les actions concertées prises par les États du monde entier contre les inégalités.

Les migrants climatiques : visages humains d'un dérèglement planétaire

Le changement climatique vient aujourd’hui s’ajouter aux facteurs de migration : un nombre grandissant d’individus quittent des territoires exposés aux dérèglements climatiques pour s’installer, ailleurs dans leur pays, dans des régions où ils pourront reconstruire leur vie.Les parcours de Monoara, Wolde et Javier sont exemplaires : certes, les migrations climatiques internes sont déjà une réalité pour de plus en plus d’habitants dans de nombreux pays, mais elles ne sont pas une fatalité. Les pays doivent intégrer d’urgence la migration climatique interne dans leurs plans nationaux de développement.

La Communauté de l'Afrique de l'Est devrait miser sur les technologies de cuisson propres et l'efficacité énergétique.

« De nouvelles politiques innovantes et des investissements plus importants sont nécessaires pour combler les insuffisances actuelles dans l'accès à l'énergie », a déclaré Yohannes Hailu, expert en politique énergétique à la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA). La CEA en Afrique de l'Est appuie actuellement l'harmonisation de la politique énergétique régionale de la CAE, notamment à travers l'adoption du premier cadre stratégique pour la sécurité énergétique en Afrique.

« L’Europe c’est la paix ? Non, l’Europe c’est la pauvreté.

C’est une nouvelle étude de l’Office Européen de la Statistique qui est un organisme on ne peut plus officiel qui le montre sans ambiguïté. En Europe, la pauvreté augmente, et en France, nous atteignons certains effets de seuil qui commencent à rendre palpable cette paupérisation généralisée de nos nations dites encore et à tort « riches ».

Ouverture d'une conférence internationale sur l'éradication de la pauvreté au Botswana

Cette conférence de deux jours, placée sous le thème "Ne laisser personne derrière dans la lutte contre la pauvreté, l'exclusion et les inégalités", est organisée par le gouvernement du Botswana et par le Programme de développement des Nations unies (PNUD). Il a déclaré que le thème de cette rencontre, "ne laisser personne derrière", était également l'un des principes directeurs du Programme des Nations unies à l'horizon 2030 et des Objectifs de développement durable (ODD) que les leaders mondiaux se sont engagés à appliquer en 2015.

Le changement climatique pourrait pousser plus de 140 millions d’habitants à migrer à l’intérieur de leur pays d’ici 2050, selon une nouvelle étude de la Banque mondiale

La nouvelle étude, qui analyse les effets des phénomènes à évolution lente (stress hydrique, mauvaises récoltes, élévation du niveau de la mer, ondes de tempête) dans ces trois régions à l’horizon 2050, montre que , faute de mesures urgentes, au niveau mondial et national, pour faire face aux dérèglements du climat et favoriser le développement.

Une aide américaine de 533 Millions $ pour la sécurité alimentaire en Afrique

Le jeudi 07 mars 2018, le secrétaire d'État des Etats-Unis, Rex Tillerson, actuellement en tournée en Afrique, a annoncé une aide humanitaire de près de 533 millions de dollars pour les populations de l'Éthiopie, de la Somalie, du Soudan du Sud et du Nigeria, ainsi que des pays de la région du lac Tchad, où des millions de personnes sont en danger de mort, confrontées à l'insécurité alimentaire et à la malnutrition des suites d'un conflit en cours ou d'une sécheresse prolongée.

Lutte contre la pauvreté : vers une nouvelle organisation territoriale ?

Pour faire fonctionner le système, les auteurs du rapport propose donc une contractualisation entre départements et Etat… Mais sur le modèle actuellement négocié de la contractualisation financière. Ce que n’a pas dit Mathieu Klein à la ministre, mais qu’elle pourra lire dans le rapport, c’est que le montant de ce fonds devra être bien supérieur au FAPI. Un montant de 500 millions d’euros « semble à la hauteur des enjeux » face aux 36 milliards d’euros consacrés par le bloc départemental à l’aide sociale, souligne le rapport.

Mali : la Banque mondiale débloque 27,8 millions de dollars pour la protection du fleuve Niger

Le projet s’attèlera au défi de la sécurité alimentaire et de la réduction de la pauvreté et s’efforcera, en parallèle, de renforcer la résilience au changement climatique et d’atténuer la concurrence autour des ressources du fleuve. En plus de promouvoir une gestion durable des transports et de l’accès à l’eau, le projet permettra également de réaliser les principaux objectifs du cadre de partenariat avec le Mali en créant des débouchés économiques pour les femmes et les jeunes et en luttant contre la pauvreté et l’insécurité alimentaire.

ONU Femmes s’implique dans le rural

Ainsi, le programme favorise les coopératives qui ont déjà un local et dotées d’un savoir-faire mais qui rencontrent des difficultés de fonctionnement. Huit mois après son lancement, le programme mené par ONU Femmes en partenariat avec Coca-Cola a permis d’assurer l’autonomie financière de 50 femmes dirigeantes et membres de deux coopératives agricoles.Pour l’année 2018-2019, le programme cible 68 participantes directes au sein des coopératives de Tilouine et Tinjdade, et indirectement 260 autres dans l’oasis de Tinjdade.

Réunion de coordination pour la préparation de l'édition 2019 du Rapport économique sur l...

A seulement une douzaine d'années de la date limite, la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) a consacré l'édition 2019 de son rapport phare, le rapport économique sur l'Afrique (ERA), à fournir des orientations sur la manière de tirer parti des financements du secteur privé pour compléter les ressources traditionnelles du secteur public afin de financer le développement durable en Afrique.Les experts comprennent d'anciens fonctionnaires des banques centrales et des ministères des finances de l'Afrique, des universitaires d'Afrique et du monde entier ainsi que des représentants officiels des gouvernements, des commissions économiques régionales africaines et du secteur privé. La réunion, organisée sous le thème du financement du développement durable : le rôle du secteur privé, et aura lieu au Centre de conférences des Nations Unies à Addis Abeba le 19 mars 2018 de 09h00 à 17h00.

Impact mitigé des dépenses publiques sur la pauvreté et led inégalités sociales

Le rapport des experts fait en effet observer que les résultats révèlent que le programme des bourses sociales, qui est l’instrument qui agit le plus sur les indicateurs de pauvreté et d’inégalité tels que la profondeur, la sévérité et l’indice de Gini (une mesure statistique de la dispersion d'une distribution dans une population donnée), avec des impacts estimés à 11,8%, 8,6% et 3,6%, permettrait à environ 32 772 ménages de changer de statut en sortant de la pauvreté.

Accélérer la lutte contre la précarité énergétique

À travers le programme DEPAR (Diagnostic énergétique pour accompagner la rénovation), La Poste est aux côtés des collectivités pour sensibiliser les ménages modestes aux éco-gestes et à la rénovation énergétique de leur logement.Celui développé par La Poste, baptisé DEPAR, propose aux collectivités de sensibiliser les foyers précaires aux éco-gestes et de les encourager à réaliser des travaux pour améliorer la performance énergétique de leur logement. La Poste est engagée depuis deux ans dans l’accompagnement des politiques publiques locales afin d’accélérer la rénovation énergétique des logements.

Conditions agro-climatiques difficiles : Au Mali, une personne sur quatre souffre d'insécurité alimentaire aiguë

Il y a eu des poches de sècheresse et dans une grande partie du territoire malien il y a encore de l’insécurité, et de la violence », a déclaré Silvia Caruso, Représentante du Programme alimentaire mondial (PAM) au Mali.Le PAM, avec d’autres partenaires, prévoit d’apporter une assistance alimentaire et nutritionnelle d’urgence pour couvrir leurs besoins immédiats au moins pendant les 3 premiers mois de leur déplacement.

Lutte pour l'égalité : les pays développés ont encore un long chemin à faire

Au sein des pays développés, les actions en faveur de l'égalité salariale entre les femmes et les hommes sont nombreuses et variées. L'UE, historiquement engagée pour l'égalité salariale. Pour comprendre ces inégalités, il faut préciser que tous les pays de l'UE ne luttent pas avec la même force contre les discriminations salariales.

Les 5 propositions pour sauver le RAMED

La troisième proposition de l’ONDH vise à remettre à niveau l’offre de soins existante «bénéficiant des apports des nouvelles technologies et de système de transport plus performant, mais aussi la création d’un corps médical intermédiaire». Pour l’ONDH, ce système «favorisera le partage d’informations entre ces deux derniers, ce qui ne manquera pas de se traduire par davantage de coordination des soins». Ce système favorisera aussi l’évaluation de l’ensemble du régime.

RDC : deux millions d’enfants congolais risquent de mourir de faim (ONU)

Le Secrétaire général adjoint des Nations unies aux affaires humanitaires et coordonnateur des secours d’urgence, Mark Lowcock, effectuera une visite du 11 au 13 mars 2018 en RDC où plusieurs provinces ont connu une détérioration des conditions humanitaires ces derniers mois.Des années d’instabilité et de conflit en RDC ont alimenté l’une des crises humanitaires les plus complexes au monde. En début d’année, la communauté humanitaire de la RDC a lancé un appel de fonds record de 1,68 milliard de dollars afin de répondre aux besoins de près de 10,5 millions de personnes.
Pauvreté et développement humain du 19 au 23 Mars 2018


Dans la même rubrique :
< >
Inscription à la newsletter







CND en photos
20150226_100556
cnd
20150226_095904
20150226_101251
20150226_100815
20150226_100728